Jeudi 22 Juin 2017
(RFI 06/06/17)
Le Polisario salue la nomination par le Conseil de sécurité des Nations unies de Horst Köhler, ancien président allemand, en tant qu'émissaire spécial de l'ONU pour le Sahara. Cette décision sera officialisée par l'organisation internationale dans quelques jours selon des diplomates à New York. Alors que Rabat préfère attendre la nomination officielle de ce nouvel émissaire pour réagir, le Polisario ne cache pas sa satisfaction à cette nomination et renouvelle son espoir de voir résoudre ce conflit qui dure depuis plus de 42 ans. « Polisario avait donné son accord inconditionnel à cette nomination dès le début, c’est-à-dire depuis avril dernier. Et malheureusement, c’est l’autre partie, le royaume du Maroc, qui a pris beaucoup de temps pour l’accepter formellement, explique...
(Autre média 06/06/17)
La diplomatie marocaine a opté pour la neutralité, en attendant la suite des événements relatifs à l’isolement du Qatar par trois pays du Golfe (l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et le Bahreïn) et l’Egypte. Un véritable séisme diplomatique secoue le Golfe depuis lundi. En effet, trois Etats du Golfe (l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et le Bahreïn) et l’Egypte ont rompu toutes leurs relations avec le Qatar, qu'ils accusent de «soutenir le terrorisme» et qu'ils ont décidé d’isoler en fermant leurs frontières. Cette décision n'a pas manqué de provoquer des réactions dans le monde arabe et les capitales occidentales. Le Maroc a réagi par la voix de son ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser...
(APA 06/06/17)
La diplomatie marocaine a opté pour la neutralité, après que cinq pays arabes, trois Etats du Golfe (l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et le Bahreïn) outre l’Egypte et la Libye, ont rompu toutes leurs relations diplomatiques avec le Qatar, qu'ils accusent de «soutenir le terrorisme» et qu'ils ont décidé d’isoler en fermant leurs frontières. Le Maroc a réagi par la voix de son ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita. Le quotidien Akhbar Al Yaoum, qui rapporte l’information dans sa livraison de ce mardi 6 juin, affirme d'ailleurs que le Maroc a opté pour la retenue et la neutralité. « Le Maroc suit attentivement le développement des événements entre les pays du Golfe », a...
(AFP 06/06/17)
Deux nouveaux meneurs de la contestation populaire qui agite depuis sept mois la région d'Al-Hoceïma dans le nord du Maroc ont été arrêtés lundi, ont indiqué un avocat et un militant. Nabil Ahamjik, considéré comme le numéro deux du "hirak" (la "mouvance", mouvement qui anime la contestation), a été interpellé, a annoncé sur les réseaux sociaux Abdessadek El Bouchtaoui, avocat et membre du collectif de défense des détenus de ce mouvement. M. Ahamjik était recherché depuis plus d'une semaine. Il avait posté deux vidéos sur les réseaux sociaux appelant à la poursuite de la mobilisation "pacifique" après la vague d'arrestations qui avait visé fin mai à Al-Hoceïma le noyau dur du "hirak", dont son leader Nasser Zefzafi. Une jeune femme,...
(France 24 06/06/17)
La Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest a donné dimanche son accord de principe à la demande d’adhésion du Maroc. Sauf grosse surprise, c’est à présent une affaire de mois avant que le royaume n’intègre l’organisation. Après l’Union africaine, la Cédéao. Quatre mois après avoir retrouvé sa place au sein de la plus importante organisation panafricaine, le Maroc vient de se voir accorder un accord de principe pour intégrer la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), dont il n’est pour l’instant qu’observateur. "La séquence politique (de l’adhésion du Maroc) vient de s’achever. Elle ouvre la voie à une séquence juridique qui doit rendre cette adhésion effective. Viendra ensuite une séquence technique, où il faudra négocier secteur par...
(Yabiladi 06/06/17)
Rien ne va plus entre les alliés du Maroc du Conseil de coopération du Golfe. L’Arabie saoudite, les Emirats et le Bahreïn viennent de rompre leurs relations diplomatiques respectives avec le Qatar. Que fera le Maroc ? Le roi Mohammed VI avec les chefs d’Etat du CCG à l’occasion de l’ouverture du Sommet Maroc-Pays du Golfe à Ryad, en avril 2016 / Ph. MAP Si le sommet de Ryad a permis à Donald Trump de remporter le «jackpot» en signant des contrats avec l’Arabie saoudite d’un montant de 380 milliards de dollars, il n’a pas réussi aux monarchies arabes. Le conclave a fait voler en éclats l’harmonie de circonstances affichée par les membres du Conseil de coopération du Golfe sur...
