Mardi 17 Octobre 2017
(Agence Ecofin 20/09/17)
Au Maroc, l’Agence pour le développement agricole (ADA) a annoncé avoir bénéficié d’un don de 40 millions $ du Fonds vert pour le climat (FVC) pour le financement du Projet de mise en place de l’Arganiculture en Environnement Dégradé (DARED). D’un coût global de 49,2 millions $, ce projet qui s’étend sur six ans (2016-2022) vise l’amélioration de la résilience des communautés rurales et de la Réserve de biosphère de l’Arganeraie (RBA) dans la lutte contre le changement climatique. Cet objectif sera atteint par la plantation de 10 000 hectares d’arganiers dans 31 communes réparties sur 8 provinces, l’appui aux acteurs en amont de la filière ainsi que par le renforcement de la capacité des acteurs de la RBA sur...
(APA 20/09/17)
Le Maroc s'est engagé à investir 40 milliards de dollars à l'horizon 2030 pour développer le secteur énergétique, a fait savoir, le ministre de l'énergie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah, cité mardi par les médias électroniques marocains. « Le Royaume a réussi, grâce à une stratégie ambitieuse, à transformer ses défis en véritables opportunités d'investissement, à travers son engagement dans des projets visant le développement du secteur énergétique d'une valeur de 40 milliards de dollars à l'horizon 2030, dont 75% est consacré aux énergies renouvelables », a indiqué le ministre dans une allocution à l'ouverture du 1er forum d'investissement en énergie Step 2017 à Manama (Bahrein). Il a noté que la transition énergétique a commencé à porter...
(MAP 20/09/17)
Le Maroc a organisé, mardi en marge des travaux de la 72e Assemblée générale de l’ONU à New York, une rencontre sur la coopération Sud-Sud face aux changements climatiques, avec pour objectif de renforcer davantage cette coopération conformément aux engagements pris lors de la COP22 de Marrakech. Organisée conjointement avec l’agence des Nations unies sur les changements climatiques (UNFCCC), cette rencontre a été marquée par la participation d’une pléiade d’intervenants publics, non étatiques et du secteur privé, ainsi que des représentants de pays du sud et d’organisations internationales et régionales. Intervenant à cette occasion, la Commissaire à l’économie rurale et l’agriculture à la Commission de l’Union africaine, Josefa Leonel Correia Sacko, a tenu à saluer le Maroc pour cette initiative...
(Jeune Afrique 20/09/17)
Le ministre marocain vient d'ouvrir une nouvelle page dans la vie de l'école publique. Et il est déterminé à réussir. La touche Hassad commence à se faire sentir. À l’occasion d’une conférence de presse, lundi 18 septembre, le ministre de l’Éducation nationale a fait une rentrée en trombe en annonçant une série de mesures qui visent à réanimer une école publique en crise. Celui qui a longtemps officié à la tête du ministère de l’Intérieur veut employer la méthode forte dans le secteur de l’enseignement. Mais tout en ménageant ses nombreuses complexités. Son objectif : réinstaurer la confiance dans un secteur qui absorbe 54 milliards de dirhams...
(Autre média 20/09/17)
Dans une interview au journal «Actuall», Serafín Fanjul, historien espagnol arabisant, estime "fort probable" que le Maroc finisse par récupérer les villes de Sebta et Melilla. Les détails. Une interview qui promet de faire beaucoup parler en Espagne. Celle que vient d'accorder l'éminent historien espagnol, Serafín Fanjul, au magazine "Actuell", au sujet notamment de "l'avenir" de Sebta et Melilla. A la question de savoir si les deux villes finiront par redevenir marocaines, M. Fanjul, un parfait arabisant, répond: "Je ne sais pas si je le verrai; mais il arrivera un moment où la population de Ceuta et Melilla sera surtout musulmane, obéissante au roi du Maroc, parce que c'est son chef religieux (Emir Al Muminin, c'est le chef des croyants)",...
