| Africatime
Mardi 28 Mars 2017
(Alakhbar 08/04/13)
L'ancien président mauritanien, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi, a rendu ce samedi une visite de solidarité à son ancien PM, Yahya Ould Ahmed Elweghf, ré-convoqué récemment dans l'affaire du "Riz avarié". Selon une source au parti ADIL, présidé par Ould Ahmed Elweghf, celui-ci a reçu Ould Cheikh Abdellahi dans son bureau au siège du parti à Nouakchott. "C'est une visite de solidarité", a confié la source dans donner plus de détails. Ould Elweghf vient de nier les informations concernant le retrait de son parti de la majorité. Parallèlement, sa convocation par la police de crimes économiques, initialement fixée pour dimanche, semble être reporté sine die.
(Noorinfo 04/04/13)
C’est près de 2.000 personnes qui se sont mises en branle à partir de l’assemblée nationale à Nouakchott vers le palais de justice, ce mercredi matin, dont 37 associations et ONG, pour demander le jugement des auteurs du viol, mutilation et meurtre de Penda Soghé, il y a une semaine maintenant. Des banderoles plastiques à l’image de la défunte Penda Soghé, la plupart des étudiantes de l’université de Nouakchott, à proximité de l’assemblée nationale, des figures du combat des femmes contre les viols de plus en plus récurrents, graves et sauvages depuis dix, dont le cas de Penda est «unique» de l’aveu même d’Aminetou Mint El Moctar, présidente de l’association des femmes chefs de familles. «Le vendredi 29 mars, le...
(Alakhbar 03/04/13)
Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, sa femme, ses enfants, des gendres du chef d’Etat major de l’armée mauritanienne, et le fils, âgé de quelques jours, de ce dernier ont bénéfice, chacun de 600 km2 de terre à Tevragh Zeina, le plus convoité des quartiers de la capitale Nouakchott, a révélé l’hebdomadaire Alakhbar Info. La femme du président Aziz, Tekbira Mint Ahmed a réceptionné son terrain moyennant seulement 363 milles ouguiyas Parmi les autres bénéficiaires, l’hebdomadaire cite Ely Ould Mohamed Vall, cousin du président Ould Abdel Aziz et chef de la transition de 2005 ainsi que des hommes politiques et des parlementaires très influents dans le pays. L’hebdomadaire, qui a également révélé les dessous d'obtention de ces terrains, a...
(Points Chauds 02/04/13)
De même que sa seigneurie Bodiel disait jadis « il y a h’artani et h’artani », il y a aussi viol et viol. Le droit de cuissage est un viol largement autorisé par des marabouts pervers qui estiment, soi-disant Coran et sunna à l’appui, que le maître a le droit de disposer de son esclave à sa guise sauf qu’on se demande bien qui est le bâtard dans cette affaire : le pauvre enfant qui n’est responsable de rien ou son noble père qui le fait naître esclave ? La noblesse vue de l’angle rêveur de l’esclave, de l’affranchi ou des nobles héritiers des bienfaits de d’esclavage, c’est la grandeur en tout, une sorte d’aura qui fait le noble totalement...
(Points Chauds 02/04/13)
Le Rassemblement des forces démocratiques (RFD), parti d’opposition mauritanien, a demandé l’ouverture d’une enquête indépendante sur les enregistrements audio publiés récemment par certains sites électroniques et supposés être ceux du président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz. Dans un communiqué publié lundi matin, le RFD déclare qu’il faut impliquer des parties internationales dans cette enquête, notamment le pays frère dans lequel ces évènements sont supposés avoir eu lieu et les autres Etats où se trouvent des témoins et des membres de cette bande internationale ». Le parti membre de la Coordination de l’opposition démocratique (COD) ajoutent que « la dénonciation de ce crime et de ces agissements doit être forte », précisant que « personne n’est au dessus de la loi...
