Dimanche 10 Décembre 2017

Dans le monde

(AFP)

Le candidat républicain au Sénat américain Roy Moore n’est pas venu à l’office dimanche dans son église baptiste de l'Alabama, mais ses proches étaient là, soudés derrière l'ancien magistrat et convaincus que les accusations d'attouchements sur mineures étaient inventées.

"Ce sont des mensonges", lance d'une voix fatiguée la petite soeur du candidat, Nancy Barksdale.

(AFP)

Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a qualifié dimanche de "stupide" la guerre au Yémen, contraire, selon lui, aux intérêts mêmes des pays engagés, et dit espérer que l'intervention de Donald Trump facilitera l'acheminement de l'aide humanitaire.

"Je trouve que c'est une guerre stupide, (...) contre les intérêts de l'Arabie saoudite et des Emirats" arabes unis, a déclaré le dirigeant lors d'un entretien à la chaîne américaine CNN.

(AFP)

Une alliance réunissant les anciens rebelles maoïstes et le parti communiste CNP-UML a gagné la majorité des sièges aux législatives au Népal et devrait former le nouveau gouvernement, selon des résultats préliminaires rendus publics dimanche.

Les Népalais ont voté jeudi dans le sud du pays, onze jours après la tenue du scrutin dans le nord montagneux, dans l'espoir de tourner la page de l'instabilité qui mine ce pays pauvre de l'Himalaya depuis la fin d'une sanglante guerre civile il y a une décennie.

(AFP)

Emmanuel Macron a appelé dimanche le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à "des gestes courageux envers les Palestiniens", citant notamment "le gel de la colonisation", tout en condamnant "toutes les formes d'attaques" contre Israël ces "derniers jours".

(AFP)

Fortes chutes de neige, vents violents, verglas ou encore précipitations: le mauvais temps a frappé dimanche la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, perturbant les transports et privant des milliers de foyers d'électricité.

En France, 32 départements étaient placés en vigilance orange dimanche en fin d'après-midi, notamment dans le Nord et le Pas-de-Calais où de forts vents ont privé d'électricité 20.000 foyers.

Le matin, c'est en raison de la neige que 8.000 foyers avaient d'abord été privés de courant.

(AFP)

Un Palestinien a poignardé et sérieusement blessé dimanche un garde de sécurité israélien à Jérusalem, a annoncé la police en qualifiant l'attaque de "terroriste".

L'attaque est survenue dans la principale gare routière de la ville, sur fond de vives tensions créées par la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.

Selon le porte-parole de la police Micky Rosenfeld, l'assaillant a été arrêté.

Sur Twitter, M. Rosenfeld a décrit l'attaque comme "terroriste".

(AFP)

Des dizaines de milliers de manifestants sont à nouveau descendus dans la rue dimanche au Moyen-Orient et ailleurs dans le monde pour crier leur colère contre la décision controversée du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.

Dans les Territoires palestiniens, des heurts ont opposé pour le quatrième jour consécutif des Palestiniens aux forces israéliennes, même si leur ampleur a diminué, ont constaté des photographes de l'AFP.

(AFP)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accusé l'Europe d'"hypocrisie" au sujet de la condamnation de la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël.

M. Netanyahu a tenu ces propos avant de quitter dans la nuit Israël pour Paris où il devait rencontrer dimanche le président français Emmanuel Macron avant de s'envoler pour Bruxelles pour une rencontre avec les chefs de la diplomatie de l'Union européenne.

(AFP)

Plusieurs milliers de partisans de l'opposant au pouvoir ukrainien Mikheïl Saakachvili se sont rassemblés dimanche dans le centre de Kiev pour exiger sa libération et la destitution de son rival, le président Petro Porochenko.

Les manifestants ont défilé dans les rues en tenant des panneaux aux slogans antigouvernementaux et anticorruption, ainsi que des dessins représentant M. Porochenko derrière les barreaux, a constaté un journaliste de l'AFP.

(AFP)

La Grande-Bretagne et l'Iran ont insisté dimanche sur les gros progrès encore nécessaires à l'amélioration de leur relation à l'occasion d'une visite à Téhéran du chef de la diplomatie britannique, Boris Johnson.

