Mercredi 25 Avril 2018
(Elhourriya 28/09/13)
La liste des Mauritaniens recherchés par la police internationale (Interpol) pour divers crimes s’est allongée de 10 noms. Par les personnes recherchées, un certain Baro Abass (43 ans), natif de Boghé, au Brakna, recherché par la justice américaine pour le juger pour contrebande et vente de produits contrefaits. Il porte la double nationalité sénégalaise et mauritanienne. Sur la liste figure également une dame, Mariem Mint El Atigh, 52 ans, recherchée par la justice mauritanienne. Native de Boutilimit, son tort est d’avoir émis un chèque sans provision. Les autres personnes recherchées par Interpol sont : Mohamed Yeslem Ould Filali, Moustapha Mohamed, Sidi Mohamed Ould Haidalla (incarcéré au Maroc depuis plusieurs années) et Béchir Mohamed, recherché aux USA pour arnaque et trafic...
(Agence Tawary 28/09/13)
TAWARY-(Mauritanie)- Des dizaines de cadres et d’employés de banques ont participé vendredi à la vaste campagne de reboisement en cours à Nouakchott. Cette campagne a été lancée par les autorités mauritaniennes avec à leur tête Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz. Elle a pour but de protéger la capitale contre la désertification et l’avancée des dunes, ainsi que contre les autres menaces environnementales qui guettent la ville de tous les côtés. Plusieurs banques ont participé à l’action de reboisement. Parmi elles ont notait la Banque Nationale de Mauritanie et le groupe caritatif de la BNM. le PDG de la BNM, monsieur Mohamed Ould Noueigued était de la partie. Le groupe des Banques dont la BCM et ORA-Bank et la BNM ambitionne...
(Cridem 28/09/13)
Le président mauritanien, à rassuré que son gouvernement ne croisera pas les bras devant les inondations qui menacent les populations de la ville de Nouakchott notamment les plus démunies. Mohamed Ould Abdel Aziz a ajouté lors d’une tournée vendredi au quartier Sebkha qu’il a l’espoir que les efforts du gouvernement pour secourir les populations touchées par les inondations. Plusieurs dizaines de jeunes du même quartier avaient assiégé lundi 16 septembre le domicile de la maire de Sebkha, brûlé des pneus et coupé l’axe principal en signe de protestation contre l'immobilisme des autorités face aux inondations. Des sit-in ont été tenus devant la Présidence de la République et dans d’autres quartiers inondés.A rappeler dans le même contexte que le président Ould...
(Jeune Afrique 28/09/13)
Lassés de voir Pékin exploiter leurs richesses pétrolières et minières sans que leurs pays en retirent des bénéfices substantiels, les gouvernements africains - du Gabon au Tchad en passant par le Niger - tentent de rééquilibrer les échanges. Au prix de quelques frictions. C'est arrivé coup sur coup. En décembre 2012, les Chinois ont perdu le champ pétrolier d'Obangue, au Gabon. En avril 2013, ils ont été conspués par des chômeurs près des puits de Diffa, dans le sud-est du Niger. En août, sur ordre du gouvernement, ils ont dû fermer un site d'extraction très polluant au Tchad. "La romance entre la Chine et nous, c'est fini", s'exclame Sanusi Lamido dans une tribune retentissante parue en mars dans le Financial...
(Cridem 27/09/13)
Apres la rencontre qui a eu lieu entre Mohamed Ould Mouloud et Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, et que les deux parties ont jugé extrêmement franche et cordiale, le gouvernement mauritanien aurait accepté d’entrer dans un nouveau dialogue avec la COD en vue d’organiser des élections législatives et municipales consensuelles. D’entrée de jeu le premier ministre après avoir loué le rôle important et constructif joué par l’ufp, aurait exprimé à son interlocuteur la disponibilité de la majorité de faire d’autres concessions en plus de celles déjà faites afin d’amener les partis de la COD à participer aux élections. Pour sa part Ould Mouloud a commencé par présenter ses excuses pour son refus, la première fois de rencontrer le Premier Ministre en...
(RFI 27/09/13)
Depuis quatre ans, le dialogue était au point mort entre le pouvoir et les partis de la Coordination de l'opposition démocratique. La COD réclame depuis 2011 le départ du président et avait annoncé cet été le boycott des élections législatives et municipales prévues le 12 octobre et reportées depuis au 23 novembre. Alors que la COD peine désormais à prendre une décision unanime pour le boycott ou la participation, le Premier ministre a rencontré ce mardi deux de ses membres : le parti islamiste Tawasoul et l'UFP de Mohamed ould Maouloud. Durant ces entretiens, le Premier ministre, Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, a rappelé les concessions envisagées en août par le président : report au 23 novembre, création d'un observatoire national...
