Samedi 16 Décembre 2017
(Agence Ecofin 06/12/17)
La firme de capital-investissement Africinvest, qui est basée en Tunisie et qui déploie ses opérations dans plusieurs pays d’Afrique, a annoncé récemment un premier closing à 137 millions d’euros, de son quatrième fonds d’investissement dédié à l’Afrique du nord (Maghreb Private Equity Fun IV). L’objectif est de franchir la barre des 150 millions d’euros d’ici la fin de l’année 2017. Le MPEF IV se déploiera sur une période de 10 ans, et cible principalement des petites et moyennes entreprises (PME) en Afrique du Nord (Algérie, Egypte, Maroc, Tunisie). Seront privilégiées, les structures bien implantées sur les marchés locaux et susceptibles d’étendre leurs activités au niveau régional, notamment dans le bassin méditerranéen. Les secteurs d’activités visés sont les technologies de l’information,...
(AFP 05/12/17)
Le leader du "Hirak", le mouvement de contestation dans le nord du Maroc, a été transporté d'urgence à l'hôpital mardi alors qu'il comparaissait devant la justice à Casablanca, a indiqué à l'AFP un de ses avocats. Nasser Zefzafi comparaissait mardi matin avec 53 co-accusés devant la cour d'appel de Casablanca quand il a dit "ressentir un malaise", a expliqué Me Abdessadek El Bouchtaoui. L'audience, consacrée à des questions de forme, a été interrompue à la demande du président de la cour.
(AFP 05/12/17)
Quatre hommes suspectés de recruter sur internet pour l'organisation Etat islamique (EI) ont été arrêtés mardi au Maroc et en Espagne dans le cadre d'une opération antiterroriste conjointe des deux pays, a-t-on indiqué de sources officielles. La police marocaine a mené une interpellation à Tanger, dans le nord du royaume, tandis que côté espagnol, trois suspects ont été arrêtés à Figueras et près de Gérone (nord-est) ainsi qu'à Parla, près de Madrid lors de cette opération qui a permis de "neutraliser une menace dangereuse", selon un communiqué de l'Intérieur espagnol. Tous sont soupçonnés d'"embrigadement de volontaires pour le jihad" dans les rangs de l'EI, de "propagande et glorification des crimes barbares" de ses combattants et d'"incitation à mener des opérations...
(APA 05/12/17)
APA-Rabat (Maroc) - Le Roi Mohammed VI, Chef d’état-major général des Forces Armées Royales, a reçu, ce lundi au palais royal de Rabat, le général de corps d’armée Bouchaib Arroub et le général de corps d’armée Hosni Benslimane ainsi que le général de division Mohamed Haramou. A cette occasion, le souverain a remercié les généraux Bouchaib Arroub et Hosni Benslimane pour les services rendus à la nation, indique un communiqué du Cabinet royal. Au cours de l’audience royale, Mohammed VI a nommé au titre de commandant de la gendarmerie royale le général de division Mohamed Haramou, actuel commandant du groupement d’escadrons d’honneur de la gendarmerie royale. « Les généraux Arroub et Benslimane ont effectué leurs carrières respectives, sous les commandements...
(AFP 05/12/17)
Trois migrants marocains, dont une femme, sont morts noyés et 40 autres ont été secourus après le naufrage d'une embarcation au large de Larache (nord), ont indiqué lundi les autorités marocaines. Ce naufrage intervient quelques jours après la découverte des corps de huit migrants subsahariens sur des plages proches de Tanger, noyés alors qu'ils tentaient de rejoindre illégalement l'Espagne en traversant la mer Méditerranée en bateau, selon la presse locale. Les personnes secourues au large de Larache ont été transférées à l'hôpital de la ville et une enquête a été ouverte pour "déterminer les circonstances d'organisation de cette opération d'immigration clandestine", selon un communiqué des autorités locales, relayé par l'agence officielle MAP. Des milliers de migrants, la plupart du temps...
