Jeudi 14 Décembre 2017
(Jeune Afrique 29/11/17)
À chaque fois qu'il visite la Côte d'Ivoire, le roi du Maroc allie activités officielles et passions personnelles. Arrivé dimanche, il a déjà inauguré deux projets avec Alassane Ouattara et il devrait aussi participer aussi au sommet UA-UE qui s'ouvrira ce mercredi. Les séjours du roi Mohammed VI en Côte d’Ivoire prennent toujours un petit air familier. De fait, grâce à l’hospitalité des Ivoiriens et à ses liens étroits avec le président, Alassane Ouattara, le souverain chérifien donne l’impression de se sentir un peu comme à la maison. Dimanche 26 novembre, il a ainsi de nouveau foulé le sol ivoirien où il a été accueilli à l’aéroport international Félix Houphouët Boigny par le chef de l’État et son épouse Dominique...
(Jeune Afrique 28/11/17)
A deux semaines de leur congrès national, les islamistes ont refusé ce dimanche d'amender leurs statuts pour permettre à Benkirane de rempiler une troisième fois. Une reconduction qui aurait pu menacer l'unité du PJD, selon ses détracteurs. Abdelilah Benkirane ne pourra pas prétendre à un troisième mandat à la tête du Parti justice et développement (PJD) lors du prochain Congrès national du PJD, prévu le 9 décembre, pour lequel il avait manoeuvré en coulisses. Ainsi en a décidé le Conseil national du parti, réuni en session extraordinaire samedi 25 et dimanche 26 novembre, à Salé. Cette instance, qui fait office de Parlement du mouvement, a voté contre l’amendement de l’article 16 du statut du PJD qui fixe à deux le...
(Jeune Afrique 28/11/17)
Après neuf responsables gouvernementaux, c’est au tour de quatorze hauts commis de l’État de faire les frais du désaveu royal exprimé le 24 octobre. Après le limogeage par Mohammed VI, le 24 octobre, de quatre responsables gouvernementaux en fonction et le bannissement de cinq anciens ministres ayant quitté leur poste après la nomination du cabinet El Othmani, un coup de balai vient à nouveau secouer les départements ministériels qui ont failli dans l’exécution du projet Al Hoceima, phare de la Méditerranée. Une décision attendue, puisque le communiqué du cabinet royal publié à l’issue de la présentation devant le souverain du rapport de la Cour des comptes sur ce chantier titanesque évoquait « le reste des responsables administratifs au sujet desquels...
(Jeune Afrique 28/11/17)
Le géant canadien compte tripler ses investissements dans le pays, avec la construction d’une nouvelle usine fin 2018. Objectif : conquérir le marché africain. 145 000 m² de superficie, 60 millions d’euros d’investissements, 2 000 emplois à la clé… Les contours de la future usine Bombardier Transport Maroc se précisent. La direction de la filiale marocaine du groupe canadien vient de les dévoiler lors du Rail Industry Summit, qui s’est tenu la semaine dernière à Casablanca. Le premier coup de pioche est prévu avant fin 2018 pour une entrée en production à partir de 2020. La future usine, prévue dans la zone franche de Kénitra, à 40 km de Rabat, réservera également quelque 45 000 m² à ses fournisseurs, à...
(Jeune Afrique 28/11/17)
Au sein du Parti Authenticité et Modernité, Ilyass El Omari ne fait pas l'unanimité. Voici quelques uns de ses supporters et de ses détracteurs. • Les supporters Fatima-Zahra Mansouri Fervente partisane du patron du PAM, la présidente du conseil national, élue lors du congrès du 24 janvier 2016, avait annoncé lors de ce conclave l’élection d’El Omari au poste de secrétaire général. Hier comme aujourd’hui, elle estime qu’il est l’homme de la situation. Hakim Benchamach Le président de la Chambre des conseillers et le secrétaire général du parti ont en commun leur origine rifaine et un long passé de militantisme. Après avoir applaudi la démission d’El Omari, estimant qu’il s’agissait d’un comportement exemplaire, il n’a pas dénoncé le rétropédalage de...
