| Africatime
Jeudi 23 Mars 2017
(Linfo.re 17/03/17)
Le Premier ministre mauricien Pravind Jugnauth a déclaré ce mercredi qu’il sera intransigeant envers les personnes impliquées dans le trafic de drogue, même envers un membre de sa famille. Alors qu’il participait mercredi après-midi à deux événements à Circonstance St-Pierre, le Premier ministre mauricien a de nouveau affirmé sa détermination à lutter le trafic de drogue. Pravind Jugnauth a en effet assuré que ce combat est l’une de ses priorités. Il a d’ailleurs donné des directives à la police pour qu’une enquête serrée soit menée. "Si des gens ont commis un délit, ils devront répondre de leur acte", a-t-il déclaré sur le récit de Défi Média. Personne ne sera épargné Dans cette lutte opiniâtre contre le trafic de drogue, Pravind...
(Le Défi Média 17/03/17)
Cela fait dix ans que le pays a davantage ouvert son économie aux investisseurs étrangers, à travers la Business Facilitation Act 2006 et comprend un accès à la propriété. Une nouvelle version de cette législation est en préparation. Verrons-nous une plus grande ouverture sur le monde ? Maurice veut attirer non seulement des investisseurs, professionnels et des retraités étrangers, mais aussi des capitaux étrangers pour stimuler la croissance économique. Outre les investisseurs qui créent des emplois directs en installant des usines, bureaux, entreprises ou autres activités économiques à Maurice, le pays cible également les riches retraités étrangers, qui contribuent à la création d’emplois indirects à travers leurs dépenses à Maurice. D’autre part, le pays se positionne comme un centre financier...
(Le Défi Média 16/03/17)
C’est à la State House au cours d’un déjeuner que le Deputy Prime Minister a fait la connaissance de l’homme d’affaires angolais Alvaro Sobrinho. C’est Ivan Collendavelloo lui-même qui l’a affirmé lors d’un entretien réalisé par Nawaz Noorbux en seconde partie du Grand Journal de Radio Plus ce jeudi 16 mars. « J’ai fait la connaissance d’Alvaro Sobrinho lors d’un déjeuner à la State House organisé par la présidente de la République. Je ne me souviens plus de la date. Mais c’était un dîner pour le Planet Earth Institute [NdlR : Alvaro Sobrinho et Ameenah Gurib-Fakim sont...
(Le Défi Média 16/03/17)
Une nouvelle étape a été franchie par rapport à l’installation de bornes WiFi dans les collèges. Les 163 établissements secondaires publics et privés sont déjà équipés et sept collèges de Rodrigues sont également concernés. La connexion Internet devrait être opérationnelle dès la rentrée du deuxième trimestre. Ganesh Ramalingum, directeur de Data Communications Ltd, compagnie chargée d’effectuer ces travaux, affirme que la connexion se fera très vite. «Il faut faire une connexion avec le Government Online Centre pour tout ce qui est Internet international.
(Le Défi Média 16/03/17)
Maurice offre à ses citoyens une liberté de mouvement pour 131 pays. Le pays se positionne derrière les Seychelles, deuxième en Afrique dans ce domaine. C’est ce qui ressort de l’édition 2017 du Henley & Partners Visa Restrictions Index, classement mondial des pays selon la liberté de déplacement de leurs citoyens à l’échelle internationale. Classée 31e mondial, Maurice était 35e l’an dernier. Ainsi, le détenteur d’un passeport mauricien peut voyager aisément dans 118 pays. Le cabinet Henley & Partners explique que des programmes pour acquérir la citoyenneté, comme préconisé par Maurice, permettent aux individus de s’établir et obtenir la citoyenneté mauricienne. À condition toutefois d’apporter une contribution exceptionnelle au pays. Selon Henley & Partners, la majorité de tels plans sont...