(Mauri Web 27/09/13)
Neufs (9) jeunes militant du mouvement « Touche Pas à Ma Nationalité (TMPN) observent une grève de la faim a appris « mauriweb.info » de source de la capitale du Gorgol.Ils avaient été arrêtés à la suite des troubles à caractère ethnique du 7 juillet 2013, et détenus à titre préventif depuis lors, L’un d’entre eux aurait même été interné jeudi vers 14 heures à l’hôpital régional de Kaédi suite à la détérioration de son état de santé. Les mêmes sources indiquent que la situation du jeune gréviste est préoccupante mais que personne ne peut lui rendre visite.Emprisonnés à la suite des violents événements qui ont failli dégénéré en heurts ethniques, le 7 juillet 2013, les militants de TMPN considérés...
(Mauri Web 27/09/13)
Deux anciens ambassadeurs de la Mauritanie au Maroc, Mohamed Ould Talba et Mohamed Ould Mouâouia, ont été décorés, mercredi à Nouakchott, du Wissam Alaoui de l’Ordre de Commandeur, qui leur a été décerné par S.M. le Roi Mohammed VI, en reconnaissance de leurs efforts pour renforcer les relations entre les deux pays et les deux peuples dans différents domaines. Le chargé d’affaires à l’ambassade du Royaume à Nouakchott, Mohamed Benmbarek, a remis cette distinction royale, aux deux anciens diplomates lors d’une cérémonie au centre culturel marocain en présence d’un parterre d’intellectuels, de journalistes, de diplomates arabes et du président du cercle diplomatique mauritanien. Dans une allocution de circonstance, le chargé d’affaires marocain a indiqué que cette distinction royale témoigne du...
(Afrik.com 27/09/13)
Depuis sa création en 1945, seul un Africain, le Sénégalais Amadou Mahtar Mbow, a accédé à la présidence de l’Unesco. Le Djiboutien Rachad Farah, ambassadeur de Djibouti en France, pourrait bien être le deuxième africain à prendre la direction de l’institution, d’autant qu’il est soutenu par les 54 pays du continent, qui l’ont choisi pour les représenter. Son but, faire bouger les lignes à l’Unesco qu’il définit comme la « diplomatie de la paresse ». Portrait.Difficile d’aborder Rachad Farah. A peine la conférence de presse qu’il a organisée jeudi à l’ambassade de Djibouti pour présenter ses ambitions à l’Unesco s’est terminée, qu’il se dirige déjà vers une émission de télévision, avant de prendre son vol pour une nouvelle destination. Malgré...
(Sidwaya 27/09/13)
La 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes le jeudi 26 septembre 2013 à Ouagadougou. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao.C’est le jeudi 26 septembre dernier que la 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes. « Tourisme et Technologies de l’information et de la communication (TIC) : quelles opportunités pour l’Afrique ? », tel est le thème sur lequel se focaliseront les débats et réflexions durant les 4 jours consacrés au salon. Le choix de ce thème est lié à l’essor des TIC qui ont entraîné des changements dans la nature de...
(Mauri Web 26/09/13)
Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a reçu en audience, jeudi, au palais présidentiel à Nouakchott, M. Moctar Thiam, représentant résident de la Banque Mondiale en Mauritanie. Au cours de la rencontre, les différents aspects de la coopération existant entre la Mauritanie et cette institution financière internationale et les moyens susceptibles de renforcer cette coopération ont été passés en revue.
(Essirage 26/09/13)
La Mauritanie et l’UE européenne ont décidé de commun accord d’apporter des amendements à l’accord de pêche liant les deux partie et qui a fait l’objet de contestation de la part de pays européens.Selon un communiqué de la Commission européenne rendu public mardi dernier, la partie mauritanienne a accepté des mandements concernant la pêche superficielle prenant un compte la protection de l’environnement el les intérêts des pêcheurs mauritaniens. Au terme des ces amendements, les bateaux européens peuvent aller dans des zones de pêches à une distance des côtes mauritaniennes pouvant atteindre les 10 miles au lieu de 20 prévus par l’ancien en accord. Les européens devront payer 420 euros la tonne au lieu 400 euros de l’ancien accord.Le nouvel accord...
(Cridem 26/09/13)
Pour la huitième journée consécutive, le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable s’investit dans une œuvre de génie environnemental visant à ouvrir les voies et évacuer les eaux par l’élimination des flaques et mares d’eau générées par les dernières pluies au niveau du quartier de SOCOGIM PS situé au centre de la capitale.Le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable qui agit dans le cadre des mesures de réponse et sur la base d’une approche programmée en partenariat avec la coopération technique allemande, se mobilise sur un périmètre dit prioritaire sectorisé en quatre zones où une cellule permanente a élu domicile dans le quartier au voisinage du commissariat de Police et où la structure de coordination mise en place...
(Elhourriya 26/09/13)
Une précision d’abord : Tout le « mal » que je vais dire d’une certaine élite politique rangée aujourd’hui du côté du pouvoir, ne veut pas dire, forcément, que j’applaudis l’opposition. Ou plutôt les oppositions. Elles aussi ont leur part de responsabilité dans la situation calamiteuse que connaît le pays aujourd’hui. Seulement, mon propos tient de l’actualité politique, de la frénésie qui entoure les élections municipales et législatives qui se préparent depuis deux ans mais toujours entourées de mystères. Comme en 2006 et en 2009, Aziz joue admirablement bien sa partition. En deux temps. Préparer ses troupes au combat – aux élections – et déstabiliser le camp de ses adversaires politiques. C’est de bonne guerre. En politique, tous les coups...
