Dimanche 25 Juin 2017
(Autre média 19/06/17)
En déplacement au Maroc, le chef d’État français Emmanuel Macron a assuré que le roi Mohammed VI était « préoccupé » par la situation dans le Rif, alors qu’un mouvement de contestation populaire bat son plein dans la région. Le roi du Maroc a ainsi déclaré devant la presse à Rabat, en compagnie d’Emmanuel Macron, que le Rif avait été l’un des principaux sujets des discussions entre les deux hommes, précisant que le chef d’État français effectuait dans le pays une visite « d’amitié et de travail ». Pour sa part, M.Macron a indiqué qu’il n’était pas à même de juger de la politique intérieure du Maroc, mais tout de même affirmé que le roi Mohammed VI considéraient ces manifestations...
(Yabiladi 19/06/17)
Al Hoceima, Imzouren, Ajdir, Bni Bouayech,…Partout, où nous nous sommes rendus dans la province d’Al Hoceima trois constantes : Primo, des chantiers de travaux publics lancés à la hâte. Deuxio, une omniprésence policière provocante. Tertio, une atteinte systématique et organisée au droit de manifestation pacifique. A Al Hoceima, nous avons observé une présence policière et sécuritaire , dont l’objectif affiché est de dissuader toute tentative de protestation. Sur la Place Mohammed V plus de 40 véhicules des forces de l’ordre stationnent en permanence en plein centre-ville. Au quartier populaire à Sidi Abed, la police ne laisse plus les habitants circuler librement dans leur ville. L’accès à ce quartier est désormais filtré, et se fait sur présentation de la CIN !...
(Afrik.com 19/06/17)
Représentant plus de 95% du tissu économique national marocain, les TPME (toute petite, petite, et moyenne entreprises) demeure le maillon faible de l’économie marocaine. Marginalisées et délaissées par les pouvoirs publics et le secteur bancaire dans les stratégies mises en place ces dernières années, les TPME sont aujourd’hui dans la ligne de mire des banques marocaines, qui leur promettent un meilleur accès au financement ainsi qu’un accompagnement convenable. C’est d’ailleurs le cas d’Attijariwafa Bank, qui vient de lancer un programme d’accompagnement de ces entreprises intitulé « Plan PME » et ayant pour but l’accompagnement personnalisé des PME marocaines, ce qui leur permettra de bénéficier de produits et services financiers innovants. Pourquoi donc ce revirement dans le positionnement des banques commerciales...
(Le Figaro 19/06/17)
Le ministre marocain de l'Éducation nationale, Mohamed Hassad, a annoncé lors d'un déplacement à Casablanca le 15 juin dernier, vouloir optimiser l'apprentissage de la langue française dans son pays. Sa réforme sera effective dès la rentrée prochaine. C'est officiel depuis le 15 juin dernier. L'apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire, au Maroc. C'est l'annonce qu'a faite le ministre de l'Éducation nationale marocain Mohamed Hassad, en déplacement à Casablanca, pour débattre avec les anciens étudiants de HEC Paris de l'avenir de l'enseignement dans son pays. «Nous avons pris du retard», déplore le ministre. Jusqu'à présent enseigné à partir de la troisième année du primaire, le français sera donc avancé: «Quand les enfants passeront en...
(MAP 19/06/17)
CONSÉCRATION - Le Maroc a remporté huit distinctions au 32e Salon international des inventions (INPEX), tenu du 13 au 15 juin derniers à Pittsburgh, aux Etats-Unis. 18 pays participaient au total au salon. Le royaume, seul pays arabe et africain à prendre part à l'INPEX, a remporté deux médailles d'or, quatre médailles de mérite et deux autres distinctions de la part de la Roumanie. Ces distinctions ont été décernées à des inventeurs marocains issus d'établissements d’enseignement supérieur relevant de l’Université Mohammed V de Rabat. La première médaille d'or marocaine a été remportée dans la catégorie "Télécommunications". Il s'agit d'une "Antenne reconfigurable 3G, 4G, 5G de la communication mobile et applications IoT", inventée par Dr Younes Karfa Bekali et professeur Mohamed...
(Libération (ma) 19/06/17)
Le Maroc a consolidé son positionnement en tant que leader en Afrique du Nord, en faisant partie du podium des pays les plus innovants sur le continent africain, après l’Afrique du Sud et l’Ile Maurice, selon l'édition 2017 de l'Indice mondial de l'innovation publiée récemment. D'après cet indice élaboré par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, l’Université Cornell et l’INSEAD (The Business School for the World), le Maroc est parmi les pays qui ont connu une performance soutenue durant les 7 dernières années, indique un communiqué de l'Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC). Classé 72ème parmi 127 économies évaluées, le Maroc a maintenu son positionnement de 2016, précise le communiqué, faisant savoir que le Royaume a amélioré...