(AFP)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a qualifié dimanche Israël d'"Etat terroriste" qui "tue des enfants", ajoutant qu'il "lutterait par tous les moyens" contre la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale de l'Etat hébreu.

"La Palestine est une victime innocente (...) Quant à Israël, c'est un Etat terroriste, oui, terroriste !", a lancé M. Erdogan lors d'un discours enflammé à Sivas (centre). "Nous n'abandonnerons pas Jérusalem à la merci d'un Etat qui tue des enfants", a-t-il ajouté.

(AFP)

Rescapée du premier bombardement atomique de l'Histoire le 6 août 1945 à Hiroshima, Setsuko Thurlow a, lors la cérémonie de remise du prix Nobel de la paix à des militants antinucléaires dimanche à Oslo, raconté l'horreur qu'elle a vue ce jour-là.

"Je n'avais que 13 ans lorsque les États-Unis ont largué la première bombe atomique sur ma ville, Hiroshima. Je me souviens encore vivement de ce matin-là. À 8h15, j'ai vu de la fenêtre un éclair blanc-bleuté aveuglant. Je me rappelle avoir eu la sensation de flotter dans l'air".

(AFP)

Le tribunal suprême électoral (TSE) a confirmé dimanche une légère avance du président sortant Juan Orlando Hernandez sur son adversaire de gauche Salvador Nasralla à l'issue d'un recomptage partiel des voix de la présidentielle du 26 novembre au Honduras, plongé dans une crise politique.

Le président du tribunal, David Matamoros, a indiqué que le "résultat est conforme" à celui obtenu auparavant donnant une avance de 1,6 point à M. Hernandez après le recomptage depuis jeudi de quelque 4.753 urnes aux bulletins de votes contestés.

(AFP)

Des milliers d'Indonésiensmusulmans ont manifesté dimanche à Jakarta contre la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, afin de montrer leur solidarité avec les Palestiniens.

Les manifestants, qui étaient plus de 5.000 selon la police et dont beaucoup portaient des tenues islamiques --robes blanches et calottes--, se sont rassemblés à l'extérieur de l'ambassade américaine dans ce pays qui compte la plus forte population majoritairement musulmane au monde.

(AFP)

Les différents corps de l'armée irakienne ont défilé dimanche à Bagdad pour fêter la victoire militaire contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI), annoncée par le Premier ministre Haider al-Abadi.

La parade militaire a eu lieu sur la place du monument au soldat inconnu, dans la Zone verte, secteur ultra-protégé de la capitale où se trouvent les principaux ministères et les ambassades, selon des participants. Des hélicoptères et des avions de combat ont survolé le ciel.

(AFP)

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a annoncé l'avoir emporté sur le groupe Etat islamique (EI), mais cette victoire militaire reste fragile tant que les causes ayant favorisé l'essor des jihadistes n'auront pas été extirpées, estiment les experts.

La bataille fut longue et d'une extrême violence contre le groupe jihadiste sunnite, qui avait pris le contrôle en 2014 de larges pans du territoire et constituait une menace existentielle pour l'Irak.

Mais les succès militaires ne suffisent pas.

(AFP)

Les forces de sécurité libanaises ont fait usage de gaz lacrymogènes et de canons à eau dimanche lors d'une rare manifestation près de l'ambassade des Etats-Unis contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël.

Plusieurs centaines de manifestants pro-palestiniens se sont rassemblés près de l'ambassade américaine située dans la localité de Awkar, au nord de la capitale Beyrouth, a constaté un photographe de l'AFP.

(AFP)

La synagogue de Göteborg (ouest), la deuxième ville de Suède, a fait l'objet samedi soir tard d'une tentative d'incendie rapidement maitrisé, a annoncé la police.

"Un objet brûlant a été lancé sur le bâtiment mais (l'incendie) n'a pas pris", a indiqué un porte-parole de la police Lars Tunefjord à l'agence locale TT, affirmant enquêter sur le motif de l'attaque. L'incident s'est produit peu après 22H00 (21H00 GMT).

(AFP)

La Commission européenne et le gouvernement britannique ont affiché leur soulagement après leur accord de vendredi pour organiser le Brexit. Mais ce premier chapitre de leurs négociations n'est pas clos avec ce compromis provisoire, qui laisse des questions en suspens.

