Vendredi 20 Avril 2018
(L'Authentique Quotidien 06/06/13)
Le pouvoir est vacant. Ce constat est de l’opposition réunie autour de la Coordination de l’opposition démocratique (COD) qui a enclenché une nouvelle croisade aux fions d’exiger la publication du bilan de santé du président Mohamed Ould Abdel Aziz absent depuis plus de trois semaines de Nouakchott Le bilan de santé du président de la République est de nouveau en toile de fond des querelles entre l’opposition et le Pouvoir. Les débats ressemblent fort bien à ceux qui s’étaient déroulés il y a un an alors que le président de la République suivait des soins à Paris suite à la balle « amie ». Dans une conférence de presse organisée dimanche, la COD a exigé que le bilan présent du...
(Le Rénovateur Quotidien 06/06/13)
Le président Mohamed Ould Abdel Aziz attendu depuis plusieurs jours prolonge encore son séjour en France.Peut-être qu’il assistera au conseil des ministres de ce jeudi.Sinon il aura bouclé plus que deux semaines d’absence au pays.Ce qui, dans les conditions normales d’un voyage présidentiel est relativement long.Même en période de vacances, l’absence d’un dirigeant pourrait durer moins d’un mois.Or, le président n’est pas en vacances.Non plus, il n’est en visite officielle.Une convalescence pour se reposer et profiter pour refaire sa santé, c’est pour le moment la probabilité la plus plausible. Si l’opinion publique continue à se poser des questions sans trouver des réponses, la rumeur s’installe comme d’habitude et les interprétations fusent dans tous les sens. Les plus catégoriques ne se...
(Mauri Web 06/06/13)
Kane Hamidou Baba, député de l’opposition, vice président de l’assemblée nationale, leader du Mouvement Pour la Refondation (MPR), a déposé au cours des derniers jours un texte visant à obtenir l’abrogation de la loi d’amnistie votée le 14 juin 1993. La loi incriminée accorde « une amnistie pleine et entière » aux présumés auteurs de plusieurs centaines d’exécutions extrajudiciaires enregistrés entre septembre 1990 et février 1991, perpétrées dans différentes garnisons à travers la Mauritanie et dont les victimes sont des militaires négro africains. « Je suis convaincu qu’une révision de la loi d’amnistie de 93, outre qu’elle ouvre la voie au devoir de mémoire et de justice (par nous-mêmes et pour nous-mêmes) contribuera sans nul doute au règlement et dépassement...
(Cridem 06/06/13)
Le président de la République Mohamed ould Abdel Aziz n’a fait aucune apparition officielle depuis son départ à Paris via Bruxelles, où sa longue absence de la gestion courante des affaires de l’Etat est perçue par ses fervents opposants comme un signe implicite de son incapacité de diriger le pays. En exigeant récemment la publication du bulletin médical du chef de l’Etat, la COD nourrissait de grandes présomptions sur ces présumés empêchements invalidant le premier magistrat de la République dont l’apparition hier aux côtés de ses pairs africains à la cérémonie de remise du prix Félix Houphouët-Boigny par l’Unesco au président français pour sa libération du Mali de la menace terroriste pourrait être une réponse décisive de la bonne santé...
(Mauri Web 06/06/13)
Un mouvement de protestation contre la détention de Mohamed Ould Sellahi et Ahmed Ould Abdel Aziz, deux Mauritaniens prisonniers à Guantanamo, a eu lieu ce mercredi 5 juin à Nouakchott. Les protestataires au nombre desquels figurent Babah Ould Sellahi et Leila Mint Abdel Aziz, respectivement frère germain de Mohamed Ould Sellahi et sœur d’Ahmed Ould Abdel Aziz, ont demandé au gouvernement mauritanien d’intervenir plus énergiquement pour arracher les deux Mauritaniens de l’enfer de Guantanamo. Ils ont laissé entendre qu’ils allaient tenir également sit-in devant la représentation des Nations Unies à Nouakchott ainsi que le ministère des Affaires étrangères à fin d’obtenir gain de cause. Mohamed Ould Sellahi, livré aux américains en 2003 par les autorités mauritaniennes, avait transité par des...
