Samedi 24 Février 2018
(AFP 01/02/18)
La deuxième chambre du Parlement marocain a adopté un projet de loi contre les violences faites aux femmes, en discussion au Maroc depuis 2013 et encore assujetti à un dernier vote avant adoption finale, rapporte mercredi l'agence MAP. Le texte, qui avait provoqué de vifs débats, "incrimine certains actes considérés comme des formes de harcèlement, d’agression, d’exploitation sexuelle ou de mauvais traitement", selon une note du ministère de la Famille adressée à l'AFP. Le texte durcit également les sanctions pour certains cas et prévoit des "mécanismes pour prendre en charge les femmes victimes de ces violences", selon la même source. Proposé pour la première fois en 2013, approuvé en conseil de gouvernement...
(La Tribune 01/02/18)
Le Maroc ne compte pas renouveler la Ligne de précaution et de liquidité (LPL) de 3,47 milliards de dollars accordée par le FMI qui devrait prendre fin dès juillet prochain. Rabat dispose de cette ligne depuis 2011 qui a été renouvelée deux fois sans que l’exécutif n’y ait jamais recours. Le ministère des Finances comme la Banque centrale, forts du démarrage sans encombre de nouveau système de change, pourraient solliciter une ligne flexible au lieu de la LPL. Le Maroc ne cherchera pas à renouveler sa ligne de précaution et de liquidité (LPL) de 3,47 milliards de dollars avec le Fonds monétaire international (FMI) dont l'échéance est arrivera en juillet prochain. Il n'empêche que Rabat pourrait chercher à conclure un...
(Le Monde 01/02/18)
La SNCF a été condamnée mercredi 31 janvier en appel pour discrimination envers des cheminots marocains, a annoncé leur avocate après avoir eu connaissance d’une partie des jugements dans l’affaire des chibanis (« cheveux blancs ») poursuivant la compagnie ferroviaire. Clélie de Lesquen-Jonas a brandi les mains en l’air en criant « c’est gagné », avant de préciser à la presse que les cheminots avaient en outre obtenu reconnaissance d’un « préjudice moral ». « C’est un grand soulagement, une grande satisfaction », a-t-elle commenté. Les premiers recours aux prud’hommes remontent à plus de douze ans. « Il y a eu aujourd’hui la confirmation des condamnations [pour discrimination] obtenues en première instance en matière de carrière et de retraite et...
(Le Monde 01/02/18)
Ils sont là presque chaque jour depuis un mois. Des femmes, des enfants, des jeunes et des pères de famille. Organisés par quartier, ils brandissent en tête de cortège le portrait du roi Mohammed VI, puis très vite, les pancartes de leurs revendications : du pain, du travail, de l’eau et de l’électricité. « Je participe chaque fois que je peux, les gens souffrent ici », explique une jeune femme, voile noir et yeux rehaussés de khôl, tandis que les slogans retentissent devant les portes de la municipalité. Houcine et Yahyia, deux quadragénaires, en jean et baskets, sont aussi venus : « Les habitants n’ont plus confiance, ils ne s’arrêteront pas tant qu’ils n’auront pas vu de solutions concrètes. »...
(APA 01/02/18)
APA-Rabat (Maroc) - Le « Rôle de la société civile dans l’encouragement de l’investissement », est le thème d’une rencontre, qui sera organisée jeudi 1er février 2018 à Rabat, dans le cadre du Forum « African Business Hour », initié par l’Association Internationale « Clé de la Paix pour le Développement et la Solidarité ». Selon les organisateurs, ce conclave, qui s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres mensuelles d’échanges et de débats entre une pléaide d’experts, de chefs d’entreprises, de responsables d’associations et coopératives ainsi que des membres du Corps diplomatique africain accrédité au Maroc, se planchera sur la contribution de la société civile à la promotion des investissements en Afrique et le rôle des entreprises et compagnies...
