Lundi 11 Décembre 2017

Mauritanie : la renaissance d’une armée

Mauritanie : la renaissance d’une armée
(Jeune Afrique 16/11/17)
Des soldats mauritaniens

Après que les forces militaires ont essuyé de cuisantes défaites face aux jihadistes, des réformes ont été engagées, et des moyens mobilisés. Pour quels résultats ? Parmi les armées du G5 Sahel unies dans la lutte contre le jihadisme (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), deux se distinguent tout particulièrement : la tchadienne et… la mauritanienne. Car elle est de création récente, puisque sa mise à niveau et sa combativité datent de moins de dix ans.

Ce redressement s’est effectué selon la volonté du président, qui en a donné les moyens, et sous la houlette de son chef d’état-major, Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed, dit Ould Ghazouani. Il suscite aujourd’hui les éloges des Américains et des Français qui l’ont épaulé.

À vrai dire, l’armée mauritanienne a d’abord connu les affres de la défaite. Lorsque le président Moktar Ould Daddah se partage le Sahara occidental avec le roi du Maroc, en 1975, il dispose de moins de 5 000 soldats pour combattre celui qui le leur conteste : le Front Polisario. Il enrôle à tour de bras de jeunes recrues que l’on envoie guerroyer en plein désert sans formation ni ravitaillement, avec pour seules armes des pétoires ; 2 000 y perdent la vie.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/489384/politique/mauritanie-la-renaissan...

Commentaires facebook