| Africatime
Lundi 24 Avril 2017
(Journal Tahalil 15/05/13)
En synergie avec l’Hôpital de l’Amitié, la CNAM est passée dans le cadre de sa mise en œuvre stratégique à améliorer l’offre de soins à travers une réelle volonté de partenariat. C’est dans cette perspective que le Ministre de la Santé, M. Ahmedou Ould Jelvoune. a effectué mardi 14 mai une visite à l’hôpital de l’Amitié en compagnie de M. Aziz Ould Dahi, Directeur Général de la CNAM et du conseiller chargé de la communication. Cette visite qui entre dans le cadre de la stratégie visant à améliorer l’offre de soins et à réduire le coût de l’évacuation à l’étranger a été l’occasion pour le Directeur de l’Hôpital de l’Amitié Dr Mohamed Ould Bebaha de louer les efforts de la...
(Noorinfo 15/05/13)
Les discours prononcés par le président de l'Assemblée nationale, Messaoud Ould Boulkheir, et par le président du Sénat, Mohamed El Hacen Ould El Haj, qui remplace feu Bâ M'Baré, sans que le citoyen lambda sache si c'est de facto ou de jure, sont de deux tonalités nettement différentes: critique et conciliateur pour le premier, panégyrique pour le second. L'un voit le verre à demi plein – ou vide – l'autre le voit rempli. En fait, les deux discours nous ramènent au bon vieux temps de la bipolarité Majorité-Opposition quand chaque camp cherche à marquer son territoire. Sauf que, lors de l'ouverture de cette 2ème session parlementaire "ordinaire" 2012/2013, au niveau de l'Assemblée nationale, "en application des dispositions de l'article 52...
(Le Calame 15/05/13)
Lors de la table-ronde sur le développement intégré de la wilaya du Tiris Zemmour, organisée, à Zouérate, du 11 au 14 décembre 2011, il avait été convenu de mettre en place une Institution de Micro-Finance (IMF) propre à la commune de Zouérate. A titre expérimental, dans un premier temps, avant de la généraliser aux autres communes de la wilaya. Après concertation avec le wali, cet engagement s’est concrétisé, le 9 mai 2013, à Nouakchott, avec la signature d’une convention de prestation de services, entre le maire de Zouérate, Yacoub Ould Salem Vall, et Jean Pabion, expert français en micro-finance. Il s’agit, tout d’abord, de réaliser une étude de faisabilité d’une IMF mutualiste dont l’activité s’exercera sur le territoire de la...
(L'Authentique Quotidien 15/05/13)
Un parlementaire (de la majorité, tenez-vous bien) a admirablement résumé l’engrenage dans lequel le gouvernement s’est fourvoyé, malgré lui, en voulant régler à la va-vite la grève des dockers du port autonome de Nouakchott dit port de l’Amitié (PANPA) : c’est une question de "rvoud wetrouh" (littéralement : charger, décharger). Pour dire qu’en fait, la grève – une de plus et qui ne sera sans doute pas la dernière – déclenchée hier dimanche par les dockers de la ville, du fameux "centre des affaires" qu’on appelle communément "chare’e errezegh" (la rue de l’abondance), où se comptent les plus importants commerces de gros, était prévisible. Les dockers de la ville n’ont rien dit, n’ont rien fait, attendant de voir leurs "frères"...
(Kassataya 15/05/13)
Au cours de la session hebdomadaire du conseil des ministres, le gouvernement mauritanien a adopté trois projets de lois portant règlement définitif des budgets pour les années 2007, 2008 et 2009. Au cours du point de presse après la tenue de ce conseil, le ministre des finances a commenté ces trois projets de lois. « La loi de règlement arrête à la fin de chaque année le montant définitif des dépenses et de recettes de l’État, ainsi que le résultat budgétaire qui en découle » a d’abor précisé Thiam Diombar ; Il a ajouté que la loi de règlement constitue « un instrument de démocratisation et de gouvernance car elle contribue au renforcement de la séparation des pouvoirs en offrant...
