Dimanche 19 Novembre 2017
(AFP 17/11/17)
Le gouvernement mauritanien a adopté un projet de loi durcissant la législation contre les auteurs d'apostasie et de blasphèmes, qui seront désormais passibles de la peine de mort, sans tenir compte d'un éventuel repentir, a indiqué vendredi l'agence officielle mauritanienne AMI. "Le présent projet de loi vise à abroger et remplacer l'article 306 du Code Pénal en vue de durcir les peines prévues à l'encontre du blasphémateur", a indiqué jeudi le gouvernement, cité par l'AMI. "Chaque musulman, homme ou femme, qui se moque ou outrage Allah ou Son Messager (Mahomet), Paix et Salut sur Lui, ses anges, ses livres ou l'un de ses Prophètes est passible de la peine de mort, sans être appelé à...
(APA 17/11/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Le gouvernement mauritanien a approuvé lors de sa réunion hebdomadaire jeudi à Nouakchott une nouvelle législation exigeant l’exécution de l’auteur d’insultes au prophète Mohamed (PSL), a indiqué Brahim Ould Daddah, ministre de la justice de Mauritanie. Un nouvel article a été introduit au code pénal pour stipuler cette disposition, a précisé le ministre lors d’un point de presse le même jour dans la capitale mauritanienne. Selon cette nouvelle disposition, « tout musulman, homme ou femme soit il, qui se moque ou insulte Allah ou son prophète Mohamed ou ses anges ou ses livres ou l’un de ses prophètes est exécuté ». L’auteur de tels agissements n’est pas appelé à exprimer son repentir et, même s’il le fait,...
(Jeune Afrique 16/11/17)
Alors que la vie politique se cristallise autour de la présidentielle de 2019 et que l’opposition n’a pour l’heure ni programme, ni argent, ni candidat commun, l’une de ces figures de la majorité pourrait être bien placée pour l’emporter. Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed, dit Ould Ghazouani (60 ans) Chef d’état-major des armées et général de division, il est l’homme le plus proche – « un frère » – du président Ould Abdelaziz, avec lequel il a réussi le coup...
(Jeune Afrique 16/11/17)
Boydiel Ould Houmeid, 64 ans, ancien syndicaliste, a gravi tous les échelons de l’administration, jusqu’aux portefeuilles ministériels parmi les plus stratégiques, sous la présidence de Maaouiya Ould Taya. Il a successivement été chef de service de la solde, directeur du budget et des comptes, contrôleur d’État, directeur du Trésor et de la comptabilité publique, puis de la Société mauritanienne pour la commercialisation de poissons (SMCP), commissaire à la sécurité alimentaire, directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie (qu’il a...
(Jeune Afrique 16/11/17)
Déjà conseil du sénateur Mohamed Ould Ghadda, le Français Jean-Pierre Mignard (Lysias Partners) s’est joint au collège d’avocats qui défend les autres sénateurs et les journalistes mauritaniens mis en examen pour corruption et placés sous contrôle judiciaire. Avant de se rendre à Nouakchott, Me Mignard se déplacera à Bruxelles pour sensibiliser les responsables européens à ce qu’il considère comme une « mise à l’écart d’une partie de l’opposition par la restriction de ses droits et libertés dans le cadre d’une...
(Jeune Afrique 16/11/17)
Après que les forces militaires ont essuyé de cuisantes défaites face aux jihadistes, des réformes ont été engagées, et des moyens mobilisés. Pour quels résultats ? Parmi les armées du G5 Sahel unies dans la lutte contre le jihadisme (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), deux se distinguent tout particulièrement : la tchadienne et… la mauritanienne. Car elle est de création récente, puisque sa mise à niveau et sa combativité datent de moins de dix ans. Ce redressement s’est effectué selon...