(Bladi 20/09/17)
Johan van Overtveldt veut tout savoir sur les Marocains de Belgique ayant des biens au Maroc. Le ministre belge des Finances veut conclure un accord avec le Maroc sur l’échange de données sur les Marocains résidant en Belgique. Maroc/Irlande : accord de non double impositionMaroc/Irlande : accord de non double imposition Van Overtveldt estime que les gens ayant une maison au Maroc n’ont pas le droit de demander un logement social en Belgique. Grâce à l’accord sur la double imposition entre les deux pays, la Belgique a déjà accès aux biens des Marocains dans leur pays d’origine. Seul bémol selon le ministre, ces données ne peuvent être communiquées aux gestionnaires de logement sociaux. Elle ne peuvent être utilisées qu’à des...
(Agence Ecofin 20/09/17)
L’Office chérifien des Phosphates (OCP) a lancé, la semaine dernière, sa Caravane agricole à Madagascar en marge de la Foire internationale de l’agriculture (FIA) qui se tenait à Antananarivo, du 14 au 17 septembre. Ce programme porte sur l’établissement d’une carte de fertilité sur 100 000 hectares à partir de l’analyse d’échantillons de sol prélevés dans 9 districts répartis dans les régions agricoles de Vakinankaratra et Alaotra Mangoro respectivement localisées dans le centre et le sud-est du pays. Avec pour objectif principal, l’amélioration de la connaissance des sols de la Grande Île et de leurs caractéristisques, l'initiative s’appuiera sur la sensibilisation des agriculteurs aux bonnes pratiques agricoles dans l’optique d’une fertilisation raisonnée. Pour rappel, la Caravane s’inscrit dans le cadre...
(Paris-Match 20/09/17)
La romancière Leïla Slimani publie un livre de témoignages qui dresse un tableau désolant de la sexualité au royaume chérifien. Un constat que partage Tahar Ben Jelloun, l’auteur de La nuit sacrée. Avec Sexe et mensonges, Leïla Slimani revient à ses premières amours : le journalisme. Plébiscitée comme romancière, courtisée dans toutes les sphères, adulée par les médias, la jeune femme peut désormais tout se permettre. Et elle n’allait pas laisser passer l’occasion. Alors, après avoir entendu des témoignages stupéfiants de Marocaines pour son premier roman, Dans le jardin de l’ogre, elle a poursuivi l’enquête sur l’hypocrisie et la misère sexuelle qui sévissent dans son pays natal. Rencontre sans tabous avec Tahar Ben Jelloun, son mentor, qui, à travers ses...
(Financial Afrik 20/09/17)
La Coalition Mondiale pour l’Espoir (The Global Coalition for Hope) a attribué, lundi 11 septembre 2017, à New York, le Prix de la Reconnaissance Spéciale du leadership à Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Le prix récompense la promotion de la tolérance et le rapprochement inter-culturel et ce, « pour le leadership visionnaire du Souverain dans la promotion de l’harmonie entre les différentes cultures aussi bien au Maroc que sur la scène internationale ». SAR le Prince Moulay Rachid a reçu cette prestigieuse distinction au nom de Sa Majesté le Roi, lors d’une cérémonie grandiose, organisée dans le cadre somptueux de la prestigieuse Public Library de New York, sous le patronage de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science...
(AFP 19/09/17)
Près de 6,5 millions de touristes ont visité le Maroc entre janvier et juillet 2017, un chiffre en progression de 8% sur un an qui marque une reprise de ce secteur clé de l'économie après plusieurs années de quasi-stagnation. Le nombre de touristes étrangers a progressé de 13,5%, alors que les arrivées des Marocains résidant à l'étranger (MRE) ont augmenté de 3%, a également indiqué le ministère du Tourisme, dont les chiffres sont relayés par l'agence de presse MAP. Les arrivées en provenance d'Europe progressent sensiblement: Allemagne (11%), Pays-Bas (7%), Espagne et Italie (6% chacun). Les marchés touristiques émergents, notamment asiatiques, maintiennent aussi une tendance positive, selon le ministère, avec même une augmentation spectaculaire de 406% pour la Chine. Les...