(AFP 05/12/17)
Depuis près de quinze ans, ils étaient en froid. Les analystes prédisaient pourtant qu'ils auraient tout Intérêt à se rapprocher. Ce 29 novembre, le Maroc et l'Afrique du Sud se sont engagés sur cette voie. « Cordiale » : c’est le mot choisi par la plupart des rédactions et des communicants pour qualifier la rencontre qui s’est tenue à Abidjan entre Mohammed VI, le roi du Maroc, et Jacob Zuma, le président sud-africain, mercredi 29 novembre, en marge du sommet Union africaine-Union européenne. Cordiale, mais aussi inédite et forte en symboles. Depuis treize ans, les deux pays n’entretenaient plus que des relations diplomatiques réduites au strict minimum, et Pretoria était même apparu comme plutôt hostile au retour du Maroc dans...
(APA 05/12/17)
APA-Rabat (Maroc) - L’Union africaine de la mutualité (UAM) a renouvelé sa confiance pour le Maroc en la personne de Abdelmoula Abdelmoumni réelu pour un troisième mandat consécutif de quatre ans à la tête de cette instance panafricaine, lors de l’Assemblée générale de l’UAM tenue dimanche 3 décembre 2017 à Rabat. L’Assemblée générale a également désigné le Malien Babasa Djikine, premier vice-président de l’Union et le sénégalais Babacar Ngoum, deuxième vice-président, alors que l’Ivorienne Clarisse Mayo Mahi a conservé son poste de Secrétaire générale de l’UAM. Quant au Camerounais Tyoumoula Augustine, il a été nommé Secrétaire général adjoint. Pour leur part, le Burkinabé Sempro Victor, la Comorienne Fatima Momgui et le Marocain Abdelaziz Belfatmi ont été élus respectivement trésorier, trésorier...
(AFP 04/12/17)
Un jeune militant du mouvement de contestation sociale du Hirak a été condamné jeudi à cinq ans de prison ferme pour "apologie du terrorisme", rapportent les médias marocains. El Mortada Iamrachen, un activiste salafiste repenti, incarnait l'aile modérée du mouvement avec un discours pacifiste, moins intransigeant que d'autres figures du mouvement populaire né dans la région du Rif (nord) après la mort tragique d'un poissonnier en octobre 2016. "Vu la gravité des faits", la chambre criminelle chargée des affaires de terrorisme auprès de la Cour d'appel à Salé...
(Le Monde 04/12/17)
La mort de quinze femmes lors d’une distribution de nourriture témoigne de la persistance de la pauvreté dans le royaume, loin du dynamisme des grandes villes. En matière de montres, Abdelkabir Al-Hadidi est un imam qui a du goût. La sienne se laisse deviner sous les manches de sa djellaba beige finement brodée. Massive, noire et dorée, elle ne détonne pas avec ce que l’on sait de l’homme, prédicateur dans un quartier huppé de Casablanca. Un peu plus avec le décor : Sidi Boulaalam, commune rurale de quelque 8 000 habitants, perdue entre Essaouira et Marrakech, où l’on se déplace encore en carriole dans un paysage de rocaille à peine troublé par quelques chèvres et moutons. Assis devant le local...
(AFP 04/12/17)
« Le climat ici est très spécial. Rien ne pousse à part le kif! », plaisante Hassan, un quadragénaire rencontré dans un hôtel de la région de Ketama (nord), considérée comme « la Mecque de la production de haschich ». « C’est notre principale richesse », explique Hassan, qui porte au poignet une ostensible montre en or et reste discret sur la raison de ses fréquents allers-retours vers Casablanca. Attablée dans le bar de l’hôtel, Beatrix, une Allemande de 57 ans au look baba cool, roule un joint au vu de tout le monde. Celle qui se dit « habituée des lieux » explique être « tombée amoureuse » de la région pour « la qualité de son haschich et...
