Jeudi 25 Mai 2017
(La Tribune 17/05/17)
Le Maroc et le Nigéria viennent de signer de nouveaux accords de partenariats destinés à la mise en œuvre des projets convenus lors de la dernière visite du roi Mohammed VI à Abuja. Il s’agit notamment du très stratégique et ambitieux projet de réalisation d’un gazoduc qui devrait relier les deux pays en desservant toute la côte ouest-africaine, ainsi que celui relatif au renforcement de la coopération dans le domaine des engrais. Après les bonnes intentions, place aux actes. Sous la présidence du roi Mohammed VI, le Maroc et le Nigéria ont signé lundi à Rabat, deux nouveaux accords destinés à renforcer leur coopération qui a pris un nouvel élan il y a quelques mois, à la suite de la...
(Le Monde 17/05/17)
Leïla Aïchi, qui se présente aux législatives pour représenter les Français de l’étranger sous l’étiquette du parti d’Emmanuel Macron, se défend d’être « pro-Polisario » sur le Sahara occidental. Validée par la commission des investitures du mouvement d’Emmanuel Macron, la candidature de la sénatrice Leila Aïchi pour la 9e circonscription des Français de l’étranger aux législatives ne passe pas du tout au Maroc. Au point que l’antenne locale de La République en marche (LRM) a décidé, depuis le 13 mai, de suspendre sa campagne jusqu’à nouvel ordre. « Les comités En marche ! de Tunisie, de Côte d’Ivoire et du Sénégal ont fait de même », souligne, lundi 15 mai, Hamza Hraoui, référent national du mouvement En marche !. Le...
(Jeune Afrique 17/05/17)
Plusieurs enfants s'adonnent à la collecte de fientes de pigeon pour se faire de l'argent de poche. Et pour cause : c'est un ingrédient nécessaire dans la fabrication du cuir. Il fait 39 degrés et une odeur forte envahit les lieux. Les touristes qui ont dégainé leurs appareils pour une photographie panoramique se bouchent le nez. Nous sommes dans une des trois dernières tanneries traditionnelles dans la vielle médina de Fès. Les premières ont ouvert au XIIe siècle. La plus célèbre reste celle de Chouara, avec ses dizaines de cuves vieille de plusieurs centaines d’années. Récemment rénovée, elle emploie des dizaines de personnes. Ici, on fait du cuir « beldi », de qualité, pour des belghas (babouches) de luxe ou...
(Jeune Afrique 17/05/17)
Abderrafia Zouitene, patron de l'Office national marocain du tourisme (ONMT) et amoureux de la ville de Fès, présente les mesures prises par le royaume pour attirer toujours plus de visiteurs. Interview. Le directeur de l’Office national marocain du tourisme est aussi depuis 2014 le président de la Fondation Esprit de Fès, organisatrice du Festival des musiques sacrées qui se déroule dans la capitale spirituelle du royaume, du 12 au 20 mai. Lui-même fassi, petit-fils d’un fqih de la Quaraouiyine parti prêcher jusqu’au Sénégal, il revient sur la réhabilitation de la médina de Fès, l’attractivité de la ville, le tourisme vert et le tourisme culturel. Jeune Afrique : En 2016, vous avez terminé la réhabilitation de la médina de Fès. Pouvez-vous...
(Jeune Afrique 17/05/17)
Les Juifs de Fès ne sont plus qu'une petite centaine. Aujourd'hui, ils essaient avant tout de restaurer leur patrimoine. Reportage. La porte est discrète. Une petite plaque indique que nous sommes bien au Centre Maïmonide, du nom d’un des plus grands rabbins de l’histoire séfarade et philosophe, décédé au début du XIIIe siècle. À l’intérieur du lieu ouvert en 1988, le calme règne. Des bureaux, une cour, une boucherie casher, une minuscule synagogue, un petit restaurant doté d’un bar derrière lequel un homme s’affaire. « Si vous cherchez quelqu’un de la communauté juive, il faut aller dans les bureaux. Je suis musulman. » Direction les bureaux. Une femme tapote un clavier d’ordinateur. Une des dernières juives vivant encore dans la...
(Financial Afrik 17/05/17)
Pour la 4ème année consécutive, la Fédération des Bourses Arabes (AFE) a décerné le prix du meilleur broker au Maroc en 2016 à Attijari intermédiation, société de bourse filiale du groupe Attijariwafa bank, rapporte l’Infomédiaire. Attijari Intermédiation a, en effet, enregistré le plus gros volume de transactions sur la Bourse de Casablanca au titre de l’année 2016. Le prix a été remis à Attijari Intermédiation lors de l’AFE Annual Conference 2017 tenue les 26 et 27 avril à Beyrouth au Liban.
