Vendredi 23 Février 2018
(Alakhbar 17/06/13)
35.416 candidats dont 43,95% de filles se penchent, depuis ce lundi, sur les épreuves du Baccalauréat 2013 en Mauritanie. Les examens se déroulent dans 95 centres dont 54 à Nouakchott et 41 centres dans les wilayas de l'intérieur, selon le service des examens au ministère de l'éducation. 29.88% des candidats sont venus du Public, 38.98% du privé et les autres 31.15% sont des candidats libres. Le Avec une augmentation du nombre des candidats à hauteur de 4150 candidats par rapport à l’année dernière. Le chef du service des examens Mohamed Ould Lewleid a déclaré à Alakhbar que le Ministère de tutelle a mis en place tous les moyens matériels et humains nécessaires pour assurer le bon déroulement des examens. Quant...
(Le Quotidien de Nouakchott 17/06/13)
A, quelques semaines, quelque jours du début de l’hivernage, les habitants du quartier Socogim PS de Nouakchott se préparent à patauger, galérer voire même, déménager. Dans ce quartier bâtie sur une zone salée ou l’eau jaillit de la terre avec seulement quelque coup de pelles, quand il pleut, c’est le sauve qui peut. Le 18 avril 2011, des centaines de femmes de la SOCOGIM PS, avaient battu le pavé en direction de la présidence de la République. Elles ont exigé du chef de l’Etat une solution définitive aux inondations qui touchent leur quartier chaque hivernage. Deux jours après, mercredi 20 avril, le président de la République visite le quartier SOCOGIM PS pour faire le constat lui-même. Le constat a été...
(L'Authentique Quotidien 15/06/13)
ALAKHBAR (Nouakchott)-Plusieurs manifestants sont descendus dans les rues de Nouakchott après la prière de ce vendredi pour demander aux autorités mauritaniennes de rompre les relations diplomatiques avec Téhéran et avec Damas, a constaté le reporter de Alakhbar. Ils ont demandé l’expulsion des ambassadeurs iranien et syrien à Nouakchott, en raison de l’implication militaire flagrante du Hezbollah libanais et de son allié iranien dans le conflit syrien. Les participants ont aussi accusé l’Etat mauritanien de soutenir le régime syrien par son maintien des relations diplomatiques avec Damas et avec son allié l’Iran. Les manifestants répondaient à l’appel de l’"Initiative estudiantine contre les violations sionistes et pour la défendre des causes justes". Ils brandissaient des slogans sur lesquels on pouvait lire: «Non...
(Alakhbar 14/06/13)
ALAKHBAR (Nouakchott)-Le président de l’Assemblée nationale mauritanienne ainsi que du parti d’opposition, APP, Messaoud Ould Boulkheir, a affirmé qu'il va poursuivre ses efforts jusqu’à obtenir un consensus politique, l'objectif de son initiative. Ould Boulkheir s’exprimait à l’occasion de l’annonce, jeudi à Nouakchott, de la naissance d’une nouvelle coordination politique dont son parti APP est membre. Une coordination regroupe désormais la Convention pour l’Alternance Pacifique (CAP) et l’Alliance Patriotique (AP). Il a rappelé que son initiative vise à réunir tous les acteurs politiques mauritaniens autour d’une même table pour discuter et faire les concessions nécessaires pour aboutir à ce consensus. Messaoud Ould Boulkheir a annoncé la tenue d’un meeting populaire, le 23 juin courant à Nouakchott, pour montrer que le peuple...
(Le Rénovateur Quotidien 14/06/13)
C’est aujourd’hui jeudi 13 juin courant que la présidence en exercice de la COD devra revenir à la plus importante formation politique de ce collectif de partis d’opposition, en l’occurrence le RFD.Un passage de témoin qui s’effectue à une période décisive de la vie politique de l’Etat avec la perspective d’organisation des futures élections législatives et municipales en octobre et novembre prochains. D’une part, le parti d’Ahmed Ould Daddah poursuit les travaux de la réunion de son conseil national, axés sur la position définitive à prendre par rapport à ces consultations. D’autre part, la coalition s’efforce à tout prix de ne pas faire l’objet d’une implosion à cause de ses divergences sur ces perspectives électorales, plaçant le RFD devant le...
