Dimanche 17 Décembre 2017
(Jeune Afrique 14/12/17)
On en sait désormais un peu plus sur les deux entretiens surprise que Mohammed VI a eus le 29 novembre à Abidjan avec les présidents sud-africain, Jacob Zuma, et angolais, João Lourenço, dont les pays ont tous deux reconnu la RASD. Préparée depuis deux mois, la rencontre M6-Zuma a duré une heure, dont une bonne partie en tête à tête (et en anglais). Moins « idéologue » que son prédécesseur Thabo Mbeki, qui avait pesé de tout son poids pour que Pretoria reconnaisse l’entité sahraouie, Zuma a écouté le roi exposer – « avec vigueur », a-t-il confié – la position marocaine, avant de concéder qu’il n’était « pas au courant » de tous les éléments du dossier. Les deux...
(Jeune Afrique 13/12/17)
Ex-ministre délégué au Budget, député-maire de Fès, président du groupe parlementaire du parti et tout récemment porté à la tête de son Conseil national… L’étoile de Driss El Azami El Idrissi est à son firmament. Qui est-il ? D’où vient-il ? Il est parvenu à récolter 912 voix, soit à peine 94 de moins que son concurrent. Dimanche 10 décembre, Driss El Azami El Idrissi, était à deux doigts de décrocher la chefferie du Parti justice et développement (PJD) face à Saadeddine El Othmani, mais il a hérité d’un poste tout aussi influent, celui de président du Conseil national, le Parlement de la formation islamiste. Là où se prennent toutes les décisions stratégiques. Au lendemain du limogeage d’Abdelilah Benkirane de...
(APA 13/12/17)
APA-Rabat (Maroc) - Le Maroc s'est engagé à investir 40 milliards de dollars à l'horizon 2030 pour développer le secteur énergétique, a fait savoir, mardi à Rabat, le ministre de l'Energie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah. « Les investissements dans le secteur énergétique évalués à 40 milliards de dollars d’ici 2030 », a affirmé le ministre lors de la séance des questions orales à la Chambre des Conseillers. Le Royaume a réussi, grâce à une stratégie ambitieuse, à transformer ses défis en véritables opportunités d'investissement, à travers son engagement dans des projets visant le développement du secteur énergétique d'une valeur de 40 milliards de dollars à l'horizon 2030, dont 75% est consacré aux énergies renouvelables. La transition...
(Jeune Afrique 13/12/17)
Mohammed VI a paraphé lundi 11 décembre 26 conventions de partenariats, notamment avec les groupes français Renault et PSA Peugeot Citroën, en vue de l'implantation d'autant d'usines de sous-traitants. Une cérémonie de signature a été organisée lundi 11 décembre au palais royal de Casablanca afin d’officialiser la série de conventions d’investissements entre le Maroc et des constructeurs automobiles, au premier rang desquels les français Renault et PSA Peugeot Citroën, et des équipementiers, pour l’implantation de 26 usines de sous-traitants automobiles, représentant 1,23 milliard d’euros d’investissements. Parmi ces accords, treize concernent PSA et six sont conclus avec Renault, dans le but de développer leur « écosystème » au sein du royaume. À noter, aussi, les deux conventions passées avec l’équipementier français...
(APA 13/12/17)
APA-Rabat (Maroc) - Le Maroc tient ce que son adhésion à la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) se fasse de manière « progressive et graduelle », a indique, lundi à Rabat, la Secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mounia Boucetta. Répondant à une question orale sur les mesures prises par le gouvernement pour mettre en œuvre l’adhésion du Maroc à la CEDEAO, Mme Boucetta a souligné que trois phases d’ordres politique, juridique et technique ont été retenues pour la concrétisation de cette décision. Ainsi, la première phase d’ordre politique a été accomplie avec succès après l’accord de principe des chefs d'État et de gouvernement des pays membres à la...