(L'Expression (alg) 28/03/13)
«Les solutions efficientes face à cette menace terroriste passent par la bonne gouvernance, l'éducation et le développement socio-économique qui permettent de combattre les causes qui contribuent à l'émergence de telles organisations terroristes», indique Carter Ham. La Tunisie est-elle devenue une menace pour la sécurité des pays du nord de l'Afrique? Depuis sa révolution dite de Jasmin, ce pays s'est radicalement transformé en un véritable berceau pour les terroristes. Le pouvoir en place qui répond à une idéologie islamiste est en train d'assassiner l'espoir d'un changement auquel aspiraient les Tunisiens. Un pouvoir qui a su détourner les acquis d'une révolte, à son profit pour imposer ses croyances allant à contre-courant des libertés et de la démocratie. D'aucuns n'ignorent que le gouvernement...
(Cridem 28/03/13)
Décidément, nous avons, arabes et musulmans, la détestable manie de laisser les autres accaparer nos découvertes et valeurs, nous contentant de rester de misérables reclus et désarmés observateurs. Hier sciences et techniques, qui furent longtemps l’apanage de nos savants, ont, par la suite, été assimilées par je ne sais quelle prétendue intelligentsia obscurantiste à je ne sais quelles pratiques sataniques. Aujourd’hui, les fondamentalistes, ou prétendus tels, livrent une burlesque guerre à la Don Quichotte aux droits de l’Homme et à la démocratie qui seraient »imitations impies de mécréants « . Et ainsi on oublie que les droits de l’Homme sont d’abord un héritage de l’Islam. Compris dans sa dimension réelle, notre religion est, en effet, un espace de respect de...
(Cridem 28/03/13)
Le règlement du passif humanitaire est demeuré longtemps un casse-tête pour les pouvoirs mauritaniens malgré les nombreuses tentatives menées sans succès par les différents systèmes politiques depuis les années 90 avec l’appui de certains groupes avides issus des communautés victimes pour tourner à jamais cette douloureuse et triste page noire de la Mauritanie. Nonobstant cette résistance propre à l’endurance naturelle des causes justes, cet épineux dossier, faisant au départ l’unisson autour de lui a fini par conduire certains de ses premiers défenseurs à y renoncer, moyennant quelques privilèges politiques et matériels, circonscrivant les inconditionnels de sa réalisation à quelques foyers toujours tenaces à la dignité confisquée, refusant d’oublier leurs martyrs. Le même scénario se déroule aujourd’hui sous nos yeux pour...
(Alakhbar 27/03/13)
Le mouvement Touche pas à Ma Nationalité (TPMN) a estimé dans un communiqué à Alakhbar que "le régime de Mohamed Ould Abdel Aziz a institué le 25 mars journée de la réconciliation nationale en commémoration des larmes de crocodile que le Général Président avait versées à Kaédi à la même date en 2009. En ce 25 mars 2013, force est de constater que la Mauritanie n’a jamais été aussi divisée". Le communiqué ajoute que "le régime de Mohamed Ould Abdel Aziz, fidèle à l’idéologie raciste et esclavagiste du système qui régit la vie nationale, continue à nier l’évidence de la tentative de génocide initiée contre les négro-mauritaniens pendant les années de braise en la réduisant en un simple accident de...
(L'Expression (alg) 27/03/13)
Ce déplacement intervient dans un contexte tendu sur le plan sécuritaire relativement à la situation qui prévaut au Mali. Le général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire, effectue depuis hier, une visite officielle en République islamique de Mauritanie. Ce déplacement intervient dans un contexte tendu sur le plan sécuritaire relativement à la situation qui prévaut au Mali. Il s'inscrit dans le cadre des dispositions du Mémorandum de coopération et de coordination des actions de lutte contre le terrorisme et la criminalité conclu et signé à Tamanrasset, le 13 août 2009 entre l' Algérie, le Mali, la Mauritanie et le Niger. L'hôte de la Mauritanie prendra part à la réunion du Conseil des chefs d'état-major...