(AFP 17/06/17)
Sept Marocains figurent probablement parmi les victimes de l'incendie de la tour Grenfell à Londres qui a fait au moins 30 morts et de nombreux disparus, a annoncé à Rabat le ministère marocain des Affaires étrangères. "Les services diplomatiques et consulaires du Maroc à Londres ont appris que sept ressortissants marocains seraient parmi les personnes décédées dans l'incendie", indique un communiqué du ministère publié tard vendredi. Ces services "procèderont, dès demain (samedi), en coordination avec les autorités britanniques, aux identifications de rigueur", ajoute le texte.
(AFP 17/06/17)
Le groupe public marocain OCP, géant mondial des phosphates, a dénoncé vendredi la décision de la justice sud-africaine de maintenir sous séquestre, en attendant un procès sur le fond, une cargaison de phosphates partie du Sahara occidental. L'Office chérifien des phosphates (OCP) "conteste la décision de renvoyer le dossier sur le fond, et le fait qu'une juridiction locale s'approprie un dossier qui n'a rien à voir avec l'Afrique du Sud", a déclaré à l'AFP le directeur juridique de l'OCP, Otmane Bennani Smires. L'Afrique du Sud avait arraisonné le 1er mai un cargo chargé de phosphates parti de Laâyoune, au Sahara occidental sous contrôle...
(AFP 17/06/17)
Au moins deux nouvelles personnes ont été arrêtées vendredi à Al-Hoceïma, épicentre de la contestation qui secoue depuis sept mois le nord du Maroc, a-t-on appris de sources concordantes. Un journaliste sur place a fait état de trois arrestations au cours de la journée, dont celle du directeur du site d'information RifPress, Mohammed Al Hilali. Une source au sein de l'exécutif local a confirmé à l'AFP deux arrestations. Plus d'une centaine de personnes ont été interpellées depuis fin mai à Al-Hoceïma, dans une vague d'arrestations visant le noyau dur d'un mouvement de contestation populaire réclamant depuis des mois le développement du Rif.
(Atlas Info.fr 17/06/17)
La Secrétaire d’Etat en charge du Développement durable, Mme Nezha El Ouafi a eu, vendredi soir à Libreville, un entretien avec la ministre gabonaise de l’Economie forestière, de la pêche et de l’environnement, chargée de la protection et de la gestion durable des écosystèmes, Mme Estelle Ondo, axé sur la consolidation et le renforcement de la coopération bilatérale en matière environnementale. A cette occasion, Mme El Ouafi a mis l’accent sur l’importance d’actualiser l’accord liant les deux pays dans le domaine environnemental et du développement durable, dans le but de lui conférer une identité africaine, en parfaite harmonie avec les autres départements en lien avec ce secteur (énergies, forêts et pêche maritime). Dans une déclaration à la MAP, la Secrétaire...
(Jeune Afrique 17/06/17)
Les deux premières dames ont inauguré leur nouvelle relation d'amitié à l'occasion d'une visite au musée de Rabat. Coulisses et indiscrétions. La visite d’Emmanuel Macron et de son épouse, Brigitte, au Maroc les 14 et 15 juin, avait aussi son moment « people ». Alors que son mari était en audience avec le roi, la première dame française en a profité pour faire une virée avec l’épouse du roi, la princesse Lalla Salma, au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat. Objectif : visiter l’exposition « face à Picasso » qui rencontre un succès remarquable depuis son lancement le 17 mai. Plus de 15 000 visiteurs sont déjà venus admirer une centaine d’œuvres du maître du XXe siècle,...
(AFP 16/06/17)
Attendu initialement début juillet, le verdict contre 25 Sahraouis accusés d'avoir assassiné onze membres des forces de l'ordre marocaines en 2010, sera prononcé ultérieurement en raison d'un nouveau report d'audience annoncé par la justice marocaine. Jeudi, à l'issue des plaidoiries de la défense, la Cour d'appel de Salé, près de Rabat, "a décidé de reporter au 11 juillet" la suite du procès, a indiqué à la presse le procureur Hassen Daki. Le verdict initialement prévu début juillet selon un avocat de la partie civile, sera donc repoussé.
(AFP 16/06/17)
Des affrontements ont opposé une partie de la nuit manifestants et policiers dans la ville d'Al-Hoceïma, où le mouvement de contestation populaire se durcit après une vague d'arrestations et de lourdes condamnations, a-t-on appris vendredi de sources concordantes. "Une centaine d'habitants étaient descendus (jeudi soir) sur une avenue de la ville pour manifester. Il y a eu une intervention musclée des forces de l'ordre", a indiqué un témoin, joint au téléphone par l'AFP. "Ils ont tapé les gens, les jeunes se sont dispersés dans les ruelles et ont commencé à caillasser, les policiers ont utilisé des grenades lacrymogènes", a raconté cette source. "Des femmes ont été violentées, des manifestants ont été blessés, (...) il y a eu des course-poursuites dans...
