Samedi 24 Juin 2017

Politique : Aziz n’est pas en mesure de quitter le pouvoir en 2019, selon Ould Bederdine

Politique : Aziz n’est pas en mesure de quitter le pouvoir en 2019, selon Ould Bederdine
(L'Authentique Quotidien 19/04/17)
Le président mauritanien M.Mohamed Ould Abdel Aziz

Invité de l’émission Dayv Essahel, ce lundi 17 avril, sur la Chaine privée Sahel TV, le secrétaire général de Union des forces du progrès (UFP), d’ailleurs membre du Forum national pour la démocratie et l’unité, Mr Mohamed Moustapha Ould Bederdine, a signifié dans ses propos que le président M.Mohamed Ould Abdel Aziz n’est pas en mesure de céder le pouvoir en 2019.

Selon Ould Bederdine, les pratiques politiciennes et tactiques menées par Ould Abdel Aziz ne sont pas prometteuses et n’offre aucun espoir aux mauritaniens.

Les amendements constitutionnels, l’absence du dialogue politique inclusif, les crises sur les différents plans politique, économique, social, la hausse vertigineuse des prix des denrées, compliquent son départ a-t-il déclaré.

Quelqu’un qui ne reconnait pas l’opposition et qui refuse d’aller aux concertations pour éviter au pays de sombrer dans des difficultés dont les dimensions peuvent être désastreuses ne réfléchit pas sur une alternance pacifique au pouvoir, dira le leader de l’opposition. En ces termes, "celui qui pense partir prépare son départ...".

Pourquoi des réformes constitutionnelles dont on ignore les conséquences alors que des mauritaniens se lamentent pour manger, se soigner, aller à l’école…, ajoute Ould Bederdine.

Pour ce qui est de la démarche qui sera entreprise par le FNDU afin de faire échouer le vote référendaire : une vaste campagne de sensibilisation sera entamée sur toute l’étendue du territoire national, en plus des meetings, des débats sur le sujet qui seront animés.

Du coup, il a salué l’esprit citoyen des sénateurs devant les amendements constitutionnels. Il a ajouté que même si leur mandat a expiré depuis, ils ont manifesté leur refus pour que le pays n’aille pas droit au mur.

Il existe une parfaite collaboration entre les sénateurs opposants avec l’opposition et il a rappelé que ces derniers seraient travaillés leurs camarades de la majorité pour repousser les amendements constitutionnels,a-t-il conclut.

Synthèse A.S

Tawary

Commentaires facebook