(L'Authentique Quotidien 26/09/13)
La CENI n’est pas encore disponible pour recevoir les dossiers de candidatures aux élections municipales et législatives dont le premier tour est fixé au 23 novembre prochain. Pourtant, un communiqué sur le site en ligne de la CENI arrête la date de dépôt des dossiers de candidatures, pour les élections municipales, entre le mardi 24 septembre 2013 à 0 heure et le vendredi 04 octobre 2013 à minuit auprès des commissions locales de la CENI. Le même communiqué fixe la date de dépôt des dossiers de candidatures, pour aux élections législatives entre le mercredi 09 octobre 2013 à 0 heure et le jeudi 24 octobre 2013 à minuit. (Lire ici le communiqué de la CENI). D’autre part, le réseau des...
(Le Quotidien de Nouakchott 26/09/13)
Les prix des certains denrées alimentaires de première nécessité ne font que grimper depuis le mois de ramadan au marché cinquième, marché de référence à Nouakchott. Commerçants et clients peinent à comprendre les causes de cette chausse des prix de ces produits alimentaires. Le prix d’un kilogramme de lait en poudre est passé sensiblement de 1400 à 1600Um, selon le boutiquier grand marché de Sebkha. Les légumes par exemple comme les tomates dont le kilo était de 200 Um avant l’hivernage, à grimpé jusqu’à atteindre 600 Um. Pour les autres légumes comme les poivrons et les concombres importés eux aussi sont montés en flèches car, l’unité se vend à 200 Um, et pour couronner le tout, le poisson est devenu...
(Noorinfo 26/09/13)
Collectifs, ONG et associations se sont réunis ce jeudi 26 septembre devant le ministère de la justice à Nouakchott, pour rappeler aux autorités du pays, que le meurtre du jeune homme originaire de Maghama est toujours impuni. C'est un appel commun à la mobilisation qui a été lancé par différentes organisations, associatives, politiques, collectives, qui vont de l'association mauritanienne des droits de l'homme, à Touche pas à ma nationalité, l'AJD/MR, le PLEJ, le syndicat national des étudiants mauritaniens, l'association des femmes chefs de familles, SOS-Esclaves, le mouvement révolutionnaire du M25, le CSVVDH, et Afrique Renaissance.Toutes étaient présentes devant le ministère de la justice, deux ans jour pour jour, après la mort du jeune de Maghama dans le Gorgol, Lamine Mangane,...
(Cridem 26/09/13)
Comme aux opérations d’enrôlement,au Ravel lancé par la Ceni pour l’organisation des futures élections sur la base de listes électorales fiables élaborées depuis les données biométriques infalsifiables, ce n’est point la bousculade.Un rythme d’inscription quotidien très lent qui porte considérablement préjudice à l’agenda électoral des autorités, contraintes aujourd’hui de sortir la grande artillerie pour amener les populations à s’intéresser à ses opérations de recensement administratif pour s’inscrire sur les listes électorales ainsi que pour retirer leur CIN avant l’expiration des délais pour pouvoir voter. Après les maigres efforts des walis, des notables, des cadres et des hommes politiques menées à cette électorale, ce sont aujourd’hui les membres du gouvernement qui s’investissement corps et âme, sillonnant les quatre coins du pays...
(Mauri Web 26/09/13)
Le parti d’opposition Tawassoul a dénoncé mercredi l’immixtion de l’Administration régionale du Brakna en faveur du parti au Pouvoir, a appris « mauriweb.info».L’interventionnisme de l’Administration en faveur de l’UPR (Union Pour la République, au pouvoir) est assimilée par le parti Tawassoul comme un retour « au parti Etat ».Dans un communiqué de sa coordination régionale, Tawssoul accuse « des administrateurs et des militaires » d’intervenir au profit de l’UPR dans la localité de Sangrava et à Maghta Lahjar où le préfet et le commandant de la Garde sont indexés de faire campagne pour le parti au Pouvoir. Tawssoul a par ailleurs appelé à réserver à ces autorités des « sanctions » pour leur intrusion dans le champ politique en contradiction...
(Elhourriya 26/09/13)
Arrivée à Zouerate, capitale du Tiris Zemmour dans la nuit de mercredi, la ministre de la Fonction publique, du travail et de la modernisation de l’administration, Maty Mint Hamadi, a exhorté les populations du Tiris Zemmour a se rendre aux bureaux de l’enrôlement pour retirer leurs cartes d’identité et à s’inscrire massivement sur les listes du Recensement administratif à vocation électorale (RAVEL). La ministre, qui est accompagnée par une forte délégation, visite la wilaya du Tiris Zemmour dans le cadre la campagne engagée par le gouvernement pour sensibiliser sur la nécessité de s’inscrire au Ravel en vue des élections municipales et législatives à venir.

Pages