Dimanche 23 Juillet 2017
(Libération 22/07/17)
Malgré l’interdiction de défiler, des dizaines de milliers de personnes ont répondu jeudi à l’appel du mouvement Hirak, né en octobre après la mort d’un vendeur de poisson broyé par une benne à ordures. Occasionnant une nouvelle vague d’arrestations. Quelques minutes avant 17 heures, la ville s’est tue. Comme au moment précis où la lumière s’éteint dans une salle de théâtre, quand le brouhaha s’évanouit. Les conversations ne se font plus qu’à voix basse, l’attention collective se concentre sur la scène encore inanimée. A Al-Hoceïma, la représentation avait été annoncée depuis des mois. L’appel à manifester avait été lancé par le leader de la révolte, Nasser Zefzafi, avant son arrestation, le 29 mai.
(La Tribune 22/07/17)
Chargées par Mohammed VI, lors du Conseil des ministres du 25 juin, d’enquêter sur les raisons du retard qu’a pris le projet « Al Hoceima, phare de la Méditerranée », l’Inspection générale des finances et l’Inspection générale des collectivités territoriales se livrent à une véritable course contre la montre pour remettre leur rapport avant les festivités de la fête du Trône. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/457457/politique/maroc-sos-al-hoceima/
(MAP 22/07/17)
Les mécanismes de coopération entre le Maroc et le Ghana seront renforcés afin d'accompagner la dynamique enclenchée grâce à la dernière visite du roi Mohammed VI à Accra, a souligné, vendredi 21 juillet, à Rabat, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale. Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Nasser Bourita, a déclaré, le 21 juillet à Rabat, que "les mécanismes de coopération entre le Maroc et le Ghana seront renforcés afin d'accompagner la...
(France Info 22/07/17)
Zineb El Rhazoui, écrivaine franco-marocaine militante des Droits de l'homme, est l'invitée du Grand Soir 3 ce mercredi 19 juillet pour évoquer la crise au Maroc. La marche interdite jeudi aura "certainement lieu", selon Zineb el Rhazoui, militante des Droits de l'homme franco-marocaine. "Il y a beaucoup de points communs entre le Printemps arabe et ce qui se passe dans le Rif même si le Rif fait peur au régime, ce qui justifie cette répression", ajoute l'écrivaine. "La date retenue...
(RFI 21/07/17)
Dans la région du Rif, dans le nord du Maroc, les forces de l'ordre ont violemment dispersé jeudi 20 juillet, en fin d'après-midi, des rassemblements à Al Hoceïma. La ville est l’épicentre d'un mouvement de contestation qui perdure depuis la mort en octobre 2016, d'un vendeur de poissons. Le 29 mai 2017, Nasser Zefzafi, chef de file de la contestation a été arrêté et 176 personnes ont été placées en détention préventive depuis le début du mouvement. Des dizaines de personnes ont été condamnées à des peines de prison. Jeudi, ce devait être une grande marche pour réclamer la libération de tous les détenus mais...
(La Tribune 21/07/17)
Après une période de désescalade, le «Hirak» rifain renoue avec la tension. Les forces de l’ordre marocaines ont fait hier usage de grenades lacrymogènes pour disperser «une manifestation non autorisée» dans la ville d’Al Hoceima, chef lieu de la région du Rif. Le bilan fait état de plusieurs blessés, dont trois graves. La ville d'Al Hoceima (région du Rif), épicentre de nombreuses contestations depuis octobre dernier, a été ce 20 juillet le théâtre d'une manifestation de grande envergure, menée par...
(Le Monde 21/07/17)
La sociologue Kenza Afsahi et l’anthropologue Khalid Mouna analysent neuf mois de contestation pacifique dans le Rif marocain. Neuf mois après le début du mouvement de contestation dans le Rif, dans le nord du Maroc, la contestation se poursuit. Jeudi 20 juillet dans l’après-midi, une nouvelle manifestation est prévue à Al-Hoceima, malgré l’interdiction émise par les autorités lundi. Cet appel avait été lancé par Nasser Zefzafi, le leader du Hirak, avant son arrestation fin mai. Si la quasi-totalité des figures...