(Cridem 14/06/13)
Comme dans le football, les saisons politiques en Mauritanie connaissent également leur Mercato, cette moissonneuse période des transferts de joueurs que tous les chasseurs de prime attendent avec impatience. A quelques encablures d’élections, qui est le Mercato politique et que d’aucuns estiment peu probables, alors que le Président Mohamed Ould Abdel Aziz, fraîchement débarqué de Paris après un mois de convalescence, et la Commission électorale nationale indépendante (CENI) s’obstinent à fixer la date en septembre-octobre, la valse des politiciens semble avoir commencé. La scène politique bouillonne d’activités, de meetings populaires et de tournées, tel le marathon national que le parti El Wiam vient d’achever, ou encore ces séries de séminaires que multiplie avec ferveur le parti Union pour la République...
(Magharebia(fr) 14/06/13)
Les organisations mauritaniennes issues de la société civile oeuvrent de concert pour réduire la corruption. Les représentants de divers groupes se sont réunis le 4 juin à Nouakchott pour évoquer les causes de la corruption et l'étendue de son impact sur le développement et sur le chômage. La société civile peut jouer un rôle de premier plan dans la lutte contre la corruption et dans la sensibilisation de l'opinion publique aux dangers qu'elle induit, a déclaré Sidinia Ould Khatry, président du Réseau de Travail Social mauritanien. La corruption est l'un des plus gros problèmes que le monde doit affronter aujourd'hui, a expliqué Khatry, dont le groupe a organisé cet évènement en partenariat avec le Centre mauritanien de Recherche sur le...
(Xinhua 14/06/13)
NOUAKCHOTT -- La sécurité de la Mauritanie "est intimement liée à la sécurité du Mali voisin parce que les deux pays partagent plus de 2 000 km de frontière, a déclaré, jeudi à Nouakchott, Ahmed Ould Daddah, leader de l'opposition politique mauritanienne. Ould Daddah, également président en exercice de la Coordination de l'Opposition Démocratique (COD), a appelé les Mauritaniens de continuer à "réserver un accueil particulier aux refugiés maliens qui ayant fui les hostilités dans le nord malien". Il a en outre ajouté que le Sahel est en proie à une situation difficile marquée par l'instabilité due à la présence de groupes armés qui "s'adonnent à des trafics de tous genres". "Dans le Sahel, nous devons éviter que notre région...
(Cridem 14/06/13)
Une nouvelle coordination politique opposante regroupe désormais la Convention pour l’Alternance Pacifique (CAP) et l’Alliance Patriotique (AP). Cette nouvelle coordination opposante a été annoncée lors d’une conférence de presse hier jeudi à Nouakchott. La Convention pour l'Alternance Pacifique, crée le 13 mai 2012, regroupe les trois partis d’opposition dits dialoguistes à savoir APP, Wiam et Sawab. L’Alternance Pacifique, crée le 21 avril 2013, réunit les trois partis ADIL, MPR et RD qui ont récemment quitté la Coalition des Partis de la majorité présidentielle. Il existe déjà en Mauritanie la Coordination de l’Opposition Démocratique (COD) qui regroupe les partis qui ont boycotté le dialogue politique et qui exigent le départ sans condition de Mohamed Ould Abdel Aziz du pouvoir.
(Le Quotidien de Nouakchott 14/06/13)
Rien ne va plus dans la capitale économique du pays. Le front social reste très tendu. En milieu de matinée, des marins pêcheurs, ont organisé un sit in devant les bureaux du wali de Dakhlet-Nouadhibou. Objectif : rencontrer directement le wali pour être fixé sur leur situation. Ils n’en peuvent plus d’attendre indéfiniment et entendent crier leur ras-le-bol. Pour cette raison, ils ont organisé en milieu de matinée, un sit in qui, il faut le préciser, n’a pas mobilisé grand monde faute, à en croire l’un d’eux, d’une préparation minutieuse. « Le sit in est improvisé et il n’y a pas eu de sensibilisation », martèle leur porte parole. Il n’empêche que les protestataires présents ont tenu à nous parler...
