Dimanche 25 Juin 2017
(AFP 20/06/17)
Des centaines de personnes ont manifesté dans la nuit de lundi à mardi dans la province d'Al-Hoceima pour réclamer la libération des détenus arrêtés dans cette région du nord du Maroc secouée par un mouvement de contestation, ont indiqué mardi des militants. Dans le même temps, dans la capitale Rabat, les forces de l'ordre ont empêché un rassemblement de quelques dizaines de protestataires qui manifestaient en solidarité avec le mouvement à Al-Hoceima, selon un correspondant de l'AFP sur place. Depuis près de huit mois, un mouvement de contestation nommé 'Hirak' secoue la ville d'Al-Hoceima, chef-lieu de la province du même nom, pour protester contre...
(AFP 20/06/17)
Au Maroc, près de 40% des élèves sont scolarisés dans des classes encombrées, alors que l'abandon scolaire y reste très élevé et le nombre d'enseignants insuffisant, selon un rapport rendu public par la Cour des comptes. La rentrée scolaire 2016/2017 a été marquée par "plusieurs insuffisances qui ont compromis les conditions normales de la scolarisation", a fustigé la Cour dans un référé d'une quinzaine de pages adressé au ministre marocain de l’Éducation.
(APA 20/06/17)
Le Maroc et la Tunisie ont signé, ce lundi à Rabat, 13 accords de coopération portant sur la promotion des ressources humaines et les échanges économiques bilatéraux. La signature de ces accords a eu lieu lors de la 19ème session de la Haute commission mixte de coopération économique présidée par le chef de gouvernement marocain Saâd-Eddine El Othmani et son homologue tunisien Youssef Chahed. Les deux parties ont regretté que le niveau de la coopération économique bilatérale soit en deçà des ambitions politiques, exprimant leur volonté de faire des relations maroco-tunisiennes un « modèle régional ».
(Réalités 20/06/17)
Dans le cadre d de la 19ème session de la haute commission mixte tuniso-marocaine plusieurs accords de coopération ont été signés par le Chef du gouvernement Youssef Chahed et son homologue marocain, Saadeddine Othmani. L’institut méditerranéen de formation aux métiers maritimes de Tunisie et l’Institut supérieur des études maritimes du Maroc ont signé un protocole d’entraide. D’autres conventions ont été signées par les deux parties, portant sur la protection des consommateurs, et la métrologie légale, scientifique et industrielle. Autre accord au programme : celui qui a été signé entre l’agence marocaine de développement et de l’investissement (AMDI) e tl’agence tunisienne de promotion des investissements étrangers. (FIPA). Plus encore : un mémorandum d’entente a été instauré entre le Centre marocain de...
(Autre média 20/06/17)
Le ministre angolais des Affaires étrangères, Georges Rebelo Pinto Chikoti et son homologue marocain, Nasser Bourita ont décidé ce lundi d’instaurer un dialogue fructueux concernant les relations bilatérales et notamment la question du Sahara. Les ministres marocain et angolais ont signé deux accords de coopération, l'un portant sur l'exonération des visas pour les diplomates et les officiels des deux pays et l'autre sur l'instauration de consultations régulières entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays sur des sujets liés à la coopération bilatérale, à l'Afrique et au monde. Répondant à une question de le360 sur le règlement du conflit du Sahara marocain, Georges Rebelo Pinto Chikoti a déclaré...
(MAP 20/06/17)
Le Maroc et l'Angola ont signé, lundi à Rabat, deux accords de coopération relatifs à la suppression de visas pour les passeports diplomatiques et aux consultations politiques. Les accords ont été signés par le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Nacer Bourita, et son homologue angolais, George Rebelo Pinto Chikoti, en visite dans le royaume.S’exprimant lors d’un point de presse, le chef de la diplomatie angolaise a qualifié de "progrès considérable" la signature de ces deux accords, notant que les deux pays "ont décidé de regarder vers l’avenir dans une perspective de coopération...
(Global Net 20/06/17)
La 19ème haute commission mixte tuniso-marocaine tenue sous la coprésidence du chef du gouvernement, Youssef Chahed, et de son homologue marocain, Saâd Eddine Othmani, à Rabat, s’est soldée par la signature d’une série de conventions, programmes exécutifs et protocoles de coopération portant sur la protection du consommateur, la métrologie scientifique, industrielle et juridique, le transport maritime, la formation professionnelle, l’emploi, la jeunesse, les affaires religieuses, l’exportation et l’investissement. Lors d’un point de presse conjoint, Chahed et Othmani ont appelé à redoubler d’efforts en vue de surmonter les difficultés douanières et commerciales, dans certains secteurs de coopération, empêchant l’évolution du volume des transactions commerciales, et ne permettant pas de bénéficier des potentialités importantes en termes d’investissements dans de nombreux secteurs. Les...
