Lundi 24 Juillet 2017
(Maghreb Emergent 03/07/17)
A l’image des autres pays du Maghreb, le Maroc s’apprête comme chaque été, à accueillir ses citoyens établis à l’étranger. Plus communément appelés MRE (Marocains résidant à l’Etranger) ou Zmagriya, ils ont été plus de 5 millions à se rendre dans leur pays d’origine l’année dernière, soit la moitié des touristes ayant visité le voisin de l’Ouest. L’augmentation constante de ce nombre est le fruit d’une approche volontaire est bien ciblée de la part des autorités marocaines. Cette stratégie se décline selon le profil de MRE qui est ciblé, mais les objectifs restant les mêmes : Attirer les capitaux et d’entretenir la réputation de tout un pays. Qui sont ces marocains de l’étranger ? Il y’a d’abord les émigrés de...
(Autre média 03/07/17)
Dans son rapport "Progress for children with equity in the Middle East and North Africa", l’Unicef s’intéresse à la situation des enfants dans la région. Et les constats de l’organisation sur le Maroc ne sont guère reluisants. Dans cette étude d’une centaine de pages, on apprend notamment que 91% des enfants marocains seraient victimes de violences. Ces enfants sont généralement âgés de 2 à 14 selon l’Unicef, et sont victimes de plusieurs formes de violence : physique, verbale et psychologique. L’Unicef n’est pas non plus rassurant au sujet des mariages des mineurs : environ 3% des femmes mariées, âgées entre 20 et 24 ans, ont été mariées avant l’âge de 15 ans. Une situation qui s’explique notamment par le niveau...
(Le Monde 03/07/17)
La 20e édition du Festival Gnaoua et Musiques du monde a attiré 300 000 personnes. Un vent glacial, teigneux soufflait sur la ville. Il fallait courber l’échine pour avancer sur la promenade longeant l’Atlantique. Les rafales atteignaient jusqu’à 80 km/h. Mais il en faut plus pour se décourager ici, à Essaouira, petite ville portuaire du Maroc au charme incontestable, malgré la démultiplication des échoppes à touristes. On s’emmitoufle et le tour est joué. Un autre souffle bien plus puissant appelait à sortir de chez soi ces derniers jours, pour rejoindre la place Moulay-Hassan et la plage où étaient installées deux scènes, en accès libre. Le souffle porté par les musiciens gnaouas et leurs invités, présentés par le festival Gnaoua et...
(APA 03/07/17)
Le Maroc repasse à l’heure GMT+1 à partir de dimanche 2 juillet 2017 à deux heures du matin, a annoncé il y a quelques jours le ministère de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration dans un communiqué. L’heure légale sera donc avancée de 60 minutes à partir de ce dimanche, quelques jours après la fête de l’Aïd Al Fitr marquant la fin du mois de ramadan. Le Maroc était passé à l’heure d’été le 21 mai dernier. Le royaume adopte l’horaire d’été à dates fixes chaque année à partir du dernier dimanche du mois de mars jusqu’au dernier dimanche d’octobre, à l’exception du mois de Ramadan.
(AFP 01/07/17)
La France a expulsé mercredi une personne intersexe, c'est-à-dire possédant des caractéristiques physiques et génitales tant masculines que féminines, vers le Maroc, où selon son avocate sa particularité l'expose à des menaces. Âgé de 40 ans, Tarek, avait été condamné en France à douze ans de prison pour actes de torture, viol et menaces de mort, selon une source proche du dossier. Une fois sa peine purgée, il n'a pas demandé l'asile en France, et "a été éloigné le 28 juin au matin à destination de Casablanca et sous escorte renforcée en raison de sa dangerosité", selon cette même source. La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) avait classé son dossier sans suite. "Cela tombe sous le sens que...
(Financial Afrik 01/07/17)
La deuxième assemblée générale annuelle du fonds Africa50 prévue au mois de septembre à Casablanca aura comme principal ordre du jour une nouvelle augmentation de capital auprès des États non encore actionnaires. À ce jour, ce fonds dédié à l’accélération du développement des infrastructures en Afrique a mobilisé plus de 800 millions de dollars auprès de la Banque africaine de développement, d’États africains et de Banques centrales africaines. Africa50 n’est pas parvenu à franchir le cap du milliard de dollars, un objectif qui devait être atteint l’année dernière à l’occasion de la première Assemblée générale annuelle tenue le 21 juillet 2016 à Casablanca. Les responsables du fonds restent, néanmoins, confiants pour passer à la vitesse supérieure. Pour rappel, deux sociétés...
(RFI 01/07/17)
Malgré la pression des attentats et des contraintes budgétaires, la manifestation marocaine qui fête sa 20e édition du 29 juin au 1er juillet a su conserver toute sa fraîcheur. Les forces de l’ordre sont partout. Barrières, portiques électroniques, détecteur de métaux, fouilles systématiques des sacs aux abords des grandes scènes… Les festivaliers d’Essaouira ne sont jamais loin d’un homme en uniforme. Il y a une semaine seulement, une cellule terroriste affiliée à l’État islamique et prônant le jihad au Maroc était démantelée dans la petite ville portuaire. Les quatre radicaux arrêtés planifiaient des attaques terroristes dans le pays, et notamment dans des sites touristiques d’Essaouira. On pouvait donc s’attendre à ce qu’un parfum d’angoisse plane sur le festival gnaoua… C’est...
