Mercredi 23 Août 2017
(Bladi 02/08/17)
Après Renault et Peugeot, le Maroc continue sur sa lancée en attirant deux autres géants de l’industrie automobile et espérer atteindre un million de voitures produites par an d’ici 2025. Un troisième constructeur automobile mondial, dont le nom n’a pas été cité, s’installera au Maroc avant fin 2018. Son exploitation sera effective en 2021, affirme Khalid Qalam, conseiller chez Invest Morocco, au site web Automotive News. Un quatrième fabricant de voitures se joindra à ses prédécesseurs permettant ainsi au pays d’atteindre une moyenne de production annuelle d’un million de véhicules, principalement à l’export mais aussi dédiée au marché local, ajoute le portail spécialisé dans l’industrie de l’automobile. A ce rythme, le Maroc figurera parmi les 15, voire les 10 premiers...
(Autre média 02/08/17)
Le Maroc est un pays à risque pour les femmes voyageant seules. C'est ce qu'indique le magazine américain Forbes, qui reprend un sondage réalisé par le site trip.com. Dans le classement des dix pays à éviter, le royaume arrive en 2e position, juste après l'Egypte. Le détail. Les femmes en voyage ou en déplacement pour affaires risquent gros dans certains pays. C’est ce qui ressort d’une étude intitulée «Solo Female Travel» et réalisée par le site de voyage trip.com qui vient de publier la liste des 10 endroits les plus dangereux pour les femmes. Le Maroc arrive en 2e position juste après l’Egypte. Le magazine américain Forbes a repris le sondage de trip.com, réalisé auprès de sa clientèle féminine. Les...
(AFP 01/08/17)
Quelque 200 personnes ont tenté mardi à l'aube de forcer la haute clôture frontalière entre le Maroc et l'Espagne et 73 migrants d'Afrique subsaharienne ont pénétré à Ceuta, a indiqué la préfecture de cette enclave espagnole. 18 personnes ont été "légèrement" blessées, dont 15 migrants et trois gardes civils, a précisé un porte-parole de la préfecture à l'AFP. Les migrants ont utilisé "des cisailles et des masses" pour forcer l'ouverture des portes, a-t-il ajouté. Ceuta, ainsi que l'autre enclave espagnole en territoire marocain, Melilla, sont régulièrement le théâtre de tentatives d'entrée massives de migrants africains. En février, 850 sont parvenus à passer à Ceuta en seulement quatre jours, franchissant la double clôture grillagée de huit kilomètres de long, rehaussée de...
(2M 01/08/17)
En janvier 2017, le Maroc effectue son retour au sein de l’Union Africaine. Retour sur les coulisses d’une intense bataille diplomatique marquée par des rapprochements inédits et des partenariats exemplaires. Juillet 2016, contre toute attente, le Maroc formalise au sommet africain de Kigali son désir de réintégrer la grande famille africaine. A partir de cet instant, les multiples visites du Souverain sur le continent, les centaines d’accords signés et le travail diplomatique fait de réalisme et de pragmatisme prennent un sens nouveau. Du sommet de Kigali au sommet d’Addis Abeba se passeront six mois.
(La Dépêche Diplomatique 01/08/17)
Le GIEMC est coprésidé par les ministres des Affaires Etrangères des deux pays et composé des ministères techniques concernés et par des personnalités représentant le monde des affaires. Par le biais du GIEMC, le Forum économique « Maroc-Côte d’Ivoire » s’est institutionnalisé. Il se tient chaque année, de façon alternée, dans les deux pays. Abidjan a accueilli la deuxième session du GIEMCI, en février 2017. La secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Mounia Boucetta, à la tête d’une forte délégation, est à Abidjan depuis jeudi en vue des préparatifs du Groupe d’Impulsion Economique Maroc-Côte d’Ivoire La délégation marocaine est sur les bords de la lagune Ebrié pour s’assurer du suivi de la mise...
(Jeune Afrique 01/08/17)
Le 26 juillet, seuls 168 députés (sur 395), soit une petite moitié des représentants de six des sept groupes parlementaires, ont participé à la séance plénière de la Chambre des représentants consacrée à l’examen du rapport de la Cour des comptes . Il s’agit là d’un taux d’absentéisme record (plus de 57%). Les parlementaires étaient néanmoins attendus en plus grand nombre avant la clôture de la session de printemps.
(Courrier International 01/08/17)
Dans sa première intervention publique depuis le début de la contestation commencée en octobre dans le Rif, le roi Mohammed VI a accordé sa grâce à plus de 1 100 prisonniers dont 58 contestataires rifains. Son discours, qui impute à l’administration la responsabilité du retard dont souffrent plusieurs régions, montre les limites du système marocain. “À l’occasion de la fête du Trône [samedi 29 juillet], le roi Mohammed VI a gracié 1 178 personnes, dont des détenus du Hirak et des membres de la Chabiba du PJD [Parti de la justice et du développement] condamnés pour apologie du terrorisme”, relate TelQuel. Concernant les membres du PJD, parti islamiste vainqueur des deux dernières législatives, il s’agit des “huit membres de la...
