Mardi 16 Janvier 2018
(Temps Forts 21/06/13)
Depuis ce lundi 17 juin 2013, le conseil d’administration de la GBM est dirigé par le compatriote soninké, Abderrahmane N’Diaye, homme d’affaires prospère et reconnu en Afrique. Comme on dit souvent nul n’est prophète chez soi car en dehors des milieux avertis, l’homme passe inaperçu tellement le talent et la réussite sont des valeurs bafouées ici. Il n’est pas inintéressant de faire un petit feedback sur le parcours de ce businessman self made man qui a toujours su saisir les opportunités et flairer avant beaucoup la bonne affaire. Se lançant ;à un âge où l’on pense plus à s’amuser ou faire le tour du monde autour d’un thé ;dans la commercialisation de poulets d’où il noua de sérieux contacts qui...
(AFP 21/06/13)
DAKAR, 21 juin 2013 (AFP) - Le président américain Barack Obama entame sa tournée subsaharienne la semaine prochaine par le Sénégal, en Afrique de l'Ouest, région devenue ces dernières années un haut-lieu de transit de drogues. Des agents américains y pistent désormais les trafiquants, dont certains sont piégés et arrêtés. "Le trafic de drogue en Afrique de l'Ouest est devenu un fléau. Ces groupes criminels et leurs intermédiaires posent une menace directe pour la sécurité des Américains", déclarait le 3 juin Derek Maltz, un membre de l'Agence américaine antidrogue (DEA), service de police dépendant du ministère américain de la Justice. "En collaboration avec nos partenaires (...), la DEA est en train de démanteler des réseaux illicites de drogue en Afrique...
(Mauri Web 20/06/13)
Des parlementaires mauritaniens rencontrent mercredi après-midi à Bruxelles leurs homologues européens pour discuter de la coopération entre notre pays et l’ensemble européen, a-t-on appris de source officielle. Au menu des discussions interparlementaires l’état des lieux de la coopération UE-Mauritanie et les enjeux de politique intérieure en Mauritanie, la sécurité au Sahel et le nouveau rôle de la Mauritanie au Mali mais aussi et surtout l’épineux accord de pêche Mauritanie-Ue. A cette occasion les sociétés civiles européenne et mauritanienne ont distribué un communiqué dans lequel elles ont rappelé l’importance de la reconduction du projet de protocole de pêche signé en juillet 2012 entre les deux parties. Un accord portant sur 110 millions d’euros et combattu par le président de la Commission...
(Cridem 20/06/13)
Dans un article intéressant « La CENI: Des pouvoirs mi fugues mi raisins » où maître règle son compte à toute autre possibilité d’interpréter une loi, il déclare entre autre: « Suivant l'article 2 de la Loi, la CENI dispose de la plénitude des pouvoirs pour "préparer", "organiser", "superviser" l'ensemble de l'opération électorale, et ce, de la phase de validation du fichier jusqu'à la proclamation des résultats. Toutefois, il faut souligner que l'article 2 de la Loi ne dit pas "Déclarer", "fixer" ou "enclencher" les élections, mais plutôt "préparer", "organiser" et "superviser". Se pose alors la question: qui décide de l'enclenchement des élections? En d'autres termes, qui fixe la date des élections? Certainement pas la CENI. » Maître nous expliquera...
(L'Authentique Quotidien 20/06/13)
Il est temps, vraiment temps, que les hommes politiques regardent la réalité en face. La situation que traverse le pays le commande à plus d’un titre. Nous sortir de la crise - oui, la crise - doit être la priorité de l’heure. C’est une urgence qui vient même avant l’organisation des élections municipales et législatives et qui doit être un préalable à ce grand rendez-vous que l’on attend depuis près de deux ans. Pourtant, la marche des " affaires ", aussi bien dans le camp du pouvoir que de l’opposition ne laisse guère présager que cette nécessité soit vue par tout le monde. Le dernier conseil des ministres a inauguré, peut être, une série de nominations (à l’image de celle...
