Samedi 16 Décembre 2017

Cyber attaque mondiale : une possible contamination de Wannacry à Maurice

Cyber attaque mondiale : une possible contamination de Wannacry à Maurice
(Le Défi Média 18/05/17)

Un cas présumé de cyber attaque au programme malveillant WannaCry a été signalé le mercredi 17 mai 2017 à Maurice, selon une source au ministère de la Technologie, de la Communication et de l’Innovation. Un hôtel du Sud aurait été contaminé par le programme rançonneur. Les équipes informatiques de l’hôtel ont réussi à débloquer la situation et les opérations sont retournées à la normale en fin de journée. Contactée par le Défi Quotidien, la direction de l’hôtel confirme qu’il y a eu « un problème informatique ».

Une autre entreprise basée à Port Louis aurait pu subir le même sort. Il s’agit de la filiale d’une multinationale française. Elle a reçu un email contenant le logiciel WannaCry. La maison mère en France aurait été victime de la cyber attaque, ce qui explique pourquoi le programme malveillant s’est retrouvé dans une correspondance à Maurice. Les précautions prises par la filiale locale ont permis d’éviter qu’il ne s’attaque aux ordinateurs. Notre source au ministère de la Technologie, de la Communication et de l’Innovation n’exclut pas que d’autres entreprises mauriciennes soient victimes du programme WannaCry.

WannaCry est un programme malveillant rançonneur. Plus de 200 000 cas ont été rapportés dans 150 pays depuis le samedi 13 mai 2017. Selon un expert en informatique, des cas de cyber attaques au programme rançonneur ont déjà touché des entreprises mauriciennes dans le passé.

« Il y a des cas de cyber attaques partout dans le monde et même à Maurice. Je connais des entreprises qui ont subi de graves conséquences suite à cela. Bien qu’elles aient payé la rançon, des Petites et Moyennes Entreprises (PME) mauriciennes, ont perdu des données importantes de leurs clients », explique-t-il.

Le comité de crise rappelle les précautions à prendre
Le comité de crise du ministère de le Technologie, de la Communication et de l’Innovation s’est réuni ce mercredi 17 mai 2017 à la Sicom Tower à Ebène. Le ministre Yogida Sawmynaden, des officiers de son ministère, des représentants du secteur privé et des informaticiens ont fait un état des lieux de la cyber attaque WannaCry. Le comité conseille d’avoir un antivirus à jour, de télécharger le dernier patch correctif de Microsoft pour les systèmes d’exploitation Windows, de faire des sauvegardes de données, de ne pas ouvrir d’emails suspects et de ne pas cliquer sur des liens suspects. En cas d’infection, le ministère conseille de déconnecter l’ordinateur concerné, de ne pas payer de rançon et de contacter le service CERT-MU du National Computer Board au 800 2378.

Dans une brève déclaration au Défi Media Group, Yogida Sawmynaden a souligné que la sensibilisation doit également se faire auprès des particuliers. Le ministre n’a pas confirmé que le problème informatique d’un hôtel du Sud est lié au programme malveillant WannaCry. « Je n’ai pour l’heure pas la confirmation à 100 % », a-t-il dit.

Commentaires facebook