| Africatime
Mercredi 29 Mars 2017
(Agence Ecofin 23/03/17)
Au terme de la saison 2015-2016, le Maroc a produit environ 268 000 tonnes de fruits rouges. C’est ce que rapporte agrimaroc.ma. Les principaux fruits rouges concernés sont la fraise, la myrtille et la framboise. Cette performance a été portée par le périmètre de Loukkos, dans la province de Larache (nord du Maroc). La région, l’une des plus importantes productrices de petits fruits rouges du Maroc, a concentré, à elle seule, la moitié de la récolte totale du Maroc durant la saison 2015-2016. En outre, elle a dédié 4 000 hectares (ha) à la culture des fruits rouges soit un peu moins de la moitié de la superficie nationale totale dédiée qui se chiffre à 8 900 ha. Pour rappel,...
(AFP 22/03/17)
Les autorités espagnoles ont localisé mardi le bateau de pêche ayant coulé face au port de Barcelone après une collision avec un cargo russe, mais deux pêcheurs, un Sénégalais et un Marocain, sont portés disparus, ont indiqué à l'AFP les sauveteurs en mer. Lundi après-midi, le bateau de pêche El Fairell, long de 25 mètres, avait heurté le cargo Midvolga 2, d'une longueur de 140 mètres, au cours d'une manoeuvre à 3 milles du port de Barcelone. Deux des quatre membres de l'équipage du bateau de pêche avaient pu être récupérés par le navire marchand russe, a rappelé l'établissement public de Sauvetage et sécurité maritimes.
(TelQuel 22/03/17)
Le siège du Maroc est resté vide le 20 mars lors d'une réunion du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine portant sur le Sahara, en présence de l'envoyé spécial de l'UA sur la question. Présidé par l'Algérien Smail Chergi, le Conseil a tenu à faire remarquer cette absence… sur Twitter. Une provocation du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (CPS) ? Dans un tweet publié le 20 mars, l'instance dirigée par l’Algérien Smaïl Chergui exprime son "profond regret quant à l’absence du Maroc lors d’une rencontre du CPS". Une rencontre de laquelle les représentants du royaume se sont absentés "malgré" la "réadmission...
(Autre média 22/03/17)
L'Istiqlal appelle Madrid à renoncer à jouer un double jeu dans l'affaire de l'accord agricole qui lie le Maroc à l'Union européenne. L'Istiqlal, parti nationaliste marocain, appelle le gouvernement de Madrid à clarifier de manière ferme et officielle sa position ambiguë au sujet de l'accord agricole qui lie le Maroc à l'Union européenne. "Entre l'envie de préserver le partenariat marocain et celle de satisfaire les parties adverses", titre ainsi Al Alam, organe de l'istiqlal qui, dans son édition de ce mercredi 22 mars, appelle l'Espagne à renoncer à jouer un double jeu. L'organe officiel du parti de la Balance critique ainsi la récente déclaration du chef de la diplomatie espagnole, Alfonso Dastis. Dans une réponse écrite adressée à un député...
(Autre média 22/03/17)
Dans la lutte des places, en cours, pour la formation du prochain gouvernement marocain, la politique économique du pays pour les cinq prochaines années semble décidée d’avance par le FMI. A ATTAC Maroc, nous refusons cette servitude économique volontaire. Le Maroc est sans gouvernement depuis plus de cinq mois. Les tractations pour la formation du prochain exécutif sont au point mort. Le Parti justice et développement (PJD) [Islamiste, pro-monarchie], est sorti vainqueur des élections législatives du 7 octobre 2016. Depuis ce jour-là, ce parti fait face à un chantage de la part de partis affiliés au Makhzen |1|. Pendant que les négociations s’enlisent, un acteur habitué aux situations de crise politique s’immisce dans la gestion économique du pays. Le Fonds...
