| Africatime
Mercredi 22 Mars 2017
(Le Défi Média 25/01/17)
Le leader PTr Navin Ramgoolam participera à la marche de protestation contre la passation de pouvoir entre sir Anerood Jugnauth et Pravind Jugnauth pour le poste de Premier ministre. C’est ce que Navin Ramgoolam a annoncé en conférence de presse mercredi après-midi 25 janvier à l’issue du bureau politique travailliste au square Guy-Rozemont à Port-Louis. Cette marche est organisée par les partis de l’Opposition parlementaire : le PMSD, le MMM, le PTr et Mouvement patriotique. La décision d’organiser cette marche a été prise lundi 23 janvier lors d’une réunion entre les députés de ces quatre partis, soit le jour même où le nouveau Premier ministre Pravind Jugnauth a prêté serment après la démission de sir Anerood Jugnauth comme Premier ministre...
(Le Défi Média 25/01/17)
Le Groupe réfugiés Chagos (GRC) dit non au package de £ 40 millions [environ Rs 2 milliards] proposé par le gouvernement anglais. Olivier Bancoult, leader du GRC, dans une déclaration à Radio Plus mercredi 25 janvier, qualifie de «piège» ce package de £ 40 millions. Il a officiellement fait connaître sa position mercredi 25 janvier au haut-commissaire britannique en adressant une lettre en ce sens. Il y a deux semaines, le gouvernement anglais a demandé à la communauté chagossienne de faire connaître sa position sur le package proposé. Dans un communiqué mercredi 16 novembre 2016, la baronne Anelay de St. John’s, ministre d’État aux Affaires étrangères et au Commonwealth, avait annoncé «that the Government has decided against resettlement of the...
(Le Défi Média 25/01/17)
Rezistans ek Alternativ estime que la passation de pouvoir entre sir Anerood Jugnauth et Pravind Jugnauth, leader du MSM, pour le poste de Premier ministre est «illégitime». Les dirigeants de Rezistans ek Alternativ, en conférence de presse mercredi 25 janvier, annonce qu’ils s’en remettront à la justice pour contester la nomination de Pravind Jugnauth au poste de Premier ministre. Ils disent avoir déjà eu une série de consultations avec leur panel d’avocats mené par Me Rex Stéphen. Selon Jean Yves Chavrimootoo et Kugan Parapen, les pouvoirs de la présidente de la République ont été «usurpés», et la nomination de Pravind Jugnauth au poste de Premier ministre est «anticonstitutionnelle». C’est dans ce sens que Rezistans ek Alternativ s’en remettra à la...
(Agence Ecofin 25/01/17)
Le gestionnaire d'actifs Barak Fund Investment Management, basé à l'Île Maurice, a indiqué être confiant sur un développement positif du premier fonds sous sa gestion, et destiné à des investissements sur des actifs commerciaux africains conformes à la Sharia. De 10 millions $ à son lancement fin octobre 2016, le volume de ses actifs sous gestion aurait déjà doublé entre temps, pour atteindre 20 millions $. Le fonds, lancé à l'initiative d'Ibdar Bank, un groupe financier basé au Bahrain, est ouvert aux investisseurs qui souhaitent, tout en investissant en dollars américain, être exposés à des placements sur des transactions commerciales qui sont compatibles aux valeurs islamiques.
(Jeune Afrique 24/01/17)
La Française Christine Lagarde, patronne du Fonds monétaire international (FMI), se rendra en Centrafrique, en Ouganda et à l'Île Maurice d'ici au 1er février dans le cadre d'une tournée africaine. Un mois après être intervenue au sommet extraordinaire des chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États d’Afrique centrale (Cemac), à Yaoundé au Cameroun, la directrice générale du FMI débute ce mardi 24 janvier une tournée d’une semaine en Afrique. Elle se rendra en Centrafrique, puis en Ouganda et à l’Île Maurice d’où elle repartira le mercredi 1er février. Plusieurs rencontres avec des responsables gouvernementaux de chacun de ces pays...
(RFI 24/01/17)
Pour la 2e fois de son histoire, l’île Maurice a institué une commission d’enquête sur la drogue. Alors même que ces travaux sont en cours, le pays a assisté a des saisies record de stupéfiants et à une série d’arrestations de policiers. L’opinion publique s’interroge sur le poids de la mafia de la drogue dans les affaires du pays. Surtout depuis qu’un policier, arrêté pour trafic de stupéfiants, a été retrouvé mort dans sa cellule.
(Le Défi Média 24/01/17)
Dans le cadre de sa visite sur le continent, Christine Lagarde, directrice-générale du Fonds Monétaire International (FMI), sera à Maurice la semaine prochaine. Elle rencontrera des dirigeants du gouvernement et inaugurera une conférence de l’Africa Training Institute (ATI). Cet événement, prévu pour le 1er février, portera sur les implications pour l’Afrique des réformes réglementaires des activités bancaires transfrontières, un aspect de plus en plus important sur le paysage bancaire du continent. À mesure que leur importance systémique s’accroît dans bon nombre de juridictions, les banques panafricaines remplacent dans bien des cas les rôles des banques européennes traditionnelles. L’expansion de ces banques sur le continent entraîne donc certes des bénéfices pour leurs économies domestiques, mais soulève aussi des défis pour une...
