Jeudi 26 Avril 2018
(MondAfrique 01/03/18)
Le 31 eme Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’ Union africaine (Ua) devrait se tenir à Nouakchott, en juillet 2018. S’il est prévu un hommage à Nelson Mandela, dont ce sera le centième anniversaire de la naissance, il est fort probable que la question du Sahara occidental sera mise à l’ordre du jour de ce Sommet. Le Maroc a été refroidi par le choix de la capitale mauritanienne pour ce Sommet, car la proximité des autorités mauritaniennes avec le Polisario et leur soutien à la République Arabe Sahrouie Démocratique (RASD) sont sans ambiguïtés.
(APA 01/03/18)
APA-Rabat (Maroc) - Le gouvernement marocain a réaffirmé son engagement total et sans faille pour organiser une Coupe du Monde qui respecte l'ensemble des conditions exigées par le cahier des charges de la FIFA. Ceci a été exprimé lors d’une rencontre, lundi 26 février à Rabat, entre le Comité de candidature Maroc 2026 et une délégation de la FIFA, annonce mercredi un communiqué du comité, parvenu à APA. Cette réunion, présidée par Moulay Hafid Elalamy, Président du Comité de candidature Maroc 2026, a permis d'échanger autour des aspects clés de la candidature du Maroc à la Coupe du Monde de la FIFA 2026. Les équipes ont notamment exploré dans le détail de nombreux volets liés aux garanties gouvernementales et autres...
(Agence Ecofin 01/03/18)
En 2017, ce sont au total 14 141 demandes d’enregistrement de marques qui ont été effectuées auprès de l'Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC), en hausse de 10% par rapport à 2016. Un chiffre « record », selon l’institution. Cette performance s’explique par la hausse de 9% des demandes nationales, atteignant en 2017, 7 859 demandes et constituant près de 60% du total des demandes d’enregistrement de marques. En ce qui concerne les brevets d'invention, le nombre de dépôts de demande a franchi pour la première fois, la barre des 2 000 demandes. Parmi celles-ci, seulement 182 demandes sont d’origine marocaine, dont 78%, issus d’institutions telles que les universités (53% du total des demandes d’origine marocaine), les...
(APA 01/03/18)
APA-Rabat (Maroc) - Le ministère marocain de l’Intérieur a procédé au lancement du registre national de l’état civil, un système informatique, central et intégré destiné à la gestion du service de l’état civil. Ce registre s’appuie sur trois principales composantes, à savoir le portail de l’état civil, le système informatique de l’état civil et le centre national de sauvegarde des données, indique mercredi un communiqué du ministère. Le portail de l’état civil constitue un des moyens mis à la disposition des citoyens pour s’informer des différentes lois et procédures relatives à l’état civil, effectuer des demandes de documents administratifs...
(APA 01/03/18)
APA-Rabat (Maroc) - Le Maroc prend part à la Conférence internationale sur le Lac Tchad qui se tient à Abuja (Nigeria) du 26 au 28 février 2018, annonce-t-on à Rabat. La délégation marocaine, composée du ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, et du ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères chargé de la coopération africaine, Mohcine Jazouli, particpe à cette réunion sur instructions du Roi Mohammed VI qui a été invité par le président du Niger, Mahamadou Issoufou, en sa qualité de président en exercice de la Commission du Bassin du Lac Tchad. Cette conférence, à laquelle participent plusieurs chefs d’Etat de la région ainsi que les représentants...
(APA 01/03/18)
APA-Rabat (Maroc) - Une délégation composée de membres de la Direction des citoyens et de la diaspora (CIDO) et du Conseil économique, social et culturel de l’Union africaine (UA) effectue depuis le 26 février une visite au Maroc à l’invitation de l’Association marocaine "Clé de la Paix pour le Développement et la Solidarité'. Première du genre, cette visite, qui s’étalera jusqu’au 3 mars courant, vise à établir des relations de partenariat entre l’ECOSOCC et le tissu associatif marocain, de jeter la lumière sur les missions et objectifs de l’ECOSOCC en tant qu’un des principaux mécanismes pour les organisations de la société civile africaine destinés à interagir avec la Commission de l’UA et ses Etats membres mais encore de créer une...
(AFP 28/02/18)
De nouveaux militants du mouvement de contestation du Rif, dans le nord du Maroc, ont comparu mardi devant un tribunal de Casablanca, où l'un d'eux a été interrogé pour des propos sur les réseaux sociaux et ses présumées velléités séparatistes. Cinquante-quatre personnes sont jugées depuis mi-septembre à la chambre criminelle de la cour d'appel de Casablanca, en lien avec le mouvement de contestation dit du "Hirak" qui a secoué entre fin 2016 et mi-2017 cette région historiquement frondeuse et géographiquement enclavée du royaume. Ils sont poursuivis pour des chefs d'accusation parfois très graves, comme celui "d'atteinte à la sécurité de l'Etat" qui vise le meneur du mouvement...