(APA 17/05/17)
La région de Casablanca-Settat, dont l’ambition est d’être un hub financier international, a mis en œuvre plusieurs programmes et initiatives aptes à lui permettre d’atteindre cet objectif, a affirmé, mercredi dans la capitale économique marocaine, Hakima Fasly, vice-présidente du conseil de ville de Casablanca. "Casablanca veut devenir un hub financier international et connecté. Elle dispose d'un des plus grands aéroports nationaux. Nous devons donc répondre aux exigences des visiteurs", a dit Mme Fasly, citant entre autres initiatives en cours d'exécution, des programmes culturels, économiques et sociaux. Elle était membre d'un panel sur les villes attractives dans le cadre de l'édition 2017 de Smart City Expo Casablanca ouverte le même jour à Casablanca sur le thème "Villes par tous: Espaces publics...
(AFP 16/05/17)
Le Maroc et le Nigeria ont officiellement lancé lundi à Rabat l'étude de faisabilité d'un méga-projet de gazoduc reliant les deux pays par la façade atlantique de l'Afrique de l'ouest, a constaté l'AFP. Des responsables des deux pays ont signé un protocole d'accord au cours d'une cérémonie au palais royal de Rabat, en présence du roi Mohammed VI et du ministre nigérian des Affaires étrangères Geoffrey Onyeama. Selon cet accord entre la Compagnie pétrolière nationale nigériane (NNPC) et l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) marocain, l'étude de faisabilité du projet prendra un an, sous la supervision d'un "comité de pilotage" géré par les entreprises publiques. Neuf mois supplémentaires seront nécessaires pour l'ingénierie et la conception, à l'issue desquels...
(La Tribune 16/05/17)
Après deux ans d’études, la Banque mondiale a présenté ce 15 mai à Rabat, son rapport sur la situation économique du Maroc ainsi que les perspectives pour les deux prochaines décennies. Selon les auteurs du rapport, le Royaume dispose du potentiel nécessaire pour atteindre à cette échéance l’émergence économique à condition toutefois de mener certaines réformes structurelles afin d’accélérer sa croissance économique et parvenir à un développement humain plus inclusif. Des défis donc et une feuille de route dont certains aspects n’ont pas manqué de susciter quelques critiques, notamment de la part des autorités. Des lauriers, mais aussi des alertes et une feuille de route pour l'émergence économique.
(APA 16/05/17)
La ministre australienne des affaires étrangères, Julie Bishop, a annoncé vendredi, la nomination de Berenice Owen-Jones en tant que premier ambassadeur au Maroc. « L’Australie et le Maroc tissent des liens étroits et ont célébré le 40ème anniversaire des relations diplomatiques en 2016. Nous partageons des liens solides entre les peuples, avec des milliers d’Australiens qui visitent le Maroc chaque année », indique le communiqué de la ministre. La même source indique également que la création d’une ambassade d’Australie à Rabat et la nomination d’un ambassadeur au Maroc constituent un ajout important à la présence diplomatique en Afrique. « Notre ambassadeur au Maroc mènera des efforts visant à renforcer les liens bilatéraux et à ouvrir de nouveaux domaines de coopération,...
(APA 16/05/17)
APA-Addis-Abeba (Ethiopie) - L’Union Africaine ((UA) a condamné « fermement » l’attaque perpétrée samedi à l'aube dans la ville de Bangassou, en République centrafricaine, et qui a coûté la vie à des civils et à un militaire du contingent des Forces marocaines de la Mission Multidimensionnelle de Stabilisation des Nations unies en Centrafrique (MINUSCA). « Le Président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, condamne fermement les attaques ignobles perpétrées par des assaillants armés, les 8 et 13 mai 2017, à Bangassou, dans le sud-est de la République centrafricaine (RCA), et dans les environs de cette localité, contre la (MINUSCA), faisant plusieurs morts et blessés parmi les casques bleus”, indique un communiqué de l’UA publié dimanche sur...
(Jeune Afrique 16/05/17)
Un ministre de l’Emploi ancien patron de syndicat. C’est du jamais-vu au Maroc. Mohamed Yatim, l’un des ténors du Parti de la justice et du développement (PJD), a occupé pendant dix ans le poste de secrétaire général de l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM). Ce syndicat fondé en 1973 par le docteur Abdelkrim El Khatib était resté en veilleuse pendant une bonne vingtaine d’années. Ce n’est qu’après l’intégration des islamistes au parti de Khatib (le Mouvement populaire démocratique et constitutionnel, rebaptisé PJD en 1998) qu’il renaît de ses cendres. Mainmise des islamistes sur l’UNTM Dès le début des années 2000, il devient l’un des plus influents du pays, faisant même de l’ombre aux centrales historiques – Union marocaine du...
(MAP 16/05/17)
Rabat – Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a présidé, lundi au Palais Royal à Rabat, la cérémonie de signature d’accords relatifs au projet du Gazoduc Nigéria-Maroc et à la coopération maroco-nigériane dans le domaine des engrais. Au début de cette cérémonie, le ministre nigérian des Affaires étrangères, M. Geoffrey Onyeama, a prononcé une allocution devant le Souverain dans laquelle il a exprimé les salutations de SEM. Muhammadu Buhari à SM le Roi Mohammed VI, rappelant la dernière visite du Souverain à Abuja lors de laquelle les deux Chefs d’Etat avaient décidé d’aller de l’avant dans la coopération entre les deux pays pour qu’elle englobe différents domaines. La conclusion aujourd’hui de ces accords, après seulement quelques mois...