(Burkina24 14/06/13)
Nous l’avions déjà dit : la langue française est en déclin. La francophonie reste une notion abstraite et son rayonnement sur le monde n’est plus que le reflet d’une splendeur passé jadis aidée par le fait colonial. Guidé par un sursaut de nationalisme linguistique et d’identité culturelle les peuples africains se referment ou effarouchent la langue de Molière en créant un français populaire à la sauce africaine. Désormais classé à la cinquième place dans le monde le français fait face à une concurrence dont la plus menaçante est l’anglais qui pollue désormais le vocabulaire francophone. La langue française des élégances classiques et des références littéraires semble confrontée à une simplification et une ouverture forcée pour intégrer les autres langues si...
(Le Rénovateur Quotidien 13/06/13)
C’est aujourd’hui jeudi 13 juin courant que la présidence en exercice de la COD devra revenir à la plus importante formation politique de ce collectif de partis d’opposition, en l’occurrence le RFD. Un passage de témoin qui s’effectue à une période décisive de la vie politique de l’Etat avec la perspective d’organisation des futures élections législatives et municipales en octobre et novembre prochains. D’une part, le parti d’Ahmed Ould Daddah poursuit les travaux de la réunion de son conseil national, axés sur la position définitive à prendre par rapport à ces consultations. D’autre part, la coalition s’efforce à tout prix de ne pas faire l’objet d’une implosion à cause de ses divergences sur ces perspectives électorales, plaçant le RFD devant...
(L'Authentique Quotidien 13/06/13)
La scène politique nationale connaît depuis quelques jours des activités débordantes, avec des marathons tous azimuts de certains partis dans les quatre coins du pays, des meetings informatifs et intellectuels dans les quartiers de Nouakchott et même des accusations loufoques de contrefaçons de transfuges dans certains cas. Alors que toute la majorité et des formations qui lui sont proches ont engagé sur les chapeaux de roue une rude bataille de "délogeage", les partis de la COD (coordination de l’opposition démocratique) à quelques exceptions près, restent impassibles, comme s’ils s’excluaient d’eux-mêmes de ce marché d’empoigne aux militants. Les partis politiques qui ont battu ces jours-ci le record d’apparition à la télévision nationale sont sans nul doute, le parti El Wiam de...
(L'Authentique Quotidien 13/06/13)
C’est aujourd’hui, jeudi 13 juin 2013, que la présidence de la Coordination de l’opposition démocratique (COD) devra passer du président Mohamed Jemil Mansour du parti Tawassoul au président du Rassemblement des forces démocratiques (RFD), Ahmed Ould Daddah. Une transmission de flambeau qui intervient dans un contexte marqué par un essoufflement de l’opposition, laquelle n’a pas organisé de grandes manifestations depuis bientôt plusieurs mois. D’ailleurs, il est probable que la passation du témoin ne soit suivie d’un départ collectif en vacances de la COD, qui a l’habitude de passer un Ramadan loin des arènes de la joute politique. Une perspective qui tranche avec l’effervescence des partis de la majorité qui s’activent sur le terrain de la mobilisation, dans la préparation d’élections...
(Cridem 13/06/13)
Le 28 Novembre 2013, il fera 51 ans que la Mauritanie a eu son indépendance. On est tenté de dire que la nation va célébrer son anniversaire, mais pour être honnête, il ya très peu à célébrer, au moins pour l'écrasante majorité. Seulement le Président et ses amis de UPR et leurs parents, qui constituent 5 à 10% de la population auront quelque chose à se réjouir. Ils ont apprécié le pouvoir absolu et tous les avantages matériels qu'ils ont accumulés pendant quatre longues années de corruption et de pillage. Pourtant, dans le même temps ils ne peuvent ignorer la souffrance et la misère de millions de gens ordinaires dans le pays. La souffrance est en grande partie le résultat...