(RFI 01/07/17)
Elle est championne du monde de kickboxing et doctorante en droit. Mais cette Marseillaise d’origine comorienne et marocaine peine à s’imposer sur le ring politique. «Ce n’est pas parce que j’ai 24 ans que je peux me permettre d’échouer. » Au volant de sa petite Peugeot noire, Sarah Soilihi file dans les rues de Marseille. D’un geste vif, elle redresse le rétroviseur qui pendouille sur le flanc de la voiture. Il y a deux semaines, entre deux séances de tractage, elle a méchamment amoché son véhicule en faisant un mauvais créneau. « La fatigue. » Quand elle trouvera dix minutes, dans un an ou deux, elle passera chez le garagiste. En attendant, elle appuie sur l’accélérateur. Sur la banquette arrière...
(AFP 30/06/17)
Le Maroc s'est félicité de l'arrestation jeudi aux Pays-Bas d'un Néerlando-Marocain dont il exige l'extradition et qui fait l'objet de deux mandats d'arrêt internationaux émis par la justice marocaine. "Après sept ans d'attente, les requêtes marocaines sont traitées de manière sérieuse et concrète, le dossier a enfin été activé", a déclaré à l'AFP un haut responsable diplomatique marocain. Rabat avait annoncé samedi le rappel de son ambassadeur à La Haye, exigeant l'extradition de ce "trafiquant de drogue" marocain, et laissant présager des représailles en cas de rejet de sa demande. Saïd Chaou faisait l'objet de deux mandats d'arrêt internationaux émis par la justice marocaine, en 2010 et 2015.
(AFP 30/06/17)
La Caisse des dépôts et son homologue marocaine, la Caisse de dépôt et de gestion du Maroc, ont annoncé vendredi avoir renouvelé jusqu'en 2019 leur partenariat, qui sera notamment axé sur le développement énergétique et écologique. Partenaires depuis 2001, les deux institutions vont poursuivre "leurs coopérations" sur leurs "priorités stratégiques" à savoir le développement territorial et les questions de transition énergétique et écologique, telles que la mesure de l'empreinte carbone des portefeuilles d'actifs ou l'analyse et l'évaluation des risques environnementaux des projets d'investissement, selon un communiqué. Par ailleurs, "elles approfondiront la mutualisation de leurs expertises techniques sur le modèle prudentiel et sur la gestion des fonds des professions juridiques, et l'élargiront à la sécurité des systèmes informatiques"...
(La Nouvelle Tribune (ma) 30/06/17)
Le ministre espagnol de l’Intérieur, Juan Ignacio Zoido, effectue ce vendredi, une visite de travail au Maroc durant laquelle il aura des entretiens avec son homologue marocain, Abdelouafi Laftit, annonce un communiqué de son département. Cette visite s’inscrit dans le cadre des « excellentes relations entre les deux pays » et intervient à quelques jours de la réunion du G4 des ministres de l’Intérieur d’Espagne, de France, du Portugal et du Maroc, prévue lundi à Séville, indique la même source. Lors de cette visite, M. Zoido fera part à son homologue marocain du « climat de coopération optimale entre les deux...
(TelQuel 30/06/17)
Juan Ignacio Zoido est arrivé au Maroc à quelques jours de la réunion du G4 qui rassemble depuis 2013 les ministres de l'Intérieur français, espagnol, marocain et portugais sur des thèmes sécuritaires. Un rendez-vous majeur pour le Royaume. Le Maroc avait ouvert le bal. Il y a 4 ans, les ministres de l'Intérieur espagnols, marocains, français et portugais se réunissaient à Rabat pour la première édition du G4. Un rendez-vous à huis clos avec comme leitmotiv la sécurité en Méditerranée. Alors que celle-ci affronte l'une des plus importantes crises migratoires de son histoire contemporaine, les ministres se réunissent une nouvelle fois à Séville (sud de l'Espagne) lundi 3 juillet. Objectif: renforcer les liens et la coopération entre ces nations tout...
(Jeune Afrique 30/06/17)
Un expert onusien doublé d'un fin négociateur, tel est le profil de celui qui va mener l'offensive marocaine dans le club panafricain. Portrait. C’est un fin connaisseur des questions multilatérales que le Maroc a nommé comme Représentant permanent à l’Union africaine (UA). La cinquantaine bien entamée, Mohammed Arrouchi a été chargé par le roi de diriger l’action diplomatique du royaume au sein de l’organisation panafricaine qu’il a intégrée en janvier. Sa nomination a été annoncée dimanche 25 juin lors d’un conseil des ministres, mais il n’a pas encore été reçu officiellement par Mohammed VI. « De fait, il ne pouvait donc pas assister au 29ème sommet de l’UA qui s’est ouvert le mardi 27 juin à Addis-Abeba », explique un...