(RFI 28/11/17)
La 2e édition du Forum d’investissement Chine-Afrique à Marrakech les 27 et 28 novembre est un événement dédié spécifiquement au secteur privé, avec des rencontres entre des dizaines de femmes et d’hommes d’affaires africains et chinois. L’objectif est de développer des investissements et un partenariat mutuellement bénéfiques pour les deux parties. Lors du XIXe congrès du parti communiste chinois en octobre 2017, le président Xi Jinping a déclaré que son pays s’engageait dans le développement coordonné d’une industrialisation de type nouveau. Pour lui, la Chine doit prendre l’initiative de la mondialisation économique. Le ministre marocain de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, dit avoir constaté en 2014 déjà que tout en restant l’usine du monde, la Chine avait changé de modèle économique...
(AFP 28/11/17)
Les opportunités ouvertes par les "nouvelles routes" de la soie chinoises et par la politique de délocalisation industrielle menée par Pékin ont alimenté promesses d'investissements et rêve de développement, lundi, lors d'un forum Chine-Afrique organisé à Marrakech. L'accent a été mis sur les moyens "d'accélérer la coopération dans le domaine de l'investissement", a assuré Wang Yong, le vice-président du Fonds de développement Chine-Afrique à l'ouverture des deux jours de forum réunissant plus de 400 hommes d'affaires, dont 150 Chinois. En octobre, le 19e Congrès du Parti communiste chinois avait donné "des signaux clairs et puissants: la Chine doit s'ouvrir et accélérer le programme des routes de la soie", a-t-il ajouté. Pour le ministre marocain de l'Industrie Moulay Hafid Elalamy, "Chinois...
(Xinhua 28/11/17)
Le Roi du Maroc, Mohammed VI, a inauguré lundi à Abidjan un point de débarquement amélioré de pêche d'un coût de trois milliards FCFA (2,67 millions d'euros) offert par sa Fondation à la Côte d'Ivoire. Le débarcadère de pêche qui porte le nom du souverain chérifien est bâti au bord de la lagune Ebrié, dans le quartier de Locodjro, sur une superficie de 1,5 hectare. Il comprend des chambres froides, une halle de vente, des services vétérinaires, des bâtiments de fumage et un bâtiment social avec une garderie d'enfants et une antenne médicale. En compagnie du président ivoirien, Alassane Ouattara, le Roi du Maroc a procédé à l'inauguration de l'infrastructure en dévoilant la plaque commémorative avant de couper le ruban...
(Jeune Afrique 28/11/17)
Le festival français de l'innovation Futur.e.s; qui se tenait jusque-là en région parisienne, s'exportera au Maroc en mars 2018 pour une première édition africaine. S’intéressant à l’innovation et au numérique, le festival francilien Futur.e.s (anciennement Futur en Seine), du pôle de compétitivité Cap digital, lance une déclinaison africaine pour son neuvième anniversaire. Futur.e.s in Africa se tiendra en effet à Casablanca les 1er et 2 mars 2018. À l’affiche : le penseur de « l’innovation frugale » et la présidente de la région Île-de-France Au programme, deux journées de rencontre centrées sur l’éducation, la santé et les territoires organisées en partenariat avec le Maroc Numeric Cluster, une organisation qui regroupe l’écosystème des start-ups de la région de Casablanca-Settat. Existant depuis...
(AFP 27/11/17)
Quelque dizaines de familles de migrants marocains disparus ou retenus en Libye ont manifesté lundi devant le ministère des Affaires étrangères à Rabat pour demander aux autorités de rapatrier leurs proches. Beaucoup de manifestants brandissaient des portraits de leurs enfants, parfois de très jeunes hommes, partis à la recherche d'une vie meilleure, a constaté un journaliste de l'AFP. "Mon fils est parti en Libye après ses études (...) et il est aujourd'hui détenu dans une prison libyenne", a déclaré Fatna Kharbouch, une des mères venues crier leur colère. Les familles de ces migrants clandestins, pour la plupart originaires de Khouribga, Beni Mellal et Fqih Bensalah --des villes du centre du pays--, s'efforcent depuis plusieurs semaines de mobiliser l'opinion pour pousser...