(Le Point 13/12/17)
Après le textile, doublé par l'automobile et l'aviation, le Maroc s'affiche comme une terre d'accueil pour les industriels du monde entier. Dernier exemple en date, avec la venue prochainement d'un champion du made in China, le groupe « Build Your Dreams » (BYD) Auto Industry qui va installer une unité de production de voitures électriques près de Tanger dans le nord. Le royaume vient de confirmer la signature d'un protocole d'accord, au palais royal de Casablanca (ouest) en présence du roi Mohammed VI et du PDG de BYD, le milliardaire chinois Wang Chuanfu. Après les groupes français Renault et Peugeot, BYD (« Build Your Dreams ») est le troisième constructeur automobile à installer ses usines dans le royaume chérifien. Tout...
(Agence Ecofin 13/12/17)
La Fondation américaine Bill & Melinda Gates, allouera entre 2018 et 2020, une enveloppe de 300 millions $ au profit de la recherche agricole dans les pays d’Afrique et d’Asie de l’Est, fragilisés par les effets du changement climatique. C’est ce qu’a annoncé l’institution hier, en marge du « One Planet Summit » qui s’est tenu à Paris à l’initiative du président français Emmanuel Macron. Concrètement, il s’agira pour l’organisation de soutenir l’adoption d’outils et de technologies permettant aux agriculteurs les plus pauvres d’adapter leurs activités à la hausse des températures, aux phénomènes climatiques extrêmes (sécheresse et inondation), et à la baisse de la fertilité des sols. Dans le cadre de cette stratégie, le montant sera consacré au développement d’actions...
(Le Point 13/12/17)
Ils sont un peu plus de 6 000 combattants africains à avoir servi dans les rangs du groupe djihadiste l'État islamique (EI) en Irak et en Syrie et ils pourraient revenir dans leurs pays respectifs sur le continent très prochainement. Des possibilités de retour qui ne rassurent pas du tout. Comme en Europe, les autorités ne sont pas vraiment préparées à cette éventualité. Smail Chergui, le commissaire de l'Union africaine pour la paix et la sécurité, a appelé, lors d'une rencontre sur la lutte contre le terrorisme, ce 10 décembre à Oran, en Algérie, les pays africains à se préparer « fermement » à la gestion de ces retours. La genèse d'un casse-tête Pour rappel, l'EI a profité du conflit...
(AFP 12/12/17)
Le Maroc a signé lundi à Casablanca une série de conventions d'investissement avec des constructeurs automobiles français pour le développement d'un tissu d'équipementiers automobiles représentant plus d'un milliard d'euros d'investissements. Ces conventions portent sur l'implantation de 26 usines de sous-traitants, principalement pour le compte des groupes français Renault et PSA Peugeot Citroën, pour des investissements d'"1,23 milliard d'euros" et la création de "11.568 emplois directs", a annoncé le ministre marocain de l'Industrie, Moulay Hafid Elalamy, à Casablanca (ouest).
(APA 12/12/17)
APA-Casablanca (Maroc) - Le Roi Mohammed VI a présidé, lundi à Casablanca, la cérémonie de lancement de 26 investissements industriels dans le secteur de l’automobile, d’un montant global de près de 1,5 milliard de dollars (13,78 milliards DH). Ces nouveaux investissements attestent du positionnement affirmé du secteur industriel du Royaume sur des activités à haute valeur ajoutée, ainsi que de la confiance d’opérateurs internationaux de renom dans le programme industriel national. Ils témoignent aussi du changement de dimension industrielle à l’œuvre au Maroc qui migre ostensiblement vers un modèle économique solide confortant sa marche vers le concert des nations émergentes. Selon le ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, 26 usines automobiles seront...