(Jeune Afrique 16/11/17)
À bientôt 60 ans, la capitale ressemble toujours à une petite fille à laquelle il faut tenir la main. Des robes à ajuster, des pas à assurer, un langage à surveiller. Une tête hirsute. Nouakchott (« là où souffle le vent », en berbère) paraît encore tout droit sortie de ce terrain vague entre la mer et le désert naissant qui fut choisi parce qu’éloigné des velléités d’annexion des voisins de la vaste terre de sables qu’est la Mauritanie. Ni...
(Jeune Afrique 16/11/17)
La plus importante réforme constitutionnelle adoptée par référendum, le 5 août, concerne la décentralisation et, plus particulièrement, la régionalisation. Le gouvernement travaille à la rédaction des projets de loi et décrets d’application qu’elle nécessite. Un membre du gouvernement a expliqué à Jeune Afrique les trois piliers de cette réforme pilotée par le chef de l’État. Tout en requérant l’anonymat, étant donné qu’un certain flou persiste, notamment sur le nombre des futures régions et leur découpage… • Le rôle des régions sera économique. Elles seront formées sur la base de leur spécificité (agriculture, pêche, tourisme, culture sous palmeraies, élevage, mines, etc.)....
(Le Monde 13/11/17)
Le militant Moussa Biram écrit une lettre d’une prison du désert mauritanien où il est en détention depuis cinq cents jours avec Abdallahi Mattalah. Ce 13 novembre 2017, cela fait cinq cents jours que Moussa Biram, un militant de l’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) en Mauritanie, est en détention avec son camarade Abdallahi Mattalah. Après trois transferts, ils sont dans une prison du désert dans le nord du pays, d’où Moussa écrit une lettre ouverte pour rappeler...
(APA 13/11/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Le Forum national pour la démocratie et l’unité en Mauritanie (FNDU) a qualifié de « politisée » la peine de deux ans de prison prononcée en appel jeudi contre Mohamed Cheikh Ould M’khaitir, déjà condamné à mort en première instance pour insulte au prophète Mohamed (PSL). Le « régime à cédé à des chantages de la part de l’Occident », a indiqué le FNDU dans un communiqué rendu public lundi à Nouakchott. Le Front qui regroupe une...
(AFP 09/11/17)
Les ministres mauritanien et algérien de l'Intérieur ont signé un accord pour l'ouverture d'un point de passage à leur frontière commune, le premier depuis leur indépendance respective, rapporte l'agence officielle mauritanienne AMI. L'accord a été signé par le ministre mauritanien Ahmedou Ould Abdallah et son homologue algérien Noureddine Bedoui, lors d'une visite de ce dernier à Nouakchott, qui s'est achevée mercredi soir, selon la même source. L'ouverture d'un point de passage avait été décidée lors d'une réunion en décembre 2016 à Alger de la grande commission mixte mauritano-algérienne, suivie de réunion d'experts en avril et en septembre, a souligné M. Bedoui.
(APA 09/11/17)
APA-Abidjan (Côte d'Ivoire) - L’opposant mauritanien, Moustapha Limam Chafi, contacté par APA, a dénoncé la campagne de « dénigrement » dirigée contre sa personne, notamment sur les réseaux sociaux et qui appelle, légitimement, à s'interroger sur ses motifs inavoués. L'acte, selon lui, comporte une part manifeste de préméditation. « Depuis que j’ai refusé de cautionner le coup d’Etat en 2009 contre le premier pouvoir démocratiquement élu dans mon pays, je suis épisodiquement la cible d’attaques, orchestrées par les officines du...
(RFI 09/11/17)
Au Sahel, l'opération Hawbi, « Vache noire », débutée la 27 octobre, se termine dans la zone des trois frontières entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger, le 11 novembre, plus exactement dans une zone s'étendant entre Anssongo et Dori. Il s'agit de la première opération de la force conjointe du G5 Sahel, lancée au mois de juillet dernier. Selon l'armée française, cette vaste opération de « contrôle de zone » a réuni 350 soldats du Burkina, 200...
