Vendredi 26 Mai 2017
(APA 16/05/17)
Le Salon international de l’artisanat de Dakar (SIAD) est le « lieu le plus propice d’échanges et de partage des valeurs culturelles entre le Sénégal et le Maroc », a déclaré lundi à Dakar, le secrétaire d’Etat de l’Artisanat et de l’Economie sociale du Maroc, Mme Jamila El Mossalli, dont le pays est l’invité d’honneur de la manifestation. Intervenant lors de la cérémonie officielle d’ouverture du SIAD, elle a loué la solidité et l’ancienneté des relations culturelles entre le royaume du Maroc et le Sénégal, ajoutant que le salon se présente comme un lieu d’expression des échanges entre les peuples des deux pays frères. Elle s’est estimée « honorée » que le Maroc soit le pays invité d’honneur de cette...
(AFP 15/05/17)
En manque de main d'oeuvre, la SNCF a recruté environ 2.000 Marocains dans les années 1970, en vertu d'une convention signée en 1963 entre la France et le Maroc fraîchement indépendant. Voici le récit de plusieurs d'entre eux, interrogés par l'AFP en 2015. Les sélections et visites médicales "étaient organisées surtout dans les régions qui avaient fourni des militaires lors de la Seconde Guerre mondiale, là où il y avait des gens costauds et en bonne santé", expliquait Ben Dali, alors âgé de 63 ans. Après la signature du contrat à l'Office national de l'immigration à Casablanca, quatre jours de bateau et train, la plupart sont arrivés à la gare d'Austerlitz à Paris, "un voyage inoubliable avec neuf autres Marocains"...
(Tout sur l'Algérie 15/05/17)
Une de plus. Les attaques marocaines à l’encontre de l’Algérie n’en finissent plus. Abdelhak Khiame, dirigeant du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), en charge de la lutte antiterroriste, a critiqué, dimanche 14 mai lors d’une émission de radio, le manque de coopération de l’Algérie dans ce domaine. Khiam accuse même l’Algérie d’avoir été à l’origine d’une forme de prolifération du terrorisme : « Ce pays, qui a d’ailleurs été derrière la création de nombre de groupes terroristes et qui a souffert de cette plaie des années durant, sait pertinemment que nul n’est à l’abri d’une attaque. »
(RFI 15/05/17)
Le mouvement En Marche! au Maroc a décidé de suspendre sa campagne pour les élections législatives après la nomination de Leila Aïchi comme candidate de La République en marche pour la 9e circonscription des Français de l'étranger. Cette investiture a suscité une levée de boucliers au Maroc où la sénatrice de Paris est jugée pro-Polisario. Entre incompréhension et colère, la candidature de Leila Aïchi ne passe pas au Maroc sur les réseaux sociaux. Non seulement, cette sénatrice Modem a volé la vedette à certains lieutenants du mouvement En Marche ! qui ont fait campagne sur le continent africain pour le compte d’Emmanuel Macron, mais elle est aussi jugée pro-Polisario. En effet, si la fronde est aussi importante, c’est parce que...
(AFP 13/05/17)
La Britannique Ellie Goulding à lancé vendredi la 16e édition du festival "Mawazine rythmes du monde" de Rabat, qui jusqu'au 20 mai propose dans la capitale marocaine et ses abords un éventail d'artistes internationaux de différents univers musicaux. Débordante d'énergie, vêtue d'une sobre et élégante combinaison noire, la chanteuse aux 30 millions d'albums a entonné ses tubes "Love me like you do", "Lights", ou encore "Outside", cheveux blonds au vent. Accompagnée de son orchestre et de trois choristes, elle est par moments restée seule sur scène, chantant et en jouant sur une guitare folk. Parmi la foule, de très nombreux adolescents, parfois accompagnés de leurs parents, ont dansé une heure et demi durant sur les mélodies électro-pop de la native...
(Jeune Afrique 13/05/17)
Depuis son élection, le 7 mai dernier, le nouveau président français, Emmanuel Macron, est assailli de messages de félicitations venus du monde entier, notamment du Maghreb et d'Afrique subsaharienne... Depuis quelques jours, il commence à répondre en appelant quelques chefs d’Etat. Ce jeudi 11 mai, Emmanuel Macron a débuté sa série de coups de fil franco-africains par le roi Mohammed VI. Il est vrai que, pendant sa campagne, il était allé à Tunis et Alger, mais pas à Rabat. Puis ce vendredi 12 mai, il a appelé son homologue sénégalais, Macky Sall. Dans les jours à venir, le nouveau chef de l’Etat français a l’intention d’échanger au téléphone avec plusieurs autres présidents et Premier ministres du continent. Un de ses...
(Agence Ecofin 13/05/17)
La firme américaine d'investissement Morgan Stanley & Co International, a récemment annoncé, avoir acquis 17 080 titres supplémentaires dans le capital de HPS, une société marocaine leader dans le secteur des technologies financières. L’opération porte le nombre total de ses titres à 40 170. Au cours moyen pondéré de l'action à un peu plus de 909,04 dirhams l'investissement revient à 15,52 millions de dirhams au total, soit un peu plus de 1,5 million $. L’actionnaire américain a ainsi hissé sa présence dans le capital de HPS à hauteur de 5,71%. L'entreprise américaine prévoit de réaliser dans les 12 prochains mois de nouvelles acquisitions, dans le capital de la société marocaine. Le moins qu'on puisse dire c'est que la société marocaine...
