Mercredi 25 Avril 2018
(Jeune Afrique 20/03/18)
Un courant qui se veut « réformateur » se positionne contre la réélection, en mai prochain, de l'actuel secrétaire général, Nabil Benabdellah. Ce dernier dénonce des manœuvres personnelles de ses opposants. À quelques semaines de son 10ème congrès national, prévu les 11 et 12 mai à Bouznika, le Parti du progrès et du socialisme (PPS, ancien parti communiste) est traversé par une petite fronde. Son nom: « Kadimoune »- en français, « on arrive »-, un groupe...
(Agence Ecofin 20/03/18)
Le groupe Cosumar (compagnie sucrière du Maroc), coté sur la bourse de Casablanca et qui spécialisée dans la production de sucre blanc, a indiqué dans son rapport d’activités de l’année 2017 avoir réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 8,33 milliards de dirhams marocains, soit une hausse de 5,9 %. Cette amélioration est à mettre à l’actif de bonnes ventes à l’export qui ont progressé de 29,2% sur une période d’un an. En effet, le groupe indique avoir vendu 421 000 tonnes de sucre blanc à l’étranger au 31 décembre 2017 contre 326 000 tonnes en 2016. Dans ce contexte le résultat net part du groupe (RNPG) a progressé de 5,9 % atteignant 988 millions de dirhams marocains. Le groupe justifie...
(Agence Ecofin 20/03/18)
Dans une lettre ouverte au Secrétaire général du Parlement européen intitulée « Accaparement de terres collectives et vol de biens publics au Maroc », le Syndicat national des petits paysans et professionnels forestiers dénonce les risques encourus par les populations de Tamtatoucht, au Sud-Est du Maroc, dans le cadre de la réalisation du projet de barrage touristique de Toudgha. « Ce projet, lancé par Aziz Akhannouch, chef et patron des terres et mers au Maroc, est destiné à enrichir ses amis spéculateurs fonciers par l’exploitation des terres collectives des tribus amazighs Ait Merghad, une population d’environ 50 000 habitants, et de la commune d’Ait Hani, à laquelle Tamtatoucht appartient, qui compte 18 000 habitants. C’est une autre façon d’occuper les...
(Jeune Afrique 20/03/18)
La biographie autorisée du Premier ministre de l’alternance, Abderrahmane El Youssoufi, est parue le 8 mars, date du 94e anniversaire de cette figure du mouvement national. JA décrypte les confidences de celui qui a successivement côtoyé Mohammed V, Hassan II et Mohammed VI. Ce 8 mars, Abderrahmane El Youssoufi a soufflé sa 94e bougie. Un anniversaire très particulier pour celui qui est déjà passé à la postérité comme le Premier ministre de l’alternance et la figure de proue de la transition entre Hassan II et Mohammed VI. Pour l’occasion, de nombreuses personnalités maghrébines et arabes se sont donné rendez-vous à Rabat pour lui rendre hommage, en marge de la présentation de sa biographie tant attendue. Intitulé Discussions autour de ce...
(Jeune Afrique 20/03/18)
L'ancien président français sera à Rabat ce mardi pour donner une conférence au Musée d'art moderne et contemporain. Une intervention que François Hollande fera de manière bénévole. François Hollande animera une rencontre sur « la culture comme ciment entre les peuples », le mardi 20 mars, au Musée Mohammed-VI d’art moderne et contemporain de Rabat. L’ex-chef de l’État français a été personnellement sollicité par Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées du Maroc, par ailleurs lobbyiste très actif du royaume, qui s’est rendu dans ses bureaux du 8e arrondissement de Paris. Hollande n’a pas souhaité être rémunéré pour son intervention. Lire sur: http://www.jeuneafrique.com/543564/politique/maroc-france-francois-holla...
(Jeune Afrique 20/03/18)
M’barek Bouderka, militant gauchiste de la première heure et compagnon de longue date de Abderrahmane El Youssoufi, a écrit la biographie du Premier ministre parue le 8 mars, dans laquelle il évoque certains secrets de la politique marocaine. « J’ai essayé de convaincre Si Abderrahmane d’écrire ses Mémoires avant même qu’il ne devienne Premier ministre », nous confie M’barek Bouderka. Le prête-plume d’El Youssoufi, natif de Tafraout, en 1948, est plus connu parmi ses camarades de gauche sous le pseudonyme d’Abbas. Il a été le fidèle compagnon de Mohamed Basri, avec lequel il était en Algérie en 1973 au lendemain de l’échec de la tentative de putsch contre le régime de Hassan II. C’est d’ailleurs à cette époque, lors d’une...
(Xinhua 20/03/18)
Vêtue de vêtements de travail gris-bleu, Najlae, 24 ans, a habilement ouvert le capot d'une berline Volkswagen et examiné attentivement le problème de la voiture. La jeune fille marocaine réparant la voiture est l'une des rares mécaniciennes automobiles du royaume chérifien en Afrique du Nord. "Changer un pneu au Maroc est facile, mais changer d'avis sur la place de la femme dans la société ne l'est pas", a dit Najlae à Xinhua samedi dernier dans un atelier de réparation automobile situé dans le centre-ville de Tétouan, au nord du Maroc. En effet, Najlae et sa jeune soeur Rajae travaillent dans ce petit garage qui appartient à l'un de leurs voisins et qui est le seul atelier de réparation à Tétouan...
