Vendredi 15 Décembre 2017
(Le Mag 02/10/13)
A l’issue de l’audience à New York accordé au siège de l'ONU, au ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération, Saad Dine Otmani, Ban Ki Moon a exprimé par la voix de son porte parole Martin Nesirky, ses félicitations au Maroc pour la ‘coopération continue’ qu’il accepte d’accorder à la MINURSO ainsi qu'avec l'UNHCR. Dans un communiqué de Nesirky, Ban ki-moon souligne l'importance de la totale liberté de mouvement et d'accès à tout le personnel de la MINURSO dans les provinces du sud et aux camps du Polisario au Sahara oriental, contrôlé par l’Algérie. Le Chef de l'ONU s'est également félicité de la coopération du Maroc avec les procédures spéciales du Conseil des Droits de l'Homme (CDH). Lors...
(Menara 02/10/13)
Le Maroc a plaidé, mardi au siège des Nations Unies à New York, en faveur d'une initiative baptisée "Alliance africaine pour la migration et le développement". Cette instance aura pour objectif d'approfondir une "vision africaine commune" sur la migration basée sur les principes du droit international des droits de l'Homme. Cette "Alliance africaine" a été proposée lors d'une réunion parallèle organisée par le Maroc à la veille d'un Débat de haut niveau de l'Organisation mondiale sur "Migration internationale et développement" prévu cette semaine (3-4 octobre), et au lendemain du lancement au Maroc de l'initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI sur la migration, visant l'élaboration d'une politique globale en la matière, et saluée par les Nations unies et de...
(Aujourd'hui le Maroc 02/10/13)
Après une longue attente, l’embargo a été levé sur la note de cadrage pour la loi de Finances 2014 (PLF). Cette note du chef de gouvernement est très importante et stratégique. Elle encadre, en effet, l’élaboration du PLF. Dans les détails, le document se décline en quatre axes qui concernent respectivement l’accélération des grandes réformes, le soutien des investissements et des entreprises, la consolidation des mécanismes sociaux et enfin la pérennisation des avoirs publics ainsi que la maîtrise du déficit budgétaire. Ainsi, le gouvernement semble vouloir accélérer le rythme des grandes réformes structurelles à travers sa loi de Finances. Bien évidemment, la réforme de la justice et la préparation de la mise en œuvre de la régionalisation seront très présentes...
(Aujourd'hui le Maroc 02/10/13)
Le ministre des affaires générales et de la gouvernance a minimisé l’impact de l’indexation sur l’évolution des prix, dans une déclaration faite mardi à Rabat au siège de la MAP. Invité par l’agence dans le cadre de son forum mensuel, Mohamed Najib Boulif a affirmé que la hausse des trois carburants liquides les plus couramment consommés a pour but essentiel d’assurer la sauvegarde des équilibres macroéconomiques, de préserver le pouvoir d’achat du consommateur et la compétitivité de l’entreprise et de perpétuer la paix sociale. Ce triptyque, a-t-il ajouté, commande d’aller plus en avant sur la voie de l’indexation, ce qui n’exclut pas l’extension de la mesure à de nouveaux produits à l’horizon proche. Pour le ministre en effet, la mesure...
(Le Mag 02/10/13)
C’est un chiffre choc qu’a avancé le ministre des Affaires générales et de la Gouvernance Mohamed Najib Boulif, qui s’exprimait, lors d’un forum médiatique à Rabat, sur l’indexation partielle des prix des carburants, que le gouvernement applique depuis des jours. Ces 10 dernières années, le Maroc a dépensé la faramineuse somme de 274 milliards de DH (33 milliards de dollars), en subventions des prix des carburants, de la farine, du sucre et des huiles. Des crédits volumineux qui n’ont que peu impacté, positivement la compétitivité de l’économie nationale. 33 milliards de dollars, suffisaient à doter le Maroc de 6 centrales nucléaires de dernière génération, de type EPR III par exemple, d'une capacité de production 1600 MW chacune, qui auraient pu...
(Aufaitmaroc 02/10/13)
Le torchon brûle à nouveau entre l'association des barreaux du Maroc et le département de la Justice et des libertés de Mustapha Ramid. Après le sit-in des avocats du mardi matin, la réponse du ministère n'a pas tardé. Le bureau de l'Association des barreaux du Maroc “n'a adressé aucune revendication de quelque nature que ce soit au ministère concernant la réforme de la justice”, affirme le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid. “Le bureau de l'association qui a organisé ce mardi un sit-in devant le siège du ministère pour exprimer son rejet de la Charte sur la réforme de la justice, n'a adressé aucune revendication, de quelque nature que ce soit, au ministère au sujet de la...
