| Africatime
Lundi 24 Avril 2017
(La Voix de l'Amérique 01/03/17)
Le président de la Fifa, Gianni Infantino, a affirmé à la presse, à Nouakchott, qu'il travaillerait pour que l'Afrique puisse qualifier "neuf à dix" équipes lors du Mondial 2026 de football. "Sur les 48 équipes prévues pour le Mondial 2026, neuf à dix seront africaines. Nous allons y travailler", a indiqué M. Infantino lors d'un point presse dans la capitale mauritanienne. L'augmentation du nombre d'équipes à cet "événement mondial majeur" va donner lieu à "de plus grands investissements dans le monde, particulièrement en Afrique", a ajouté M. Infantino, en visite quelques heures mardi en Mauritanie. "On donne le droit de rêver à tout le monde et il n'y a pas meilleur moyen de faire rêver que la participation à un...
(APA 01/03/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Le président de la Fédération internationale de football association (FIFA), Gianni Infantino, a promis entre « 9 à 10 » places à l’Afrique lors du Mondial 2026 dont le pays organisateur n’est pas encore connu. « Je travaillerai pour que 9 à 10 équipes » africaines soient qualifiées à ce Mondial, a indiqué M. Infantino dans une conférence de presse donnée mardi soir à Nouakchott. Il a ajouté que pareil objectif ne pouvait toutefois se réaliser sans le concours de toutes les fédérations membres de la FIFA. En visite de quelques heures dans la capitale mauritanienne, le patron de la FIFA a souligné que le Mondial 2026, qualifié d’«événement mondial majeur, donnerait lieu à de plus grands...
(RFI 28/02/17)
C'est ce mardi 28 février que doivent débuter les débats sur la révision constitutionnelle au Parlement mauritanien. Ces débats doivent d'abord avoir lieu en commission et se poursuivront en plénière le 7 mars. Le nouveau texte propose de supprimer le Sénat, la Haute cour de Justice, et le Haut conseil islamique, mais aussi de changer le drapeau. Une proposition parmi d'autres, critiqué par l'opposition qui appelle à l'apaisement politique d'ici la présidentielle de 2019. Un croissant de lune horizontal surmonté d'une étoile jaune, sur fond vert. C'est le drapeau mauritanien en vigueur depuis l'indépendance.
(Pana 28/02/17)
La Banque mondiale est disposée à apporter son appui au gouvernement mauritanien dans une perspective de transformation et de diversification de l'économie nationale, a déclaré Albert Zeufack, économiste en chef de l'institution financière internationale pour la région Afrique, qui animait un point de presse lundi soir à Nouakchott, au terme d'une mission de plusieurs jours dans le pays. Le haut responsable de la Banque mondiale estime 'qu'une croissance basée exclusivement sur les matières premières n'est pas soutenable à long terme du fait de la volatilité des cours mondiaux', à l'image de ce qui s'est passé entre 2014 et 2017. La Mauritanie tire le tiers de ses ressources budgétaires de l'exportation du minerai de fer et exporte également de l'or. Pour...
(Sahara Medias Agency 28/02/17)
Le ministère des relations avec le parlement et la société civile a annoncé la préparation d’une série de lois organisant la publicité et la presse électronique et qu’il parachève un arsenal de textes organisant la consécration de la liberté de l’espace audiovisuel et la réforme du système d’aide publique pour le financement de la presse indépendante. Selon le secrétaire général du ministère, Moctar O. Dahi, celui-ci travaille à l’amélioration d’une stratégie quinquennale qui compte parmi ses priorités la préparation d’un ensemble de lois relatives à la presse, la garantie et l’amélioration de la formation de base des journalistes et leur formation continue. O. Dahi s’exprimait lors d’une session de formation organisée par radio Mauritanie en collaboration avec la BBC. Le...
(L'Authentique Quotidien 27/02/17)
Le Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU) a décidé de faire opposition aux propositions de réformes constitutionnelles proposées par le régime. Réunis en séance extraordinaire mardi, les membres de ce regroupement ont convenu d’une série d’activités devant faire barrage à cette consultation portant sur des amendements relatifs entre autres à la suppression du sénat, des changements à l’hymne et au drapeau nationaux. En plus de meetings populaires et des conférences de presse qu’il compte organiser sur l’ensemble du territoire national, le FNDU compte engager une série...
