Lundi 23 Avril 2018

Le faible enrôlement à l’état civil empêche la scolarisation des enfants mauritaniens (HRW)

Le faible enrôlement à l’état civil empêche la scolarisation des enfants mauritaniens (HRW)
(APA 30/03/18)

APA-Nouakchott (Mauritanie)-L’ONG internationale Human Rights Watch (HRW) a déploré le faiblement enrôlement des enfants à l’état civil, affirmant que cette situation empêche leur scolarisation.

« Le processus national d’enrôlement à l’état civil en Mauritanie empêche certains enfants de s’inscrire à l’école publique et de passer des examens nationaux obligatoires », a indiqué HRW dans un communiqué reçu jeudi à APA.

L’ONG souligne que de « nombreux Mauritaniens n’ont pas pu mener à bien la procédure d’enrôlement biométrique à l’état civil qui a débuté en 2011 », alors que « tout résident, de nationalité mauritanienne ou non, a l’obligation de fournir une série de papiers officiels ».

« Or, ajoute le texte, de nombreuses personnes n’ont pas les documents nécessaires et rencontrent beaucoup de difficultés pour mener à bien la procédure requise pour les remplacer.

Notre source de préciser que même ceux qui ont trouvé une solution provisoire pour s’inscrire à l’école ne peuvent pas passer les examens nationaux à la fin du primaire, du collège et du lycée, nécessaires pour être admis au cycle suivant.

Suffisant pour qu’elle invite le gouvernement mauritanien à modifier ses politiques pour veiller à ce qu’aucun enfant en âge d’être scolarisé ne soit privé de ce droit parce qu’il n’a pas les documents d’identité exigés.

Ce gouvernement « devrait veiller à ce que le droit des enfants à l’éducation ne soit plus la victime collatérale de cette procédure d’enrôlement à l’état civil », a dit Sarah Leah Whitson, directrice de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord à HRW, citée par le communiqué.

Commentaires facebook