(Yabiladi 01/08/17)
Yabiladi est parti à la rencontre des jeunes marocains résidant à l’étranger de retour au Maroc, via le Port Tanger Med. Heureux de rentrer pour passer les vacances estivales, malgré la fatigue due à la longueur du trajet, certains évoquent l’éventualité d’un retour définitif au pays. Malgré la fatigue, les jeunes MRE se montrent heureux d'avoir, enfin, mis les pieds sur le territoire marocain. Une réponse est particulièrement sur toutes lèvres : le retour au pays est devenue une habitude, inculquée depuis l’enfance par les parents. Natifs d’un autre pays, ces jeunes binationaux disent avoir hâte de retrouver, chaque été, leur famille et amis, se détendre et vivre des moments mémorables pour rompre avec la monotonie du reste de l'année...
(Agence Ecofin 01/08/17)
Au Maroc, la compagnie britannique Sound Energy a conclu l’acquisition de deux licences avec l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM). Il s’agit des périmètres Anoual et Matarka, tous situés dans la région de l’Oriental avec une validité de 8 ans. Selon Zone Bourse, Anoual, le premier permis est situé dans la zone de reconnaissance Meridja, dans l'Oriental et couvre une superficie de 8 863 km². Le second, Matarka, s’étend sur une superficie de 5 185 km² dans la zone de reconnaissance Tendrara. Sound Energy contrôlera 47,5% des participations sur ces deux permis. Le reste sera détenu par Schlumberger, à hauteur de 27,5%, et le reste par l’ONHYM (25%). Pour être effective, l’opération nécessite des approbations gouvernementales. L’entreprise et...
(Jeune Afrique 01/08/17)
Pour tourner le clip de "Ce soir ne sors pas", Maître Gims et Lacrim ont choisi la ville de Marrakech. Il s'agit de la seconde collaboration entre les deux rappeurs. Décidément, Maître Gims a l’air d’être sous le charme de Marrakech. Après s’être offert un villa de rêve dans la ville ocre, le chanteur y tourne pour la seconde fois le clip d’une de ses chansons. En 2015, c’était dans Laissez passer que le chanteur avait décidé de faire découvrir le Maroc à ses fans. On pouvait y voir Maître Gims entouré de sa famille, profiter de la vie dans une villa orientale. Cette fois-ci il revient à Marrakech dans un featuring avec Lacrim, un rappeur lui-même originaire du Maroc...
(2M 01/08/17)
A deux ans de la présidentielle de 2019, les Sénégalais étaient appelés ce dimanche aux urnes afin de renouveler leur Assemblée nationale lors de législatives « tests ». Les quelque 6,2 millions d'électeurs étaient attendus hier dans près de 14.000 bureaux de vote répartis dans le pays et dans huit "départements de l'étranger", notamment au Maroc. Ils devaient départager les candidats de 47 listes électorales. Au Maroc, dix points de vote ont été aménagés. Et tout comme celles de leurs compatriotes au Sénégal, les attentes des Sénégalais installés au Maroc sont grandes. Plus de détail dans ce reportage tourné par les équipes de 2M à Fès, où 360 électeurs inscrits sur les listes étaient attendus ce dimanche.
(AFP 31/07/17)
Le roi du Maroc Mohammed VI a gracié samedi soir une partie des détenus du mouvement de contestation qui agite la région du Rif (nord), a indiqué le ministère de la Justice. Peu avant un discours télévisé du monarque marquant le 18e anniversaire de son accession au trône, le ministère a précisé dans un communiqué que Mohammed VI avait accordé des grâces à 1.178 détenus, dont certains sont membres du mouvement de contestation dans la ville d'Al-Hoceïma et ses environs. Sans préciser le nombre de ces derniers, le ministère a fait savoir qu'il s'agissait de détenus qui "n'ont pas commis de crimes et qui ne sont pas impliqués dans des actes graves, (...) en considération de leurs conditions familiales et...
(Jeune Afrique 31/07/17)
Samedi, le roi du Maroc a prononcé un des discours les plus durs de son règne, revenant, entre autres, sur les contestations d'Al Hoceima. Selon lui, ces évènements ont révélé l'irresponsabilité des dirigeants politiques du pays. Le roi du Maroc a dressé un jugement sévère de l’administration et de la classe politique dans son discours du Trône. Diffusé le samedi 29 juillet, un jour avant la commémoration officielle, son allocution a relevé, sur un ton particulièrement dur, les contradictions d’un royaume qui attire les majors économiques mondiaux mais qui souffre de sérieuses défaillances sociales. « Un paradoxe irrécusable et difficile à admettre », selon le roi. Ces contradictions sont le fait, pour lui...
(Reuters 31/07/17)
Le roi Mohammed VI du Maroc a accordé sa grâce à plusieurs dizaines de personnes arrêtées lors de manifestations dans la région du Rif et reproché à des responsables locaux de ne pas avoir mis en oeuvre rapidement des projets de développement attendus par la population. C'est sa première intervention publique depuis le début du mouvement de contestation qui est parti en octobre dernier de la mort de Mouhcine Fikri, un vendeur de poisson qui a péri broyé dans une benne à ordures où il tentait de récupérer sa marchandise confisquée et jetée par la police. Son décès a soulevé une vague de manifestations contre l'injustice, la corruption et le sous-développement dans la région d'Al Hoceima, la ville du Rif,...