(Autre média 06/06/17)
Le Maroc et l'Espagne ont signé, ce lundi 5 juin à Rabat, un mémorandum d'entente visant le renforcement de la coopération judiciaire bilatérale. Le mémorandum signé entre le Maroc et l’Espagne prévoit l'échange d'informations et d'expertise judiciaire, mais aussi l'extradition des personnes condamnées ainsi que le transfert des détenus afin qu'une fois jugés, ils puissent purger leur peine dans leur pays d'origine. Le document a été signé à Rabat par le ministre marocain de la Justice, Mohamed Aujjar, et son homologue espagnol, Rafael Catala, en visite de travail au Maroc. Les deux ministres, qui ont présidé une réunion élargie aux délégations des deux pays, se sont félicités de la coopération riche et diversifiée en matière de lutte contre le crime...
(La Tribune 06/06/17)
La Conférence des chefs d’Etat de la CEDEAO qui s’est tenue ce dimanche à Monrovia au Liberia a donné son accord de principe pour l’adhésion du Maroc à l’organisation d’intégration sous-régionale. La Tunisie a également été admise comme membre observateur de la Communauté, alors que la Mauritanie, candidate pour un accord économique, a été priée de présenter un dossier de réadmission. Après l'Union africaine (UA) en janvier dernier, le Maroc va bientôt adhérer à la CEDEAO comme membre à part entière. Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'organisation d'intégration sous-régionale qui ont tenu la 51e session de leur Conférence ordinaire, dimanche à Monrovia, ont en effet décidé de donner leur accord de principe à la demande d'adhésion formulée par...
(APA 06/06/17)
Le Directeur de l’Agence marocaine de l’assurance maladie (ANAM) a été placé en détention préventive après avoir pris en flagrant délit de corruption, rapportent lundi les médias électroniques marocains. Le responsable a été présenté au parquet en compagnie d’un intermédiaire, un ex-journaliste de la télévision marocaine. Ainsi, le procureur l’a inculpé après avoir pris connaissance des preuves irréfutables de son implication dans une tentative d’extorsion de la somme de 400.000 DH d’une entrepreneure qui avait soumissionné pour un marché public concernant le RAMED. La dame qui a pris soin d’enregistrer les enregistrements des entretiens téléphoniques a déposé plainte auprès de la justice. Confronté à des preuves accablantes, le directeur a été placé en détention préventive à la prison de Salé...
(RFI 06/06/17)
La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l'Ouest (Cédéao) a donné son accord de principe à la demande d'adhésion du Maroc, lors du sommet, dimanche 4 juin à Monrovia. Les chefs d'Etat ont exprimé « un soutien général pour la demande du royaume du Maroc, compte tenu des liens forts et multidimensionnels qu'il entretient avec les Etats membres », peut-on lire dans le communiqué officiel. Pour l'heure, ils demandent à la Commission « d’examiner les implications de cette adhésion, conformément aux dispositions du traité révisé » de la Cédéao. « Le plus dur est fait. Il reste maintenant le plus compliqué », ironise un conseiller de la Cédéao. « Le plus dur », c'était cet accord de principe, à...
(AFP 06/06/17)
Dans une discipline dominée par les garçons, une jeune jockey marocaine rêve de s'imposer: Zineb el Briouil, 18 ans, a disputé récemment un prix international sur un hippodrome de Marrakech flambant neuf et tout juste inauguré. La cavalière marocaine s'est mesurée le 7 mai dernier à des femmes jockeys venues du monde entier. "Je suis la seule femme jockey au Maroc à avoir gagné douze épreuves nationales. A chaque fois, je n'étais opposée qu'à des garçons", souligne-t-elle, fière de "participer à une course internationale". Dans la salle de pesage, c'est l'effervescence avant la course. Silhouette fluette, vêtue d'une casaque noire et verte, sa selle sur le bras, la jeune femme s'assied sur une chaise reliée à une balance sous le...
(Financial Afrik 06/06/17)
Le juge d’instruction près la Cour d’Appel à Rabat a ordonné, samedi, la mise en détention à la prison locale de Salé du Directeur général de l’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM), Hazim Jilali. Un ancien journaliste de la première chaîne de la télévision nationale marocaine a été aussi appréhendé dans cette présumée affaire de corruption. La brigade nationale de la police judiciaire avait auparavant déféré les mis en cause devant le procureur général du Roi, précise-t-on de source judiciaire. Les deux hommes sont poursuivis pour « extorsion et corruption dans le cadre de la passation d’un marché à une société prestataire ». La présumée victime, une femme d’affaires, avait contacté la police judiciaire (BNPJ) pour dénoncer et porter plainte...
(RFI 06/06/17)
Deux nouveaux meneurs de la contestation populaire qui agite depuis sept mois la région d'Al Hoceïma dans le nord du Maroc ont été arrêtés ce lundi 5 juin, selon un avocat et un militant. Parmi eux, Nabil Ahamjik, considéré comme le numéro deux du « hirak » – la « mouvance » en français –, ce mouvement qui mène la fronde à Al Hoceïma depuis plusieurs mois pour protester contre « la marginalisation » par l'Etat de leur région le Rif, historiquement contestataire et géographiquement enclavée. Selon son avocat, Nabil Ahamjik était recherché depuis plus d'une semaine pour avoir posté sur les réseaux sociaux deux vidéos appelant à poursuivre la mobilisation « pacifique », en dépit de la vague d'arrestations...
