Mardi 24 Avril 2018
(RFI 26/03/18)
Amnesty International publie un rapport sur la répression contre les militants des droits de l'Homme en Mauritanie. Selon les chiffres avancés par l'ONG, il y aurait jusquà 43.000 personnes vivant en situation d'esclavage dans le pays. Et les personnes et les associations qui dénoncent ces discriminations seraient la cible des autorités. Il y a en Mauritanie, encore aujourd’hui, un problème d’esclavage et de discrimination raciale, pointe François Patuel, chercheur sur l'Afrique de l'Ouest à Amnesty International. « Et les autorités sont dans ...
(La Tribune 26/03/18)
L'Etat mauritanien va bénéficier d'une aide d'un montant 24 millions de dollars de la part du Fonds monétaire international. Ce second décaissement intervient dans le cadre de l'appui du programme économique et financier mauritanien par la Facilité élargie de crédit. La dernière mission du Fonds monétaire international en Mauritanie, effectuée du 8 au 21 mars à Nouakchott, s'est révélée concluante pour le pays. A l'issue de la mission, le chef de l'équipe, Eric Mottu, a en effet annoncé dans une déclaration officielle que la Mauritanie bénéficiera d'un décaissement de 16,56 millions de DTS, soit environ 24 millions de dollars.
(RFI 26/03/18)
Un centre d'études islamiques régional ouest-africain va ouvrir en Mauritanie. Ce centre sera géré par la grande intsitution et autorité de l'islam sunnite, l'université Al-Azhar du Caire. C'est le grand imam d'Al-Azhar en visite en Mauritanie cette semaine qui l'a annoncé. Ce centre d'enseignement sera destiné à accueillir des étudiants des pays de la sous-région et devrait voir le jour rapidement selon les autorités mauritaniennes. Avec ce nouveau centre, la Mauritanie devrait conforter un peu plus son statut de terre d'enseignement islamique. Hassan Ashaari. C'est le nom qui sera donné au nouveau centre d'études...
(RFI 24/03/18)
Le mouvement mauritanien El Hor, mouvement pour la libération et l'émancipation des Haratines, les descendants d'esclaves, a eu 40 ans, ce mois-ci. Les Forces de libération africaines de Mauritanie (FLAM), de défense des droits de la communauté négro-mauritanienne, en ont eu 35. Ces mouvements ont-ils encore un poids aujourd'hui en Mauritanie ? Quelle est la représentation des populations Noires dans l'administration mauritanienne ? Réponse de l'anthropologue Abdel Wedoud Ould Cheikh, professeur émérite de l'université de Lorraine.
(Jeune Afrique 23/03/18)
La France devrait accueillir une rencontre entre les parlementaires des pays membres du G5 Sahel et les bailleurs de fonds. L'événement, prévu fin 2018, se tiendra sous l'égide de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale française. Jacques Maire, député LREM, vice-président de la Commission des Affaires étrangères et président du groupe d’amitié France-Niger à l’Assemblée nationale, organise une rencontre interparlementaire entre les membres du G5 Sahel et les bailleurs de fonds de la région afin d’identifier les besoins...
(Jeune Afrique 21/03/18)
Présidé par un ancien parlementaire socialiste français, ce Groupe de liaison des amis de la Mauritanie (Glam) entend faire du lobbying en faveur des intérêts mauritanien dans l'Hexagone. parmi les membres du conseil d'administration : Éric Besson, l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy. Un Groupe de liaison des amis de la Mauritanie (Glam) a été créé le 13 mars à Paris, afin de promouvoir les intérêts de ce pays en France. Présidée par l’ex-parlementaire socialiste François Loncle, cette association compte dans...