(Le Défi Média 15/03/17)
Le Premier ministre affirme qu’il a déjà rencontré l’homme d’affaires angolais Alvaro Sobrinho, «qui souhaitait investir à Maurice.» Il précise toutefois que cette rencontre ne date pas d’hier. «Je rencontre des centaines de personnes qui souhaitent investir chez nous. Je les encourage à investir à Maurice. Me bann aplikasyon ki zot fer, se pa mwa ki trete. Ena bann regilater, bann institisyon», a déclaré Pravind Jugnauth. C’était à l’issue d’une Regional Women's Day à Circonstance, St-Pierre, ce mercredi après-midi 15 mars. Répondant à une question de la presse, le Premier ministre a annoncé son intention d’intenter des poursuites contre le leader du MMM, Paul Bérenger, et le député Reza Uteem, suite à leurs propos tenus à son encontre dans l’affaire...
(Xinhua 15/03/17)
PORT-LOUIS -- L'île Maurice et le Ghana ont ouvert un nouveau chapitre de coopération avec la signature d'un accord de non-double imposition (DTAA) et la mise sur pied d'une Commission mixte permanente Maurice-Ghana sur la coopération bilatérale, a annoncé lundi le bureau mauricien du Premier ministre. Les accords ont été signés le 11 mars 2017 à Port-Louis entre le Premier ministre mauricien, Pravind Jugnauth et Mahamudu Bawumia, vice-président du Ghana, dans le cadre de sa visite officielle à Maurice à titre d'invité...
(L'Express de Madagascar 15/03/17)
«Il faut travailler main dans la main». Cette petite phrase de Datakarran Goburdhun, ambassadeur de Maurice, révèle la volonté du gouvernement Mauricien de raffermir son programme d’investissement à Mada­gascar. Dans la mouture de son discours, hier au Carlton à Anosy, lors de la célébration du 49e anniversaire de l’indépendance de l’île Maurice, et la 25e de son accession au statut de République, l’ambassadeur de l’île Maurice a mis en exergue l’avancement de l’accord-cadre qui trace les domaines de coopération entre Madagascar et l’île Maurice. « La réunion d’une commission mixte entre les deux pays se tiendra prochaine­-ment », a lancé Datakarran Goburdhun, précisant « qu’une délégation mauricienne viendra dans la Grande île dans quelques semaines, pour définir un agenda concret...
(Le Défi Média 14/03/17)
Les cartels sont présents partout et Maurice n’y échappe pas. Des observateurs pointent notamment du doigt les secteurs de l’agroalimentaire, de l’électroménager, des services financiers, les foires et bazars. Des cartels sévissent à Maurice comme partout ailleurs. C’est du moins l’avis de différents observateurs. « Ce phénomène existe bien à Maurice. Dans la région, en Afrique du Sud, il y a 70 cas de cartels sous enquête. Les entreprises peuvent se retrouver impliquer dans un cartel par négligence, par une ignorance de la loi. Elles réalisent ensuite qu’elles sont en infraction », déclare Deshmuk...
(NewsMada 14/03/17)
Suite aux dégâts humains et matériels subis par Madagascar après le passage du cyclone Enawo, le premier ministre mauricien Pravind Kumar Jugnauth a tenu à afficher sa solidarité envers le gouvernement et le peuple malgache. « Dans ces moments douloureux, je tiens à exprimer, en mon nom personnel et en celui du gouvernement et du peuple de la République de Maurice, nos condoléances sincères et attristées au peuple malgache affecté par cette catastrophe », a-t-il indiqué dans un message adressé au chef de l’Etat hier par le biais de son conseiller, Leevy Frivet. « Toutefois, je demeure convaincu que le gouvernement et le peuple malgache surmonteront ces épreuves actuelles et futures avec courage et détermination », a poursuivi le premier...