(Le Monde 04/12/17)
En s’arrimant au programme OBOR de Pékin, Rabat veut s’imposer comme plateforme du commerce trilatéral Chine-Europe-Afrique. En Chine, désormais, tout est « routes de la Soie ». Pour obtenir des financements, des investissements ou des aides, mieux vaut faire partie de cette liste très sélecte des pays membres de l’initiative OBOR, One Belt, One Road. « Une ceinture, une route », selon la terminologie officielle. « Tous les pays partenaires des routes de la soie ont accès aux investissements chinois. Si vous n’êtes pas signataire vous êtes exclus », nous explique Moulay Hafid Elalamy, le ministre marocain de l’industrie en marge du dernier Forum sino-africain pour les investissements organisé à Marrakech les 28 et 29 novembre. Après l’Egypte, l’Ethiopie, le...
(Le Point 04/12/17)
Le royaume se veut l'acteur clé du dossier abrasif de la migration. Après la politique et l'économie, Rabat pose un pont humanitaire et fraternel avec l'Afrique subsaharienne .Étape par étape, le roi du Maroc continue de dérouler sa stratégie africaine. Après avoir construit, depuis près de quinze ans, des infrastructures de toutes sortes (transports, banques, outils financiers…), afin que le royaume soit un incontournable hub nord-sud, il a réintégré cette année l'Union africaine. La coordination des affaires de l'immigration au sein de l'instance continentale lui a été attribuée. Un dossier qui n'a rien d'anodin en ces temps troublés où l'on fait mine de découvrir qu'on vend des subsahariens à la criée dans des enclaves libyennes. Crimes qui se perpétuent depuis...
(Jeune Afrique 04/12/17)
Suite à l'adhésion du Royaume à la Cedeao, l'avocat Olivier Wybo et le docteur en droit Ali Bennani, tous deux associés du cabinet Emergence Legal, plaident en faveur de l'harmonisation du droit des affaires. Dans le cadre de son adhésion en cours à la Cedeao, il se murmure que le Maroc envisagerait de devenir le 18e État membre de l’Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique (Ohada). L’intégration à la communauté économique ouest-africaine s’inscrit dans la volonté du royaume chérifien de donner toute sa place à la coopération Sud-Sud. Légitimement, la question se pose de savoir si le fait d’être membre de l’Ohada aiderait à la réalisation de cette stratégie et, le cas échéant, dans quelles conditions. L’Ohada,...
(Agence Ecofin 04/12/17)
A l’issue d’un appel d’offres international, FINACTU vient d’être retenu (octobre 2017) pour accompagner le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts dans la mise en place et le suivi d’une assurance paramétrique contre les conséquences de la sécheresse au niveau national. Cette mission vient compléter le track-record de FINACTU en matière de mise en place de solutions d’assurance agricole, en Afrique en général, et au Maroc plus particulièrement, où FINACTU a déjà accompagné le Ministère à deux reprises (2010 et 2015). Compte tenu de son positionnement géographique, le Maroc a toujours été assez fortement soumis aux aléas climatiques, notamment à la sécheresse. Si les grandes cultures (blé, orge, …) bénéficient d’une...
(Agence Ecofin 04/12/17)
Les filiales non marocaines de BMCE Bank of Africa ont généré 45% de son Revenu Net Part du Groupe (RNPG) pour les 9 premiers de l'année 2017, a-t-on appris de la communication financière de cette structure. Cela représente une contribution de 714,61 millions de Dirhams marocains (76,11 milions $), si on considère le RNPG de 1,58 milliard de Dirhams réalisé sur la période. Le management de BMCE bank semble se réjouir de cette performance qu'il présente comme une « confirmation de sa Pan-africanité ». Les détails de cette contribution africaine n'ont pas été donnés dans ce rapport. Mais on peut noter que sa principale branche dans la région est le groupe Bank of Africa, qui est y présent avec une...