(L'Authentique Quotidien 20/06/13)
Le phénomène est assez récurrent en Mauritanie. Que cela soit le concours d’entrée en première année du Collège, du brevet d’études du premier cycle ou du baccalauréat, le déroulement des examens est l’occasion pour les familles des candidats d’élire domicile aux alentours des centres. Une façon d’apporter un soutien psychologique au rejeton de la famille. Ces rassemblements familiaux monstres sont devenus au fils des ans un tableau tout banal pour toute épreuve scolaire en Mauritanie. L’émotion, la compassion et l’élan parental poussent ainsi chaque année, des centaines de pères, de mères, de tantes ou de sœurs, sur les pas furtifs des candidats. Ils font le pied de grue devant les centres d’examen hermétiquement clos par des agents des forces de...
(Cridem 20/06/13)
Au mois de janvier 2012, j'ai publié sur ce portail des observations sous le titre "Les forces et les faiblesses de la nouvelle loi de la CENI". Depuis, j'ai reçu des dizaines de courriels de la Mauritanie, mais aussi de notre diaspora, me demandant des éclaircissements quant au pouvoir d'enclenchement des élections et sur l'imputabilité de la CENI. Car, pour certains, la décision du Conseil Constitutionnelle invalidant certaines dispositions de la Loi sur la CENI fut prise suite à la publication desdites observations, particulièrement celles relatives au caractère discriminatoire dans le choix du comité des sages et celles relatives aux contestations des résultats. Pour ma part, je pense que l'incompatibilité desdites dispositions sautait aux yeux des sages du Conseil, exactement...
(Le Rénovateur Quotidien 20/06/13)
Un accord préliminaire intermalien, donnant espoir de voir le conflit qui mine ce pays depuis très longtemps prendre définitivement fin vient d’être récemment signé à Ouagadougou entre le gouvernement de transition malien et les mouvements rebelles Touaregs. Quoique complexe et fragile, la volonté manifeste de deux frères réconciliés, pourra prendre le dessus sur les risques énormes de division, surtout, si après la France et le Tchad, les Etats voisins de la sous-région s'y mettent. En effet comme le Burkina, pays où le fameux accord a été conclu, la Mauritanie peut apporter sa contribution à cette réconciliation encore fragile pour permettre à Bamako de faire ses adieux au chaos qui continue de planer sur le Mali. Le chef du gouvernement mauritanien...
(Xinhua 20/06/13)
NOUAKCHOTT - Moulay Ould Mohamled Laghdhaf, Premier ministre mauritanien, a quitté Nouakchott mercredi en compagnie du chef d'état-major des armées mauritaniennes, le général Mohamed Ould Mohamed Ahmed, à destination de Bamako, a-t- on appris de source sécuritaire. Aucune indication n'a été donnée de même source sur le but de cette visite qui s'accompagne d'un vaste mouvement des troupes mauritaniennes au nord et à l'est du pays dans les régions frontalières au Mali. La visite intervient moins de 24 heures après l'accord signé entre le gouvernement malien et les rebelles du Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA) à Ouagadougou, font remarquer les observateurs. La Mauritanie a déjà annoncé sa participation aux forces qui seront déployées au Mali sous la...
(Le Rénovateur Quotidien 20/06/13)
Michel Reveyrand de Menthon, Représentant spécial de l’UE pour la région du Sahel, a animé- mardi soir, au siège de la Délégation de l’UE-une conférence de presse pour faire le point de sa première visite en Mauritanie avec la presse nationale et internationale. Et l’homme était visiblement satisfait au sortir de sa prise de contact «fructueuse» avec les autorités mauritaniennes, mais surtout avec le président Mohamed Ould Abdel Aziz. Dans une brève allocution, l’Ambassadeur, Chef de la Délégation de l’Union européenne en Mauritanie, Hans-George Gerstenlauer- a planté le décor de la conférence de presse en disant que M. Michel Reveyrand de Menthon, qui est le Représentant spécial de l’UE pour le Sahel, nommé le 13 mars 2013- est à Nouakchott...
