| Africatime
Lundi 27 Février 2017
(Agence Ecofin 25/02/17)
Au Mozambique, le gouvernement attend l’approbation d’un financement de 60 millions de $ par la banque d’export-import de la Chine pour lancer la construction d’un aéroport dans le district de Chongoene. L’infrastructure qui s’étendra sur une superficie de 4000 hectares a une importance vitale pour le développement de la région, explique Carlos Mesquita, ministre des transports et de la communication du pays. Selon le responsable cet aéroport revêt un rôle clé alors que le pays entend construire un barrage sur le fleuve Limpopo...
(Agence Ecofin 18/02/17)
La Banque mondiale déboursera une enveloppe de 216 millions d’euros en faveur d’un projet de développement agricole et rural intégré au Mozambique. C’est ce qu’a annoncé Celso Correia (photo), le ministre mozambicain en charge du développement rural, de l’environnement et du foncier. Baptisé « Sustenta », ce projet vise à stimuler la production des petits agriculteurs ruraux mozambicains et ambitionne de lutter contre la pauvreté dans les zones rurales. Il est destiné à bénéficier à 700 000 personnes. Dans sa phase initiale, le projet s’orientera vers la réhabilitation des infrastructures agricoles et la redynamisation de 240 hectares de terres irriguées dans les provinces de Zambézie et de Nampula, respectivement localisées dans le Centre et le Nord du pays. Outre ce...
(Agence Ecofin 18/02/17)
(Agence Ecofin) - Il ne faudrait pas passer de l’optimisme qui prévalait quant à la croissance de l’Afrique à un trop grand pessimisme. C’est l’essentiel du message que la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde a tenu à passer depuis Bangui en République Centrafricaine où elle était récemment en visite. La dirigeante qui s’exprimait devant des étudiants a déclaré que, bien que le continent ait connu sa croissance la plus faible en deux décennies l’an dernier, et...
(Xinhua 10/02/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Le Rwanda et le Mozambique veulent renforcer la coopération dans le secteur agricole, suite à la visite de José Condugua Pacheco, ministre mozambicain de l'Agriculture dans le petit pays d'Afrique. M. Pacheco a rencontré jeudi son homologue rwandaise, Géraldine Mukeshimana, à Kigali, capitale du Rwanda, pour signer des accords de coopération agricole. Les deux pays ont décidé de travailler ensemble pour partager les meilleures pratiques et améliorer le développement agricole et rural dans l'intérêt des citoyens des deux pays. Aux journalistes, Mme Mukeshimana a déclaré que l'agriculture est un des domaines potentiels de coopération entre le Rwanda et le Mozambique.
(RFI 08/02/17)
Après un boom économique prodigieux et l'espoir d'une croissance exponentielle, le Mozambique s'enfonce désormais dans une très grave crise économique. Le pays, aux multiples ressources naturelles, souffre de la faiblesse des cours des matières premières, mais surtout d'un grave déficit de crédibilité, lié au « scandale de la dette cachée » révélé au mois d'avril 2016. En 2013 et 2014, le gouvernement mozambicain a réalisé secrètement une vaste levée de fonds à l'étranger pour financer notamment un programme militaire secret. Le pays a ainsi contracté une dette colossale de près de 2 milliards d'euros, qui a fait plonger l'économie.
(Agence Ecofin 03/02/17)
Le Fonds international de développement agricole (FIDA) compte décaisser, cette année, une enveloppe de 25 millions $ pour soutenir les petits exploitants agricoles mozambicains. L’annonce a été faite dans la capitale mozambicaine, Maputo, par Kanayo Nwanze (photo), le président de l’institution, au terme d’une audience avec le premier ministre mozambicain Carlos Agostinho do Rosario, dans le cadre d’une visite au Mozambique, du 30 janvier au 1er février. Ce fonds devrait permettre de renforcer les capacités des petits agriculteurs mozambicains, dans un contexte...