(L'Authentique Quotidien 15/05/13)
Les Hakems des Moughataas et élus du Trarza, les représentants de la société civile et les médecins de la région se sont retrouvés o la Willaya jeudi dernier dans un atelier pour la mise en œuvre de l’initiative présidentielle d’accélération des OMD santé pour la période 2012 – 2020. Laquelle vise à impliquer les citoyens en collaboration avec le corps médical à contribuer à l’amélioration de la santé de la population et particulièrement le couple mère / enfant. Il est établi que la mise en place des coordinations au niveau régional, départemental, communal et local permettra l’atteinte des OMD relatif à la santé à travers une participation des communautés du développement sanitaire. L’atelier de Rosso entre dans ce cadre. Faut-il...
(Le Quotidien de Nouakchott 15/05/13)
Incroyable mais vrai ! Depuis quelques temps des sites d’information en ligne distillent des informations non vérifiées auprès de la Céni, la principale concernée par cette opération de recensement. En effet, nous apprenons que dans le cadre de sa rencontre avec les parlementaires de la Majorité qui sont en fin de mandat légal depuis octobre ou novembre 2011, le raïs les aurait informé que la Céni a fixé au 1er juin la date de démarrage du Recensement Administratif à Vocation Electorale (Ravel). Or, selon nos informations, la Céni ne l’a apprise que par le Net comme tous les lecteurs assidus de ce canal d’information. D’ailleurs, aucun communiqué de cet organe n’a été rendu public au sujet du Ravel jusqu’à présent...
(L'Authentique Quotidien 15/05/13)
La sénatrice et artiste Malouma Mint Meidah est admise depuis samedi à l’hôpital militaire de Nouakchott suite à un malaise. Le fait a relancé le débat sur l’assurance maladie des artistes mauritaniens. L’Assurance maladie des artistes a été de tous temps, l’objet de débats, nombreux sont ceux-là qui luttent pour la prise en charge par l’Etat, des acteurs de la sphère culturelle, comme cela se fait pour les agents de la Fonction publique par le biais de la CNAM (Caisse Nationale d’Assurance Maladie). L’admission de Malouma Mint Meidah aux urgences de l’hôpital militaire a dépoussiéré le dossier. En effet ; depuis, les débats sont revenus sur scène. Participant aux actions de développement du pays par la formation et la culture...
(Rim Web 15/05/13)
Le président de l’assemblée nationale et leader du parti App, Messaoud Ould Boulkheir aurait demandé au président Mohamed Ould Abdel Aziz d’accepter la formation d’un gouvernement d’union nationale qui va gérer les futures élections, a-t-on appris de sources proches de l’APP. Les mêmes sources citent que Messaoud a d’autre part demandé à la coordination de l’opposition démocratique (COD) de ne pas prendre la formation d’un gouvernement consensuel comme seule condition pour qu’elle participe aux consultations électorales.
(Le Quotidien de Nouakchott 15/05/13)
L’ouverture de la 2ème session parlementaire ordinaire 2012/2013, de l'Assemblée nationale, qui s’est déroulée, lundi à Nouakchott, a été marquée par un discours du président de la chambre basse, M. Messaoud Ould Boulkhaïr. Dans ce discours Messaoud Ould Boulkheir a rappelé le contexte politique dans lequel se déroule cette ouverture qui revêt selon lui une importance qui dépasse celle d'une session parlementaire ordinaire qui se tient comme les précédentes. Pour le président Messoud cette session « devra plutôt être perçue comme une dernière occasion pour réfléchir et prendre les décisions; occasion que les politiques et acteurs des segments de la société civile doivent saisir parce que tous sont concernés en premier lieu par la situation actuelle de notre pays et...