(APA 04/12/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Maroc et la Tunisie ont hérité de groupes relevés pour la Coupe du monde 2018 (14 juin-15 juillet en Russie) à l’issue du tirage au sort effectué vendredi à Moscou, alors que l’Egypte, le Nigeria et le Sénégal s’en tirent bien avec des groupes abordables. De retour au Mondial après 20 ans d’absence, le Maroc est tombé sur du lourd en héritant de l’Espagne, du Portugal et de l’Iran dans le groupe B. Pour les « Lions de l’Atlas », il faudra surtout réussir l’exploit face aux Espagnols et aux Portugais pour prendre l’un des deux tickets pour les 8es de finale. Le sort n’a pas été non plus clément avec la Tunisie. Les « Aigles...
(APA 04/12/17)
APA-Rabat (Maroc) - Les journées d’études sur la gouvernance en Afrique ont démarré leurs travaux ce vendredi à Rabat sous le thème « Adoption des principes de la gouvernance dans le domaine de la mutualité en Afrique ». Initiées par l’Union Africaine de la Mutualité (UAM) en collaboration avec la Mutuelle Générale du Personnel des Administrations Publiques (MGPAP), ces journées s’inscrivent dans le cadre des efforts déployés par les organismes fondateurs de l’UAM en vue de tirer profit des expériences et des facteurs communs, de faire rapprocher les visions et de tenir un dialogue constructif et fructueux et contribuer ainsi à l’amélioration de la condition humaine en Afrique. Force est de constater que les mutuelles sont au coeur de l’action...
(Apa 04/12/17)
APA-Dakar (Sénégal) - La Confédération africaine de football (CAF) a décidé vendredi d'accorder une subvention financière de 500.000 dollars à chacune des cinq sélections africaines qualifiées pour la Coupe du monde 2018 (14 juin – 15 juillet) en Russie. « Il a été décidé que la CAF accordera une subvention financière de cinq cent mille dollars (500.000$) à chaque sélection africaine. Cet argent devra servir principalement à renforcer et améliorer l’encadrement technique de chaque équipe », indique l’instance continentale dans un communiqué parvenu à APA. En plus de cette enveloppe, la CAF fournira à chaque représentant africain un équipement « fieldwiz », un dispositif technologique permettant un meilleur suivi de la performance des joueurs. Cette décision a été prise par...
(Agence Ecofin 02/12/17)
Depuis hier, Casablanca accueille la deuxième édition de l’Africa Renewable Energy Forum. L’événement qui s’achève dans quelques heures, met l’accent, cette année, sur les solutions pratiques de financement des énergies propres. Consacré à la promotion de l’utilisation des énergies renouvelables en Afrique, ce forum accueille des délégations venues de plus d’une dizaine de pays africains (Gabon, Mali, Portugal, Ghana, Zimbabwe, Gambie, Liberia, Nigeria, Maurice, Mozambique, Afrique du Sud), ainsi que des fondations, des banques et des entreprises intervenant dans le secteur des énergies. Il est organisé par Energy Net, une entreprise londonienne opérant dans le domaine de l’énergie. La première édition du forum avait eu lieu du 02 au 06 novembre de l’année dernière, toujours au Maroc, à quelques jours...
(RFI 02/12/17)
A l’issue du tirage au sort qui s’est déroulé à Moscou le 1er décembre, le Maroc, qui n’a pas participé à un Mondial depuis 1998, a hérité de deux équipes de rang avec l’Espagne et le Portugal. Les Lions de l’Atlas débuteront leur tournoi face à l’Iran. Hervé Renard, le sélectionneur du Maroc, a donné son sentiment à RFI. De notre envoyé spécial à Moscou, La nuit était tombée sur Moscou, les illuminations de la place Rouge scintillaient. Pendant ce temps, Hervé Renard, sélectionneur des Lions de l‘Atlas, découvrait certainement avec fébrilité les futurs adversaires de sa première Coupe du Monde. Non loin de lui, Ronaldo et Pelé, invités de marque, restaient stoïques sur leur fauteuil dans la salle du...

Pages