Mercredi 24 Mai 2017

Début d’hiver : la vente des médicaments est en hausse

Début d’hiver : la vente des médicaments est en hausse
(Le Défi Média 17/05/17)

Toux, rhume, fièvre ou gastro-entérite... Autant sont les maladies que risquent les Mauriciens en ce début d’hiver. Ainsi, en cette période de transition climatique, les pharmacies connaissent une hausse dans la vente des médicaments.

« Depuis le début du mois de mai, nous constatons une hausse de plus de 10 % dans la vente, comparée au mois dernier. D’ailleurs, suivant la tendance, nous prévoyons que la vente va augmenter davantage d’ici à deux semaines », affirme Vishal Parsad, responsable à la pharmacie Buckingham à Rose-Hill. Un avis que partage Dev Cooten, responsable de la Pharmacie D'Espagnac Ltée à Curepipe.

« L’hiver rime avec le nez qui coule, les maux de gorge, la fièvre ou encore les allergies. Durant cette période, les médicaments pour lutter contre ces maladies sont très prisés », fait-il ressortir. Dev Cooten indique que la vente a augmenté de 10 %. A Port-Louis, c’est le même constat dans une pharmacie à la rue Royale. « Chaque hiver, on note que les ventes demeurent élevées. Si actuellement la hausse est de 20 %, d’ici à deux semaines, on s’attend à ce qu’elle dépasse les 40 % », soutient le responsable.

Selon Vishal Parsad, il faut compter un budget à partir de Rs 250 pour les médicaments pour une durée de quatre jours. « Les médicaments les plus prisés sont ceux destinés à lutter contre la grippe », indique-t-il.

De son côté, le responsable de la Pharmacie D'Espagnac Ltée souligne que le budget peut s’élever jusqu’à Rs 400 pour se guérir d’une grippe. Il avance que les personnes les plus vulnérables en cette période hivernale sont les personnes âgées et les enfants.

Quant au responsable de la pharmacie de la capitale, elle explique que les prix varient aussi selon l’'âge des personnes malades. « Par exemple, si un adulte dépense entre Rs 300 à Rs 400 pour la gastro-entérite, pour un enfant il faut compter jusqu'à Rs 500 pour la même maladie », dit-elle.

Commentaires facebook