Vendredi 20 Avril 2018
(Jeune Afrique 18/11/17)
Au moment où se font entendre des doutes sur les effets bénéfiques des investissements directs étrangers (IDE), notamment pour le développement de l’Afrique, la recherche et l’adoption, le directeur général d’Abax plaide pour les « bonnes pratiques ». Dans le sillage de la publication du classement Doing Business de la Banque mondiale, il est intéressant de remettre en perspective la nécessité d’attirer les investissements étrangers. Il n’est pas si rare, dans le cas particulier de l’Afrique, d’entendre des voix s’élever pour remettre en cause la nature « évidente » des bienfaits des milliards de dollars d’investissements réalisés chaque année en Afrique. Le doute se manifeste jusque dans les publications les plus respectées des hommes d’affaires comme le Financial Times ou...
(AFP 13/11/17)
Le Togo s'est largement imposé 6 à 0 face à l'Ile Maurice, en match amical, dimanche au stade de Kégué à Lomé. Laba Kodjo Fo-Doh a été le grand artisan du succès togolais. L'attaquant du club marocain de RS Berkane a réussi un quadruplé aux 26e, 44e, 87e et 90e minutes. Mathieu Dossevi (18e) et Emmanuel Adebayor (78e) ont été les autres buteurs des "Eperviers".
(Agence Ecofin 08/11/17)
Les récentes révélation du Consortium International des Journalistes d'Investigation mettent au grand jour, le rôle que joue l'Île Maurice dans la facilitation de l'évsion fiscale en Afrique. L'investigation montre comment à travers la filiale locale de la firme de conseil juridique Applebay, plusieurs investisseurs ciblant l’Afrique sont arrivés sur la petite île, pour bénéficier des taux d'imposition de moins de 5%. Ce n'est pas la première fois que ce pays est citée dans des affaires de fuites ou de fraudes fiscales. En 2016, des révélations sur la manière dont MTN Group fait sortir de l'argent de certaines de ses filiales africaines, avaient fait ressortir qu'une des entités réceptrices des fonds se situait à l'Île Maurice. Parmis d'autres affaires récemment relevés,...
(La Tribune 07/11/17)
L'Etat mauricien a programmé une visite des représentants des secteurs publics et privés mauriciens en Côte d'Ivoire du 25 au 30 novembre prochains. D'après le Board of investment mauricien, cette délégation de haut niveau sera conduite par le premier ministre mauricien Pravind Jugnauth. La Côte d'Ivoire devrait accueillir d'ici fin novembre une délégation de haut niveau de l'îles Maurice. L'information a été apportée par le Board of investment mauricien (BoI). Dans un communiqué transmis à la presse, l'instance a indiqué qu'une délégation conduite par le premier ministre Pravind Jugnauth et composée de représentants des secteurs publics et privés mauriciens sera en Côte d'Ivoire du 25 au 30 novembre prochains. Selon le BoI, ce rendez-vous constituera une plateforme pour des contacts...
(Xinhua 04/11/17)
Une délégation dirigée par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, et composée des représentants des secteurs public et privé mauriciens sera en visite en Côte d'Ivoire, du 25 au 30 novembre, a indiqué par un communiqué le Board of Investment (BoI) mauricien. Durant leur séjour en Côte d'Ivoire, la mission mauricienne devrait visiter la Zone Franche de la biotechnologie, des technologies de l'informatique et de la communication, qui se trouve à Grand Bassam. Selon le BoI, l'île Maurice a été sollicitée pour apporter sa contribution au développement de cette zone franche dans le cadre d'un renforcement de la coopération économique entre les deux pays. La mission mauricienne participera également à un forum des affaires avec des représentants du secteur privé ivoirien...
(Xinhua 03/11/17)
L'île Maurice, le Rwanda et le Kenya sont au premier rang de l'Afrique subsaharienne dans le récent rapport Doing Business (faire des affaires) 2018 de la Banque mondiale, qui examine les réglementations et les conditions nécessaires pour améliorer l'environnement des affaires. L'île Maurice se classe au 25ème rang mondial, suivie par le Rwanda à la 41ème place et le Kenya à la 80ème place, selon le rapport, qui indique que 83 réformes ont été mises en place l'année dernière en Afrique subsaharienne pour faciliter les affaires. Le Kenya a mis en œuvre six réformes, soit le plus dans la région l'année dernière. Quatre autres pays, à savoir la Mauritanie, le Nigeria, le Rwanda et le Sénégal, ont mis en œuvre...
