| Africatime
Mardi 25 Avril 2017
(La Tribune 22/04/17)
C’est finalement l’arbitrage du peuple que le président mauritanien a choisi. Après un revers cinglant au Sénat, Mohamed Ould Abdelaziz avait décidé de soumettre l’avenir de son projet de révision constitutionnelle au verdict des urnes. En conseil des ministres, l’échéance tant attendue, a été fixée au 15 juillet 2017. Le président jouera sa survie politique et celle de son parti. Le dernier épisode du feuilleton politique sur la réforme constitutionnelle en Mauritanie connaître son épilogue dans trois mois. A la sortie du conseil des ministres, le pouvoir a décidé de fixer la date du référendum sur le projet de révision constitutionnelle au 15 juillet prochain. Célérité du gouvernement en réponse à une précipitation présidentielle «...
(AFP 21/04/17)
Le projet de révision constitutionnelle en Mauritanie, approuvé par l'Assemblée nationale mais rejeté par le Sénat en mars, sera soumis à référendum le 15 juillet, a annoncé jeudi le gouvernement mauritanien. Ce projet de modification de la Constitution actuelle, en vigueur depuis 1991, prévoit notamment la suppression du Sénat et le changement du drapeau national. Il a été adopté le 9 mars par les députés, mais rejeté neuf jours plus tard par les sénateurs, pourtant majoritairement favorables au pouvoir. Le 22 mars, le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a annoncé qu'en raison du rejet par le Sénat, le projet allait être soumis à référendum, sans alors annoncer de date. Le Conseil des ministres réuni jeudi sous la présidence de...
(APA 21/04/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - La date du référendum sur la Constitution en Mauritanie a été fixée au 15 juillet prochain, selon un communiqué rendu public jeudi à Nouakchott à l’issue de la réunion hebdomadaire du Gouvernement. « Le vote sera organisé sur la base de la liste électorale ayant servi aux élections présidentielles de 2014 révisée pour les besoins du référendum 2017 dans le cadre d’un Recensement Administratif à Vocation Electorale Complémentaire », a précisé ce communiqué. Le référendum a été...
(La Voix de l'Amérique 21/04/17)
Les poètes mauritaniens ont lancé une grève pour protester contre le peu d’importance que leur accorde le président Mohamed Ould Abdel Aziz. Kissima Diagana, directeur de la rédaction de l’hebdomadaire La Tribune, livre sur VOA Afrique une analyse sur le bras de fer entre le chef de l'Etat mauritanien et les poètes. Le président mauritanien estime qu’il est plus intéressant pour les jeunes des universités de se tourner vers les filières scientifiques afin de contribuer au développement du pays. "On...
(Alakhbar 20/04/17)
ALAKHBAR (Nouakchott)- Le comité de réflexion de l’initiative de la Marche pour la jeunesse mauritanienne a demandé la « libération immédiate et sans conditions » de leurs 10 camarades détenus après leur rassemblement de dimanche denier. Le comité tenait une conférence de presse mardi au siège du Forum des Organisations Nationales de Droits Humains (FONADH) à Nouakchott. Khali Diallo le coordinateur de l’initiative a dénoncé que « certains des détenus n’ont pas participé à là marche. Mais ils ont été arrêtés devant leur domicile ». Selon le comité, un collectif d'une vingtaine d'avocats, présidé, par maître Fatimata Mbaye s’est engagé volontairement...
(Points Chauds 20/04/17)
Suite à la marche de protestation qui a eu lieu dans la capitale Mauritanienne , 10 jeunes avaient été arrêtés pour motif dit-on de rassemblement non autorisé et agression de la force publique. L’organisation de la société civile dénommée MPJM ( Mouvement pour la jeunesse de la Mauritanie ) Pami eux figurent Oumou Kane , Présidente d’une ONG ,Mariam PAM, Mammy M’Bow , Omar Djibril Ba , Mamadou Alpha Ba Les jeunes partisans de Mohamed Jemil Mansour ont condamné, Dans...
(Xinhua 19/04/17)
NOUAKCHOTT, (Xinhua) -- La majorité au pouvoir en Mauritanie semble plus que jamais déterminée à faire voter les amendements constitutionnels rejetés par le Sénat. Elle tente désormais de convaincre la population à la faveur d'un référendum dont l'organisation a été annoncée le 23 mars dernier par le président Mohamed Ould Abdel Aziz. Si la date de ce référendum présenté comme solution de sortie de crise n'a pas encore été fixée, l'Union pour la République (UPR, au pouvoir) a lancé ses militants à l'assaut des provinces pour expliquer le bien fondé des amendements envisagés. Les observateurs notent que le chef de l'Etat semble particulièrement...
(L'Authentique Quotidien 19/04/17)
Invité de l’émission Dayv Essahel, ce lundi 17 avril, sur la Chaine privée Sahel TV, le secrétaire général de Union des forces du progrès (UFP), d’ailleurs membre du Forum national pour la démocratie et l’unité, Mr Mohamed Moustapha Ould Bederdine, a signifié dans ses propos que le président M.Mohamed Ould Abdel Aziz n’est pas en mesure de céder le pouvoir en 2019. Selon Ould Bederdine, les pratiques politiciennes et tactiques menées par Ould Abdel Aziz ne sont pas prometteuses et...
(Jeune Afrique 19/04/17)
Selon le président mauritanien, le développement de son pays nécessite davantage de filières étudiantes scientifiques et moins de littéraires. Déjà échaudés par le passé, des poètes en colère lui ont répondu par une œuvre satirique collective qui continue de s’écrire et d’émouvoir les réseaux sociaux. État des lieux… en alexandrins. Si la Mauritanie, des regs jusqu’aux cuvettes, Est nommé « le pays d’un million de poètes », Nul – même un président – ne peut rétrograder Les études littéraires en...