(RFI 19/03/18)
En Mauritanie, après avoir voté contre la réforme constitutionnelle qui visait entre autres à supprimer le Sénat, il y a de cela un an, trente-cinq sénateurs dénoncent l'arrestation de l'un des leurs - officiellement pour des faits de corruption en lien avec un homme d'affaires mauritanien et opposant, en exil, Mohamed Bouamatou - et l'interdiction de voyager de douze autres. Ces 35 frondeurs qui appartiennent aussi bien à l'opposition qu'au parti au pouvoir se considèrent toujours comme légitimes et ce, alors que le Sénat a finalement...
(Le Monde 13/03/18)
Au Sahel, l’engagement militaire de la France et l’aide au développement serviront désormais le même objectif : la lutte contre les groupes djihadistes et la radicalisation de la jeunesse. Cette convergence souhaitée par Emmanuel Macron doit se traduire par une concentration des projets financés par la coopération française dans les zones les plus fragiles susceptibles de basculer et de voir s’enraciner de nouveaux foyers terroristes. Les experts du ministère de la défense et de l’Agence française de développement (AFD) ont...
(Jeune Afrique 10/03/18)
Chinguetti, Ouadane, Tidjikja… Ces perles du Sahara mauritanien ont longtemps été délaissées. Et si un tourisme raisonné permettait leur renaissance ? On se colle contre le mur de la ruelle pour céder le passage au petit âne et à sa carriole brinquebalante. On longe le joli minaret de pierres sèches de la mosquée (XIIIe siècle) de Chinguetti et on plonge dans un escalier un tantinet raide au bas duquel un panneau proclame : « Le savoir est la seule richesse que l’on...
(Jeune Afrique 06/03/18)
Succession, relations avec les voisins – maghrébins et sénégalais –, affaire Bouamatou, Sahara occidental, UMA, G5 Sahel… Le chef de l’État passe en revue tous les grands dossiers de l’heure. Sans mâcher ses mots. Avec ses murs gris et son architecture austère, le palais présidentiel de Nouakchott a des allures de forteresse nimbée de mystère. Tout comme son locataire, Mohamed Ould Abdelaziz, 61 ans, qui loge dans la résidence attenante, où il reçoit peu, l’homme préférant passer du temps en...
(RFI 06/03/18)
Le 5 mars 1958, la première pierre de la capitale mauritanienne Nouakchott était posée. Une capitale coincée entre la mer et le désert, sortie des sables par la volonté du conseil de gouvernement qui décide de quitter Saint-Louis au Sénégal où il est installé. Trois ans plus tard, l'indépendance sera proclamée dans un hangar faute d'infrastructures. Aujourd'hui, Nouakchott s'étend sur près de 30 kilomètres mais les anciens n'ont rien oublié de l'aventure des débuts, quand tout était à construire. A sa création, Nouakchott n'est qu'un ancien poste militaire ...
(RFI 02/03/18)
Le président turc Recep Tayyip Erdogan est à Dakar, au Sénégal. Il était en début de semaine à Alger et mercredi 28 février à Nouakchott. C'est la première fois qu'un chef d'Etat turc se rendait en Mauritanie. Une visite de quelques heures qui a permis de sceller un peu plus la coopération entre les deux pays. Les relations entre les deux pays ne datent pas d'hier. Mohamed Ould Abdel Aziz s'est rendu en Turquie en 2010. Et c'est d'ailleurs ce voyage qui a impulsé une nouvelle dynamique entre Nouakchott et Ankara. Même si le président turc n'a pas dormi mercredi dans la capitale mauritanienne, et que son passage n'a duré...
(MondAfrique 01/03/18)
Après avoir annoncé dans un entretien donné à « Jeune Afrique », qu’il ne se représenterait pas en 2019, le président Mohamed Ould Abdel Aziz semblerait, mais trop tard, être revenu sur sa décision. Tout était prévu à Jeune Afrique, même la une, pour publier l’entretien exclusif avec le président mauritanien. D’après un article daté du 19 février du site marocain « 360 Afrique » proche du pouvoir marocain et généralement bien informé, le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz...