(Jeune Afrique 12/12/17)
Avant de s'envoler à Paris pour assister au sommet mondial sur le climat, le roi du Maroc a ordonné de nouvelles sanctions qui ont touché des agents du très influent ministère de l'Intérieur. Le motif avancé reste le même : la reddition des comptes. Un communiqué royal aux allures de couperet est à nouveau tombé ce lundi 11 décembre. Il annonce que le roi Mohammed VI a ordonné de nouvelles sanctions à l’égard de 180 fonctionnaires du ministère de l’Intérieur de différents grades. Un wali et six gouverneurs ont été suspendus de leurs fonctions et seront traduits devant les conseils disciplinaires compétents. La même sanction a été prononcée à l’égard de 86 agents d’autorité ayant différents statuts administratifs (caids, pachas,...
(APA 12/12/17)
APA-Rabat (Maroc) - Le Roi Mohammed VI a présidé, lundi au Palais Royal de Casablanca, la cérémonie de lancement de 26 investissements industriels dans le secteur de l’automobile, d’un montant global de 13,78 milliards de dirhams (MMDH), « des investissements attestent du positionnement affirmé du secteur industriel du Royaume sur des activités à haute valeur ajoutée, ainsi que de la confiance d’opérateurs internationaux de renom dans le programme industriel national ». Ces investissements lourds « attestent aussi du changement de dimension industrielle à l’œuvre dans le Royaume qui migre ostensiblement vers un modèle économique solide confortant sa marche vers le concert des nations émergentes ». « Au début de cette cérémonie, il a été procédé à la projection d’un film...
(Jeune Afrique 12/12/17)
Après plusieurs mois de suspense, le verdict est tombé : le secrétaire général sortant du PJD n'a pas pu briguer un troisième mandat. C'est Saadeddine El Othmani, actuel chef du gouvernement, qui a pris sa suite, ce dimanche 10 décembre, après un vote serré et d'intenses débats. Un nouveau camouflet pour le Premier ministre déchu, qui voit son étoile pâlir un peu plus. «Intaha l’kalam » (qui peut se traduire par « la messe est dite »). La formule fétiche d’Abdelilah Benkirane à l’adresse des journalistes n’a jamais été aussi appropriée qu’en ce dimanche 26 novembre. Dans le hall du centre Moulay-Rachid, à Salé, où s’est tenu le conseil national du Parti de la justice et du développement (PJD), l’ancien...
(Jeune Afrique 12/12/17)
Maintenant qu'il a été évincé de la tête du PJD, siège désormais occupé par Saadeddine El Othmani qui vient d'être élu secrétaire général, que va faire Abdelilah Benkirane ? La question est sur toutes les lèvres. Et, quand elle est adressée au principal intéressé, celui-ci vous sert une de ces réponses sibyllines dont il a le secret. « Ma mission au sein du parti a pris fin sur décision du conseil national. Quant à l’avenir, seul Dieu le connaît. » Avant d’enchaîner avec un verset coranique. Le congrès du 9 décembre pourrait néanmoins être déterminant pour l’avenir du secrétaire général sortant. Il peut choisir, comme son prédécesseur (et aussi successeur), de briguer la présidence du conseil national, un poste qui lui...
(APA 12/12/17)
APA-Rabat (Maroc) - Les services sécuritaires marocains ont a réussi, en 2017, à démanteler neuf structures terroristes, neutraliser 186 terroristes présumés et arrêter 20 les personnes ayant regagné le Maroc après un passage dans un foyer de tension. Ces chiffres, confortés par l’absence totale de tentatives de ralliement des rangs de Daesh, portent ainsi le nombre de cellules démantelées par le Bureau central marocain d’Investigations judiciaires (BCIJ), depuis sa création en 2015, à 49 structures ayant projeté des actions dévastatrices dans le Royaume, réparties entre 21 cellules en 2015, 19 en 2016 et 9 en 2017. Les résultats de la lutte anti-terroriste au Maroc, notamment au titre de 2017, est une « succes story » marocaine, dont se félicite Abdelhak...