(Tout sur l'Algérie 22/03/17)
La France est l’ami le plus dévoué du Maroc en Europe, bien plus que l’Espagne. Elle l’a encore démontré en début de semaine en exprimant sa position sur l’arrêt de la Cour de Justice européenne de décembre qui établit que le Sahara occidental ne faisait pas partie du Maroc et que les produits exportés depuis cette ancienne colonie espagnole ne pouvaient pas bénéficier des mêmes avantages tarifaires que les produits marocains. « La question du Sahara occidental (…) est pour le Maroc une priorité absolue et un enjeu d’intérêt national », signalent...
(Jeune Afrique 22/03/17)
Après l’UA, la Cedeao… La spectaculaire demande d’adhésion du royaume chérifien à la communauté ouest-africaine est une étape de plus dans l’ambitieuse stratégie continentale élaborée par Mohammed VI. Le pari est audacieux. Reste à le rendre réaliste… Décidément, pour le Maroc, l’année 2017 est placée sous le signe de l’Afrique. Un signe qui ne trompe pas : depuis presque quatre mois, Mohammed VI passe davantage de temps dans les capitales du continent que dans son propre pays. C’est que l’agenda africain du royaume s’est emballé à la veille et au lendemain de sa réintégration dans l’Union africaine (UA). Après la grand-messe d’Addis-Abeba, le 31 janvier, où le roi avait été accueilli en guest-star, ce dernier a poursuivi son périple, se rendant...
(BBC 22/03/17)
Le Premier ministre du Maroc a entamé mardi des négociations avec les principales formations politiques pour former un nouveau gouvernement et sortir de cinq mois d'impasse. Saad-Eddine El Othmani a entamé mardi des consultations avec les principaux partis représentés au Parlement. Il s'est entretenu avec des responsables de l'Istiqlal, troisième force politique aujourd'hui fragilisé par des déclarations controversées de son patron Hamid Chabat. Le Premier ministre désigné a ensuite rencontré Aziz Akhannouch, devenu incontournable dans les négociations depuis qu'il a été porté au lendemain du scrutin d'octobre à la tête du Rassemblement national des indépendants (RNI), un parti libéral surtout composé de notables et de technocrates. M. El Othmani devait poursuivre ses consultations ce mardi avec les dirigeants du Parti...
(Médiapart 22/03/17)
Qu’arrive-t-il lorsqu’un pays d’Afrique du Nord, situé à mois de 14 kilomètres de l’Europe et la Chine travaillent ensemble ? Un méga projet stratégique « conçu pour le développement de l'Afrique en général et du Maroc en particulier, comme l’a affirmé, lundi dernier à Tanger, le PDG du Groupe BMCE Bank of Africa, Othman Benjelloun. Qu’arrive-t-il lorsqu’un pays d’Afrique du Nord, situé à mois de 14 kilomètres de l’Europe et la Chine travaillent ensemble ? Un méga projet stratégique « conçu pour le développement de l'Afrique en général et du Maroc en particulier, comme l’a affirmé, lundi dernier à Tanger, le PDG du Groupe BMCE Bank of Africa, Othman Benjelloun. De quoi s’agit-il au juste ? Une ville entière sur...
(Tout sur l'Algérie 22/03/17)
La Chine va investir dans la construction d’une cité intelligente dans l’extrême-nord du Maroc, selon plusieurs médias marocains. Hier lundi, un protocole d’accord a été signé dans la ville de Tanger en présence du roi Mohamed VI. Un investissement « énorme » Installé sur 2000 hectares, ce projet colossal, baptisé « Cité Mohammed VI Tanger Tech », fait suite à un mémorandum d’entente signé, en mai 2016 entre la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, le groupe Haite, et BMCE Bank, lors d’une visite du souverain alaouite en Chine, selon Telquel. Sa construction durera dix ans. L’objectif étant de créer une nouvelle ville intelligente internationale respectueuse de l’environnement, « intégrant l’habitabilité, l’industrie et la vitalité de l’innovation », poursuit le même média. Montant...
