Mardi 24 Avril 2018
(Cameroon-Tribune 23/09/13)
L’organisation panafricaine vient d’annoncer une réunion extraordinaire sur la question. L’Union africaine (UA) a annoncé le week-end dernier un sommet extraordinaire le 13 octobre prochain pour protester contre les procès des dirigeants kenyans ouverts à la Cour pénale internationale (Cpi). Plusieurs sources ont fait état d’une lettre adressée par les dirigeants africains à la Cpi, qui explique que la présence du vice-président kényan William Ruto à son procès à La Haye va « désavantager le Kenya », sans donner d’autres détails au sujet de cette correspondance. Par contre, il semble déjà clair que la rencontre prévue à Addis-Abeba permettra à chacun des 43 pays signataires du Statut de Rome de dire s’ils souhaitent ou non se retirer de ce traité...
(RFI 21/09/13)
Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a passé la journée aux côtés du roi du Maroc, Mohamed VI hier, vendredi 20 septembre. Le souverain chérifien est venu à Bamako pour assister à la cérémonie internationale d’investiture du nouveau président malien, jeudi. Mais il est également venu pour renforcer la coopération entre les deux pays. Les deux dirigeants ont donc lancé deux nouveaux projets, financés par le Maroc au Mali. Le premier projet sera la construction d’un hôpital de campagne dans le quartier de Médina Koura, à Bamako. Il s'agira d'un hôpital temporaire dont la durée n’est pas précisée, où des médecins marocains accueilleront gratuitement tous ceux qui le souhaiteront. Le second projet consistera dans la formation de 500 imams maliens...
(Lakome 21/09/13)
C'est un mouvement de soutien à l'échelle mondiale qui se développe en faveur de la libération d'Ali Anouzla après la publication par le réseau IFEX d'une pétition commune réunissant les signatures des plus grandes ONG et associations professionnelles internationales. Initiée jeudi en urgence par le «Committee to Protect Journalists» (CJP), la pétition commune de soutien pour demander la libération d'Ali Anouzla a été adressée à l'ensemble des organisations internationales membres du réseau IFEX (The Global network defending and promoting free expression). Certaines comme le "Commettee to Protect Journalists" (CPJ), Human Rights Watch (HRW) ou Reporters Sans Frontières (RSF) avaient déjà publié leur propre communiqué sur l'affaire. Des Etats-Unis au Cambodge, en passant par la Norvège et la Tunisie, plus de...
(AFP 21/09/13)
BAMAKO, 21 septembre 2013 (AFP) - Cinq cents imams maliens vont être formés par le Maroc sur deux ans, en vertu d'un accord signé à Bamako vendredi, au troisième jour de la visite au Mali du roi Mohammed VI, a rapporté la télévision publique malienne. L'accord a été signé à l'ambassade du Maroc par le ministre malien de l'Administration du territoire, Moussa Sinko Coulibaly, et le ministre marocain des Affaires islamiques, Ahmed Toufik, en présence du roi Mohammed VI et du président malien Ibrahim Boubacar Keïta, selon les images diffusées par la télévision ORTM. "Nous partageons avec le Mali le rite malékite, donc, il y a (...) une cohésion parfaite entre nous en matière de formation des imams, en matière...
(RFI 21/09/13)
Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a passé la journée aux côtés du roi du Maroc, Mohamed VI hier, vendredi 20 septembre. Le souverain chérifien est venu à Bamako pour assister à la cérémonie internationale d’investiture du nouveau président malien, jeudi. Mais il est également venu pour renforcer la coopération entre les deux pays. Les deux dirigeants ont donc lancé deux nouveaux projets, financés par le Maroc au Mali. Le premier projet sera la construction d’un hôpital de campagne dans le quartier de Médina Koura, à Bamako. Il s'agira d'un hôpital temporaire dont la durée n’est pas précisée, où des médecins marocains accueilleront gratuitement tous ceux qui le souhaiteront. Le second projet consistera dans la formation de 500 imams maliens...
