| Africatime
Jeudi 27 Novembre 2014
(PANA 27/11/14)
Le gouvernement mauritanien a examiné et adopté un projet de budget d’un montant de 441,108 milliards d’ouguiyas, soit environ 1,33 milliard de dollars américains au titre de l’année 2015. Le projet de budget affiche une hausse de 2,87% en valeur relative par rapport à l’exercice précédent, avec un déficit budgétaire global maintenu à 1,7% du Produit Intérieur Brut (Pib). Commentant la nouvelle loi mardi après-midi au cours d’une rencontre avec la presse, le ministre des Finances, Thiam Diombar, a restitué le contexte national et international dans lequel elle sera opérationnelle. Celui-ci se caractérise « par une chute des cours internationaux des matière premières à l’image du fer et de l’or dont la Mauritanie est exportatrice...
(Jeune Afrique 27/11/14)
Le cousin et néanmoins grand rival du chef de l'État ne trouve rien de positif dans l'action du gouvernement. Et ne se prive pas de le faire savoir. Depuis plusieurs mois, l'ex-président de la transition (d'août 2005 à avril 2007) ne décolère pas. Ely Ould Mohamed Vall, 61 ans, dénonce "la mascarade électorale" de la présidentielle de juin, qui a reconduit au pouvoir son cousin germain, Mohamed Ould Abdelaziz, devenu son ennemi intime. S'il n'appartient à aucun parti, il est proche des leaders de l'opposition et se pose en allié de leur coalition, le Forum national pour la démocratie et...
(Jeune Afrique 27/11/14)
Les principaux adversaires du régime ont boycotté le dernier scrutin présidentiel. Atteints par la limite d'âge, ils ne pourront se présenter en 2019. Et, pour le moment, aucun dauphin ne pointe son nez. Entre Mohamed Ould Abdelaziz et les ténors de l'opposition, le fossé semble à nouveau infranchissable. Depuis la présidentielle du 21 juin, le premier et les seconds se regardent en chiens de faïence et ne montrent pas le moindre désir de se rabibocher. Les choses semblaient pourtant bien...
(Jeune Afrique 27/11/14)
La Société nationale industrielle et minière (Snim) voit grand. Mais la chute de 40 % des cours du minerai pourrait la contraindre à revoir ses ambitions à la baisse. L'année 2013 aura été bonne pour la Société nationale industrielle et minière (Snim). Premier producteur de fer du continent, le groupe public en a exporté 13 millions de tonnes en 2013, soit 4 % de plus qu'en 2012. Quant à ses revenus, portés alors par un cours du fer soutenu, ils...
(Le Calame 27/11/14)
Le président d’El Wiam, Boydiel Ould Houmeid était lundi soir 24 novembre 2014 l’invité de l’émission politique « Politis » de la chaîne privée nationale Al Watanya. Au bout de deux heures, l’ancien candidat à la présidentielle de 2013 a parlé sans détours de la politique, de la société, de l’économie et comme attendu de ses rapports avec l’ancien président Maaouya dont il fut pendant longtemps l’un des ministres les plus emblématiques. Selon Boydiel, la dernière présidentielle lui a permis...
(L'Authentique Quotidien 27/11/14)
La dernière arrestation d’un groupe de militants contre l’esclavage influents en Mauritanie a à nouveau mis en lumière les problèmes de l’esclavage et de la discrimination fondée sur la couleur de peau dans ce pays. The Global Slavery Index classe la Mauritanie en tête des pays esclavagistes, avec 155 600 personnes vivant toujours en situation d’esclavage, soit environ quatre pour cent de la population. L’indice définit l’esclavage comme le fait pour une personne d’appartenir à une autre, ce qui peut...
(L'Authentique Quotidien 27/11/14)
Par delà les annonces du Pouvoir sur le respect aux droits de l’homme, le mode d’exercice des Autorités et les orientations défendues avec vigueur depuis près quelques années, traduisent un recul généralisé du niveau de respect des libertés. Dernier acte en date : l’arrestation la semaine dernière de militants des doits de l’homme sans raison évidente si ce n’est de nuire. L’asphyxie des libertés individuelles constatée aujourd’hui, est la conséquence des rapports rigides entre le parti au pouvoir et ceux...
(AFP 27/11/14)
Plusieurs responsables gouvernementaux et d'organisations internationales réunis mercredi à Dakar ont estimé que les pays francophones devaient investir plus et mieux dans la santé pour de meilleurs résultats dans ce secteur dans leur espace. La crise Ebola "a jeté une lumière crue sur le débat que nous avons eu" de longue date "sur la nécessité d'avoir un système de santé performant", a déclaré Mamadou Diallo, directeur de l'Onusida pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre. L'Onusida fait partie des co-organisateurs...
(Xinhua 27/11/14)
La Banque mondiale a déclaré lundi que les industries créatives et la renaissance culturelle en Afrique pourraient contribuer à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté. La directrice au Kenya de la Banque mondiale, Diarietou Gaye, a déclaré lors d'un forum culturel à Nairobi que le potentiel des secteurs est immense mais reste en grande partie inexploité. "L'Afrique doit être en accord avec le monde moderne en se montrant plus innovante dans la façon de vendre sa...
(Agence Ecofin 27/11/14)
Le magazine américain Forbes a publié la semaine passée la liste des 50 plus grandes fortunes d’Afrique en 2014. Il en ressort que la fortune cumulée des 50 Africains les plus riches s’élève à 110,7 milliards de dollars, en hausse de 6,7% par rapport à novembre 2013. Sans surprise, le Nigérian Aliko Dangote conserve la tête du classement, avec 21,6 milliards de dollars, devant le sud-africain Johann Rupert dont la fortune provient notamment des produits de luxe (7,3 milliards). Un...