Après six mois de tractations, la percée de vendredi va permettre d'ouvrir une deuxième phase de discussions, incluant la future relation commerciale entre l'UE et Londres, si les dirigeants des 27 en conviennent lors d'un sommet le 15 décembre à Bruxelles.

(AFP)

Donald Trump a plaidé samedi contre le racisme et pour l'égalité des chances lors de l'inauguration d'un musée des droits civiques à Jackson (Mississippi, sud), événement qui avait été boycotté par plusieurs personnalités noires, dont le maire.

"Nous voulons que notre pays soit un endroit où chaque enfant, quelles que soient ses origines, puisse grandir sans peur, sans connaître la haine et entouré d'amour, d'opportunités et d'espoir", a déclaré le président, après avoir visité le tout nouveau musée des droits civiques du Mississippi.

(AFP)

Les habitants de l’Alabama en ont marre qu’on les accuse de soutenir un pédophile.

Depuis plus d’un mois, les médias américains leur rappellent qu’ils sont sur le point d’élire sénateur un homme accusé d’attouchements sur des mineures dans les années 1970: Roy Moore, ancien haut magistrat ultra-conservateur, qui a consacré sa vie à défendre la place de Dieu dans la justice et le gouvernement et s'est fait autrefois destituer pour avoir installé une statue des Dix Commandements dans le bâtiment de la cour suprême de l'Alabama.

(AFP)

Il promet depuis son luxueux appartement de Manhattan de tout faire pour démocratiser le régime chinois: en quelques mois, le milliardaire chinois Guo Wengui est devenu l'un des plus féroces critiques de Pékin, plus que jamais décidé à en exposer les travers.

Après deux ans de voyages, le magnat de l'immobilier s'est installé en avril à New York, dans une suite au 18e étage d'un hôtel face à Central Park. Et attend avec optimisme, en compagnie de sa femme, le résultat d'une demande d'asile déposée en septembre.

(AFP)

Des Français et des Algériens, certains arrivant de Syrie, ont rejoint les rangs du groupe Etat islamique dans le nord de l'Afghanistan, où les insurgés ont établi de nouvelles bases, selon des sources concordantes interrogées par l'AFP.

C'est la première fois que la présence de combattants français - tout au moins francophones - est confirmée au sein de l'EI en Afghanistan par des témoins et des responsables interrogés depuis Kaboul.

(AFP)

La destruction de l'Humanité ne tient "qu'à un coup de sang", se sont alarmés dimanche les militants antinucléaires en recevant à Oslo le prix de la paix, avant que les autres Nobel ne soient remis à Stockholm.

"Sera-ce la fin des armes nucléaires ou notre fin à nous?", a lancé Beatrice Fihn, la directrice de la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires (ICAN), lors d'une cérémonie à Oslo.

(AFP)

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a appelé dimanche à se "préparer pour l'élection présidentielle" de 2018, où il devrait se représenter, avant même de connaître le résultat du scrutin du jour, les municipales, boycotté par une grande partie de l'opposition.

Le dirigeant socialiste s'exprimait face à la presse à l'issue d'une journée électorale marquée par une participation apparemment faible, avec de nombreux bureaux de vote quasi-déserts, alors que la victoire du camp présidentiel semble presque assurée.

(AFP)

Messageries dédiées, ordinateurs dans les écoles: des géants technologiques comme Facebook ou Google tentent de fidéliser, dès leur plus jeune âge, les enfants à leurs produits, au grand dam des associations de protection de l'enfance.

En lançant lundi aux Etats-Unis Messenger Kids, une version de sa messagerie adaptée aux 6-12 ans, Facebook a mis pour la première fois le pied sur ce marché sensible.

Le groupe américain marche sur des oeufs et assure que l'application est conforme à la réglementation sur la protection des enfants sur internet.

(AFP)

Pierre-Emerick Aubameyang est devenu samedi le meilleur buteur africain de l'histoire de la Bundesliga, en marquant son 97e but en championnat d'Allemagne lors de la défaite de Dortmund à domicile contre Brême (1-2).