(MAP 19/09/17)
New York – Le Maroc, sous le leadership éclairé de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, constitue un rempart contre l’extrémisme religieux, et se positionne en tant que modèle d’une société musulmane tolérante et ouverte sur le monde, a déclaré, lundi à New York, Juan Zarate, ancien conseiller adjoint à la sécurité nationale du Président George W. Bush. “Sa Majesté le Roi joue un rôle essentiel dans la lutte contre l’extrémisme religieux, mais aussi dans l’édification d’une société qui barre la route et déconstruit les idées radicales”, a affirmé M. Zarate, qui commentait l’octroi au Souverain du Prix de la Reconnaissance Spéciale du leadership dans la promotion de la tolérance et le rapprochement...
(Médiapart 19/09/17)
La Banque Mondiale a publié en mai 2017 un nouveau mémo élogieux sur la situation de l'économie marocaine. Alors même que le pays est en ébullition, ce document vient nous rappeler que les "institutions internationales" sont complices de l'échec patent du modèle de développement marocain. Sont-ils cons ou sont-ils cyniques ? A la lecture du dernier mémo de la Banque Mondiale concernant la situation de l'économie marocaine, c'est cette sempiternelle interrogation au sujet du formidable entêtement des dominants qui obnubile l'esprit. En effet, l'entendement ne peut qu'être froissé à la découverte du diagnostic et surtout des préconisations établies par la Banque Mondiale et présentées en fanfare à la mi-mai. Les mêmes méthodes et les mêmes recettes nous sont en effet...
(La Nouvelle Tribune (ma) 19/09/17)
Nombreux sont les Marocains et les Marocaines que cette interpellation taraude quotidiennement. Simples citoyens, hauts fonctionnaires, opérateurs économiques, jeunes désœuvrés, femmes au foyer, militantes pour l’égalité des genres, activistes de la société civile, voire responsables politiques lorsqu’ils ne sont pas en représentation, tous sont depuis plusieurs mois dans ce questionnement. Ce que tout le monde voit On perçoit chez eux un sentiment réel d’inconfort, d’incertitude, de doute, de déception, lesquels sont, on le sait, les premiers facteurs de démission, d’abandon, de désintérêt. Et lorsque l’on cherche à aller plus au fond de ce « blues » collectif, les mêmes réponses viennent et reviennent, comme si la société marocaine était touchée par une maladie que l’on nomme asthénie… Ce qui s’exprime...
(Autre média 19/09/17)
Selon de nombreuses opinions, l’apparence physique d’une personne est une des composantes principales de la communication non-verbale puisqu’elle transmet des informations aux autres et a un certain impact sur eux. Cependant, cela n’est pas toujours vrai puisque parfois les apparences sont trompeuses. Prenons l’exemple de Yassine Mansouri, le directeur général de la DGED, le service d’espionnage du Maroc. Dans cette photo, il est assis à côté de son père. A première vue, on dirait un garçon dont le sourire laisse dégager une gentillesse qui n’existe que dans l’imagination de celui qui ne le connaît pas. Derrière ce visage d’ange se cache le plus grand bourreau du Maroc de l’ère du roi Mohammed VI. Un énergumène dont le narcicisme le laisse...
(Agence Ecofin 19/09/17)
La Compagnie sucrière du Maroc (Cosumar), a annoncé hier un chiffre d’affaires de 4,4 milliards de dirhams (471 millions $) au terme du premier semestre de son exercice 2017, achevé le 30 juin dernier, soit un bond de 20,5% par rapport à l’exercice précédent (3,6 milliards de dirhams). Pour expliquer cette performance, l’entreprise met en avant une hausse de ses expéditions de sucre blanc sur le marché mondial dans un contexte global de bonne tenue des prix de la matière première ainsi qu’une meilleure compétitivité de son outil industriel. Parallèlement à ce résultat positif, le groupe précise que son excédent brut d’exploitation s’est établi à 1 milliard de dirhams (106 millions $) durant la période considérée, contre 913 millions de...