(AFP 01/02/18)
Le Maroc, pays hôte qui a battu mercredi à Casablanca la Libye (3-1 après prolongation) rencontrera dimanche en finale à Casablanca le Nigeria, vainqueur du Soudan 1-0. Le Maroc a fait un pas de plus pour remporter le 5e Championnat d'Afrique des nations (CHAN) en battant en demi-finale et après prolongations la Libye grâce à doublé de Ayoub El Kaabi (73, 97), El Karti scellant la victoire à la 117e sur penalty envoyant le Maroc en finale. Pour la Libye, Khalifa avait égalisé à la 86e. Avec huit buts au compteur, El Kaabi est le meilleur buteur du tournoi, qui n'accueille que des joueurs évoluant dans leur pays d'origine. Les Lions de l'Atlas se retrouvent en finale 14 ans après...
(Agence Ecofin 01/02/18)
New Way of Working. Tel est le nom de la nouvelle stratégie mise en place par la Banque africaine de développement (BAD) et visant à apporter l’électricité à 29,3 millions de personnes, d’ici à 2020. Cette nouvelle politique a été présentée par Akinwumi Adesina (photo), le président de l’institution, lors d’une rencontre de haut niveau qui s’est tenue, le 28 janvier 2018, au siège de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, à Addis-Abeba. « La BAD est aujourd’hui en première ligne, en ce qui concerne les investissements dans les énergies renouvelables en Afrique. La part des énergies renouvelables dans le portefeuille énergétique de la banque, est passée de 14% lorsque je suis devenu président de l’institution en 2015,...
(AFP 31/01/18)
Le procès des militants du mouvement de contestation du Rif, dans le nord du Maroc, a été brièvement interrompu mardi à Casablanca (ouest) et le principal accusé expulsé, après la projection d'une vidéo contestée, ont rapporté une avocate et des médias. Les débats, consacrés aux interrogatoires de différents accusés ont été marqués par de vives tensions, la défense protestant contre cette vidéo projetée par le président de la chambre criminelle de la cour d'appel de Casablanca. Ces images montrent un homme armé d'une kalachnikov, l'air menaçant. Elles auraient été reçues, selon le président de la Cour, par l'un des accusés via sa messagerie WhatsApp. L'homme qui apparaît sur cette vidéo "est syrien ou yéménite (...) Nous recevons tous des vidéos...
(AFP 31/01/18)
De la neige sur les dunes de sable et les palmiers: les villes de Zagora et Ouarzazate, aux portes du désert dans le sud marocain, sont actuellement recouvertes d'un épais manteau blanc, phénomène météorologique inhabituel dû à une vague de froid venue du nord de l'Europe. Des images qui ont fait le tour des réseaux sociaux montrent ces deux villes et celle de Taroudant, dans le sud du royaume également, sous la neige. "La dernière fois qu'il a neigé à Zagora, c'était dans les années 1960! Ici, on est plus habitué aux vagues de chaleur et à la sécheresse qu'à la neige (...) c'est la stupéfaction chez les habitants", a déclaré mardi à l'AFP un résident de Zagora, une localité...
(RFI 31/01/18)
Le 30e sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine s'est achevé lundi 29 janvier avec la première prise de parole de Paul Kagame en tant que président de l'institution pour l'année 2018. Le chef de l'État rwandais pilote depuis un an les propositions de réforme de l'organisation panafricaine. A côté de ces réformes institutionnelles, il y a d'autres projets comme celui de zone de libre-échange continentale. Elle devrait être lancée officiellement le 21 mars prochain à Kigali. Ce marché commun est attendu par le secteur privé. Ce marché commun est en tout cas attendu par certains de ses membres présents lors du sommet, comme le banquier nigérian Benedict Oramah qui dresse ce constat : « Le commerce...