(RFI 03/11/17)
Le Plan national d'efficacité énergétique lancé à l'île Maurice génère ses premiers résultats. Les entreprises qui participent à ce projet financé par des fonds verts de l'Union européenne et de l'Agence française de développement ont réduit de 15 à 40% leurs factures énergétiques. Initié il y a 10 ans, après une cartographie énergétique, ce modèle pourrait être exporté dans la région. Les industriels mauriciens ont mis une dizaine d’années avant de trouver la bonne formule. Le Plan national d’efficacité énergétique repose sur quatre partenaires, les pouvoirs publics, le monde des affaires, l’Agence française de développement et l’Union européenne. La clé de ce projet est les entreprises avant tout, précise Marjaana Saal, ambassadrice de l’Union européenne à Port-Louis. « Dans le...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Le groupe bancaire mauricien State Bank of Mauritius (SBM) Holdings a suspendu le processus de vérification préalable à la décision d’acquisition, qu’il menait sur Chase Bank of Kenya, invoquant les blocages que vit le pays en rapport à l’élection présidentielle. L’opération qui devrait débuter depuis le 11 octobre a été repoussée à la mi-novembre, apprend-on de sources médiatiques kényanes. C’est à ce terme que la première banque de l’Île Maurice décidera si elle doit finaliser ou non l’acquisition de la banque kényane qui est mise sous tutelle depuis quelques temps déjà. SBM Holdings avait conditionné son rachat aux conclusions de cette due diligence. Le report de cette démarche risque de constituer un motif d’inquiétude supplémentaire pour les clients de Chase...
(RFI 03/11/17)
Le bureau exécutif de la fédération comorienne de football est dans la tourmente. Le ministre des sports a suspendu jeudi 2 novembre par une circulaire, les cadres de la fédération de football suite à une clôture de championnat mercredi avec des scores fleuves comme 19 à 0 ou 20 à 1. A quatre journées de la fin du championnat de D1 le règlement avait été revu afin de favoriser la différence de but générale : une brèche ouverte pour l'antijeu. Aux Comores, le débat est sur toutes les places publiques avec une condamnation unanime des dirigeants de la fédération de football. « Personnellement depuis que je suis le football, je n'ai jamais vu ça. Selon moi ceux qui le gangrènent...
(Xinhua 03/11/17)
Le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) est en train d'élaborer de nouvelles stratégies pour aider à transformer l'agriculture du continent, a déclaré jeudi un haut responsable de l'organisation. Diran Makinde, Conseiller principal du NEPAD pour l'industrialisation, la science, la technologie et l'innovation, a déclaré que les stratégies visent à répondre aux défis de développement auxquels fait face le secteur agricole en Afrique subsaharienne. "Les stratégies devraient contribuer à l'amélioration de la science, la technologie et l'innovation commerciale pour la transformation agricole rurale", a déclaré Makinde jeudi à Xinhua lors d'un symposium sur la bioéconomie régionale à Kigali. Il a ajouté que le NEPAD prévoit la promotion d'une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs en fournissant un environnement de...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Dans son dernier rapport sur les perspectives régionales de l'économie de l'Afrique subsaharienne, le Fonds monétaire international confirme la reprise économique dans la zone, mais s'inquiète de voir dans certains pays le revenu par habitant se dégrader et l'endettement augmenter. C’est un tableau en demi-teinte que dresse le Fonds monétaire international (FMI) de l’économie de l’Afrique subsaharienne en cette fin d’année. Dans ses Perspectives régionales intitulées « Ajustement budgétaire et diversification économique » publiées le 30 octobre, le Fonds confirme que la zone est en cours de rétablissement. Son taux de croissance annuel se raffermit de 1,4% en 2016, à 2,6% en 2017 et à 3,4% en 2018. Si l’on exclut les deux géants malades que sont le Nigeria et...
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de surveillance de la santé intelligente offre une plate-forme opportune pour contribuer aux efforts de développer une solution de soins de santé durable, a déclaré Albert M. Muchanga, Commissaire à l'Industrie et au Commerce de l'UA, à la cérémonie d'inauguration. Le...
(Agence Ecofin 26/10/17)
Selon la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), si la question du changement climatique n'est pas abordée, il y aura des conséquences désastreuses. « Comme je l'ai déjà dit, si nous ne faisons rien en ce qui concerne le changement climatique maintenant, dans 50 ans, nous serons, grillés et rôtis.», a déclaré Christine Lagarde (photo), lors d'un débat mardi à la Future Investment Initiative de Riyad, en Arabie saoudite. « Des décisions sont nécessaires à ce stade, ce qui implique que probablement dans 50 ans, le pétrole sera une matière première de second rang.», a ajouté Mme Lagarde. Selon la dirigeante, le changement climatique et l'inégalité croissante sont les deux questions clés imminentes. « Si nous n'abordons pas ces...
(Agence Ecofin 19/10/17)
ONU Femmes, l’entité des Nations Unies pour l’autonomisation des femmes et l’égalité des genres, a profité de la célébration de la Journée internationale de la femme rurale, ce 15 octobre 2017, pour rappeler les inégalités dont sont victimes les femmes dans l’accès aux terres agricoles, particulièrement dans les pays en développement. « Les agricultrices sont tout aussi productives et entreprenantes que leurs homologues masculins, mais ne sont pas toujours en mesure d’obtenir des prix comparables pour leurs cultures. Elles n’ont pas non plus un accès égal à la terre, au crédit, aux intrants agricoles, aux marchés et aux chaînes agroalimentaires de grande valeur qui sont essentiels à leurs moyens de subsistance », dénonce notamment Phumzile Mlambo-Ngcuka, la directrice exécutive d’ONU...