(France Inter 31/01/17)
Le Mozambique : le nouvel Eldorado africain ? Sauf que la crise économique a éclaté et personne, sur place, ne l'a vue venir. Après un "rêve économique", suite à la découverte d'énormes gisements gaziers et l'afflux des investissements notamment dans les infrastructures, la réalité est plus dure. En raison de la chute des prix des matières premières, hydrocarbures en tête, mais aussi à cause de ce gigantesque scandale dit des « dettes cachées », près de 2 Milliards d'euros d'emprunts...
(Agence Ecofin 28/01/17)
La Banque mondiale et le département pour le développement international du Royaume-Uni (DFID accompagneront la seconde phase de la reconstruction de routes dans la province de Gaza au sud du Mozambique. Le projet d’un coût de 170,5 millions de $ vise à refaire 190 kilomètres de routes endommagées pendant la période des inondations qui ont sévi dans le pays entre 2012 et 2013. Sur ce montant, le gouvernement mozambicain apportera 42,5 millions de $ tandis que la Banque mondiale et la DFID apporteront respectivement 113 millions de $ et 15 millions de $. Les travaux qui...
(Xinhua 27/01/17)
La Banque centrale du Mozambique a fait voeu mercredi de continuer de prendre les mesures nécessaires pour garantir la stabilité macroéconomique du pays. Pour cette année, la banque prévoit une croissance de 5,5% ainsi qu'une inflation moyenne de 14%, a déclaré le gouverneur de la banque centrale, Rogerio Zandamela. "Les marchés ont réagi aux mesures que nous avons prises, les taux de change sont sortis de leur phase de dépréciation et par suite le taux d'inflation annuel est retombé en...
(AFP 25/01/17)
Groupés autour de l'unique baobab du quartier 25-Septembre de Moatize, dans l'ouest du Mozambique, les hommes qui ont quitté il y a six ans leurs maisons et leurs terres pour faire place aux entreprises d'extraction du charbon ne décolèrent pas. "Ici, personne n'est content", annonce sans détour Arnaldo Chirimba, un ancien fermier qui a pris la tête d'une association de défense des familles déplacées. "Nous n'avons pas eu d'emploi, les maisons sont mal finies, l'eau ne sort pas des canalisations",...
(RFI 17/01/17)
Le plus long pont suspendu d'Afrique est en cours de construction au Mozambique. Le pont Maputo-Catembe est un géant de 3 kilomètres de long et jusqu'à 137 mètres de haut. C'est une compagnie chinoise qui réalise cet ouvrage d'art aux dimensions exceptionnelles, également financé par un prêt chinois. Le pont suspendu permettra d'enjamber la baie de Maputo et de relier beaucoup plus rapidement la capitale mozambicaine au sud du pays, rapprochant considérablement le Mozambique de l'Afrique du Sud. Mais ce...
(AFP 16/01/17)
Le Mozambique a annoncé lundi qu'il ne paierait pas mercredi, comme prévu, près de 60 millions de dollars d'intérêts d'un emprunt souverain, sur fond de crise économique et de gel de l'aide budgétaire internationale pour cause de dettes cachées. "Le ministère de l'Economie et des Finances du Mozambique souhaite informer les détenteurs des 726,5 millions de dollars de titres (...) émis par la République, que le paiement d'intérêts d'une valeur de 59,7 millions de dollars dus le 18 janvier ne sera pas honoré", indique un communiqué...
(RFI 31/12/16)
Crédit Suisse et la banque russe VTB sont soupçonnés par le gendarme de la bourse américain d'avoir aidé le Mozambique à dissimuler le montant réel de sa dette. Les banques Crédit Suisse et VTB Group sont dans le collimateur des Etats-Unis. La Securities and exchange commission (SEC), le gendarme de la bourse américain, a ouvert une enquête sur la dette cachée du Mozambique. En 2013, Maputo a lancé un emprunt obligataire de près de 1,5 milliard de dollars afin d'acheter des bateaux de pêche et de surveillance des côtes. Le Wall Street Journal...
