Jeudi 14 Décembre 2017
(APA 17/11/17)
APA - Rabat (Maroc) - La Princesse Lalla Hasnaa , Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, a salué ce jeudi à Bonn (Allemagne) la place prépondérante de la protection de l’environnement dans le processus du développement du Royaume, impulsé par le Roi Mohammed VI depuis son accession au Trône. Intervenant à l’ouverture de la Session de haut niveau de la Journée Education de la COP 23, la Princesse Lalla Hasnaa a rappelé que la Constitution marocaine consacre depuis 2011, le droit à tous les Marocains, un environnement sain et un développement durable, ce qui à son avis, constitue une ‘’étape solennelle’’. En outre, a poursuivi la Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la Protection...
(AFP 16/11/17)
Le premier ministre français Édouard Philippe et son homologue marocain, Saadeddine El Othmani, ont appelé jeudi à développer les échanges pour faire du Maroc une "plate-forme" de développement vers l'Afrique, "terre d'opportunité", "continent d'avenir". "Je crois à la capacité des entreprises françaises à se développer à partir de la plate-forme marocaine", a affirmé le Premier ministre français en ouverture d'un forum économique franco-marocain à Skhirat, ville balnéaire au sud de Rabat. Rappelant la croissance économique et démographique du continent, il a souligné que l'Afrique était "une terre d'opportunité".
(Le Point 16/11/17)
Le Premier ministre français est en visite dans le royaume chérifien pour renforcer un partenariat qui va au-delà des questions économiques. Le Premier ministre français Édouard Philippe effectue depuis ce 15 novembre (jusqu'au 16) une visite au Maroc pour coprésider, aux côtés du chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani, les travaux de la 13e rencontre de haut niveau maroco-française. Un rendez-vous qui se renouvelle chaque année depuis plusieurs années maintenant avec les différents locataires de l'Élysée. En effet, depuis la décrispation des relations diplomatiques entre le royaume chérifien et la France, leur partenariat est relancé avec encore plus de force. « Dans un contexte de relation d'amitié exceptionnelle entre la France et le Maroc, le Premier ministre, accompagné de neuf...
(La Tribune 16/11/17)
Alors que se tient aujourd'hui 16 novembre, une Rencontre de Haut Niveau (« RHN ») entre les Premiers Ministres français et marocain et leurs gouvernements, la 1ère depuis l'élection d'Emmanuel Macron, il faut rappeler la profondeur et la richesse de relations qui unissent la France et le Maroc. Tribune des Co-présidents du Club de chefs d'entreprise France-Maroc. Au cœur de ces relations, se trouvent tout d'abord des liens humains privilégiés. La France est de loin le 1er pays de la diaspora marocaine avec 1,5 million de Marocains vivant en France, loin devant l'Espagne (800 000), et soit plus de 40% de la « 13ème région », appellation donnée par la Confédération patronale marocaine (CGEM) aux marocains entrepreneurs du monde, qui...
(AFP 16/11/17)
L'Afrique du nord est menacée par le retour des combattants étrangers du groupe Etat islamique (EI) après leurs défaites en Irak et en Syrie, a prévenu mercredi le ministre algérien des Affaires étrangères Abdelkader Messahel. "La région est menacée (...) par le retour de combattants étrangers", a déclaré M. Messahel lors d'une conférence de presse au Caire avec ses homologues égyptien et tunisien Sameh Choukri et Khemaïes Jhinaoui à propos de la Libye. "Les informations indiquent que le retour se fera dans notre région", a-t-il insisté. L'EI a profité du conflit syrien, qui a éclaté en 2011 avec des manifestations contre le président Bachar al-Assad, pour s'implanter en Syrie et en Irak. Après une montée en puissance fulgurante en 2014,...