(Jeune Afrique 22/03/17)
Il y a parfois des fatwas qui passent inaperçues et c’est bien dommage. Non, il ne s’agit pas de ces décrets cocasses ou ubuesques qui font de leurs auteurs la risée de l’univers et, pour une fois, nous n’allons pas faire du mauvais esprit. Nous pourrions évoquer le cheikh Mohammad Saleh Al Munadjid, qui a interdit les bonshommes de neige (en Arabie saoudite !) comme contraires à l’islam mais non : aujourd’hui nous sommes sérieux. L’apostasie, c’est la mort Il s’agit de l’apostasie, c’est-à-dire du fait, pour un musulman, de changer de foi, de se faire chrétien par exemple, ou de devenir carrément athée ou agnostique. Quel châtiment mérite-t-il ? Vous pouvez poser la question autour de vous, la plupart des gens vous...
(TelQuel 22/03/17)
À quelques jours de l'ouverture du 28e Sommet arabe, le roi Abdallah de Jordanie est attendu au Maroc où il séjournera du 22 au 24 mars. Une visite officielle à l'invitation de Mohammed VI. Le roi Abdallah II de Jordanie, dont le pays accueillera le 28e Sommet arabe les 29 et 30 mars, est attendu au Maroc du 22 au 24 du mois. Il devrait avoir plusieurs entretiens avec le roi Mohammed VI. Selon le site d’information le360.ma,"le souverain hachémite arrive au Maroc pour inviter le roi Mohammed VI aux travaux" dudit Sommet, qui se tient la semaine prochaine donc. Mohammed VI avait déjà reçu une invitation officielle pour le sommet arabe lors de la visite au Maroc du vice-premier...
(Angola Press 22/03/17)
Luanda - Une délégation angolaise conduite par le ministre de l'Agriculture, Marcos Alexandre Nhunga, effectue une visite de travail au Royaume du Maroc, du 22 au 25 mars, afin de renforcer la coopération bilatérale dans le domaine de l'agriculture. Durant son séjour au Maroc, la délégation angolaise va analyser et discuter avec les autorités marocaines liées à l’agriculture et le Groupe marocain de Phosphates (OCP), des modalités pratiques pour la fourniture d’engrais composés, compte tenu de la mise en œuvre de la Stratégie pour l’augmentation de l'offre d'engrais en Angola. Ladite stratégie a été adoptée lors de la réunion du Conseil des ministres tenue le 23 février de cette année. Selon une note de presse délivrée à l'Angop, la délégation...
(Afrique sur 7 22/03/17)
Le Roi du Maroc, Mohammed VI vient de lancer un giga projet dénommé projet Tanger, du nom de la ville nouvelle qui sera créée au Maroc, par des industriels chinois, et qui pensent à baptiser la ville du nom de son Roi, « Cité Mohammed VI Tanger Tech« .Le Roi du Maroc, Mohammed VI a lancé hier lundi 20 mars 2017, le giga projet Tanger à son Palais Royal de Marchane. Il recevait le Groupe Industriel Chinois « HAITE« , avec à sa tête son président, M. Li Biao. Ce Groupe reconnu pour son professionnalisme en matière de réalisation de projet de grande envergure, a été choisi par le Roi Mohammed VI pour l’un de ses plus grands projets d’investissement...
(Agence Ecofin 22/03/17)
Selon les indicateurs préliminaires publiés par l’Office des changes du Maroc, le déficit de la balance commerciale du pays s’est aggravé de 21,7% à fin février 2017 pour s’établir à 26,71 milliards de dirhams (environ 2,6 milliards $), contre 21,95 milliards de dirhams (environ 2,2 milliards $) en 2016 à la même date. Soit une hausse de 4,7 milliards de dirhams (environ 471 millions $). Cette aggravation du déficit de la balance commerciale du Maroc résulte d’une augmentation des importations de 8,9% à 64,85 milliards de dirhams (environ 9,2 milliards $), bien plus importante que celle des exportations de +1,5% à 38,14 milliards de dirhams (environ 3,8 milliards $). Le taux de couverture des importations par les exportations se situant...