(Jeune Afrique 30/01/18)
Rabat a demandé l'amendement de certains passages du rapport « Paix et sécurité », présenté dimanche par le Commissaire paix et sécurité, accusant le document d'être en contradiction avec la position de l'ONU sur le statut du Sahara occidental. Le sommet de l’UA a connu un nouvelle discorde sur la question du Sahara occidental. La cause : le rapport du Commissaire paix et sécurité, l’Algérien Smaïl Chergui, soumis aux chefs d’État dimanche 28 janvier, qui contient, selon la diplomatie marocaine, des passages en contradiction avec le langage de l’ONU.
(Jeune Afrique 30/01/18)
La compagnie va présenter un plan pour faire jeu égal avec les géants Ethiopian Airlines et Turkish Airlines. Mais l'État lui donnera-t-il les moyens de ses ambitions ? Succès ou demi-succès ? Recevant JA au début de janvier dans un palace parisien à l’occasion d’une visite faite à ses équipes dans la capitale française, Abdelhamid Addou, le PDG de Royal Air Maroc (RAM) depuis 2016, ne sait pas si son verre est à moitié vide ou à moitié plein. Il se réjouit tout d’abord des performances de l’année écoulée. « Avec une progression du nombre de passagers transportés passé de 6,7 à 7,3 millions entre 2016 et 2017, nous avons tiré notre épingle du jeu puisque notre trafic a connu une...
(Jeune Afrique 30/01/18)
L'emblématique compagnie marocaine va-t-elle diversifier sa flotte, pour l'instant majoritairement composée de Boeing ? Ce n'est pas impossible, même si les rapports entre la RAM et Airbus ne sont pas des plus simples. Abdelhamid Addou, le PDG de la compagnie, l’assure : la RAM lancera un appel d’offres pour l’acquisition de nouveaux appareils qui viendront accroître la flotte actuelle ou remplacer d’anciens aéronefs. Si elle se compose d’Embraer et d’ATR pour ses vols régionaux, la flotte de la RAM reste majoritairement composée de Boeing. Les quelques Airbus dont elle disposait avaient été dévolus à sa filiale low cost Atlas Blue (2004-2012) avant d’être revendus. Mais cela pourrait changer. « La RAM devra inévitablement diversifier sa flotte pour ne pas rester...
(Jeune Afrique 30/01/18)
Tandis qu'Air Arabia, la compagnie émiratie à bas coûts, poursuit son développement opérationnel au Maroc, la RAM a pu aussi se sentir menacée par l'arrivée d'un nouvel acteur sur la ligne Casablanca-Dakar : Air Sénégal. Air Sénégal, pas intéressé À en croire Abdelhamid Addou, son PDG, la RAM aurait seulement souhaité porter assistance à la création de la compagnie. La RAM s’est en réalité livrée à un intense lobbying auprès des autorités sénégalaises pour prendre 51 % du capital d’Air Sénégal. La raison : la RAM opère 21 vols par semaine entre le Maroc et le Sénégal, dont 10 vols qu’elle assure sous pavillon sénégalais. L’arrivée de la nouvelle compagnie sénégalaise aurait donc directement menacé sa ligne Dakar-Casablanca, qui constitue sa...
(Jeune Afrique 30/01/18)
Sa nomination le 6 février 2016 à la tête de Royal Air Maroc avait pris tout le monde de court. Abdelhamid Addou, jeune quadra, est venu remplacer Driss Benhima, éjecté lors d’un déplacement royal à Laâyoune, après dix ans aux commandes de la compagnie nationale. Les connaisseurs des arcanes du sérail marocain soutiennent que c’est le conseiller du roi, Yassir Zenagui, qui a soufflé le nom d’Abdelhamid Addou pour le propulser à la tête de la Royal Air Maroc : les deux hommes ont étroitement collaboré au début de la décennie, quand Zenagui officiait au département du Tourisme, alors qu’Addou était en charge de l’Office national marocain du tourisme. Ayant fait ses gammes au sein de multinationales comme Procter & Gamble...
