Lundi 23 Octobre 2017
(L'Express 25/05/13)
Les célébrations du Cinquantenaire de la naissance de l'OUA, ancêtre de l'UA, ont commencé ce samedi matin. C'est dans ce contexte qu'un réquisitoire anonyme étrille la gestion de la Sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission. C'est un document qui ne circule que sous le boubou ou sous le costard et, dès lors, ne devrait pas perturber outre mesure le bel ordonnancement des célébrations, ce week-end, du 50e anniversaire de la création de l'Organisation de l'unité africaine (OUA), devenue depuis lors Union africaine (UA). Lire la suite sur: http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/du-rififi-dans-les-coulis...
(Cridem 25/05/13)
Les activistes mauritaniens sont déterminés à établir des passerelles entre les groupes raciaux et ethniques nombreux qui existent dans le pays. Une marche de la diversité à Nouakchott avait marqué le coup d'envoi d'une initiative intitulée "Saison de la fraternité", qui s'est achevée le 19 mai. Magharebia a rencontré Bedou Ould Salek, directeur de l'organisation "Main dans la main", pour en savoir davantage sur les objectifs poursuivis par son ONG, organisatrice de cette semaine culturelle au sein de la capitale mauritanienne. Magharebia: Parlez-nous de la "Main dans la main". Bedou Ould Salek: Depuis 2005, notre association a organisé des activités visant le renforcement de la fraternité entre les différentes composantes de la société mauritanienne tellement diversifiée, et pour affermir la...
(Cridem 25/05/13)
De la marge vers le centre. Pas un jour ne se passe sans que les médias ne fassent état d’une nouvelle violation des droits des femmes. Au cours des derniers mois, des violences terrifiantes à l’encontre des femmes et des filles, de Delhi à Johannesburg en passant par Cleveland, ont suscité l’indignation publique et des appels à des mesures pour s’attaquer à ces violences ignobles. Au Bangladesh et au Cambodge, les pertes de vies choquantes d’ouvriers d’usines de confection de vêtements, principalement des femmes, ont déclenché un débat mondial quant à la meilleure manière d’assurer des emplois sûrs et décents dans notre économie mondialisée. En Europe, l’incidence disproportionnée des coupes budgétaires sur les femmes et l’utilisation de quotas pour permettre...
(L'Authentique Quotidien 24/05/13)
Lors d’un entretien le lundi 20 mai 2013 dans son bureau, le ministre de l’Equipement et des Transports, M.Yahya Ould Hademine est revenu sur une partie non abordée du débat télévisé du mercredi 15 mai dernier, faute de temps, relative au secteur des transports. Un bonus généreux qu’il a tenu ainsi à offrir aux journalistes contradicteurs qui lui avaient tenu la dragée haute lors de cette émission. Des obstacles rencontrées par la réorganisation du secteur des transports terrestres, aux conventions régionales signées ou sur le point d’être signées avec les pays limitrophes, en passant par la mauritanisation et la professionnalisation du métier de chauffeur... ...la réforme dans le domaine des permis et de la sécurité routière, le rôle de l’Autorité...
(Maghreb Emergent 24/05/13)
Les chefs des armées de Mauritanie et du Sénégal ont recommandé de renforcer les patrouilles et le contrôle des points de passage à leurs frontières, notamment pour mieux lutter contre "le terrorisme", selon un communiqué conjoint diffusé à Nouakchott. Ce communiqué a été publié mercredi soir, à l'issue d'une visite de deux jours en Mauritanie du chef d'état-major de l'armée sénégalaise, le général Mamadou Sow, qui a eu des entretiens avec différentes responsables mauritaniens, dont son homologue le général Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed. "Les deux parties ont formulé des recommandations visant à exercer la surveillance des frontières par le renforcement des patrouilles et le contrôle des points de passage", indiquent les deux responsables militaires. Selon la même source, Mauritaniens...
