| Africatime
Mercredi 29 Mars 2017
(TelQuel 27/03/17)
L’ambassade du Maroc en France a annoncé le 25 mars qu'elle va contribuer à trouver des solutions au sujet des adolescents marocains « toxicomanes » et « refusant toutes prises en charge ». Ils trainent au 18e arrondissement de Paris depuis des semaines. La presse française parle d’un « phénomène inédit à Paris », des adolescents marocains « isolés » et « toxicomanes » qui errent au 18e arrondissement de Paris depuis des semaines en refusant « toute prise en charge ». Face au désarroi des autorités françaises, l’ambassade du Maroc en France a exprimé, le 25 mars via un communiqué relayé par la MAP, « sa disposition à contribuer au traitement de la situation sociale d'enfants de la rue...
(Le Point 27/03/17)
Jusqu'au 6 avril, l'Institut du monde arabe donne à voir une merveille : l'exposition "Splendeurs de l'écriture au Maroc, manuscrits rares et inédits". Invité d’honneur du Salon du livre, le Maroc a choisi, sous l’impulsion du roi Mohammed VI, de montrer des chefs-d’œuvre de l’art du livre du royaume chérifien à l’Institut du monde arabe. Et c’est à Bahija Simou, directrice des Archives royales, qu’est revenu le redoutable honneur de concevoir cette exposition qui a été inaugurée par la princesse Lalla Meryem, sœur de Sa Majesté le roi Mohammed VI, et le président français, François Hollande, en présence de Jack Lang, président de l’Institut du monde arabe, et de l’ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa. Une exposition à haute...
(Le Point 27/03/17)
TRIBUNE. Les manuscrits rares et inédits du Maroc exposés à l'Institut du monde arabe témoignent d'échanges fructueux et anciens en train de se réveiller. Le Maroc, de par sa situation à l'extrême nord du continent africain, a joué et joue encore le rôle d'un pont entre l'Europe et l'Afrique. En remontant à l'époque médiévale, nous voyons ce pays occuper le rôle de médiateur commercial entre l'Afrique subsaharienne et l'Occident latin, à une époque où l'activité économique se concentrait sur la rive sud du bassin méditerranéen. Des routes commerciales L'accroissement des échanges avec le Soudan occidental (Afrique de l'Ouest) favorisa l'apparition tout au long des itinéraires commerciaux d'un réseau de cités telles qu'Aoudaghost, Tombouctou, Sidjilmasa, Aghmat, Marrakech, Salé, Fès, Sebta, Cordoue...
(Agence Ecofin 27/03/17)
Selon Garry Kasparov, ex-champion du monde d’échecs, l’apprentissage de ce jeu permet « d’apprendre à analyser les informations, à prendre des décisions, à gagner en confiance ». C’est pourquoi la Kasparov Chess Foundation milite pour introduire les échecs dans les programmes scolaires du monde entier, et particulièrement en Afrique : « Le talent est partout, ce n'est qu'une question d'opportunité. Et dans les secteurs déshérités de toutes les sociétés, c'est là qu'on trouve le plus d'appétit et de passion pour le succès, les gens sont prêts à travailler plus dur pour cela. Je m'attends à la même passion en Afrique » a-t-il déclaré à l’AFP. Pour M. Kasparov, le jeu d’échecs est « un outil efficace et particulièrement peu coûteux...
(AFP 26/03/17)
Après plus de cinq mois de blocage, les négociations pour la formation de la future majorité au Maroc ont finalement abouti et le nouveau gouvernement, composé de six partis, devrait être formé très rapidement, a annoncé samedi soir le Premier ministre islamiste, Saad-Eddine El Othmani. Numéro deux du Parti justice et développement (PJD, islamiste) qui avait remporté les législatives d'octobre, M. El Othmani, avait été nommé mi-mars par le roi Mohammed VI, après le limogeage du Premier ministre Abdelilah Benkirane, également patron du PJD.
(AFP 25/03/17)
La police marocaine a annoncé vendredi l'arrestation des auteurs présumés de l'assassinat d'un député le 7 mars à Casablanca. "Les efforts des services de sécurité ont permis l'identification et l'arrestation des présumés impliqués dans cet acte criminel, ainsi que la saisie de la voiture qui a servi lors du crime", a indiqué le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ). Les perquisitions "ont permis la saisie d’un fusil de chasse et de cartouches similaires à celles utilisées pour commettre l'homicide", a ajouté le BCIJ, qui ne précise pas le nombre des personnes interpellées et ne donne aucune indication sur leur identité ou leur motivation. Ces arrestations ont été menées "grâce à la collecte de données techniques et à leur analyse", ainsi qu'à...
(APA 25/03/17)
Les services sécuritaires marocains ont annoncé vendredi l’arrestation des présumés impliqués dans l’assassinat du parlementaire Abdellatif Merdas, le 7 mars courant devant son domicile à Casablanca. Les efforts des services de sécurité déployés ont permis l’identification et l’arrestation des présumés impliqués dans cet acte criminel, ainsi que la saisie de la voiture qui a servi lors de ce crime, indique un communiqué du Bureau Central des Investigations Judiciaires (BCIJ). La même source ajoute que les perquisitions effectuées dans les domiciles des mis en cause ont permis la saisie d’un fusil de chasse...