(Linfo.re 14/03/17)
Dimanche dernier à Maurice, un étudiant nigérian a été arrêté à l’aéroport de Plaisance en possession de 1,92 kg de cannabis. Arrivé dimanche dernier en provenance de l’Afrique du Sud, un étudiant d’origine nigérienne a fait l’objet d’une arrestation à l’aéroport de Plaisance sur l’île Maurice. L’équipe de l’Anti-Drug and Smuggling Unit de l’aéroport a saisi 1,92 kg de cannabis que le jeune homme avait en sa possession, rapporte l’express.mu. Une marchandise illicite dont la valeur marchande est estimée à pas moins d’un million de roupies. L’étudiant nigérian jugé ce lundi L’étudiant nigérian fait des études à Maurice, il est domicilié à la rue Abattoir, La Caverne Vacoas.
(Financial Afrik 14/03/17)
La société mauricienne de services aux entreprises, ABAX, étend son réseau avec l’ouverture d’un nouveau bureau à Abidjan, rapporte le nouveau bulletin du CIAN, le conseil des investisseurs français en Afrique. Cette septième implantation s’inscrit dans la stratégie d’ABAX visant à renforcer sa présence en Afrique de l’Ouest, notamment en Côte d’Ivoire. Elle vient compléter le réseau de bureaux ABAX, situés à Ébène (Maurice), Dubaï, Johannesburg, Londres, Nairobi et Singapour. Le bureau est dirigé par Anjeelee Chinamal qui cumule plus de 12 années d’expérience en tant que comptable agréée ACCA et développeur d’affaire chevronnée. Elle a l’appui de Laurent Chabrut, économiste de formation, qui lui se concentre sur les flux d’affaires entre l’Europe et l’Afrique. Le bureau d’Abidjan permettra de...
(Le Défi Média 14/03/17)
Maurice est le cinquième pays au monde le plus touché par la fuite des cerveaux. C’est ce qu’indique l’édition de mars 2017 de la Harvard Business Review. Les auteurs ont considéré le taux d’émigrants – détenteurs d’un diplôme universitaire - qui ont quitté leurs pays natal pour aller vivre dans un pays de l’Organisation de Coopération et Développement Economiques (OCDE). Ce taux s’élève à 41% des diplômés universitaires de Maurice, selon les chiffres de l’OCDE cités par la Harvard Business Review. Avec ce taux, Maurice est le principal pays africain à subir la fuite des cerveaux. Le premier pays au classement est la Guyane française. 93% des diplômés universitaires de ce territoire français d’Amérique du Sud quittent leur pays natal...
(RFI 13/03/17)
La toute première édition du Salon du livre Comores Océan Indien débute ce lundi 13 mars avec une cérémonie officielle à Moroni. Organisée par un collectif d'acteurs du livre comoriens auteurs et éditeurs, elle rassemblera des écrivains venus de tout l'archipel mais aussi de Madagascar, l'île Maurice ou même du Japon. L'objectif de cet événement d'envergure internationale est de mettre en lumière la littérature comorienne d'expression française. Le Salon du livre Comores Océan Indien s'articulera autour de thématiques, de conférences et tables rondes aussi variées que « la part de la littérature dans un pays émergeant » ou « écrire dans un pays insulaire », des nécessités ici, selon Saïd Ahmed Saïd Tourqui, le président du comité...
(Autre média 13/03/17)
« Il est temps d’agir. » Ces propos du Dr Mahamudu Bawumia, vice-président du Ghana et l’invité officiel des célébrations nationales du 12-Mars, à l’issue de sa rencontre avec le Premier ministre Pravind Jugnauth, illustrent les avancées des discussions entre les deux pays pour un partenariat renforcé. Les deux hommes se sont rencontrés, ce matin, pendant un peu plus d’une demi-heure. Ils ont passé en revue les travaux de la première réunion de la commission mixte permanente entre nos deux pays.