(Jeune Afrique 13/05/17)
Désert, chameaux, salade et de jeux de mots : pour ses 85 ans, Monoprix a mis en ligne cette semaine une mini-vidéo publicitaire pour faire gagner un voyage au Maroc. Et elle n'est pas passée inaperçue... « Pour nos 85 ans, achetez une salade sur monoprix.fr et gagnez peut-être un week-end dans un riad au Maroc, ça Fès plaisir non ? » L’enseigne française de supermarchés Monoprix a mis en ligne mercredi, sur sa page Facebook, une publicité décalée pour un jeu concours avec la clé un séjour dans un riad à Fès. La vidéo de dix secondes montre un chameau faisant un « moonwalk » en plein désert, une salade emballée dans un sachet « Salade Aleykoum » entre...
(Jeune Afrique 13/05/17)
Depuis son élection, le 7 mai dernier, le nouveau président français, Emmanuel Macron, est assailli de messages de félicitations venus du monde entier, notamment du Maghreb et d'Afrique subsaharienne... Depuis quelques jours, il commence à répondre en appelant quelques chefs d’Etat. Ce jeudi 11 mai, Emmanuel Macron a débuté sa série de coups de fil franco-africains par le roi Mohammed VI. Il est vrai que, pendant sa campagne, il était allé à Tunis et Alger, mais pas à Rabat. Puis ce vendredi 12 mai, il a appelé son homologue sénégalais, Macky Sall. Dans les jours à venir, le nouveau chef de l’Etat français a l’intention d’échanger au téléphone avec plusieurs autres présidents et Premier ministres du continent. Un de ses...
(RFI 12/05/17)
Le secret portant sur 89 documents liés à l'affaire Ben Barka doit être levé. La décision a été prise par François Hollande. L'opposant marocain avait été enlevé le 29 octobre 1965 devant le restaurant Lipp, boulevard St-Germain, en plein Paris, par des policiers français. Son corps n'a jamais été retrouvé, les circonstances de sa mort, tout comme les responsabilités des différents acteurs, marocains et français, jamais établies. La question est donc de savoir si les documents déclassés vont enfin permettre de faire toute la lumière sur cette affaire. L'annonce a été publiée le 5 mai dans le Journal officiel en France...
(MAP 12/05/17)
Rabat – Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a adopté deux projets de lois relatifs à deux conventions internationales dans le cadre de l’adhésion du Maroc aux institutions de l’Union africaine. L’adoption de ces deux textes de Loi, présentés par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, intervient dans le cadre de la détermination du Royaume à adhérer de manière forte et agissante aux institutions de l’Union africaine (UA), suite au retour du Maroc au sein de sa famille africaine à travers son approbation de l’acte constitutif de l’UA, a indiqué le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, qui donnait lecture à un...
(Bladi 12/05/17)
Déclaré disparu suite à l’attaque d’une patrouille de la mission de l’ONU Minusca, le corps du militaire marocain a été retrouvé puis remis jeudi aux Forces Armés royales (FAR). Le contingent des FAR qui fait partie de la Minusca était en « mission d’escorte et de sécurisation d’une équipe de génie militaire cambodgienne » lorsqu’il a été attaqué « par un groupe armé non identifié, lundi dernier sur l’axe Rafai-Bangassou à 220 kilomètres au sud-est de la ville de Bria, lieu d’implantation du contingent des FAR ». Le corps du Marocain doit être rapatrié au Maroc « après l’accomplissement des procédures en vigueur au sein de la mission onusienne », expliquent les FAR, ajoutant qu’une « cérémonie funéraire sera organisée...
(Jeune Afrique 12/05/17)
Cinq des six leaders qui ont scellé l’alliance gouvernementale sont berbères. Une configuration qui reflète une certaine évolution de la composition sociologique de la classe politique. Retour sur le long processus d’intégration de l’une des composantes majeures du royaume. La photo de famille des patrons de la majorité gouvernementale a fait le buzz sur les réseaux sociaux. « Le pouvoir aux Amazighs ! », « L’axe Inezgane-Tafraout en force ! », « Ça nous change de ces Fassis qui ont toujours été aux affaires »… pouvait-on lire sur des statuts ou des tweets.
(La Croix 12/05/17)
À l’issue d’une journée d’étude qui s’est tenue à Rabat le 3 mai 2017, le cardinal Jean-Louis Tauran, préfet du conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, et le secrétaire perpétuel de l’Académie du Royaume du Maroc, Abdeljalil Lahjomri, ont signé une « déclaration finale » conjointe en 5 points. « Reconnaître la distinction entre les domaines temporel et spirituel est nécessaire afin d’éviter amalgame et instrumentalisation réciproque. Le croyant qui vit et œuvre dans la société en tant que citoyen est à la fois croyant et citoyen, car il n’y a aucune contradiction entre les deux qui obligerait à renoncer à l’une pour l’autre. » À l’issue d’une journée d’étude intitulée « Croyants et citoyens dans un monde qui change...