(Rim Web 15/05/13)
« La coordination de l’opposition démocratique ne participera pas aux élections qui pourraient être non transparentes » tel sont les propos de Salah Ould Mouhamedou Ould Hanane, le leader du parti Hatem, lors d’une conférence de presse tenue mardi dans les locaux de son parti, à Nouakchott. La coordination des partis de l’opposition démocratique a répondu par écrit à l’initiative de Messaoud Ould Boulkheir en prenant en compte tous les points relatifs à la tenue des élections et à la résolution de la crise politique qui frappe de plein fouet le pays, a-t-il souligné dans son exposé. Répondant à une question relative aux activités de la COD, Ould Hanane a dit que la lutte continue avec responsabilité et respect des...
(Le Calame 15/05/13)
C’est la question que se posent le mauritanien lambda et tous les observateurs de la scène politique, depuis la remise, jeudi dernier, de la réponse de la majorité présidentielle au président de l’Assemblée nationale, Messaoud Ould Boulkheïr, facilitateur national apparemment patenté, désormais. Comme celle de la COD, il y a presqu’un mois, le contenu de la réponse n’a pas été dévoilé par les parties. Ce qu’on sait, par contre, c’est qu’elle est qualifiée de « positive », par la CMP, et l’atmosphère était, donc, très détendue et conviviale. Après celui de la COD, le geste de la majorité semble d’autant plus constituer une avancée, dans la recherche d’une sortie de crise, qu’il intervient au lendemain de rumeurs faisant état du...
(Points Chauds 15/05/13)
Le président de l’assemblée nationale, Messoud Ould Boulkheir , a invité les députés mauritaniens de percevoir la deuxième session parlementaire ouverte, hier soir, comme une dernière occasion pour réfléchir et prendre les décisions pour sortir le pays de la crise. Il a estimé que toutes les politiques et acteurs des segments de la société civile doivent conjuguer leurs efforts pour trouver une solution consensuelle de la situation du pays. Ould Boulkheir a aussi reconnu qu’un état de doute et, parfois de rejet total marque jusqu'ici le climat politique nationale. Revenant sur l’initiative qu’il a lancé depuis quelques mois, le président de l’APP, a souligné que la ladite initiative a bénéficié de réponses très favorables de la part de la Coordination...
(Points Chauds 15/05/13)
La cour criminelle de Nouakchott a condamné, ce mardi, le gendarme Abdallahi Ould Gheilani à 10ans de prison ferme pour collaboration avec AQMI. Le gendarme a reconnu lors de son procès avoir fourni des informations et transmis des messages et photos aux membres d’AQMI. Ould Gheilani est un garde pénitencier à la prison sécrète dans la base aérienne de Salah Dine installée au fond du désert mauritanien où sont détenus 14 salafistes.La cour criminelle de Nouakchott a condamné, ce mardi, le gendarme Abdallahi Ould Gheilani à 10ans de prison ferme pour collaboration avec AQMI. Le gendarme a reconnu lors de son procès avoir fourni des informations et transmis des messages et photos aux membres d’AQMI. Ould Gheilani est un garde...
(Points Chauds 14/05/13)
Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz a exprimé l’importance pour le parti au pouvoir en Mauritanie, l’Union Pour la République UPR, de remporter les prochaines élections législatives et municipales dans toutes les circonscriptions du pays. il a souligné que le choix Des candidats potentiels suivra une logique réaliste loin de l’émotion ou l’influence des uns et des autres. Il a aussi annoncé la mise en place d’une commission ad hoc qui sera chargée d’établir la liste des candidats sans concertation avec les élus locaux du parti. Le président Ould Abdel Aziz a, par ailleurs, affirmé que les prochaines élections législatives et municipales se dérouleront à la date prévue, ajoutant que les préparatifs administratifs ont été achevés et que le...