(APA 08/11/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Le gouvernement mauritanien a condamné l’attaque au missile survenue samedi contre l’aéroport de la capitale saoudienne Ryad, selon un communiqué rendu public la nuit dernière à Nouakchott. [Img : La Mauritanie condamne l'attaque au missile contre l’aéroport de Ryad, en Arabie Saoudite] « Suite à l’attaque de l’Aéroport International du Roi Khaled par un tir de missile balistique, la République Islamique de Mauritanie condamne avec les termes les plus fermes cet acte lâche », indique ce communiqué...
(Xinhua 08/11/17)
Le procès en appel de Cheikh Ould Mohamed Ould Mkheitir, jugé et condamné à mort en appel pour un article "blasphématoire", s'ouvrira de nouveau mercredi à Nouadhibou, capitale économique de la Mauritanie, a appris Xinhua de source judiciaire. La condamnation à mort du blogueur avait été cassée le 31 janvier 2017 par la Cour suprême qui, a décidé de son "jugement par une cour d'appel autrement composée". Ould Mkheitir, âgé de 32 ans, a été placé en détention en 2014...
(APA 08/11/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - La Mauritanie et le Soudan ont conclu 7 mémorandums d’entente, une convention et deux programmes de mise en œuvre dans divers domaines, a-t-on appris de source officielle mardi à Nouakchott. Ces accords ont été signés par les deux pays au terme des travaux de la 3eme session de la Haute commission mixte de coopération mauritano-soudanaise tenus lundi et mardi à Khartoum. Ils portent notamment sur le renforcement de la coopération dans les domaines des transports aériens, des...
(MondAfrique 07/11/17)
Le président Mohamed Ould Abdel Aziz cherche à introniser Zeine Abidine, devenu son principal allié dans le pillage des ressources du pays, comme patron des patrons mauritanien. Protégé depuis toujours par le Premier ministre mauritanien, Yahya Hadenine, et depuis deux ans par le Président de la République, Ahmed Ould Abdel Aziz, qui l’utilise comme intermédiaire dans de nombreux arrangements financiers, l’ancien responsable de la buvette de “Radio Mauritanie”, Zeine Abidine, dont la fortune est tombée du ciel (présidentiel), a désormais...
(Jeune Afrique 07/11/17)
Trois proches du président Mohamed Ould Abdelaziz s'apprêtent à porter plainte à Paris contre l'ONG Sherpa, qu'ils accusent de diffamation. Cités dans un rapport de Sherpa sur la corruption en Mauritanie, publié en 2013 et réactualisé en juillet 2017, trois proches de Mohamed Ould Abdelaziz s’apprêtent à porter plainte à Paris pour diffamation contre cette association présidée par William Bourdon, par ailleurs avocat de l’homme d’affaires Mohamed Ould Bouamatou. Ndiaga Dieng, ex-chef d’état-major de la gendarmerie, Bedr Ould Abdelaziz, le...
(AFP 07/11/17)
La toute première opération de la force conjointe G5 Sahel, qui mobilise quelque 500 soldats nigériens, burkinabé et maliens, s'est heurtée à des "problèmes logistiques" mais "pas insurmontables", selon le colonel-major nigérien Mahamadou Mounkaila, qui commande depuis Niamey la région "Centre" du G5 Sahel. "C'est une première mission, nous avons beaucoup de leçons à tirer mais je ne pense pas que ce soit insurmontable", souligne-t-il, en évoquant "essentiellement des problèmes d'ordre logistique" sur un terrain désertique difficile. Le G5 Sahel (Tchad, Niger, Mali, Burkina Faso et Mauritanie), officiellement fondé en juillet et qui a pour mission une réponse...
(APA 07/11/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Pour le moment seulement 108 millions d’euros, soit 70,243 milliards FCFA, ont été annoncés pour le financement du la force spéciale du G5 Sahel regroupant cinq pays (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), a déclaré lundi à Ouagadougou, le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Alpha Barry, au cours d’une conférence de presse. Le chef de la diplomatie burkinabè a indiqué que l’on a besoin au total de 423 millions d’euros, soit 270 milliards de francs...

Pages