(Cridem 06/06/13)
On évite à tout prix de le dire, depuis la Ceni au gouvernement en passant par la majorité présidentielle.Mais c’est quasiment vérifié sur le terrain de la réalité par la conjugaison d’un ensemble de facteurs indispensables pour la tenue d’élections crédibles et transparentes, techniquement impossibles à organiser en octobre prochain. Un répit pour la COD pour se remobiliser aux fins d’être associée à la gestion collégiale des futures échéances, mais également un dur coup porté à la démocratie en hibernation avec le maintien incessamment prolongé d’élus aux mandats expirés depuis très longtemps. Du président de la République, à celui de la Ceni à l’UPR en passant par le gouvernement, le mot d’ordre est le même : « allons coute-que-coute aux...
(L'Authentique Quotidien 06/06/13)
Les politiques et l’opinion doivent savoir attendre, le retour et non le premier tour. Parce que les élections ne sont pas encore au programme pour parler de premier et de deuxième tour ! Alors que le président Mohamed Ould Abdel Aziz est en France depuis bientôt trois semaines. Une situation que les Mauritaniens, dans leu ensemble, trouvent tout à fait normale, après avoir vécu le feuilleton à rebondissements du premier voyage. Mais reconnaissons aussi qu’il y a de l’insolite – de l’équivoque même – dans une telle situation. Comment comprendre qu’en l’absence du rais, tout roule au ralenti, s’il ne s’arrête pas complètement ? Cela porte à réfléchir sur une formule quelconque, même transitoire et consensuelle, pour que s’il n’y...
(L'Authentique Quotidien 06/06/13)
Selon les échos qui nous parviennent de la ville de Zouerate, les autorités sécuritaires procèderaient depuis quelques jours à des arrestations massives dans le milieu des journaliers. Ces interpellations qui se poursuivraient à ce jour, viseraient tous les suspects des derniers évènements au cours desquels les locaux de la Wilaya et de la radio nationale, ont été pillés et incendiés. Les policiers travailleraient sur la base des photographies prises en cette journée de folie qu’a connue la ville de Zouerate. Ces arrestations surviennent après les marches de protestation menées par plusieurs habitants de la ville contre l’impunité des vandales. Pourtant, dans l’accord conclu entre les journaliers et les sociétés de sous-traitance, sous la supervision des autorités administratives et de la...
(Maghreb Emergent 06/06/13)
Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz et son épouse, Mme Mariem Mint Ahmed dite Tekber, ont assisté mercredi au siège de l'UNESCO à Paris à la cérémonie de remise du prix Félix Houphouët Boigny pour la recherche de la paix décerné cette année au Président français François Hollande suite à l'intervention des forces françaises au Mali pour combattre le terrorisme et assurer la paix et la stabilité dans ce pays et dans la région sahélienne en général. La présence du Président de la République à cette cérémonie fait suite à une invitation du Président français François Hollande. C'était l'occasion pour la chaine de télévision France 24 d'avoir une interview avec le Chef de l'Etat Monsieur Mohamed...
(L'Authentique Quotidien 06/06/13)
Après le Niger et la région des Grands Lacs, la Banque Mondiale vient d’octroyer 60 millions de dollars à la Mauritanie et au Togo. Pour ces deux pays, ce financement a comme finalité de les aider à renforcer la qualité et la disponibilité des services " voix " et de leur accès à Internet haut débit. En effet, par ce geste, la Banque non seulement approuve, mais elle appuie les efforts déployés par les dits Etats en matière de développement de leurs infrastructures télécoms et de révision de leur environnement réglementaire. Ainsi, ces fonds serviront à la réalisation de plusieurs projets comme celui de la construction de nouveaux réseaux en fibre optique ; car, aux mots du directeur de la...