(RFI 17/10/17)
C’est une destination de rêve et une économie performante, mais l’arrière-pays est moins flatteur. L’île Maurice connaît aussi sa part de misère, notamment dans la périphérie de la capitale, des villes et villages. Les initiatives contre la misère sont nombreuses, de la part des autorités, des sociétés religieuses et des ONG. A l’occasion de la Journée du refus de la misère, RFI s’est intéressée à l’œuvre des écoles Tapori destiné à combattre l’exclusion chez les enfants. Il y en à trois dans l’île. Reportage à Port-Louis, à l’école Tapori de Vuillemin. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20171017-atd-quart-monde-ecole-tapori-ile-mau...
(Agence Ecofin 16/10/17)
Greenbay Properties, une firme mauricienne spécialisée dans l’investissement immobilier, cotée sur le Johannesburg Stock Exchange, a fait une offre de 1,6 milliard de rands (120 millions $) pour la reprise des actifs européens de Group Five, une société sud-africaine spécialisée dans les services de construction. Avec cette offre, la valorisation de Groupe Five, qui était d'un milliard de rands, bondit de 60%, laissant penser que l'entreprise était sous-évaluée sur le marché financier local. Aussi, sur le marché financier sud-africain ou la société de construction est cotée, son action a progressé de 37,6% à l'annonce de l'information, atteignant les 12,6 rands. Selon une annonce publiée sur le bulletin d'information des investisseurs du JSE, Group Five a fait savoir qu'il avait mis...
(APA 13/10/17)
APA - Brazzaville (Congo) - La croissance économique en Afrique subsaharienne devrait ressortir à 2,4 % en 2017, contre 1,3 % en 2016, selon la dernière édition d’Africa’s Pulse, un rapport semestriel de la Banque mondiale qui analyse l’état des économies africaines parvenu ce jeudi à APA à Brazzaville. Les anticipations d’avril dernier, tablaient sur une progression de 2,6 %, rappelle le rapport. Au deuxième trimestre de cette année , les deux principales locomotives du continent — l’Afrique du Sud et le Nigéria — ont renoué avec la croissance après respectivement deux et cinq mois de performances négatives, entraînant dans leur sillage la croissance régionale. Par ailleurs, l’amélioration de la conjoncture internationale, à la faveur notamment de la hausse des...
(RFI 12/10/17)
Une forte délégation sénégalaise s’est rendue dans l’île, la semaine dernière, pour attirer les investisseurs mauriciens et s’inspirer des compétences des autorités de l’île. Les projets sénégalais de développement manufacturier cadrent parfaitement avec les ambitions des entreprises mauriciennes qui veulent s’implanter sur le continent. Lancées dans les années 1980, les zones franches ont permis le décollage économique de Maurice avec un tel succès que le pays a connu un boom textile et une période de plein emploi. Aujourd’hui, moins compétitifs, les opérateurs mauriciens ont monté en gamme et acquis un précieux savoir-faire. C’est cela que Momath Ba, de la mission sénégalaise, est venue découvrir. Il est directeur général d’Aprosi, l’Agence d’aménagement et de promotion des sites industriels au Sénégal :...
(RFI 11/10/17)
Dans l'Océan indien, les secteurs privés mauricien et comorien se sont rencontrés à Moroni durant trois « journées d'affaires » fin septembre, pour étudier les pistes d'un partenariat commercial et industriel. Des accords de coopération ont été signés en avril dernier entre les Comores et l'île Maurice. La partie comorienne cherche à bénéficier d'un marché dynamique en réduisant sa facture de fret et d'approvisionnement ou d'écoulement. Plus de 150 opérateurs économiques comoriens ont participé à l'événement dont ils espéraient de réelles perspectives comme le souligne Ahmed Bazi, le président de la Chambre de commerce des Comores. « Faciliter ces prises de contact, ces connaissances entre nos deux communautés d'affaires, en vue de conclure des partenariats, en vue de promouvoir l'investissement...
(RFI 10/10/17)
Après l'Afrique du Sud et Madagascar en juillet, l'Île Maurice a signé à son tour le traité de libre-échange qui devrait s'étendre à la moitié du continent. Vingt-sept Etats du continent sont concernés. A ce jour, 21 ont signé cet accord tripartite, qui est en bonne voie avant la ratification. Entre-temps, Maurice y adhère avec de grandes ambitions. Cet accord de libre-échange permettra à Maurice, petite économie qui compte parmi les plus performantes du continent, d'accéder à un marché de près de 700 millions de consommateurs. Maurice devient ainsi le 21e Etat à signer le Traité de libre-échange tripartite, ensemble économique qui regroupera 27 pays du continent. Très dépendante de l'Europe, l'économie mauricienne regarde du côté de ses grands voisins...

Pages