(Jeune Afrique 12/05/17)
La nouvelle secrétaire d’État au Tourisme a été raillée sur les réseaux sociaux après une prise de parole hésitante au Parlement mardi 9 mai. Interrogée par Jeune Afrique, elle dit préférer passer à autre chose et montrer sa détermination. Jointe par téléphone, Lamia Boutaleb écarte d’emblée de la main le sujet de sa première intervention au Parlement, ce 9 mai. « Il y a vraiment plus intéressant, je pense ». Cette dernière pourtant, n’est pas passée inaperçue. La nouvelle secrétaire d’État au Tourisme est le sujet de critiques et de railleries après qu’une courte vidéo a été diffusée, dans laquelle on la voit répondre à une question orale sur le tourisme intérieur. La jeune ministre semble hésitante et peu sûre...
(Huffingtonpost 12/05/17)
RÉGIONALISATION - Un budget global de 10 milliards de dirhams sera injecté aux 12 régions du royaume à l’horizon 2020. C'est ce qu'a fait savoir, mercredi à Fès, le ministre de l'Économie et des finances, Mohamed Boussaid. Ce budget devra permettre de booster les investissements publics et relancer les entreprises locales, a précisé le ministre qui s’exprimait lors des travaux du 1er Forum économique de la région Fès-Meknès. Cette dernière, qui a auparavant formé de grands patrons d’industrie, aura la possibilité et les moyens de régler certaines problématiques socio-économiques, dont le chômage des jeunes, et la question des investissements, a par ailleurs souligné Boussaid. Ce forum permettra aux opérateurs économiques de découvrir les potentialités de cette région composée de neuf...
(Bladi 12/05/17)
La Chine a augmenté sensiblement ses investissements au Maroc si l’on en croit les chiffres publiés par un journal américain qui détaille les investissements chinois en Afrique. D’après le journal économique Quartz cité par le site HuffPost, la Chine a investi dans 81 projets au Maroc rien que l’année dernière, faisant du royaume le deuxième pays juste derrière l’Afrique du Sud qui a accueilli 139 projets chinois. A la troisième position, on retrouve l’Egypte où la Chine a investi dans 79 projets, indique la même source. Les autres pays maghrébins, comme la Tunisie et l’Algérie, prennent respectivement la 19è et 22è place avec 18 et 17 projets d’investissements en 2016. Les investissements devraient connaître une croissance encore plus soutenue cette...
(La Tribune 12/05/17)
L’ancien président du Conseil national du numérique (CNNum) a rejoint Emmanuel Macron dès le mois de janvier, pour devenir le directeur de sa campagne numérique. Propulsé devant les médias depuis la victoire, le candidat aux législatives dans le XIXè arrondissement de Paris cumule de nombreux atouts pour devenir le prochain ministre du Numérique. Qui sera le ministre du Numérique d'Emmanuel Macron ? Parmi les prétendants potentiels, un nom se détache dans l'écosystème et jusque dans les couloirs de Bercy : Mounir Mahjoubi. Âge de 33 ans, l'ancien président du Conseil national du numérique (CNNum) présente de nombreux atouts pour le poste. Un expert aligné sur le programme numérique d'Emmanuel Macron Tout d'abord, Mounir Mahjoubi est un expert du numérique. Entrepreneur,...
(Jeune Afrique 12/05/17)
Quel rôle les gouvernements doivent-ils jouer pour favoriser le développement de leurs productions ? Patrons et ministres en ont débattu lors du Africa CEO Forum. Comment l’Afrique peut-elle rattraper son retard en matière d’industrialisation ? Le 20 mars 2017, à Genève, lors du Africa CEO Forum, le sujet a fait débat. Un groupe de travail public-privé a réuni à huis clos ministres, PDG de grandes entreprises africaines et représentants du Cnuced, de la Banque africaine de développement et d’Afreximbank pour explorer tous les aspects de cette question et discuter sans filtre. « Le problème de l’Afrique, c’est qu’elle produit ce qu’elle ne consomme pas et qu’elle consomme ce qu’elle ne produit pas », lance le Béninois Jean-Baptiste Satchivi, président d’Agrisatch, qui a...
(Autre média 12/05/17)
Passé le premier couac de la première liste d’investiture des candidats de « La République En Marche », les macronistes investissent la sénatrice du MoDem, pour la 9e circonscription des Français de l’étranger. Au Maroc, cette annonce suscite une levée de boucliers. L’ex- écolo, girouette en politique, est surtout connue pour son appui inconditionnel aux frontistes de Tindouf La liste définitive des candidats investis par le mouvement « La République en Marche » les législatives françaises prévues en juin a enfin été rendue publique après une série de bugs. Le choix porté sur Leïla Aïchi, sénatrice écologiste d’origine algérienne pour représenter les Français de l’étranger au sein de la 9ème circonscription (l’une des plus importantes parmi les onze circonscriptions législatives...

Pages