(AFP 16/11/17)
Le Premier ministre français Édouard Philippe est arrivé mercredi soir à Rabat, où il a été accueilli par son homologue marocain, Saad-Eddine El Osthmani, avant plusieurs rencontres prévues jeudi autour de l'économie, la jeunesse, la coopération décentralisée et l'Afrique. "Nous avons ensemble des sujets d'intérêt commun et des convergences de vues très fortes sur des questions relatives au développement économique, à la coopération bilatérale, aux questions liées à la sécurité, régionale et dans son ensemble: nous avons avec le Maroc des coopérations fortes en matière de lutte contre le terrorisme", a déclaré le chef du gouvernement en début de soirée, avant un dîner officiel avec M. El Osthmani.
(Le Monde 16/11/17)
Le Collectif international d’avocats en soutien aux détenus de Gdeim Izik interpelle le premier ministre français, en visite à Rabat.Monsieur le Premier Ministre, Les 15 et 16 novembre 2017 se tient, à Rabat, la 13e édition de la Haute Commission mixte à laquelle vous participerez aux côtés d’hommes d’affaires français. Nous, membres du Collectif international d’avocats en soutien aux prisonniers politiques de Gdeim Izik, souhaitons attirer votre attention sur la situation des dix-neuf détenus. Nous ne reviendrons pas sur les conditions du procès en appel à l’issue duquel ils ont été condamnés à de très lourdes peines (vingt ans de prison à la perpétuité), peines prononcées à l’issue d’un procès inéquitable marqué, notamment, par l’exclusion violente des deux avocates françaises...
(Jeune Afrique 16/11/17)
Le royaume ne veut pas entraîner ses amis africains dans un combat subalterne. La communauté internationale ne reconnaît pas la RASD. La politique de la chaise vide ne sert donc à rien. Le Maroc pourrait être représenté « au plus haut niveau » – celui du roi Mohammed VI lui-même – au sommet Union africaine-Union européenne d’Abidjan, les 29 et 30 novembre, apprend-on de bonne source à Rabat. Et cela, même s’il est acquis que la République arabe sahraouie et démocratique (RASD) y participera également. Une délégation marocaine de précurseurs est déjà à pied d’œuvre dans la capitale ivoirienne pour préparer cette éventuelle visite royale. La position de Rabat se veut désormais claire et « conforme au discours que le...
(Jeune Afrique 16/11/17)
En cette fin d’année 2017, la ville ocre s’apprête à passer un hiver sans deux de ses événements phares. Ceux qui les organisent se veulent rassurants et promettent de revenir avec de nouvelles formules. Fin novembre à Marrakech, les habitants ont l’habitude de voir depuis plus de quinze ans forces de l’ordre et ouvriers s’affairer sur les principales allées de la ville. Pas cette année. Le Festival international du film de Marrakech (FIFM) n’aura pas lieu. La Fondation qui l’organise avait annoncé la nouvelle en juillet 2017. Les raisons seraient multiples : le non-renouvellement du contrat la liant à l’agence co-organisatrice du FIFM, arrivé à échéance et une refonte de la ligne du festival. La Fondation se voulait rassurante :...
(Jeune Afrique 14/11/17)
Devant les députés, le ministre Abdelouafi Laftit a indiqué que 1669 Marocains avaient rejoint les organisations jihadistes au Moyen-Orient. Mais que faire de ceux qui sont rentrés au royaume ? Ils sont 213 Marocains ayant combattu dans les rangs de Daech à être de retour au pays. C’est le chiffre choc révélé par Abdelouafi Laftit, devant les députés, jeudi 9 novembre. Le ministre de l’Intérieur qui a présenté en commission le budget de son département prévu dans la loi de Finances 2018 (22,1 milliards de dirhams, près de 2 milliards d’euros) a évoqué d’autres...