(Les Afriques 26/03/13)
La quinzième conférence des chefs d'Etat et de gouvernements de l'OMVS ( Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal ) s'ouvre ce lundi 25 mars à Nouakchott. Les chefs d'état du Sénégal, Macky Sall, de Guinée Conakry, Alpha Condé et du Mali, Dioncounda Traoré prennent part à la solennelle conférence sur invitation de leur homologue mauritanien, Mohamed Abdel Aziz. Un nouveau tournant pour cette institution, il y a trois décennies, dirigée depuis 2002 par le Mauritanien, Mohamed Salem Ould MERZOUG. Décryptage La valse diplomatique: Depuis samedi dernier les délégations ministérielles des pays de l’OMVS se succèdent à Nouakchott (capitale mauritanienne ) pour prendre part à la rencontre préparatoire de la quinzième conférence des chefs d’Etat et de gouvernements...
(Cridem 25/03/13)
Une certaine presse – nous disons bien « une certaine presse » - tente, depuis quelque temps, à présenter l’initiative du président de l’Assemblée nationale, Messaoud Ould Boulkheir, comme une demande relevant de l’impossible ! Certains vont même plus loin en l’assimilant à une "subversion" contre le pouvoir pire que les entremises de la Coordination de l’opposition démocratique (COD). L’objectif est on ne peut plus clair : préparer le pouvoir au rejet de cette initiative que d’aucuns considèrent pourtant comme l’un des meilleurs compromis possible, à l’heure actuelle, pour aller à des élections municipales et législatives de nature à sortir le pays de la crise. Pour arriver à cet objectif, machiavélique et de basse politique, on rappelle que Messaoud propose...
(Alakhbar 25/03/13)
La 15ème conférence des chefs d’Etat de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) a débuté tout à l’heure au palais des congrès de Nouakchott, la capitale mauritanienne. Les présidents des pays de l’OMVS, le guinéen, Alpha Condé, le malien Diocounda Traoré et le sénégalais, Macky Sall, prennent part à cette rencontre présidée par le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz. Le Mauritanien, Salem Ould Merzoug, haut commissaire de l’OMVS, le ministre sénégalais de l'Hydraulique et de l'assainissement, président en exercice du conseil des ministres de l'OMVS, Gueye Oumar, et d’autres ministres des pays concernés sont également présents. Le renouvèlement des instances de l’organisation sous-régionale et la mise en œuvre du Schéma directeur d’aménagement et de gestion...
(Cridem 21/03/13)
Comme nous en faisions l’écho, hier, nous apprenons, mercredi, de bonne source sûre, que le Parlement Européen (PE) a officiellement décidé d’ajourner son vote sur le projet de protocole entre notre pays et l’Ue au sujet de l’accord de partenariat de pêche. Cet ajournement du vote sur le protocole signé entre les deux parties, en juillet 2012 à Nouakchott, est considéré comme une première manche de gagner pour les armateurs espagnols en attendant le round de l’évaluation prévu, du 2 au 5 avril 2013 à Rennes en France. Les armateurs espagnols, rappelle-t-on, tiennent à tout prix à trouver une faille dans l’évaluation des stocks de céphalopodes promis à l’exclusivité des pêcheurs mauritaniens dans le dernier protocole signé entre les autorités...
(Cridem 21/03/13)
La Société BSA GAZ filiale du groupe Bouamattou vient d’être privée de sa commande de gaz et le bateau est parti après avoir dépoté les commandes de la SOMAGAZ et de RIMGAZ. Le prétexte évoqué est le non confirmation de la lettre de crédit par BSA pour le fournisseur. Cette situation fréquente chez les opérateurs du Gaz et du pétrole n’a jamais constitué un prétexte pour rompre l’approvisionnement. Elle a toujours été réglé à l’amiable. Seulement cette fois ci et comme il s’agit de BSA, des instructions ont été données à l’armateur pour quitter le quai et repartir avec la cargaison de BSA. Les conséquences d’une telle situation sont catastrophiques : 1) Le cout du fret va passer de 89...