(Xinhua 21/09/13)
RABAT, (Xinhua) -- Une enveloppe financière de 3 milliards de dirhams (1 dollar=8,1 dirhams MMDH), a été allouée en 2013-2014 à l'amélioration des infrastructures au niveau des axes routiers dangereux qui enregistrent un taux élevé d'accidents, a indiqué le ministre marocain de l'Equipement et du transport, Aziz Rabbah, cité vendredi par la presse locale. Le programme comprend notamment l'amélioration des caractéristiques géométriques des axes routiers en termes de longueur et de largeur, la réalisation d'une troisième voie sur certains tronçons de route, le traitement des points noirs, la mise en place d'équipements de sécurité sur les routes (murs de sécurité), la généralisation des dispositifs retro-réfléchissants de marquage des bas-côtés de routes et l'harmonisation de la signalisation. Rabbah a, en outre,...
(Xinhua 21/09/13)
BAMAKO, (Xinhua) -- Le président malien Ibrahim Boubacar Kéita dit IBK et le roi Mohamed VI du Maroc ont inauguré vendredi, au Stade Omnisports Modibo Kéita à Bamako un hôpital de campagne offert par le Maroc et supervisé la signature d'un accord de coopération pour la formation de 500 imams maliens aux rites malékites par les soins du royaume chérifien. Le roi Mohamed VI est arrivé mercredi dans la capitale malienne dans le cadre de la cérémonie solennelle marquant le début du mandat du président IBK, tenue jeudi. Cet hôpital militaire de campagne sera ouvert à toute la population malienne. Par ailleurs, lors de la cérémonie d'investiture festive du président IBK, le roi Mohamed VI avait annoncé jeudi l'octroi de...
(La Nouvelle Tribune (ma) 21/09/13)
Des instances professionnelles du secteur du transport routier ont réitéré leur attachement à l’option de grève, prévue du 23 au 25 septembre, en protestation contre la décision du gouvernement d’adopter le système d’indexation des prix des carburants. Dans un communiqué publié à l’issue de leur rencontre jeudi soir à Rabat, ces instances ont dénoncé le fait de n’avoir pas été convoquées à la rencontre tenue mercredi par le ministre des Affaires générales et de la Gouvernance, Mohamed Najib Boulif, pour la présentation du système d’indexation devant les professionnels. De ce fait, soulignent ces instances, les résultats de la rencontre dont elles n’ont pas participé à la prise de quelconque décision ni signé de procès-verbal, ne sont pas engageants pour leurs...
(Burkina24 21/09/13)
Les 1er et 2 octobre 2013, se tient le salon de Africa telecom people Awards, une plateforme d’échanges sur les véritables enjeux des technologies de l’information et de la communication entre les professionnels en Afrique.C’est l’occasion à cette 9e édition de suivre l’évolution du secteur et de récompenser les personnalités, les organisations et entreprises innovantes des télécoms sur le continent.Les meilleurs opérateurs voix, meilleurs opérateurs alternatifs, meilleurs fournisseurs d’accès à internet et meilleurs opérateurs mobile, ont été regroupés en une seule catégorie « meilleur opérateur ».Autre innovation, la création d’une catégorie « application innovante » pour cette édition 2013 dont les nominés sont repartis par zone géographique et sont regroupés dans trois catégories distinctes en plus de prix spéciaux :...
(Yabiladi 20/09/13)
Après l’Istiqlal, le RNI et le MP qui ont salué, en chœur, l’arrestation de Ali Anouzla, voilà qu’ils sont rejoints par les anciens communistes du PPS de Nabil Benabdellah. Il ne manque à la chorale que le PJD. Aujourd'hui, la défense a pu, enfin, se réunir avec le journaliste. Le bureau politique du PPS a réservé une partie de sa réunion, de la soirée de mercredi dernier, à l’interpellation de Ali Anouzla. Sans surprise, les camarades de Benabdellah ont exprimé leur « ferme refus à la diffusion de la vidéo » d’Aqmi consacrée au roi Mohammed VI. Ils la considèrent comme une « incitation claire et directe au terrorisme, visant la sécurité de la patrie, sa stabilité et portant atteinte...