(AFP 30/12/16)
Les Etats-Unis ont ouvert une enquête sur une transaction financière au Mozambique ayant servi à acheter des armes et impliquant trois grandes banques dont Credit Suisse et BNP Paribas, a indiqué jeudi à l'AFP une source proche du dossier. La SEC, le gendarme de la Bourse américain, s'intéresse à un emprunt obligataire de 850 millions de dollars arrangé en 2013 par Credit Suisse et la banque russe VTB Group pour le compte d'une entreprise publique mozambicaine, a précisé la source...
(APA 30/12/16)
APA - Maputo (Mozambique) - La Chine a annoncé que ses échanges commerciaux avec la communauté des pays de langue portugaise (CPLP) ont atteint dix milliards de dollars au cours des dix derniers mois, dont 1,5 milliard de dollars avec le Mozambique, a –t-on appris jeudi à Maputo. Des données publiées par les autorités chinoises et dont APA a pu obtenir copie indiquent que de janvier à octobre, la Chine a exporté des marchandises d’une valeur de 23,769 milliards de...
(Jeune Afrique 15/12/16)
Comme la Banque mondiale, le Fonds monétaire internationale avait suspendu en avril 2016 son aide financière au Mozambique, après la découverte d'1,4 milliard de dettes absentes des statistiques officielles. Dans un communiqué publié mardi 13 décembre dans la foulée de discussions avec le gouvernement du pays, le Fonds a révisé à la baisse sa prévision de croissance pour 2016 pour le Mozambique, de 3,7% en septembre à 3,4% – loin des 6,6% de 2015. Le FMI a également conditionné le...
(Agence Ecofin 14/12/16)
Le Fonds Monétaire International a salué les efforts du Mozambique, en vue d’apporter de la transparence sur sa dette souveraine. « La mission s'est félicitée de la sélection d'une société internationale chargée de procéder à l'audit indépendant en cours d'EMATUM, Proindicus et Mozambique Asset Management », fait savoir le fonds dans le communiqué publié au terme de sa visite de travail. L'institution de Bretton Woods conseille « fermement » au gouvernement de suivre les conclusions de l'audit et de procéder à la mise en place de réformes visant à s'y conformer. Dans ces conditions, elle a repoussé au premier semestre...
(Agence Ecofin 10/12/16)
Depuis le 1er décembre 2016, l’Institut national des communications du Mozambique (INCM) a procédé au blocage de 5 millions de cartes SIM non identifiées. Le régulateur télécoms a également mis en garde les opérateurs Mcel, Vodacom et Movitel contre tout accès d’abonnés non identifiés à leur réseau. La sanction de l’INCM contre les consommateurs hors-la-loi est intervenue en représailles à leur refus de se conformer à la loi bien qu’un délai supplémentaire leur ait été accordé...
(AFP 09/12/16)
La grande banque Credit Suisse est soupçonnée d'avoir octroyé des crédits d'un montant total d'un milliard de dollars au Mozambique, l'un des pays les plus pauvres de la planète, qui auraient été utilisés pour des achats d'armes, selon une lettre ouverte publié jeudi par l'organisation suisse Contrepoint. Cette association, composés de chercheurs et d'enseignants du supérieur, demande à la banque de s'expliquer sur ces opérations, qui affectent selon elle "la solvabilité de l'un des pays les plus pauvres du monde"...
(AFP 07/12/16)
Le gouvernement du Mozambique a délibérément violé la loi en se portant garant d'emprunts d'entreprises publiques pour plus de 2 milliards de dollars dans le cadre du scandale dit des dettes cachées, a conclu une commission d'enquête parlementaire. "Le gouvernement (...) n'a pas sollicité l'autorisation de l'Assemblée de la République (...), ce qui constitue une violation de la Constitution et des lois budgétaires", indique le rapport de la commission, dont l'AFP a obtenu mercredi une copie. Les conclusions du rapport doivent être rendues publiques vendredi...

Pages