Vendredi 20 Avril 2018
(Jeune Afrique 29/03/18)
Ministre de l’Industrie et du Commerce du Maroc depuis 2013, Moulay Hafid Elalamy, également patron du groupe Saham, a été nommé président du comité de candidature du royaume à l’organisation du Mondial 2026. Tour d’horizon de sa garde rapprochée. Ministre de l’Industrie et du Commerce du Maroc depuis 2013, Moulay Hafid Elalamy a été nommé président du comité de candidature du royaume à l’organisation de la Coupe du monde de football 2026. Par ailleurs, son groupe, Saham, a cédé le 8 mars son pôle assurances au sud-africain Sanlam pour 1,05 milliard de dollars – somme qui sera utilisée pour créer un fonds d’investissement. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/545469/politique/maroc-la-garde-rapproch...
(APA 28/03/18)
APA-Nouakchott (Mauritanie)- Le ministre gambien des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et des Gambiens de l’extérieur, Ousseynu Darbo, a déclaré mardi à Nouakchott, que le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, est « l’artisan de la nouvelle Gambie ». « Grâce à sa sagesse », Ould Abdel Aziz est « parvenu à convaincre l’ex président à quitter le pays », a souligné M. Darbo, qui fait allusion à la médiation mauritanienne dans la crise postélectorale en Gambie. Il s’adressait à la presse au terme d’une audience avec le chef de l’Etat mauritanien. Selon lui, le chef de l’Etat mauritanien a « fait beaucoup de travail en l’espace de 72 heures pour la paix », avant d’indiquer que « c’est...
(Jeune Afrique 27/03/18)
Situation dans le Sahel, collaboration avec l’Algérie, retour des combattants de Daesh, coordination avec les services étrangers… Le patron du BCIJ se met à table. Il est le visage de la lutte antiterroriste au Maroc, et il l’était avant même la création du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ). Abdelhak Khiame, 58 ans, qui menait, en tant que patron de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ), les enquêtes les plus importantes (y compris celles liées au terrorisme), a l’habitude...
(AFP 22/03/18)
Le Conseil de sécurité de l'ONU a demandé mercredi à l'envoyé spécial de l'ONU pour le Sahara occidental de poursuivre les discussions sur une relance de négociations visant à régler le différend autour de ce territoire. Horst Koehler a rencontré les membres du Conseil à huis clos pour l'informer de ses discussions avec des représentants du Maroc, de l'Algérie, de la Mauritanie et du Front Polisario, qui lutte pour l'indépendance du Sahara occidental. Les membres du Conseil ont exprimé "leur entier soutien", aux efforts de l'ancien président allemand pour "relancer le processus de négociations grâce à une dynamique et un esprit nouveau"...
(Jeune Afrique 22/03/18)
L'émissaire onusien Horst Köhler présente ce mercredi les premières conclusions de sa tournée régionale au Conseil de sécurité. Le Maroc, le Polisario et leurs cercles d'amis se préparent à une nouvelle bataille ce mois d'avril dans le dossier sur le Sahara occidental. À l’approche de la réunion annuelle du Conseil de sécurité des Nations unies sur le Sahara, prévue fin avril, le dossier renoue avec sa fièvre habituelle. Ce mercredi 21 mars, l’émissaire onusien Horst Köhler doit briefer les membres...
(Jeune Afrique 22/03/18)
Avec l’appui du fonds Mediterrania Capital Partners, l’entreprise marocaine de BTP, Travaux généraux de construction de Casablanca (TGCC), espère doubler la part de ses revenus en Afrique subsaharienne d’ici à 2020. Entretien avec son fondateur, Mohamed Bouzoubaâ. Devenue en vingt-sept ans l’un des plus gros acteurs du secteur marocain du BTP, l’entreprise Travaux généraux de construction de Casablanca (TGCC), 2,8 milliards de dirhams (246 millions d’euros) de chiffre d’affaires en 2017, a été partie prenante dans de nombreux projets tels...
