| Africatime
Mardi 28 Mars 2017
(Alakhbar 28/03/17)
ALAKHBAR (Nouakchott) - L’ancien président mauritanien Sidi Oud Cheikh Abdellahi a appelé à la résistance au "coup d’Etat Constitutionnel", après la décision du président Mohamed Oud Abdel Aziz d’organiser un référendum pour adopter son projet de modification de la Constitution qui a été rejeté par le Sénat. Sidi Oud Cheikh Abdellah, qui s’exprimait dans un communiqué reçu à Akhbar, a dit : « Si le chef de l’Etat (Mohamed Oud Abdel Aziz) persiste dans sa violation de la Constitution, je pense qu’il sera du devoir de tous les citoyens libres, épris des valeurs démocratiques et soucieux de l’avenir de leur pays, quelque soit leur obédience politique – y compris moi même- de faire ce qui...
(Yabiladi 28/03/17)
L’instabilité menace de s’emparer de la Mauritanie. Le rejet enregistré la semaine dernière par les sénateurs, y compris ceux appartenant au parti présidentiel de l’Union pour la république, du projet de la révision constitutionnelle voulue par Mohamed Ould Abdel Aziz, ainsi que la vive riposte de ce dernier de consulter le peuple, risque de plonger le pays dans l’incertitude politique. Les voix dénonçant les amendements proposés par le chef de l’Etat sur la loi fondamentale en Mauritanie ont connu le ralliement, samedi, d’une personnalité politique importante dans le pays : Cheikh Ould Abdellahi. L’ancien président (19 avril 2007-6 août 2008), qui a d’ailleurs été renversé suite à un coup d’Etat mené par son successeur Mohamed Ould Abel Aziz, a mis...
(Star Africa 28/03/17)
Débuts ratés de Sébastien Migne chez les Diables rouges, qui ont été battus en amical lundi par une surprenante équipe de Mauritanie. Les Mourabitounes remportent ainsi leur deuxième match lors de cette trêve internationale, après avoir disposé du Bénin le week-end dernier. Pourtant, c’est bien le Congo qui a ouvert la marque à la demi-heure de jeu. Un but contre son camp du défenseur mauritanien Diadie Diarra. Pas de quoi démoraliser les locaux qui ont égalisé quelques instants plus tard...
(La Tribune 27/03/17)
C’est une aide qui ne refuse pas. Alors que la Mauritanie est en proie à des difficultés dans le secteur de la santé, selon le diagnostic de l’OMS, la Chine vient de lui accorder une subvention de 29 millions de dollars. Signée vendredi dernier entre les deux pays, la convention s’inscrit dans le cadre d’une coopération économique et technique. Estimée à 200 millions de yens chinois, soit 29 millions de dollars américains, cette subvention dans le cadre d'une convention de...
(MondAfrique 27/03/17)
Diffusée en janvier 2017 sur plusieurs sites mauritaniens, l’information est passée inaperçue en France. Plusieurs personnalités proches du président mauritanien Mohammed Ould Abdelaziz se sont vues attribuer des licences de pêche de poulpe par l’Etat. Présente au large de la côte Atlantique mauritanienne et prisée sur les marchés internationaux, cette ressource halieutique avait été exclue, à la demande de Nouakchott, de l’accord sur les quotas de pêche conclu entre la Mauritanie et l’Union européenne en 2015. Motif : protéger les...
(Agence Ecofin 27/03/17)
Le pétro-gazier américain Kosmos Energy a démarré les travaux entrant dans le cadre de la deuxième partie de son programme de forages dans les eaux du Sénégal et de la Mauritanie. C’est ce qu’indique un communiqué publié sur le site de la compagnie, datée du 24 mars dernier. Pour rappel, la première phase avait conduit à la découverte de gigantesques réserves de gaz naturel et d’or noir dans les deux territoires, offrant la possibilité aux deux pays voisins de devenir...
(Jeune Afrique 27/03/17)
À la tête de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) depuis début 2016, l’ancien ministre béninois du Développement estime que le Maroc et la Tunisie peuvent être des partenaires privilégiés de cette zone sans en devenir pour autant membres à part entière. Jeune Afrique : Confirmez-vous que, comme le Maroc, la Tunisie a fait une demande d’adhésion à la Cedeao ? Marcel Alain de Souza : Oui. C’est d’abord le ministre tunisien de la Coopération internationale...
(APA 25/03/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - La Mauritanie va bénéficier d’une subvention de 200 millions de yens chinois (29 millions de dollars américains) dans le cadre d’une convention de coopération économique et technique signée avec la Chine la nuit dernière à Nouakchott. Cette subvention est destinée à financer plusieurs projets dont notamment la lutte contre les maladies contagieuses et équatoriales et la réhabilitation d’un grand hôpital à Nouakchott. La convention a été signée par le ministre de l'économie et des finances mauritanien, Moctar Ould Diay, et le vice-ministre chinois du commence, Kian Kmenk. Sa signature est intervenue au terme des travaux de la commission mixte mauritano-chinoise de coopération...
(APA 25/03/17)
APA-Dakar (Sénégal) - La campagne agricole 2016 a été satisfaisante dans les pays membres du Comité permanent Inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS), a affirmé vendredi à Dakar, Mouhamadou Hamadoun, coordonnateur du Programme régional de sécurité alimentaire de cette organisation, soulignant que ce sont plus de 67 millions de tonnes qui ont été produites. "La campagne agricole a été satisfaisante. En novembre 2016, nous estimions la production céréalière à 66 millions de tonnes. Mais, le bilan...