(Noorinfo 14/05/13)
Le procureur de la Cour d'appel de Nouakchott a requis, ce lundi, 10 ans de prison ferme pour Aaron Yoon, un canadien d'origine coréenne inculpé en Mauritanie pour tentative de rejoindre Al-Qaïda au Maghreb islamique dans le nord malien. Le verdict est renvoyé au 9 juin prochain. Aaron Yoon a été arrêté à Nouakchott en décembre 2011 avant d’être condamné en première instance à deux ans de prison en juillet 2012. Le Canadien, qui a plaidé non coupable, a affirmé avoir rejoint la Mauritanie pour apprendre le Coran. Cependant, le corps de deux de ses amis canadiens ont été retrouvés sur le site gazier algérien d'In Amenas et qui figurent sur la liste des preneurs d'otage. Aaron Yoon était sur...
(Maghreb Emergent 14/05/13)
La Mauritanie compte un nouvel établissement bancaire avec la création de la Banque Mouamalat Assahiha (BMS) qui travaille exclusivement avec les produits de la finance islamique. La nouvelle banque est dotée d’un capital de 20 millions de dollars américains, soit six milliards d’ouguiyas, 'constitué exclusivement par des Mauritaniens, relativement jeunes, dynamiques, ayant réussi dans leurs affaires respectives et jouissant d’une bonne image dans le milieu de la finance', selon un document remis à la PANA. La BMS opère conformément aux principes de la Charia (loi islamique) en matière de transaction financière. 'Il s’agit d’une banque universelle d’investissement qui s’adresse à la fois aux entreprises et aux particuliers', indique le document qui précise que le principal objectif de l’institution est de...
(Le Rénovateur Quotidien 14/05/13)
Les espoirs de voir une transition politique prendre acte s’amincit considérablement après cette audience accordée dimanche soir dernier par le président de la République M Mohamed Ould Abdel Aziz à des parlementaires de sa majorité. Les discussions colportées de cette rencontre ont plutôt porté sur la mobilisation pour l’élection d’octobre prochain. Un cap qui contraste diamétralement avec l’esprit de l’initiative Messaoud Ould Boulkheir et des crédits attribués à cette feuille de route, sur laquelle, reposait le gros optimisme de la classe politique pour voir le pays sortir définitivement de l’impasse. Hélas, c’est plutôt le pessimisme qui s’installe, augurant une rude confrontation entre le pouvoir et ses opposants dans les semaines à venir. Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz a...
(Cridem 13/05/13)
Le président de l'Alliance pour la justice et la démocratie (AJD/MR), Ibrahima Mokhtar Sarr, a déclaré lors de l'émission "Débat" animée par la télévision nationale de Mauritanie, dimanche soir , que la "Mauritanie est un Etat ségrégationniste et même esclavagiste depuis sa création". Pour IMS, comment peut-on penser à une unité nationale, à une cohabitation alors que nous vivons sous des régimes séparatistes? Pour sauver la Mauritanie de la déroute, dira Sarr, il faut d'abord résoudre toutes les situations-problèmes relatives à l'unité nationale, à la question des langues nationales, à l'esclavage, à la constitution. Pour justifier sa citation, il a signalé la question des réformes éducatives, la marginalisation des noirs et la généralisation de la gabegie par les militaires.
(Noorinfo 13/05/13)
La Convention pour une Alternance Pacifique (CAP) a déploré le fait que certains points fondamentaux de l’accord suite au dialogue national entre la Majorité consolidée et les Partis, notamment ceux relatifs à la bonne gouvernance, à la professionnalisation et la neutralité de l’Administration ainsi qu’aux inéligibilités et aux incompatibilités entre certaines fonctions avec l’engagement politique de ceux qui les occupent, sont, jusqu’à présent, restés lettre morte. Après plus d’une année et demie de la conclusion de l’Accord Politique, et à la veille d’élections que l’on veut consensuelles, rassurantes et apaisées, il est regrettable de constater la prévalence de certaines pratiques condamnables, telles le clientélisme, le non respect des textes régissant l’Administration et l’usage abusif du pouvoir à des fins politiques...

Pages