| Africatime
(Le Défi Média 27/05/15)
La plateforme «Say no to biometric cards» appelle au boycott de l’alliance Lepep et du MMM aux élections municipales du 14 juin. Les membres de cette plateforme, dans un communiqué mercredi 27 mai, déplorent que le gouvernement n’ait pas respecté sa promesse « de détruire les données concernant la carte d’identité biométrique ». Ils reprochent aussi le MMM de n’avoir pas fait pression sur le gouvernement. Jeff Lingaya, porte-parole de cette plateforme, affirme dans une déclaration à Radio Plus que « c’est un mot d’ordre à l’intérieur d’une mobilisation, d’une revendication » : « Le gouvernement actuel a tout le pouvoir. Il détient une majorité écrasante à l’Assemblée nationale pour prendre une décision politique par...
(Le Défi Média 27/05/15)
« A nou sov nu pei » est le thème choisi par l’alliance Forum des citoyens libres (FCL)-Front libération nationale (FLN), qui alignera 20 candidats (15 à Port-Louis et cinq à Quatre-Bornes) aux élections municipales du 14 juin. Les candidats ont été présentés à la presse mercredi 27 mai. Georges Ah Yan, leader de l’alliance FCL-FLN, affirme qu’il a eu des difficultés à mobiliser des femmes pour les municipales : « Nous avons eu beaucoup de problèmes pour trouver des femmes. C’est pourquoi nous avons aligné une vingtaine de candidats. Notre objectif principal : nous voulons une démocratie et un développement participatifs, soit des conseils de quartier. « Ce sont eux [les membres du conseil de quartier] qui doivent faire...
(Le Défi Média 27/05/15)
Le bureau politique du Parti travailliste (PTr) s’est réuni mardi soir 26 mai en urgence au square Guy-Rozemont, Port-Louis, pour écouter son leader Navin Ramgoolam suite à sa nouvelle arrestation plus tôt dans la journée. Après la réunion qui a duré une heure, c’est un Navin Ramgoolam visiblement fatigué qui est sorti du quartier général du PTr et qui est entré dans sa voiture. Navin Ramgoolam a laissé le soin à Arvin Boolell de prendre la parole. « Ils sont...
(Le Défi Média 27/05/15)
Succès d’ambiance à Curepipe où l’Alliance Lepep avait donné rendez-vous à ses partisans, mardi, pour le lancement de sa campagne en prévision des prochaines municipales. On retiendra particulièrement la mise en garde de Xavier-Luc Duval contre l’effet Guimbeau. «Ne dispersez pas vos voix», a-t-il conseillé à l’assistance. D’un air condescendant envers le Mouvement militant social-démo­crate (MMSD) dirigé par Eric Guimbeau, le leader du Parti mauri­cien social-démocrate (PMSD) a renchéri «J’avais compris que l’aigle (l’emblème du MMSD) était allé se cacher depuis les dernières élections, mais j’ai appris qu’il réapparaît ces jours-ci. Ne vous laissez pas convaincre et ne divisez pas vos voix», a-t-il déclaré.
(Le Défi Média 27/05/15)
L’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam, arrêté par le Central CID mardi 26 mai, sera présenté devant la justice en début d’après-midi mercredi 27 mai. Navin Ramgoolam s’est rendu au Central CID à la mi-journée pour compléter sa déposition. Il a ensuite pris place dans un véhicule de la police pour se rendre au tribunal de Port-Louis où trois accusations provisoires de « public official using his office for gratification » sous l’article 7 de la Prevention of Corruption Act (PoCA) devraient...
(L'Express.mu 26/05/15)
Nouveau coup de théâtre. Après avoir été arrêté ce mardi 26 mai pour l’octroi d’un terrain de l’Etat au pandit Sungkur, Navin Ramgoolam échappe à une nouvelle nuit au Detention Centre de Moka. Libéré sur parole, l’ex-PM s’est rendu directement au square Guy Rozemont, où l’attendait l’exécutif du Ptr. Il participera à une réunion du bureau politique du parti, où il s’en prendra sans aucun doute à la police et au gouvernement. Plus d’infos à venir.