(Le Monde 31/07/17)
Mohammed VI a gracié 58 personnes arrêtées dans la région, mais pas le leader du mouvement, Nasser Zefzafi. A peine sortie de prison, Sylia Ziani, 23 ans, appelle déjà à la mobilisation. « Je suis heureuse d’avoir été libérée, mais j’attends la libération de tous mes autres camarades du Hirak », a-t-elle déclaré à la presse venue l’accueillir, samedi 29 juillet, devant la prison d’Oukacha, à Casablanca. Figure du Hirak, nom donné au mouvement contestataire du Rif, la jeune artiste et militante fait partie des cinquante-huit détenus graciés samedi par le roi Mohammed VI, à l’occasion de la Fête du trône. Depuis son déclenchement en octobre 2016, après la mort accidentelle d’un vendeur de poisson broyé par une benne à...
(AFP 31/07/17)
Le Maroc a remporté le tournoi de football des 8e Jeux de la Francophonie en battant la Côte d'Ivoire 7 à 6 aux tirs au but (temps réglementaire: 1-1) en finale dimanche au stade Houphouët-Boigny à Abidjan. Au cours d'un match très disputé devant plus de 30.000 spectateurs, la maîtrise collective du Maroc a fait la différence en première période. Sofiane Kiyine s'est illustré dès la 7e minute avec un chef-d'oeuvre -- contrôle de la poitrine, feinte de frappe du gauche puis enchaînement du droit ponctué par une frappe au ras du poteau. La Côte d'Ivoire a tenté de réagir, mais sans inspiration. Elle allait cependant retrouver ses esprits en fin de première période et manquait même l'égalisation à la...
(Alwihda 31/07/17)
Le Roi Mohammed VI a prononcé, ce samedi 29 juillet 2017, au peuple marocain, à l'occasion de la Fête du Trône, un discours on ne peut plus clair sur les tares qui affectent l'administration et l'inertie dans laquelle se complaisent les partis politiques. Le souverain marocain leur a reproché leur opportunisme et leur manquement à leurs responsabilités. Jamais sans doute depuis longtemps discours Royal n’aura été autant attendu et parole Royale autant scrutée. Et pour cause les célébrations du 18ème anniversaire de l’accession du Roi Mohammed VI au Trône du Royaume du Maroc interviennent alors qu’une crise sociale sans précédent dont l’épicentre se trouvait dans la ville de Al Hoceima dans le Nord du Maroc empoisonnait depuis de longs mois...
(La Tribune 31/07/17)
Le roi du Maroc a prononcé un discours dans la soirée de ce samedi 29 juillet, un discours-bilan de ses 18 ans de règne dans lequel il a brossé un tableau en demi-teinte. Le Royaume a certes enregistré des progrès économiques et consolidé ses acquis démocratiques, mais les fruits de ce dynamisme peinent à induire les effets sociaux attendus. Un passif dont le souverain a particulièrement attribué la paternité à la classe politique, mais aussi à une administration publique en retard face au dynamisme dont fait preuve le secteur privé et qu’illustre la situation qui prévaut ces derniers mois à Al Hoceima dans le Rif. Décryptage. C'est un message à la nation très attendu et qui a eu au moins...
(Autre média 31/07/17)
Le Roi Mohammed VI a reçu un message de félicitations du président américain Donald Trump, à l’occasion du 18ème anniversaire de l’accession du Souverain au trône. Dans ce message, Trump exprime ses chaleureuses félicitations au Roi et au peuple marocain, se félicitant des relations d’amitié entre le Maroc et les Etats-Unis qui ont duré plus de 240 années et qui ont été marquées par une étroite coopération pour assurer la stabilité régionale et les opportunités économiques. Le président américain saisit cette occasion pour saluer le leadership continu du Maroc dans ces domaines et fait part de sa détermination à œuvrer de concert pour faire avancer les objectifs communs dans le continent africain. “Les Etats-Unis veulent continuer de travailler de concert...
(La Tribune 31/07/17)
Dans le cadre de la coopération ivoiro-marocaine, une délégation du royaume chérifien séjourne à Abidjan depuis jeudi. Conduite par la secrétaire d'Etat auprès du ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mounia Boucetta, la délégation a pour mission de préparer le Groupe d'Impulsion Economique Maroc-Côte d'Ivoire. La Côte d'Ivoire et le Maroc veulent renforcer encore plus leur coopération bilatérale. Une mission du royaume chérifien séjourne actuellement dans la capitale ivoirienne Abidjan avec pour objectif principal de travailler à la préparation du Groupe d'impulsion économique Maroc-Côte d'Ivoire (GIEMCI). Il s'agira pour la mission conduite par la secrétaire d'Etat auprès du ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mounia Boucetta, de faire un point d'avancement des accords...

Pages