(TelQuel 30/06/17)
Aziz Rebbah a fait part de la volonté du Maroc de créer un centre d’excellence sur l’efficacité énergétique en collaboration avec l’Agence internationale de l’énergie lors d’une conférence le 29 juin à Paris. Lors d’une conférence internationale organisée par l’Agence internationale de l’énergie (AIE) à Paris ce jeudi 29 juin, Aziz Rebbah, ministre de l'Énergie, a déclaré que le Maroc était disposé à créer "un centre d'excellence sur l'efficacité énergétique en faveur des pays en développement, notamment africains", rapporte la MAP. Ces déclarations font suite à la signature d’un accord avec l’AIE, le 28 juin, sur un "programme d’action pour une durée de trois ans dans le but d’approfondir la coopération bilatérale dans les domaines de la sécurité énergétique, des...
(APA 30/06/17)
La Banque centrale populaire du Maroc est en discussions avancées pour une prise de participation dans Bank of Kigali, la plus grande banque du Rwanda avec un total d'actif estimé à plus de 774 millions de dollars en 2015. Cette information, révélée par le journal rwandais « The News Time » et relayée par la presse électronique marocaine, émane d’une déclaration de la directrice générale de Bank of Kigali, Diane Karusisi, lors de l’assemblée générale annuelle de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) qui a démarré mercredi 28 juin à la capitale rwandaise. « Nous n’avons pas de calendrier précis », a-t-elle déclaré. « La BCP a seulement exprimé sn intérêt. Nous examinons toutes les options, mais nous n’avons pris aucune...
(AFP 30/06/17)
Le Festival Gnaoua et musiques du monde d'Essaouira --parfois décrit comme le Woodstock marocain-- célèbre ses 20 ans cette année, avec quatre jours de concerts et des musiciens venus de toute la planète. Il accueille des musiciens comme le bluesman américain Lucky Peterson, le Français Titi Robin ou le jazzman Bill Laurance, invités à fusionner avec les maâlems gnaoua les plus emblématiques du genre dans la ville d'Essaouira sur le littoral atlantique.
(AFP 29/06/17)
Le chef du gouvernement marocain Saâd Eddine El Othmani a exprimé "son regret et sa tristesse" après les violences qui ont éclaté en début de semaine à Al-Hoceïma (nord), ont rapporté les médias publics. Dans une déclaration à la presse locale mercredi soir, M. El Othmani a "exhorté la population locale à coopérer" après les "douloureux évènements" du début de semaine, tout en "insistant sur la nécessité (...) d'enquêter sur tout abus" présumé par les forces de l'ordre. Epicentre d'un mouvement de...
(RFI 29/06/17)
Après deux jours d'affrontements et d'arrestations musclées à Al Hoceima, relayées par les réseaux sociaux,— les analystes sont unanimes à s'inquiéter de la situation dans le Rif marocain. La région connaît des manifestations quasi quotidiennes depuis un mois et l'arrestation de la figure charismatique du mouvement de contestation baptisé Hirak, un mouvement qui réclame depuis plusieurs mois l'accès aux soins, à l'emploi et à l'éducation dans cette zone enclavée. Si le sujet enflamme le débat public, le mouvement ne s'est pas étendu au reste du pays.
(Autre média 29/06/17)
Le 13 juin 2017, Baudoin Loos du quotidien belge Le Soir, affirmait: «Quand un homme considéré comme très proche du régime comme Noureddine Miftah, le président de la Fédération marocaine des éditeurs de journaux, ose intituler une tribune libre sur le site PanoraPost.com «Le royaume est en danger», c’est que la situation devient grave.» • Depuis le printemps 2017, les manifestations pacifiques n’ont cessé d’aller croissant. B. Loos note que la «répression est au rendez-vous puisque la police a tenté de briser le mouvement («Hirak») en arrêtant plusieurs de ses dirigeants dont Nasser Zefzafi. • Dimanche, 11 juin, à Rabat, la capitale du royaume, une grande manifestation de solidarité a eu lieu, rassemblant une foule considérable, au moins 100’000 personnes,...
(Jeune Afrique 29/06/17)
Un livre très attendu et des attentes somme toute satisfaites. Mieux qu’un long compte rendu des travaux de l’Instance Équité et Réconciliation (IER), "Kadhalek Kan…" (« ainsi fut-il… ») est une expérience d’écriture qui combine plusieurs approches menée d’une seule traite, la main sur le cœur, par deux anciens « ennemis du régime » marocain. Ils ont été réhabilités et sont devenus des partenaires associés au processus de démocratisation « à dose homéopathique », amorcé pendant les dernières années du règne de Hassan II et dopé lors de la première période du règne de Mohammed VI. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/448537/societe/maroc-lencre-dilue-plomb/

Pages