(AFP 20/03/18)
Les dirigeants arabes tiendront leur sommet annuel le 15 avril à Ryad, a annoncé mardi à la presse le secrétaire général de la Ligue arabe Ahmed Aboul Gheit. M. Aboul Gheit a reçu une "notification officielle" de l'Arabie saoudite confirmant la tenue du sommet, a-t-il dit à la presse mardi au siège de l'organisation panarabe au Caire. Le sommet annuel devait initialement se tenir fin mars, sa date habituelle. Mais l'ambassadeur d'Arabie saoudite au Caire, délégué à la Ligue arabe, Ahmed Qattan avait indiqué dans le courant du mois que le calendrier...
(Jeune Afrique 20/03/18)
Un courant qui se veut « réformateur » se positionne contre la réélection, en mai prochain, de l'actuel secrétaire général, Nabil Benabdellah. Ce dernier dénonce des manœuvres personnelles de ses opposants. À quelques semaines de son 10ème congrès national, prévu les 11 et 12 mai à Bouznika, le Parti du progrès et du socialisme (PPS, ancien parti communiste) est traversé par une petite fronde. Son nom: « Kadimoune »- en français, « on arrive »-, un groupe...
(Jeune Afrique 20/03/18)
La biographie autorisée du Premier ministre de l’alternance, Abderrahmane El Youssoufi, est parue le 8 mars, date du 94e anniversaire de cette figure du mouvement national. JA décrypte les confidences de celui qui a successivement côtoyé Mohammed V, Hassan II et Mohammed VI. Ce 8 mars, Abderrahmane El Youssoufi a soufflé sa 94e bougie. Un anniversaire très particulier pour celui qui est déjà passé à la postérité comme le Premier ministre de l’alternance et la figure de proue de la...
(Jeune Afrique 20/03/18)
L'ancien président français sera à Rabat ce mardi pour donner une conférence au Musée d'art moderne et contemporain. Une intervention que François Hollande fera de manière bénévole. François Hollande animera une rencontre sur « la culture comme ciment entre les peuples », le mardi 20 mars, au Musée Mohammed-VI d’art moderne et contemporain de Rabat. L’ex-chef de l’État français a été personnellement sollicité par Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées du Maroc, par ailleurs lobbyiste très actif...
(Jeune Afrique 20/03/18)
M’barek Bouderka, militant gauchiste de la première heure et compagnon de longue date de Abderrahmane El Youssoufi, a écrit la biographie du Premier ministre parue le 8 mars, dans laquelle il évoque certains secrets de la politique marocaine. « J’ai essayé de convaincre Si Abderrahmane d’écrire ses Mémoires avant même qu’il ne devienne Premier ministre », nous confie M’barek Bouderka. Le prête-plume d’El Youssoufi, natif de Tafraout, en 1948, est plus connu parmi ses camarades de gauche sous le pseudonyme...
(Jeune Afrique 17/03/18)
Mohand Laenser, ténor politique et secrétaire général de Mouvement populaire (MP) depuis 1986, va passer le relais en septembre prochain. Au sein du parti, certains aiguisent d’ores et déjà leurs armes pour lui succéder. Après 32 ans passés à la tête du Mouvement populaire (MP), Mohand Laenser jette l’éponge. Le secrétaire général de ce parti, arrivé cinquième aux législatives de 2016, a annoncé son intention de ne pas briguer un nouveau mandat de secrétaire général lors du Congrès national du...
(Jeune Afrique 16/03/18)
Le royaume du Maroc compte entre 4 et 5 millions d’irréductibles abstentionnistes. Comment les convaincre de s’inscrire ? Internet est une des pistes envisagées. Plus de 21 millions de Marocains sont en âge de voter. Mais seuls 15,6 millions d’entre eux sont inscrits sur les listes électorales. Faites le compte : 4,5 millions de personnes ont, dans ce pays, renoncé à exercer leur droit de vote et n’apparaissent dans aucune statistique, le taux de participation à un scrutin étant établi à partir du nombre des inscrits. Le paradoxe est que l’ensemble des forces politiques, encore traumatisées par le taux de participation catastrophique...