(La Libre 27/02/17)
Descendant d'esclaves, Biram Dah Abeid lutte pour son abolition en Mauritanie à travers ses témoignages. Le candidat à la présidentielle dénonce "la chose la plus abjecte qui existe": "Le fait d’appartenir totalement à son maître est inimaginable. Dès l’âge de 8-9 ans, les filles ont déjà toutes été violées plusieurs fois par le maître, ses fils, son chauffeur et son hôte de passage." Biram Dah Abeid est l'Invité du samedi de LaLibre.be. Vous menez votre combat abolitionniste en mémoire de vos ancêtres esclaves ? Il faut le dénoncer, l’esclavage est la chose la plus abjecte qui existe. Le fait d’appartenir totalement à son maître est inimaginable, inconcevable.
(Sahara Medias Agency 27/02/17)
Deux partis de l’opposition, le rassemblement des forces démocratiques (RFD) et celui de l’alternance démocratique (INAD), ont renouvelé leur rejet des amendements constitutionnels et la falsification des symboles nationaux. Dans un communiqué signé des deux formations politiques, réaffirment que les modifications constitutionnelles attendues, ne constituent aucunement une priorité nationale, ne permettent pas de faire face à la crise aigue qui menace l’existence de la Mauritanie et ne sont pas compatibles avec la légalité juridique formelle. Elles qualifient ces amendements de haute trahison, dont les initiateurs en répondront, et appellent les mauritaniens à sursaut patriotique et courageux avec tous les moyens possibles « pour faire échec à l’aventure et aux dangers vers lesquels le régime est entrain de mener le pays...
(L'Authentique Quotidien 27/02/17)
Biram ould Dah ould Abeid, leader de l’Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste (IRA), une ONG anti-esclavagiste, a dénoncé la démocratie de façade exercée par une junte militaire en Mauritanie. Il s’exprimait à l’occasion du 9e sommet de Genève sur « Les droits humaines et la démocratie ». La gouvernance et l’exercice du pouvoir d’Etat en Mauritanie ne conviennent pas à Biram Ould Dah Ould Abeid, leader de l’Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste (IRA)-une ONG anti esclavagiste. S’exprimant dans le cadre du 9e sommet de Genève sur « Les droits humains et la démocratie », ce candidat malheureux, du scrutin présidentiel du 21 juin 2014, a craché le feu sur la gouvernance en Mauritanie. Un pays dans lequel «...
(Sahara Medias Agency 27/02/17)
La direction générale des douanes a décidé une augmentation des droits de douane sur tous les véhicules entrant dans le pays, qu’ils soient neufs ou d’occasion. Selon les sources de Sahara Media, les droits de douane pour les véhicules légers âgés de 6 à 8 ans est désormais de 700.000 ouguiya et ceux dont l’âge varie entre 3 et 6 ans 600.000 ouguiya. En ce qui concerne les camions, les droits de douane pour les véhicules âgés de 6 à 8 ans est de 950.000 ouguiya et ceux âgés de 3 à 6 ans 800.000 ouguiya. Les mêmes sources précisent que les services de douane détiennent actuellement près de 2000 véhicules non dédouanés, ce qui justifierait cette mesure, afin de...
(Sahara Medias Agency 27/02/17)
Des dizaines de jeunes, membres du mouvement du 25 février ont manifesté samedi dans les rues de la capitale, pour commémorer l’anniversaire de la création de ce mouvement. Les manifestants portaient des pancartes qui réclamaient la chute du régime et la baisse des prix. Ils scandaient par ailleurs des slogans rejetant la volonté du pouvoir de faire adopter des amendements constitutionnels par voie parlementaire. Cette manifestation coïncide avec le septième anniversaire de la création de ce mouvement qui continue de réclame la chute du régime du président Mohamed O. Abdel Aziz.
(RFI 27/02/17)
Un an après l'adoption par le Parlement de la loi qui fait de l'esclavage un crime contre l'humanité, et qui sanctionne de fortes peines les auteurs de cette pratique ancestrale, quel bilan dresser de l'esclavage en Mauritanie?
(APA 27/02/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Le prix du poisson destiné à la consommation en Mauritanie est monté en flèche après la suspension des pêcheurs sénégalais au début du mois de février courant, a-t-on constaté sur le marché à Nouakchott. « L’espèce connue localement sous le nom de yayboy (sardinelle) est vendue aujourd’hui à 150 ouguiyas (253 F CFA) alors qu’elle était à 50 ouguiyas (84 F CFA) il y a un mois », a indiqué Assiettou Mint Djibril, mère de famille. Quant à la corbine, son kilogramme coûte 1.600 ouguiyas (2.700 F CFA) contre 1.200 (2.028 F CFA) début février, a-t-elle, ajouté, précisant que ce sont les deux...
