Lundi 23 Octobre 2017

Les négociations relatives à la construction du gazoduc mozambico-sud-africain démarrent en novembre

Les négociations relatives à la construction du gazoduc mozambico-sud-africain démarrent en novembre
(Agence Ecofin 11/10/17)
Fernando de Sousa (photo), le ministre mozambicain de l’Energie.

Fernando de Sousa (photo), le ministre mozambicain de l’Energie a annoncé que les négociations relatives à la construction d’un gazoduc entre son pays et l’Afrique du Sud commenceront le mois prochain. Elles impliqueront les entités publiques compétentes des deux pays, a-t-il indiqué.

Le principal thème qu’aborderont les deux parties, sera tourné vers les discussions relatives aux études de faisabilité du pipeline, rapporte Interfax Global Energy. Le gazoduc aura une longueur de 2 600 km et reliera le bassin de Rovuma au Mozambique à la région de Gauteng en Afrique du Sud pour un coût de 6 milliards de dollars. Il permettra de satisfaire tant la demande mozambicaine que celle de l’Afrique du Sud.

Le ministre a, entre autres, précisé que le développement de projets de production de gaz naturel liquéfié dans son pays, pourrait être d’une importance capitale pour le marché sud-africain et les autres pays de la région australe du continent. Ceci, stimulerait l’économie régionale et permettrait la création de milliers d’emplois, a-t-il ajouté.

Le projet de construction de la ligne pipelinière sera opéré par le Sud-africain SacOil qui a signé le 8 décembre 2014 avec les autorités de Maputo, un accord de développement conjoint pour faciliter la distribution du gaz mozambicain dans la région. C’est en fin février 2016 que l’accord de construction du gazoduc a été signé.

Les autres parties prenantes dans l’accord sont Profin, un consortium du secteur privé mozambicain, la China Petroleum Pipeline Bureau (CPP) et la Public Investment Corporation (PIC), le gestionnaire du fonds de pension des fonctionnaires sud-africains.

Olivier de Souza

Commentaires facebook