Dimanche 19 Novembre 2017
(Le Mag 25/07/13)
Entre le Maroc et le Sénégal, les échanges commerciaux ont crû de 116%. En effet, Les échanges commerciaux ont crû considérablement avec un taux dépassant les 116%, en passant de 987 millions de dirhams en 2011 à 2,13 milliards de dirhams en 2012. Cette progression est profitable particulièrement au Maroc, vu l’accroissement de ses exportations vers le Sénégal. La balance commerciale entre les 2 pays a affichée un excédent pour le Maroc, durant l’exercice 2012. Le volume des exportations marocaines vers le Sénégal est passé ainsi, d'environ 941,2 MDH en 2011 à 2,10 MMDH en 2012, soit une augmentation de 123%, selon les statistiques du département du Commerce extérieur. Dans l’autre sens, les importations du Maroc en provenance du Sénégal...
(La Vie Eco 25/07/13)
En pointe maximale, la demande atteint 5 580 MW pour une puissance installée de 6900 MW. Les fortes hausses de la puissance appelée des 8 et 9 juillet sont dues à la demande domestique. Entre 15 et 20% de l'énergie nette appelée est importée. Paradoxe, la hausse de la consommation ne profite pas à l'ONEE. Le record de puissance électrique appelée a été battu cette année à deux reprises et coup sur coup, le lundi 8 juillet à 5 410 MW, puis le lendemain 9 juillet à 5 580 MW. Dans les deux cas, cela s’est passé à 21 h, et à cette heure-ci ce ne sont pas les usines mais les climatiseurs qui tournent à plein régime. Avec les baisses de prix de ces appareils...
(MAP 25/07/13)
Le complexe Tanger Med correspond à un investissement global de 35 milliards de dirhams comprenant les ports Tanger Med 1 et Tanger Med 2, l'infrastructure, les superstructures et les équipements de l'ensemble des terminaux. Le port de Tanger Med, grâce à sa position géographique stratégique sur le détroit de Gibraltar, confirme la volonté du Maroc d'ériger une plateforme portuaire, industrielle et logistique de premier plan qui offre une connectivité idéale pour renforcer la compétitivité de l'économie nationale à l'échelle internationale. Entré en service en juillet 2007, ce projet structurant, conçu pour recevoir les dernières générations des navires porte-conteneurs, est à la fois une plateforme destinée à l'activité mondiale de transbordement et une porte d'entrée sur le Maroc permettant d'accueillir les...
(La Vie Eco 25/07/13)
Le marché compte deux entreprises de distribution, Beluga et E-Klop, et quelques sites internet. Le prix d'un kit est dans une fourchette de 350 à 800 DH. Le marché naissant de la cigarette électronique compte désormais un deuxième opérateur. Après la création, en mai dernier, de E-Klop, entreprise marocaine spécialisée dans la commercialisation et la distribution de cigarettes électroniques, c’est au tour de Beluga, leader sur le marché français de s’implanter. L’enseigne a ouvert son premier magasin à Casablanca, le 10 juillet 2013. Présente sur le marché marocain depuis 6 mois, la marque compte déjà 30 revendeurs dans cette ville. L’implantation directe permet, selon les responsables de Beluga, de se renforcer sur un marché en gestation. D’autres points de vente...
(La Vie Eco 25/07/13)
A la radio, des émissions proposent en direct aux auditeurs des prescriptions à base de plantes. Sans diagnostic du malade, les risques d’éventuelles interactions négatives entre médicaments et plantes augmentent. Un traitement par les plantes sans consultation médicale peut faire perdre du temps au malade et avoir de graves conséquences. Médecine sur les ondes Bd. Abdelmoumen, Casablanca. Au bout d’une rue perpendiculaire à cette avenue qui mène vers le quartier de l’Oasis, se trouve une villa qui fait office de cabinet pour un naturopathe pas comme les autres, Jamal Skali, que l’on peut voir sur le web en train de fournir des prescriptions et même en train de se défendre en expliquant sa situation et comment il ne cherche qu’à aider sans aucun objectif...
