Lundi 18 Décembre 2017
(Jeune Afrique 18/12/17)
Le Fonds monétaire international vient de rendre sa copie sur l’économie marocaine. L’institution se montre globalement satisfaites des réformes menées par Rabat, notamment celles décidées par Bank Al Maghrib. L’économie marocaine devrait clôturer 2017 avec 4,4% de croissance et une inflation de 0,6%. Les perspectives économiques marocaines à moyen termes sont considérées favorables par le Fonds monétaire international. L'institution s'attend à ce que le pays atteigne un taux de croissance de 4,5% en 2021, tout en prévenant les autorités sur les risques qui la guettent, notamment la croissance des pays avancés et émergents, les tensions géopolitiques dans la sous-région et la volatilité des marchés financiers...
(Jeune Afrique 16/12/17)
Tout n’est pas prêt pour l’adhésion du Maroc à l’organisation régionale. Il y a bien quelques retards d’ordre technique, mais aussi des réserves politiques. Décryptage. Contrairement à ce qui était attendu, l’adhésion du Maroc à la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) ne sera pas entérinée lors du 52ème sommet de ce regroupement régional qui aura lieu ce samedi 16 décembre à Abuja. En juin dernier, à Monrovia, les chefs d’État de la Cedeao ont donné leur accord de principe à l’adhésion du royaume. S’ils ont assuré ce dernier de leur plein soutien, ils ne pouvaient pas forcer leurs appareils politiques et diplomatiques hostiles au Maroc sur la question du Sahara occidental. Poids des alliés de la...
(RFI 16/12/17)
L’agriculture a été omniprésente à la COP 22 de Marrakech. La question de la sécurité alimentaire et la limitation des gaz à effets de serre dus aux activités agricoles a été mentionnée dans 94% des contributions nationales des Etats. (Rediffusion du 26 novembre 2016) Concernant les agriculteurs africains, ils subissent ce que les responsables des ONG appellent la triple peine. Les pays en développement ont été appauvris par un ordre économique mondial qui est responsable en grande partie des dommages...
(Jeune Afrique 15/12/17)
Décider d’abord, réfléchir ensuite. C’est une démarche qui semble aller à l’encontre du bon sens... Et pourtant. [Tribune] Et pourtant, c’est pourtant celle que la conférence des chefs d’État de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a choisi d’adopter lorsqu’elle a annoncé au terme du sommet de Monrovia (Liberia) du 4 juin dernier qu’elle donnait un « accord de principe » pour l’adhésion du Maroc à l’organisation régionale moins de quatre mois après la formulation officielle de...
(RFI 15/12/17)
Le 52e sommet des chefs d’État et de gouvernement de la Cédéao doit se tenir ce samedi 16 décembre à Abuja. En juin dernier, la conférence avait donné son accord de principe à l’entrée du Maroc au sein de l’organisation. Si les négociations techniques ont déjà démarré, il semble que le Maroc prendra son temps pour intégrer pleinement l’institution. De timides voix se sont élevées dans le monde économique africain pour s’inquiéter de la concurrence potentielle que pourrait exercer le...
(Jeune Afrique 15/12/17)
Le roi Mohammed VI met à la retraite l’inoxydable patron de la gendarmerie royale marocaine, militaire le plus gradé du pays mais aussi l’un des symboles sécuritaires de l’ère Hassan II. Après soixante ans de carrière dans les forces armées royales (FAR), à la création desquelles il a assisté, près de quarante-cinq ans passés à la tête de la gendarmerie royale, le corps d’armée le plus puissant du Maroc, l’infatigable général Hosni Benslimane raccroche ses galons. Dix jours avant son...
(Jeune Afrique 15/12/17)
La compagnie aérienne marocaine attaque Abdelkader Messahel à Paris pour diffamation suite à ses propos sous-entendant qu'elle s'adonnait au trafic de drogue. Les banques marocaines pourraient riposter aussi. La Royal Air Maroc (RAM) a mandaté trois avocats à Paris pour engager une plainte pour diffamation contre le ministre algérien des Affaires étrangères Abdelkader Messahel. Deux avocats parisiens spécialistes du droit de presse, Mes Ralph Boussier et Jean Yves Dupeux ainsi que l’avocat marocain, Hicham Naciri, réputé proche du palais royal,...
(Jeune Afrique 15/12/17)
Secrets de famille, affaires de cœur et de destinées contrariées, belles rédemptions… Dans son dernier roman, l’un des écrivains maghrébins les plus lus dans le monde se livre davantage que de coutume. Entretien. Nomade, Yasmina Khadra l’est sans doute resté dans l’âme. Lorsqu’il est à Paris, sa terre d’adoption, il semble déjà ailleurs. Avec des envies de nouveaux voyages dans la voix, il évoque Kinshasa, le dernier en date de ses grands périples. Mais aussi Mexico, sa prochaine destination comme...
(Jeune Afrique 15/12/17)
Si l’on y prend un peu de temps, la capitale économique du Maroc sait dévoiler tous ses charmes auprès de ses visiteurs. Visite guidée de quelques adresses incontournables de Casa. Moins maritime que Tanger, moins typique que Marrakech, moins préservée que Rabat : au Maroc, Casablanca n’est pas pour les touristes la première destination choisie. Embouteillée, polluée, mal famée ; les reproches ont la peau dure et peuvent faire passer à côté d’une ville qui ne manque pas d’attrait. Flâner sur...