(La Tribune 21/07/17)
Soucieuse de préserver le marché bancaire marocain de tout contre-choc provenant des filiales subsahariennes du trio bancaire panafricain (AWB, BCP, BMCE-BoA), Bank Al-Maghrib, la Banque centrale marocaine, vient de renforcer sa surveillance transfrontalière. Un dispositif qui s’articule notamment autour de la coopération avec les Banques centrales où se trouvent les filiales des établissements marocains. Des filiales dont la contribution aux actifs des maisons mères est passée de 18 à 21% entre 2014 et 2016. La Banque centrale marocaine, plus connue...
(BBC 21/07/17)
L'actrice Loubna Abidar a révélé sur son compte Facebook être atteinte d'un cancer de la gorge. Elle a parlé d'une "sale maladie", expression qui désigne le cancer dans le jargon marocain. "Je devrai m'absenter pour un moment que, j'espère, ne sera pas long. Je dois suivre des traitements d'une sale maladie", écrit-elle sur les réseaux sociaux. L'héroïne de "Zine Li Fik" (Bien aiméé), le long-métrage de Nabil Ayouch, a demandé pardon à tout le monde. Lire la suite sur: http://www.bbc.com/afrique/region-40669747
(Le Point 20/07/17)
Tel le Roi-Soleil, le sultan Moulay Ismaïl ne fit rien dans la demi-mesure. Mais qui était-il vraiment ? Plongée dans l'âge d'or du Maroc avec son épopée. Conquérant, visionnaire, autoritaire, bâtisseur insatiable et farouche défenseur d'une civilisation prestigieuse : non, il ne s'agit pas d'un portrait du Roi-Soleil, Louis XIV, mais bien celui d'un de ses contemporains : le sultan Moulay Ismaïl du Maroc. Méconnu, son « règne fut étincelant » au point d'être souvent comparé à celui de Louis...
(RFI 20/07/17)
Au Maroc, la tension reste vive dans la région du Rif. Les autorités ont interdit la manifestation prévue jeudi 20 juillet du mouvement Hirak « la mouvance » qui réclame depuis neuf mois un meilleur accès aux soins, à l'emploi et à l'éducation et des mesures de développement dans cette zone enclavée du nord du pays. Ils réclament également la libération des prisonniers détenus depuis le début de la crise, certains auraient d’ailleurs entamé une grève de la faim. D’après ce qu’affirment les avocats du mouvement Hirak, plusieurs détenus auraient « cessé de s’alimenter »...
(Huffingtonpost 20/07/17)
J'ai lu, dans un magazine féminin, un article qui m'a fait vraiment froid dans le dos: une femme de vingt ans s'est suicidée à Marrakech, le soir même de sa nuit de noces, quand son mari a découvert qu'elle n'était pas (ou plus) vierge. Elle s'est défenestrée laissant sa famille, qui attendait de célébrer la virginité de sa fille dans la pièce à côté, dans le désarroi. Voilà. Inutile de vous dire le fin fond de ma pensée concernant toute...
(La Dépêche 20/07/17)
Un an après ce fait divers qui a défrayé notre chronique l'été dernier. Un an après avoir été séquestré et torturé durant un mois, Ismaël Saliman, 27 ans, retrouvé, le 7 juillet 2016, entre la vie et la mort à Montauban, attend toujours l'arrestation de ses bourreaux. Trois individus qui ont, depuis les faits, gagné le Maroc. Un mandat d'arrêt international a été lancé. En vain. L'affaire a, depuis, été dépaysée à un juge d'instruction toulousain et confiée au SRPJ de Toulouse. Séquestré, torturé un mois dans un appartement de Toulouse et laissé pour mort par ses ravisseurs au stade du quartier des Chênes (notre édition du 21 juillet 2016)...
