| Africatime
Dimanche 29 Mars 2015
(L'Express.mu 28/03/15)
Vishnu Lutchmeenaraidoo a choisi «la voie de la facilité», estime-t-il. L’opinion de Paul Bérenger sur le budget présenté par le ministre des Finances n’a guère évolué depuis son premier commentaire à chaud suite à la présentation budgétaire, le lundi 23 mars. Le leader de l’opposition a profité de la conférence hebdomadaire du MMM, ce samedi 28 mars, pour affiner sa critique. Selon lui, ce budget est un «vaste bluff» et un «grand show» qui «condamne l’avenir». Il soutient que le budget de développement du gouvernement a «été sacrifié». «Ce qui est dramatique, a-t-il précisé, c’est que les dépenses courantes augmentent de 18% alors que le ‘budget development’ baisse de 8%.» Le chef de l’opposition a...
(Le Défi Média 28/03/15)
Le leader de l’Opposition Paul Bérenger, en conférence de presse samedi matin 28 mars, est revenu sur les mesures budgétaires annoncées par le ministre des Finances lundi 23 mars. Paul Bérenger estime que le « budget de développement » du gouvernement a été « sacrifié », alors qu’il fallait faire le contraire. Le résultat, selon lui, sera visible dans les jours et mois à venir. Cette réduction de 8 % du budget de développement, selon Paul Bérenger, aura des conséquences sur l’économie ; parlant d’une « occasion ratée pour la relance ». « Vishnu Lutchmeenaraidoo, derrière des fla-flas, a choisi la voie de la facilité et il massacre le budget de développement. Alors que les dépenses courantes ont augmenté par...
(L'Express.mu 28/03/15)
Il faut battre le fer tant qu’il est chaud, dit-on. Le gouvernement songerait sérieusement à tenir les municipales avant le début du ramadan, prévu à la mi-juin. Une nouvelle qu’on ne dément pas au PMSD : «La date n’a pas encore été fixée mais les élections sont imminentes. Dès que l’ébauche de la nouvelle loi sera prête, le Premier ministre décidera de la date.» La période mai-juin serait privilégiée, car c’est dans ces eaux que le PTr procédera au renouvellement...
(Le Défi Média 28/03/15)
C’est une décision du Conseil des ministres vendredi 27 mars : la validité de « l’ancienne » carte d’identité nationale a été étendue au 30 juin 2015. Cette décision, selon un communiqué du gouvernement, a été prise car jusqu’ici 15 000 Mauriciens ne se sont pas enregistrés pour obtenir la carte biométrique. Qui plus est, le gouvernement attend toujours le jugement de la Cour suprême, qui doit se prononcer sur le maintien ou pas de la base de données biométriques...
(Le Défi Média 28/03/15)
Les Petites et moyennes entreprises (PME) ont tenu la vedette lors de la présentation du Budget 2015-2016, le lundi 23 mars. Une dizaine de mesures leur a été consacrée, afin de booster le secteur. Toutefois, certains sont sceptiques. Une aide financière est, certes, positive, mais cela suffira-t-elle à faire décoller l’entrepreneuriat ? Faire des PME l’épine dorsale de notre économie. Tel est l’objectif du ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo. La série de mesures (voir en texte plus loin) annoncées dans...
(Le Défi Média 28/03/15)
Les mesures annoncées pour faire du secteur des PME « l’épine dorsale de l’économie nationale » sont-elles suffisantes ? Rien n’est moins sûr, selon Amar Deerpalsing, président de la Fédération des Petites et moyennes entreprises. Or, dans les milieux de la Banque de Développement, on se dit prêt à soutenir le projet d’une SME Bank.­­­­­­­­­­­­­­ Tout en reconnaissant que les mesures annoncées pour ce secteur sont globalement positives, elles pourraient s’avérer insuffisantes pour atteindre un objectif aussi ambitieux. La création...
