Samedi 21 Avril 2018
(APA 18/01/18)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Trois pêcheurs mauritaniens sont portés disparus après le naufrage de leur embarcation dans l’Océan atlantique au large de Nouadhibou, a-t-on appris de source sure dans cette ville. L’embarcation sinistrée, une petite pirogue, avait quitté le port de pêche artisanale de Nouadhibou lundi pour une campagne de capture avec à son bord les trois personnes disparues. Elle a coulé vraisemblablement à cause des violentes vagues marines provoquées par les vents continus. La Mauritanie connait depuis quelques jours une situation météorologique marquée par des baisses de températures, des vents poussiéreux et une visibilité affectée par sable, notamment le long du littoral. Les accidents d’embarcations de pêche dans ce pays sont souvent dus aux mauvaises conditions climatiques ou aux collisions...
(APA 17/01/18)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - La Mauritanie a reçu de la Chine un don de 300 millions de Renmimbis Yuans (46,5 millions de dollars américains) pour financer la construction d’un pont routier à Nouakchott et l’acquisition d’équipements de sécurité pour l’aéroport international de Nouakchott Oumoutounsi, a-t-on appris mardi à Nouakchott. Le pont en question sera construit au niveau du célèbre point-rond dit Carrefour Madrid, à l’intersection de plusieurs axes routiers principaux. Il portera le nom de Pont de l’Amitié. Pour ce qui est des équipements sécuritaires, ils sont censés renforcer la sécurité des voyageurs et améliorer le contrôle des bagages à l’aéroport.
(MondAfrique 17/01/18)
Les militants du mouvement anti esclavagiste IRA-Mauritanie a organisé une marche pacifique, lundi 15 janvier 2018, pour défendre le sort des victimes d’éxactions à caractère raciste. Les Les photos des militants d’IRA incarcérés dans le bagne de Birmogrein ont été brandies durant cette manifestation. Les effigies du sénateur Mohamed Ould Ghadda et son codétenu Mohamed ould Mohamd Mabareck, mis en prison sans jugement pour s’être opposés au président Aziz, ont été également mises en avant. Cette marche, ont expliqué les organisateurs de l’événement, visait à attirer l’attention de l’opinion publique nationale et internationale sur l’existence de détenus d’opinion en Mauritanie. Répression violente Le militant d’IRA-Mauritanie, Abdallahi Mohamed, a été passé à tabac par la police le lundi 15 janvier Très...
(Jeune Afrique 17/01/18)
Désigné ambassadeur de Mauritanie au Maroc mi-décembre – poste vacant depuis 2012 –, Mohamed Lemine Ould Aboye s’apprête à rejoindre Rabat. Cet ex-ambassadeur à Dakar, originaire de Nema (Est), commençait à trouver le temps long à Niamey, où il avait été nommé en 2015. Il s’en est ouvert à Mohamed Ould Abdelaziz, dont il est proche, et le chef de l’État l’a préféré à d’autres personnalités intéressées par ce poste. Ould Aboye avait rallié Aziz avant le putsch d’août 2008, alors qu’il était encore secrétaire général du parti Adil (de l’ex-chef de l’État Sidi Ould Cheikh Abdallahi). Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/509804/politique/mauritanie-ould-aboye-n...
(APA 17/01/18)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Les acteurs du système judiciaire mauritanien bénéficient d’un séminaire de formation sur le cadre légal pour combattre la traite des personnes et le trafic illicite des migrants dont les travaux ont commencé mardi à Nouakchott, a-t-on constaté sur place. Organisée par le ministère de la Justice mauritanien en collaboration avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), cette formation de trois jours a pour but de renforcer les capacités desdits acteurs en matière de compréhension, d’assistance et de poursuite des cas de traite des êtres humains. Dans un mot à l’ouverture de la rencontre, le secrétaire général du ministère, Mohamed Ould Chrif Ahmed, a rappelé que son pays a élaboré une stratégie exhaustive de lutte contre le terrorisme...