(Le Quotidien de Nouakchott 24/05/13)
Ce mercredi 22 Mai 2013, devant le ministère de l’intérieur à Nouakchott, des dizaines de femmes ont manifesté pour dénoncer l’insécurité et la violence, notamment les viols. Elles ont répondu à l’appel du mouvement des femmes de l’opposition démocratique. Kadiata Malick Diallo, députée UFP, a déclaré : « nous sommes devant le ministère et l’autorité publique pour protester contre leur démission face aux violences faites aux femmes et à l’insécurité. » Elle a ajouté « tout le monde voit aujourd’hui les violences faites aux femmes, on a peur d’envoyer nos enfants à l’école, au marché, dans les bureaux en toute tranquillité.Pour le sit-in, nous en sommes à notre deuxième mercredi, donc je ne dirai pas tous les mercredis, mais à...
(Maghreb Emergent 24/05/13)
La Société Nationale Industrielle et Minière (SNIM), la SOMELEC et KG Power, filiale du groupe aurifère canadien Kinross, actionnaires de la Société de Production d'Electricité à partir du Gaz (SPEG), ont procédé mardi dans les locaux du Siège d'Exploitation de la SNIM à Zouerate, à la signature de leur "Pacte d'Actionnaires". Le Pacte a été signé par Messieurs Mohamed Abdellahi Ould Oudaa, administrateur directeur général la SNIM, Mohamed Salem Ould Béchir, directeur général de la SOMELEC, et Monsieur Patrick Hickey, président de Tasiast Mauritania S.A Ltd, filiale de Kinross oeuvrant en Mauritanie. Avec cette signature, les trois actionnaires ouvrent une nouvelle page de leur partenariat et franchissent un nouveau jalon dans le processus de consolidation de la SPEG et la...
(Cridem 24/05/13)
C’est la perle de Mohamed Ould Abdel Aziz que nous révèle, sans le vouloir, l’Organisation des Travailleurs Mauritaniens en France. Ainsi pendant que Nouakchott est la championne de la lutte contre l’immigration clandestine vers l’Europe en traquant à la source les candidats à la clandestinité, on apprend que loin de raccompagner en Mauritanie ceux qui sont en situation illégale en France, le terme illégale est de OTMF, « Pour nos compatriotes en situation illégale, la délégation a obtenu du chef de l'Etat et de l'Ambassadeur la délivrance d'un titre valant passeport pour leur permettre de constituer leurs demandes de régularisation dans le cadre de la circulaire du Ministre de l'Intérieur français. » sic ! Quant à double nationalité, Aziz assure...
(Noorinfo 24/05/13)
La député de l'UFP Kadiata Malick Diallo a qualifié les conditions d'enrôlement eu Europe et particulièrement en France "d'injustes et difficiles". a-t-elle fait savoir lors de son intervention au cours d'une séance plénière, ce jeudi, consacrée à l'interpellation du ministre délégué au ministère des affaires étrangères Hamed Ould Hamouni. La député a considéré que l'exigence aux expatriés mauritaniens de présenter la carte de séjour et le visa pour pouvoir se faire enrôler, ainsi que la non validité des anciens passeports a mis la diaspora devant une situation délicate face aux autorités françaises et leurs employeurs. En revanche, des députés de la majorité ont intervenu pour apprécier cet enrôlement et faire remarquer que les critiques de l'opposition sont "inutiles et ne...
(Maghreb Emergent 24/05/13)
Des dizaines de proches de deux prisonniers mauritaniens détenus à la prison américaine de Guantanamo se sont rassemblés jeudi devant l'ambassade des Etats-Unis à Nouakchott pour exiger leur libération. "Nous exigeons leur libération et demandons au président Barack Obama de respecter son engagement de fermer cette tristement célèbre prison et lieu de non-droit", a affirmé le porte-parole de la manifestation, Aboubekrine Ould Hammeddou. Il a aussi indiqué que les proches des deux hommes emprisonnés voulaient "attirer l'attention sur la responsabilité du gouvernement mauritanien dans cette affaire", l'enjoignant à intervenir auprès des autorités américaines pour demander leur libération. Ces deux Mauritaniens, Mohamedou Ould Slahi et Ahmed Ould Abdel Aziz, sont détenus depuis plusieurs années à la prison de Guantanamo "après avoir...
