Lundi 29 Mai 2017
(L'Authentique Quotidien 19/04/17)
Invité de l’émission Dayv Essahel, ce lundi 17 avril, sur la Chaine privée Sahel TV, le secrétaire général de Union des forces du progrès (UFP), d’ailleurs membre du Forum national pour la démocratie et l’unité, Mr Mohamed Moustapha Ould Bederdine, a signifié dans ses propos que le président M.Mohamed Ould Abdel Aziz n’est pas en mesure de céder le pouvoir en 2019. Selon Ould Bederdine, les pratiques politiciennes et tactiques menées par Ould Abdel Aziz ne sont pas prometteuses et n’offre aucun espoir aux mauritaniens. Les amendements constitutionnels, l’absence du dialogue politique inclusif, les crises sur les différents plans politique, économique, social, la hausse vertigineuse des prix des denrées, compliquent son départ a-t-il déclaré. Quelqu’un qui ne reconnait pas l’opposition...
(Sahara Medias Agency 19/04/17)
Le fonds koweitien pour le développement économique et social va accorder un prêt de 10 millions de dinars koweitien soit 34 millions de dollars à la Mauritanie en vertu d’un accord signé mardi à Rabat entre les deux pays. Un accord intervenu en marge des réunions des institutions financières arabes et la 46ème session du conseil des gouverneurs du fonds arabe pour le développement économique et social, qui se sont tenus les 18 et 19 avril dans la capitale marocaine. Cet accord devra contribuer au financement du projet d’extension du réseau électrique moyenne tension dans le sud est du pays. Il permettra également d’approvisionner en électricité les populations des localités riveraines du fleuve dans les zones sud est des wilayas...
(Jeune Afrique 19/04/17)
Selon le président mauritanien, le développement de son pays nécessite davantage de filières étudiantes scientifiques et moins de littéraires. Déjà échaudés par le passé, des poètes en colère lui ont répondu par une œuvre satirique collective qui continue de s’écrire et d’émouvoir les réseaux sociaux. État des lieux… en alexandrins. Si la Mauritanie, des regs jusqu’aux cuvettes, Est nommé « le pays d’un million de poètes », Nul – même un président – ne peut rétrograder Les études littéraires en cursus négligé. Mohamed Ould Abdel Aziz est si critique Envers la poésie jugée peu « scientifique », Littérature apprise qui serait un gâchis Car infertile à faire « avancer le pays », Qu’il reçoit désormais des poèmes en boomerang
(Financial Afrik 19/04/17)
En 2012, la Mauritanie était classée premier pays africain consommateur annuel de sucre par habitant et cinquième au niveau mondial. Cet état de faits nécessite la mobilisation d’une enveloppe financière conséquente et en devises pour assurer les importations de ce produit. Pour faire face à ce problème, l’Etat, en partenariat avec des investisseurs soudanais, avait lancé un méga projet à Foumgleita, une ville située au sud de la Mauritanie. L’investissement s’élève à 464 millions de dollars. Entre 4 et 9 variétés de canne à sucres seront plantées au départ sur une superficie de 5 000 hectares mais extensible à 10.000 hectares. L’objectif affiché est de créer un pôle agro-industriel qui produira du sucre raffiné. Ce n’est pas tout. A partir...
(L'Authentique Quotidien 19/04/17)
Les délégués des travailleurs de la SNIM ont menacé, au cours d’une réunion organisée à Zouerate, de brandir de nouveau, l’arme de débrayage, pour obtenir leurs droits. Les employés de la SNIM avaient reçu des assurances de la société en 2015, après 60 jours de grève, de satisfaction de la plupart de leurs revendications. Mais l’accord signé à l’époque entre les délégués des grévistes et la SNIM n’a pas été suivi de mesures concrètes, conduisant les employés à accuser la société d’avoir instrumentalisé l’accalmie, dans l’unique but de gagner du temps. Les travailleurs rappellent par ailleurs que la production de la SNIM pour 2016 a atteint 13,254 millions de tonnes de fer, qui lui ont rapporté une contrevaleur de 300...