(Le Défi Média 26/05/15)
L’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam a été libéré sur parole mardi soir 26 mai après son troisième arrestation par le Central CID sous la loi anticorruption dans l’enquête sur l’allocation d’une parcelle de plage à Trou-aux-Biches au pandit Suryadeo Sungkur. Navin Ramgoolam sera présenté mercredi 27 mai devant la justice où une accusation provisoire de «using office for gratification» pourrait être retenue contre lui. Après les locaux du Central CID aux casernes centrales, Navin Ramgoolam s’est rendu au square Guy-Rozemont où...
(Le Défi Média 26/05/15)
La campagne électorale pour les élections municipales vient à peine d'être lancée, mais déjà, à l’Hôtel du gouvernement, l’on songe aux élections villageoises. Si aucune date n’a été arrêtée pour le moment, le mois de septembre serait une option sérieuse. Le gouvernement ne souhaite pas soumettre le pays à d’autres élections juste après les municipales, mais veut quand même que cette joute se tienne avant la fin de 2015. « Nous en sommes encore au stade de réflexion, mais le mois le plus propice est pour le moment septembre », confie notre source. Les dernières villageoises datent du 2 décembre 2012.
(Le Défi Média 26/05/15)
Pas de place pour les fanfaronnades ! La vigilance est de mise pour les municipales, ont soutenu les orateurs au meeting de lancement de la campagne électorale pour Port-Louis, lundi soir. « La victoire est à notre portée, mais elle n’est pas acquise », a prévenu Pravind Jugnauth, leader du MSM. Xavier-Luc Duval, leader du PMSD, a abondé dans le même sens. « Il ne faut pas couper trancher. Ne donnez pas de vote de sympathie ! Nous voulons une...
(Le Défi Média 26/05/15)
L’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam est arrivé aux casernes centrales vers 11 h 40 mardi 26 mai, très décontracté, arborant un large sourire. Navin Ramgoolam a été convoqué cette fois dans le cadre d’une enquête portant sur l’attribution des terrains de l’État pendant son « primeministership ». Les limiers du Central CID devraient le confronter à des éléments d’information contenus dans la déposition du pandit Sungkur. Lundi 25 mai, Jah S.K. avait été interrogé par le Central CID. Ce ressortissant indien,...
(L'Express.mu 26/05/15)
Et de trois. Convoqué aux Casernes centrales, ce mardi 26 mai, l’ancien Premier ministre a été arrêté une troisième fois, selon le CCID. Cette fois-ci son arrestation intervient dans le cadre de l’enquête sur l’allocation d’un terrain au pandit Sungkur, à Trou-aux-Biches. Reste à savoir s’il passera la nuit en cellule. Navin Ramgoolam s’était rendu au quartier général de la police depuis ce matin. Avant lui, c’est l’ancien directeur de la Beach Authority Subash Seeruttun, qui a été entendu comme...
(AFP 25/05/15)
Donald Kaberuka, qui lâchera dans quelques jours les rênes de la Banque africaine de développement (BAD), laisse une institution financièrement solide, mais a été accusé d'avoir délaissé les pays francophones au profit des anglophones. Arrivé en 2005 à la présidence de la BAD, cet ennemi de l'"afropessimisme", petites lunettes rondes et costume toujours impeccable, lègue à son successeur une banque auréolée de la note AAA, décernée par l'agence de notation financière américaine Fitch en 2013. Sous son impulsion, la BAD, qui a triplé son capital depuis 2003 pour le porter à 91 milliards d'euros, est devenue la première institution de financement du développement sur le continent africain, avec 317 opérations...
(Le Défi Média 23/05/15)
La campagne pour les municipales s’accélère avec le dépôt des candidatures prévu pour ce samedi. En l’absence des travaillistes, la bataille pour la conquête des villes se fera principalement entre le MMM et l’alliance gouvernementale. Quels sont les enjeux pour cette joute municipale du 14 juin ? Incursion dans les cinq villes dans le cadre de ces élections. Port-Louis : Bataille intense en perspective La bataille de Port-Louis s’annonce animée. Être le maitre de la capitale comporte un fort symbolisme. Les partis politiques qui vont engager le bras de fer feront le tout pour le tout pour conquérir la cité. Aux municipales de 2012, c’est l’alliance MSM/ MMM...