(Alakhbar 06/06/13)
L'hebdomadaire Alakhbar info dans son numéro du mercredi 05 Juin a révélé qu'une crise en eau potable plane à l'horizon du fait de vétusté des réseaux d'adduction et sa faible couverture qui ne dépasse 8.3% du besoin en ce précieux liquide dans les grandes villes et les villages. Selon les documents que le journal s'en est procuré, seul 40% de population ont droit à boire d'eau potable qui respecte le minimum de critères nécessaires de qualité de l'eau. 500 réseaux ravitaillent les principales villes et la majorité de villages. Alors que 6000villages demeurent toujours dans l'attente d'être connecté au réseaux d'adduction, selon le journal. Alakhbar info a révélé aussi d'irrégularité qui entachent beaucoup des projets d'adduction en eau potable. La...
(Le Pays 06/06/13)
Le 22 mars dernier, l’Afrique s’est réveillée sur un nouveau coup d’Etat. Il ne s’agit plus cette fois-ci de la Guinée, ni du Niger, mais plutôt du Mali, un pays admiré pour sa démocratie avec la perspective d’un président qui s’apprêtait à quitter le pouvoir dans moins d’un mois. Les raisons évoquées par la junte semblent ne convaincre personne à l’exception d’une partie de la population malienne. Ce qui suscite davantage de questionnements quant à l’opportunité et la justification de ce coup d’Etat, particulièrement lorsqu’on ne dispose pas de toute l’information sur les événements en cours au Mali. A cet effet, beaucoup de débats ont été menés jusqu’à présent sans qu’un consensus clair ne se dégage sur l’appréciation de ce...
(Afriquinfos 06/06/13)
La Mauritanie est connue pour être l’un des rares pays d’Afrique où les filles sont nourries plus que les garçons : une fille sur dix est nourrie de façon forcée contre un tiers il y a environ 30 ans. En Mauritanie, la grosseur est un canon de beauté féminin si bien que de nouveaux types de fermes pour grossir, à l’image de camps de vacances, voient le jour pour nourrir de façon brutale et forcée les jeunes filles. Le but de ce séjour est de leur faire prendre 16 000 calories par jour et de les préparer au mariage. La gérante d’une de ces fermes, Mint Elhacen, avoue : « Le but est de les nourrir jusqu´à ce que leur...
(L'Authentique Quotidien 05/06/13)
Ces cas insolubles se sont traduits au niveau de l’opinion publique nationale, selon l’hebdomadaire, par une vague de frustration et de découragement face à une volonté délibérée des autorités de cacher certaines vérités sur des affaires scabreuses. Les meurtres et les morts suspectes qui ont jalonné ces trois dernières années la première mandature de Mohamed Ould Abdel Aziz, constituent pour le journal, autant de points d’ombre et de non-dits qui ont fini par entraîner des débats où la suspicion l’emporte largement sur tout autre sentiment. Plusieurs crimes dans lesquels les forces de sécurité ou certains pans du pouvoir semblent être impliqués auraient été passés sous silence, s’ils n’ont entraîné, sous la pression populaire, la mise en place de commissions d’enquêtes...
(Jeune Afrique 05/06/13)
Engagés dans un programme de développement de leurs infrastructures télécoms et de révision de leur environnement réglementaire, le Togo et la Mauritanie recevront une aide de 30 millions de dollars chacun. La Banque mondiale a approuvé l’appui, à hauteur de 60 millions de dollars, au travers de l’Association internationale de développement (IDA) des efforts des gouvernements mauritaniens et togolais pour développer leurs secteurs télécoms. Ces fonds serviront notamment à la construction de nouveaux réseaux en fibre optique et à la révision de l’environnement réglementaire, avec l’objectif de renforcer la qualité et la disponibilité des services « voix » et de l’accès à l’Internet haut débit. Ces évolutions devraient également permettre de stimuler l’implication du secteur privé. Dans un communiqué de...