(Xinhua 18/04/17)
NOUAKCHOTT, (Xinhua) -- La France a accordé à la Mauritanie un financement de 800 000 euros destiné "à renforcer l'Etat de droit et la relation entre la justice et le justiciable", a appris lundi Xinhua de source officielle. Une convention en ce sens a été signée, lundi, à Nouakchott, entre le ministre mauritanien de l'Economie et des Finances Moktar Ould Diay et son homologue français, Michel Sapin présent en Mauritanie depuis dimanche pour une visite de travail de deux jours. Selon cette convention, l'objectif principal du projet de financement est aussi de "faciliter la mise en place d'une justice transparente, protectrice, efficace, crédible et proche du citoyen". Au cours de la cérémonie de signature, le ministre mauritanien a déclaré que...
(APA 18/04/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Le gouvernement français a accordé à la Mauritanie une subvention financière de 800.000 euros destinée à la prise en charge d’un projet d’appui à la démocratie et à la cohésion sociale, a-t-on constaté à Nouakchott. Cette subvention a fait l’objet d’une convention signée lundi à Nouakchott par le ministre de l’économie et des finances français, Michel Sapin, et son homologue de Mauritanie, Moktar Ould Diay. Le projet en question a pour objectif principal de contribuer à renforcer l’Etat de droit et la relation entre la justice et le justiciable en Mauritanie. Il s’agit aussi, selon la fiche du projet, de « faciliter la mise en place d’une justice transparente, protectrice, efficace, crédible et proche du citoyen »...
(RFI 18/04/17)
La Mauritanie est surnommée « le pays d'un million de poètes ». Certains d'entre eux s'opposent aujourd'hui au président Mohamed Ould Abdel Aziz. Ce dernier avait critiqué à trois reprises la poésie depuis son arrivée au pouvoir. Il a reproché, tout récemment, aux jeunes des universités d'être tournés vers la poésie et de ne pas choisir les filières scientifiques qui font avancer le pays. Comme il n'en était pas à sa première critique, des poètes en colère ont décidé de répondre par un long poème. La poésie en Mauritanie est un patrimoine national, un héritage sacré, un genre littéraire influent. Critiquer la poésie n'est pas permis, même quand il s'agit du président. En quelques jours, c'est devenu le sujet de...
(RFI 18/04/17)
En Mauritanie, dix jeunes ont été placés lundi après-midi sous mandat de dépôt. Ils sont accusés de rassemblement non autorisé et agression de la force publique. Ils s’étaient rassemblés dimanche afin de réclamer plus de place pour la jeunesse mauritanienne dans les institutions, une simplification de l’enrôlement électoral, l’accès à l’emploi, à l’éducation, à la santé. Ils risquent jusqu’à trois années de prison et doivent comparaitre ce jeudi devant le tribunal correctionnel en procédure de flagrance, ce que conteste leur avocate, maître Fatimata Mbaye.
(APA 18/04/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Les garde-côtes mauritaniens ont arraisonné lundi au large de Nouakchott, dans l’Océan atlantique, une pirogue à bord de laquelle se trouvaient une tonne et demie de drogue, a-t-on appris de source sûre dans la capitale mauritanienne. L’opération effectuée avec l’appui d’un avion de l’armée de l’air mauritanienne, a permis l’arrestation des sept passagers de l’embarcation. Leur nationalité n’a pas été précisée. Le type de la drogue saisie et sa valeur commerciale n’ont pas, non plus, été divulgués. Les frontières mauritaniennes sont extrêmement difficiles à contrôler car elles s’étalent sur une bande de terre de plus de 5.000 kilomètres et une côte de 740 kilomètres. Le pays n’est pas considéré comme un marché de consommation de stupéfiants mais...