(Libération (ma) 25/07/13)
Le concours d’entrée aux Centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation (CRMEF) relevant du ministère de l’Education nationale aura lieu le 9 septembre prochain. Il sera ouvert aux licenciés des différentes branches répondant aux critères d’accès à la Fonction publique. Mieux, cette année, il n’y aura pas de présélection des dossiers de candidature avant le concours comme ce fut le cas durant les années précédentes. « On a décidé cette année de supprimer la présélection des candidats afin de garantir plus de transparence, et c’est pourquoi ce concours qui devait avoir lieu en juillet a été reporté à septembre», a fait savoir Mohamed El Ouafa, ministre de l’Education nationale, en réponse lundi à une question orale à...
(Menara 25/07/13)
Prévue pour décembre 2015, la Ligne grande vitesse, LGV Tanger-Casablanca, se veut déjà une révolution technologique qui joint l’utile à l’agréable. Il s'agit d'un transport ferroviaire rapide et confortable qui se soucie également des problèmes environnementaux et contribue au développement durable du Royaume. Ce projet de haute technologie, créé pour des raisons économiques et suite à des préoccupations environnementales, viendra absorber le trafic ferroviaire et routier, hisser la performance et la compétitivité des services logistiques dans le Royaume et promouvoir la diversité modale, sans pour autant contribuer à l’accroissement de l’effet de serre. D’un coût de 20 milliards de dirhams, le projet comprend une ligne nouvelle Tanger-Kénitra de 200 Km conçue pour une vitesse maximale de 350 Km/h, et exploitée...
(Agence Ecofin 25/07/13)
(Agence Ecofin) - La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a accepté mardi la mise en œuvre du projet de l'Indemnité pour perte d'emploi (IPE) après que le gouvernement ait accepté de doubler sa contribution au fonds d’amorçage à 500 millions de dirhams sur 3 ans. L’allocation du gouvernement permettra d’assurer à court terme la viabilité du dispositif sans faire peser le risque d’une augmentation des cotisations sur les partenaires sociaux. « Cet accord intervient suite à l’engagement du gouvernement de doubler l’enveloppe budgétaire réclamée par la CGEM dans le cadre du nouveau mandat, prévue par l’Etat pour accompagner le démarrage de l’IPE (…) Le fonds d’amorçage d’un montant de 250 millions de dirhams (MDH) proposé auparavant, faisait encourir...
(La Nouvelle Tribune (ma) 25/07/13)
Qui aurait parié sur Mezouar et le RNI il y a encore tout juste six mois ? À l’époque, le leader du Rassemblement national des Indépendants était plutôt en situation inconfortable, attaqué par le PJD et ses parlementaires les plus virulents, descendu en flammes par une certaine presse, accusé qu’il était d’avoir «échangé» des primes avec M. Noureddine Bensouda, Trésorier général du Royaume. Certains demandaient une commission d’enquête parlementaire, d’autres qu’ils soit déféré devant la justice, et d’autres encore, tout simplement sa «tête», le sommant d’interrompre sa carrière politique… Et voilà que par la «grâce» des évolutions politiciennes, (car la démission des ministres du PI n’a rien à voir avec la «haute politique»), parce qu’il n’est dans l’intérêt de personne...
(Libération (ma) 25/07/13)
C’est une longue réunion de deux heures et demie qui a regroupé, mardi 23 juillet, les membres du bureau politique du RNI. Un seul et unique point à l’ordre du jour : l’offre de rejoindre le gouvernement et la majorité faite officiellement par Abdelilah Benkirane à Salaheddine Mezouar. «La place était chère mardi soir. Les gens du BP étaient là presque au grand complet. Une première ! », sourit ce ténor du parti de la colombe avant de poursuivre que « la réunion s’est déroulée dans une ambiance sereine et un esprit positif ». Le président du Rassemblement national des indépendants a convoqué la réunion de l’instance exécutive, moins de 24 heures après avoir partagé le f’tour, lundi, avec le...