(Agence Ecofin 17/01/18)
Les 28 et 29 mars prochains se tiendra à Nouakchott, la capitale mauritanienne, un symposium sur le thème « Sécurité juridique en matière foncière en ville et en milieu agropastoral ». Organisé par l’Ordre des Notaires de Mauritanie, il a pour but de contribuer au renforcement de la sécurisation du foncier tant agricole qu’urbain. « Même en retirant complètement les secteurs spéciaux des mines et hydrocarbures du domaine foncier, celui-ci reste à la fois très vaste et très important en matière économique et sociale. Or l'état du droit mauritanien était largement obsolète, le texte essentiel...
(RFI 16/01/18)
La ministre française des Armées Florence Parly a réuni ce lundi à Paris ses homologues de la force militaire conjointe des pays du G5 Sahel - Mali, Niger, Burkina Faso, Tchad, Mauritanie - dans l'espoir d'accélérer sa mise en oeuvre. Lors de la conférence de presse qui a clôturé la réunion, Florence Parly a annoncé le lancement de la deuxième opération de la Force conjointe, une annonce confirmée par Tiéna Coulibaly, ministre malien de la Défense. Ce sera une opération 100 % force conjointe ou menée en collaboration avec Barkhane. Impossible à dire car les intervenants se sont voulus extrêmement discrets sur le sujet. On ne sait donc pas où cette opération a lieu ni quelles sont les armées qui...
(APA 16/01/18)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - La liberté responsable et l’éthique professionnelle sont les thèmes d’un atelier de réflexion organisé par le ministère des Relations avec le Parlement et la Société civile de Mauritanie et dont les travaux ont commencé lundi à Nouakchott, a-t-on constaté dans la capitale mauritanienne. Le séminaire organisé avec la collaboration de l’Union des radios des Etats islamiques et l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISSESCO) permettra à un groupe d’experts spécialisés de discuter les meilleurs moyens de professionnalisation du métier de journaliste et de cacheter cette profession de la dimension éthique. Les volets soumis à la réflexion sont très variés et portent notamment sur l’expérience de l’Office de radiotélévision saoudien et les exigences législatives et...
(AFP 15/01/18)
La ministre française des Armées Florence Parly réunit ce lundi à Paris ses homologues de la force militaire conjointe des pays du G5 Sahel dans l'espoir d'accélérer sa mise en œuvre alors que les groupes jihadistes ont promis de faire barrage à cet effort antiterroriste. "Nous allons tout faire pour que le G5 Sahel ne s'installe pas" dans cette zone, a déclaré vendredi à l'AFP le porte-parole du groupe "Etat islamique dans le Grand Sahara" (EIGS). Il a revendiqué dans la foulée une série d'attaques, dont celle contre la force française Barkhane jeudi au Mali qui a fait trois blessés et celle du 4 octobre au Niger, au cours de laquelle quatre membres des forces spéciales américaines et quatre soldats...
(Le Figaro 15/01/18)
Les ministres de la Défense se réunissent ce lundi à Paris pour établir un calendrier opérationnel. Les ministres de la Défense des pays regroupés au sein du G5 Sahel sont lundi à Paris autour de leur homologue française, Florence Parly. Cette réunion, loin d'être la première, doit permettre de se concerter pour rendre opérationnelle la force militaire commune à ces États (Mali, Niger, Burkina Faso, Mauritanie, Tchad) en lutte contre les djihadistes. Un mois après le sommet de La Celle-Saint-Cloud qui a réuni les présidents sahéliens et Emmanuel Macron, ainsi que les principales organisations internationales, notamment l'Union européenne, l'Union africaine et l'ONU, il s'agit de stimuler une «montée en puissance». «Il y a eu des avancées, mais ce n'est pas...