(Agence Ecofin 22/03/17)
Selon le quotidien marocain Assabah, l’on devra s’attendre à une candidature d’un trio euro-africain composé du Maroc, de la Côte d’Ivoire et de l’Espagne pour l’organisation de la Coupe de monde de football en 2026. Dans sa parution de ce mercredi 22 mars, Assabah révèle, en effet, que le Maroc, qui entamera bientôt des négociations avec l’Espagne pour l’organisation conjointe de la coupe du monde 2026. Quant au choix de la Côte d’Ivoire, le quotidien marocain assure qu’il intervient en remplacement du Portugal qui, sollicité un moment pour sa proximité avec le Maroc, au même titre que l’Espagne, semble ne pas être intéressé par la Coupe du monde du fait de la crise économique que traverse le pays. Par ailleurs,...
(La Nouvelle Tribune (ma) 22/03/17)
M.Mohammed Boussaid, Ministre de l’Economie et des Finances, a représenté le Maroc à la première édition de l’African Economic Platform (AEP) qui se tient à l’île Maurice du 20 au 22 mars 2017 conformément à l’Agenda 2063 de l’Union Africaine. Il était accompagné du Vice-Président de la CGEM représentant le secteur privé. Ce forum, qui a connu la participation de Chefs d’Etats, de Gouvernements et des ministres des finances et de commerce, a pour objectif de permettre aux décideurs politiques et économiques africains ainsi qu’au secteur privé de de débattre les priorités et les défis du développement au continent. La participation marocaine à cet évènement intervient suite au retour historique du Maroc au sein de l’Union africaine. Lors de cette...
(Jeune Afrique 22/03/17)
Spécialiste de l’agroalimentaire au sein du Boston Consulting Group (BCG) à Casablanca, Younes Zrikem a présenté à l'Africa CEO Forum, dont la 5e édition se tient à Genève lundi 20 et mardi 21 mars, sa vision des principales évolutions qui toucheront ce secteur crucial pour l'économie et la sécurité alimentaire africaine. Si les défis restent immenses, avec 200 millions de personnes sous alimentées sur le continent et des niveaux de rendements parmi les plus bas au monde — à environ 1,5 tonne par hectare —, d’importants progrès ont selon lui été réalisés ces dix dernières années. Mieux, des outils se développent chaque jour pour répondre aux besoins, tandis que les acteurs économiques ont saisi...
(Jeune Afrique 22/03/17)
Sarim Fassi-Fihri, le "Monsieur cinéma" du royaume, demande aux professionnels de se montrer plus actifs en matière de diffusion de films et au prochain gouvernement de ne pas oublier sa proposition de décret permettant la subvention de projets étrangers au Maroc. Le directeur du Centre cinématographique marocain (CCM) Sarim Fassi-Fihri semble soucieux. L’institution qu’il dirige a rendu la semaine dernière son bilan pour l’année 2016. Et ce dernier n’est pas des plus rassurants, à plusieurs chapitres. En 2016, 24 tournages pour des longs métrages étrangers ont eu lieu au Maroc. Quatre de plus qu’en 2015. Pourtant, le budget investi dans le pays par les productions a subi un net recul, passant de 143 729 452 dirhams à 138 619 328...
(Autre média 22/03/17)
À cet effet, le sélectionneur Mark Wotte a fait appel à 24 joueurs, dont une dizaine évoluant en Europe. La liste comprend également les joueurs du Moghreb Tétouan, malgré l’absence d’Anas Jebroun, contraint au forfait de dernière minute pour blessure, selon nos sources. À suivre particulièrement le rendement de Badr Gadarin, la jeune pépite du Wydad Casablanca, propulsé par Ammouta depuis sa venue sur le banc de touche du club casablancais. C’est le premier rassemblement des juniors depuis le mois de novembre et la double confrontation face au Portugal. Zakaria Nassik a laissé entrevoir de belles choses lors des derniers matchs du Kawkab, malgré les difficultés. Du côté des «Européens», on note la forte présence des joueurs évoluant en Italie,...

Pages