(AFP 27/11/17)
L'ancien Premier ministre marocain Abdelilah Benkirane s'est vu refuser dimanche la possibilité d'un troisième mandat à la tête de son mouvement islamiste, le parti Justice et développement (PJD), quelques mois après avoir dû renoncer au poste de chef du gouvernement. M. Benkirane, patron incontesté depuis 2008 du PJD et poids lourd de la vie politique marocaine, avait été nommé chef du gouvernement après la victoire historique de son mouvement lors des législatives de 2011, dans le contexte du Printemps arabe. Son parti ayant de nouveau remporté les élections l'an dernier, il avait tenté en vain de former une nouvelle coalition avant d'être limogé par le roi Mohammed VI. Dimanche, le conseil national du PJD, réuni en session extraordinaire à Salé,...
(RFI 27/11/17)
Deux jours avant le sommet Union africaine-Union européenne d'Abidjan, la ville marocaine de Marrakech accueille la 2e édition du Forum d'investissement Chine-Afrique. Pékin multiplie ces dernières années ce genre de rencontres d'affaires. Et le partenariat entre l'Empire du Milieu et le continent africain ne cesse de s'amplifier. Plus de 400 décideurs africains et chinois sont attendus à ce forum d'investissement. La Chine est aujourd'hui le premier partenaire économique de l'Afrique, avec 10 000 entreprises actives sur le continent dans des secteurs aussi variées que la manufacture, le commerce, les infrastructures et l'immobilier. Les échanges commerciaux sino-africains ont représenté 190 milliards de dollars en 2016, soit près de 160 milliards d'euros. Pendant deux jours à Marrakech, les échanges vont porter sur...
(APA 27/11/17)
APA-Rabat (Maroc) - Les Marocains scrutent le ciel en attendant les pluies qui tardent à venir. Les agriculteurs sont les plus affectés par le retard des précipitations en cette période d’automne censée être la base pour une bonne moisson agricole. A la lumière de cet état des choses, il devient crucial d’améliorer et de développer des paquets technologiques qui privilégient une meilleure gestion du risque dans l’exploitation des ressources naturelles et assurent une production agricole durable. Il se trouve que le système semis direct, base de l’agriculture de conservation, s’est confirmé comme une alternative à l’agriculture intensive traditionnelle qui a montré son inadaptation aux nouvelles données climatiques et économiques de compétitivité et de durabilité. Le système de semis direct est...
(AFP 27/11/17)
Le roi du Maroc Mohammed VI est arrivé dimanche après-midi en Côte d'Ivoire pour une visite "de travail et d'amitié" puis pour participer au sommet Europe-Afrique mercredi et jeudi, a rapporté un journaliste de l'AFP. La présence de Mohammed VI au sommet Union européenne-Union africaine d'Abidjan avait été confirmée samedi après de longues spéculations liées à la présence du Front Polisario, dont le royaume nie la légitimité. Le royaume chérifien a réintégré en janvier dernier l'UA qu'il avait quittée il y a 33 ans pour protester contre l'admission de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) proclamée par le Front Polisario au Sahara occidental, sur un territoire que Rabat considère comme sien. Accueilli par le président ivoirien Alassane Ouattara à sa...
(Xinhua 27/11/17)
Le roi Mohammed VI, du Maroc, a entamé dimanche une visite de travail et d'amitié en République de Côte d'Ivoire, rapporte l'agence de presse marocaine (MAP). Au cours de cette visite le souverain participera également aux travaux du 5ème Sommet Union africaine-Union européenne, qui se tiendra les 29 et 30 novembre dans la capitale économique ivoirienne En janvier 2017, le Maroc a réintégré l'Union africaine qu'elle avait quitté en 1984. A l'époque, le royaume proteste contre l'admission au sein de cette institution de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) proclamée par le Front Polisario au Sahara occidental, un territoire que Rabat considère comme sien. Le Maroc s'affirme de plus en plus, comme un investisseur de premier plan en Afrique, avec...