(Le Calame 05/06/13)
Les réponses « positives » ; de la Coordination de l’Opposition Démocratique (COD), d’abord ; de la Coalition de la Majorité Présidentielle (CMP), ensuite ; à la proposition de sortie de la tension politique que le pays vit depuis 2009, avaient suscité un vif intérêt des Mauritaniens qui espéraient voir, enfin, la sagesse l’emporter sur les passions. Mais le répit n’aura été que de courte durée. La guéguerre semble reprendre de plus belle. La COD, qui exige des garanties, dont la formation d’un gouvernement d’ouverture, tel que préconisée, justement, par le président Messaoud Ould Boulkheïr dans son initiative, a choisi d’élever les enchères. Elle ne rate aucune occasion d’accabler le pouvoir en place. De tous les maux : scandales financiers,...
(L'Authentique Quotidien 05/06/13)
L’organisation des prochaines élections municipales et législatives constitue, à n’en pas douter, l’ordre du jour en Mauritanie. En fait, le sujet de discussion de tout le temps ( ?) qui sépare encore de l’organisation d’un scrutin dont les modalités restent encore à définir. Cette question des élections est également liée à celle de l’initiative du président de l’Assemblée nationale, Messaoud Ould Boulkheir, qui continue, elle aussi, à accaparer les discussions entre partis et coalitions politiques. Elle tient aussi à l’inhérence, entre aux probabilités, à cette fameuse proposition de gouvernement d’union nationale, que le président Mohamed Ould Abdel Aziz refuserait jusqu’au moment où la Coordination de l’opposition démocratique (COD) se prépare à donner une réponse définitive à l’initiative de Messaoud. Un...
(Alakhbar 05/06/13)
La Société Nationale de l'Industrie de des Mines (SNIM) a réagit au propos du député Kabad Ould Cheikh, tenus mardi à l'hémicycle et rapportés par Alakhbar. Les propos du député sont "infondés. Ils n'engagent pas la SNIM et ne reflètent pas le point de vue de son administration", affirmé Samba Barry, responsable de communication de la SNIM dans un "droit de réponse" envoyé à Alakhbar. Le responsable s'est montré surpris qu'un honorable député véhicule "des informations aussi fausses". "La SNIM, tout le monde en atteste, jouit de l'indépendance financière. Elle choisit, dans la transparence, ses projets sur la base d'études de faisabilité". D'ailleurs, la situation actuelle de la SNIM, comme le témoignent ses partenaires, "est la meilleure dans son histoire...
(Les Afriques 05/06/13)
La Coordination de l'opposition démocratique (COD) mauritanienne déclare que suite à « l’effondrement de l’autorité de l’Etat », la Mauritanie entre dans « une nouvelle période de troubles et de crispation », en l’absence du président Mohamed Ould Abdel Aziz. « La Mauritanie vit au rythme d’événements qui augurent, malheureusement, de l’effondrement de l’autorité de l’Etat et de l’entrée du pays dans une nouvelle période de troubles et de crispation », souligne un communiqué de la Coordination de l'opposition démocratique (COD) en Mauritanie. Ainsi, ce même communiqué nous informe qu’un grand nombre de villes et villages de l’intérieur ont été « le champ d’affrontements violents entre les forces de sécurité et les populations qui protestent contre la soif et l’arbitraire,...
(Le Quotidien de Nouakchott 05/06/13)
Quel crédit donné à la déclaration rendue publique par le Gouverneur de la Banque centrale relativement à un bénéfice net de 12 milliards d’ouguiyas sur l’exercice 2012? La question mérite d’être posée en l’absence de toute possibilité d’analyse des comptes de la BCM pour l’exercice 2012, jusqu’ici non publiée. A l’orée de la célébration du 40ème anniversaire de la Banque centrale dont le gouverneur a confié la campagne de communication à la fille d’un ancien ministre, dans une autre approche népotique, il faut bien croire que ce n’est qu’une énième diversion pour une institution dont le bénéfice net n’était -pour l’année précédente- guère plus de 2 milliards d’ouguiyas alors que les frais de son personnel s’élevaient en 2011 seulement à...

Pages