(Jeune Afrique 28/02/18)
La Cour de justice l’Union européenne (CJUE) a validé l’accord de pêche entre l’UE et le Maroc, tout en rappelant que ce dernier n’est pas applicable au Sahara occidental et aux eaux adjacentes. Après plusieurs mois d’attente, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de rendre son verdict concernant l’affaire C-266/16, suite à une contestation émise par Western Sahara Campaign (WSC), une organisation proche du Polisario, devant un tribunal britannique. « L’accord de pêche conclu entre l’UE et le Maroc est valide dès lors qu’il n’est pas applicable au Sahara occidental et aux eaux adjacentes à celui-ci », indique l’arrêt publié ce matin. Pour l’institution juridique, l’inclusion de ce territoire « enfreindrait plusieurs règles de droit international »...
(La Tribune 28/02/18)
C’est un verdict en demi-teinte qu’a rendu, ce mardi 27 février, la Cour de justice de l’Union européenne par rapport à l’accord de pêche entre le Maroc et l’UE. Saisie par des organisations proches des séparatistes du Polisario qui le contestent, la justice européenne a estimé que l’accord est valide tant qu’il n’est pas applicable aux eaux adjacentes au territoire du Sahara, que se disputent le Royaume et le Polisario. Une mauvaise nouvelle pour Rabat et Bruxelles qui ont déjà pris les devant en entamant des négociations pour un nouvel accord sans aucun préjudice sur le partenariat qui les lie. La Cour de justice européenne (CJUE) a tranché : l'accord de pêche conclu entre le Maroc et l'UE est valide...
(RFI 28/02/18)
L'accord de pêche conclu entre l'UE et le Maroc n'est pas applicable aux eaux adjacentes de la région disputée du Sahara occidental, car il ne respecte pas le droit à l'autodétermination, a estimé mardi la Cour de justice de l'UE (CJUE). Selon la justice européenne, l'inclusion du territoire dans le champ d'application de l'accord de pêche « enfreindrait plusieurs règles du droit international, notamment le principe d'autodétermination », explique la Cour dans un communiqué accompagnant la décision. Elle avait été saisie par un tribunal britannique à qui il reviendra de trancher le dossier, en conformité avec le jugement de la CJUE. La décision de la Cour fait écho à un précédent arrêt du 21 décembre 2016, par lequel la plus...
(APA 28/02/18)
APA-Rabat (Maroc) - L’Union européenne (UE) et le Maroc ont exprimé, mardi 27 février, leur détermination à poursuivre leur partenariat stratégique, à le préserver et à le renforcer et à « préserver leur coopération dans le domaine halieutique ». La déclaration conjointe fait suite à l'arrêt rendu par la CJUE et dans lequel l'accord de pêche Maroc-UE est déclaré « valide, mais non applicable eux du Sahara ». L'objectif de l'UE à travers cette déclaration est de réaffirmer, sur le plan politique, l'intérêt de l'UE pour le Maroc. Concernant le Sahara, la position européenne se démarque également de l'arrêt de la Cour: Les deux parties réaffirment leur soutien au processus des Nations unies et appuient les efforts du secrétaire général...
(Jeune Afrique 28/02/18)
L’arrivée du président providentiel Aziz Akhannouch, au lendemain des législatives de 2016, a permis au Rassemblement national des indépendants (RNI) de se métamorphoser. En 14 mois, ce dernier s’est doté de nouvelles structures, a cerné son positionnement politique et présente même une ébauche d’offre politique. Détails. « La voie de la confiance », c’est l’intitulé de l’offre politique que le Rassemblement national des indépendants (RNI), deuxième parti au sein de la majorité gouvernementale, a rendue publique le samedi 24 février dernier. Un document que cette formation, réputée depuis toujours comme étant proche de l’administration, veut comme une contribution au nouveau modèle de développement du Maroc, souhaité par le roi Mohammed VI dans plusieurs secteurs. Mais c’est aussi le résultat d’une...
(Jeune Afrique 28/02/18)
Le Mossad aurait joué un rôle-clé dans l'assassinat de Mehdi Ben Barka, selon un livre d'enquête du journaliste israélien Ronen Bergman, récemment publié aux États-Unis. Le fils de l’opposant marocain disparu en 1965 réagit à ces révélations. Jeune Afrique relevait dans sa dernière édition, la parution aux États-Unis le 30 janvier dernier de Rise and Kill First, Prends l’initiative et tue le premier. Sous-titre de cette traduction d’un livre paru en hébreu : L’histoire secrète des assassinats ciblés d’Israël. Son auteur, Ronen Bergman, est un journaliste israélien célèbre pour ses enquêtes sur les questions sécuritaires, nucléaires, ou encore son livre La Guerre secrète avec l’Iran. Dans son dernier ouvrage, il raconte l’histoire des assassinats ciblés organisés par le Mossad, le...