(Le Défi Média 26/03/15)
48 heures après la présentation du Budget 2015-16, le ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo annonce l’institution de 25 comités. Ces comités assureront la mise en application des mesures annoncées dans le budget. Ils seront présidés par de hauts fonctionnaires et auront comme membres des représentants du secteur privé, des syndicalistes et des universitaires. Ils vont se réunir chaque quinzaine. Vishnu Lutchmeenaraidoo a eu une première séance de travail avec les hauts cadres des différents ministères aujourd’hui : « Dans deux semaines, nous aurons déjà une idée sur le statut des projets. Nous avons créé un comité Smart City qui est présidé par Gaëtan Siew, architecte, urbaniste, paysagiste et un consultant du gouvernement britannique...
(Le Défi Média 26/03/15)
Le prof Ved Prakash Torul quitte la Commission de conciliation et de médiation (CCM) où il a passé une dizaine d’années. Son contrat, qui arrive à terme le 31 mars, n’a pas été renouvelé. « Je quitte la commission avec un sentiment du devoir accompli », dit-il. Même dans les moments difficiles, il a su trouver un consensus. On a en tête le règlement des litiges au sein de Mauritius Telecom, d’Air Mauritius, de l’industrie sucrière, de la Cargo Handling...
(L'Express.mu 25/03/15)
Le budget contient quelques «douceurs»mais il déçoit dans son ensemble. C’est le regard que porte le Parti Travailliste sur les mesures budgétaires annoncées par le ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo pour l’année 2015-2016. Lors d’un point de presse qui s’est tenu aujourd’hui lundi 23 mars au Square Guy Rozemont, Arvin Boolell, le porte-parole du parti a fait part de ses craintes concernant les jeux de hasard. En effet, les licence feesont été frappés par une augmentation conséquente, et désormais les...
(L'Express.mu 25/03/15)
Pour parvenir aux objectifs fixés lors de l’exercice financier 2015/16, le ministre des Finances a joué la carte de la séduction, ciblant ainsi le secteur privé, mais aussi les pauvres, les petits entrepreneurs et les investisseurs étrangers. Un instrument qu’il semble manipuler habilement. Mais contrairement à d’autres qui dérogent à leurs principes une fois aux affaires, Vishnu Lutchmeenaraidoo a maintenu le cap sur ce qu’il qualifie de «nation zougader». À ce propos, il n’y est pas allé avec le dos...
(L'Express.mu 24/03/15)
«Je le dis avec tristesse, c’est un budget terriblement décevant.» L’exercice budgétaire de ce lundi 23 mars est très loin d’être satisfaisant, estime Paul Bérenger. Selon le leader de l’opposition, le discours budgétaire de Vishnu Lutchmeenaraidoo est le «plus décousu que j’ai entendu depuis que je suis entré au Parlement en 1976». Paul Bérenger s’est surtout moqué du «no tax budget» lancé par le ministre des Finances à la fin de son allocution. Il s’agit selon lui d’un «bad joke»...
(Le Matinal (mu) 24/03/15)
Le leader de l'opposition, Paul Bérenger qualifie de 'bad joke' le budget présenté par le Grand argentier hier. Entouré des députés du MMM, il a soutenu en conférence de presse hier que le budget ne favorisera pas l'investissement public et privé. “Je le dis avec tristesse mais c'est un budget terriblement décevant. Le discours en lui-même est décousu depuis que je suis au Parlement depuis 1976. C'est un 'bad joke' terminant par un 'non tax budget' applaudi par ceux qui...
(L'Express.mu 24/03/15)
Plus de deux décennies d’écart entre ses passages au ministère des Finances. Au Parlement, le lundi 23 mars, Vishnu Lutchmeenaraidoo a présenté le premier budget de l’alliance Lepep. Que relever de son «body language» ? D’abord, l’orateur aborde son discours sans relever son micro. Ce que son collègue Pravind Jugnauth s’empresse de faire pour lui. Il démarre avec une précision: «There are two bills.» Le ton est posé, Vishnu Lutchmeenaraidoo prend son temps, articule, bute sur quelques mots et expressions, dont ceux de «caring government». La sobriété de son costume égale celle de son attitude. Vishnu Luchmeenaraidoo tourne les pages sans faire de bruit.