(Lakome 20/09/13)
Une centaine de personnes de la société civile ont manifesté ce jeudi à Rabat devant le ministère de la Justice pour réclamer la libération d'Ali Anouzla. Déclarations. Journalistes, acteurs associatifs, militants et simples citoyens s'étaient donnés rendez-vous ce jeudi devant la ministère de la Justice à Rabat pour réclamer la libération d'Ali Anouzla, toujours en garde à vue depuis son arrestation mardi matin. Voici quelques déclarations recueillies par Lakome auprès des participants. Abderrahmane Benameur, bâtonnier et leader politique, avocat de la défense: «En ma qualité d'avocat de la défense de Ali, j'ai su auprès du parquet qu'Ali est poursuivi pour apologie du terrorisme. Mais dans le cas d'espèce, nous démontrerons en temps opportun qu'aucune des conditions requises pour la qualification...
(RFI 20/09/13)
Un rassemblement a eu lieu hier jeudi 19 septembre à Rabat pour réclamer la « libération immédiate » du journaliste Ali Anouzla, interpellé à la suite de la « diffusion » par le site d'information Lakome d'une vidéo d'al-Qaïda visant le Maroc. La vidéo critiquait le Maroc comme « le royaume de la corruption et du despotisme ». Il est reproché au journaliste de servir de tribune à Aqmi. Des accusations qui ne tiennent pas pour Nizar Bennamate, journaliste et militant marocain des droits de l'homme.
(MAP 20/09/13)
Le conseil de gouvernement , réuni jeudi sous la présidence du chef de gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, a examiné et adopté un projet de loi relatif au Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, après avoir pris en considération les observations formulées à ce sujet. Le communiqué , dont lecture a été donnée par M. Mustapha El Khalfi, ministre de la communication, porte- parole du gouvernement, lors du point de presse à l’issue de ce conseil, indique que le projet de loi, présenté par le ministre de l’éducation nationale, se base sur les dispositions de la Constitution, notamment l’article 168 qui prévoit la création d’un Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la...
(Yabiladi 20/09/13)
Le ministère marocain de l’Intérieur s’est exprimé au sujet de l’assaut massif qui s’est produit dans la nuit du mercredi au jeudi à la frontière grillagée entre le Maroc et Melilla. « Les migrants n’ont pas obtempéré aux sommations d’usage et ont procédé à des jets de pierres causant des blessures à 4 éléments des forces de l’ordre », indique le département dans un communiqué. « 65 personnes ont été interpellées, dont 14 ont été évacuées à l’hôpital Hassani de Nador suite aux blessures causées par les fils barbelés », rajoute la même source, précisant que seules deux ont été gardées en observation. Selon le même département, les autorités marocaines réaffirment leur détermination à mettre en œuvre la nouvelle politique...
(Aujourd'hui le Maroc 20/09/13)
Le lancement du Projet d’accès aux marchés pour les produits agroalimentaires et de terroir (Pampat), un programme dédié à la promotion du développement économique durable appuyé par plusieurs partenaires, aura lieu le 23 septembre à Agadir. Financé par le secrétariat d’Etat à l’économie de la Confédération suisse, à hauteur de presque 32,6 millions de dirhams pour une durée de quatre ans, ce projet s’aligne sur la stratégie de développement des produits de terroir du Plan Maroc Vert (PMV), mise en œuvre par l’Agence de développement agricole (ADA), et suit une approche globale de chaîne de valeur, indique un communiqué des organisateurs. Le projet Pampat, qui s’inscrit entièrement dans le programme Suisse -Afrique du Nord 2011-2016, vise à améliorer la performance,...