(Yabiladi 20/06/17)
Malgré une main tendue du Maroc, l’Angola n’a pas modéré son appui au Polisario. Avec le départ annoncé du vieux président, Dos Santos, le royaume peut espérer une nette amélioration de ses relations avec ce pays, tendues depuis les années de la guerre civile lorsque Rabat soutenait son grand rival Jonas Savimbi. Le chef de la diplomatie angolaise a effectué, hier, une visite à Rabat. Au siège du département des Affaires étrangères, Georges Rebelo Pinto Chikoti s'est entretenu avec Nasser Bourita. Ce déplacement au royaume intervient seulement quatre jours après la réunion à Luando entre le même Chikoti et le «ministre des Affaires étrangères» du Polisario, Mohamed Salem Ould Salek. Le responsable angolais avait alors réitéré le soutien de son...
(Jeune Afrique 20/06/17)
Le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed et son homologue marocain Saadeddine El Othmani ont signé une dizaine d'accords et se sont engagés à doubler leurs échanges commerciaux. La Libye, l'Union du Maghreb arabe et la crise dans le Golfe figuraient également au menu. Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, a achevé, ce lundi 19 juin, une visite officielle de deux jours au Maroc, sa première dans le royaume depuis sa nomination à la tête de l’exécutif de son pays (entre temps il avait assisté à la Cop22 en novembre à Marrakech). Il est venu co-présider la 19ème session de la Commission mixte maroco-tunisienne avec son homologue marocain, Saadeddine El Othmani. À l’issue des travaux de cette commission, les...
(TelQuel 20/06/17)
Neuf accords ont été signés ce lundi 19 juin entre les gouvernements marocains et tunisiens en marge de la visite du chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed. Objectif: doubler les échanges commerciaux entre le Maroc et la Tunisie d'ici 2020. Neuf protocoles et accords de coopération ont été signés ce lundi à Rabat, entre la Tunisie et le Maroc au terme de la 19e session de la Haute commission mixte tuniso-marocaine. Ces accords portent sur la jeunesse, la formation professionnelle, l’emploi, l’investissement, l’exportation, la protection du consommateur et la métrologie juridique, scientifique et industrielle.
(TelQuel 20/06/17)
Les deux pays ont signé un accord relatif à la coordination de leurs efforts politiques ce lundi 19 juin à Rabat. "Pour la première fois en l’espace de 20 ans, un ministre des Affaires étrangères angolais est reçu par le Maroc", se réjouissait Nasser Bourita, à l’issue de sa rencontre avec son homologue angolais Georges Chikoti ce lundi 19 juin à Rabat. La rencontre a été marquée par la signature d’un accord relatif à la concertation politique entre les deux pays. Cette rencontre, organisée à l’initiative du Maroc, se tient au lendemain de la rencontre de Georges Chikoti avec le ministre des Affaires étrangères de la RASD. Inimaginable il y a quelque temps, cet enchaînement est révélateur de la nouvelle...
(Le Figaro 20/06/17)
Le ministre marocain de l'Éducation nationale, Mohamed Hassad, a annoncé lors d'un déplacement à Casablanca le 15 juin dernier, vouloir optimiser l'apprentissage de la langue française dans son pays. Sa réforme sera effective dès la rentrée prochaine. C'est officiel depuis le 15 juin dernier. L'apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire, au Maroc. C'est l'annonce qu'a faite le ministre de l'Éducation nationale marocain Mohamed Hassad, en déplacement à Casablanca, pour débattre avec les anciens étudiants de HEC Paris de l'avenir de l'enseignement dans son pays. «Nous avons pris du retard», déplore le ministre. Jusqu'à présent enseigné à partir de la troisième année du primaire, le français sera donc avancé: «Quand les enfants passeront en...
(L'Economiste du Maroc 20/06/17)
- L’Economiste: Qu’est-ce qui a motivé le choix du Maroc et celui de Kénitra? - Carlos Tavares: Les avantages sont nombreux. Ces atouts sont d’abord liés au dynamisme exemplaire exprimé par le gouvernement et les responsables marocains. A cela s’ajoutent les forces naturelles du pays: la qualité de ses collaborateurs, sa compétitivité des coûts, sa volonté de progrès en matière de qualité ainsi que les infrastructures. Il faut aussi rappeler que le Maroc dispose d’une vraie vision de stratégie industrielle automobile, ce qui nous donne de la visibilité pour l’avenir, donc de la perspective pour nous développer et alimenter le marché africain. - 80% de la production destinée à l’export. Vous maintenez ce chiffre? - La part de l’export sera...
