Mercredi 17 Janvier 2018
(MondAfrique 17/01/18)
Les militants du mouvement anti esclavagiste IRA-Mauritanie a organisé une marche pacifique, lundi 15 janvier 2018, pour défendre le sort des victimes d’éxactions à caractère raciste. Les Les photos des militants d’IRA incarcérés dans le bagne de Birmogrein ont été brandies durant cette manifestation. Les effigies du sénateur Mohamed Ould Ghadda et son codétenu Mohamed ould Mohamd Mabareck, mis en prison sans jugement pour s’être opposés au président Aziz, ont été également mises en avant. Cette marche, ont expliqué les organisateurs de l’événement, visait à attirer l’attention de l’opinion publique nationale et internationale sur l’existence de détenus d’opinion en Mauritanie. Répression violente Le militant d’IRA-Mauritanie, Abdallahi Mohamed, a été passé à tabac par la police...
(Jeune Afrique 17/01/18)
Désigné ambassadeur de Mauritanie au Maroc mi-décembre – poste vacant depuis 2012 –, Mohamed Lemine Ould Aboye s’apprête à rejoindre Rabat. Cet ex-ambassadeur à Dakar, originaire de Nema (Est), commençait à trouver le temps long à Niamey, où il avait été nommé en 2015. Il s’en est ouvert à Mohamed Ould Abdelaziz, dont il est proche, et le chef de l’État l’a préféré à d’autres personnalités intéressées par ce poste. Ould Aboye avait rallié Aziz avant le putsch d’août 2008, alors qu’il était encore secrétaire général du parti Adil (de l’ex-chef de l’État Sidi Ould Cheikh Abdallahi). Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/509804/politique/mauritanie-ould-aboye-n...
(Jeune Afrique 12/01/18)
L'année 2018 sera à quitte ou double pour l'avenir ou le devenir de certaines démocraties africaines. L'attention va se concentrer sur le Zimbabwe, pays en pleine refonte. Mais le Cameroun de Paul Biya, le Mali d'IBK ont aussi rendez-vous dans les urnes. Enfin le feuilleton des élections congolaises devrait connaitre son lot de rebondissements. Détails en infographie. Qui aurait cru que les Zimbabwéens choisiraient en 2018 le successeur de Robert Mugabe ? Sous la contrainte, « Bob », 93 ans dont...
(APA 10/01/18)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Quelque 14 partis politiques évoluant dans l’opposition mauritanienne ont signé une pétition en faveur de la reconnaissance du parti des Forces Progressistes du Changement (FPC) qui s’est substitué aux Forces de libération des Africains de Mauritanie (FLAM), indique un communiqué reçu mercredi à APA. Parmi les signataires figurent le Rassemblement des forces démocratiques (RFD) d’Ahmed Ould Daddah, Tawassoul (islamistes) et l’Alliance populaire progressiste (APP) dirigée par Messaoud Ould Ould Boulkheir. La pétition a été également signée par...
(Xinhua 10/01/18)
Sur les 423 millions d'euros nécessaires à la mobilisation de la Force conjointe du G5 Sahel (FC-G5S), 294 millions ont été déjà engagés, a annoncé lundi le ministre malien des Affaires étrangères, Tiéman Hubert Coulibaly, à l'issue d'une réunion de ses collègues des Affaires étrangères et de la Défense du G5 (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad). En dehors des pays concernés, les donateurs sont l'Union européenne, la France (aide militaire et logistique), les Etats-Unis (aide bilatérale) et l'Arabie...
(APA 09/01/18)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - L'Assemblée nationale mauritanienne a approuvé, lundi soir, un projet de loi organique sur l’introduction de la Région comme collectivité territoriale administrée par des organes élus au suffrage universel direct, a-t-on constaté à Nouakchott. Cette loi fixe les conditions de gestion par la Région de ses affaires, celles de l’exécution par le président du Conseil régional des délibérations et des décisions dudit conseil, les compétences propres de la Région, les compétences transférées par l’Etat et les règles d’organisation...