(L'Authentique Quotidien 23/05/13)
Ne nous leurrons pas : La solution à la cirse se trouve entre les mains du président Aziz. Un simple "oui" de sa part ferait retourner la majorité qui le soutient à 180° ou à 360 (je ne sais, demandez aux mathématiciens). La Coordination de l’opposition démocratique (COD), qui ne détient pas le jeu, ne peut continuer, éternellement, à refuser le compromis. Et bien oui, c’est le paradoxe d’une situation que le pouvoir n’arrive pas à appréhender pour trouver une issue négociée à la crise politique actuelle. Même si le président Aziz ne se prononce plus sur « l’Etat de la Nation », depuis les visites à l’intérieur du pays, personne ne comprend le pourquoi d’une léthargie quasi permanente de...
(L'Authentique Quotidien 23/05/13)
Les thèmes du débat servis sur le plateau de la télévision de Mauritanie en ce Dimanche du 12 Mai 2013 ,et dont Mr Ibrahima Moctar sarr était l’invité principal ,appellent de notre part quelques analyses et réflexions. Ainsi, après cette prestation suivie en direct par des milliers de téléspectateurs aussi bien de l’intérieur que de la diaspora, nous pouvons à juste raison esquisser une évaluation du contenu de ce message que nous a livré ce leader politique. En réaction à ce débat, il est clair qu’une unanimité s’est nettement dégagée pour reconnaitre que Mr Sarr a tenu à la Mauritanie un langage de sincérité, d’honnêteté, sans langue de bois , de patriote tolérant et ouvert ; loin de tous les...
(Alakhbar 23/05/13)
L’"Initiative de la jeunesse consciente" de la Moughatta de Mbagne (Sud Mauritanie) a tenu un point de presse, mercredi à Nouakchott, pour annoncer son ralliement au parti du Sursaut de la Jeunesse pour la Nation. Il s’agit de"prés de 150 jeunes issus de vingt villages sur les trente-trois que compte la Moughataa". Ce ralliement a été «murement réfléchi à l’unanimité» et «se justifie par la volonté politique de militer pour le renouvellement de la classe politique et par la volonté du président Mohamed Ould Abdel Aziz de responsabiliser les jeunes dans la gestion des affaires publiques », a déclaré à l’occasion Abdoul Samba Ndiaye, coordinateur de l’initiative. Le coordinateur a aussi demandé à la présidente du Sursaut, Lalla Mint Chérif,...
(Le Calame 23/05/13)
Selon le député Saleh Ould Hanena, Président du parti Hatem, plusieurs localités du pays n’ont pas pu jusque là procéder aux opérations d’enrôlement pour différentes raisons. Dans une intervention au cours d’une plénière, le député Saleh Ould Hanena a déclaré que neuf localités de la commune d'El Voulaniya dans le Hodh El Gharbi n’ont pas pu s’enrôler à cause de considérations politiques. Le député a ajouté que la dernière participation de ces villages à des élections remonte aux années 90 du siècle dernier. Le parlementaire opposant a ajouté qu’aucun bureau d’enrôlement n’a été ouvert dans aucun des nombreux pays africains où se retrouvent en nombre important les Mauritaniens. Ce qui est, déclare t-il, inacceptable et handicapant.
(Cridem 23/05/13)
L’ancien ministre de l’Intérieur mauritanien, Eddah Ould Abdel Jelil, a cité quatre arguments qui prouvent, selon lui, l’authenticité des enregistrements "douteux" attribués à Ould Abdel Aziz et l’existence de relations entre ce dernier et des narcotrafiquants. La presse mauritanienne avait révélé un document sonore sur une "transaction douteuse" qui serait entre le président Ould Abdel Aziz et un ressortissant irakien, Alawi, établi au Ghana. On n’entend dans les enregistrements : "livraison d’une cargaison…Il faut ouvrir l’un des coffres et leur donner deux millions pour résoudre le problème…nous n’avons pas une autre solution". Le premier argument de Ould Abdel Jelil s’agit de la "reconnaissance implicite" de l’intéressé: "Ould Abdel Aziz est entré en négociations avec ceux qui ont fuité les enregistrements...
