Mercredi 24 Mai 2017

Grève de la faim d’un employé : la CNT s’explique et se justifie

Grève de la faim d’un employé : la CNT s’explique et se justifie
(Le Défi Média 19/05/17)

« La Corporation Nationale de Transport (CNT) réitère son respect des droits des travailleurs et tient à rassurer ses employés et le public en général que tout est mis en œuvre pour un assainissement des relations industrielles au sein de la corporation », indique la compagnie dans un communiqué de presse émis jeudi.

Cette réaction vient dans le sillage de la grève de la faim entamée en début de semaine par Prithviraj Sombarydos, chauffeur de bus suspendu depuis le 2 mai. Ce dernier proteste contre cette suspension et soutient être victimisé par son employeur.

Dans son communiqué, la CNT soutient que « cette mesure a été prise par la direction qui avait constaté qu’il avait fait des déclarations malveillantes et non-fondées à la presse, ce qui pouvait nuire à la réputation de la CNT ».

Et de préciser que « M. Sombarydos était déjà sous le coup d’une suspension suite à un incident survenu le 30 août 2016. Il lui était reproché d’avoir abandonné son autobus pendant plusieurs heures. Ce cas fut référé au central disciplinary committee de la CNT ».

Dans cette affaire, entendue le 26 avril, il avait plaidé coupable et avait écopé d’un final warning. « La CNT tient à rappeler que les employés qui étaient on duty et qui ont travaillé le 1er mai dernier ont été payés selon les provisions des remuneration orders et qu’un package a été proposé à ceux qui n’étaient pas on duty ce jour-là », indique-t-elle par rapport aux propos tenus par le syndicaliste lors d’une conférence de presse le 29 avril dernier.

Commentaires facebook