(Xinhua 25/07/13)
RABAT -- La visite officielle qu' effectue au Maroc le président sénégalais, M. Macky Sall, du 25 au 27 juillet courant, intervient cinq mois après le séjour qu'avait passé le roi du maroc Mohammed VI, du 15 au 19 mars dernier à Dakar, dans le cadre d'une tournée qui l'avait conduite également en Côte d'Ivoire et au Gabon. Les deux chefs d'Etat avaient alors présidé une cérémonie de signature de deux accords bilatéraux. Le premier relatif au transport routier international de voyageurs et de marchandises et le second accord, un protocole d'accord de coopération dans les domaines des mines, des hydrocarbures, de l'électricité et des énergies renouvelables. Dans un entretien accordé au quotidien marocain francophone « Le Matin», l'ambassadeur du...
(RFI 25/07/13)
Macky Sall est au Maroc, ce jeudi 25 juillet. Le président sénégalais y restera trois jours et rencontrera le roi Mohammed VI. Cette visite sera essentiellement de nature économique, le Sénégal étant aujourd'hui le premier partenaire du Maroc en Afrique subsaharienne. Les savoir-faire marocains trouvent des débouchés au Sénégal dans le bâtiment, l'industrie pharmaceutique, les transports ou encore l'électrification. Depuis 2005, les banques marocaines lorgnent aussi ce marché. Deux y ont déjà pignon sur rue: la BMCE et l'Attijariwafa Bank. Mais la balance commerciale entre les deux pays est nettement à l'avantage du Maroc. En 2011, le Sénégal a importé environ 40 millions d'euros de produits marocains. Ses exportations vers le royaume sont en revanche très faibles. Des points de...
(Algerie Focus 25/07/13)
Depuis Tindouf, ville frontalière avec le Maroc, le Premier ministre, Abdelamlek Sellal a affirmé mercredi que “l’Algérie n’a aucun problème avec les Etats voisins” et que “sa position basée sur le bon voisinage est constante”, allusion faite aux relations algéro-marocaines. Intervenant au cours d’une rencontre avec les représentants de la société civile de la wilaya de Tindouf, Sellal a précisé que “l’Algérie n’a de comptes à régler avec quiconque et ne veut avoir de problèmes avec quiconque” tout en soulignant que “nous sommes des partisans du dialogue pour assurer paix et sécurité à notre nation algérienne et à la nation maghrébine tout entière”. Abordant la situation aux frontières notamment le sujet de la contrebande, le Premier ministre a relevé que...
(L'Expression (alg) 25/07/13)
La République est sérieusement menacée, elle fait face à une nouvelle forme d'insécurité. C'est le narcoterrorisme cultivé, traité et exporté à partir du Royaume marocain. A travers son kif qui inonde l'Algérie et le carburant algérien qu'il pompe en toute illégalité, le Maroc semble livrer une guerre sans merci à l'Algérie. En l'inondant de kif, le Royaume chérifien veut détruire le tissu de la société algérienne et en pompant son carburant, c'est son économie qui est visée. Pour les observateurs, cette attitude marocaine se veut une réponse à deux positions algériennes: la fermeture des frontières et la question du Sahara occidental. Des montagnes de drogue saisies Pour ce qui concerne la drogue, l'Algérie est devenue une grande destination de la...
(Menara 25/07/13)
Les résultats du 1er semestre de Maroc Telecom montrent une tendance à la consolidation de ses fondamentaux et ses performances portés par les efforts d’investissement .A l’occasion de la publication de ce communiqué, Monsieur Abdeslam Ahizoune, Président du Directoire, a déclaré : « Le groupe Maroc Telecom a réalisé au premier semestre des performances en ligne avec les objectifs annuels annoncés, grâce au succès de ses offres auprès de ses clients, à l’essor rapide de ses filiales africaines, ainsi qu’aux efforts constants d’optimisation de ses coûts et ce en dépit, au Maroc, d’un ralentissement général de la consommation et d’un net durcissement de l’environnement concurrentiel. Les efforts d’investissements ont été amplifiés pour mettre en place des réseaux très haut débit,...