(Xinhua 02/10/13)
RABAT, (Xinhua) -- La croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) du Maroc, corrigé de variations saisonnières, a été de 5,1% durant le deuxième trimestre 2013 au lieu de 2,7% le même trimestre de l'année 2012, selon le Haut-commissariat au plan (HCP). Le PIB nominal a enregistré une hausse de 6,9%, précise le HCP dans une note d'information publié mardi sur la situation économique au deuxième trimestre 2013, soulignant que la hausse du niveau général des prix a atteint 1,8% en glissement annuel. L'amélioration de la croissance économique nationale a été soutenue particulièrement par l'important rebondissement de l'activité agricole, conjuguée à l'accroissement notable des revenus nets en provenance du reste du monde qui s'est traduite par une augmentation du revenu national...
(Xinhua 02/10/13)
RABAT, (Xinhua) -- La production industrielle au Maroc aurait augmenté de 1,6% au cours du deuxième trimestre de 2013, comparativement à la même période de 2012, selon les estimations provisoires de l'Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI). Les projections de l'ONUDI estiment que le taux de croissance annuel 2013 de la production industrielle sera de 1,67% contre 1,16% en 2012. La production des produits de base a continué à progresser positivement grâce à la demande intérieure au deuxième trimestre de l'année, mais plus modérément que dans le premier trimestre de 2013, note la même source. Selon les estimations de cette organisation onusienne, la production d'aliments et de boissons aurait augmenté à fin juin 2013 de 2,74%, celle...
(Xinhua 02/10/13)
RABAT, (Xinhua) -- Le 4ème Sommet mondial des Cités et Gouvernements Locaux (CGLU) qui a ouvert ses travaux mardi à Rabat entame une nouvelle phase, mercredi, en programmant une conférence-débat sous le thème "la gouvernance territoriale vecteur de développement humain". Un communiqué du ministère marocain de l' Intérieur a indiqué que l'objectif de cette conférence-débat, à laquelle prendront part des partenaires nationaux et internationaux, est de permettre le partage et l'échange d'expériences en matière de développement humain et de gouvernance territoriale. Il s'agit aussi de mettre en lumière le rôle de l'élu dans le développement humain en termes de lutte contre la pauvreté, l'exclusion et la précarité. Mardi, les travaux se sont ouverts au niveau des commissions et des groupes...
(MAP 02/10/13)
Un violent incendie a entièrement ravagé, mardi soir sur l’avenue Allal El Fassi, un local de stockage d’articles électroménagers sans faire de victimes, a-t-on constaté sur place. Les éléments de la protection civile ont pu circonscrire l’incendie, évitant la propagation des flammes aux étages d’habitation de l’immeuble dont le rez-de-chaussée abrite le local de stockage appartenant à un grand magasin d’électroménagers. Une enquête a été ouverte sur les causes et les circonstances de cet incendie.
(Aujourd'hui le Maroc 02/10/13)
Un violent incendie a entièrement ravagé, mardi soir sur l’avenue Allal El Fassi, un local de stockage d’articles électroménagers sans faire de victimes, a-t-on constaté sur place. Les éléments de la protection civile ont pu circonscrire l’incendie, évitant la propagation des flammes aux étages d’habitation de l’immeuble dont le rez-de-chaussée abrite le local de stockage appartenant à un grand magasin d’électroménagers. Une enquête a été ouverte sur les causes et les circonstances de cet incendie.
(RFI 02/10/13)
Entre 2002 et 2011, la croissance annuelle moyenne en Afrique a été de 4,8%. Pourtant, la grande majorité des Africains a le sentiment de ne pas avoir profité de cette croissance. C’est ce que révèle Afrobaromètre, qui a présenté son rapport 2012 sur les conditions de vie dans 34 pays africains, mardi 1er octobre à Johannesburg, en Afrique du Sud. Afrobaromètre regroupe plusieurs instituts de recherche en sciences sociales et en économie du continent. Le rapport présenté mardi 1er octobre à Johannesburg regroupe une série d'études d'opinion réalisées de 2010 à 2012. Plus de 50 000 personnes ont été sondées. Toutes les personnes sondées ont évoqué en détail leurs conditions de vie. Combien de fois leur famille a manqué de...
(Aufaitmaroc 02/10/13)
Les chauffeurs de petits taxis à Mohammedia ont observé mercredi un débrayage pour protester contre ce que leurs syndicats respectifs qualifient d'“anarchie dans le transport en commun”. Ce sit-in a été organisé au niveau du boulevard Hassan II, à l'appel de trois syndicats, en l'occurrence la Confédération démocratique du travail (CDT), l'Union nationale du travail au Maroc (UNTM) et la Fédération nationale des professionnels de transport (FNPT). Le but étant d'alerter les autorités locales sur, entre autres, “la concurrence déloyale des grands taxis qui font du racolage, le non-respect du cahier de charges par la société de Bus ainsi que les transporteurs clandestins, les triporteurs transformés en Moto-taxis et les charrettes”. Dans une déclaration à la presse, Mbarek Hajri, secrétaire...
