| Africatime
Lundi 24 Avril 2017
(La Tribune 11/03/17)
Le fait est assez inédit pour être signalé. La Mauritanie va (peut-être) ajouter deux bandes rouges sur son drapeau vert et jaune avec la réforme constitutionnelle que les députés ont déjà validé. Cette modification constitutionnelle par voie parlementaire hérisse de tous poils, une partie de l'opposition et pose la question de sa légitimité. Si la réforme passe chez les sénateurs, le drapeau mauritanien qui va flotter au-dessus de la république islamique ne sera plus jamais le même. La demi-lune jaune dorée et l'étoile qui la surmonte sur fond vert devraient être encadrées par deux bandes horizontales de couleur rouge-sang. Plusieurs millions de dollars pour changer le drapeau La première bande rouge sera ajoutée au sommet du drapeau classique représentera le...
(Xinhua 11/03/17)
NOUAKCHOTT, (Xinhua) -- Le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en Afrique de l'Ouest a invité le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz à organiser un dialogue politique interne pour trouver "des solutions durables" aux problèmes du pays, a appris vendredi Xinhua de source officielle. Mohamed Ben Chambas, qui s'est exprimé vendredi à Nouakchott à l'issue d'une audience du président mauritanien, a déclaré avoir évoqué "la nécessité d'un dialogue direct afin que les Mauritaniens eux-mêmes trouvent des solutions durables aux défis politiques, économiques, sociaux et sécuritaires du pays". La Mauritanie connaît, depuis plus de quatre ans, une crise politique née de l'organisation d'élections...
(Alakhbar 11/03/17)
ALAKHBAR (Nouakchott)- En visite en Mauritanie, le représentant spécial des Nations Unies en Afrique de l'Ouest, Mohamed Ibn Chambas, a appelé au dialogue entre Mauritaniens. Mohamed Ibn Chambas a été reçu ce vendredi par le président Mohamed Ould Abdel Aziz. Il indiqué avoir discuté avec de dernier de « la nécessité d'un dialogue direct afin que les Mauritaniens eux-mêmes trouvent une solution durable aux défis politiques, économiques, sociaux et sécuritaires du pays». Mohamed Ibn Chambas a aussi promis le soutien de l’ONU à la Mauritanie pour faire face à l'extrémisme violent et aux défis socioéconomiques et pour la réalisation d’un développement durable. Le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies en Afrique de l'Ouest est arrivé vendredi à Nouakchott...
(Alakhbar 11/03/17)
ALAKHBAR (Nouakchott)- La député mauritanienne du parti d’opposition AJD/MR, Saoudatou Wane, a dit que "les Noirs n’abandonneront jamais la Mauritanie pour la laisser aux autres". Elle faisait allusion aux Maures. "Il y a parmi la classe politique mauritanienne ceux qui combattent les Noirs. Certains font tout pour exclure les Noirs", a estimé Saoudatou Wane, vendredi à l'Assemblée nationale. La député a aussi qualifié certains parlementaires "d’hypocrites et de racistes". Pour Saoudatou Wane, la question de l’unité nationale est évoquée en Maurianie "par hypocrisie". La député Saoudatou Wane reagissait à l’intervention de son collège Mahfoudh Ould Jeyd qui appelait à faire usage de l’Arabe (langue officielle) et éviter la traduction à l’Assemblée nationale. La Constitution mauritanienne reconnaît quatre langues officielle et...
(Le Monde 11/03/17)
La région sahélo-saharienne est au bord d’une explosion de violences sans précédent, décrypte le journaliste mauritanien Mohamed Fall Oumère, spécialiste des mouvements terroristes. L’image postée sur les réseaux sociaux le 2 mars a de quoi inquiéter les états-majors de la France et de ses alliés au Sahel : Iyad Ag-Ghali, le chef incontesté du mouvement Ansar Eddine, entouré par les représentants de quatre autres organisations djihadistes actives au nord du Mali et dans le Sahel en général. A sa droite, Abul Hammam commandant de l’Emirat du Sahara, neuvième région militaire d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), et Amadou Koufa, chef de la brigade Macina, katiba peule d’Ansar Eddine. A sa gauche, Al-Hassan Al-Ansari, deuxième figure du mouvement de Al-Mourabitoun, dirigé par...
