Mardi 24 Avril 2018
(La Tribune 26/03/18)
L’île Maurice a un nouveau président. De guerre lasse, la présidente Ameenah Gurib-Fakim avait finalement décidé de rendre le tablier après une résistance de courte durée. La seule femme chef d’Etat sur le Continent quitte officiellement ses fonctions présidentielles, ce 23 mars. Et les autorités n’ont pas attendues pour acter son remplacement pour assurer l’intérim. Le nouveau président c’est désormais Paramasivum Pillay Vyapoory, alias Barlen Vyapoory ! Pour l'heure, c'est sa villa des Quatre Bornes, dans les Hautes Plaines (à l'ouest de l'île), qui est devenue, le temps d'un instant, le centre symbolique du pouvoir. Dans l'après-midi de ce vendredi 23 mars, une semaine presque jour pour jour après la démission d'Ameenah Gurib-Fakim, que des...
(Jeune Afrique 26/03/18)
La présidente mauricienne a officiellement quitté ses fonctions ce vendredi midi, poussée vers la sortie par le Premier ministre alors qu’elle était au centre d’un scandale financier. Un départ qui n'est que le dernier épisode d'une série d'affaires dont l'épicentre est le sulfureux homme d'affaires angolais Alvaro Sobrinho. Le 23 mars, à midi, Ameenah Gurib Fakim a plié bagage et quitté la résidence du Réduit. La présidente de la République mauricienne a ainsi mis un terme à un feuilleton qui commençait sérieusement à ternir sa réputation et la fonction qu’elle représentait. Mise en cause dans un scandale financier, elle a été poussée à la démission par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, fils et successeur d’Anerood, qui l’avait nommée à ce...
(RFI 24/03/18)
Ameenah Gurib-Fakim a quitté son poste de la présidence mauricienne vendredi 23 mars. Elle s’en va « le coeur gros » en espérant qu’une enquête viendra laver son honneur. Mais quelques heures après les adieux de la cheffe de l’Etat, le Premier ministre est venu annoncer la création d’une commission d’enquête qui devra déterminer s’il y a eu usurpation de pouvoir à la présidence. Les adieux émotionnels de la présidente ont été vite dissipés par la décision du gouvernement de lancer une vaste enquête. Une enquête non pas sur l’affaire de la carte...
(AFP 23/03/18)
Le vice-président mauricien, Paramasivum Pillay Vyapoory, occupe depuis vendredi et de manière transitoire les fonctions de président de la République, après la démission d'Ameenah Gurib-Fakim, mise en cause dans un scandale financier, a annoncé la présidence. "Suite à la démission de son Excellence Ameenah Gurib-Fakim (...), son Excellence Paramasivum Pillay Vyapoory (...), vice-président, assume depuis aujourd'hui 23 mars les fonctions de président de la République", a indiqué la présidence dans un communiqué. Le gouvernement pourra soit confirmer M. Vyapoory dans ses nouvelles attributions, soit nommer quelqu'un d'autre avec l'aval du Parlement.
(Xinhua 23/03/18)
Maurice a accueilli mercredi et jeudi, en coopération avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la troisième Conférence sur la santé et le climat pour les petits États insulaires en développement (PEID). La conférence internationale qui s'est tenue à Balaclava, au nord-ouest de l'île Maurice, avait été ouverte par le ministre mauricien de la Santé et de la Qualité de la vie, Anwar Husnoo, en présence du représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Maurice, Laurant Musango, et...
(AFP 21/03/18)
Quarante-quatre pays africains ont signé mercredi à Kigali l'accord créant une zone de libre-échange continentale (Zlec), perçue comme essentielle au développement économique de l'Afrique, a annoncé l'Union africaine (UA). "L'accord établissant la Zlec a été signé par 44 pays", a déclaré le président de la Commission de l'UA, Moussa Faki, en conclusion d'un sommet de l'organisation dans la capitale rwandaise. Le Nigeria, l'une des premières économies du continent, est le principal pays à s'être abstenu. Le président nigérian Muhammadu Buhari avait décidé de ne pas faire le déplacement à Kigali, après avoir accepté de "donner plus de temps aux consultations" dans son pays...