(RFI 15/04/17)
Le président mauritanien termine ce vendredi 14 avril 2017 une visite officielle en France. Il a rencontré mercredi son homologue français. Au menu des discussions, essentiellement, la lutte contre le terrorisme et le soutien que peut apporter la France aux pays du G5 Sahel. Sur la situation au Sahel justement, mais aussi sur la réforme constitutionnelle qu'il entend soumettre à référendum malgré l'opposition des sénateurs, et sur la fin de son second mandat, Mohamed Ould Abdel Aziz répond sur RFI aux questions de Marie-Pierre Olphand, avec les moyens techniques de Manu Pochez. RFI : Monsieur le président, les ministres français ces derniers temps ont un peu boudé la Mauritanie. Il y a eu très peu de visites officielles depuis votre...
(Financial Afrik 15/04/17)
Depuis le départ du président Yaya Jammeh du pouvoir, la vox populli s’accorde sur un froid persistant entre Banjul et Nouakchott corroboré, il faut le dire, par le contraste présumé entre l’accueil chaleureux réservé au président Macky Sall et le traitement aussi avenant que distant consacré à Mohamed Abdel Aziz lors de la cérémonie d’investiture du nouveau président gambien. Il s’agirait d’une erreur d’appréciation ou, au mieux, d’une simple illusion d’optique selon Mory Guéta Cissé. L’homme d’affaires mauritanien, promoteur hôtelier, qui a passé dix ans dans ce petit pays enclavé au coeur du Sénégal décrypte la complexité des rapports entre les Etats de la sous région. Entretien. Ces derniers temps, on ne vous a pas beaucoup entendu ni lu malgré...
(La Croix 14/04/17)
François Hollande reçoit mercredi 12 avril à l’Élysée le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, son pays abritant le secrétariat du nouveau G5 Sahel. C’est dans la perspective de l’inauguration de l’exposition « trésors d’islam en Afrique » à l’Institut du monde arabe jeudi 13 avril, que le président mauritanien Mohamed Ould Aziz a atterri mardi au Bourget. Mercredi 12 avril après-midi, il sera reçu par François Hollande à l’Élysée, quelques jours après la visite du ministre des affaires étrangères Jean-Marc Ayrault à Nouakchott. Six années sans attaque djihadiste en Mauritanie Le chef de la diplomatie française y avait salué le 6 avril les succès sécuritaires de la Mauritanie qui n’a plus connu d’attaques de djihadistes depuis six ans, alors...
(La Croix 14/04/17)
Confrontés aux attaques récurrentes des groupes armés djihadistes dans leurs territoires respectifs, cinq États du Sahel ont créé, en février 2014, le G5 Sahel. Qu’est-ce que le G5 Sahel ? Le G5 Sahel ou G5S est une organisation régionale de coopération en matière de développement et sécurité, créée en février 2014 par la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad, cinq pays directement menacés par les différentes organisations djihadistes de la région (Ansar Dine, Al-Qaida au Maghreb islamique, Boko Haram, etc.) En novembre 2015, ces États sahéliens décident de mettre en place une force militaire commune pour lutter contre les nombreux groupes djihadistes du Nord-Mali qui menacent la région entière. Depuis 2012, ce vaste territoire, riche...
(RFI 13/04/17)
A Paris, le président français s'est entretenu dans mercredi 12 avril à l'Elysée avec son homologue mauritanien Mohamed ould Abdel Aziz en visite en France. La question de la sécurité dans le Sahel était au cœur de cet entretien qui vient après une période de froid entre la France et la Mauritanie. Il constitue un pas de plus vers le réchauffement des relations entre les deux pays. C'est donc un geste politique de rapprochement et de soutien que la France a voulu adresser à la Mauritanie en recevant son président moins d'une semaine après l'avoir invité. La Mauritanie, dont le président s'est engagé à ne pas briguer un troisième mandat, fait aussi bonne figure au niveau de la lutte antijihadiste...