(AFP 24/03/17)
Face au rejet par le Sénat mauritanien du projet de révision constitutionnelle, le président Mohamed Ould Abdel Aziz a annoncé son intention de le faire adopter par référendum, au grand dam de l'opposition radicale, qui dénonce un "passage en force". Le chef de l'Etat a annoncé mercredi soir avoir décidé d'emprunter cette "porte de sortie", moins d'une semaine après le rejet par les sénateurs, pourtant majoritairement favorables au pouvoir, du projet de révision, prévoyant la suppression du Sénat. Mais l'opposition radicale réunie au sein du Forum national pour l'unité et la démocratie (FNDU), hostile à ce projet...
(APA 24/03/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - L’essentiel de l’opposition mauritanienne regroupée au sein du Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU) a qualifié de « coup d’état » le référendum annoncé mercredi soir par le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz autour d’amendements constitutionnels. Dans une conférence de presse vendredi à Nouakchott, le FNDU qui compte une bonne dizaine de partis politiques et un certain nombre de syndicats et d’organisations de la société civile a considéré que ce référendum est « hors...
(La Tribune 24/03/17)
Certains le lui déconseillaient, d’autres osaient à peine le lui susurrer. Pourtant, ce n’est ni le rejet cinglant du texte par la Chambre haute, ni les cris d’orfraie de l’opposition qui vont stopper les ambitions du général-président de doter la Mauritanie d’une nouvelle constitution quitte à flanquer le drapeau de deux nouvelles bandes rouges. La réforme constitutionnelle portée par le président Mohamed Ould Abdelaziz passera par la case « référendum ». Pari risqué ou boulevard pour un troisième mandat ?...
(RFI 24/03/17)
Le Quai d'Orsay vient de reconsidérer son avis aux voyageurs pour certaines régions de la Mauritanie. En raison des menaces terroristes, certaines régions étaient classées « rouges ». Mais mardi 21 mars, les régions situées au centre, au sud et dans l'Adrar ont été classées en catégorie « orange », autrement dit « déconseillées sauf raison impérative ». Malgré tout, cette nouvelle suscite l'espoir d'une reprise des activités économiques et touristiques. Dans la zone dite « orange », le Quai...
(Xinhua 24/03/17)
NOUAKCHOTT, (Xinhua) -- Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a annoncé mercredi soir l'organisation d'un référendum pour chercher à dépasser la crise politique née du rejet par le Sénat de la révision constitutionnelle proposée par l'exécutif. "Quand les sénateurs ont voté contre les amendements (à la révision) par 33 voix contre 20, ils ont ainsi créé un blocage", a-t-il précisé lors d'une conférence de presse. "Je suis responsable de cette situation et en tant que président, je demande l'arbitrage...
(MondAfrique 24/03/17)
Arrivée la première sur le marché mauritanien en 2000, la société Mattel avait suscité de grands espoirs chez ses actionnaires et parmi son personnel mauritaniens. Dirigée par un staff exclusivement tunisien dédié par la maison mère Tunisie-Télécom, composé pour l’essentiel de vieux cadres incompétents et en fin de carrière, Mattel ne tardera pas à montrer ses limites : reléguée à la seconde place dès l’arrivée de Mauritel, elle sera troisième et dernière après l’entrée sur le marché de Chinguittel. Tous...
(APA 24/03/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Le gouvernement mauritanien a adopté un projet de décret instituant un prix dénommé « Prix du Président de la République pour les Sciences », au cours de sa réunion hebdomadaire de jeudi, selon le communiqué sanctionnant les travaux de celui-ci. Le projet de décret a pour objet d’instituer « un prix à caractère honorifique pour récompenser les élèves de l’enseignement secondaire lauréats des compétitions des Olympiades et Rallyes organisés par le Ministère chargé de l’Enseignement Secondaire »,...
(AFP 23/03/17)
Le projet de révision constitutionnelle en Mauritanie, approuvé par l'Assemblée nationale mais rejeté par le Sénat, sera soumis à référendum "le plus rapidement possible", a annoncé le président mauritanien mercredi soir. Ce projet de modification de la Constitution actuelle, en vigueur depuis 1991, prévoit notamment la suppression du Sénat et le changement du drapeau national. Il a été adopté le 9 mars par les députés, mais 33 des 56 sénateurs ont voté contre le texte, marquant son rejet, le 18...
(RFI 23/03/17)
En Mauritanie, le chef de l'Etat décide d'organiser un référendum. Il compte ainsi contourner les sénateurs qui ont rejeté le projet de réforme constitutionnelle il y a une semaine. Une réforme qui prévoit, entre autres, la suppression du Sénat et le changement de drapeau. Le président Abdel Aziz a donc décidé de passer en force. Le président demande aux 23 sénateurs frondeurs de la majorité de réviser leur position. C'est à eux de revenir au bercail, fait-il comprendre, ce n'est...
(Autre média 23/03/17)
Conséquence du rejet du projet de révision constitutionnelle par le Sénat, le Président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a annoncé mercredi qu’il était décidé à faire passer son texte par voie référendaire, une décision qui est fortement critiquée par l’opposition. « L’article 38 permet de faire toutes les révisions constitutionnelles sans passer par les deux chambres », a expliqué le chef d’Etat mauritanien lors d’une conférence de presse tenue suite au vote négatif du Sénat. Le projet de révision constitutionnelle...
(RFI 22/03/17)
En Mauritanie, c'est ce mercredi soir 22 mars que le chef de l'Etat devrait réagir après le refus des sénateurs de valider le projet de révision constitutionnelle. Mohamed Ould Abdel Aziz s'exprimera au cours d'une conférence de presse et devrait donc dire quelles sont ses intentions. Décidera-t-il de passer en force ou entendra-t-il les sénateurs ? Pour l'instant rien n'a filtré. Au sein du parti présidentiel, c'est l'expectative. La plupart des membres de l'UPR disent ne pas savoir vers quelle...

Pages