(Jeune Afrique 15/12/17)
Avec « Ce que le mirage doit à l’oasis », Yasmina Khadra dévoile une autre palette de son talent protéiforme. Celui qui s’est fait connaître par ses polars algériens, avant de devenir l’un des écrivains francophones les plus lus et des plus traduits grâce à ses romans, nous livre un récit d’autofiction. Pour définir ce nouvel exercice littéraire, peut-être conviendrait-il de parler de lettre d’amour adressée au Sahara, source essentielle de son inspiration. Paroles d’amour qu’il adresse également à sa...
(Jeune Afrique 14/12/17)
Afin de faire oublier la tension qui règne au sein du Parti authenticité et modernité (PAM) qu’il dirige, le président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima relance la Maison méditerranéenne du climat, une structure lancée il y a environ 18 mois. Ilyass El Omari a maintenant la fibre écolo. Et il le fait savoir. Alors que le monde avait les yeux rivés sur le « One Planet Summit » qui a réunit, mardi 12 décembre, une cinquantaine de chefs d’États à...
(La Tribune 14/12/17)
Beaucoup de choses ont été dites sur la stratégie économique africaine du Maroc, qui a connu une accélération substantielle au cours des dix dernières années, faisant du Royaume Chérifien le premier investisseur sur le continent avec un positionnement de « Hub » régional pour les services. Avec l’entrée imminente du pays dans la CEDEAO, d’autres sujets sectoriels stratégiques, peu traités par les experts, tels que le développement de la réassurance et du transport maritime, méritent d’être examinés pour appuyer cette...
(Jeune Afrique 14/12/17)
On en sait désormais un peu plus sur les deux entretiens surprise que Mohammed VI a eus le 29 novembre à Abidjan avec les présidents sud-africain, Jacob Zuma, et angolais, João Lourenço, dont les pays ont tous deux reconnu la RASD. Préparée depuis deux mois, la rencontre M6-Zuma a duré une heure, dont une bonne partie en tête à tête (et en anglais). Moins « idéologue » que son prédécesseur Thabo Mbeki, qui avait pesé de tout son poids pour...
(Jeune Afrique 13/12/17)
Ex-ministre délégué au Budget, député-maire de Fès, président du groupe parlementaire du parti et tout récemment porté à la tête de son Conseil national… L’étoile de Driss El Azami El Idrissi est à son firmament. Qui est-il ? D’où vient-il ? Il est parvenu à récolter 912 voix, soit à peine 94 de moins que son concurrent. Dimanche 10 décembre, Driss El Azami El Idrissi, était à deux doigts de décrocher la chefferie du Parti justice et développement (PJD) face...
(Jeune Afrique 13/12/17)
Mohammed VI a paraphé lundi 11 décembre 26 conventions de partenariats, notamment avec les groupes français Renault et PSA Peugeot Citroën, en vue de l'implantation d'autant d'usines de sous-traitants. Une cérémonie de signature a été organisée lundi 11 décembre au palais royal de Casablanca afin d’officialiser la série de conventions d’investissements entre le Maroc et des constructeurs automobiles, au premier rang desquels les français Renault et PSA Peugeot Citroën, et des équipementiers, pour l’implantation de 26 usines de sous-traitants automobiles,...
(Le Point 13/12/17)
Après le textile, doublé par l'automobile et l'aviation, le Maroc s'affiche comme une terre d'accueil pour les industriels du monde entier. Dernier exemple en date, avec la venue prochainement d'un champion du made in China, le groupe « Build Your Dreams » (BYD) Auto Industry qui va installer une unité de production de voitures électriques près de Tanger dans le nord. Le royaume vient de confirmer la signature d'un protocole d'accord, au palais royal de Casablanca (ouest) en présence du...
(Le Point 13/12/17)
Ils sont un peu plus de 6 000 combattants africains à avoir servi dans les rangs du groupe djihadiste l'État islamique (EI) en Irak et en Syrie et ils pourraient revenir dans leurs pays respectifs sur le continent très prochainement. Des possibilités de retour qui ne rassurent pas du tout. Comme en Europe, les autorités ne sont pas vraiment préparées à cette éventualité. Smail Chergui, le commissaire de l'Union africaine pour la paix et la sécurité, a appelé, lors d'une...
(Jeune Afrique 12/12/17)
Avant de s'envoler à Paris pour assister au sommet mondial sur le climat, le roi du Maroc a ordonné de nouvelles sanctions qui ont touché des agents du très influent ministère de l'Intérieur. Le motif avancé reste le même : la reddition des comptes. Un communiqué royal aux allures de couperet est à nouveau tombé ce lundi 11 décembre. Il annonce que le roi Mohammed VI a ordonné de nouvelles sanctions à l’égard de 180 fonctionnaires du ministère de l’Intérieur...
(Jeune Afrique 12/12/17)
Après plusieurs mois de suspense, le verdict est tombé : le secrétaire général sortant du PJD n'a pas pu briguer un troisième mandat. C'est Saadeddine El Othmani, actuel chef du gouvernement, qui a pris sa suite, ce dimanche 10 décembre, après un vote serré et d'intenses débats. Un nouveau camouflet pour le Premier ministre déchu, qui voit son étoile pâlir un peu plus. «Intaha l’kalam » (qui peut se traduire par « la messe est dite »). La formule fétiche...
(Jeune Afrique 12/12/17)
Maintenant qu'il a été évincé de la tête du PJD, siège désormais occupé par Saadeddine El Othmani qui vient d'être élu secrétaire général, que va faire Abdelilah Benkirane ? La question est sur toutes les lèvres. Et, quand elle est adressée au principal intéressé, celui-ci vous sert une de ces réponses sibyllines dont il a le secret. « Ma mission au sein du parti a pris fin sur décision du conseil national. Quant à l’avenir, seul Dieu le connaît. » Avant...

Pages