Lundi 25 Septembre 2017
(Points Chauds 25/09/17)
Dans le cadre de la politique adoptée par le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, de raser tous les anciens bâtiments étatiques et les quartiers résidentiels qui s’y rattachent, a commencé hier la démolition d’une 2éme caserne militaire après la démolition, il y’a quelques temps du «camp de la fanfare nationale» remplacé par le nouveau marché central de la capitale. Cette fois, c’est le siège du bataillon d’escortes de la gendarmerie mauritanienne, situé à quelques mètres, à l’Ouest du marché de la capitale, dans lequel se trouvait un quartier résidentiel pour loger les gendarmes. Cette zone a été vendue et l’acheteur a commencé la démolition des anciens bâtiments pour construire à leur place un marché...
(MondAfrique 21/09/17)
Bocar Demba Diop, policier noir en Mauritanie, a préféré prendre une retraite anticipée que de rester indéfiniment marginalisé par sa hiérarchie blanche à des postes subalternes. Témoignage. “Je m’appelle Bocar Demba DIOP; je suis né le 31/12/1971 à Fimbo (département de Maghama), dans la région du Gorgol. J’ai décroché mon diplôme de baccalauréat en lettres modernes françaises en 1994 au lycée de Kaédi. J’ai étudié 2 ans à la faculté des lettres et sciences humaines de Nouakchott. En classe de 2ème année universitaire, j’ai arrêté mes études dans le but de soutenir ma famille et de servir mon pays la Mauritanie. Le deux novembre 1996, je me suis engagé à intégrer le corps de la police mauritanienne avec mon diplôme...
(Alakhbar 20/09/17)
ALAKHBAR (Nouakchott) – Cinq centrales syndicales mauritaniennes dénoncent la "confiscation" des papiers de leurs deux collègues placés sous contrôle judiciaire, dans une déclaration commune parvenue à Alakhbar. Les deux collègues sont Abdellahi Ould Mohamed dit Nahan, secrétaire général de la Confédération générale des travailleurs de Mauritanie (CGTM), et Samoury Ould Bèye, secrétaire général de la Confédération libre des travailleurs de Mauritanie (CLTM). Ils ont été convoqué le 25 août 2017 par les autorités judiciaires pour instruction dans une affaire de...
(RFI 18/09/17)
En Mauritanie les journalistes ont décidé de réagir suite à la mise sous contrôle judiciaire de quatre des leurs, il y a 15 jours, soupçonnés d'avoir reçu des financements illicites. Plusieurs représentants des différents syndicats de la presse ont donc mis en place un Comité de suivi pour défendre les intérêts de la profession et s'occuper en particulier du cas de leurs confrères. Le comité de suivi réclame la restitution des pièces d'identité des journalistes qui ont été confisquées, et...
(RFI 15/09/17)
La réunion du Comité de défense et de sécurité du G5 a débuté à Bamako et s'est terminée jeudi à Sévaré (centre) au quartier général de la force conjointe, composée des armées du Mali, du Niger, du Burkina Faso, du Tchad et de la Mauritanie. Tous les chefs d'état-major des pays membres du G5 et le patron de la force française Barkhane ont participé aux travaux. La réunion du Comité de défense et de sécurité (CDS) était estampillée « secret militaire », mais on sait avec précision qu'au moins trois sujets ont été au centre des discussions. Il y a la planification des opérations futures...
(Autre média 12/09/17)
Le diplomate Hamid Chabar, récemment nommé par le roi Mohammed VI ambassadeur du Maroc à Nouakchott, ne semble pas être le bienvenu en Mauritanie. Le pouvoir mauritanien aurait refusé d’accorder les lettres de créance à Hamid Chabar, nommé le 25 juin dernier par le roi Mohammed VI nouvel ambassadeur du Maroc à Nouakchott. Selon le site mauritanien anbaa.info, qui cite des sources «autorisées», le président Ould Abdelaziz souhaiterait la nomination d’une autre personnalité en lieu et place de Chabar. Toujours...
