| Africatime
Mardi 23 Décembre 2014
(L'Authentique Quotidien 22/12/14)
L’Assemblée nationale a adopté vendredi soir au cours d’une plénière présidée par le député Mohamed Ould Boilil, son président, le projet de loi organique qui fixe les modalités du rétablissement du renouvellement partiel du Sénat et la durée de la législature de l’Assemblée nationale. Le projet de loi rétablit ainsi le mécanisme de renouvellement partiel régulier du Sénat qui interviendra en 2015 pour les séries "B" et "C" pour un mandat de quatre ans pour l’une et six ans pour l’autre, suivant le résultat du tirage au sort qui doit se dérouler 90 jours au moins avant le jour du scrutin du 1er tour du renouvellement partiel de l’année 2019 tandis que la série "A"...
(Rim Web 22/12/14)
Les mauritaniens sont divisés sur les procédés suivies pour le règlement de la question de l’esclavage. Certains soutiennent l’approche officielle, du Président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, d’autres défendent celle de l’IRA, de Biram Ould Dah Ould Abeid. Des citoyens dont je fais partie, affichent plutôt des positions médianes entre celles de l’autorité publique et de l’ONG antiabolitionniste, pour lesquels, il y a une part d’extrémisme imprudent voire dangereux dans ces deux procédés parfois antagonistes. Pour nous autres, la sève résultante de la combinaison Pouvoir-Biram, est la meilleure pour une issue à cette crise sociale qui couve et qui, même si elle ne menace pas nos générations présentes, elle pourrait être fatales pour nos futures élites et nos progénitures, d’où...
(Financial Afrik 22/12/14)
Paraphé le 31 juillet 2014 et valide pour 2 ans, le protocole de pêche liant la Mauritanie à l’Union Européenne (UE) est arrivé à expiration en décembre 2014 au moment même où l’activiste et leader politique, Birame Dah Ould Abeid, lauréat de l’ONU président de l’initiative pour la Résurgence du Mouvement abolitionniste (IRA) est arrêté à Rosso (200 km au sud de Nouakchott) pour incitation à la haine raciale. Bien avant que le procès ne soit ouvert, l’Union Européenne a...
(AFP 20/12/14)
Cinq pays africains formant le "Groupe des Cinq du Sahel (G5 Sahel)", réunis en sommet vendredi à Nouakchott, ont évalué à 15 milliards de dollars (près de 12,2 milliards d'euros) les besoins de financement pour leurs projets prioritaires pour trois ans, jusqu'à 2017. Le sommet des dirigeants du G5 Sahel, comprenant la Mauritanie, le Niger, le Mali, la Mauritanie, le Burkina Faso et le Tchad, "a retenu et adopté un programme d'investissement prioritaire pour la période 2015-2017, d'un montant de...
(RFI 20/12/14)
Des représentants du Tchad, Mali, Niger, Burkina Faso et de la Mauritanie étaient réunis vendredi 19 décembre à Nouakchott pour un sommet consacré aux questions de sécurité. Dans la soirée, la présidence mauritanienne a fait savoir que les cinq pays lancent un appel au Conseil de sécurité de l'ONU pour la mise en place d'une force internationale afin de « neutraliser les groupes armés ». C'est le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, qui a lancé l'appel, en tant que...
(La Voix de l'Amérique 20/12/14)
Le Tchad, le Mali, le Niger, la Mauritanie et le Burkina Faso, qui forment le "Groupe des Cinq du Sahel (G5 Sahel)" - créé en février - saluent les tentatives des voisins de la Libye et de l'ONU pour "réunir les conditions d'un dialogue entre toutes les parties libyennes à l'exception des groupes terroristes reconnus comme tels". "Néanmoins, le G5 Sahel lance un appel au Conseil de sécurité des Nations unies pour la mise en place, en accord avec l'Union...
