Messahel souligne la "volonté commune" de l'Algérie et du Mozambique de renforcer leurs relations | Africatime
Dimanche 30 Avril 2017

Messahel souligne la "volonté commune" de l'Algérie et du Mozambique de renforcer leurs relations

Messahel souligne la "volonté commune" de l'Algérie et du Mozambique de renforcer leurs relations
(Algérie Presse service 16/02/17)

Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel a souligné jeudi à Alger la volonté commune de l'Algérie et du Mozambique de renforcer leurs relations bilatérales, en mettant à profit la "solidité" de leurs liens historiques.

"Nous avons évoqué les relations historiques unissant les deux pays et la volonté commune de les renforcer, notamment dans le domaine économique en tirant profit de la solidité des relations historiques", a indiqué M. Messahel à la presse au terme de l'audience qu'il a accordée à M. Ernesto Tonela, envoyé spécial du président mozambicain.

M. Messahel a ajouté que cela découlait de la "volonté commune" des deux pays pour donner la priorité à la coopération afro-africaine et Sud-Sud, notamment dans les domaines de l'énergie, de l'agriculture et de l'industrie, relevant qu'annuellement l'Algérie accordait des bourses à des étudiants du Mozambique.

M. Messahel a indiqué également avoir procédé à un échange de vue sur la situation en Afrique notamment dans les pays du Sud de l'Afrique ainsi que la situation en Libye et au Mali, relevant qu'une délégation du Mozambique se rendra durant les prochaines semaines en Algérie.

Il a indiqué, par ailleurs, que l'envoyé spécial lui a avait remis un message du président du Mozambique au président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

De son côté, M. Tonela a indiqué qu'il était en Algérie en tant qu'envoyé spécial du président de la République du Mozambique pour exprimer "notre considération au gouvernement algérien pour le soutien qu'il apporte à notre pays".

"Nous avons des relations historiques remontant à la lutte du Mozambique pour son indépendance, et elles sont très bonnes", a-t-il soutenu.

Il a ajouté que son gouvernement entendait travailler avec l'Algérie pour tirer profit des "bonnes relations" existant entre les deux pays pour en promouvoir les relations économiques, dans l'intérêt des deux peuples.

Commentaires facebook