(L'Authentique Quotidien 20/06/13)
C’est à croire qu’il s’agit d’une damnation. Les sociétés mixtes, en Mauritanie, cela ne marche pas. Dernier échecs en date, société mauritano-soudanaise bunkering (Sahel), chargée de l’approvisionnement en haute mer, des navires, et qui avait été confiée, après son lancement en grande pompe, au Dr Cheikh Sidel Moctar Ould Babana. Un an plus tard, les partenaires mauritaniens et soudanais été obligés de dire : stop ! Une feuilleton qui rappelle ces histoires de montages aventureux faits avec les Algériens, les Russes, les Chinois et les Coréens, dans le domaine de la pêche. Et qui rappelle aussi, que sous l’ère Aziz, il y a eu aussi l’échec de la Convention de pêche avec les Chinois de Poly-Hondone. Que l’on parle depuis...
(Points Chauds 20/06/13)
La performance économique obtenue par la Mauritanie dans le cadre du programme appuyé par la FEC(facilité élargie de crédit) en 2012-13 demeure solide: elle repose sur une activité économique vigoureuse, une inflation maitrisée et un assainissement contenu des finances publiques. La solide politique macroéconomique a permis de continuer de renforcer les amortisseurs budgétaires et extérieurs en 2012. Les perspectives sont favorables mais l’économie reste vulnérable aux chocs sur les termes de l’échange, la pauvreté et le chômage restent élevés” c’est ce qui ressort d’un communiqué transmis aujourd’hui à l’AMI, au terme des travaux du Conseil d’administration du FMI achevés lundi dernier. Ainsi, au terme de la sixième revue de l’accord FEC, le FMI approuve un décaissement de 11,4 millions de...
(L'Authentique Quotidien 20/06/13)
Le débat organisé dans la soirée de lundi par TVM à propos de la zone franche de Nouadhibou n’a pas été au goût des journalistes de la Les journalistes de la Willaya de Nouadhibou. Considérant -à juste titre- qu’ils sont assez bien placés pour discuter de ce projet d’institution et poser des questions à propos, du fait qu’ils résident dans la capitale économique, les journalistes du nord n’ont pas apprécié qu’ils n’aient pas été sollicités pour participer au débat de la soirée. Une fois encore, les hauts responsables et les journalistes animateurs de Nouakchott ont uniquement fait recours aux hommes des médias résidant à Nouakchott. Et pour exprimer leur courroux, les journalistes de Nouadhibou ont décidé d’enclencher une série d’actions...
(Points Chauds 20/06/13)
Les mouvements transfrontaliers entre le Sénégal et la Mauritanie concernent essentiellement les flux migratoires de populations et la transhumance du cheptel. Certes comparaison n’est pas raison mais parfois c’est une nécessité. En Mauritanie, le nombre de Sénégalais recensés officiellement approche le chiffre d’un million de personnes. Ces résidents sénégalais constituent une main d’œuvre qui rapatrie mensuellement dans son pays plus de cinq (5) milliards de FCFA, fruit du travail auquel elle s’adonne localement, sans apport en capital préalable. Tandis que le nombre de Mauritaniens résidents au Sénégal avoisine les cent mille(100.000) personnes, en très grande majorité des commerçants, investissant localement un capital en numéraire apporté avec eux de Mauritanie. Il ressort de ce qui précède que la balance des intérêts...
(Alakhbar 19/06/13)
ALAKHBAR (Nouakchott)-Les procédures ont été raccourcies et certaines violées pour octroyer à Abderrahmane Nouh Khouna, un proche du président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, deux terrains, dans un quartier huppé de la capitale Nouakchott, a révélé, ce mercredi, l’hebdomadaire mauritanien Alakhbar Info. Les deux terrains, qui portent les numéros (215 et 216) se situent dans une voie publique (voir image) séparant le quartier Socogim de la Route de Nouadhibou. Selon Alakhbar Info, le Ministère mauritanien des Finances et son homologue de l'Habitat, de l'Urbanisme et de l'Aménagement du territoire ont, en deux mois, raccourci les procédures d'octroi avec parfois des confusions dans les les documents. Le Ministère s’est ainsi trompé de la localisation en faisant situer les deux terrains dans...
