Mercredi 21 Février 2018
(APA 26/12/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - La ville mauritanienne d’Atar, quelque 400 kilomètres au nord de Nouakchott, a vu la nuit dernière l’arrivée d’un premier contingent de touristes européens dont la plupart sont de nationalité française, a-t-on appris de source sure sur place. Venu de Paris, ce contingent, au nombre de 147 membres, sera suivi par d’autres au rythme de un par semaine, a ajouté cette source qui n’a pas été en mesure de connaitre le nombre total prévu. Les touristes européens avaient boudé la Mauritanie depuis que la France a placé le nord de celle-ci dans la zone rouge considérée comme risquée sur le plan sécuritaire. Cette mesure avait été alors justifiée par le meurtre de 4 touristes français en décembre 2007...
(RFI 26/12/17)
La Mauritanie changera l'unité de sa monnaie, à partir du 1er janvier. 10 ouguiyas, la monnaie nationale... vaudront 1 ouguiya et 1 euro qui vaut aujourd'hui 450 ouguiyas, au 1er janvier, en vaudra 45. De nouveaux billets seront émis, mais la devise ne change pas de nom. Ce changement d'unité ne devrait pas avoir d'impact sur la valeur des produits, mais pourtant à l'approche de la réforme, on observe déjà une flambée des prix. Farine, pâtes, médicaments... tous les produits de première nécessité connaissent une hausse des prix. Le sac de riz de 25 kilos vendu ordinairement entre 2000 et 5000 ouguiyas...
(APA 26/12/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Le référendum sur la Constitution organisé le 5 août dernier et les modifications apportées sur la monnaie, l’ouguiya, et annoncées le 28 novembre dernier auront été les deux principaux évènements marquants de l’année 2017 en Mauritanie. Le référendum a permis d’approuver sur des questions de grand intérêt dans le pays, comme notamment la suppression du Sénat et la modification du drapeau et de l’hymne nationaux. Initialement composé d’un croissant et d’une étoile jaunes sur fond vert, le drapeau s’est vu rajouter, en plus de cela, deux bandes rouges à ses extrémités supérieure et inférieure. Il s’agit, selon le gouvernement, d’un symbole à la couleur du sang visant à glorifier les martyrs tombés sur le champ d’honneur pour...
(RFI 23/12/17)
Le troisième congrès du parti islamiste Tawassoul s'est ouvert vendredi soir 22 décembre à Nouakchott en Mauritanie. Des dizaines d'invités de marque sont présents, comme Khaled Mechaal, l'ancien chef du Hamas, des responsables politiques gambiens, guinéens, maliens, des leaders de partis d'obédience islamiste sénégalais, tunisiens, ou encore marocains. Créé le 3 août 2007, le parti revendique aujourd'hui plus de 100 000 militants. Depuis les dernières législatives boycottées par l'opposition en 2013, mais auquel le parti avait participé, Tawassoul assure ...
(Jeune Afrique 23/12/17)
La brouille diplomatique entre Rabat et Nouakchott serait-elle sur le point de se terminer ? La décision de Mohamed Ould Abdelaziz de nommer un ambassadeur à Rabat, poste laissé vacant ces cinq dernières années, indique un pas de plus vers le réchauffement de relations entre les deux pays. Mohammed Lemine Ould Abeye a été nommé mercredi ambassadeur de Mauritanie à Rabat par le président Mohamed Ould Abdelaziz. Le Maroc doit encore accepter les lettres de créance du diplomate, mais cette seule annonce marque un important pas de plus dans le timide réchauffement diplomatique en cours entre les deux pays.
(APA 23/12/17)
APA-Laayoune (Maroc) - Le 2è Sommet maghrébin des jeunes leaders, organisé par l'Union de la jeunesse de Sakia Al Hamra-Oued Eddahab, a ouvert ses travaux, vendredi à Laâyoune, sous le thème "La jeunesse maghrébine, une force pour l’Afrique". Cette rencontre connaît la participation des délégations de jeunes des cinq pays de l’Union du Maghreb Arabe (Maroc, Algérie, Mauritanie, Tunisie, Libye), outre la Palestine en tant qu’invitée d’honneur du sommet. Le sommet se veut un espace de débat autour des questions et préoccupations des jeunes maghrébins dans l’objectif d’aboutir à des propositions et des idées nouvelles ayant trait au rôle du mouvement juvénile dans la consolidation des facteurs d’unité entre les peuples et les gouvernements de la région maghrébine. Intervenant à...
(AFP 22/12/17)
La presse privée mauritanienne est absente des kiosques depuis plus de dix jours à cause d'une pénurie de papier à l'imprimerie nationale qui a empêché la parution d'une vingtaine de journaux dont sept quotidiens, a annoncé vendredi un syndicat de la presse locale. "Depuis le 11 décembre, l'imprimerie nationale a décidé de suspendre l'impression des journaux de la presse indépendante mauritanienne au motif de rupture de son stock de papier", affirme le Regroupement de la presse mauritanienne (RPM), principal syndicat dans la presse privée, dans un communiqué.