(APA 09/01/18)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - La Mauritanie a exprimé sa solidarité et ses condoléances au Sénégal après l’attaque meurtrière qui a eu lieu samedi dans le département de Ziguinchor, dans un message consulté lundi à Nouakchott. « Nous avons appris avec consternation et tristesse la nouvelle de l’attaque armée survenue le samedi 6 janvier 2018 dans l’arrondissement de Niaguis, département de Ziguinchor, et qui a fait plusieurs morts et blessés », peut on lire dans ce message adressé par le président mauritanien...
(Le Monde 09/01/18)
Il est une question qui taraude les militaires chinois en ce moment : comment sécuriser les nouvelles routes de la soie ? Leur ambitieux programme de financement et de construction d’infrastructures traverse en effet les zones les plus dangereuses de la planète, notamment en Afrique. Le gouvernement chinois multiplie donc les colloques, conférences et autres consultations plus ou moins discrètes afin d’avoir une vision plus claire des embûches que ses entreprises et expatriés pourraient rencontrer. Du 5 au 8 janvier,...
(Agence Ecofin 09/01/18)
Le Président français a entamé hier une visite d’Etat de trois jours en Chine. Dans son agenda, figure la sécurité au Sahel. Emmanuel Macron s’entretiendra avec son homologue Xin Jinping à propos de la force conjointe. L’objectif est de solliciter l’appui de la Chine dans la lutte contre le terrorisme. Pour rappel, le G5 Sahel se prépare à lancer de nouvelles opérations les prochains mois. Durant sa visite à Niamey le 22 décembre dernier, le Président français a insisté sur...
(AFP 30/12/17)
La ministre française des Armées Florence Parly réunira ses homologues de la force antiterroriste du G5 Sahel et de pays donateurs le 15 janvier pour avancer dans la mise en oeuvre de cette force, a-t-elle annoncé vendredi dans un tweet. "Au Sahel, nous mobilisons la communauté internationale pour que la force G5 Sahel monte en puissance, c'est pourquoi je réunis le 15 janvier à Paris mes homologues du G5 ainsi que des pays donateurs", écrit-elle. Cette force, composée de soldats de cinq pays de la région (Mali, Tchad, Burkina Faso, Niger, Mauritanie), a effectué une première opération "exploratoire"...
(AFP 26/12/17)
Le 3è congrès du parti islamiste mauritanien d'opposition Tewassoul a élu dimanche à sa présidence un modéré, Mohamed Mahmoud Oud Seyidi, en remplacement de son leader charismatique Jemil Ould Mansour arrivé en fin de mandat. Le Tewassoul est actuellement le plus grand parti d'opposition avec 16 députés à l'Assemblée nationale élus en 2014 au cours d'un scrutin boycotté par l'opposition radicale et il contrôle plusieurs communes dont la plus importante de Nouakchott, Arafatt. Revendiquant quelque 100.000 militants, il est présent dans toute la Mauritanie où sa référence à l'islam...
(APA 26/12/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - L’ex-chef du bureau politique du Mouvement de résistance islamique palestinien (Hamas), Khaled Meshaal, a loué, dans une déclaration à la presse, les « positions courageuses » du président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz. M. Meshaal s’exprimait au sortir d’une entrevue avec Ould Abdel Aziz, lundi à Nouakchott. Il a rendu hommage aux positions du chef de l’Etat mauritanien en faveur de la cause palestinienne, rappelant particulièrement sa décision de rompre les relations diplomatiques avec Israël début 2009...
(RFI 23/12/17)
Le troisième congrès du parti islamiste Tawassoul s'est ouvert vendredi soir 22 décembre à Nouakchott en Mauritanie. Des dizaines d'invités de marque sont présents, comme Khaled Mechaal, l'ancien chef du Hamas, des responsables politiques gambiens, guinéens, maliens, des leaders de partis d'obédience islamiste sénégalais, tunisiens, ou encore marocains. Créé le 3 août 2007, le parti revendique aujourd'hui plus de 100 000 militants. Depuis les dernières législatives boycottées par l'opposition en 2013, mais auquel le parti avait participé, Tawassoul assure ...