(APA 20/03/18)
APA-Rabat (Maroc) - Le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani a procédé, lundi à Brasilia, à la remise de la sixième édition du Grand Prix Mondial Hassan II pour l’Eau, décernée à l’Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE), en la personne de son secrétaire général, M. Angel Gurria, rapporte la presse marocaine. La remise du Grand Prix Mondial Hassan II pour l'Eau s'est déroulée lors d'une cérémonie organisée à l'occasion de l'ouverture de la 8ème édition du Forum mondial de l'Eau, qui se tient jusqu'au 23 mars sous le thème "Partager l’eau". La consécration de l’OCDE constitue une sorte de reconnaissance pour tous ses efforts, notamment ses multiples actions et son engagement en faveur de la mise...
(AFP 19/03/18)
Onze hommes, âgés de 28 à 51 ans, comparaissent à partir de lundi devant un tribunal de Rennes (ouest) pour un trafic de cannabis entre la France et le Maroc entre 2013 et 2015. Les prévenus sont poursuivis devant un tribunal de Rennes pour trafic de stupéfiants, association de malfaiteurs et blanchiment d'argent. Le procès doit s'achever le 28 mars. Les faits qui leur sont reprochés remontent à décembre 2013, quand la police judiciaire de Nantes (ouest) prend connaissance d’un trafic de stupéfiants entre le Maroc et la France et met en place des écoutes téléphoniques visant plusieurs correspondants entre les deux pays.
(AFP 19/03/18)
Face à la contestation sociale qui agite l'ancienne ville minière de Jerada, dans le nord-est du Maroc, les autorités promettent d'y fermer tous les puits abandonnés avec un plan de reconversion pour les mineurs clandestins. "Il y a plus de 3.200 puits à Jerada, mais seulement 200 à 300 sont actifs. Les autres sont abandonnés et présentent un danger manifeste, ils seront tous fermés", a affirmé Abderrazzak El Gourji, secrétaire général de la préfecture de la région de l'Oriental dans un entretien avec l'AFP. Jerada, bastion de la lutte syndicale au Maroc, est le théâtre de manifestations pacifiques depuis la mort, en décembre dernier, de deux mineurs dans un puits abandonné...
(Jeune Afrique 19/03/18)
Dans son récent rapport au titre de l'article IV de ses statuts, le Fonds monétaire international souligne la bonne performance macroéconomique du Maroc, mais défend des réformes qui visent à rendre la croissance plus élevé et plus inclusive afin de réduire les tensions sociales. Publié le 12 mars, le dernier rapport du FMI sur le Maroc s’inscrit dans le cadre de l’article IV des statuts de l’organisation qui stipulent que le Fonds « exerce une ferme surveillance sur les politiques de change des États membres et adopte des principes spécifiques pour guider les États membres en ce qui concerne ces politiques ». Au terme des consultations qui se sont achevées en décembre 2017, le FMI estime ainsi que la croissance...
(Jeune Afrique 19/03/18)
Les journalistes français Éric Laurent et Catherine Graciet ne cessaient de récuser les enregistrements audio les incriminant... Depuis qu’ils ont été inculpés pour chantage sur le roi du Maroc, à qui ils auraient réclamé 3 millions d’euros en échange de la non-publication d’un livre très critique à son encontre, les journalistes français Éric Laurent et Catherine Graciet n’ont cessé de récuser les enregistrements audio les incriminant – réalisés à leur insu par un émissaire du Palais en août 2015. Mais, le 10 novembre 2017, la Cour de cassation française les a validés. « Maintenant que les recours sont épuisés, la juge d’instruction devra fixer une date pour confronter les inculpés à ces captations audio », affirme Me Ralph Boussier, qui...
(APA 19/03/18)
APA-Rabat (Maroc) - Plusieurs personnes ont trouvé la mort dans un accident de la route survenu ce samedi au point kilométrique 414 sur l'autoroute Agadir-Marrakech, au niveau de la commune d'Amskroud, selon un bilan provisoire. Deux camions roulant dans le même sens sont entrés en collision, ce qui a provoqué un incendie dans le chargement de l'un des véhicules et son déversement sur la voie, pour que les flammes atteignent deux voitures légères circulant dans le sens inverse, ce qui a causé la mort des six personnes brulées. Aussitôt alertés, les autorités locales et sécuritaires et les services de la protection civile en plus des services techniques spécialisés se sont rendus sur le lieu de l'accident pour éteindre le feu...
