Eni cède à ExxonMobil 25% d'un gisement au Mozambique pour 2,8 mds de dollars | Africatime
Lundi 27 Mars 2017

Eni cède à ExxonMobil 25% d'un gisement au Mozambique pour 2,8 mds de dollars

Eni cède à ExxonMobil 25% d'un gisement au Mozambique pour 2,8 mds de dollars
(AFP 09/03/17)

Milan - Le géant italien de l'énergie Eni a signé un contrat avec ExxonMobil prévoyant la cession à la major américaine d'une participation de 25% dans un gisement gazier au Mozambique, pour quelque 2,8 milliards de dollars, ont annoncé jeudi les deux groupes dans un communiqué commun.

Eni possède indirectement jusqu'ici une participation de 50% dans ce gisement off shore, située dans la concession "Zone 4".

"Cet accord représente la preuve évidente de notre stratégie d'exploration basée sur la rapide monétisation des nos découvertes (...) Grâce à cette approche, Eni a été capable de réaliser plus de 9 milliards de dollars ces quatre dernières années", a souligné le patron du groupe italien, Claudio Descalzi.

"Cet accord confirme la grande qualité de l'ensemble du projet, tant du point de vue de ses potentialités que de sa solidité technique et financière", a-t-il ajouté.

Eni a placé l'exploration et la découverte de nouveaux gisements au coeur de sa stratégie, alors que le secteur a fait face à une dégringolade des prix de l'or noir ces dernières années, et est touché par la baisse de la consommation de gaz et de pétrole en Europe, et par celle des marges de raffinage.

En 2016, le groupe italien a découvert 1,1 milliard de barils d'équivalent pétrole, et depuis trois ans 3,4 milliards.

Et il compte en découvrir 2 à 3 milliards d'ici quatre ans.

Cette stratégie s'accompagne de la cession d'actifs, prioritairement via la dilution de participations dans des découvertes récentes importantes. Il a ainsi récolté 18 milliards d'euros ces quatre dernières années.

Il a notamment cédé en 2016 30% de l'immense gisement de gaz offshore de Shorouk, en Egypte, au russe Rosneft et 10% au britannique BP.

Eni a annoncé le 1er mars prévoir de nouvelles cessions pour 5 à 7 milliards d'euros d'ici 2020. M. Descalzi avait alors précisé que 60% serait "réalisée en 2017-2018 et pour leur plus grande partie dans les semaines à venir".

Commentaires facebook