(La Tribune 12/12/17)
L’usine construite par le groupe Siemens Gamesa a été inaugurée au mois d’octobre dernier. Installée à Tanger au nord du Maroc, elle vient de livrer sa première pale d'éolienne destinée à l’export. A peine installée au Maroc au mois d'octobre dernier face aux hautes montagnes de Chrafate près de Tanger, l'usine de Siemens Gamesa livre déjà sa première pale d'éolienne. Destinée à l'export, cette pièce «monumentale» qui mesure 63 mètres de longueur et pèse 17 tonnes partira de la zone franche Tanger Automotive City vers le port Tanger Med, avant d'être expédiée vers sa destination finale. Une première au Maroc Si pour l'heure la destination finale de la pale d'éolienne est tenue secrète, l'usine installée dans la zone industrielle de...
(Jeune Afrique 12/12/17)
Que s'est il passé entre octobre 2016, et la reconduction de Benkirane au poste de Premier ministre, et novembre 2017, avec son éviction programmée de la tête du PJD ? • 10 octobre 2016 Quarante-huit heures après l’annonce des résultats définitifs des législatives, Abdelilah Benkirane est reconduit comme chef du gouvernement. Il a déjà une idée de la composition de sa future majorité, avec un Istiqlal et un PPS acquis à sa cause. Mais il lui faut aussi l’appui de l’incontournable RNI. Quant au soutien de l’USFP, il ne veut même pas en entendre parler. • 28 décembre 2016 Benkirane est reçu en audience par le président mauritanien au lendemain de la crise diplomatique suscitée par les propos de Hamid...
(Agence Ecofin 12/12/17)
La compagnie minière Kasbah Resources a annoncé mardi qu’elle révisera l’étude de faisabilité définitive (DFS) de son projet d’étain d’Achmmach, au Maroc. En effet, explique-t-elle, elle a identifié un certain nombre de possibilités d’optimisation capables d’améliorer sensiblement les économies et réduire les risques. Lesdites possibilités concernent principalement les infrastructures du site minier, le broyage, le concassage et le tri du minerai. La société a indiqué qu’elle effectue déjà des tests pour la mise en œuvre de ces améliorations, et que la DFS révisée, sera publiée au premier semestre 2018. D’après les résultats de l’étude de faisabilité définitive, publiés en août 2016, le projet Achmmach devrait coûter 61,7 millions $. Son développement devrait se dérouler en deux phases, une première destinée...
(Le Point 12/12/17)
Convocation d'un ambassadeur américain, vague de manifestations, appel au boycott des produits américains... L'opinion arabe marque sa désapprobation de la décision de Trump. Donald Trump a réussi un tour de force. Unir les peuples arabes. En ces temps de discorde, de lutte entre Iran et Saoudiens par conflits régionaux interposées, entre chiites et sunnites, de guerre au Yémen (provoquée par l'Arabie saoudite), de Syrie ensanglantée, de tentative ratée d'isoler le Qatar par un quintette de pays du Golfe (rejoint par l'Égypte de Sissi), parvenir à faire oublier ces profondes querelles n'a rien d'anodin. Dans une enquête fouillée sur les coulisses de cette prise de décision américaine, le Washington Post révélait samedi que, selon plusieurs conseillers de Trump, celui-ci "ne comprenait...
(Agence Ecofin 12/12/17)
Au Maroc, SDX Energy enchaine les succès dans le cadre de son programme de forages en cours. Lundi, la société a annoncé avoir mis la main sur un nouveau gisement gazier dans le puits KSR-16, logé sur le permis Sebou. Démarrées le 24 novembre dernier, les activités ont permis d’atteindre une profondeur totale de 1 896 mètres. Une colonne de 14,2 mètres de gaz naturel y a été rencontrée dans la formation de Hoot. Selon un communiqué de SDX, le puits « sera connecté à l'infrastructure existante et mis en production dans les 30 prochains jours». C’est la troisième découverte de la compagnie britannique dans le cadre de son programme de forages de neuf puits sur Sebou, Gharb Center et...

Pages