(Yabiladi 02/10/13)
Pas de tram ce mercredi dans la ville de Casablanca. Et pour cause : les chauffeurs ont entamé une grève qui devrait durer 48 heures. Pour l’instant, les vraies raisons de ce mouvement ne sont pas encore connues. Toutefois, selon une source syndicale, cette grève résulte de la passivité de l’administration, qui n’aurait toujours pas répondu à la liste de revendications qui lui a été transmise par le bureau des travailleurs. Ce dit bureau est affilié au syndicat de l’Union des fédérations nationales des conducteurs et professionnels du transport. Il y une semaine, L’Economiste signalait que des menaces de grève planaient sur la jeune entreprise. Parmi les revendications du personnel, figuraient l’augmentation des salaires à 6 000 dirhams pour les...
(Aufaitmaroc 02/10/13)
Le courant ne passe plus entre les employés de Casa-Tram et leur direction. Le trafic du tramway à Casablanca connait, ce mercredi et jeudi, une perturbation en raison d'une grève des conducteurs, qui doit durer 48 heures, selon la direction de Casa-Tram. Un service partiel sera assuré avec un tramway en circulation toutes les 15 minutes sur le tronc commun, a précisé Casa-Tram dans un communiqué. La direction de Casa-Tram a précisé qu'une réunion de médiation s'est tenue, sans succès, mardi à la préfecture de Sidi Bernoussi, en présence notamment des représentants de l'Union des Fédérations Nationales et Professionnels du Transport au Maroc (UFNPTM), le bureau syndical des conducteurs ayant décidé de maintenir son préavis de grève de deux jours...
(La Nouvelle Tribune (ma) 02/10/13)
Les employés de Casa-Tram ont annoncé l’organisation d’une grève de 48 heures qui débutera à partir de ce mercredi 2 octobre. Cette grève répondrait selon le bureau syndical des employés à la passivité de l’administration, qui n’aurait toujours pas donné suite à la liste de revendications qui lui a été présentée par ce bureau affilié au syndicat de l’Union des fédérations nationales des conducteurs et professionnels du transport. De quoi prédire un weekend bien mérité pour les nombreux travailleurs qui se verront privés de tramway pour le reste de la semaine ! Asmaa El Arabi
(AFP 01/10/13)
CASABLANCA, 1 octobre 2013 (AFP) - Le maire de Paris Bertrand Delanoë a loué mardi la "coopération fraternelle" avec Casablanca, se disant "impressionné par les changements intervenus" au cours de la dernière décennie dans la capitale économique du Maroc, qui compte parmi les grandes mégalopoles francophones. "Pour Paris, la coopération, le partage des savoir-faire avec des villes marocaines (comme Casablanca) a quelque chose d'évident. Rien ne peut être anodin (...) dans cette coopération fraternelle", a déclaré M. Delanoë, également président de l'Association internationale des maires francophones (AIMF), lors d'une rencontre avec son homologue casablancais, Mohamed Sajid. "Je suis venu ici dès les premiers mois suivant mon élection et au bout de 13 ans je suis impressionné par les changements intervenus",...
(Xinhua 01/10/13)
NEW YORK (Nations unies), (Xinhua) -- Le Maroc s'engage à jouer un rôle important dans la stabilité régionale au Sahel, a indiqué lundi le ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération, Saad Dine El-Otmani, dans son allocution devant l'Assemblée générale de l'ONU. Le ministre a salué l'initiative du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon d'organiser un dialogue de haut niveau sur le Sahel en marge de l'Assemblée générale, et son intention d'effectuer une visite dans la région. "Le Royaume du Maroc réaffirme son appui entier pour la stratégie intégrée des Nations unies et appelle les pays de la région à sa mise en oeuvre", avait déclaré M. El-Otmani lors d'une intervention jeudi dernier devant la réunion de haut...
(Aujourd'hui le Maroc 01/10/13)
Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Saad Dine El Otmani, a annoncé lundi, devant les 193 Etats membres de l’ONU, la candidature du Maroc au Conseil des droits de l’Homme de l’ONU pour la période 2014-2016. Le Maroc « ambitionne de bénéficier de votre soutien à sa candidature au Conseil des droits de l’Homme pour la période 2014-2016, afin de mieux contribuer au renforcement du rôle de ce Conseil et garantir l’efficacité nécessaire de son fonctionnement », a déclaré le ministre aux Etats membres réunis dans le cadre du débat général de la 68ème session de l’Assemblée générale de l’ONU. « En tant que membre fondateur du Conseil des droits de l’Homme, le Maroc a participé de...
(Menara 01/10/13)
Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a reçu lundi au siège des Nations Unies à New York le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Saad Eddine El Otmani. Au cours de cet entretien, les deux parties ont évoqué des questions d’ordre international et régional ainsi que les derniers développements concernant la question nationale. "Nous avons abordé le rôle du Maroc" au sein du Conseil de Sécurité de l’ONU et son action pour la "sauvegarde de la paix et la sécurité" dans le monde, a souligné le ministre, à l'issue de cet entretien, ajoutant que les deux parties ont également évoqué la situation en Syrie et au Mali. Sur ce dernier point, "j’ai exposé la stratégie de Sa...

Pages