(Le Monde 25/03/17)
Neuf compagnies du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord sont concernées par les mesures américaines et britanniques. Mardi 21 mars, l’aéroport de Casablanca et la compagnie nationale Royal Air Maroc se sont retrouvés, à leur grande surprise, sur la liste des pays visés par une restriction américaine sur les ordinateurs portables et les tablettes en cabine. Au total, neuf compagnies du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord sont concernées par l’interdiction américaine. La compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) a confirmé les nouvelles mesures pour ses clients à destination des Etats-Unis dans un communiqué publié mardi soir. Tous les appareils électroniques, autres que les smartphones et les appareils médicaux, sont concernés par l’interdiction, qui entre en vigueur samedi 25 mars : ordinateurs,...
(Jeune Afrique 25/03/17)
Pour l'avocat français qui assiste aux audiences en tant qu'observateur, les actes pour lesquels les 25 sahraouis sont jugés sont purement criminels. Il dénonce des manœuvres politiciennes de la part de ces derniers, dans un procès qu'il qualifie d'équitable. La Cour d’appel de Salé poursuit, ce lundi 27 mars, les interrogatoires des vingt cinq prévenus sahraouis poursuivis dans le cadre du procès de Gdeim Izik. Ils sont accusés d’avoir tué onze membres des forces de l’ordre marocaines en novembre 2010, près de la ville de Laâyoune. Un procès tendu, où les avocats des accusés dénoncent le contexte hostile dans lequel leurs clients sont jugés. Pour prouver leur transparence, les autorités marocaines ont autorisé les observateurs internationaux à y assister. Dans...
(APA 25/03/17)
Le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, s’est entertenu, ce vendredi à Casablanca, avec l'ancien ministre éthiopien des Affaires Etrangères, Tedros Adhanom Ghebreyesus, candidat au poste de directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Les deux parties ont examiné lors de cette entrevue les mécanismes de coopération et de partenariat susceptibles de booster les échanges entre les deux pays et exploré de nouveaux horizons dans les domaines du commerce et des investissements. Au terme de cette rencontre, Ghebreyesus a souligné que « les entretiens ont porté sur les opportunités à exploiter afin de développer...
(RFI 25/03/17)
100% féminin, respectueux de l’environnement et solidaire. C’est un rallye automobile pas comme les autres qui traverse depuis une semaine et jusqu’au premier avril quelque 1 300 kms de désert marocain : le 27e Rallye des Gazelles. Avant le départ, j'ai pu rencontrer la fondatrice et organisatrice de ce rallye automobile, Dominique Serra. Il s'agit du seul rallye au monde a s'être vu décerner la certification 14001 qui garantit que l'événement intègre systématiquement le respect de l'environnement dans toutes les actions menées lors de la course. Le Rallye des gazelles organise également une caravane médicale qui permet de soigner 8000 personnes le temps de la course. L'association caritative Coeur de Gazelles poursuit l'action médicale et solidaire tout au long de...
(L'Equipe 25/03/17)
Le Maroc a bien digéré son élimination en quarts de la CAN et a battu le Burkina Faso (2-0). Belhanda, ici avec le Maroc en 2013, a adressé une passe décisive face au Burkina Faso. (L'Equipe). Eliminé en quarts de finale de la CAN par l'Égypte, le Maroc a bien réagi en amical contre le Burkina Faso (2-0). L'ex-Caennais Fayçal Fajr a ouvert le score d'une frappe somptueuse dans la lucarne adverse. Trouvé par le Niçois Belhanda, Bouhaddouz a creusé l'écart.
(AFP 24/03/17)
Un Marocain visé par un mandat d'arrêt européen a été interpellé en Allemagne et remis jeudi aux autorités portugaises, qui le soupçonnent d'appartenir au groupe Etat islamique (EI), ont annoncé le ministère public et la police judiciaire. Le suspect a été placé en détention provisoire après avoir été soumis à un interrogatoire judiciaire dans le cadre d'une enquête pour "adhésion et soutien à une organisation terroriste internationale (Daesh - ISIS)", les acronymes arabe et anglais pour désigner l'EI. Il a également été mis en examen pour "recrutement et financement du terrorisme", a indiqué le parquet général dans un communiqué. Cet homme de 63 ans, qui a résidé dans la région d'Aveiro (nord), est l'un des deux suspects visés par une...