(Jeune Afrique 15/03/18)
La nomination de Mohcine Jazouli, fin janvier, à la tête d'un nouveau ministère délégué, chargé des Affaires africaines, renforce le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita dans la gestion des questions liées au continent. Ce gros travailleur aime piloter lui-même ses dossiers. En particulier celui, très sensible, du Sahara occidental. Mais qui sont ses proches ? • Omar Hilale : représentant permanent du Maroc à l’ONU C’est la pièce maîtresse de la diplomatie chérifienne. À Lisbonne, le 6 mars,...
(Xinhua 12/03/18)
Le chef du gouvernement marocain, Saâd-Eddine El Othmani, a démenti dimanche les rumeurs sur d'éventuelles élections législatives anticipées dans le pays. S'exprimant devant le comité exécutif des élus du Parti de la justice et du développement (PJD), Saâd-Eddine El Othmani a réagi à des allégations sur de supposées "élections anticipées". Il s'agit, selon lui, des rumeurs sans le moindre fondement. "Je veux rassurer les citoyens et leur dire que toutes les informations qui circulent autour de prétendues élections anticipées sont fausses et non fondées. Si un tel ...
(APA 12/03/18)
APA-Rabat (Maroc) - La 7e session de la Haute commission mixte de coopération maroco-qatarie se tiendra, ce lundi à Rabat, sous la coprésidence du chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani et du Premier ministre et ministre de l'Intérieur du Qatar, Abdallah ben Nasser ben Khalifa Al Thani. Cette rencontre est de nature à booster la coopération bilatérale et à promouvoir les échanges et les opportunités d'investissement et de partenariat. Elle constituera, en fait, une occasion de procéder à l'évaluation du...
(Jeune Afrique 10/03/18)
Le vieux parti conservateur marocain Istiqlal se réserve la possibilité de basculer dans l'opposition au gouvernement islamiste d'ici au mois d'avril prochain. Un sentiment assez bien ancré au sein des troupes. Le parti Istiqlal ira-t-il vers l’opposition ? L’hypothèse semble de plus en plus se manifester. Ce mercredi 7 mars, le nouveau secrétaire général du vieux parti nationaliste marocain Istiqlal, Nizar Baraka, était en effet invité au Forum de la MAP, l’agence de presse officielle marocaine. Élu à la tête de l’Istiqlal en octobre 2017, aussi président du Conseil économique, social et environnemental (CESE)...
(Jeune Afrique 10/03/18)
Au sein du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, président du Rassemblement national des indépendants (RNI) et patron d’Akwa Group, cohabite de manière orageuse avec les islamistes. Dès 2000, il a ouvert à Fouad Ali El Himma, le conseiller du roi, son carnet d’adresses, où foisonnent les militants de gauche. • Adil Ziady : président du Groupement des pétroliers du Maroc Directeur général du pôle carburants et lubrifiants du groupe Akwa, dont l’une des grosses filiales, Afriquia, est une...
(RFI 10/03/18)
Fin de visite pour le Premier ministre malien et sa délégation, qui se trouvaient au Maroc les 8 et 9 mars derniers. Cette nouvelle visite de Soumeïlou Boubèye Maïga, qui s’était déjà rendu à Alger en janvier 2018, peu après sa nomination, s'inscrivait dans le cadre de la relance des relations entre les deux pays. Des relations qui ont connu un nouvel élan depuis 2013, année où le roi Mohamed VI avait fait le déplacement à Bamako pour l'investiture du...
(AFP 09/03/18)
L’ancien Premier ministre marocain Abderrahmane Youssoufi qui a dirigé le pays de 1998-2002 évoque dans ses mémoires l'enlèvement non élucidé de l’opposant marocain Mehdi Ben Barka à Paris et le rôle, selon lui "majeur", du dernier suspect toujours en vie, Larbi Chtouki. Figure de proue du mouvement anticolonialiste, Mehdi Ben Barka a été enlevé le 29 octobre 1965 à Paris. Son corps n'a jamais été retrouvé et sa famille s'interroge toujours sur son sort, sur l'identité de ses assassins, sur...

Pages