(Cridem 23/05/13)
L'ancien président mauritanien, Maaouiya Ould Sid'Ahmed Taya s'est rendu au centre d’enregistrement sur les registres des titres sécurisés ouvert dans les bureaux de l'Ambassade de Mauritanie à Doha, selon le site Emba.info qui rapporte l'information. Les responsables du centre ont été surpris quand Maaouiya Ould Sid'Ahmed Taya et les membres de sa famille sont entrés pour s’enrôler, déclare la même source. L'ancien président a été satisfait de l’accueil et du comportement que lui ont réservés les employés du centre d'enregistrement ouvert dans la représentation diplomatique de son pays, indique une source digne de foi. Selon nos informations, c'est la première fois que Maaouiya apparait publiquement depuis qu'il à Doha, suite au coup d'Etat qui a mis fin à ses vingt...
(Le Rénovateur Quotidien 23/05/13)
Si la tenue des futures élections législatives et municipales est demeurée tous ces derniers mois incomplète en raison d’un probable boycott de la COD qui pourrait nuire à leur crédibilité et au consensus, cet obstacle s’effrite jour après jour de l’approche de la fatidique échéance de ces consultations, avec la résurgence de ces divergences profondes qui minent l’opposition radicale mauritanienne, laquelle, jusque là soudée sur les revendications du Rahil est aujourd’hui menacée d’implosion véritable en raison de ses nettes différences de point de vue sur la participation ou non aux prochaines échéances. Le parti au pouvoir et la majorité présidentielle doivent être aux anges ces dernières heures, avec ces rumeurs persistances non encore confirmées officiellement selon lesquelles des partis influents...
(Le Quotidien de Nouakchott 23/05/13)
Dans le cadre de ses activités pour la vulgarisation de la culture des droits de l’homme, l’Association Bien Etre Familial Développement Durable (ABFDD) en collaboration avec l’USAID par le biais de l’ambassade des Etats-Unis à Nouakchott a organisé du 20 au 23 mai à M’bout(Région du Gorgol) un atelier de formation sur le renforcement des droits humains et l’éducation citoyenne. Cet atelier a profité essentiellement aux élus locaux et aux chefs religieux. Selon Mme Diarra : « Cet atelier entre dans le cadre de l’application d’un contrat établi et signé entre l’USAID par le biais de l’ambassade des Etats Unis et l’Association Bien Etre Familial Développement Durable (ABFDD) pour mener des activités de sensibilisation et de formation de proximité en...
(Le Rénovateur Quotidien 23/05/13)
La triste nouvelle est tombée mardi dernier. Un homme âgé de 60 ans était victime d’un choc. C’est vers 23 heures à Arafat que l’alerte fut donnée. Sa famille qui a vu qu’il n’allait pas bien à cause de la canicule, a tenté immédiatement de l’amener à l’hôpital, ce qui n’a rien donné. Il aurait succombé, la suite d’une insuffisance respiratoire due à la vague de chaleur qui frappe le pays ces derniers après un hiver plus long que d’habitude. Avec l’approche de la période d’été et du mois du Ramadan, les mauritaniens faibles consommateurs, notamment les personnes âgées d’eau doivent prendre les précautions pour éviter des complications aux conséquences irréversibles. Nouakchott a connu cette semaine une vague de chaleur...
( 23/05/13)
La Mauritanie et le Sénégal ont convenu des mécanismes à mettre en œuvre pour prendre en compte les nouvelles menaces sécuritaires trans-frontalières, à l’issue d’une visite de deux jours à Nouakchott du chef d’état-major général des armées sénégalaises, le général Mamadou Sow, en réponse à une invitation de son homologue mauritanien, le général de division Mohamed Cheikh Ould Mohamed Ahmed, selon un communiqué publié mercredi soir. Dans le cadre de la lutte contre la nouvelle menace terroriste et le crime trans-frontalier, les forcées armées des deux pays vont procéder "à un échange d’informations et d’expertise, renforcer la surveillance des frontières par des patrouilles et le contrôle des points de passage, améliorer la surveillance fluviale, ainsi que le contrôle du littorale...

Pages