(AFP 16/06/17)
Un fonctionnaire de la police aux frontières française a été inculpé et écroué, soupçonné d'avoir fourni des documents confidentiels à un intermédiaire qui les aurait lui-même remis à un agent des services marocains, a-t-on appris jeudi de source proche de l'enquête. Selon les premiers éléments de l'enquête, dévoilés par les journaux Le Point et Libération, le capitaine de police qui travaillait à l'aéroport d'Orly, au sud de Paris, est soupçonné d'avoir transmis pendant plusieurs années des centaines de documents confidentiels, notamment des fiches S (comme Sureté de l'Etat), à un intermédiaire...
(AFP 16/06/17)
Un collectif d'ONG marocaines a demandé jeudi la "libération des détenus" d'Al-Hoceïma, ville du nord secouée par une contestation depuis sept mois, appelant à répondre aux revendications des manifestants qui dénoncent la marginalisation de leur région. "L'initiative civile pour le Rif", qui comprend des associations reconnues de défense des droits de l'Homme et des intellectuels, rendait public un rapport après une mission dans la région. "Pour entamer le dialogue, la libération des manifestants est une condition sine qua non, sinon les habitants d'Al-Hoceïma continueront à manifester", ont plaidé...
(AFP 16/06/17)
Le groupe français PSA (Peugeot, Citroën et DS) a précisé jeudi les contours de sa première usine marocaine, située à Kénitra près de Rabat, confirmant également ses ambitions en Afrique et Moyen-Orient. Au lendemain de la visite au Maroc du président français Emmanuel Macron, le patron de PSA Carlos Tavares a déclaré jeudi que cette unité de production entrera en service en 2019, affirmant ainsi "respecter le planning". Sa capacité initiale sera de 90.000 véhicules par an. Installée à Kénitra, au nord de Rabat, l'usine, avec une partie de production de moteurs dont les travaux ont été lancés ce jeudi, "sera à la pointe de la performance industrielle, avec un taux d'intégration locale (pièces fabriquées sur place) largement supérieur à...
(France 24 16/06/17)
Le Rif, dans le nord du Maroc, s'enlise dans un mouvement de contestation qui dure depuis le 29 mai, date de l'arrestation du leader du mouvement. Focus sur la gronde qui anime les esprits. Nichée entre deux montagnes rocailleuses, Al-Hoceïma est l’épicentre du mouvement de contestation du Rif, dans le nord du Maroc. Depuis l’arrestation du leader de la fronde Nasser Zefzafi, lundi 29 mai, les rapports se sont durcis entre police et manifestants. À l’origine de la colère : la mort d’un pêcheur, écrasé par un camion-benne alors qu’il tentait de sauver sa pêche confisquée par les autorités. Aujourd’hui, les habitants de cette zone déshéritée réclament la libération du chef contestataire, mais aussi du travail et un meilleur accès...
(La Croix 16/06/17)
Macron était mercredi 14 juin au Maroc. Il y a rencontré pour la première fois le roi Mohammed VI. Maître de conférences à Sciences-Po Lyon et spécialiste du Maghreb, Haoues Seniguer revient sur cette « visite personnelle » et les enjeux de la coopération France-Maroc. Emmanuel Macron s’est rendu au Maroc en « visite personnelle » plutôt que « officielle ». Pourquoi avoir choisi ce format particulier ? Haoues Seniguer : Le qualificatif de « visite privée » ou « visite personnelle » employé par Emmanuel Macron pour sa rencontre avec le roi du Maroc Mohammed VI, peut être une conséquence directe des mouvements de protestation ayant actuellement cours dans le pays, notamment dans la région du Rif. Le terme...
(AFP 16/06/17)
Une voiture a forcé vendredi un poste-frontière entre le Maroc et l'enclave espagnole de Melilla avec neuf migrants africains à bord, blessant légèrement deux agents des forces de l'ordre, a indiqué la préfecture. "Le véhicule, une voiture de marque Mercedes, est parvenu à entrer dans la ville à toute vitesse, avec une témérité absolue" à 7h30 (5h30 GMT), affirme la préfecture de la ville espagnole dans un communiqué. Les images d'une caméra de surveillance tweetées par le ministre de l'Intérieur Juan Ignacio Zoido montrent un agent fermant précipitamment les portes et étant projeté à terre quand la voiture passe en force. Neuf migrants originaires d'Afrique subsaharienne, dont une femme, se trouvaient dans la voiture-bélier. Quatre des neuf migrants étaient cachés...
(La Tribune 16/06/17)
Le groupe marocain Cimaf a investi au Tchad 23 milliards de Fcfa pour sortir de terre une cimenterie pouvant produire jusqu’à un million de tonnes de ciment par an. La nouvelle usine a été inaugurée ce lundi par le président tchadien Idriss Déby Itno qui voit à travers l’installation de cette industrie par des investisseurs marocains dans son pays, un modèle de coopération sud-sud à encourager. C'est une aubaine pour les consommateurs tchadiens et l'économie du pays qui traverse une mauvaise passe à cause de la chute vertigineuse des cours du pétrole. D'une capacité de production de 500.000 tonnes par an extensible à un million de tonnes dans les années à venir, l'usine va tout de suite employer 200 travailleurs...

Pages