(La Tribune 19/03/18)
Alors qu’il y a trois jours la présidente de l'île Maurice, Ameenah Gurib-Fakim, comptait encore se maintenir au pouvoir, elle annonce ce samedi sa démission. L'étau s'était vraisemblablement resserré autour d'Amdeenah Gurib-Fakim et sa résistance n'aura duré que peu de temps. Jusque-là présidente d'Ile Maurice, elle a finalement présenté sa démission ce samedi 17 mars, laquelle prendra effet le vendredi 23 mars prochain, a annoncé son avocat, Me Yousouf Mohamed, selon l'AFP. En renonçant à ses fonctions, Gurib-Fakim dit vouloir préserver «l'intérêt national». Elle met ainsi un terme à une grosse polémique qui dure depuis plus de deux semaines.
(RFI 19/03/18)
La présidente de Maurice, Ameenah Gurib-Fakim, empêtrée dans un scandale financier qu’elle nie, a remis sa démission, dans l’après-midi samedi 17 mars, à la présidente de l’Assemblée nationale. L’annonce a été faite par son avocat, Yusuf Mohamed. Scientifique reconnue dans le monde, Ameenah Gurib-Fakim quittera son poste, selon son avocat, vendredi prochain, à midi. L’annonce a pris tout le monde de court à Maurice. C’est son avocat, Yusuf Mohamed, un vétéran et ténor du barreau mauricien, qui a annoncé la démission de la présidente Ameenah Gurib-Fakim ...
(AFP 17/03/18)
La présidente mauricienne Ameenah Gurib-Fakim, impliquée dans un scandale financier, s'est résolue samedi à démissionner "dans l'intérêt national", a annoncé son avocat, au terme d'un bras de fer avec le Premier ministre, qui réclame son départ depuis une semaine. Seule femme chef d'Etat en Afrique, Mme Gurib-Fakim était sous forte pression depuis deux semaines, à la suite de révélations sur des achats personnels réglés à l'aide d'une carte bancaire fournie par l'ONG Planet Earth Institute. Cette scientifique et biologiste de renommée internationale, première femme à occuper la fonction...
(La Tribune 16/03/18)
Alors que le Premier ministre a annoncé la semaine dernière, la démission de la présidente, Ameenah Gurib-Fakim a annoncé ce mardi 14 mars qu’elle reste à son poste. Mis en cause par la presse locale pour un présumé scandale financier, la présidente mauricienne réfute tout en bloc et se dit déterminé à se défendre devant la justice. J'y suis et je j'y reste ! C'est en substances l'essentiel du message qu'a voulu transmettre la présidente mauricienne dans une lettre adressée par son cabinet ce mardi 14 mars. Dans le document, Ameenah Gurib-Fakim exclut toute éventualité de démission contrairement à ce qu'avait annoncé, vendredi dernier face à la presse...
(RFI 15/03/18)
La présidente mauricienne Ameenah Gurib-Fakim, conteste les faits qui lui sont reprochés en lien avec un scandale financier. Elle a annoncé ce mercredi qu'elle refusait de démissionner, contrairement à ce qu'avait annoncé la semaine passée le Premier ministre Pravind Jugnauth. Un communiqué de la présidence mauricienne a annoncé ce mercredi que madame Ameenah Gurib-Fakim rejette toute perspective de démission. Le texte fait également savoir qu'elle est « prête à intenter une action en justice pour se défendre ...
(Xinhua 15/03/18)
La présidente de la République de Maurice, Mme Ameenah Gurib-Fakim, a annoncé mercredi qu'elle ne comptait pas démissionner de ses fonctions. Dans un communiqué émis par son bureau ce mercredi, Mme Ammenah Gurib-Fakim a déclaré qu'elle entreprendrait les actions légales nécessaires pour se défendre contre la campagne "d'allégations et d'attaques dont elle fait l'objet depuis plusieurs semaines". Cette déclaration est un rebondissement dans la crise qui secoue le sommet de l'État mauricien depuis plus d'une semaine. Le Premier ministre, Pravind...
(AFP 14/03/18)
La présidente mauricienne Ameenah Gurib-Fakim, contestant les faits qui lui sont reprochés en lien avec un scandale financier, a annoncé mercredi qu'elle refusait de démissionner, contrairement à ce qu'avait annoncé la semaine passée le Premier ministre Pravind Jugnauth. "N'ayant rien à se reprocher et pouvant apporter des preuves corroborantes, son Excellence Mme Ameenah Gurib-Fakim rejette toute perspective de démission", a annoncé dans un communiqué la présidence mauricienne. Mme Gurib-Fakim, seule femme chef d'État en Afrique, a également fait savoir qu'elle était "prête à intenter une action en justice pour se défendre contre les accusations calomnieuses qui la visent".