(Le Défi Média 13/03/17)
Création d’une Zone économique spéciale, mise sur pied d’un centre d’excellence pour les professionnels du secteur financier, promotion du secteur de l’or et de la bijouterie… Autant de sujets abordés lors d’une réunion entre Pravind Jugnauth et le vice-Président ghanéen Mahamudu Bawumia. Ce dernier est à Maurice dans le cadre des célébrations du 12 mars. Première journée très chargée ce samedi 11 mars pour le vice-Président du Ghana, le Dr Mahamudu Bawumia. Il est en viste à Maurice, car il est l’invité d’honneur des célébrations de la fête nationale qui ont lieu ce dimanche 12 mars. Le vice-Président ghanéen a débuté son marathon dans la matinée par un tête-à-tête avec Pravind Jugnauth au bâtiment du Trésor. Lors d’une conférence de...
(L'Express.mu 13/03/17)
Réaménagement de la diplomatie économique par Maurice d’un côté et de l’autre, la migration du Ghana vers un modèle économique plus axé sur la production industrielle. Maurice et le Ghana ont, semble-t-il, trouvé la formule pour la mise en place d’une nouvelle approche en matière de coopération entre pays de l’hémisphère Sud. «C’est au tour du secteur privé de Maurice et du Ghana de jouer.» Comme un seul homme, le ministre mauricien des Affaires étrangères, Vishnu Lutchmeenaraidoo, et le vice-président du Ghana, Mahamudu Bawumia, ont estimé que les gouvernements respectifs ont créé des conditions suffisantes pour renforcer les rapports économiques entre les deux pays. Cela, à l’issue d’une rencontre avec des opérateurs à l’hôtel Westin, Balaclava, hier matin. «Avec la...
(RFI 13/03/17)
Bien que géographiquement très éloignées, la Côte d'Ivoire et l'île Maurice multiplient des échanges pour une mise en commun de leurs atouts économiques. Après la signature d'un accord de protection des investissements, une délégation ivoirienne se trouvait dans l'île la semaine dernière à la recherche d'investisseurs. Le savoir-faire mauricien dans les secteurs des TIC, du tourisme et de la gestion d'espaces logistiques intéresse les promoteurs du VITIB, le Village des Technologies de l'Information et la Biotechnologie à Grand Bassam. Maurice considère en priorité une participation au développement du parc informatique de Grand Bassam, fondée sur le modèle de sa Cybercité, créée il y a 12 ans. C'est la première proposition faite à la délégation ivoirienne par Yash Manick, le directeur...
(Le Défi Média 11/03/17)
Invité d’honneur aux célébrations de la fête nationale, le vice-président du Ghana, le Dr Mahamudu Bawumia, a félicité « la population mauricienne pour son indépendance ». Il a appelé à une plus étroite coopération entre Maurice et son pays. C’est aux alentours de 16 h 30 que le Dr Mahamudu Bawumia, vice-président du Ghana, est arrivé au pays le vendredi 10 mars. Accompagné de son épouse, l’invité d’honneur aux célébrations de la fête nationale est à la tête d’une délégation de 28 personnes dont font partie des ministres. Dès son arrivée, il s’est rendu à la State House pour une visite de courtoisie à la Présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim. Dans une déclaration à la presse, le Dr Mahamudu...
(Agence Ecofin 10/03/17)
La compagnie malaisienne CT Power a mis en demeure l’Etat mauricien de lui payer une indemnité de 129,3 millions $ pour les différents coûts supportés dans le cadre du projet de construction d’une centrale à charbon à Albion. En effet, la compagnie avait obtenu en 2012 une licence pour la mise en place de la centrale électrique. En 2013, l’Etat avait ajouté 20 conditions supplémentaires pour la mise en place du projet, dont celui de la preuve de la capacité financière de l’entreprise. Estimant que la compagnie n’a pas respecté ses conditions, il s’est rétracté au moment de la signature de l’accord de mise en œuvre. S’en est suivie une bataille juridique à l’issue de laquelle la justice a estimé...

Pages