(Le Monde 11/09/17)
Cette organisation, qui regroupe la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad, est notamment très attendue pour renforcer l’action des armées nationales contre les groupes terroristes. Le président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, a inauguré, samedi 9 septembre à Sévaré, dans le centre du pays, le poste de commandement central de la nouvelle force conjointe des cinq pays du Sahel, ou G5 Sahel : Mauritanie, Mali, Niger, Burkina Faso et Tchad. La force, commandée par le général malien Didier Dacko, aura un état-major multirégional. Constituée...
(AFP 09/09/17)
Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a inauguré samedi à Sévaré (centre) le Poste de commandement de la force antijihadiste du G5 Sahel, formée de soldats du Mali, du Niger, du Tchad, du Burkina Faso et de Mauritanie, a-t-on appris de sources administrative et de sécurité. "Le président Ibrahim Boubacar Keïta est arrivé samedi à Sévaré où il a inauguré le Poste de commandement de la Force G5, pour la lutte contre le terrorisme dans le Sahel", a déclaré à...
(AFP 09/09/17)
Des militants antiesclavagistes américains ont été refoulés de Mauritanie vendredi après leur arrivée à l'aéroport de Nouakchott, a-t-on appris auprès d'une ONG antiesclavagiste mauritanienne et de l'ambassade des Etats-Unis. Les autorités mauritaniennes ont refusé d'octroyer des visas d'entrée en Mauritanie à une douzaine de militants abolitionnistes américains à leur arrivée dans la capitale mauritanienne, a affirmé à l'AFP Sneiba El Kory, un responsable de SOS Esclaves, une organisation antiesclavagiste mauritanienne.
(Jeune Afrique 08/09/17)
Alternance au sommet du parti, débats internes, opposition constructive, rejet de tout sectarisme… Tawassoul semble réunir tous les attributs d’une formation politique moderne. À moins que… Après deux mandats de cinq ans, Mohamed Jemil Ould Mansour cédera, le 23 décembre, la présidence de Tawassoul à celui que le congrès du parti islamiste aura désigné pour lui succéder. Dans une Mauritanie où les formations politiques sont la chose d’un seul homme, ce changement de direction atteste que...
(Autre média 08/09/17)
La situation politico-sociale actuelle continue de susciter débats. Ce jeudi 7 septembre, l’Initiative de Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA) a estimé que le « pluralisme est à terre » en Mauritanie. L’organisation dirigée par Biram Dah Abeid, s’interroge sur les arrestations « sans aucun motif légitime… » Plus connu pour ses positions tranchées sur l’esclavage en Mauritanie, dénonce le recul démocratique en Mauritanie. L’ONG dans un son communiqué daté du 7 septembre courant et dont nous avons reçu copie, s’indigne...
(Agence Ecofin 08/09/17)
A en croire les rapports de l’Agence nationale d’investigations financières (Anif), la cybercriminalité a pris le pas sur les détournements de deniers publics qui étaient encore le sport favori des Camerounais, il y a 4 ou 5 ans. Cette révélation est faite dans le Quotidien gouvernemental par Désiré Geoffroy Mbock, le secrétaire général du Groupe d’action contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme en Afrique centrale (Gabac). «Au Cameroun, par exemple, les résultats des travaux de l’Anif...
(Autre média 07/09/17)
Une violente tempête a balayé les régions Sud de la Mauritanie dans la nuit de lundi à mardi, faisant au moins 15 morts et de nombreux blessés, alors que les sans abris se comptent par centaines, une situation rendue encore plus pénible pour les sinistrés en l’absence d’aide d’urgence. La tempête accompagnée de fortes pluies, a été particulièrement ressentie dans la ville de Boghé (320 km au sud de Nouakchott). Les dégâts sont très importants dans cette ville, située sur...