(Jeune Afrique 01/03/18)
Après Alger et Nouakchott, le président turc Recep Tayyip Erdogan devrait arriver ce mercredi soir à Dakar, dans le cadre de sa tournée africaine, prévue du 26 février au 2 mars. Fermeture des écoles Gülen, diplomatie économique… Focus sur les enjeux de cette tournée africaine. Il s’est rendu dans plus de 30 pays d’Afrique, d’abord en tant que Premier ministre (2005-2014), puis en tant que président de la République. Cette fois, Recep Tayyip Erdogan a choisi quatre pays du continent...
(La Tribune 27/02/18)
Le président turque a entamé ce lundi une nouvelle tournée en Afrique qui va le conduire au Maghreb et en Afrique de l’Ouest. Du 26 février au 2 mars, Recep Tayyip Erdogan qui est accompagné d’une importante délégation d’hommes d’affaires turcs, se rendra ainsi en Algérie, en Mauritanie, au Sénégal et au Mali. Au menu, le renforcement des partenariats économiques dans la droite ligne de l’ambition de la Turquie de se positionner en acteur majeur sur le continent, une stratégie...
(Jeune Afrique 24/02/18)
L'union européenne a annoncé ce vendredi le doublement de sa participation au financement de la force conjointe du G5 Sahel, portant le total des fonds rassemblés à 414 millions d'euros. Il faut « 480 millions », selon le président du Niger, Mahamadou Issoufou, qui s'inquiète de la pérennité des financements. « Aujourd’hui l’Union européenne va doubler son soutien à la force conjointe et on va aussi avoir d’autres contributions des États membres et des autres partenaires » à cette force, a annoncé Federica Mogherini vendredi lors d’une réunion à Bruxelles devant une trentaine de chefs d’État et chefs de gouvernement.
(RFI 23/02/18)
Force conjointe cherche soutien politique et financier. C’est le nouvel appel lancé ce matin à la conférence des donateurs pour cette force antiterroriste du G5-Sahel. Les présidents des pays membres ; Mali, Niger, Tchad, Mauritanie, Burkina Faso ont fait le déplacement à Bruxelles, une trentaine de chefs d’Etat et de gouvernement européens aussi, pour marquer leur solidarité dans la lutte contre le jihadisme dans la zone sahélienne. La force du G5 avait déjà mobilisé 250 millions d’euros de budget. L’objectif...
(RFI 23/02/18)
Une conférence donateurs pour la force du G5 Sahel se tient ce vendredi 23 février à la Commission européenne, à Bruxelles. Une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement européens sont attendus ainsi que les cinq présidents des pays sahéliens. De nouveaux partenaires comme la Turquie, ou l'Afrique du Sud seront également représentés par leurs ministres des Affaires étrangères. L'objectif de cette conférence est de mobiliser encore des fonds pour financer la première année d'opérationnalisation de la force conjointe. Dépasser...
(MondAfrique 22/02/18)
Emmanuel Macron doit se rendre fin juin 2018 en visite officielle en Mauritanie. Le président Mohamed Ould Abdel Aziz, dont il loue « le pragmatisme », est-il un solide maillon de la lutte anti terroriste au Sahel? Pas certain ! D’après le journal « Jeune Afrique », le président français est attendu à Nouakchott d’ici à la fin juin 2018, juste avant la réunion du G5 Sahel qui doit s’y tenir en juillet. Les discussions porteront notamment sur la lutte...
(Jeune Afrique 22/02/18)
L’opposant et militant anti-esclavagiste Biram Dah Abeid a été brièvement interrogé ce mardi par la Sûreté mauritanienne. Un épisode qui fait suite à trois journées de manifestations organisées à Nouakchott par son mouvement, l'Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA). Alors qu’il se trouvait à son domicile, ce mardi 20 février, Biram Dah Abeid, le leader de l’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA), a été sommé de suivre un officier et un sous-officier jusqu’à la direction régionale...

Pages