(AFP 30/01/18)
"Le mécontentement populaire bouillonne" dans la région du Moyen-Orient et du Maghreb, a déclaré mardi Christine Lagarde, la directrice du Fonds monétaire international (FMI), lors d'une conférence régionale à Marrakech (centre). "Comment approfondir les réformes pour qu'elles profitent aux citoyens?", a-t-elle dit en affirmant qu'une "croissance soutenue" bénéficiant au plus grand nombre permettrait de "répondre plus vite aux attentes ou aux frustrations exprimées par les populations". "Il y a une pression sociale, des attentes et des aspirations, des pressions de la population", a renchéri le chef du gouvernement marocain Saadeddine El Othmani à l'ouverture de cette conférence qui réunit...
(AFP 30/01/18)
Des médias marocains ont exprimé mardi leurs "inquiétudes" sur la "situation du secteur de la presse", notamment après l'instauration d'une nouvelle taxe à laquelle seront désormais assujettis les sites d'information au Maroc. La Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) a dénoncé dans un communiqué une "mesure fiscale dangereuse, absurde et incompréhensible", en référence à l'instauration, la semaine dernière, d'une taxe de 5% sur les annonces publicitaires diffusées dans les médias en ligne. Cette mesure "porte un coup dur à la presse électronique et rend sa situation plus lamentable que son homologue écrite déjà endeuillée", a déploré la Fédération. Elle a par ailleurs regretté que les publicités diffusées au royaume sur les "géants mondiaux Google et Facebook" ne soient pas...
(APA 30/01/18)
APA-Addis-Abeba (Ethiopie) - Le Roi Mohammed VI a proposé, dans le cadre de l’Agenda Africain pour la Migration, soumis au 30ème Sommet de l’Union Africaine (UA), la création d’un Observatoire Africain de la Migration et d’un poste d’Envoyé spécial de l’Union Africaine chargé de la Migration. L’Observatoire Africain de la Migration, dont le travail sera basé sur le triptyque « comprendre, anticiper et agir », aura pour mission de développer l’observation et l’échange d’informations entre les pays africains, afin de favoriser une gestion maîtrisée des flux migratoires, a indiqué le Souverain dans un Message adressé au 30è Sommet de l’UA, dont lecture a été donnée, lundi à Addis-Abeba, par le Chef du Gouvernement, Saad Eddine El Othmani. « Le Maroc...
(Agence Ecofin 30/01/18)
Salafin, la société de crédit à la consommation, filiale du groupe bancaire marocain BMCE Bank of Africa, vise la 3e place en termes de Produit Net Bancaire dans son secteur au Maroc. Un premier pas vers cette ambition a été la signature le 26 janvier 2018, d’un protocole d’accord pour l’absorption de Taslif, une entreprise concurrente, filiale du groupe Saham. Salafin connaît des performances financières en constante progression depuis 2014, avec un chiffre d’affaires qui a continué de s’améliorer de manière soutenue. Pour le premier semestre s’achevant le 30 juin 2017, son encours de crédit à l’économie a bondi de 2,4% par rapport à celui de la même période en 2016. Cela s’est traduit par une hausse de 2,1% de...
(APA 30/01/18)
APA-Addis-Abeba (Ethiopie) - Le 30e sommet de l'Union africaine, qui se tient à Addis-Abeba, a consacré les performances du Maroc dans la mise en œuvre de la déclaration de Malabo sur la croissance et la transformation agricole accélérées en Afrique. La délégation marocaine, participant au Sommet de l’UA, a reçu le prix de la deuxième meilleure performance dans la mise en œuvre de la déclaration de Malabo sur la croissance et la transformation agricole accélérées en Afrique. Le Prix a été remis au Chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, par le président rwandais, Paul Kagame, président en exercice de l'UA. La déclaration de Malabo a été signée en juin 2014 par les membres de l’Union africaine. Elle vise à améliorer...

Pages