(APA 13/04/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - La Mauritanie a reçu du gouvernement espagnol un financement de 750.000 euros destiné au renforcement des capacités de son système sanitaire, a-t-on constaté mardi à Nouakchott. Une convention à ce sujet a été signée aujourd’hui à Nouakchott par Ahmed Ould Dié, secrétaire général du ministère de la santé de Mauritanie, et Antonio Torres Dulce, ambassadeur d’Espagne à Nouakchott. Elle a pour but de faciliter l’accès des citoyens dans 4 régions mauritaniennes situées sur le fleuve Sénégal aux médicaments sur une durée de 30 mois. Il s’agit de celles duTrarza, du Brakna, du Gorgol et du Guidimakha. Le financement en question permettra notamment de mener des études pour surmonter les obstacles qui se dressent devant l’accès aux médicaments...
(Jeune Afrique 12/04/17)
François Hollande recevra son homologue mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, ce 12 avril à 16h30 à l'Élysée. Au menu de la rencontre, la question du G5 Sahel que le président français veut faire avancer avant la fin de son mandat, dans à peine un mois. Le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz a hésité à se rendre à l’invitation du chef de l’État français. Pas à cause de la préparation du référendum constitutionnel après le ramadan, mais en raison du froid qui s’est installé au fil des années entre la Mauritanie et la France. Le passif n’était pas bien grave, mais il compliquait leurs relations. Côté mauritanien, on notait que François Hollande n’est pas venu en voyage officiel comme il l’avait...
(La Tribune 12/04/17)
Dans quelques semaines, le président français François Hollande va clore son premier et unique mandant. Les adieux ont déjà commencé et les chefs d’Etats Africains ne sont pas en reste. Ils se bousculent d'ailleurs devant la porte de l’Elysée. Alpha Condé est arrivé à Paris ce lundi pour une visite officielle de 48h. Une première depuis 35 ans. Il est rejoint ce mardi 11 avril, par le président Mauritanien Mouhamed Ould Abdel Aziz et les 13 et 14 de la même semaine, ça sera au tour de Marck Christian Kaboré, le chef d'Etat Burkinabé, de faire ses derniers adieux à Hollande. Cependant, ces trois visites officielles dans la même semaine sous l'initiative du tombeur de Nicolas Sarkozy ne seront pas...
(L'Authentique Quotidien 11/04/17)
Le Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU), principale coalition de l’opposition mauritanienne au pouvoir en place, a décidé de confier le dossier de la présidentielle prévue en 2019 à M.Yahya Ould Ahmed El Waghef, l’ex-premier ministre du président déchu, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi. Le choix consensuel d’un candidat unique de l’opposition capable d’affronter celui du pouvoir est la lourde tâche confiée au président du parti Adil, précise une source proche du FNDU. Du coup, le FNDU traverse une crise au sein de sa classe dirigeante surtout le choix des dirigeants de ses instances. Ceci dit que le choix entre le professeur universitaire, Mr Ely Ould Sneiba et l’ancien ministre, Mr Ely Ould Allaf au poste de chargé...
(Sahara Medias Agency 11/04/17)
Le président de la république Mohamed O. Abdel Aziz a quitté Nouakchott tôt ce mardi à destination de Paris, où il aura demain mercredi des entretiens avec le chef de l’état français, François Hollande. Selon l’agence mauritanienne d’information, le président Aziz assistera à l’inauguration de l’exposition « Trésors de l’Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar » organisé par l’institut du monde arabe. Le président Mohamed O. Abdel Aziz avait reçu la semaine dernière une invitation du chef de l’état français à se rendre en France, une invitation qui lui a été remise par le chef de la diplomatie française, Jean Marc Ayrault lors d’une brève visite à Nouakchott. Au cours de ce voyage, le président Aziz est accompagné des...

Pages