(AFP 19/12/14)
Le Tchad, le Mali, le Niger, la Mauritanie et le Burkina Faso ont appelé l'ONU à mettre en place une force internationale "pour neutraliser les groupes armés" en Libye, à l'issue d'un sommet tenu vendredi à Nouakchott Ces pays, rassemblés au sein du "Groupe des Cinq du Sahel (G5 Sahel)", saluent "les efforts déployés par les pays voisins" de la Libye et l'ONU "en vue de réunir les conditions d'un dialogue entre toutes les parties libyennes à l'exception des groupes terroristes reconnus comme tels", selon le communiqué final...
(AFP 19/12/14)
La France a indiqué vendredi suivre "avec attention" la situation de militants anti-esclavagistes en Mauritanie écroués depuis mi-novembre suite à une campagne de dénonciation de l'esclavage et qui doivent être jugés prochainement. Huit militants de l'ONG Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) ont été inculpés et écroués mi-novembre, à la suite de manifestations liées à une campagne contre l'esclavagisme dans le sud du pays. Leur procès pour appartenance à une organisation non reconnue devait s'ouvrir jeudi à Rosso (sud) mais a été reporté d'une semaine après leur refus de comparaître en raison du "non respect des droits de la défense".
(AFP 19/12/14)
Le procès de militants anti-esclavagistes de Mauritanie accusés d'appartenance à une organisation non reconnue, qui devait s'ouvrir jeudi à Rosso (sud), a été reporté d'une semaine après leur refus de comparaître pour vices de procédure, selon des sources concordantes. Ce procès concerne au total huit prévenus, militants de l'ONG Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA)-Mauritanie, inculpés et écroués depuis mi-novembre. Tous ont été arrêtés à la suite de manifestations liées à une campagne récente de l'IRA pour dénoncer l'esclavage à travers des rassemblements, réunions et conférences dans le sud du pays.
(Le Calame 19/12/14)
Le président Mohamed Ould Abdel Aziz, président en exercice de l’Union Africaine (UA), a exprimé sa totale satisfaction au sujet des réalisations du processus de Nouakchott depuis son lancement, et salué les résultats des assises du premier sommet des chefs d’Etat et de gouvernement, jeudi soir au cours d’une conférence de presse. Le processus de Nouakchott vise à instaurer un modèle de coopération pour garantir la sécurité collective face au terrorisme, à la criminalité transnationale et assurer le développement dans...
(Le Soleil 19/12/14)
Le président de la République, Macky Sall, a pris part, hier, à Nouakchott, capitale de la République islamique de Mauritanie, au 1er Sommet des pays participant au processus de Nouakchott sur l’opérationnalisation de l’architecture africaine de paix et de sécurité dans la Région Sahélo-Saharienne. Les chefs d’Etat présents à Nouakchott ont pris des engagements pour une meilleure coopération. A l’occasion du sommet de Nouakchott, le chef de l’Etat, le président Macky Sall, s’est adressé à ses pairs. Selon le président Sall, la paix et la sécurité sont les conditions préalables à la stabilité des Etats. « A Dakar comme à Nouakchott, nous...
(Elhourriya 19/12/14)
Mohamed Ould Abdel Aziz a réagi à la résolution non contraignante du Parlement Européen demandant jeudi au gouvernement mauritanien "la mise en liberté immédiate" de Biram Dah Abeid, arrêté le 11 novembre dernier, à Rosso, dans le sud du pays. "Nous appréhendons bien les raisons non avouées de cette résolution", a déclaré le Chef de l’Etat mauritanien, lors d’une conférence de presse, en marge de la clôture du Sommet du Processus de Nouakchott, cité par l’Agence Mauritanienne d’Information (organe officiel)...
(Le Calame 19/12/14)
Annoncé pour ce jeudi devant le tribunal de Rosso (200 kilomètres au de Nouakchott), le procès de Biram Ould Dah Ould Abeid et ses compagnons, des activistes de l’Initiative du mouvement Abolitionniste (IRA), une ONG anti esclavagiste, est boycotté par la défense. « Les avocats n’ont pas fait le déplacement de Rosso pour éviter de prendre part à une mascarade dont le verdict est connu d’avance » explique à la mi journée M. Hamdi Ould Lehbouss, conseiller du président de...