(Agence Ecofin 24/01/17)
En 2016, l'île Maurice a enregistré une augmentation de 11% en termes d’arrivées de touristes par rapport à 2015. Les arrivées sont passées de 1,15 million à 1,28 million en 2016. Cette hausse est notamment due à une arrivée massive de touristes européens (734 506) qui représentent les deux tiers des visiteurs de 2016. Le tourisme est un des poumons de l'économie mauricienne et une source importante de devises fortes pour l'île, connue pour ses spas de luxe et ses plages paradisiaques. Les revenus du secteur se sont élevés à environ 1,4 milliard de dollars. Le bureau de statistiques prévoit pour 2017 que les arrivées de touristes augmenteront de 4.3 %, pour atteindre 1,3 million. Les revenus sont attendus à environ 1,6 milliard de dollars.
(AFP 23/01/17)
Le Premier ministre mauricien, sir Anerood Jugnauth, a présenté lundi sa démission à la présidente Ameenah Gurib-Fakim, qui a aussitôt nommé son fils Pravind Jugnauth pour le remplacer, a constaté un journaliste de l'AFP. M. Jugnauth, 86 ans, un cacique de la vie politique mauricienne, avait annoncé samedi son intention de ne pas aller au bout de son mandat, censé prendre fin en 2019. "Le poste de Premier ministre est une fonction qui comprend de grandes responsabilités. C'est un grand fardeau. Je l'ai assumé, mais maintenant il est temps de céder la place aux jeunes", a-t-il déclaré après avoir présenté sa démission.
(RFI 23/01/17)
Un nouveau gouvernement s'installe à l'île Maurice ce lundi 23 janvier. Deux ans après son retour au pouvoir, le vétéran Sir Anerood Jugnauth démissionne de son poste de Premier ministre. A 86 ans, il cède sa place à son fils Pravind Jugnauth, 55 ans. Un passage de témoin vivement critiqué par les partis d'opposition. La coalition au pouvoir estime pour sa part respecter la Constitution du pays et la démocratie. Dans son allocution télévisée pour expliquer son départ de la primature, Sir Anerood Jugnauth a fait deux grandes annonces. D'abord qu'il cède sa place à un leader « plus jeune et plus dynamique », en l'occurrence son fils Pravind Jugnauth.
(Le Défi Média 23/01/17)
La monnaie locale, en 2016, a baissé par rapport à des devises utilisées pour payer les factures d’importation, à l’instar du dollar et du yen japonais. Pour compliquer une situation difficile pour le déficit commercial, la roupie s’est appréciée par rapport à la livre sterling. Entre décembre 2015 et décembre 2016, la roupie a perdu 1,4 % face au dollar américain, devise de référence dans le monde. Le mois dernier, en moyenne, pour acheter un dollar il a fallu débourser Rs 36,17 contre Rs 35,66. La différence, rappelons-le, est celle entre la moyenne du taux de change sur 12 mois. C’est ce qui ressort du bulletin mensuel de la Banque de Maurice, rendu public sur son site ce vendredi 20...
(Seychelles News Agency 23/01/17)
Le président des Seychelles Danny Faure a envoyé un message de félicitations au nouveau Premier ministre mauricien Pravind Jugnauth. Il succède à son père sir Anerood Jugnauth qui a démissionné. Dans sa lettre, le président Faure a souligné le lien particulier qui unit les deux pays au patrimoine commun en tant que nations insulaires sœurs. «Notre culture, notre langage et notre histoire partagés, dynamisent encore plus notre vision d'un avenir commun et de notre place dans le monde en tant que voisins insulaires de l'Océan Indien», a déclaré le président Faure. Il a en outre donné son engagement qu'il travaillerait étroitement avec le Premier ministre Jugnauth pour préserver et favoriser le lien inaliénable d'amitié entre les deux pays. Le Président...
(Le Défi Média 23/01/17)
Le Comprehensive Economic Cooperation and Partnership Agreement entre l'Inde et Maurice ne concernera pas que le commerce. La partie mauricienne veut créer un fond contributif pour financer les projets d'infrastructure publique. Le ministère des Affaires étrangères a déjà finalisé le rapport qui servira de base de négociation pour conclure le Comprehensive Economic Cooperation and Partnership Agreement (CECPA). Parmi les propositions, figure la création d'un fond commun à être utilisé pour les développements infrastructurels. Il faut maintenant attendre le rapport des Indiens pour savoir leur position. « Avec le financement du Metro Express, nous avons eu l'idée de créer un fonds commun pour les infrastructures entre Maurice et l'Inde," confie une source proche du dossier. La création d'un Mauritius-India Infrastructure Fund...