Le buteur gabonais de 28 ans, ancien ballon d'Or africain, a égalisé pour son équipe à la 57e minute. Son but avait d'abord été attribué à un défenseur de Brême contre son camp, mais lui a été réattribué par la Ligue allemande de football.

"Aubam" dépasse ainsi le Ghanéen Anthony Yeboah, qui avait marqué 96 buts avec l'Eintracht Francfort puis Hambourg.

(AFP)

Le feu a continué de faire rage samedi dans le sud de la Californie, où le vent commençait à faiblir, offrant l'espoir d'un répit aux pompiers comme aux habitants.

En plein mois de décembre, plus de 70.000 hectares ont déjà été réduits en cendres depuis lundi dans les régions de Los Angeles, Santa Barbara au nord et San Diego au sud, mais le feu n'a fait à ce stade qu'une seule victime.

(AFP)

Le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson tentait samedi de pousser à la libération d'une Irano-britannique détenue depuis 2016 en Iran, à l'occasion d'une visite à Téhéran marquée également par des discussions sur le nucléaire.

Il s'agit de la première visite d'un ministre britannique des Affaires étrangères en Iran depuis la signature en 2015 d'un accord historique entre Téhéran et six grandes puissances, dont la Grande-Bretagne, qui limite le programme nucléaire de Téhéran.

(AFP)

Les organisations humanitaires ont prévenu samedi les autorités birmanes qu'elles boycotteraient tout camp qui serait installé dans l'Etat Rakhine pour les réfugiés rohingyas de retour du Bangladesh, soulignant qu'ils devraient être autorisés à rentrer directement dans leurs foyers.

Plus d'une dizaine d'organisations humanitaires dont Save the Children et Oxfam se sont déclarées "préoccupées" par des annonces récentes sur le lancement dans deux mois d'un programme de rapatriement en Birmanie des Rohingyas.

(AFP)

Survivante du premier bombardement atomique de l'histoire et militante du désarmement, la Canadienne d'origine japonaise Setsuko Thurlow reçoit dimanche à Oslo le prix Nobel de la paix au nom de la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires (ICAN), organisation lauréate cette année et dont elle est ambassadrice.

Née de parents pacifistes le 3 janvier 1932, elle est écolière quand se produit l'événement qui allait bouleverser sa vie et changer le monde à jamais: le bombardement atomique de sa ville natale, Hiroshima, le 6 août 1945.

(AFP)

La Corée du Nord a accusé les Etats-Unis de "chantage nucléaire" lors de discussions avec un haut responsable de l'ONU, mais a accepté de communiquer régulièrement avec l'organisation mondiale, a annoncé l'agence nord-coréenne.

Le diplomate américain Jeffrey Feltman, secrétaire général adjoint des Nations unies aux Affaires politiques, est arrivé samedi à Pékin après une visite de cinq jours à Pyongyang visant à désamorcer la crise dans la péninsule coréenne.

(AFP)

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a annoncé la victoire sur le groupe jihadiste État islamique (EI) qui avait menacé en 2014 l'existence même de l’État irakien en s'emparant du tiers de son territoire.

Dans un discours solennel prononcé samedi devant le ministère de la Défense à Bagdad en présence de représentants de tous les corps d'armée, M. Abadi a annoncé que la prochaine bataille serait la lutte contre la corruption, véritable cancer qui obère le développement du pays.

(AFP)

Le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson était samedi en Iran pour des discussions concernant l'accord nucléaire, les conflits régionaux mais aussi le sort d'une Irano-britannique détenue depuis 2016 dans ce pays.

Arrivé à Téhéran en milieu de matinée selon l'agence de presse iranienne ISNA, M. Johnson a rencontré son homologue iranien Mohammad Javad Zarif pour évoquer également l'accord sur le nucléaire iranien et le conflit au Yémen.

(AFP)

L'ex-président géorgien Mikheïl Saakachvili a entamé une grève de la faim pour protester contre son arrestation en Ukraine où il est accusé d'avoir fomenté un coup d'Etat soutenu par la Russie, ont annoncé samedi son avocat et ses partisans.

Les services de sécurité ukrainiens ont annoncé avoir réussi à arrêter à nouveau vendredi l'ancien président, après avoir échoué dans une tentative précédente de détenir cet adversaire du président ukrainien Petro Porochenko.