Dimanche 23 Juillet 2017

Cambodge: énorme saisie d’ivoire en provenance du Mozambique

Cambodge: énorme saisie d’ivoire en provenance du Mozambique
(RFI 23/12/16)
Les officiers des douanes cambodgiennes ont découvert 1,3 tonne de défenses d'éléphant expédiés du Mozambique vers le port de Kandal au Cambodge, le 21 décembre 2016.

Au Cambodge, les autorités ont découvert jeudi 22 décembre une tonne et demie d’ivoire et autres pièces d’animaux protégés à Phnom Penh dans un navire en provenance du Mozambique. Une nouvelle qui met en lumière le rôle de plaque tournante du Cambodge dans ce trafic à destination notamment de la Chine.

La multiplication des saisies dans le port de Hong-Kong ces dernières années a probablement inquiété les trafiquants. Et pour cause : c’est désormais par l’Asie du Sud-Est et notamment le Cambodge que passe la route de l’ivoire africain.

La découverte remonte à vendredi dernier. Les agents des douanes inspectent des conteneurs au terminal de Kandal près de Phnom Penh. En apparence, il s’agit d’une cargaison de bois rares, mais certaines poutres sont creuses et dissimulent 1,3 tonne de défenses d’éléphant d’Afrique, 10 crânes de guépard, 82 kilos d’os d’animaux et 137 kilos d’écailles de pangolin.

Lucratif, mais interdit

La compagnie maritime responsable de ce transport, pour le moins lucratif, mais totalement interdit, s’était déjà faite remarquer pour le même trafic au Vietnam. Entre le 6 octobre et le 29 novembre derniers, les douanes vietnamiennes avaient en effet mis la main sur six expéditions de bois dissimulant au total cinq tonnes d’ivoire, dont une partie devait transiter par le Cambodge.

Cette filière vietnamo-cambodgienne a été repérée dès 2014, l’année où les douanes cambodgiennes ont saisi trois tonnes de défenses d’éléphant. Un record suivi par la découverte dans le port de Sihanoukville au mois d’août dernier de 600 kilos d’ivoire venu d'Afrique.

35 000 éléphants massacrés

Ce jeudi 22 décembre encore, une autre cargaison en route vers le Cambodge a été interceptée suite à une alerte lancée par les autorités kenyanes. Près de deux tonnes d’Ivoire déclarées comme de la céramique ont été renvoyées au port de Mombasa par les douanes de Singapour.

Commentaires facebook