(Jeune Afrique 14/11/17)
Les secrétaires généraux de sept ministères ainsi que trois directeurs centraux viennent d'être remerciés ce lundi. Et ce n'est sans doute pas fini. La série de limogeages royaux se poursuit. Sept secrétaires généraux de ministères viennent d’être licenciés, ce lundi 13 novembre, en raison de leur responsabilité dans le retard des projets de développement de la région d’El Hoceima, épicentre d’un mouvement de contestation populaire qui dure depuis un an. Le secrétaire général de la Primature, Abdelouahed Fikrat, est le premier sur cette longue liste de remerciements, confirme à Jeune Afrique un haut responsable de la bâtisse d’El Méchouar. Au moment des contestations, Fikrat était le numéro deux de l’ancienne secrétaire d’État à l’Environnement, Hakima El Haité, qui ne pourra...
(Jeune Afrique 14/11/17)
La visite d’Édouard Philippe au Maroc, les 15 et 16 novembre, sera avant tout placée sous le signe de l’économie. À la tête d’une importante délégation de ministres et d’hommes d’affaires, le chef du gouvernement français présidera à Rabat, avec Saadeddine El Othmani, son homologue marocain, un forum économique qui se conclura par la signature de nombreux accords, les 15 et 16 novembre. Le codéveloppement en Afrique, que promeut Emmanuel Macron, sera l’un des thèmes abordés. Trois députés LREM du voyage Trois députés de La République en marche (LREM) accompagneront Édouard Philippe : Amal-Amélia Lakrafi (10e circonscription des Français de l’étranger), Mustapha Laabid (Ille-et-Vilaine, président du groupe d’amitié France-Maroc) et Naïma Moutchou (Val-d’Oise). Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/491449/politique/maroc-france-edouard-ph...
(APA 14/11/17)
APA-Rabat (Maroc) - Plus de deux millions de Marocains âgés de 25 ans et plus sont diabétiques dont 50% sont des femmes, souligne le ministère de la santé à l'occasion de la journée mondiale du diabète célébrée cette année sous le thème "les femmes et le diabète". Dans un communiqué, le ministère indique que la femme marocaine diabétique est confrontée à plusieurs contraintes pour contrôler sa maladie, et ce, tout en assurant ses responsabilités familiales et professionnelles, ce qui peut engendrer, en l'absence d’un suivi médical régulier, des difficultés à concevoir des bébés ou des complications pour sa santé et celle du fœtus ou du nouveau-né...
(AFP 14/11/17)
Dans le nord du Maroc, la petite ville de Chefchaouen accrochée à flanc de montagne se veut un modèle en matière de développement durable, à l'heure où le royaume ne cesse de mettre en avant son engagement écologique. "C'est un moyen de transport pratique et éco-friendly!", lance Aziz, la quarantaine, qui sillonne en vélo électrique les rues de cette petite commune familièrement surnommée "Chaouen". Agent municipal, il utilise depuis quelques mois ce vélo prêté par la ville pour "inspecter les chantiers en cours". "Ça respecte l'environnement et ça nous permet de nous déplacer facilement sans passer par des modes de transport polluants", se félicite Aziz, gilet de sécurité fluorescent et casque vissé sur la tête. L'initiative s'inscrit dans un vaste...
(Jeune Afrique 14/11/17)
Selon plusieurs médias en ligne, amplement relayés sur les réseaux sociaux, Candide Renard, la fille du sélectionneur français du Maroc, Hervé Renard, aurait été agressée à Abidjan à l’issue de la victoire des Lions de l’Atlas face aux Éléphants (2-0). La réalité est pourtant sensiblement différente. Depuis 48 heures, une vidéo de mauvaise qualité tourne en boucle sur les réseaux sociaux : on y distingue Candide Renard, 21 ans, portée par une personne non identifiée – mais visiblement marocaine – puis installée sur une civière, dans un stade. La fille du sélectionneur français qui a qualifié le Maroc pour la Coupe du monde 2018 est ensuite aperçue allongée, se tenant le visage, visiblement choquée. Très vite, des médias en ligne...