(AFP 13/03/18)
La célébration du 50e anniversaire de l’indépendance de Maurice a été marquée lundi par une cérémonie suivie d’un spectacle populaire dans le haut lieu des courses hippique de la capitale, Port Louis. Le président de la République de l’Inde, Ram Nath Kovind, était l’invité d’honneur de cette célébration à laquelle a assisté plusieurs milliers de personnes. Le secrétaire d’Etat français aux Affaires étrangères, Jean Baptiste Lemoyne, le vice-président des Comores, Djaffar Ahmed Said Hassani, ainsi que des représentant de la Chine, des Seychelles et de l'île française de La Réunion figuraient parmi les invités. La cérémonie s’est déroulée en présence de la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim...
(Xinhua 13/03/18)
Régulièrement cité en exemple, premier de presque tous les classements en matière d'économie, de social, d'éducation et de démocratie en Afrique subsaharienne, la République de Maurice, qui fête lundi ses 50 ans d'indépendance, a construit sa réputation envers et contre toutes les prédictions très pessimistes à sa naissance en 1968. Grâce à une démocratie stable, une politique d'éducation pour tous, d'inclusion de toutes les composantes de sa population et d'ouverture vers le monde, cet archipel de l'océan Indien est aujourd'hui...
(Xinhua 13/03/18)
La République de l'île Maurice fête ses 50 ans d'Indépendance ce lundi 12 mars, un anniversaire qui fait l'objet de célébrations à travers le pays depuis près d'une semaine. C'est le 12 mars 1968 que le drapeau mauricien, de couleurs rouge, bleu, jaune et vert, fut hissé pour la première fois au Champ de Mars, à Port-Louis, et que l'Union Jack, le drapeau britannique, fut descendu pour la dernière fois marquant la fin des 158 ans de règne de la...
(Jeune Afrique 12/03/18)
Sa réussite économique depuis l’indépendance a fait mentir les experts. Cité en tête de nombreux palmarès internationaux, le confetti mauricien s’est peu à peu imposé comme un modèle à suivre en matière de développement, démocratique et multicommunautaire, gérant au mieux, depuis un demi-siècle, les contradictions héritées de l’histoire. Le 12 mars, Maurice fête le cinquantième anniversaire de son indépendance. En un demi-siècle, ce rocher immergé au milieu de l’océan indien, peuplé d’1,3 millions d’habitants, s’est imposé comme une démocratie et...
(RFI 12/03/18)
Découverte par les Portugais au XVIe siècle, puis colonisée successivement par les Hollandais (XVIIe siècle), les Français (XVIIIe siècle) et les Britanniques (de 1810 à 1968), l’île Maurice a accédé à l’indépendance il y a cinquante ans. En cinq décennies, cette petite île a réussi à se hisser parmi les économies les plus dynamiques de la zone Afrique-océan Indien et s’imposer comme un modèle d’Etat de droit, de démocratie et de cohabitation multiethnique, même si parfois des scandales et des...
(RFI 12/03/18)
L’île Maurice fête, ce 12 mars, le 50e anniversaire de son indépendance. Depuis un an les festivités sont prévues dans le pays et préparées par de nombreux habitants. Mais pour 10 000 d’entre eux, originaires des Chagos, un archipel au nord-est de l’île Maurice, cette date n'a pas le même sens. Retour en images et en archives sonores sur la lutte menée depuis près de 50 ans par les Chagossiens. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20180309-video-ile-maurice-est-independante-de...
(La Tribune 10/03/18)
La présidente mauricienne Ameenah-Garib Fakim va finalement démissionner à la suite des révélations faites par la presse sur un scandale dans lequel elle était impliquée. En poste depuis 2015, celle qui est actuellement la seule femme du continent à détenir le titre de présidente est accusé d’avoir fait du shopping personnel avec une carte bancaire fournie par une ONG aux ramifications controversées. Le cadeau le plus désagréable de l'année pour la célébration de la journée internationale de la femme revient à la présidente mauricienne qui va devoir quitter son poste. Les choses sont allées très vite pour Ameenah-Garib Fakim dont la démission est attendue...

Pages