(AFP 06/09/17)
Quinze personnes ont été tuées et plus de 40 blessées lors d'une tempête accompagnée de fortes pluies qui a frappé lundi soir les environs de Boghé, dans le sud de la Mauritanie, a indiqué mardi le ministère de l'Intérieur. Un premier bilan avait dans un premier temps fait état de neuf décès. Quatorze blessés graves ont été évacués vers des hôpitaux de Nouakchott, a précisé le ministère dans un communiqué. Des blessés ont également été admis à l'hôpital d'Aleg, situé...
(RFI 06/09/17)
De forts vents accompagnés de pluie ont balayé plusieurs régions du sud de la Mauritanie dans la nuit du 4 au 5 septembre, faisant 15 morts et plusieurs dizaines de blessés. Quelques centaines de personnes se retrouvent également sans abri. « On n'avait jamais vu de tels vents, on aurait dit une tornade », témoigne un journaliste de Boghé, une ville située près du fleuve Sénégal. Dans plusieurs villages de la commune, des habitations en banco, bois ou tôles, se sont envolées ou effondrées sur leurs propriétaires. Neuf personnes ont été tuées et 26 autres blessées, dont 11 ont dû être transportées à l'hôpital...
(Xinhua 06/09/17)
NOUAKCHOTT, (Xinhua) -- Neuf personnes ont péri et 26 autres ont été blessées des suites d'une tempête violente survenue dans la nuit du lundi à mardi dans la province du Brakna (sud mauritanien) dans une zone située en bordure du fleuve Sénégal, à plus de 300 km de Nouakchott, selon l'administration mauritanienne. Selon Abderrahmane Ould Mahfoudh, wali (gouverneur) de la province du Brakna, cité, mardi, par l'Agence mauritanienne d'information (AMI), "ces pluies ont (...) provoqué la mort de 9 personnes...
(RFI 06/09/17)
C’est une nouvelle initiative pour la surveillance du Sahel et du Sahara. Un centre militaire spécial a été inauguré ce mardi dans une base de l'Otan située à Naples dans le sud de l'Italie. Un centre qui aura des missions multiples en ce qui concerne la Libye et les pays de la zone. Selon l'Otan, ce nouveau centre militaire « South Hub », ou le centre pour le sud, aura pour mission de surveiller les pays du Sahel et du...
(APA 05/09/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Dix personnes ont trouvé la mort la nuit dernière dans une violente tempête accompagnée de pluies dans les environs de Boghé (320 kilomètres au sud de Nouakchott), sur la rive mauritanienne du fleuve Sénégal, a-t-on appris de sources locales concordantes. Quelque 26 autres personnes ont été blessées dans cette tempête à cause notamment de l’effondrement de leurs habitations en banco. Sur ce nombre de blessés, une dizaine ont été évacués vers l’hôpital d’Aleg (chef-lieu de la région) pour recevoir des soins intensifs alors que les autres, de gravité moindre, ont été traités sur place.
(Alakhbar 05/09/17)
ALAKHBAR (Nouakchott) -Près de 10 morts et plus de 20 blessés, c’est le bilan provisoire d’une forte tempête qui a frappé, la nuit de lundi à mardi, la localité de M’Bellaji, , relevant de Bogué (wilaya du Brakna), au sud Mauritanie, a rapporté le correspondant d’Alakhbar. Aussi, la violente tempête accompagnée des pluies a causé l’écroulement de plusieurs habitations et d’importants dégâts matériels. Plusieurs ambulances et équipes médicales ont été déployées sur le lieu de l’incident pour évacuer les blessés...
(APA 28/08/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Les fortes pluies qui se abattues samedi soir à Nouakchott, la capitale mauritanienne ont rendu la circulation difficile aussi bien pour les piétons que pour les automobilistes, a-t-on constaté sur place. La plupart des points ronds de la ville sont remplis d’eau à la suite de pluies allant de 15 à 37 mm selon les zones, provoquant des embouteillages fâcheux de véhicules et parfois même des pannes au beau milieu des eaux. Les piétons, eux, s’ingénient à...

Pages