(Aujourd'hui le Maroc 20/09/13)
La facture énergétique du Maroc continue à s’adoucir en 2013. En effet, le Maroc est ressorti, sur les sept premiers mois de l’année, avec une facture énergétique nette de 51,622 milliards de dirhams, en recul de 10,02% par rapport à la même période en 2012. Aussi, selon les dernières statistiques énergétiques en date de la Direction de l’observation et de la programmation, relevant du ministère de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, à fin juillet 2013 les importations énergétiques ont coûté au Maroc 55,829 milliards de dirhams contre de timides exportations s’élevant à 4,206 milliards de dirhams. Ainsi, sur la période de janvier-juillet 2013 les importations ont essuyé un recul de 8,6% comparé à la même période en...
(Aujourd'hui le Maroc 20/09/13)
Une nouvelle vitrine de l’élevage voit le jour au Maroc. Le secteur se dote de son premier Salon international. Le coup d’envoi a été donné, mercredi 19 septembre, dans la région de Tadla-Azilal en présence de Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, accompagné d’une délégation ministérielle importante, composée en l’occurrence de Lahcen Haddad, Lahcen Daoudi et Abdelâdim El Guerrouj. Jusqu’au 22 septembre, éleveurs et producteurs agricoles échangent autour des modalités de promotion de la filière animale et exposent sur une superficie de 7.700 m2 les dernières tendances en termes de mécanisation des activités d’élevage. Le développement de l’élevage dans la région est donc la priorité primordiale de ce rendez-vous ouvert au grand public. En effet, Tadla-Azilal...
(Yabiladi 20/09/13)
Un petit groupe de militants marocains a lancé plusieurs pierres et une bouteille sur la police espagnole à la frontière de Melilla, rapporte EFE. Ces actes ont même occasionné la fermeture de la frontière pendant quelques minutes. Selon des sources policières, l'incident s'est produit hier tôt dans la matinée au poste frontière de Beni Ansar, lorsque plusieurs personnes ont commencé à protester contre les officiers et ont immédiatement jeté des objets sur eux. Par mesure de sécurité, les portes de la frontière ont été fermées pendant quelques minutes. Ce qui a aussi interrompu la circulation des personnes et des véhicules dans les deux sens. Selon d’autres sources, quelques-uns des protagonistes ont protesté pour réclamer la marocanité de Melilla et son...
(MAP 20/09/13)
SM le Roi Mohammed VI accompagné du Président malien, a visité vendredi l’hôpital de campagne médico-chirurgical établi par le Maroc à Bamako. A Son arrivée, SM le Roi a été salué par le Général de Corps d'armée, Abdelaziz Bennani, Inspecteur général des Forces Armées Royales (FAR), Commandant la zone Sud, le Général de brigade Ali Abrouq, Inspecteur du service de santé des FAR, et le colonel Abdelouahed Baite, médecin-chef de l’hôpital médico-chirurgical marocain. Le Souverain a également été salué par le ministre malien de la Santé et de l'Hygiène publique, Ousmane Koné. Par la suite, SM le Roi a pris connaissance des équipements de l’hôpital de campagne et des prestations qui y sont fournies au profit des citoyens maliens. SM...
(El Watan 20/09/13)
Des heures à attendre aux stations-service, de la discrimination envers les propriétaires de grosses voitures et des trafiquants qui s’enrichissent...Les premières victimes de la lutte contre la contrebande du carburant, ce ne sont pas les barons, mais les riverains des frontières.«C’est faux de dire que le trafic a disparu ! Regardez ces chaînes interminables de véhicules à l’entrée des stations-service. Les hallabas ont simplement changé d’habits.» A l’évocation des mesures prises, fin juillet, par le Premier ministre pour lutter contre la contrebande, et aupravant, celles prises par le wali, Ahmed Belkheïr, président d’une association de protection de l’environnement, à Maghnia, près de la frontière marocaine, s’emporte. Selon lui, les trafiquants ont changé leurs véhicules «suspects» (Renault 21, 25, Expert, Mercedes,...

Pages