Vendredi 15 Décembre 2017

Embellie en vue pour l’économie mozambicaine

Embellie en vue pour l’économie mozambicaine
(Le Monde 24/06/17)
Un marché de Maputo.

Après deux décennies de croissance soutenue à 7 % de moyenne, ce rythme a été divisé par deux en 2016 (3,6 %). Mais les investisseurs gardent espoir.
Recrudescence du conflit armé entre le gouvernement et l’opposition, plongeon sans précédent de son économie en raison notamment de la chute du cours des matières premières… le Mozambique a vécu en 2016 une annus horribilis. Après deux décennies de croissance soutenue à 7 % de moyenne, ce rythme a été divisé par deux l’an dernier (3,6 %).

Surtout, un scandale politico-financier d’ampleur, provoqué par la révélation de l’existence de 1,25 milliard d’euros de dettes cachées par l’exécutif, a plombé la confiance des investisseurs et déçu ses partenaires financiers. En représailles, le Fonds monétaire international et les bailleurs de fonds ont gelé leur soutien budgétaire. Incapable d’honorer ses remboursements de dette, Maputo est en défaut souverain depuis janvier. Une première en Afrique depuis six ans.

Dans ce contexte, le lancement du mégaprojet gazier d’ENI début juin, maintes fois repoussé, arrive à point nommé. « Nous allons enfin pouvoir transformer ces ressources en recettes, et voir notre économie renouer avec ses performances des précédentes décennies », a déclaré le président, Filipe Nyusi, lors de la cérémonie le 1er juin. « Au moment où le pays traverse une crise financière, cette annonce est cruciale car elle montre que les investisseurs gardent espoir », décrypte la spécialiste du secteur gazier, Leigh Elston. Pour preuve, la monnaie, le métical, après avoir dévissé en 2016, est reparti à la hausse face au dollar cette année.

La houille s’exporte bien

La société civile s’inquiète néanmoins de la future utilisation de la manne gazière, alors que la « malédiction des ressources naturelles » semble avoir frappé avant même leur extraction. « Les recettes du gaz naturel liquéfié iront d’abord aux entreprises pour rembourser leurs financements, et seulement après à l’Etat mozambicain », observe la chercheuse Fatima Mimbire, du Centre d’intégrité publique, un think tank local....

Lire la suite sur: http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/06/23/embellie-en-vue-pour-l...

Commentaires facebook