(Menara 25/07/13)
Recevant un parterre de journalistes dans le siège flambant neuf à Rabat, le président du directoire Abdeslam Ahizoune affichait la sérénité des grands jours. Tous les voyants sont au vert. Le grand auditorium de la Tour du nouveau siège de Maroc Telecom, par cette douce soirée ramadanesque de mercredi 24 juillet, a accueilli la conférence de presse de présentation des résultats du groupe du 1er trimestre 2013. Des résultats marqués du coin de l’efficience et de la performance en dépit d’un contexte macroéconomique contraignant et d’une exacerbation du contexte concurrentiel. Espace culturel de haute facture. Dans une déclaration liminaire, Ahizoune a tenu à rappeler que le nouveau siège de Maroc Telecom est une contribution citoyenne de l’opérateur historique au patrimoine...
(Xinhua 25/07/13)
BRUXELLES -- Neuf Marocains condamnés en Belgique purgent leur peine dans leur pays d'origine depuis mai 2012, et ils totalisent 95 ans de prison, rapporte mercredi le quotidien flamand De Morgen citant la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom. En 1997, la Belgique et le Maroc avaient signé un premier accord sur le rapatriement des détenus, mais sur une base volontaire. Cette initiative n'avait pas connu un grand succès. En 2007, une importante délégation du gouvernement fédéral belge composée de Guy Verhofstadt, Premier ministre d'alors, Mme Laurette Onkelinx, ministre de la Justice, Patrick Dewael, ministre de l'Intérieur, et Armand De Decker, ministre de la Coopération, était allée à Marrakech pour la conclusion d'une convention annexe permettant à la Belgique de...
(Xinhua 25/07/13)
PARIS-- Orange et Total ont signé un partenairait permettant aux clients d'Orange d'accéder aux services Orange Money dans toutes les stations-services TOTAL de 13 pays d'Afrique et du Moyen-Orient, ont annoncé mercredi ces deux groupes géants français. Selon un communiqué conjoint de Total et Orange, ce partenariat permettra d'étendre le réseau de distribution d'Orange Money à l'ensemble des stations TOTAL dans les 13 pays où le service d'Orange Money est disponible, à savoir Botswana, Cameroun, Côte d'Ivoire, Guinée, Jordanie, Kenya, Madagascar, Mali, Maroc, Ile Maurice, Niger, Sénégal et Ouganda. Orange Money est le servce de paiement et de transfert d'argent d'Orange qui permet aux clients d'Orange de transférer de l'argent de mobile à mobile, de régler des factures ou encore...
(Aufaitmaroc 24/07/13)
Le président sénégalais Macky Sall est attendu ce jeudi au Maroc pour une visite officielle de trois jours lors de laquelle il s'entretiendra avec le Roi Mohammed VI. Le Maroc et le Sénégal sont certes liés par des relations politiques historiques exemplaires, mais les échanges commerciaux entre les deux pays, bien qu'en progression, restent en deçà des attentes. Les échanges commerciaux entre le Royaume et le Sénégal ont connu une évolution considérable de 116%, en passant de 987 millions de dirhams (MDH) en 2011 à 2,13 milliards de dirhams (MMDH) en 2012. Une progression alimentée particulièrement par la hausse des exportations marocaines. La balance commerciale entre le Maroc et le Sénégal s'est en effet affichée excédentaire durant 2012 au profit...
(AFP 24/07/13)
A Rabat, la plus importante ONG de défense des droits de l'Homme au Maroc (AMDH) accuse les forces de sécurité de recourir à "la répression, la provocation et au harcèlement" de militants, dans un rapport de 200 pages pour l'année 2012. A partir des atteintes constatées en 2012 et durant la première moitié de 2013, le rapport annuel estime que "la violation la plus grave concerne les détenus et consiste à les poursuivre pour des charges de droit commun dans le but de cacher la nature politique des procès". Le rapport de l'AMDH critique en outre "les irrégularités qui ont entaché" plusieurs procès dont ceux de militants sahraouis, de présumés djihadistes et de militants du 20-Février, un mouvement de contestation...

Pages