(Jeune Afrique 23/12/17)
La brouille diplomatique entre Rabat et Nouakchott serait-elle sur le point de se terminer ? La décision de Mohamed Ould Abdelaziz de nommer un ambassadeur à Rabat, poste laissé vacant ces cinq dernières années, indique un pas de plus vers le réchauffement de relations entre les deux pays. Mohammed Lemine Ould Abeye a été nommé mercredi ambassadeur de Mauritanie à Rabat par le président Mohamed Ould Abdelaziz. Le Maroc doit encore accepter les lettres de créance du diplomate, mais cette seule annonce marque un important pas de plus dans le timide réchauffement diplomatique en cours entre les deux pays.
(AFP 22/12/17)
Cinq opposants mauritaniens ont été condamnés jeudi à trois mois de prison avec sursis après avoir participé la semaine dernière à une marche pendant laquelle avait été brandi l'ancien drapeau national, a-t-on appris de source judiciaire. Une autre source judiciaire avait fait état dans un premier temps de sept prévenus, cinq adultes placés en détention à la suite de cette marche et deux mineurs sous contrôle judiciaire. Mais les deux mineurs n'ont pas comparu, le ministère public ayant renoncé à...
(RFI 22/12/17)
Va-t-on vers un réchauffement diplomatique entre le Maroc et la Mauritanie ? La nomination cette semaine d'un nouvel ambassadeur mauritanien à Rabat sonne en tout cas comme un signal fort. Depuis 2012, la Mauritanie n'avait plus d'ambassadeur et s'était rapproché de l'Algérie. Donnant-donnant, c'est ce qui résumerait tout simplement la décision de Nouakchott selon certains analystes. Après la nomination très attendue cet été du nouvel ambassadeur du Maroc à Nouakchott, après le décès du précédent très critiqué par les Mauritaniens,...
(APA 22/12/17)
APA-Rabat (Maroc) - La République islamique de Mauritanie vient de nommer un nouvel ambassadeur au Maroc en la personne de Mohamed Lemine O. Aboy, rapportent les sites électroniques marocains. M. O. Aboy, qui servait auparavant en tant qu’ambassadeur de la Mauritanie au Niger et au Sénégal, va occuper son nouveau poste resté vacant depuis 2012 après le départ de l’ancien ambassadeur Mohamed Ould Mouaouia. Un peu plus d’une année après, c’est au tour du chargé d’affaires de l’ambassade mauritanienne, le...
(AFP 21/12/17)
Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a nommé mercredi un nouvel ambassadeur au Maroc, où sa représentation était dirigé depuis cinq ans par un chargé d'affaires en raison de différends politico-diplomatiques entre les deux pays, a appris l'AFP de source officielle. "M. Mohamed Lemine Ould Abeye a été nommé ambassadeur à Rabat", a affirmé cette source, indiquant que "la proposition a été envoyée au royaume chérifien mercredi". La Mauritanie n'avait pas désigné d'ambassadeur dans la capitale marocaine depuis 2012, bien que les deux pays se soient gardés d'évoquer publiquement une crise diplomatique. Mais alors que Nouakchott reprochait à Rabat d'abriter des opposants à son régime..
(APA 20/12/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - La force commune du G5-Sahel a été au centre de discussions mardi à Nouakchott entre le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, et le secrétaire permanent du G5-sahel, El Haj Mohamed Najim, a indiqué ce dernier dans une déclaration à la presse. [Img : La force commune du G5-Sahel au centre de discussions officielles à Nouakchott] Cette force commune est en train de se mettre progressivement sur place et nous avons déjà à peu près 60% de...
(Jeune Afrique 18/12/17)
Pour mieux combattre les jihadistes, les États-Unis et la France vont déployer au Niger des appareils armés, des drones, qui pourront frapper du lac Tchad au Sud libyen. Mais ces engins suscitent des critiques… Leur mort avait provoqué une onde de choc à Washington. Le 4 octobre, quatre membres des forces spéciales américaines et quatre militaires nigériens étaient tués dans une embuscade près du village de Tongo Tongo, dans le nord de la région nigérienne du Tillabéri, à quelques kilomètres de la frontière avec le Mali. Pour la première fois, des soldats d’élite américains étaient tués en opération dans un pays sahélien, où nombre de leurs compatriotes...

Pages