| Africatime
Samedi 18 Avril 2015
(L'Express.mu 18/04/15)
«La population est bafouée par la légèreté avec laquelle le gouvernement traite le dossier de la BAI». Face à la presse ce samedi 18 avril, Arvin Boolell n’a pas été tendre envers l’Etat. Selon le porte-parole du Parti travailliste (PTr), le gouvernement est un gouvernement «amateur». «C’est un psychodrame humain. Ce problème touche plus de 200 000 personnes, mais le gouvernement continue à faire faux pas sur faux pas dans cette affaire», a martelé l’ex-ministre des Affaires étrangères. Rendre public le rapport sur le Mauritius Turf Club Par ailleurs, Arvin Boolell n’a pas manqué d’égratigner, au passage, le ministre de la Bonne gouvernance Roshi Bhadain. Il a demandé à ce que le rapport intérimaire sur...
(L'Express.mu 18/04/15)
«Il y aura trois fils conducteurs. On avancera en parallèle, parce que nous affronteront les municipales ensemble avec le MSM, le ML et le PMSD.» Face à la presse ce vendredi 17 avril, les membres du Parti mauricien social démocrate (PMSD) ont montré avec force leur détermination à affronter les prochaines élections municipales. Selon le secrétaire général du parti, Mamad Kodabaccus, «le parti est confiant d’une grande victoire». Par ailleurs, la rencontre d’aujourd’hui a également été marquée par les 60 années du parti, célébrées le 6 avril dernier. Et, les Bleus comptent fêter en grande pompe l’événement. Une fête familiale aura lieu le dimanche 19 avril à l’Ecole Hôtelière Sir Gaëtan Duval. Celle-ci sera marquée par le discours du ministre...
(L'Express.mu 18/04/15)
«C’est inacceptable. Vous pensez que quand untel ou untel démissionne du parti, Paul Bérenger perdra son titre de leader de l’opposition ?». Lors de son point de presse hebdomadaire, ce samedi 18 avril, le leader mauve n’a pas mâché ses mots et s’en est vivement pris aux démissionnaires de son parti, notamment à Joe Lesjongard et Raffick Sorefan. Il a, dans la foulée, avancé que des sanctions seront prises contre les dirigeants qui ont pris part à une réunion donnée...
(Le Point 17/04/15)
Ameenah Gurib-Fakim n'a qu'un problème : savoir quand elle devra confier les rênes de sa toute jeune entreprise à sa remplaçante avant de prendre le poste de présidente de la République de Maurice. Les mandats de Premier ministre et de président étant décalés de deux ans à Maurice, celle qui a été élue en décembre 2014 avec Anerood Jugnauth devra attendre que Kailash Purryag, le président de la République en exercice, décide de laisser la place. Ce pourra être en...
(Le Matinal (mu) 17/04/15)
Il réclame des dommages d’une roupie symbolique. L’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam conteste la perquisition qui a eu lieu à son domicile du 5 au 7 février dernier. Une plainte a été logée en Cour suprême jeudi. Navin Ramgoolam a soutenu que lors de leur perquisition, la police a saisi deux valises contenant de l’argent et des devises, de même que des documents personnels qui selon lui n’ont aucun rapport avec les charges provisoires retenues contre lui. Ce dernier a ajouté que la police ne lui a pas rendu les objets tels que des passeports, des certificats et son permis de conduire.
(L'Express.mu 17/04/15)
Les dotations budgétaires étaient au centre des débats au Parlement, ce jeudi 16 avril. A l’issue de cette séance, le Budget 2015-2016 a été voté sans amendement. Et le Parlement ajourné à vendredi prochain. Il a aussi été question de la location de la SICOM Tower, à Ebène. A une question du député Reza Uteem, Vishnu Lutchmeenaraidoo a indiqué que l’État a déboursé Rs 17,4 millions en loyer pour la période s'étalant de janvier à juin 2015. Le vice-PM et...
