Mercredi 25 Avril 2018

Démission de la présidente de Maurice : comment l’affaire Sobrinho est devenue une affaire d’État

Démission de la présidente de Maurice : comment l’affaire Sobrinho est devenue une affaire d’État
(Jeune Afrique 26/03/18)
L'ancienne présidente mauricienne, Ameenah Gurib Fakim

La présidente mauricienne a officiellement quitté ses fonctions ce vendredi midi, poussée vers la sortie par le Premier ministre alors qu’elle était au centre d’un scandale financier. Un départ qui n'est que le dernier épisode d'une série d'affaires dont l'épicentre est le sulfureux homme d'affaires angolais Alvaro Sobrinho.

Le 23 mars, à midi, Ameenah Gurib Fakim a plié bagage et quitté la résidence du Réduit. La présidente de la République mauricienne a ainsi mis un terme à un feuilleton qui commençait sérieusement à ternir sa réputation et la fonction qu’elle représentait. Mise en cause dans un scandale financier, elle a été poussée à la démission par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, fils et successeur d’Anerood, qui l’avait nommée à ce poste, très honorifique, en juin 2015.

Ameenah Gurib Fakim avait pourtant refusé, dans un premier temps, de quitter ses fonctions, contredisant même le chef du gouvernement qui avait annoncé son départ le 9 mars. « La situation était intenable », confirme un témoin depuis le Réduit.
Démission sous pression

Agacé par ces atermoiements présidentiels, le locataire de Clarisse House a sérieusement haussé le ton, lors d’une conférence de presse donnée le 15 mars, jugeant l’attitude d’Ameenah Gurib Fakim « déplorable et indigne » et n’hésitant pas à brandir « les nombreux éléments » dont il disposerait à son encontre.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/545151/politique/demission-de-la-presidente-...

Commentaires facebook