(AFP 10/03/17)
L'Assemblée nationale mauritanienne a adopté jeudi un projet de loi de révision constitutionnelle prévoyant notamment la suppression du Sénat et le changement du drapeau national, a constaté le correspondant de l'AFP. Le projet soumis par le gouvernement "a été adopté par la majorité des 147 députés présents", "121 ont voté en faveur du texte, 19 contre", a affirmé Mohamed Ould Beilil, président de l'Assemblée nationale, dominée par le parti présidentiel. L'opposition radicale, représentée par le Forum national pour l'unité et la démocratie (FNDU), formé d'une quinzaine de partis, a voté contre le projet de loi après avoir mené une campagne contre son adoption. Le texte approuvé jeudi par les députés, qui modifie la Constitution en vigueur depuis 1991, prévoit notamment...
(Xinhua 10/03/17)
NOUAKCHOTT, (Xinhua) -- L'Assemblée nationale mauritanienne a voté à plus des deux tiers des voies en faveur des amendements de la Constitution, qui concernent, entre autres, la dissolution du Sénat, le changement du drapeau et de l'hymne nationaux, a appris jeudi Xinhua de source parlementaire. "121 voix ont été exprimées pour, alors que le contre n'a requis que 17 voix sur 141 suffrages exprimés alors que le nombre des députés de l'Assemblée nationale est de 147", précise-t-on de même source. Les députés de la majorité présidentielle représentent une centaine de sièges, alors que l'opposition modérée et les islamistes se partagent le reste des sièges. Les islamistes qui occupent 16 sièges ont mené une vaste campagne pour faire échouer ces amendement...
(Xinhua 09/03/17)
Les forces de l'ordre ont dispersé, mardi, à coup de grenades lacrymogènes et de matraques, une manifestation organisée par l'opposition pour protester contre un projet de réformes constitutionnelles, actuellement examiné par le parlement mauritanien. Les forces de l'ordre avaient fermé les accès menant vers le siège de l'Assemblée nationale et du Sénat où se déroulent des débats "houleux pour trancher cette question", selon les observateurs. Les amendements envisagés concernent la suppression du Sénat, le changement de l'hymne national et des couleurs du drapeau. Ils concernent également le renforcement du pouvoir judiciaire, la réforme du système éducatif, la consolidation de la cohésion sociale et l'ancrage de la bonne gouvernance et de la transparence dans la gestion des affaires publiques. L'opposition radicale,...
(Alakhbar 09/03/17)
ALKHBAR (Nouakchott)- Le Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDU) qui regroupe la majorité des partis d’opposition mauritaniens a annoncé la tenue d’une "grande marche" samedi prochain contre la modification de la Constitution. Le FNDU animait ce mercredi à Nouakchott sa première conférence de presse après la dispersion violente de sa manifestation mardi contre cette modification de la Constitution. Sidi Ould El-Kory, le secrétaire général de l’UNAD, parti membre du FNDU a été arrêté avant d’être relâché. Plusieurs manifestants ont été blessés.
(Pana 09/03/17)
L'Assemblée nationale de Mauritanie va examiner ce mardi en séance plénière les modifications constitutionnelles proposées par les résolutions des assises du Dialogue politique organisé du 29 septembre au 20 octobre 2016, a appris la PANA de sources officielles. Ces réformes constitutionnelles portent sur la suppression du Sénat, la création de Conseils régionaux, la suppression du Haut Conseil islamique et de la Haute Cour de Justice (HCJ) et la modification des symboles nationaux (hymne et drapeau). On rappelle que le forum de septembre/octobre 2016 avait été boycotté par plusieurs partis de l'opposition et ceux qui y ont participé avaient officiellement exprimé leur rejet de toute idée d'adoption des réformes par le Parlement et exigeaient l'organisation d'une consultation référendaire. En prévision de...
