Dimanche 24 Septembre 2017

Trafic de drogue entre Maurice et la réunion : la justice française saisit un voilier

Trafic de drogue entre Maurice et la réunion : la justice française saisit un voilier
(Le Défi Média 11/09/17)

La Cour d’appel de Saint-Denis, à La Réunion, a procédé vendredi à la saisie d’un voilier qui allait servir au transport de 60 kilos de gandia jusqu’à Maurice il y a cinq ans. Le propriétaire, Denis Szymaszek a été condamné à un an de prison avec sursis en juin 2016 pour son rôle dans ce réseau impliquant des Mauriciens. Son bateau devait être saisi et il devait également s’acquitter d’une amende de Rs 400 000. Le Réunionnais avait uniquement contesté la saisie du bateau en expliquant que c’était sa maison. La cour n’a pas accédé à sa requête mais a quand même revu son amende à la baisse. Lors de son procès, il a reconnu avoir perçu l’équivalent d’un million de roupies pour transporter la drogue à Maurice.

C’est dans le cadre de cette affaire que l’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu) a démantelé le réseau où du gandia cultivé à l’île sœur était conditionnée dans des bouteilles de plongée. Le skipper mauricien Jean Désiré Baya, 55 ans, est considéré comme le cerveau du réseau. Il avait déjà été arrêté en 2003 à La Réunion avec 23 kilos de gandia dissimulé dans des bidons de plastique à bord du voilier Fou Baladin. Sa compagne, Marie Laurine Laurette, avait été arrêtée à Pailles avec 12 000 graines de gandia ainsi qu’une somme dépassant Rs 400 000 roupies. Ce qui lui a coûté deux ans d’emprisonnement. Des bouteilles de plongée bourrées de 8,3 kilos de gandia ont aussi été saisies chez François Marc Marot qui dit avoir effectué trois traversées pour un total de 120 kilos de gandia valant Rs 30 millions pour Jean Désiré Baya.

Commentaires facebook