Lundi 19 Février 2018

Le Mozambique tire à boulets rouges sur les universités de qualité inférieure

Le Mozambique tire à boulets rouges sur les universités de qualité inférieure
(AFP 07/02/18)
Le ministre des Sciences, de la Technologie et de l’Enseignement supérieur, Jorge Nhambiu

APA-Maputo (Mozambique) - Le gouvernement mozambicain a donné à 28 établissements d’enseignement supérieur jusqu’en octobre pour régulariser leurs activités et respecter les normes établies ou courir le risque d’une fermeture pure et simple, a rapporté mardi la radio d’Etat.

Selon Radio Mozambique, le ministre des Sciences, de la Technologie et de l’Enseignement supérieur, Jorge Nhambiu, a averti que les établissements d’enseignement supérieur "ne respectant pas les normes" seraient fermés s’ils n’amélioraient pas la qualité de leurs enseignements en octobre de cette année.

La radio d’Etat qui cite Nambiua a indiqué qu’il y avait 28 institutions de niveau universitaire qui ne remplissaient pas les conditions requises pour fonctionner et il leur a donc été interdit d’inscrire de nouveaux étudiants dans l’année académique 2018.

"Nous avons établi des règles sur le nombre minimum de professeurs requis pour qu’un établissement universitaire puisse fonctionner mais il y a des institutions qui n’ont pas ce nombre minimum", a expliqué Nambiu.

Il a ajouté : "Si leurs performances sont encore insuffisantes en octobre, ces institutions seront fermés indéfiniment".

Le Mozambique compte 52 établissements d’enseignement supérieur et seulement 14% du personnel possède un doctorat, tel que requis par la réglementation en vigueur.

Le ministère a commencé à inspecter les universités en 2015, exigeant qu’elles respectent toute la réglementation gouvernementale approuvée en 2010, sur les conditions de fonctionnement des universités.

Commentaires facebook