(AgoraVox 09/03/17)
Depuis que le rapport de Juan E Mendez a été rendu public, ceux qui l’ont lu ne peuvent qu’être sidérés par le traitement qu’en a fait la presse mauritanienne qui a soit menti directement en faisant dire au rapporteur ce qu’il n’a pas dit ou indirectement en versant dans des mensonges par omission parfaitement scandaleux quand il s’agit d’informer sinon il s’agit de rétention d’information sur des sujets très graves notamment les femmes et les enfants. Le rapporteur de l’ONU n’est pas en reste en matière de bêtise quand il « tient à rappeler que l’usage excessif de la force est interdit en vertu du droit international et que les forces de l’ordre sont tenues d’utiliser des méthodes non-violentes. »...
(Alakhbar 09/03/17)
ALAKHBAR (Nouakchott)- Le président de l’Assemblée nationale mauritanienne, Mohamed Oud Boilil, a suspendu la séance plénière de ce mercredi suite à des accusations de racisme entre les députés Mahfoudh Ould Jeyd (UPR- Pouvoir) et Saoudatou Wane (AJD/MR- Opposition). Saoudatou WaneSaoudatou Wane a interrompu son collègue Mahfoudh Ould Jeyd qualifiant l’intervention de ce dernier d’ « humiliation des Noirs mauritaniens». « Vous êtes racistes, a-t-elle dit. Vous essayez par tous les moyens de nous priver de nos droits dans ce pays. Tout Noir, vous voulez le cernez. Mais vous n’y parviendrez pas.» Mahfoudh Ould Jeyd appelait à faire usage de l’Arabe (langue officielle) et éviter la traduction à l’Assemblée nationale. La Constitution mauritanienne reconnaît quatre langues officielle et nationales: Arabe, Poular,...
(APA 09/03/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - La ministre des Affaires sociales, de l'Enfance et de la Famille de Mauritanie, Meimouna Mohamed Taghi, a lancé jeudi dans la ville de N'Beiket Lahouach, 900 kilomètresau sud-est de Nouakchott, les activités commémoratives de la Journée internationale de la femme, célébrée le 8 mars de chaque année. La commémoration de la présente journée s’est fixée comme thème «santé de la reproduction: femme productive, famille stable ». Elle a été marquée par l'ouverture d'une exposition de produits féminins à laquelle participent 233 coopératives et le lancement d’une caravane médicale qui sillonnera les villages et les localités...
(APA 08/03/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Le Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU) qui regroupe l’essentiel de l’opposition mauritanienne a organisé mardi à Nouakchott un sit-in de protestation contre des amendements constitutionnels discutés ce mardi par l’Assemblée nationale, a-t-on constaté à Nouakchott. La police a utilisé les bombes de gaz lacrymogène et les matraques pour disperser le rassemblement qui s’approchait de l’Assemblée. Un chef de parti politique, Mahfoudh Ould Bettah, a été légèrement blessé à la jambe alors que plusieurs autres manifestants se sont évanouis du fait des gaz. Les amendements en question sont le fruit d’un dialogue, en septembre dernier, entre la majorité présidentielle et l’aile dite modérée de l’opposition. Ils prévoient notamment la suppression du Sénat et son remplacement...
(Sahara Medias Agency 08/03/17)
L’assemblée nationale a ouvert ce mardi une séance plénière destinée à examiner les amendements constitutionnels proposés par le gouvernement, à l’origine de grandes controverses au sein de la classe politique du pays, avant le vote secret qui doit sanctionner cette plénière. Les amendements proposés prévoient la suppression du sénat, la fusion de certaines institutions publiques, la création de conseils économiques régionaux, et le changement de l’emblème national et l’hymne. Les 147 députés de la chambre auront chacun 10 minutes pour exprimer son point de vue par rapport aux amendements...