(RFI 16/05/17)
Lors d’une cérémonie présidée par Mohammed VI ce lundi, le Maroc et le Nigéria ont signé des accords relatifs au projet de gazoduc ouest africain et à la coopération dans le domaine des engrais. Ce lundi 15 mai, au Palais royal de Rabat, Mohammed VI a présidé la cérémonie de lancement officiel du projet de gazoduc devant relier le Nigéria au Maroc ainsi que la signature d’accords relatifs à la coopération dans la production d’engrais. La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre nigérian des Affaires Etrangères, Geoffrey Onyeama, qui, dans son allocution, a tenu à relayer les salutations de Muhammadu Buhari, le président du Nigéria, absent pour des raisons de santé, au roi Mohammed VI. « La conclusion de...
(RFI 16/05/17)
Le mouvement En Marche! au Maroc a décidé de suspendre sa campagne pour les élections législatives après la nomination de Leila Aïchi comme candidate de La République en marche pour la 9e circonscription des Français de l'étranger. Cette investiture a suscité une levée de boucliers au Maroc où la sénatrice de Paris est jugée pro-Polisario. Entre incompréhension et colère, la candidature de Leila Aïchi ne passe pas au Maroc sur les réseaux sociaux. Non seulement, cette sénatrice Modem a volé la vedette à certains lieutenants du mouvement En Marche ! qui ont fait campagne sur le continent africain pour le compte d’Emmanuel Macron, mais elle est aussi jugée pro-Polisario. En effet, si la fronde est aussi importante, c’est parce que...
(APA 16/05/17)
La cyberattaque qui a touché des milliers d’ordinateurs dans au moins 104 pays vendredi et samedi a affecté l’unité Renault au Maroc, qui a perdu une journée de production, rapportent les médias électroniques marocains. L’usine de Tanger, la plus grande du secteur automobile du pays, a été mise à l’arrêt durant toute la journée du samedi. Cela représente une perte de production d’environ un millier de voitures alors que les chaînes tournent actuellement à plein en 3 X 8 pour répondre à la demande des clients du constructeur automobile français. L’unité de Tanger fabrique des modèles Logan, des Sandero et des Dokker pour la marque Dacia. Renault Tanger-Méditerranée est classée dans le top 5 des plus productives du groupe et...
(MAP 16/05/17)
Rabat – Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a reçu, lundi soir à Rabat, son homologue des Îles Comores, Mohamed Bacar Dossar, qui lui a remis un message du président comorien, Azali Assoumani, à SM le Roi Mohammed VI.
(Jeune Afrique 16/05/17)
La politique d'expansion des banques marocaines en Afrique fait peser un risque sur leur profil de crédit à court terme, selon un rapport publié jeudi 11 mai par l'agence de notation Fitch Ratings. Les groupes bancaires marocains ouvrant ou achetant des banques dans des pays aux notes souveraines inférieures à celle du royaume chérifien s’exposent aux risques de défaut sur les obligations des gouvernements locaux, que leurs filiales détiennent souvent. C’est ce que révèle un rapport de l’agence de notation Fitch Ratings, publié jeudi 11 mai. Sur la plupart des marchés africains, les obligations souveraines ont des notes largement inférieures aux obligations souveraines marocaines, notées BBB-. Les contextes opérationnels portent également un risque plus élevé et exposent les banques à...
(Agence Ecofin 16/05/17)
La filiale au Maroc de l'assureur français Axa, est autorisée à racheter la part de l'actionnariat qu'elle ne détient pas dans le capital d'Axa Crédit Maroc. Cette étape s’inscrit dans le cadre du processus visant à sortir cette société de la Bourse de Casablanca. A la veille du dépôt de l'offre publique de retrait effectuée par Axa Crédit Maroc, le nombre total des actions non détenues par Axa Assurance Maroc était de 218 422. Dans ce contexte, la proposition de racheter ces actions à 310 dirhams chacune, porte à 67,7 millions de dirhams (6,8 millions $), le montant total à verser, en cas d'adhésion global de tous les autres actionnaires, au processus. Cette offre présente une prime de 19%, sur...
(Jeune Afrique 16/05/17)
 
00:00
Le directeur artistique du Fidadoc, le festival du film documentaire d'Agadir, se félicite de la diversité aperçue lors de l’événement. Il en appelle à plus de coproductions Sud-Sud. C’est un film malien, Les Héritiers de la colline, d’Ousmane Samassekou, qui a reçu le Grand prix du Festival international du film documentaire (Fidadoc) d’Agadir, lors de cette neuvième édition, qui s’est terminée samedi 13 mai. Le film, chronique de la vie d’un syndicat étudiant malien, a enthousiasmé le jury mais aussi le directeur artistique du festival, Hicham Falah : « Ce documentaire est très fort. C’est du cinéma direct, en immersion. Le film parle de l’apprentissage de la politique, de la corruption. Il a une dimension africaine et universelle de par...

Pages