(RFI 15/01/18)
En Mauritanie, le changement d'unité de la monnaie nationale se fait avec difficultés. Depuis le 1er janvier, les ouguiyas ont perdu un zéro. Les billets de 5 000, 2 000 ou 1 000 ouguiyas etc. sont remplacés par de nouveaux de 500, 200 ou 100. Ce changement d'unité n’a pas d'impact sur la valeur de l'ouguiya sur le marché international ni sur son pouvoir d'achat sur le marché national. Mais la population mauritanienne a du mal à s'habituer à ce changement. Depuis près de deux semaines, de longues files d'attente s'observent devant les établissements bancaires de Mauritanie. Les Mauritaniens viennent changer leurs anciens ouguiyas pour les nouveaux qui ne plaisent guère. « Il y a trop de pièces », confie...
(RFI 15/01/18)
La construction de la force conjointe du G5 Sahel entame une nouvelle étape ce lundi 15 janvier, avec la réunion ministérielle de Paris. La ministre des Armées Florence Parly reçoit cet après-midi à l'hôtel de Brienne ses homologues des pays du G5 accompagnés des chefs d'état-major des armées des cinq pays de la région. Du côté des contributeurs, huit pays seront représentés ainsi que trois institutions, l'ONU, l'UA, et l'Union européenne, alors que se déroulera la conférence de donateurs de Bruxelles le 23 février prochain. Plus que jamais, l'objectif est de mettre en action cette force du G5 et de récolter des résultats concrets sur le terrain. Lors de son discours de Ouagadougou en novembre, le président français Emmanuel Macron...
(AFP 15/01/18)
Le Maroc a démarré en fanfare le Championnat d'Afrique des nations, réservé aux joueurs évoluant sur le continent, en écrasant 4-0 la Mauritanie, samedi en match d'ouverture à Casablanca. Le Maroc, hôte et favori de l'édition 2018, a pourtant souffert avant de trouver l'ouverture par El Kaabi (66e). Mais une fois le premier but marqué, les Marocains ont déroulé tranquillement en trompant trois nouvelles fois le gardien mauritanien. Cette victoire a apporté un peu de baume au coeur des supporters marocains après l'annonce de la disparition de l'ancien gardien international Hamid Hazzaz, à l'âge de 72 ans, le jour même de la cérémonie d'ouverture. Surnommé "L'araignée", il avait remporté avec le Maroc la CAN-1976 après avoir disputé le Mondial-1970. Le...
(AFP 13/01/18)
L'organisation jihadiste d'Adnan Abou Walid Sahraoui, qui a prêté allégeance au groupe Etat islamique (EI), a revendiqué une série d'attaques dans le Sahel, notamment contre des militaires français et américains, dans un communiqué relayé vendredi par l'agence privée mauritanienne ANI. Il proclame sa "responsabilité dans l'attaque contre un commando américain en octobre au Niger, dans la région de Tongo Tongo", jusqu'alors largement attribuée au groupe, mais qui n'a pas été revendiquée, ainsi que contre celle qui a frappé jeudi la force française Barkhane au Mali...
(RFI 13/01/18)
La Mauritanie sera opposée au Maroc lors du match d’ouverture du Championnat d’Afrique des nations samedi 13 janvier à Casablanca. Corentin Martins, qui est à la tête des Mourabitounes depuis 2014, va vivre sa première grande compétition. L’ancien joueur de Ligue 1 en France, va tenter de faire briller ses protégés qui participent à leur deuxième CHAN. De notre envoyé spécial à Casablanca, Voix posée, sourire discret. Corentin Martins s’apprête sans trembler à affronter le Maroc, pays organisateur pour l’ouverture du CHAN 2018. L’homme est à la tête des sélections A et A’ depuis 2014. Il vient de signer une prolongation jusqu’en 2019, date de la prochaine Coupe d’Afrique des nations. Une compétition à laquelle la Mauritanie n’a jamais participé...