(Afrik.com 14/11/17)
En marge de la qualification pour le Mondial 2018 du Maroc en Côte d’Ivoire (2-0) samedi, la fille du sélectionneur des Lions de l’Atlas Hervé Renard a été victime d’une agression. De notre correspondant à Abidjan, Un incident inacceptable a eu lieu samedi 11 novembre au stade Houphouët-Boigny d’Abidjan. La fille d’Hervé Renard, Candide, a été agressée par deux éléments des forces de l’ordre ivoiriennes. A la fin du match Côte d’Ivoire–Maroc qui a vu la victoire des Lions de l’Atlas sur le score de 2-0, synonyme de leur qualification au Mondial 2018, le speaker Guillaume Ahoutou demande à tous les Marocains de rester sur place dans le giron du stade pour des questions de sécurité. La fille de Renard...
(APA 13/11/17)
APA-Rabat (Maroc) - Le gouvernement vise à ramener le taux de chômage à 8,5% à l'horizon 2021, a affirmé le ministre de l'emploi et de l'insertion professionnelle, Mohamed Yatim. Intervenant à l'occasion du "Carrefour diplomatique", organisé à Rabat par la fondation diplomatique au profit du corps diplomatique accrédité au Maroc, Yatim a indiqué que le gouvernement marocain table sur la création de 200.000 emplois par an, dans le cadre d'une approche convergente du secteur de l'emploi avec les différents secteurs gouvernementaux, le secteur privé, les collectivités territoriales et la société civile. Le secteur de l’emploi restera au centre des préoccupations gouvernementales, a assuré le ministre, rappelant à cet égard la mise en place d'un comité ministériel de l'emploi dont le...
(Jeune Afrique 13/11/17)
Le 27 octobre, le Maroc a interdit l’accès à son territoire à cinq députés européens qui comptaient se rendre au Sahara occidental. Arrivés à Laayoune, le groupe de députés est resté dans son avion, sur le tarmac, avant de redécoller. Le royaume a signifié à ces élus qu’ils étaient les bienvenus en tant que touristes, mais pas en tant que délégation parlementaire. Le 19 octobre, informé que l’intergroupe sur le Sahara occidental planifiait ce voyage, Ahmed Réda Chami, l’ambassadeur du Maroc auprès de l’UE, avait contacté la Suédoise Jytte Guteland, présidente de cet intergroupe, afin de lui proposer « une visite coordonnée avec la partie marocaine ». Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/489712/politique/maroc-ue-un-groupe-de-d...
(Jeune Afrique 13/11/17)
Pour la première fois, la jeune femme raconte publiquement les circonstances de l'agression sexuelle qu'elle aurait subie il y a un an. La date du procès n'a toujours pas été fixée. Un an après les faits, elle décide de parler. Laura Prioul, jeune française de 21 ans qui avait porté plainte contre le chanteur marocain, Saad Lamjared, pour « viol aggravé », a publié une vidéo sur YouTube où elle raconte les circonstances de son agression, la nuit du 26 octobre 2016, dans un hôtel sur les Champs-Élysées à Paris. « Je ne voulais pas parler avant parce que j’avais peur. Je ne voulais pas créer le buzz sur cette affaire où je me suis sentie salie », commence-t-elle par...
(Agence Ecofin 13/11/17)
Le Maroc a mobilisé 9 838 hectares de foncier industriel, au cours du 1er semestre 2017. C’est ce qu’établit le rapport sur le foncier public mobilisé pour l’investissement qui vient d’être publié. « Au titre du premier semestre 2017, la commission des investissements présidée par le chef du gouvernement, a approuvé 54 dossiers dont 4 projets dans les secteurs de l’industrie, des infrastructures et de l’énergie portent sur des terrains domaniaux d’une superficie de 9 838 hectares. Ces 4 projets totalisent un investissement de 8 milliards de DH et vont créer 261 emplois. Le foncier y afférent a été mobilisé fin 2016 et les conventions entérinées début 2017. », précise le site d’information La Vie Eco. Et d’ajouter que «...

Pages