(Le Défi Média 23/05/15)
Deux banques ont été sévèrement réprimandées vendredi 22 mai par la Banque de Maurice (BoM) après la saisie de Rs 162 millions en devises étrangères à l’aéroport de Plaisance jeudi après-midi 21 mai. L’argent, selon la BoM dans un communiqué vendredi 22 mai, se trouvait dans deux « consignments » appartenant à deux banques dont les noms n’ont pas été révélés.
(L'Express.mu 23/05/15)
Cette décision concerne «tous les gens qu’on a mis dehors, sauf le top management», a tenu à préciser Mushtaq Oosman, Special Administrator de la BAI. Il s’exprimait suite à la décision du gouvernement de donner une seconde chance aux employés des filiales du groupe licenciés ces dernières semaines. L’administrateur se dit «très content que les employés aient retrouvé leur travail». Il précise également qu’il ne pense pas qu’il s’agisse d’un reproche du gouvernement contre la campagne de licenciement effectuée par les Special Administrators, et ce même si le ministre du Travail, Soodesh ...
(Le Défi Média 23/05/15)
Les jours de Nandanee Soornack en Italie sont-ils comptés ? Deux limiers du CCID sont allés la récupérer à Parme sur avis du Solicitors Office. Mais la partie est loin d’être gagnée, car il reste toujours quelques procédures à finaliser en Italie. Deux officiers du Central Criminal Investigation Department (CCID) ont pris l’avion vendredi soir. Ils débarqueront en Italie ce samedi après-midi. Le dossier compilé au niveau du Solicitors Office, en vertu de l’Extradition Act, pour le rapatriement de Nandanee...
(Le Défi Média 23/05/15)
Les réactions pleuvent après la décision du gouvernement d’annuler le licenciement de 704 salariés des filiales de la BAI [Courts, Iframac, Apollo Bramwell]. Certains salariés se disent soulagés, mais pas rassurés. Alors que leur représentant syndical estime que la mobilisation doit se poursuivre. Nawat, employé de l’hôpital privé Apollo Bramwell, s’était retrouvé sans emploi jeudi 21 mai. La nouvelle de l’annulation de licenciement ne peut que le réjouir. Mais il affiche la prudence : « Je suis très content de...
(Le Défi Média 22/05/15)
Mushtaq Oosman, l’un des deux administrateurs spéciaux de la BAI Co. (Mauritius) Ltd, nommés par la Financial Services Commission (FSC), se réjouit vendredi 22 mai de la décision du gouvernement d’annuler le licenciement des 704 employés des filiales de la BAI [Courts, Iframac et Apollo Bramwell]. « Les employés conserveront leur temps de service. Ils reprendront leur emploi dès samedi 23 mai. Heureusement que le gouvernement leur est venu en aide. Je suis très satisfait de la décision, et je la respecte », déclare Mushtaq Oosman sur Radio Plus.
(Le Défi Média 22/05/15)
Le ministre du Travail, Soodesh Callichurn, en conférence de presse à 14 heures vendredi 22 mai, a annoncé « le licenciement annulé » de 704 employés de certaines filiales de la BAI. Les compagnies concernées sont Courts, Iframac et Apollo Bramwell. Il affirme que ces employés pourront reprendre leur travail dès samedi 23 mai. Soodesh Callichurn avait à ses côtés les ministres Xavier-Luc Duval, Ivan Collendavelloo, Showkutally Soodhun, Vishnu Lutchmeenaraidoo et Pravind Jugnauth lors de cette conférence de presse. Une ligne de crédit sera accordée aux Special Administrators de la BAI Co.
(Le Défi Média 22/05/15)
Il n’y a aucune garantie que les employés des filiales de la BAI conserveront leur emploi dans la durée, estime le député travailliste Shakeel Mohamed vendredi après-midi 22 mai. Shakeel Mohamed réagit après la décision du gouvernement vendredi 22 mai d’annuler le licenciement de 704 employés des filiales de la BAI [Courts, Iframac et Apollo Bramwell]. « Il n’y aucune garantie que ces employés préserveront leur emploi. Mushtaq Oosman l’a confirmé ce vendredi. Au fait, on les réintègre à leur...

Pages