(Elhourriya 19/12/14)
Sur instruction du président mauritanien, Mohamed Ould Abdelaziz, le militant des droits de l'homme et président de l'ONG anti-esclavagiste IRA-Mauritanie, Biram Dah Abeid comparaîtra, la semaine prochaine, devant le parquet de Rosso, capitale de la wilaya de Trarza, a affirmé à Alakhbar une source bien informée. Selon la même source, le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz avait reçu, mardi passé, Yahfdhou Ould Mohamed Youssef, président de la Cour suprême et Ahmed Ould Elweli, procureur général près la Cour suprême. Ould...
(Agence Mauritanienne d'Info 19/12/14)
La police nationale a célébré jeudi à Nouakchott, le 29e anniversaire de sa fête nationale qui coïncide avec le 18 décembre de chaque année. La direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a organisé à cette occasion une cérémonie de levée des couleurs à l’Ecole de la police nationale, marquée par un défilé des différentes composantes du corps de la police ainsi que par des démonstrations sur l’accomplissement de la mission de ce corps, faites en présence de personnalités militaires...
(AFP 18/12/14)
Deux trafiquants de drogue ont été tués et 10 tonnes de cannabis saisies mercredi par l'armée dans l'extrême nord de la Mauritanie, près de la frontière avec l'Algérie, a annoncé jeudi le président mauritanien. L'armée mauritanienne est intervenue mercredi soir contre un convoi composé de "cinq véhicules" chargés de cannabis qui faisait route mercredi soir en direction du nord du Mali voisin, a annoncé le président Mohamed Ould Abdel Aziz lors d'une conférence de presse. "Deux parmi les trafiquants ont...
(AFP 18/12/14)
Le Parlement européen a appelé jeudi la Mauritanie à libérer les militants de la lutte contre l'esclavage interpellés le mois dernier, dont l'opposant Biram Ould Dah Ould Abeid, et a demandé aux autorités d'agir pour "mettre un terme" à l'esclavage. Dans une résolution non contraignante, le Parlement "condamne fermement l'arrestation et le maintien en détention de Biram Dah Abeid (...) et de ses camarades, et demande leur mise en liberté immédiate". Ces arrestations "constituent des actes de répression de l'opposition politique et de la société civile", affirment les parlementaires...
(AFP 18/12/14)
Huit militants anti-esclavagistes de Mauritanie détenus à Rosso (sud) pour appartenance à une organisation non reconnue ont refusé de se rendre à leur procès qui devait s'ouvrir jeudi, selon un de leurs avocats qui ont dénoncé des vices de procédure. Les prévenus, militants de l'ONG Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA)- Mauritanie, inculpés et écroués depuis mi-novembre, ont été arrêtés à la suite de manifestations liées à une campagne récente de l'IRA pour dénoncer l'esclavage à travers des rassemblements, réunions et conférences dans le sud du pays. Ils étaient appelés à comparaître jeudi devant le tribunal correctionnel de Rosso mais ont refusé...
(RFI 18/12/14)
Le procès de Biram ould Dah ould Abeïd devrait s'ouvrir ce jeudi matin à Rosso. Biram, c'est ce militant anti-esclavagiste, arrivé second à la présidentielle de juin dernier et qui a été arrêté le 11 novembre à Rosso avec plusieurs autres membres de son association, l'IRA. Il participait alors à une caravane qui sillonnait la vallée du fleuve Sénégal pour dénoncer l'accaparement des terres au détriment de la communauté haratine à laquelle il appartient, communauté d'anciens esclaves. Les autorités reprochent...
(Sahara Medias Agency 18/12/14)
Le militant des droits de l’homme, Biram Ould Dah Ould Abeid, a refusé, ce jeudi matin, de se présenter devant le tribunal qui devait siéger à Rosso, ville du sud mauritanien pour le juger lui et ses compagnons arrêtés depuis plus d’un mois. Ould Abeid a justifié ce refus par le fait qu’il a signifié à ses avocats que la session doit se tenir dans un moment propice signifiant que la loi énonce le refus de l’annonce de la date...

Pages