(Sahara Medias Agency 08/03/17)
Des députés du parti Tewassoul se sont élevés mardi, lors de la séance plénière de l’assemblée nationale contre le rapport présenté par la commission de la justice et de l’intérieur. Le député du parti, Mohamed Ghoulam O. El Hadj Cheikh a boycotté la séance plénière protestant contre le contenu du rapport qui résume les débats autour de la question des amendements constitutionnels. Cette commission avait tenu, la semaine dernière, une série de réunions, en présence de représentants de l’opposition et un représentant du gouvernement pour discuter les amendements constitutionnels. O. El Hadj Cheikh a mis en cause le rapport qui fait état de l’unanimité des membres autour de la question, alors que les représentants de l’opposition s’y sont opposés. Il...
(Sahara Medias Agency 08/03/17)
La police mauritanienne a fait usage de la force mardi pour disperser des dizaines de personnes issues de l’opposition lors d’un sit-in devant le parlement pour protester contre les amendements constitutionnels examiné lors d’une session extraordinaire du parlement depuis la semaine dernière. Selon des sources de l’opposition la répression par les forces de l’ordre de cette manifestation « légale et autorisée » a fait plusieurs blessés dont des membres du forum national pour la démocratie et l’unité. Dans un communiqué distribué mardi, le FNDU affirme que son sit-in a fait l’objet d’une « répression farouche des forces de l’ordre qui ont fait usage de bombes sonores, lacrymogènes et les canons à eau. Le communiqué ajoute que certains parmi les blessés...
(APA 08/03/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Des ulémas, des penseurs et des chercheurs dans le discours islamique et le traitement qu'il réserve au phénomène de la violence et de l'extrémisme participent à une conférence internationale organisée sous le thème « la violence et l'extrémisme du point de vue de la Charia » et dont les travaux ont commencé mardi à Nouakchott. Dans son discours d’ouverture, le Premier ministre mauritanien, Yahya Ould Hademine, a souligné la pertinence de la stratégie suivie dans son pays pour contrer le phénomène du terrorisme qui secoue la région du Sahel. Il a expliqué que cette stratégie s'appuie sur les deux dimensions sécuritaire et idéologique, partant du renforcement et du développement du système militaire et sécuritaire national tout en...
(Le Monde 08/03/17)
Les droits des femmes c’est important, mais en Afrique, filles et garçons sont pris dans un cercle vicieux de pauvreté, d’ignorance et de soumission, dénonce Laurent Bossard, de l’OCDE. Par Laurent Bossard Au Mali, au Niger et au Tchad, 40 % des enfants de moins de 5 ans souffrent de retard de croissance. Ces enfants ne consomment pas assez de nutriments. Leur organisme – le cerveau, les os, les muscles – ne reçoit pas suffisamment de vitamines (A, B2, B12…), de calcium, de fer et de zinc. En un mot, pas assez d’énergie pour grandir et se construire. Beaucoup d’entre eux souffriront de maladies chroniques et auront des carences intellectuelles – donc seront peu ou pas scolarisés. Devenus adultes, ils...
(Sahara Medias Agency 08/03/17)
La société « Tasiast Mauritanie » a déclaré avoir appuyé le forum annuel de l’union africaine, la journée africaine de l’environnement qui s’est tenu au début de ce mois à Nouakchott pour la protection de l’environnement en Afrique au profit des prochaines générations. L’appui de cette société, qui exploite la mine d’or de Tasiast dans le nord du pays, s’est traduit par son parrainage de l’initiative et l’exposé de sa politique pour la gestion environnementale. L’exposition était parrainée par Tasiast et d’autres sociétés opérant dans le domaine des industries extractives, le thème principal ayant été « les industries extractives et leurs engagements en faveur du développement durable ». L’évènement a permis à la société Tasiast d’exposer sa politique environnementale et...

Pages