(Huffingtonpost 20/07/17)
ATHLÉTISME - Le Maroc a terminé en tête du tableau des médailles des 20e Championnats arabes d'athlétisme, tenus du 15 au 18 juillet à Radès, dans la banlieue de Tunis. La sélection marocaine, en l'absence de ses meilleurs éléments, a récolté une moisson de 31 médailles, dont 12 en or, 11 en argent et 8 en bronze, au terme d'une compétition largement dominée par les Maghrébins. La Tunisie, pays organisateur, s'est classée deuxième de cette édition. L'équipe hôte, qui a...
(Le Monde 20/07/17)
Rythmes métissés, dimension spirituelle et fusion culturelle : la tradition gnaoua veut faire valoir sa spécificité auprès de l’Unesco. Verdict en décembre. C’est le nouveau rêve des fondateurs du Festival gnaoua et musiques du monde fondé en 1998 à Essaouira, petite ville portuaire du Maroc : faire entrer la musique gnaoua, ses rythmes métissés symboles d’ouverture et de tolérance, sa dimension spirituelle, au patrimoine culturel immatériel mondial de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco)...
(Jeune Afrique 18/07/17)
Contestation à Al-Hoceïma, nouvelles prérogatives du Conseil national des droits de l’homme (CNDH), architecture du gouvernement, défense des libertés individuelles… Le garant en chef des droits civiques et politiques, Driss El Yazami, fait le point pour Jeune Afrique. « Je salue les jeunes d’Al-Hoceïma ! » Le lapsus n’a pas manqué de faire sourire le public du forum organisé en marge du Festival gnaoua d’Essaouira. Driss El Yazami voulait en fait saluer les dizaines de milliers de jeunes Marocains qui s’y...
(Jeune Afrique 17/07/17)
Pour l'office marocain, la décision que vient de rendre la justice sud-africaine au sujet d'un navire chargé de phosphates et immobilisé à Port Elizabeth est un acte d'ingérence politique dans le processus mené sous l'égide de l'ONU. L’Office chérifien des phosphates (OCP) a vivement réagi à la décision de la justice sud-africaine de maintenir immobilisé le navire Cherry Blossom, en attendant un jugement sur le fond. « La Cour sud- africaine a rendu une décision éminemment politique et commet un...
(Médiapart 17/07/17)
A l’approche de la date du 20 juillet 2017, journée de la grande marche d'Alhoceima en soutien du Hirak et pour la libération des détenus politiques et à laquelle participeront des centaines de milliers de personnes venues de tous les coins du pays et de la diaspora rifaine en Europe, le temps au Maroc semble s'accélérer. C’est le choix de la voie pacifique qui a permis au mouvement de révolte Hirak dans le Rif (Nord du Maric) de tenir, de...
(Financial Afrik 17/07/17)
Le Conseil d’administration du Groupe la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, ce vendredi 14 juillet 2017, un prêt de 200 millions de dollars EU, destiné à financer la première phase du Programme d’appui à l’accélération de l’industrialisation au Maroc (PAAIM I). Ce programme a pour objectif principal d’accélérer l’industrialisation du Maroc et de consolider les bases d’une croissance durable et partagée. Améliorer l’environnement des affaires, dynamiser les exportations et soutenir le financement des activités industrielles qui encouragent l’entreprenariat...
(RFI 17/07/17)
La Coupe d'Afrique des Nations 2019 est prévue au Cameroun. C'est la deuxième fois que le pays doit organiser le grand rendez-vous, après l'édition de 1972. Mais des doutes entourent cette CAN 2019 : le Cameroun sera-t-il prêt à temps ? Au Maghreb, certains semblent en douter. Khereddine Zetchi, le nouveau président de la Fédération algérienne de football, a déjà déclaré que son pays était prêt à remplacer le Cameroun. Son homologue marocain, Fouzi Lekja, affirme la même chose. Dans...

Pages