Dimanche 24 Septembre 2017

Les Américains “déçus” par la Mauritanie

Les Américains “déçus” par la Mauritanie
(MondAfrique 13/09/17)
L'ambassadeur américain en Mauritanie, Larry André, dans un entretien à cœur ouvert avec Sahara Media.

Le refus d’accès à la Mauritanie essuyé par des abolitionnistes américains qui voulaient se rendre à Nouakchott est difficile à comprendre…» , a déclaré l'ambassadeur américain en Mauritanie, Larry André, dans un entretien avec le "quotidien de Nouakchott" réalisé par Khalilou Diagana. Extraits.

Douze militants abolitionnistes américains, sur invitation de SOS Esclave Mauritanie, devaient séjourner en Mauritanie, du 08 au 15 septembre 2017. A leur arrivée à l’aéroport international Oumtounsi de Nouakchott, ils n’ont pas été autorisés à entrer en territoire mauritanien.

La délégation comprenant, entre autres, Jesse Jackson et Sean Tenner, a été ré-embarquée dans un avion, le 08 septembre, vers 23 heures, à destination de Paris. Entre autres raisons de ce refoulement, les autorités mauritaniennes ont fait état d’un « programme de visite non concerté. »

Ce refoulement aura-t-il des conséquences sur les rapports entre la Mauritanie et les Etats-Unis ? Quels étaient les vrais objectifs de cette visite ?

Quotidien de Nouakchott : Le ministre mauritanien de la culture, porte-parole du gouvernement, a déclaré que les autorités mauritaniennes ont signifié à la délégation des abolitionnistes, par l’entremise de l’ambassade des Etats-Unis à Nouakchott, qu’ils n’auront pas accès au territoire mauritanien. Que répondez-vous ?

Larry André : Je connais ce groupe depuis longtemps. Il est composé de militants pour la paix, pour l’entente entre les communautés, il est très impliqué, aux Etats-Unis, dans la lutte pour une meilleure compréhension entre les composantes de notre pays. L’esprit qui anime ce groupe est celui du révérend Jesse Jackson. Un homme avec qui j’ai travaillé ailleurs en Afrique. Jesse Jackson insiste toujours sur la souveraineté absolue de tous les pays. Il a toujours refusé de s’inscrire dans une démarche de reproche à l’encontre des dirigeants africains. Il est très respectueux de la souveraineté du continent. La délégation empêchée d’entrer en Mauritanie est inspirée par Jesse Jackson qui était le bras droit de Martin Luther KING ;

Sur demande de cette délégation, nous avons travaillé pour faciliter sa visite en Mauritanie. Ce travail a commencé en juillet par des contacts avec le gouvernement mauritanien. Les deux principaux dirigeants de ce groupe, monsieur Sean Tenner et Monsieur Jonathan L. Jackson, fils de Jesse Jackson ont expliqué qu’ils étaient déjà en contact avec la société civile mauritanienne.

Ils ont reçu à Chicago de grands leaders de cette société civile, notamment Boubacar Ould Messoud, président de SOS Esclaves et Biram Dah Abeid,président de l’Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA). Ils ont donc expliqué qu’ils connaissent le point de vue de cette société civile mauritanienne et que par conséquent, ils voulaient venir en Mauritanie pour entendre le point de vue du gouvernement.

Ils ont affirmé avoir constaté que ce gouvernement a fait d’importantes réalisations dans la lutte contre l’esclavage à travers les tribunaux spéciaux chargés de la répression de cette pratique, l’agence Tadamoun pour la lutte contre les séquelles de l’esclavage et la pauvreté…. Cette visite était d’abord une réponse à une invitation de Boubacar Ould Messoud qui avait été reçu aux Etats-Unis par ces abolitionnistes, ensuite pour avoir une meilleure compréhension du point de vue et des progrès du gouvernement mauritanien en matière de lutte contre l’esclavage.

Lire la suite sur: https://mondafrique.com/diplomatie-americaine-decue-mauritanie/

Commentaires facebook