(Huffingtonpost 20/06/17)
HORAIRE - Le ministère de la Réforme de l’Administration et de la Fonction Publique a annoncé le changement de l’heure légale du Royaume (GMT). L’heure sera avancée de 60 minutes (GMT+1,) à partir de 2h00 du matin, le dimanche 2 juillet. À 2h00 du matin il sera donc 3h00 du matin. Ce retour à l'heure d'été se fait une semaine après la fin du ramadan. Lire la suite sur: http://www.huffpostmaghreb.com/2017/06/19/changement-heure-maroc_n_17207...
(AFP 19/06/17)
Le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed est arrivé dimanche après-midi à Rabat pour une visite de travail de deux jours au Maroc, a-t-on appris de source officielle. Au cours de son séjour, M. Chahed co-présidera la 19e session de la commission mixte maroco-tunisienne et aura plusieurs entretiens, notamment avec son homologue...
(African Manager 19/06/17)
Le Chef du Gouvernement, Youssef Chahed est arrivé, dimanche aprés-midi, à l’aéroport Rabat –Salé (Maroc) pour une visite de deux jours (18-19 juin 2017). Il a été accueilli, à son arrivée, par le premier ministre marocain Saâdeddine El Othmani. Accompagné du ministre de la Formation professionnelle et de l'emploi, du secrétaire d'Etat aux affaires étrangères, du secrétaire d'Etat au commerce, des conseillers du chef du gouvernement et du vice-président de l’UTICA, Chahed coprésidera, avec son homologue marocain, les travaux de la 19eme session de la Haute commission mixte tuniso-marocaine qui se tiendra les 18 et 19 juin courant à Rabat. La Haute commission mixte tuniso-marocaine sera précédée par la tenue de la 15e session de la commission de suivi et...
(Autre média 19/06/17)
Ce n’est pas hier que les manifestations du Rif ont commencé. Cela fait sept mois et demi que des «Manifs», plus ou moins pacifiques, se succèdent. D’abord, à Al Hoceïma, où elles sont devenues quotidiennes depuis l’arrestation de Zafzafi et de ses autres compagnons du «Hirak». Puis, dans les autres villes du Rif. Et, petit à petit, dans toutes les régions du Maroc… Avant la plus grande de toutes ces manifestations, la marche de Rabat du 11 juin dernier. Toutes se disent d’abord des manifestations ou marches de solidarité avec le Rif, mais les manifestants font aussi leurs les revendications exprimées. Ce n’est pas seulement pour le Rif, mais pour eux-mêmes qu’ils réclament justice sociale, dignité, moralisation de la gouvernance,...
(L'Expression (alg) 19/06/17)
L'Arabie saoudite qui n'a pas apprécié la position de Rabat dans la crise du Golfe a présenté le Sahara occidental comme un territoire distinct du royaume. Pas de réaction officielle pour le moment. Ce n'est pourtant pas dans les habitudes, les moeurs du pouvoir marocain de ne pas se boucher les oreilles lorsque l'on remet en cause la «marocanité du Sahara». Ce qui est automatiquement taxé d'atteinte à «l'intégrité territoriale» du royaume. C'est ce que vient de faire Riyadh. L'Arabie saoudite qui n'a pas apprécié la position de Rabat dans la crise du Golfe a présenté le Sahara occidental comme un territoire distinct du royaume. «Le Sahara occidental est situé au sud du Maroc. Sa superficie est de 266 kilomètres...
(Afrik.com 19/06/17)
De l’aveu même du président de la Cour des comptes et selon le dernier rapport de la commission parlementaire qui s’est penchée sur la question, la réforme paramétrique des régimes des retraites, validée par l’ancien gouvernement, est insuffisante au regard des dysfonctionnements structurels dont souffre le système en général et le régime des pensions civiles en particulier. Dès lors, il devient impératif d’adopter une nouvelle approche impliquant le passage d’un système centralisé par répartition, où l’Etat prélève des cotisations sur le salaire des actifs pour financer les pensions des « vieux inactifs », à un système décentralisé par capitalisation où chacun se prend en charge en épargnant pour financer sa propre retraite. Dans ce qui suit je me limiterai à...
(La Croix 19/06/17)
Alors que les arrestations se poursuivent à Al Hoceima, la ville au cœur de la contestation dans la région du Rif au nord du Maroc, un collectif d’intellectuels et de militants demande une intervention du roi pour arrêter la politique répressive et libérer tous les manifestants incarcérés. « Il faut absolument que les détenus du Rif soient libérés avant l’Aïd », implore le médecin Mohamed Nes Nash, porte-parole de « l’initiative civile pour le Rif », un collectif d’universitaires et de responsables d’organisations de défense des droits humains marocains créé il y a près de deux mois pour comprendre le « hirak » le mouvement de contestation qui secoue la région du Rif dans le nord du Maroc depuis près...

Pages