(Le Matinal (mu) 24/03/15)
Revigorer l’économie mauricienne à travers des méga-projets, dont la construction de 13 nouvelles villes, un nouveau port, mais aussi, en misant sur les PME et le secteur hôtelier. Ce sont quelques-uns des principaux ingrédients qui devraient, selon le gouvernement, créer le deuxième miracle économique. «Notre économie est dans une phase d’essouffle­ment », explique Vishnu Lutchmeenaraidoo. La croissance des piliers économiques établis s’essouffle. Pour titiller la croissance, il n’y a d’autres moyens que d’insuffler un nouveau dynamisme dans des secteurs connaissant...
(Indian Ocean Times 24/03/15)
Une vingtaine de navires de croisière devraient jeter l'ancre à l'île Maurice en 2015, avec plus de 20.000 croisiéristes débarquant attendus par les autorités portuaires. En janvier et février 2015, neuf bateaux de croisière ont déjà fait escale sur l'île, ramenant à Maurice 7.900 voyageurs contre 6.500 recensés sur la même période calendaire en 2013, soit une augmentation d'environ 15% de croisiéristes foulant le sol mauricien pour quelques heures de shopping et de découverte du pays. Pour rappel, 18 navires...
(Le Défi Média 23/03/15)
« Ce n’est pas un “no tax budget”. C’est un Budget terriblement décevant et c’est avec tristesse que je dis cela. C’est le discours du Budget le plus décousu que j’ai jamais entendu depuis que je suis à l’Assemblée nationale », lance le leader de l’Opposition Paul Bérenger en point de presse après la présentation du Budget 2015-16 lundi soir 23 mars. « C’est un “bad joke” en disant que c’est un “no tax budget” », estime Paul Bérenger ;...
(Le Défi Média 23/03/15)
« C’est une occasion ratée. Je suis déçu », commente sur Radio Plus le chef de file du Parti travailliste Shakeel Mohamed à l’issue de la présentation du Budget 2015-2016 lundi soir 23 mars. Shakeel Mohamed se « dit déçu du premier budget du gouvernement de l’alliance Lepep, car il s’attendait à mieux » : « C’est une occasion ratée », déclare Shakeel Mohamed à sa sortie de l’Assemblée nationale. Pour lui, le gouvernement se concentre sur les « smart...
(Le Défi Média 23/03/15)
Le gouvernement de l’alliance Lepep a présenté son premier Budget lundi 23 mars ; un exercice qui a duré 88 minutes. « Le premier budget de ce gouvernement est un no “tax budget budget” », résume le ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo sur le Budget 2015-2016 à la fin de son grand oral. Vishnu Lutchmeenaraidoo dédie le Budget 2015-16 au Premier ministre sir Anerood Jugnauth ; un Budget qu’il a qualifié de « wake up call » qui, dit-il, jettera...
(Indian Ocean Times 23/03/15)
Le secteur manufacturier de Maurice (textile, lingerie, habillement, etc.) a drainé dans son sillage en 2014 vers l'export quelque 47 milliards de roupies*, soit 6% du produit intérieur de l'île. 55.000 employés sont actuellement recensés dans la filière. Le secteur manufacturier fait également travailler 155.000 emplois indirects dans les secteurs de la logistique et aussi au sein des compagnies de transport maritime.
(L'Express.mu 23/03/15)
Ils ont coûté cher à l’État. Les voyages effectués par Navin Ramgoolam, entre juillet 2005 et décembre 2014, totalisent plus de Rs 200 millions. Cette somme inclut les dépenses liées aux déplacements à l’étranger de l’ancien Premier ministre, dont celles occasionnées par les membres des délégations l’accompagnant. C’est ce qu’a révélé à l’express, le dimanche 22 mars, une source officielle à l’hôtel du gouvernement. Le bureau du Premier ministre vient de mettre la dernière main à un document de plusieurs...

Pages