(AFP 24/03/17)
Le roi Abdallah II de Jordanie effectue une visite officielle au Maroc, à une semaine du 28e sommet de la Ligue arabe qui se tiendra fin mars à Amman. Arrivé mercredi soir à Rabat, Abdallah II a été reçu avec tous les honneurs par le roi Mohammed VI. Les deux chefs d'Etat ont inauguré jeudi "L'Afrique en capitale", une manifestation culturelle qui débutera le 28 mars et ambitionne de faire de Rabat pendant un mois la "capitale" artistique du continent africain, selon ses promoteurs. Cette visite devait permettre de renforcer "la coopération économique entre les deux pays" et aux deux dirigeants de parler de "la situation dans le monde arabe", selon la presse marocaine. Le Maroc et la Jordanie sont...
(Jeune Afrique 24/03/17)
Au sein de l’USFP, une commission travaille en toute confidentialité sur un rapport qu’elle destine à Mohammed VI. Les activités de certaines associations caritatives, financées de l’étranger, dans des bastions du Parti de la justice et du développement (PJD) y seront détaillées – activités qui valent au parti de la lampe les faveurs des électeurs. Selon des sources proches de la formation socialiste, il s’agit d’attirer l’attention sur la nécessaire séparation du champ religieux et du champ politique. Mais l’Union socialiste des forces populaires (USFP) ne compte pas dégainer de sitôt. Le parti de la rose a en effet plus de chances que jamais d’intégrer la future majorité, maintenant qu’Abdelilah Benkirane, qui s’y opposait catégoriquement, n’est plus chargé de constituer...
(Le Monde 24/03/17)
La route espagnole des migrants a connu un regain d’activités depuis le début de l’année. A Ceuta, l’Espagne compte sur le Maroc pour contrôler une frontière fragile et très convoitée. Le calme est revenu à Ceuta. Les 17 et 20 février, plus de 800 migrants subsahariens avaient franchi les grillages de la ville espagnole enclavée au nord du Maroc. Depuis, sur la route qui y mène depuis l’aéroport de Tanger, situé à 70 kilomètres, les automobilistes doivent franchir trois barrages de gendarmerie, et croisent une trentaine de fourgons de police ainsi que de nombreux gardes ruraux qui sillonnent deux par deux la forêt qui surplombe l’enclave. Sans ce déploiement des forces de sécurité marocaines, la frontière de Ceuta, comme celle...
(APA 24/03/17)
Le Roi Mohammed VI, et son hôte le Roi Abdallah II de Jordanie, en visite au Maroc, ont inauguré, jeudi au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain à Rabat, la manifestation culturelle et artistique « L’Afrique en Capitale ». Initiée par la Fondation Nationale des Musées en collaboration avec plusieurs opérateurs culturels et institutionnels du royaume, cette manifestation célèbre l’Art africain en mettant en lumière son dynamisme et la variété de ses modes d’expression.
(Jeune Afrique 24/03/17)
Plus que jamais déchiré à cause de Hamid Chabat, le parti historique se prépare à tenir son congrès fin mars. Un rendez-vous où se jouera l'avenir des grandes familles qui tiennent le parti d'une main de fer depuis sa création. L’Istiqlal a longtemps été surnommé le « parti des Fassis ». Et pour cause. Les grandes familles issues de l’élite urbaine de la ville de Fès règnent depuis toujours sur ce parti marocain – le plus vieux, dit-on souvent – conservateur et nationaliste, emblématique de la lutte pour l’indépendance mais aussi d’une vie politique remise aux mains d’une portion congrue de la population, un parti de notables qui dirigent en famille. Le choix pour la direction du parti né en...
(RFI 24/03/17)
Principaux investisseurs du royaume, les sociétés d’État souffrent encore de carences organisationnelles et réglementaires. Les pouvoirs publics travaillent sur un dispositif visant à les rendre plus performantes. Hétéroclite, ample, mais surtout peu rentable… Ainsi se présente la configuration du porte­feuille public de l’État marocain. Cette galaxie d’entreprises et d’établissements publics (EEP) regroupe 44 sociétés à participation directe et 462 filiales, des entités pour la plupart structurellement déficitaires. Une poignée seulement de ces EEP assure la performance du portefeuille : les trois plus grandes réalisent 50 % du chiffre d’affaires ; et le groupe OCP, à lui seul, concentre la moitié des bénéfices des sociétés étatiques. Absence de politique prédéfinie Pour doper la rentabilité de ce secteur, les pouvoirs publics travaillent d’arrache-pied à...
(AFP 24/03/17)
Un rouleau de la Torah du IXe siècle, un Évangile du XIIe siècle et un Coran de la fin du VIIIe siècle se côtoient à l'entrée de l'exposition de livres et manuscrits rares "Splendeurs de l'écriture au Maroc" ouverte ce jeudi à l'Institut du monde Arabe (IMA) à Paris. Le Maroc, invité d'honneur du 17e salon du livre qui démarre vendredi à Paris, propose en tout une sélection de 35 manuscrits rares. Le rouleau de la Torah du IXe siècle, rédigé en hébreu, long de 20 mètres, conservé au Musée national du royaume du Maroc à Rabat, est montré pour la première fois hors de son pays. "La Constitution marocaine de 2011 reconnait l’influence du judaïsme sur notre culture", rappelle...

Pages