(L'Authentique Quotidien 19/06/13)
On ne sait si c’est une réponse officielle ou " officieuse ". Celle que le ministre de la Communication et premier-vice président de l’Union pour la République (UPR), Mohamed Yahya Ould Horma, vient de faire à propos de l’initiative du président de l’Assemblée nationale, Messaoud Ould Boulkheir qui dit qu’il n’ y aura pas d’autre gouvernement que celui constitué par le président Mohamed Ould Abdel Aziz, " Nous ne sommes pas tenus d’accepter l’initiative du président de l’Assemblée nationale dans sa globalité ". Certes, le parti au pouvoir en Mauritanie n’a jamais exprimé une opinion tranchée sur les propositions de Messaoud pour une sortie pacifique de la crise politique qui secoue la Mauritanie depuis l’élection présidentielle de juillet 2009, mais...
(L'Authentique Quotidien 19/06/13)
Une vingtaine de médecins ont observé hier devant l’hôpital de l’Amitié à Nouakchott un arrêt de travail d’une minute, le temps de rappeler leur statut précaire de contractuel et d’exiger leur recrutement au sein de la Fonction Publique. Les manifestants, avec la bénédiction de la Coordination des syndicats de santé en Mauritanie, réclame l’intégration de tous les professionnels du secteur dont le chômage est jugé aberrant. Il s’agit de médecins généralistes, spécialistes, pharmaciens, dentistes, dont le recrutement sur les registres des fonctionnaires de l’Etat est devenu un credo. Les mécontents réclament également la généralisation des primes de garde, d’éloignement, l’uniformisation de l’indemnité de risques. Il est aussi exigé l’adoption d’un texte de loi qui introduit un recrutement annuel de spécialistes...
(L'Authentique Quotidien 19/06/13)
Après deux mois de léthargie consécutif à l’arrêt biologique qui interdisait durant cette période l’accès aux ressources de la mer, la vie reprend de la couleur dans la cité économique, Nouadhibou. Le mouvement des foules a repris timidement dimanche 16 juin dernier au Port de pêche traditionnel, sis au vieux quartier de "Tcharka". Tels des morts qui viennent d’être ressuscités, ce sont des centaines de marins et de pêcheurs qui se sont déversés ainsi hier, tenues de mer au complet, prêts à reprendre la mer. Matériels de pêche, filets, pots de poulpe sortaient des réserves du vieux port. L’odeur du grand large dilatait les narines de Zaïd. Pantalon marron, surmonté d’un blazer au col chevelu et les pieds disparaissant sous...
(L'Authentique Quotidien 19/06/13)
La Banque centrale de Mauritanie (BCM) a organisé hier, mardi 18 juin 2013 au Palais des Congrès de Nouakchott, le premier symposium de son quarantième anniversaire. La cérémonie haute en couleur mais lourde en mesures protocolaires, a été marquée par la présence du Chef de l’Etat, Mohamed Ould Abdel Aziz, son Premier ministre et l’ensemble du gouvernement, les hauts officiers de l’armée, le chef de file de l’opposition démocratique, Ahmed Ould Daddah. Le fait marquant du jour, le discours inachevé du gouverneur de la BCM, Sid’Ahmed Ould Raïss, évacué de la salle suite à un malaise. Un discours repris par le ministre des Affaires économiques, et qui fait la rétrospective d’une institution monétaire bâtie sur le courage et l’indépendance d’esprit...
(L'Authentique Quotidien 19/06/13)
Après une tournée d’un mois en Europe, le lauréat du Prix Front Line Defender 2013 et président de l’Initiative du mouvement abolitionniste en Mauritanie (IRA), Birame Ould Dah Ould Abeid, est revenu samedi 16 juin 2013 à Nouakchott. Ses partisans lui ont réservé un accueil chaleureux et populaire à l’aéroport, avant d’improviser une marche sur plusieurs kilomètres vers l’espace sis à l’Ancienne Maison des Jeunes. Là, une foule immense faisait le pied de grue depuis les premières heures de la mi-journée. C’est au milieu de tant de ferveur, entouré de ses plus proches collaborateurs, que Birame a harangué les masses, demandant la reconnaissance du mouvement IRA, devenu selon lui incontournable sur l’échiquier national. L’aéroport international de Nouakchott grouille de monde,...

Pages