(Le Défi Média 16/04/15)
L’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam contre-attaque et loge une plainte jeudi 16 avril en Cour suprême contre l’État, le commissaire de police (CP) et trois magistrates, Ganoo, Chattur et Jowaheer. Navin Ramgoolam conteste la validité de la perquisition policière effectuée à son domicile dans la nuit du 6 au 7 février. Perquisition au cours de laquelle deux coffres-forts et deux valises contenant Rs 220 millions en diverses étrangères et en roupies mauriciennes ont été découverts. Navin Ramgoolam estime que les magistrates...
(Le Défi Média 16/04/15)
L’activiste travailliste Nandanee Soornack a été arrêtée par la police italienne tôt jeudi 16 avril à Parme. Nous ignorons pour l’heure les raisons de son arrestation. Mais une chose est sûre : plusieurs allégations pèsent sur Nandanee Soornack. Le tribunal de Port-Louis a émis en mars trois mandats d’arrêt internationaux contre Nandanee Soornack, dont deux pour blanchiment d’argent et un pour entente délictueuse. Mandats réclamés par le Central CID dans le cadre des enquêtes sur les Rs 220 millions saisies...
(Le Défi Média 16/04/15)
Le gouvernement a donné un mauvais signal car il dépend uniquement du privé pour les investissements, a déclaré le leader de l’opposition, Paul Bérenger. ‘’Il faut noter que l’investissement dans le privé a continuellement diminué ces dernières années. Dans le budget, le gouvernement dépend de huit mégas projets pour relancer la croissance. Cinq de ces projets sont ceux du privé, notamment d’Omnicane, de Saint-Félix, Médine, la phase 2 d’Azuri et Terra. Le sixième, celui de Roches-Noires, est un vieux projet...
(Le Matinal 16/04/15)
Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a affirmé, lors de son summing up sur le budget 2015-2016, que le pays avait besoin d’un nouveau projet de société. La raison : durant la dernière campagne électorale, les membres de l’Alliance Lepep avaient constaté que la misère, la tristesse et le mécontentement qui prévalaient dans le pays en raison du chômage, la détérioration l’ordre public et la sécurité, le manque de logements sociaux et la corruption, les crimes odieux à l’encontre des...
(L'Express.mu 16/04/15)
Maurice a échappé de peu à une crise sociale majeure avec l’affaire BAI, estime Vishnu Lutchmeenaraidoo. Le ministre des Finances s'est longuement appesanti sur ce dossier lors de la clôture des débats budgétaires au Parlement hier, mercredi 15 avril. Il n’a d’ailleurs eu de cesse de justifier les décisions prises par le gouvernement et la Banque de Maurice depuis le tout début de ce scandale. «Une affaire comme celle de la BAI peut tuer un gouvernement», a-t-il avancé. Dans cette...
(L'Express.mu 16/04/15)
Le Premier ministre n’en démord pas. Pour lui, le système utilisé par la BAI est un «Ponzi Scheme» qui a rapporté frauduleusement de grosses sommes d’argent obtenues des détenteurs de polices d’assurance. Et cet argent aurait été utilisé à d’autres fins, comme le paiement de management fees à hauteur de Rs 1 milliard, au lieu d’être investi pour avoir des rendements. Sir Anerood Jugnauth (SAJ) a promis de traduire les responsables de «ce massacre financier» en justice. Il est revenu...
(Le Défi Média 16/04/15)
Que faire de la nouvelle carte d’identité ? Cette question est toujours sans réponse. Le problème a été évoqué à l’Assemblée nationale jeudi 16 avril lors de l’examen en comité. Pravind Jugnauth, ministre des Technologies, de la Communication et de l’Innovation, pense ne pouvoir rien faire, sans un jugement de la Cour suprême ; concédant ainsi que l’affaire est « embarrassante » pour lui et le gouvernement. Aujourd’hui, Pravind Jugnauth dit espérer qu’un jugement sera rendu avant juin quand le...
(Le Défi Média 15/04/15)
Le Premier ministre sir Anerood Jugnauth et le leader de l’Opposition Paul Bérenger ont donné leurs impressions sur le Budget 2015-16 à l’Assemblée nationale mercredi 15 avril, avant le « summing up » du ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo. Paul Bérenger déplore que le gouvernement n’investisse pas assez dans le développement infrastructurel. Pour le leader de l’Opposition, c’est un mauvais signal au secteur privé ; ajoutant que la balance des paiements est « alarmante ». Sir Anerood Jugnauth s’est appesanti...