(Alakhbar 20/03/13)
- Les ressortissants subsahariens vivant en Mauritanie se sentent discriminés au sujet de la carte de séjour, selon plusieurs témoignages que Alakhbar a recueillis auprès d’eux. Les autoriés de Nouakchott ont réaffirmé, à plusieurs occasions, que la carte de séjour concernée «tous les étrangers vivant en Mauritanie». Toutefois beaucoup de subsahariens estiment être la seule cible des récentes arrestations, détentions et reconduites à la frontière faute de carte de séjour. L’Authentique quotidien, dans son numéro 1776, jeudi 7 mars 2013 a écrit : «Face à la recrudescence des rafles et des reconduites systématiques aux frontières (….) c’est surtout le sentiment de vivre une véritable ségrégation qui ronge les immigrés africains, qui remarquent que les étrangers arabes sont épargnés et qu’ils...
(Cridem 18/03/13)
L’enquête se poursuit dans l’affaire de détournement des fonds de la grande muette. Le principal accusé en l’occurrence Abeidy Ould Khoumani - qui a agit en complicité avec le trésorier de l’armée et d’autres personnes civiles et militaires - a reconnu le détournement de 700 millions d’ouguiyas mais a toutefois déclaré ne plus posséder un sou de cette importante somme qui était destinée au payement des soldats pour le mois de février. Le cadre des investigations s’est élargi jusqu’à Ghoutoub Ould Momma qui vit dans la région de l’Adrar. Ce dernier a été interrogé par la gendarmerie qui soupçonne un lien entre le dernier festival d’Atar et Khoumani qui aurait participé activement à l’organisation dudit festival. Enfin une dame proche...
(Alakhbar 18/03/13)
Les militants du mouvement antiesclavagiste IRA-Mauritanie ont tenu un sit-in cet après-midi devant le commissariat de Tevragh Zeina 1 (Police 4ème) à Nouakchott pour dénoncer un nouveau cas de présumé esclavage en Mauritanie. Ce nouveau cas concerne un jeune du nom de Sah Ould Moussa qui serait asservi, depuis sa naissance, par la famille Mohamed Salem Ould Mohamden dans une maison près de la mosquée saoudienne au centre-ville de Nouakchott. Selon les militants d’IRA, les maîtres de Sah l’interdisaient de sortir le jour. Et pour le président d’IRA, Biram Ould Abeid qui, à l’occasion, a tenu une conférence de presse devant le même commissariat, la famille présumée esclavagiste demandait à Sah de se méfier de Biram en et faisait au...
(Cridem 14/03/13)
Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération marocain Saad Dine El Otmani a procédé, lundi à Nouakchott, à la pose de la première pierre pour la construction d'un complexe diplomatique et consulaire du Royaume à Nouakchott. Cette cérémonie s'est déroulée en présence du chef de la diplomatie mauritanienne Hamadi Ould Baba Hamadi, de l'ambassadeur du Maroc à Nouakchott, Abderrahmane Benomar, du maire de Tefregh Zeina, des ambassadeurs de l'Algérie et de la Tunisie, des membres de la communauté marocaine en Mauritanie. Le complexe sera bâti en 18 mois, selon les normes de l'architecture marocaine authentique sur plus de 10.000 m2 dans le quartier Tefregh Zeina. Il comprend deux bâtiments, l'un dédié aux affaires diplomatiques et l'autre aux affaires...
(Cridem 14/03/13)
«Mon Dieu, protège-moi de mes amis. Mes ennemis, je m'en charge». C'est avec cette sagesse gréco-latine que l'avant dernier président déchu accueillit ce qu'il qualifia de «coup d'état le plus bête de l'histoire». Au jour d'hui, qui oserait ou voudrait lui donner raison? A part les pyromanes impitoyables qui viennent d'importer un briquet médiatique dans leur nation inflammable..? Bienvenue en Poutinie Cette sagesse tardive d'un putschiste récidiviste peut outrer sans manquer de génie. Parmi les amis ainsi définis figurent deux cousins jadis inséparables qui jouent aux irréductibles ennemis. Au grand dam du peuple démuni qui leur avait confié ses espoirs et désespoirs infinis. Comme les deux doigts d'une même main dont les masses gisantes attendaient des miracles pour solder un...

Pages