(Financial Afrik 19/09/17)
Le Forum Maroc – Gabon qui vient de se terminer à Rabat a été l’occasion pour les entreprises et investisseurs marocains d’annoncer leur intention d’investir plusieurs milliards de dollars au Gabon dans les secteurs des Infrastructures, de l’Economie numérique, de l’Agro-industrie et des installations sanitaires, notamment. Réunissant près de 300 participants dans les locaux de la chancellerie de l’Ambassade du Gabon, à Rabat et destiné à promouvoir les investissements directs et à dynamiser les échanges entre les deux pays, le Forum Maroc – Gabon a permis aux investisseurs marocains de découvrir les opportunités offertes par le Gabon. Selon le président de la Commission Afrique et SUD-SUD de la Confédération Générale des Entreprises Marocaines (CGEM), Abdou Souléye DIOP, « Le Forum...
(Jeune Afrique 19/09/17)
La filiale du groupe français RATP, déjà présente à Casablanca, s’est à nouveau vu confier la gestion et le développement du réseau de transport urbain dans la métropole marocaine. À la clé, le déploiement de nouvelles lignes qui doivent faire passer le nombre d’utilisateurs de 120 000 actuellement à 400 000 en 2022. RATP Dev, qui a mis en service et gère depuis 2012 la première ligne de tramway de Casablanca à travers sa filiale Casa Tram, s’est vu renouveler la confiance de Casa transports, la société de développement local dédiée aux transports urbains, pour un montant de 4,78 milliards de dirhams (427 millions d’euros). Le 15 septembre, l’exploitation, la maintenance et le développement du réseau ont ainsi été à...
(Autre média 19/09/17)
L’ONG allemande Germanwatch, qui publie annuellement le Climate Change Performance Index (CCPI), vient de dresser la liste des bons élèves du climat pour son édition 2017. Le Maroc gagne deux places et occupe la 8e place du classement. Le CCPI répertorie 58 pays, "responsables de 80% des émissions de gaz à effet de serre". 80% de l’évaluation est basée sur "des indicateurs objectifs" des émissions de gaz à effet de serre et 20% se concentrent sur les politiques des pays sur l’échelle du climat, explique l’ONG allemande qui dit avoir eu recours à près de 300 experts issus des différents pays étudiés. "Une bonne évolution de la politique climatique" "Le Maroc poursuit sa tendance à la hausse depuis plusieurs années,...
(Autre média 19/09/17)
L’ouragan Irma a fait une dizaine de morts lors de son passage par Cuba et entraîné d’énormes dommages dans les îles françaises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, avant d’atteindre en fin de semaine dernière la Floride. Abdelghani Chehbouni, représentant de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), explique qu’étant situé sur l’autre rive de l’Atlantique, « le Maroc n’est pas à l’abri ». Selon Abdelghani Chehbouni, « l’intensité de ces ouragans dépend des régions et la région des Caraïbes est connue par l’activation de tels phénomènes atmosphériques en cette saison ». Et d’ajouter: « Le risque étant global, une structure pareille peut bel et bien se charger d’énergie à partir de l’Atlantique et peut très bien arriver au Maroc ». Lire...
(Paris-Match 19/09/17)
La romancière publie un livre de témoignages qui dresse un tableau désolant de la sexualité au royaume chérifien. Un constat que partage l'auteur de «La nuit sacrée». Avec «Sexe et mensonges», Leïla Slimani revient à ses premières amours: le journalisme. Plébiscitée comme romancière, courtisée dans toutes les sphères, adulée par les médias, la jeune femme peut désormais tout se permettre. Et elle n'allait pas laisser passer l'occasion. Alors, après avoir entendu des témoignages stupéfiants de Marocaines pour son premier roman, «Dans le jardin de l'ogre», elle a poursuivi l'enquête sur l'hypocrisie et la misère sexuelle qui sévissent dans son pays natal. Rencontre sans tabous avec Tahar Ben Jelloun, son mentor, qui, à travers ses romans, s'intéresse au sujet depuis des...

Pages