(AFP 22/12/17)
Cinq opposants mauritaniens ont été condamnés jeudi à trois mois de prison avec sursis après avoir participé la semaine dernière à une marche pendant laquelle avait été brandi l'ancien drapeau national, a-t-on appris de source judiciaire. Une autre source judiciaire avait fait état dans un premier temps de sept prévenus, cinq adultes placés en détention à la suite de cette marche et deux mineurs sous contrôle judiciaire. Mais les deux mineurs n'ont pas comparu, le ministère public ayant renoncé à les poursuivre, a précisé à l'AFP une source proche du parquet. Ces opposants avaient été arrêtés le 16 décembre lors d'une marche dans la capitale organisée par le "G8", une coalition de partis, organisations et syndicats, formée pour s'opposer à...
(RFI 22/12/17)
Va-t-on vers un réchauffement diplomatique entre le Maroc et la Mauritanie ? La nomination cette semaine d'un nouvel ambassadeur mauritanien à Rabat sonne en tout cas comme un signal fort. Depuis 2012, la Mauritanie n'avait plus d'ambassadeur et s'était rapproché de l'Algérie. Donnant-donnant, c'est ce qui résumerait tout simplement la décision de Nouakchott selon certains analystes. Après la nomination très attendue cet été du nouvel ambassadeur du Maroc à Nouakchott, après le décès du précédent très critiqué par les Mauritaniens, la Mauritanie ne pouvait que rendre la pareille et renvoyer un ambassadeur à Rabat. Mais cette nomination n'est manifestement pas qu'une simple réponse mécanique. Elle reflète aussi une volonté de tourner la page de la part de Nouakchott puisque la...
(APA 22/12/17)
APA-Rabat (Maroc) - La République islamique de Mauritanie vient de nommer un nouvel ambassadeur au Maroc en la personne de Mohamed Lemine O. Aboy, rapportent les sites électroniques marocains. M. O. Aboy, qui servait auparavant en tant qu’ambassadeur de la Mauritanie au Niger et au Sénégal, va occuper son nouveau poste resté vacant depuis 2012 après le départ de l’ancien ambassadeur Mohamed Ould Mouaouia. Un peu plus d’une année après, c’est au tour du chargé d’affaires de l’ambassade mauritanienne, le numéro 2, de quitter le Royaume après sa nomination en tant qu’ambassadeur au Mali. Du coup, la Mauritanie n’était plus représentée au Maroc par un diplomate de haut rang au niveau de la chancellerie. Pour rappel, cette nomination intervient environ...
(AFP 21/12/17)
Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a nommé mercredi un nouvel ambassadeur au Maroc, où sa représentation était dirigé depuis cinq ans par un chargé d'affaires en raison de différends politico-diplomatiques entre les deux pays, a appris l'AFP de source officielle. "M. Mohamed Lemine Ould Abeye a été nommé ambassadeur à Rabat", a affirmé cette source, indiquant que "la proposition a été envoyée au royaume chérifien mercredi". La Mauritanie n'avait pas désigné d'ambassadeur dans la capitale marocaine depuis 2012, bien que les deux pays se soient gardés d'évoquer publiquement une crise diplomatique. Mais alors que Nouakchott reprochait à Rabat d'abriter des opposants à son régime..
(APA 20/12/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - La force commune du G5-Sahel a été au centre de discussions mardi à Nouakchott entre le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, et le secrétaire permanent du G5-sahel, El Haj Mohamed Najim, a indiqué ce dernier dans une déclaration à la presse. [Img : La force commune du G5-Sahel au centre de discussions officielles à Nouakchott] Cette force commune est en train de se mettre progressivement sur place et nous avons déjà à peu près 60% de son financement, a précisé M. Najim, rappelant que ce mardi coïncide avec le troisième anniversaire de la création du G5-Sahel. Outre la Mauritanie, cet ensemble sous-régional comprend le Mali, le Niger, le Tchad et le Burkina Faso et a pour...
(APA 19/12/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Les services de police en Mauritanie ont appréhendé en 2017 quelque 4.971 étrangers en situation d’immigration illégale dans le pays, a révélé le directeur général de la sûreté nationale, le général de division Mohamed Ould Meguet, lundi à Nouakchott. Ces migrants illégaux ont été renvoyés vers leurs pays d’origine, a précisé le général Ould Meguet dans un discours lors de la cérémonie de célébration de la 32e journée de la Police nationale qui coïncide avec la fête de la Police arabe. Il a ajouté que 414 prévenus dont 81 étrangers dans des affaires liées au trafic de drogue et des substances psychotropes ont été déférés à la justice pendant la même période. Les nationalités de ces étrangers...
