Nandanee Soornack nie avoir quitté Maurice avec Rs 800 | Africatime
Samedi 29 Avril 2017

Nandanee Soornack nie avoir quitté Maurice avec Rs 800

Nandanee Soornack nie avoir quitté Maurice avec Rs 800
(Le Défi Média 20/04/17)
 
00:00

C’était un exercice de communication réglé comme du papier à musique. Ce mercredi 19 avril, Nandanee Soornack s’est exprimée publiquement pour la première fois depuis ses démêlés avec la justice après les législatives de décembre 2014.

La femme d’affaires a animé une conférence de presse, qui a duré un peu moins de deux heures, à Milan, en Italie, où elle a trouvé refuge au lendemain des dernières législatives. Entourée de ses hommes de loi, elle a abordé plusieurs sujets et s’est prêtée au jeu des questions-réponses avec les journalistes. Toutefois, certaines questions sont restées sans réponse.

D’abord, Nandanee Soornack, un temps proche de l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam, nie en bloc avoir quitté Maurice avec 12 valises contenant Rs 800 millions le 11 décembre 2014.

La patronne d’Airway Coffee avance qu’elle est victime d’une « vendetta politique ». Elle a, au passage, formulé certaines allégations contre le vice-Premier ministre Showkutally Soodhun.

A-t-elle connu une fulgurante ascension sociale grâce à ses « relations » avec Navin Ramgoolam ? « Non », a répondu Nandanee Soornack. Elle affirme qu’elle a débuté au bas de l’échelle, travaillant comme couturière. Elle précise aussi qu’elle n’a jamais « vendu de cotomili ».

Autre thème abordé : ses relations avec son ex-partenaire d’affaires Rakesh Gooljaury. Elle affirme que ce dernier a démissionné de son poste de directeur d’Airway Coffee. Elle n’a pas été tendre envers l’homme d’affaires qu’elle a qualifié de « self-confessed liar ».

Compte-t-elle rentrer à Maurice ? Pas de sitôt, à en croire ses explications. Bien que Nandanee Soornack souligne que « Maurice est (son) pays » et qu’elle veut rentrer, n’ayant de compte à rendre à personne, elle précise qu’elle a, pour le moment, « des engagements en Italie ».

Et comment gagne-t-elle sa vie en Italie ? La patronne d’Airway Coffee indique qu’elle travaille à temps partiel et qu’elle bénéficie de l’aide de quelques proches qui s’y trouvent. Et elle s’est découvert une nouvelle passion : la salsa.

Commentaires facebook