(Agence Ecofin 23/01/17)
Sir Anerood Jugnauth (photo), premier ministre de Maurice, 86 ans, a annoncé sa démission et sa volonté de céder sa place à son fils Pravind Jugnauth. « Je soumettrai ma démission lundi à la présidente de la République. Je cèderai ma place à un leader plus jeune et plus dynamique, Pravind Jugnauth, qui dispose d'une majorité au Parlement », a-t-il déclaré à la télévision. Sir Anerood Jugnauth a été Premier ministre pour la première fois en 1982. Il a occupé le poste durant 16 années, ainsi que la présidence de la République durant 9 ans entre 2003 et 2012. Son fils Pravind, 55 ans, ministre des Finances, dirige le premier parti de la coalition et, à ce titre, peut en...
(Jeune Afrique 20/01/17)
Le témoignage de l'ancien candidat à la tête de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) dépeint, sans demi-mesure, les dérives de l’institution. Encore un coup dur pour François Hollande. Et un livre de plus dans la besace, déjà bien chargée, de François Hollande ! Celui-ci passera certainement inaperçu dans l’Hexagone, où les témoignages évoquant sa laborieuse présidence se sont multipliés ces derniers mois. Il n’en reste pas moins corrosif pour le président français. Deux ans après sa défaite face à Michaëlle Jean, qu’il n’a visiblement toujours pas digérée, Jean Claude de l’Estrac revient sur le difficile accouchement du sommet de Dakar...
(L'Express.mu 20/01/17)
Le ministère de la Pêche a-t-il fait preuve de laxisme au sujet du dossier de la pêche autour de Tromelin ? «À ce jour, quelque 200 permis de pêche sont délivrés chaque année par Maurice aux palangriers étrangers, dont ceux qui pêchent autour de Tromelin», répond le ministère aux allégations faites contre lui dans le rapport d’Hervé Gaymard, député français de Les Républicains. «Ces permis donnent libre accès aux palangriers éligibles à nos eaux territoriales», poursuit notre source. Il s’agit là de toutes les dépendances de Maurice, à savoir Rodrigues, Agaléga, St-Brandon et Tromelin. Le cas de Tromelin étant particulier sur le plan diplomatique, nos recoupements indiquent qu’officiellement les démarches que les pêcheurs...
(Agence Ecofin 20/01/17)
A travers un communiqué publié sur la Stock Exchange of Mauritius (SEM), le fournisseur d’accès à Internet Bharat Telecom a annoncé son intention de se retirer de la bourse mauricienne. Dans une déclaration au journal mauricien Défi Quotidien, Baljinder Sharma, le président directeur général de la société télécoms, a justifié cette décision de retrait par un désir de restructuration de l’entreprise. « De nouveaux investisseurs entreront dans le capital de Bharat Telecom. Cette restructuration requiert notre sortie de la Bourse », a expliqué le patron de Bharat Telecom. Le conseil d’administration du FAI explique dans une circulaire que suite à la sortie de la bourse, les actionnaires minoritaires auront de la peine à céder leurs parts. Pour leur fournir une...
(L'Express.mu 19/01/17)
Le gouvernement français a revu sa copie. La ratification du traité de cogestion de Tromelin a été repoussée. Le texte qui proposait une cogestion de Tromelin et de ses espaces maritimes a été retiré de l’ordre du jour de l’Assemblée nationale, mercredi 18 janvier. Une décision qui n’est pas mauvaise, selon Arvin Boolell, ancien ministre des Affaires étrangères. L'élections présidentielle française permettra au gouvernement mauricien d’étudier la proposition de Paul Bérenger d’aller devant la Cour internationale de justice, car Maurice dispose d’un dossier solide, ajoute-t-il.
(L'Express.mu 19/01/17)
Diversification des marchés et des offres, s’éloigner des services construits sur les traités fiscaux… Autant de possibilités que propose Graham Sheward pour les 25 ans de CIM Global cette année. Un anniversaire qui coïncide avec celui du secteur du Global Business mauricien. Vingt-cinq ans après son lancement, quelle lecture faites-vous de l’évolution du Global Business à Maurice? Le secteur financier est devenu un véritable pilier de l’économie. Ce qui a contribué à son développement reste sans nul doute le traité de non-double imposition entre l’Inde et Maurice, notamment au niveau du Global Business. Aujourd’hui, le secteur financier est sophistiqué. Il contribue à hauteur de 10,4 % au PIB tout en employant quelque 13 000 professionnels. Mais je pense qu’il est...
(L'Express.mu 19/01/17)
Le texte de loi sur la cogestion de Tromelin par la France et Maurice devait être ratifié le mardi 17 janvier par le Parlement français. Mais à la surprise du gouvernement mauricien, il a été retiré de l’ordre du jour de l’Assemblée nationale à la suite d’un fort lobby exercé par des parlementaires français. « Nous ne nous y attendions pas. Nous pensions sincèrement que le texte allait être débattu et voté », confie-t-on dans les milieux diplomatiques mauriciens. Maurice a le choix d’opter pour le statu quo et d’attendre la formation du prochain gouvernement après l’élection présidentielle, dont le second tour est prévu le 7 mai, afin de connaître l’avis des nouveaux tenants du pouvoir sur la question. Le...

Pages