(APA 12/01/18)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Le Japon a accordé à la Mauritanie un don d’une valeur de 450 millions de yens (environ 4 millions de dollars américains) dans le cadre de l’aide alimentaire pour l’année 2017, a-t-on constaté jeudi à Nouakchott. Une convention relative à ce don a été signée ce soir à Nouakchott par le ministre de l’Economie et des Finances mauritanien, Moctar Ould Diay, et l’ambassadeur du Japon en Mauritanie, Hisatsugu Shimizu. Cet appui vient à point nommé car l’année en cours a connu un déficit pluviométrique aigu qui a conduit au recul de la production agricole et du potentiel pastoral, a souligné Ould Diay dans un mot au cours de la cérémonie de signature. Il a ajouté que cet...
(Jeune Afrique 12/01/18)
Les six conseils régionaux créés auront-ils les moyens financiers et l'autonomie nécessaires pour développer leur territoire ? L’Assemblée nationale mauritanienne a voté, lundi 8 janvier, la loi organique relative aux conseils régionaux décidés par le référendum du 5 août 2017. Six régions administratives sont créées : la première regroupe les willayas de Hodh el Gharbi et de Hodh el Charqui ; la seconde celles de l’Assaba, du Tagant et du Guidimaka ; la troisième celles du Gorgol, du Brakna et du Trarza ; la quatrième celles du Tiris Zemmour, de l’Adrar et de l’Inchiri ; la cinquième se substitue à la Communauté urbaine...
(APA 12/01/18)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Le gouvernement mauritanien a approuvé un projet de décret fixant de nouvelles conditions d’emploi de la main-d’œuvre étrangère, selon un communiqué rendu public à l’issue de la réunion hebdomadaire des ministres. Il s’agit notamment de fixer les règles générales d’emploi de cette main d’œuvre, les interdictions, les limitations en la matière ainsi que les priorités accordées à la ‘’mauritanisation’’ des emplois, a précisé le communiqué publié jeudi. Dans un point de presse consécutif à la réunion du Gouvernement, le ministre mauritanien de l'Emploi, de la Formation professionnelle et des Technologies de l'information et de la communication, Seyidna Ali Ould Mohamed Khouna, a expliqué que le décret vise à aider la main d’œuvre nationale et à lui accorder...
(Jeune Afrique 12/01/18)
L'année 2018 sera à quitte ou double pour l'avenir ou le devenir de certaines démocraties africaines. L'attention va se concentrer sur le Zimbabwe, pays en pleine refonte. Mais le Cameroun de Paul Biya, le Mali d'IBK ont aussi rendez-vous dans les urnes. Enfin le feuilleton des élections congolaises devrait connaitre son lot de rebondissements. Détails en infographie. Qui aurait cru que les Zimbabwéens choisiraient en 2018 le successeur de Robert Mugabe ? Sous la contrainte, « Bob », 93 ans dont 37 au pouvoir, a annoncé sa démission le 21 novembre 2017. Mais après l’intérim d’Emmerson Mnangagwa, la prochaine élection présidentielle sera-t-elle libre et transparente ? Rien ne permet de l’affirmer. Au Cameroun, Paul Biya, 84 ans, devrait quant à lui rempiler...
(AFP 11/01/18)
A pied dans les dunes, à dos de dromadaire ou en 4x4 à travers oasis et canyons: les touristes reviennent peu à peu dans le Sahara mauritanien, où des voyages organisés suspendus depuis 2011 pour cause d'insécurité ont repris depuis Noël. "Le Sahara me manquait. Les couleurs des dunes, le jeu du vent sur le sable, les ciels étoilés…", confie à l'AFP, au coin du feu, Elisabeth Godin, 71 ans, un cheich couleur ocre enroulé autour de la tête. Cette retraitée originaire de La Rochelle (ouest de la France) fait partie des tout premiers groupes de Français à retourner dans l'Adrar, dans le nord-est de la Mauritanie, une ancienne colonie de la France. Au milieu des années 2000, l'Adrar accueillait...

Pages