(APS 27/02/17)
Lusaka (Zambie), APS) - Le président de la FIFA, Gianni Infantino, va effectuer une visite de 24 heures à Nouakchott (Mauritanie), mardi, son premier déplacement dans un pays de la zone ouest A qui comprend neuf (9) fédérations dont le Sénégal, depuis son élection à la tête de l’instance en charge du football mondial. Outre la Mauritanie et le Sénégal, la zone ouest A dirigée par Me Augustin Senghor, compte le Liberia, la Guinée, la Guinée Bissau, le Mali, la Sierra Leone, la Gambie et le Cap-Vert. Elu en février 2016, l’ancien secrétaire général de l’UEFA s’est dit heureux de se rendre dans la capitale mauritanienne à l’invitation de la Fédération mauritanienne de football (FFRIM) Dans un communiqué, le président...
(AFP 25/02/17)
Le président mauritanien souhaite faire adopter la révision de la Constitution, en discussion au Parlement, par l'Assemblée nationale et le Sénat réunis en congrès plutôt que par référendum par souci d'économie, a dit vendredi à l'AFP un député de la majorité. Selon ce député, Ahmed Salem Ould Abd Dayem, le chef de l'Etat Mohamed Ould Abdel Aziz a fait cette annonce au cours d'une rencontre jeudi soir avec des parlementaires de la majorité. Le président "nous a informés que la révision de la Constitution va s'opérer par voie d'un congrès parlementaire"...
(Alakhbar 25/02/17)
ALAKHBR (Nouakchott)- Deux pêcheurs sénégalais sont morts et deux autres portés disparus après le chavirement de leur pirogue jeudi soir au larges des côte de Nouakchott. La Mauritanie a mis en application une nouvelle législation interdisant la pêche artisanale aux étrangers, depuis janvier dernier. Cette interdiction n’a pas empêché des mareyeurs mauritaniens d’accorder de fausses licences de pêche à des étrangers qui opèrent illégalement dans les eaux mauritaniennes. En fin janvier dernier, la garde côtes mauritanienne avait tiré et blessé trois pêcheurs sénégalais qui étaient entrés illégalement dans les eux territoriales mauritaniennes.
(Sahara Medias Agency 24/02/17)
L’institution de l’opposition démocratique a demandé aux députés de rejeter les amendements démocratiques, sur lesquels s’est penché mercredi le parlement, dans une session extraordinaire. Selon le président de cette institution, El Hacen O. Mohamed, l’instabilité de la constitution mauritanienne affectera l’image des symboles, affecte sa crédibilité, surtout si les amendements proposés n’ont pas de justifications claires ni convaincantes. Ces propos sont contenus dans une lettre adressée aux députés, une lettre dans laquelle O. Mohamed s’est demandé l’utilité de tels amendements, dans une conjoncture comme cela et en l’absence de...
(Points Chauds 24/02/17)
“Les modifications de la Constitution qui seront soumises aux Parlement mauritanien vont contribuer à raffermir la démocratie dans le pays”, a affirmé le président de l’Assemblée nationale, Mohamed Ould Boilil. Ould Boilil s’exprimait à l’ouverture ce mercredi d’une session extraordinaire du Parlement qui va aborder le projet de loi constitutionnelle portant révision de la Constitution du 20 juillet 1991 et ses textes modificatifs. Ce projet de loi propose entre autres la suppression du Sénat, la création de conseils régionaux et le changement des drapeau et hymne nationaux. La session extraordinaire devra aussi aborder le projet de loi relatif à l’interdiction de la commercialisation des sacs en plastique et celui relatif au système de recouvrement des créances des banques et établissements...
(Alakhbar 24/02/17)
ALAKHBAR (Nouakchott)- Les Parlements européen et mauritanien ont annoncé la mise en place d’un Groupe de contact parlementaire permanant en tant qu’organe central de coopération entre les deux Parlements en vue de la 11eme rencontre interparlementaire UE-Mauritanie qui se tiendra à Bruxelles au cours de l’année 2018. L’information a été données par Inés Ayala Sender la présidente de la délégation de l’Union Européenne pour les relations avec les pays du Maghreb en visite en Mauritanie, du 20 au 23 février. Elle animait une conférence de presse ce jeudi au siège de l’Union européenne à Nouakchott. Les deux délégations conviennent de la nécessité d’une dimension parlementaire forte dans les relations entre l’UE et la Mauritanie. Les deux délégations se félicitent églement...
(Dw-World 24/02/17)
Le Parlement mauritanien se focalise sur la révision de la constitution: Toutefois l'opposition critique les réformes introduites qui ne reflètent pas les préoccupations du peuple. En Mauritanie, le Parlement s’est penché cet après- midi sur le projet de révision constitutionnelle. Cette réforme de la constitution de 1991 fait l'objet de contestations. Les opposants politiques et les leaders de la société civile dénoncent ce qu’ils appellent "des réformes anticonstitutionnelles et liberticides".

Pages