Lundi 23 Octobre 2017

Bénin: "meeting de la colère" contre le président Talon à Cotonou

Bénin: "meeting de la colère" contre le président Talon à Cotonou
(AFP 13/10/17)
Le président béninois, Patrice Talon

Quelques centaines de manifestants se sont rassemblés vendredi à Cotonou, à l'appel du Front pour le sursaut patriotique (FSP), une coalition de syndicats et partis de l'opposition, pour protester contre le régime du président Patrice Talon.

"Enfants du Bénin debout" contre le pouvoir Talon, ou encore "Enfants du Bénin debout contre la faim", scandaient les manifestants, pour certains habillés en rouge.

Des responsables syndicaux et une dizaine de députés ont participé à ce "meeting de protestation contre la gouvernance mafieuse, anti-sociale et autocratique de Patrice Talon", telle qu'elle était présentée par ses organisateurs.

"Nous sommes là pour faire comprendre à l'opinion publique nationale et internationale les problèmes auxquels le peuple est confronté aujourd'hui par rapport à la gouvernance du régime en place", a confié à l'AFP le député Mohamed Gibigaye.

Pour cet ancien collaborateur de l'ex-président Boni Yayi, "les problèmes sont immenses".

Les participants à ce "meeting de la colère" entendent notamment protester contre "le pillage systématique des ressources du pays par le clan Talon".

"Il est devenu difficile de manger deux fois par jour", se plaint dans la foule Thérèse Wahounwa, "citoyenne engagée".

Aristide Assinou, étudiant en Licence, pancarte en main, se dit "remonté contre la décision de suppression de la gratuité de l'enseignement supérieur", prise il y a quelques jours par le pouvoir.

Patrice Talon a été élu président du Bénin en avril 2016, dans un pays reconnu pour être un exemple de stabilité démocratique dans la région.

Cet ancien homme d'affaires a engagé le petit pays d'Afrique de l'Ouest dans la voie des réformes pour tenter de faire face au ralentissement de l'économie, conséquence de la récession au Nigeria voisin, marché géant de 180 millions d'habitants. Mais son orientation libérale suscite de vives critiques et inquiétudes.

Commentaires facebook