(Afrique Inside 27/11/14)
D’après une étude approfondie réalisée par l’Economist Intelligence Unit (EIU), près de 40 % des petites et moyennes entreprises (PME) mondiales ne voient pas l’Afrique comme une opportunité de croissance, malgré les nombreux exemples de croissance économique positive et le développement de la classe moyenne dans cette région. Tandis que de nombreuses multinationales et entreprises publiques profitent activement des opportunités qu’offre l’Afrique, les PME continuent d’avoir une certaine appréhension vis-à-vis du continent et préfèrent se tourner vers d’autres marchés émergents. c’est ce que révèle le rapport réalisé par l’Economist Intelligence Unit pour le compte de DHL.
(PANA 26/11/14)
Le gouvernement mauritanien a examiné et adopté un projet de budget d’un montant de 441,108 milliards d’ouguiyas, soit environ 1,33 milliard de dollars américains au titre de l’année 2015, à l’occasion d’une réunion extraordinaire tenue mardi. Le projet de budget affiche une hausse de 2,87% en valeur relative par rapport à l’exercice précédent, avec un déficit budgétaire global maintenu à 1,7% du Produit Intérieur Brut (Pib). Commentant la nouvelle loi mardi après-midi au cours d’une rencontre avec la presse, le...
(Financial Afrik 26/11/14)
Partant d’une production annuelle estimée à 130.000 tonnes, couvrant 65 % des besoins, le gouvernement mauritanien entend booster la production nationale de riz pour arriver à une satisfaction de 100% et réduire la facture des importations qui grève la balance commerciale. Ainsi, plusieurs mesures gouvernementales ont été prises dans cette perspective. En Mauritanie, le riz est une céréale cultivée dans toute la vallée du fleuve Sénégal, avec une prédominance du Sud/Ouest. S’exprimant mardi au cours d’une rencontre avec la presse,...
(Jeune Afrique 26/11/14)
Elle n'a que trois années d'existence. Mais déjà, la Banque islamique de Mauritanie s'est fait une place dans le paysage bancaire national. Sa recette ? Des services pratiques et, surtout, halal. Dans le pays, elle est la toute première banque de ce type. Dirigée depuis trois ans par Mohamed Ben Othman, la Banque islamique de Mauritanie (BIM) a été créée en septembre 2011 par le holding Tamweel Africa, coentreprise de la Société islamique de développement du secteur privé (filiale de...
(Jeune Afrique 26/11/14)
Pas de jeunes, peu de femmes ou de nouveaux visages... Le gouvernement Hademine ressemble à s'y méprendre au précédent. À quelques exceptions près. Ni la nomination de Yahya Ould Hademine, le 20 août, à la primature, ni celle de son gouvernement n'ont a priori provoqué de bouleversement majeur. Et ce sont surtout les 25-35 ans, qui avaient activement participé à la campagne du candidat "Aziz" et espéraient une petite place au sein de l'exécutif, qui ont été déçus. Ancien ingénieur...
(Jeune Afrique 26/11/14)
La Grande Récré, L’Occitane en Provence, Cache Cache, Bonobo et Kaporal seront présents dans les centres commerciaux que CFAO développe dans huit pays subsahariens. Premier élu : la Côte d’Ivoire dès la fin 2015. Associé depuis un an et demi avec Carrefour dans le domaine des supermarchés et hypermarchés, CFAO fait un pas de plus dans la stratégie de développement de son jeune pôle d'activité tourné vers le retail. Le groupe panafricain de distribution spécialisée, plus connue pour ses activités...
(Points Chauds 26/11/14)
L’armée mauritanienne a célébré, mardi le 54 anniversaire de sa fête nationale, qui coïncide avec le 25 novembre de chaque année. A cette occasion, une cérémonie de lever des couleurs a été organisée à l’Etat Major général des armées à Nouakchott, en présence du ministre de la défense nationale, M. Diallo Mamadou Bathia et du chef d’Etat Major général des armées, le Général de division Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed. Le ministre, accompagné du chef d’Etat major, a passé en...
(Alakhbar 26/11/14)
(Nouakchott)-Les armées mauritaniennes ont procédé mardi 25 novembre au lever des couleurs en signe de célébration de leur 54e fête nationale. La cérémonie a été supervisée par le Général de division Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed, chef d'Etat Major général des armées mauritaniennes qui reçu les honneurs d’un détachement militaire. Un détachement qui a aussi salué les chefs d'états Majors et les officiers supérieurs présents.
(APA 26/11/14)
La Banque mondiale (BM) va débloquer une enveloppe de 75 milliards de francs CFA en appui au projet des Centres d’excellence africains (CEA) dans les régions du Centre et de l’Ouest d’Afrique. Au terme du deuxième atelier organisé par le Cameroun et la Banque mondiale sur la question, il ressort que la création des CEA dans certains pays d’Afrique participe de la volonté des Etats de fournir un appui financier et technique ciblé à des établissements de l’enseignement supérieur avec...
(Agence Ecofin 26/11/14)
L'entreprise britannique Greenwich Loan Income Finance (GLI Finance) cotée sur la marché alternatif du London Stock Exchange et spécialisée dans le financement des petites et moyennes entreprises, a investi 1,28 millions $ contre une participation de 20% dans le capital d'Ovamba Solution, une plateforme de prêts focalisé sur le continent africain. «Ovamba est une entreprise très passionnante qui utilise la technologie la plus récente pour connecter plus de 40 millions de membres de l’immense population africaine aux opportunités d'investissement locales. Elle illustre également la demande universelle pour la finance alternative et je me réjouis que la GLI Finance soit son...

Pages