Le problème de la double nationalité | Africatime
Samedi 30 Août 2014

Le problème de la double nationalité

Le problème de la double nationalité
(Cridem 04/06/13)

Après une semaine d’incarcération à la prison de Dar Naîm, Abderrahmane Gako retrouve le goût de la liberté. Contre une caution de 100.000 UM il avait en effet bénéficié d’une liberté provisoire.

Abderrahmane Gako a été arrêté lors qu’il se présenta au Centre d’enrôlement de Sebkha pour se faire enregistrer sur les registres des titres sécurisés. Pour son malheur, il trimbalait des pièces Sénégalaises. Arrêté, il a été déferré au Parquet où il tentera de plaider sa cause, soulignant qu’il ne croyait pas que la détention d’une double nationalité était un délit.

Selon lui, plusieurs pays africains permettent la double nationalité. Les Magistrats lui diront qu’en Mauritanie, c’est un délit car la double nationalité n’est pas encore reconnue.

Malgré ses protestations, soulignant que beaucoup de Mauritaniens détiennent la double nationalité, il fut orienté vers le juge d’instruction du 6ème Cabinet qui lui fit comprendre que non seulement, il détenait par devers lui deux pièces d’état-civil, dont les uns Sénégalais et les autres Mauritaniens, mais dans ses derniers il y est mentionné qu’il s’appelle Abderrahmane Mamadou Gako et dans ses pièces Sénégalaises, il se faisait appeler Yacoub Gako.

Il fut placé en prison. Son cas a soulevé un débat intéressant parmi les habitués du Palais de Justice qui se glosèrent sur les avantages de la double nationalité pour un pays comme la Mauritanie dont les ressortissants sont éparpillés dans les quatre coins du globe. Certains y voient un facteur de développement de notre pays, car beaucoup de Mauritaniens ayant obtenu des nationalités ailleurs se voient exclure leur Mauritanie, ce qui compromet l’avenir de leurs enfants.

COMMENTAIRES
0
Commentaires
Connectez - vous afin de pouvoir commenter ce contenu