(RFI 18/04/17)
La Mauritanie est surnommée « le pays d'un million de poètes ». Certains d'entre eux s'opposent aujourd'hui au président Mohamed Ould Abdel Aziz. Ce dernier avait critiqué à trois reprises la poésie depuis son arrivée au pouvoir. Il a reproché, tout récemment, aux jeunes des universités d'être tournés vers la poésie et de ne pas choisir les filières scientifiques qui font avancer le pays. Comme il n'en était pas à sa première critique, des poètes en colère ont décidé de...
(RFI 15/04/17)
Le président mauritanien termine ce vendredi 14 avril 2017 une visite officielle en France. Il a rencontré mercredi son homologue français. Au menu des discussions, essentiellement, la lutte contre le terrorisme et le soutien que peut apporter la France aux pays du G5 Sahel. Sur la situation au Sahel justement, mais aussi sur la réforme constitutionnelle qu'il entend soumettre à référendum malgré l'opposition des sénateurs, et sur la fin de son second mandat, Mohamed Ould Abdel Aziz répond sur RFI...
(La Croix 14/04/17)
François Hollande reçoit mercredi 12 avril à l’Élysée le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, son pays abritant le secrétariat du nouveau G5 Sahel. C’est dans la perspective de l’inauguration de l’exposition « trésors d’islam en Afrique » à l’Institut du monde arabe jeudi 13 avril, que le président mauritanien Mohamed Ould Aziz a atterri mardi au Bourget. Mercredi 12 avril après-midi, il sera reçu par François Hollande à l’Élysée, quelques jours après la visite du ministre des affaires étrangères...
(La Croix 14/04/17)
Confrontés aux attaques récurrentes des groupes armés djihadistes dans leurs territoires respectifs, cinq États du Sahel ont créé, en février 2014, le G5 Sahel. Qu’est-ce que le G5 Sahel ? Le G5 Sahel ou G5S est une organisation régionale de coopération en matière de développement et sécurité, créée en février 2014 par la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad, cinq pays directement menacés par les différentes organisations djihadistes de la région (Ansar Dine, Al-Qaida au...
(RFI 13/04/17)
A Paris, le président français s'est entretenu dans mercredi 12 avril à l'Elysée avec son homologue mauritanien Mohamed ould Abdel Aziz en visite en France. La question de la sécurité dans le Sahel était au cœur de cet entretien qui vient après une période de froid entre la France et la Mauritanie. Il constitue un pas de plus vers le réchauffement des relations entre les deux pays. C'est donc un geste politique de rapprochement et de soutien que la France...
(Jeune Afrique 12/04/17)
François Hollande recevra son homologue mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, ce 12 avril à 16h30 à l'Élysée. Au menu de la rencontre, la question du G5 Sahel que le président français veut faire avancer avant la fin de son mandat, dans à peine un mois. Le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz a hésité à se rendre à l’invitation du chef de l’État français. Pas à cause de la préparation du référendum constitutionnel après le ramadan, mais en raison du froid...
(La Tribune 12/04/17)
Dans quelques semaines, le président français François Hollande va clore son premier et unique mandant. Les adieux ont déjà commencé et les chefs d’Etats Africains ne sont pas en reste. Ils se bousculent d'ailleurs devant la porte de l’Elysée. Alpha Condé est arrivé à Paris ce lundi pour une visite officielle de 48h. Une première depuis 35 ans. Il est rejoint ce mardi 11 avril, par le président Mauritanien Mouhamed Ould Abdel Aziz et les 13 et 14 de la...
(L'Authentique Quotidien 11/04/17)
Le Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU), principale coalition de l’opposition mauritanienne au pouvoir en place, a décidé de confier le dossier de la présidentielle prévue en 2019 à M.Yahya Ould Ahmed El Waghef, l’ex-premier ministre du président déchu, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi. Le choix consensuel d’un candidat unique de l’opposition capable d’affronter celui du pouvoir est la lourde tâche confiée au président du parti Adil, précise une source proche du FNDU. Du coup, le FNDU traverse...
(Sahara Medias Agency 11/04/17)
Le président de la république Mohamed O. Abdel Aziz a quitté Nouakchott tôt ce mardi à destination de Paris, où il aura demain mercredi des entretiens avec le chef de l’état français, François Hollande. Selon l’agence mauritanienne d’information, le président Aziz assistera à l’inauguration de l’exposition « Trésors de l’Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar » organisé par l’institut du monde arabe. Le président Mohamed O. Abdel Aziz avait reçu la semaine dernière une invitation du chef de l’état...
(RFI 10/04/17)
En Mauritanie l'annonce d'un référendum constitutionnel - dont la date n'a pas encore été fixée - continue de faire débat. Plusieurs juristes ont déjà fait savoir que le président Ould Abdel Aziz violerait la loi fondamentale s'il persistait dans sa démarche. Et désormais ce sont les sénateurs, qui ont voté contre le projet de réforme constitutionnelle, qui marquent leur désaccord avec le référendum. Pour rappel, la réforme constitutionnelle prévoit notamment la suppression du Sénat et le changement de drapeau. Les...
(Xinhua 10/04/17)
NOUAKCHOTT, (Xinhua) -- La crise libyenne et les violences terroristes au Mali ont été les principales questions évoquées jeudi au cours de l'entretien entre le chef de l'Etat mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz et le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, a-t-on appris vendredi de source officielle. A l'issue de cet entretien à Nouakchott, M. Ayrault a dit avoir "écouté les conseils du président mauritanien sur les questions de la région et surtout en ce qui concerne le Mali...

Pages