(AFP 19/03/18)
Le Maroc a annoncé samedi avoir présélectionné 12 villes-hôtes et 14 stades, pour 12 au final, dans son dossier de candidature pour l'organisation du Mondial-2026. "Les dés ne sont pas jetés (...), le Maroc a toutes ses chances", a affirmé le président du Comité marocain de candidature, Moulay Hafid Elalamy, au cours d'une conférence à Casablanca, alors que la candidature conjointe des Etats-Unis, du Canada et du Mexique est généralement donnée favorite. Les points forts de la candidature marocaine sont ses "fuseaux horaires" (GMT+0), qui permettront à "beaucoup de pays de suivre les matches en direct", la facilité pour les supporters de se rendre dans le royaume, avec "70 pays non soumis au régime de visa", et les faibles distances...
(La Tribune 19/03/18)
Le Maroc va allouer 15,8 milliards de dollars aux infrastructures s'il remporte le droit d'organiser la Coupe du monde de football, a annoncé samedi le comité d'organisation du pays. Le Royaume, en compétition avec une offre conjointe du Canada, du Mexique et des États-Unis, propose d'utiliser 14 stades ; privilégiant la rénovation des sites existants et l'ajout de la capacité temporaire à d'autres. Deux jours après le dépôt de son dossier technique auprès de la FIFA, le Comité de candidature du Maroc pour l'organisation de la Coupe du monde 2026, présidé par Moulay Hafid Elalamy, a livré le samedi 18 mars à la presse les principaux axes du dossier technique soumis. « Nous entamons aujourd'hui la deuxième étape de notre...
(Agence Ecofin 19/03/18)
Le groupement des annonceurs du Maroc (GAM) va lancer en avril, en collaboration avec Smart Studio, une plateforme digitale de production de contenu, une web TV dédiée au numérique en Afrique. Dénommée African Digital TV, la chaîne, dont la création a été évoquée lors du dernier African Digital Summit ayant eu lieu en février à Casablanca, diffusera dans un premier temps, quatre émissions hebdomadaires avant que ses programmes ne soient élargis. « L’idée est de proposer un espace de débat à l’écosystème qui s’intéresse au débat digital.», a expliqué Mostapha Mellouk de Smart Studio, dans des propos rapportés par Influencia. Les promoteurs de la nouvelle web TV sont convaincus de leur business model. « Il nous faut deux heures pour...
(AFP 17/03/18)
"Plutôt la mort que la soumission": empêchés de manifester dans une ville sous haute sécurité, les habitants de Jerada ont bravé par milliers l'interdit des autorités pour demander une "alternative économique" et la libération de militants récemment arrêtés. Un agrégat de constructions cubiques sans âme, dispersées dans un paysage rocailleux, accueille le visiteur à Jerada, ancienne ville minière sinistrée du nord-est du Maroc. Une poussière noire enveloppe l'imposant terril qui domine la ville, à quelques encablures d'une centrale thermo-électrique qui crache à longueur de journée sa fumée noire. Les rues sont dépeuplées, les commerces fermés et plusieurs dizaines de véhicules...
(Jeune Afrique 17/03/18)
Mohand Laenser, ténor politique et secrétaire général de Mouvement populaire (MP) depuis 1986, va passer le relais en septembre prochain. Au sein du parti, certains aiguisent d’ores et déjà leurs armes pour lui succéder. Après 32 ans passés à la tête du Mouvement populaire (MP), Mohand Laenser jette l’éponge. Le secrétaire général de ce parti, arrivé cinquième aux législatives de 2016, a annoncé son intention de ne pas briguer un nouveau mandat de secrétaire général lors du Congrès national du parti, prévu en septembre. « Ça y est, j’ai donné ce que j’avais à donner à ce parti. Il y a suffisamment de personnes pour prendre la relève. Je laisse le changement opérer », déclare-t-il ainsi à Jeune Afrique. Un...
(Le Point 17/03/18)
S'en prendre aux passeurs pour contenir l'immigration des Africains vers l'Europe. C'est pour concrétiser ce principe que se sont réunis, ce vendredi, des ministres africains et européens au Niger. Le ministre français de l'Intérieur, Gérard Collomb, a souligné peu avant la réunion l'importance de la « lutte contre ces réseaux » et a promu une coopération « en amont » de la traversée de la Méditerranée, « au plus près des pays d'origine et de transit des migrants ». Ses intentions ont été partagées par son homologue nigérien, Mohamed Bazoum, qui a pour sa part affirmé que « l'efficacité » de la lutte contre l'immigration clandestine pouvait être « significativement améliorée à travers une bonne coopération de sécurité, au niveau...
(Le Monde 17/03/18)
Smahane* lisse de sa petite main potelée le drap du bébé. Yassir* est né il y a quatorze jours. « Il ne devait pas exister », murmure la maman, qui ne quitte pas des yeux le nourrisson endormi. « Je voulais me tuer. Moi et l’être qui grandissait dans ce ventre. Pour le protéger », ajoute-t-elle d’une voix tremblante. Il y a quelques semaines, la Marocaine de 20 ans s’est retrouvée à la rue, enceinte de sept mois, prête à mettre fin à ses jours. « Par chance, j’ai croisé une femme qui m’a parlé du foyer de l’Insaf et je suis venue ici, en dernier recours. » Nichée dans un immeuble de Casablanca, l’Institution nationale de solidarité avec les...

Pages