(APA 26/11/17)
Selon la présidence ivoirienne, le souverain chérifien sera accueilli à sa descente d'avion à l'aéroport international Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan par le président ivoirien Alassane Ouattara à 15h00 (heure locale et GMT). Cette visite d'amitié et de travail de Mohammed VI intervient à quelques jours de l'ouverture à Abidjan du 5è sommet Union Africaine- Union Européenne prévu les 29 et 30 novembre prochains. A ce sommet, le premier du genre en Afrique subsaharienne, sont notamment attendus près de 10 000 participants dont 83 chefs d'État et de gouvernement représentants 55 pays africains et 28 pays européens.
(AFP 25/11/17)
Le roi du Maroc Mohammed VI participera au prochain sommet UE-UA à Abidjan, a-t-on appris samedi de source gouvernementale, après de longues spéculations liées à la présence du Front Polisario dont le royaume nie la légitimité. "La participation se prépare normalement au niveau prévu, au plus haut niveau" pour cette "échéance très importante pour le Maroc qui veut être un pont entre l’Afrique et l’Europe", a indiqué à l'AFP cette source marocaine. Le royaume chérifien a réintégré en janvier dernier l'Union Africaine qu'il avait quittée il y a 33 ans pour protester contre l'admission de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) proclamée par le Front Polisario au Sahara occidental, sur un territoire que Rabat considère comme sien. Ces dernières semaines,...
(AFP 25/11/17)
De brefs affrontements ont opposé vendredi soir des migrants sud -saharien et des habitants de Casablanca, la capitale économique du Maroc,a constaté l'AFP sur place. "Les forces de l'ordre sont intervenues pour disperser les jeunes" et "il n'y pas eu des blessés", selon un communiqué des autorités locales. Les incidents ont éclaté en début de soirée dans le quartier Derb el Kebir, près de la gare routière, où vivent quelques centaines de migrants qui se sont installés dans des abris précaires. "Tout a commencé dans un jardin public, avec une dispute entre des jeunes du quartier et quelques jeunes migrants", a déclaré à l'AFP le patron d'un café voisin Houcine Oubidaaz. La tension est montée très vite, des jeunes des...
(Agence Ecofin 25/11/17)
Le groupe BMCE Bank of Africa a obtenu l’autorisation du régulateur marocain du marché des capitaux (AMMC), pour la réalisation d’un emprunt obligataire de 400 millions de dirhams marocains (MAD), soit environ 42,5 millions $. L’opération consistera en l’émission de 4000 obligations d’une valeur de 100 000 MAD chacun. Ces titres ne sont pas assortis de garanties et ne seront pas cotés sur la Bourse de Casablanca. L’émission sur le marché primaire est réservée aux investisseurs qualifiés de droit marocain : Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM), compagnies financières, établissements de crédit, compagnies d’assurance et de réassurance, la Caisse de Dépôt et de Gestion et les organismes de pension et de retraite. Mais tous les autres investisseurs, même...
(Agence Ecofin 25/11/17)
Vendredi, le pétro-gazier britannique SDX, dont les opérations sont concentrées sur l’Afrique du Nord, a annoncé le début du forage du puits KSR-16 sur le permis onshore Sebou, au Maroc. Selon un communiqué de l’entreprise, les activités devraient durer entre 20 et 25 jours. En cas de succès, il s’agira du troisième forage réussi de la compagnie sur les neuf prévus dans le cadre de sa campagne de forages. Le puits sera alors cimenté et fera l’objet de tests de débits. En fonction du débit, la production du puits sera raccordée à l’infrastructure de distribution existante, dans un délai de 21 jours.. Conformément à l’annonce du 13 novembre dernier, SDX a confirmé que son puits KSR-15 est connecté au réseau...

Pages