(Jeune Afrique 18/12/17)
Pour mieux combattre les jihadistes, les États-Unis et la France vont déployer au Niger des appareils armés, des drones, qui pourront frapper du lac Tchad au Sud libyen. Mais ces engins suscitent des critiques… Leur mort avait provoqué une onde de choc à Washington. Le 4 octobre, quatre membres des forces spéciales américaines et quatre militaires nigériens étaient tués dans une embuscade près du village de Tongo Tongo, dans le nord de la région nigérienne du Tillabéri, à quelques kilomètres de la frontière avec le Mali. Pour la première fois, des soldats d’élite américains étaient tués en opération dans un pays sahélien, où nombre de leurs compatriotes...
(AFP 18/12/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Le Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU) qui regroupe le gros de l’opposition mauritanienne a organisé samedi soir à Nouakchott trois marches populaires réclamant le départ du pouvoir actuel, a-t-on constaté sur place. Les manifestants ont scandé des slogans appelant au changement et à la chute du régime qu’ils accusent de gabegie. Certains d’entre eux ont également porté l’ancien drapeau qui a été remplacé officiellement par un autre depuis le 28 novembre dernier, 57eanniversaire de l’indépendance du pays. Ils ont été interpellés par la police qui a aussi confisqué les anciens drapeaux. Parmi les slogans des trois marches figuraient en outre des appels en faveur de Jérusalem capitale de la Palestine et contre la décision...
(APA 18/12/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - La société sénégalaise HOTEL WAGADOU va investir quelque 598 millions d’ouguiyas (environ 1,6 million de dollars) en Mauritanie, selon un communiqué du gouvernement mauritanien. Une convention d’établissement dans ce sens a été approuvée entre la Mauritanie et cette société, a précise le communiqué rendu public à l’issue d’une réunion extraordinaire du Conseil des ministres, vendredi à Nouakchott. Le communiqué explique que ladite convention intervient en application des dispositions du Code des Investissements mauritanien. HOTEL WAGADOU, souligne le communiqué, procédera à la réalisation et à l’exploitation d’un complexe touristique à Sélibaby, sur le Fleuve Sénégal, à la frontière avec la Mali. Ce complexe dont la date de démarrage n’a pas été indiquée permettra la création de 70 emplois...
(AFP 15/12/17)
En combattant avec leurs alliés la myriade de groupes jihadistes sévissant au Sahel, les cinq pays africains mobilisés luttent "pour le monde entier", soutient le président nigérien Mahamadou Issoufou, qui réclame un financement pérenne et une plus grande implication de l'ONU. "La menace terroriste est une menace internationale, le combat que nous faisons dans le Sahel, nous le faisons aussi pour l'Europe, pour le monde entier", souligne le président Mahamadou Issoufou, dans un entretien accordé jeudi soir à l'AFP.
(Le Point 15/12/17)
Coalition. À La Celle-Saint-Cloud, Emmanuel Macron a reçu une vingtaine de délégations pour relancer la création du G5 Sahel. Il a obtenu des financements supplémentaires et attend des résultats rapides. Même si Emmanuel Macron a reçu les chefs d'État des armées de la force anti-djihadiste G5 Sahel sous une pluie glaciale, au château de La Celle-Saint-Cloud, dans les Yvelines, mercredi était une belle journée. L'Arabie saoudite a annoncé qu'elle donnerait 100 millions d'euros à la nouvelle entité, les Émirats arabes unis 30 millions d'euros et les Pays-Bas 5 millions d'euros. Bref, du côté de l'Élysée, on parle tout sourire d'un « déjeuner à 135 millions d'euros ». Ce n'était pas le seul objet de la réunion. « Le terrorisme bat...
(Jeune Afrique 15/12/17)
Avec « Ce que le mirage doit à l’oasis », Yasmina Khadra dévoile une autre palette de son talent protéiforme. Celui qui s’est fait connaître par ses polars algériens, avant de devenir l’un des écrivains francophones les plus lus et des plus traduits grâce à ses romans, nous livre un récit d’autofiction. Pour définir ce nouvel exercice littéraire, peut-être conviendrait-il de parler de lettre d’amour adressée au Sahara, source essentielle de son inspiration. Paroles d’amour qu’il adresse également à sa mère et à son épouse. Tout comme le désert et ses mystères, ces femmes lui insufflent le souffle créateur. Invitation au voyage littéraire, ce vagabondage poétique tire aussi sa force des calligraphies et des dessins d’un autre enfant du désert,...
(AFP 14/12/17)
L'Arabie saoudite a un double intérêt à aider financièrement la force conjointe du G5 Sahel: le nouveau régime a le souci de contrecarrer les accusations de financement du terrorisme, tout en consolidant son influence au Sahel, une région dans laquelle il investit depuis de longues années, selon les experts. Mercredi, Ryad a confirmé qu'il allait verser 100 millions d'euros au profit de la nouvelle force antijihadiste composée de soldats de cinq pays de la région (Mali, Tchad, Burkina Faso, Niger, Mauritanie), lors d'un sommet organisé par le président français Emmanuel Macron. Pour l'heure, cette contribution fait de l'Arabie saoudite le premier bailleur de fonds de la force du G5 Sahel, dont les besoins de départ ont été évalués à 250...

Pages