(Le Défi Média 15/04/15)
Shakeel Mohamed, chef de file du Part travailliste (PTr) à l’Assemblée nationale, maintien ses propos. Il s’est exprimé lors du bureau politique mercredi après-midi 15 avril au square Guy-Rozemont, Port-Louis. Shakeel Mohamed avait affiché ses ambitions de prendre en main le PTr dans une interview accordée à un hebdomadaire du dimanche ; ajoutant que Navin Ramgoolam « est devenu un handicap pour le parti ». Des propos qui ont agacé plus d’un, dont des membres exécutifs du PTr. « Il était nécessaire d’avoir cet exercice d’explications pour que les gens comprennent ce que je ressens.
(Le Défi Média 15/04/15)
Suite et fin des débats budgétaires à l’Assemblée nationale mercredi 15 avril. Xavier-Luc Duval, vice-Premier ministre et ministre du Tourisme, a été le premier à prendre la parole. Puis c’était au tour du leader de l’Opposition Paul Bérenger. L’affaire Bramer Bank-BAI s’est invitée encore une fois aux débats budgétaires. Xavier-Luc Duval et Paul Bérenger ont « réservé quelques lignes de leurs discours à l’affaire BAI ». Xavier-Luc Duval estime qu’il faut faire deux choses après la révocation du permis d’opération...
(Le Défi Média 15/04/15)
Au sein de l’opposition parlementaire et extra-parlementaire, en particulier, l’on regarde sérieusement du côté des régions urbaines en marge des élections municipales 2015. Ce scrutin pourrait avoir lieu en juin. Entre-temps, la nouvelle loi sur les administrations régionales a déjà été votée au Parlement. Maurice se prepare à aller aux urnes. Du moins l’électorat des cinq villes du pays. Il est fort probable que les élections municipales aient lieu en juin, soit dans environ deux mois. Dans ce contexte, les partis politiques, plus particulièrement, ceux de l’opposition, se préparent. Au MMM, il y a une certitude : l’on participera, bel et bien, à cette joute électorale.
(L'Express.mu 15/04/15)
Le jugement est tombé ce mercredi 15 avril en cour intermédiaire. Rudolf Dereck Jean Jacques, dit Gro Derek, a été reconnu coupable de possession d’héroïne. Selon la magistrate Renuka Dabee, la poursuite a pu établir l’accusation contre Gro Derek. La sentence sera connue le vendredi 17 avril. Lindsay Patrick Bundhoo, qui était également poursuivi dans le cadre de cette affaire, a lui aussi été reconnu coupable. Une charge de fausse déclaration avait été retenue contre lui.Cette affaire remonte au 24...
(Le Défi Média 14/04/15)
Le ministre des Affaires étrangères Étienne Sinatambou défend les « différentes enquêtes » qui ont été ouvertes après l’installation du gouvernement issu des législatives du 10 décembre 2014 ; estime qu’elles consolident l’image de l’île Maurice. Étienne Sinatambou a fait cette déclaration mardi 14 avril à l’issue d’un atelier de travail à Port-Louis. Le gouvernement mauricien et les autorités françaises élaborent un document en vue d’améliore l’actuel traité d’extradition entre les deux pays qui date des années 1800.
(Le Défi Média 14/04/15)
Au lendemain de leur retour au pays, le ministre des Services financiers Roshi Bhadain et l’Attorney General Ravi Yerrigadoo ont animé une conférence de presse, lundi, pour évoquer certaines de leurs trouvailles sur le groupe BAI. L’organigramme « tentaculaire » du groupe BAI a été décortiqué par Roshi Bhadain. Il dit être remonté « à la source ». « Les ‘Consolitated Accounts’ de KLAD Investment, compagnie incorporée aux Bahamas, comprenant les chiffres de toutes les filiales du groupe, démontrent que...

Pages