(L'Authentique Quotidien 13/06/13)
Le Palais des Congrès de Nouakchott a abrité hier, mercredi 12 juin 2013, un séminaire de sensibilisation sur l’Initiative de transparence dans les industries extractives (ITIE). C’était à l’occasion du lancement des Rapports 2010 et 2011 que la Mauritanie avait tardé à publier et qui lui avait valu sa suspension du Conseil d’administration de l’ITIE le 27 février 2013 lors de la réunion d’Oslo en Norvège. Avec la publication de ces deux documents, la Mauritanie pourra ainsi reprendre sa place de "Pays conforme à l’ITIE" qui lui a été octroyé le 15 février 2012 à Wiston House au Royaume Uni. Ce retour à la transparence des données dans les secteurs miniers, pétroliers et gaziers, ramène ainsi le pays dans un...
(Mauri Web 13/06/13)
Le ministère de la Fonction Publique et de la Modernisation de l’Administration a organisé hier, mercredi un atelier d’approbation portant sur une étude relative à la révision de la loi sur la formation continue des fonctionnaires et auxiliaires de l’Etat. Il s’agit de coordonner les efforts déployés par les différents secteurs de l’administration publique dans le domaine de la formation dans le cadre d’un plan juridique capable de répondre aux besoins requis par la situation actuelle. Le Secrétaire général du ministère de la Fonction Publique, Mohamed Ould Chérif Ahmed s’exprimant à l’ouverture de l’atelier est beaucoup revenu sur l’importance la formation continue des fonctionnaires et agents de l’Etat, soulignant que la transformation rapide des connaissances techniques et des expériences sur...
(Le Rénovateur Quotidien 13/06/13)
Le mandat finissant de Mohamed Ould Abdel a battu le record des divergences entre un président élu et ses irréductibles opposants, mais aussi il a consacré un blocage politique ayant affecté les institutions démocratiques. Avec un parlement toujours en prolongation et des conseils municipaux désuets, le pays n’arrive pas à retrouver la plénitude de sa forme avec une crise politique qui n’est pas prête de s’arrêter. En faisant le décompte des temps forts de la vie politique depuis l’arrivée du président Mohamed Ould Abdel Aziz, on se rend à l’évidence désolante que la politique a été plus utilisée au service des règlements de compte que pour faire avancer la démocratie. Cette situation a pesé sur le renouvellement dans les délais...
(Cridem 13/06/13)
Dans le cadre de la faillite de la compagnie aérienne Mauritania Airways, l'un de ses actionnaires minoritaires, le groupe mauritanien Bouamatou met aujourd'hui en cause Tunisair, révèle Jeune Afrique. Et dénonce un détournement supposé de plus de 8 millions d'euros. Un an après la mise en liquidation judiciaire de Mauritania Airways, l'un de ses actionnaires minoritaires, le groupe Bouamatou SA, met lourdement en cause l’ancienne direction, détachée par Tunisair, révèle Jeune Afrique dans un article paru dans son édition datée du 9 au 15 juin 2013. Se basant sur un rapport d’audit du cabinet français Gaudino, dont J.A. dévoile les aspects les plus frappants, le groupe Bouamatou estime que ces anciens dirigeants tunisiens auraient empoché indûment par le biais d'une...
(Cridem 13/06/13)
Le secrétaire général du gouvernement mauritanien, Bâ Ousmane a refusé de répondre à la question orale sur le programme Emel 2012, posée par le député du parti d'opposition RFD, Yacoub Ould Moine, a-t-on appris de sources parlementaires. Selon Ould Moine, le secrétaire général a avancé comme preuve à son refus que la réponse à la question n'est pas de son domaine ni de son rôle. Pour le député , cette preuve n'est ni valable ni "fondée". Pour réagir, Ould Moine, a précisé qu'il soumettra sa question au conseil des présidents de l'assemblée nationale, qui déterminera qui des responsables suivants: le secrétaire général du gouvernement, le commissaire à la sécurité alimentaire, le ministre secrétaire général du gouvernement doit se présenter devant...

Pages