(MAP 06/06/17)
Le Maroc a été élu, lundi au siège de l’ONU à New York, vice-président de la Conférence des Nations unies sur les océans, qui se poursuit jusqu’au 9 juin avec la participation de plus de 120 pays. Le royaume a été élu à l’unanimité des 193 membres des Nations unies à la vice-présidence de cette rencontre de haut-niveau, qui se veut le changeur de jeu pour inverser le déclin de la santé de nos océans pour les gens, la planète et la prospérité. Le Maroc siégera à ce poste aux côtés de 12 autres pays. Peu avant cette élection, le Fidji et la Suède ont été élus co-présidents de la Conférence qui sera couronnée par l’adoption d’une déclaration politique baptisée...
(RFI 06/06/17)
Avec Khadija Mohsen Finan, docteur en sciences politique, enseignante et chercheur à l’université Paris 1 Pantheon-Sorbonne, specialiste du Maghreb et des questions méditerranéennes. Et Pierre Vermeren, professeur d'histoire du Monde arabe contemporain de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
(APA 06/06/17)
Douze personnes ont été tuées et 39 autres blessées dans le renversement d’un autocar de transport de voyageurs dans la province de Khénifra (270 km de Rabat), selon un premier bilan établi par les autorités locales. Le drame a eu lieu sur la route nationale n° 8 au niveau de la collectivité territoriale Ait Ishaq (province de Khénifra), suite au renversement d’un autocar de transport de voyageurs qui provenait de la ville de Meknès et se dirigeait vers Marrakech. Selon la même source, 12 passagers, dont un bébé, et 39 autres ont été blessés dont 20 grièvement. L’hécatombe routière persiste au Maroc avec plus de 3.500 morts par an. Les accidents de la route ne provoquent pas seulement des pertes...
(Jeune Afrique 06/06/17)
PDG, hommes d'affaires, Marc Nassif, Tajeddine Bennis et Moulay Hafid Elalamy sont des protagonistes incontournables du secteur automobile marocain. Jeune Afrique a dépeint leur portrait. Marc Nassif PDG de Renault Maroc depuis dix‑huit mois, débarqué depuis la filiale Inde, ce natif du Caire a signé à la mi-2016 un contrat-programme avec l’État s’engageant sur 65 % de sourcing local. Il doit gérer la montée en puissance du site de Tanger et garde un œil attentif sur le commerce. Sur un secteur en plein boom au Maroc (+ 23,6 % en 2016 et 163 110 immatriculations), Renault reste le leader incontesté, avec environ 40 % du marché. Tajeddine Bennis PDG à Tanger de l’emboutisseur Snop Maroc, filiale du groupe français FSD, ancien...
(APA 06/06/17)
Le secteur touristique marocain s’est doté d’un plan d’accélération qui ambitionne de repositionner cette activité en vue de l’ériger au rang de secteur stratégique et levier important du développement territorial, rapporte le quotidien +L’Economiste+ dans sa livraison de ce lundi. La publication, qui revient sur le plan d'urgence dans le tourisme, souligne qu’il s’agit surtout de redresser la situation actuelle du secteur touristique marocain qui a besoin d’un nouveau souffle. Il faut dire que le constat dressé par le cabinet Boston Consulting Group, mandaté pour faire le check up de la situation, n’est pas du tout élogieux. Advertisment Le journal indique ainsi que le cabinet a pointé du doigt de nombreuses erreurs dans la gouvernance, tant de la part du...
(AFP 05/06/17)
Douze personnes, dont un bébé, sont mortes et 39 autres ont été blessées lundi dans un accident de la route dans le centre du Maroc, ont indiqué les autorités locales. Leur autocar s'est retourné sur une route nationale près de la ville de Khenifra. Les blessés, dont 20 grièvement, ont été transférés à l'hôpital le la ville, alors que les corps des personnes décédées ont été placés à la morgue de cet établissement, a affirmé l'agence MAP citant des responsables locaux. En septembre 2012, 42 personnes avaient trouvé la mort dans un accident d'autocar tombé dans un ravin de 150 mètres au sud de Marrakech (sud)...
(AFP 05/06/17)
La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 pays) a donné son accord de principe à la demande d'adhésion du Maroc, lors d'un sommet dimanche à Monrovia, selon le communiqué final. Parmi les sujets à l'ordre du jour, les dirigeants ouest-africains devaient examiner une demande d'adhésion du Maroc, officiellement candidat depuis février, à la suite de son retour en janvier au sein de l'Union africaine, de statut d'observateur pour la Tunisie, et se prononcer sur un accord d'association avec la Mauritanie. Ils ont "exprimé un soutien général pour la demande du royaume du Maroc, compte tenu des liens forts et multidimensionnels qu'il entretient avec les Etats membres".

Pages