(Agence Ecofin 28/02/18)
Le groupe énergétique italien Eni vient d’annoncer la conclusion avec son compatriote Saipem d’un accord de location de la plateforme de forage Saipem 12 000, un navire de forage ultra-profond de sixième génération. Ceci, pour le forage du puits RD-1, situé sur les permis Rabat Deep Offshore I-VI. La plateforme devrait entrer dans les eaux marocaines, d’ici les 10 prochains jours. Quant au forage du puits, il démarrera peu après, selon des indications de la société. Le Britannique Chariot Oil and Gas qui est partenaire d’Eni sur les permis, a annoncé qu’il opère actuellement une levée de fonds pour participer aux frais du forage. Eni exploite les permis de Rabat Deep avec une participation de (40%), aux côtés de l'australien...
(Agence Ecofin 28/02/18)
Au Maroc, le digital ne représente que 8% des budgets marketing des annonceurs. Cette statistique a été fournie par l’étude « Digital Trends Morocco », du Groupement des Annonceurs du Maroc (GAM) et du cabinet Ipsos. Les résultats de cette étude réalisée annuellement, ont été présentés comme à l’accoutumée, lors de l’African Digital Summit (ADS). Selon le « Digital Trends Morocco », si le digital commence à s’insérer dans les habitudes, avec 76 % des entreprises (environ 8 sur 10) opérant dans le royaume chérifien qui y consacrent des ressources, il attire toujours une part très faible des budgets alloués à la communication. En 2017, le marketing digital a capté seulement 3 millions de dirhams, un peu plus de 326...
(Agence Ecofin 28/02/18)
Lundi, la firme exploratoire indépendante Chariot Oil & Gas a annoncé qu’elle est à une étape avancée dans l’achèvement d’une levée de fonds d’environ 21 millions de dollars pour financer le développement de ses activités au Maroc et en Namibie. En effet, Chariot, qui est listée sur AIM, espère rassembler 15 millions $ grâce à un placement et plus de 5 millions $ supplémentaires via une offre ouverte. En Namibie, les fonds levés permettront d’ajouter un second puits au programme de forage décliné sur l’année en cours, comprenant le forage du prolifique Prospect S. Au Maroc, ils permettront de cofinancer avec le forage du puits RD-1. Selon un communiqué de Chariot, les actions devaient être émises à 13 pence chacune...
(Agence Ecofin 28/02/18)
Mardi, le pétro-gazier britannique SDX Energy dont les activités sont centrées en Afrique du Nord, a annoncé le démarrage des activités de forage du puits SAH-2, situé sur le permis à terre Sebou, au Maroc. La société a annoncé qu’elle a bien avancé sur le développement du puits qui est le septième de sa campagne de neuf puits et espère un bien meilleur résultat que celui du précédent puits KSS-2 qui a révélé du gaz de qualité non commercialisable. Le forage du puits SAH-2 devrait durer entre 15 et 20 jours, selon un communiqué de SDX. Une fois cette étape achevée, le puits accueillera immédiatement des tests de débits. Ce sera en fonction des résultats obtenus qu’il sera raccordé à...
(AFP 27/02/18)
Le Maroc s'est dit prêt mardi à de nouvelles négociations pour renouveler son accord de pêche avec l'Union européenne (UE) qui arrive à échéance en juillet, soulignant que sa validité était confirmée par la justice européenne. "L'activité de la pêche continuera jusqu'à la fin de la période prévue par l'accord, à savoir juillet prochain, nous sommes dans des délais raisonnables pour entamer les négociations pour l'avenir", a déclaré à la presse le ministre marocain de l'Agriculture et de la Pêche, Aziz Akhannouch. La Cour de justice de l'UE (CJUE) a rendu mardi sa décision sur la validité de l'accord de pêche conclu en 2006 avec le Maroc, estimant qu'il était "applicable au territoire du royaume" et ne concernait pas les...
(AFP 27/02/18)
L'accord de pêche conclu entre l'UE et le Maroc n'est pas applicable aux eaux adjacentes de la région disputée du Sahara occidental, car il ne respecte pas le droit à l'autodétermination, a estimé mardi la Cour de justice de l'UE (CJUE). Selon la justice européenne, l'inclusion du territoire dans le champ d'application de l'accord de pêche "enfreindrait plusieurs règles du droit international, notamment le principe d'autodétermination", explique la Cour dans un communiqué accompagnant la décision. Elle avait été saisie par un tribunal britannique à qui il reviendra de trancher le dossier, en conformité avec le jugement de la CJUE. La décision de la Cour fait écho à un précédent arrêt du 21 décembre 2016, par lequel la plus haute juridiction...
(AFP 27/02/18)
Le roi du Maroc, Mohammed VI, a été opéré du cœur lundi dans une clinique parisienne, à la suite d'un "trouble du rythme cardiaque", a annoncé un communiqué officiel. Le souverain, âgé de 54 ans "a présenté le samedi 20 janvier 2018 un trouble du rythme cardiaque", ses médecins avaient conclu à un "flutter auriculaire sur cœur sain" et il a subi l'opération "avec succès", a précisé le communiqué de l'équipe médicale. "L’ablation par radiofréquence de cette arythmie, réalisée ce jour à la clinique Ambroise Paré à Paris a permis de normaliser le rythme cardiaque", selon ce communiqué diffusé...

Pages