Samedi 16 Décembre 2017

La présidente mauricienne annonce un renforcement des échanges bilatéraux avec la Côte d’Ivoire

La présidente mauricienne annonce un renforcement des échanges bilatéraux avec la Côte d’Ivoire
(AIP 15/04/16)

La présidente mauricienne, Ameenah Gurib-Fakim a exprimé sa volonté de renforcer les échanges bilatéraux avec la Côte d’Ivoire à l’occasion d’une mission conduite par le ministre ivoirien du commerce, Jean Louis Billon sur l’Ile, porteur d’une invitation adressée aux autorités mauriciennes à participer à un forum en Côte d’Ivoire, a-t-on appris de source proche de la délégation.

» Voir que nos amis Ivoiriens viennent vers nous pour nous transmettre cette invitation, nous va droit au cœur parce que je vois que nous allons renforcer les échanges bilatéraux avec un pays ami qui est la Côte d’Ivoire », a commenté Ameenah Gurib-Fakim, au terme de l’audience accordée à la délégation ivoirienne. « Maurice a une stratégie africaine, elle veut s’ouvrir à l’Afrique », a-t-elle ajouté.

En mission officielle, mardi et mercredi, dans le cadre de la préparation de la 5e édition de la CGECI Academy, les 21 et 22 avril, à Abidjan, le ministre du Commerce était porteur d’une invitation adressée à l’Île Maurice désignée comme « Pays invité d’honneur» à ce forum d’échange organisé par la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI). La délégation comprenait l’ambassadeur secrétaire général adjoint du ministère des Affaires étrangères, Ly Djerou Robert, le vice-président en charge de la prospective, de la stratégie, de la promotion et de la CGECI Academy, Alain Kouadio, et le chef du département économie et finance de la CGECI, Karine Kouassi Lou.

Le ministre Billon a exprimé son satisfecit à la suite de cette mission à l’Ile Maurice qui marque le début d’une « bonne et longue » coopération. « La Côte d’Ivoire aspire à davantage de coopération et d’intégration économique africaine, à plus de coopération sud-sud et à un développement mutuel. Dans nos stratégies communes, ce rapprochement va porter des fruits. Déjà, de nombreux investisseurs de Maurice sont orientés vers le pays et je pense que nous avons plus à gagner », a déclaré l’émissaire du gouvernement qui a quitté L’Île, mercredi.

L’île Maurice a l’une des économies les plus prospères et compétitives en Afrique. En 2011, Maurice a été classé premier pays en Afrique pour ce qui est de la démocratie, du climat d’investissement et de la bonne gouvernance pour la cinquième année consécutive et 8e dans le monde en liberté économique. Maurice a mis au point une économie diversifiée basée sur des piliers importants comme les services financiers, l’éducation, le tourisme, les technologies de l’information et de la communication, les fruits de mer, l’hospitalité, la santé, les énergies renouvelables. État de l’océan Indien, l’Ile Maurice est situé à environ 2 000 kilomètres au sud-est de l’Afrique avec une population de plus de 1,2 million d’habitants, indique-t-on.

Commentaires facebook