| Africatime
Dimanche 30 Avril 2017
(Autre média 28/04/17)
Le dernier rapport du cabinet de conseil britannique Control Risks considère le Maroc comme le pays le plus sûr du continent africain sur le plan politique. De même, le royaume a été classé dans la catégorie à «faible risque» au niveau sécuritaire. Le Maroc est considéré comme le pays le plus stable et le plus sûr en Afrique, sur le plan politique. Une belle appréciation pour le royaume. C’est, en effet, ce qui ressort du dernier rapport 2017 du cabinet de conseil britannique Control Risks, qui établit la carte annuelle des risques sécuritaires et politiques qui pèsent sur les entreprises et les personnes, dans toutes les contrées de la planète. Le Maroc a ainsi été classé dans la catégorie des...
(AFP 27/04/17)
Des peines de 5 à 8 mois de prison ferme ont été prononcées par la justice marocaine contre sept accusés dans l'affaire du décès en octobre d'un vendeur de poisson broyé dans une benne à ordures, qui avait suscité l'indignation au Maroc. Mouhcine Fikri était mort happé par une benne à ordures dans la ville d'Al-Hoceïma (nord) alors qu'il tentait de s'opposer à la saisie et à la destruction par des agents de la ville de sa marchandise, de l'espadon interdit à la vente. Onze personnes, des responsables de l'administration des pêches, des fonctionnaires de l'Intérieur et des employés de la société de nettoyage, soupçonnées notamment d'"homicide involontaire", avaient été présentées à un juge d'instruction, et huit d'entre elles incarcérées...
(AFP 27/04/17)
Les députés marocains ont voté mercredi la confiance au nouveau gouvernement de coalition du Premier ministre islamiste Saad-Eddine El Othmani, ont rapporté les médias publics. Présenté par M. Othmani, le programme gouvernemental a été approuvé sans surprise à une large majorité de 208 voix, 91 voix contre et 40 abstentions. Le Premier ministre a répondu auparavant aux questions des députés, et réunira dès jeudi matin son équipe, avec en priorité la loi de finances 2017, retardée depuis près de six mois en raison du blocage des négociations autour de la formation de la nouvelle majorité. Le nouveau gouvernement avait été nommé début mars après une longue impasse politique depuis les élections...
(Agence Ecofin 27/04/17)
« Carences », « inexistence d’instruments de valorisation et des outils de protection », «absence d’une politique foncière», le diagnostic établi par la Cour des comptes du Maroc dans son rapport 2015 rendu public ce 24 avril 2017 est sans appel. La gestion du domaine privé de l’Etat appelle des réformes urgentes. Dans son rapport, l’institution qui évalue le patrimoine foncier privé de l’Etat à 1 703 677 hectares pour un montant de 567 milliards de dirhams (56,8 milliards de dollars), déplore l’inexistence d’un cadre légal qui plombe l’investissement. « Le contrôle de la gestion de la direction a permis d’enregistrer des carences et dysfonctionnements entachant la mobilisation du foncier de l’État. D’une part, ce secteur n’est pas régi par...
(APA 27/04/17)
La chambre des Représentants a approuvé mercredi, à la majorité, le programme gouvernemental. Ce programme, présenté par le Chef du gouvernement de Saâd Eddine El Othmani devant les deux chambres, a été approuvé par 208 voix, alors que 91 députés ont voté contre et 40 autres se sont abstenus. Suite à ce vote, la chambre des représentants accorde sa confiance au nouveau gouvernement, en vertu de l’article 88 qui stipule : « Le gouvernement est investi après avoir obtenu la confiance de la chambre des Représentants, exprimée par le vote de la majorité absolue des membres composant ladite Chambre...
(Jeune Afrique 27/04/17)
Le président de la région actuellement la plus agitée du Maroc évoque tour à tour le chômage des jeunes, le cannabis et la contrebande. Sans langue de bois. Depuis quelques semaines, Ilyas El Omari, le secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), ne cesse de nourrir les polémiques sur la situation agitée dans la région qu’il préside… Sur sa page Facebook, il enchaîne les publications sulfureuses, confiant son « chagrin » et son « impuissance » suite au décès de trois contrebandières « martyrs » sur « les frontières chimériques » de Ceuta. Il s’y demande pourquoi « certaines parties » ne veulent pas ouvrir le dossier du cannabis qui selon lui représente plus de 80% de l’économie de...
(Jeune Afrique 27/04/17)
« … C’était sans réfléchir aux conséquences futures d’un tel acte arbitraire puisque tous ces territoires sont sous domination de la France. Sans reconnaissance officielle, cette ligne virtuelle négociée entre officiers français pour des raisons de logistique servira de base à la fixation de la frontière maroco-algérienne en 1956, figeant ainsi dans l’imprécision l’avenir des problèmes entre les deux pays, (…) Pourtant, en 1932, prévenu par Mohamed V, Lyautey proteste publiquement contre le rattachement de territoires mauritaniens à l’Afrique-Occidentale française, arguant qu’ils relèvent de l’autorité du Sultan. » C’est ainsi que Guillaume Jobin, auteur de Lyautey, le Résident et Mohamed V, le Sultan (2014 et 2015, Magellan & Cie, Paris) et président de l’École supérieure de journalisme de Paris, résumait...
(Belga 27/04/17)
Les députés marocains ont voté mercredi la confiance au nouveau gouvernement de coalition du Premier ministre islamiste Saad-Eddine El Othmani, ont rapporté les médias publics.Présenté par M. Othmani, le programme gouvernemental a été approuvé sans surprise à une large majorité de 208 voix, 91 voix contre et 40 abstentions. Le Premier ministre a répondu auparavant aux questions des députés, et réunira dès jeudi matin son équipe, avec en priorité la loi de finances 2017, retardée depuis près de six mois en raison du blocage des négociations autour de la formation de la nouvelle majorité. Le nouveau gouvernement avait été nommé début mars après une longue impasse politique depuis les élections législatives d'octobre dernier, remportées par le parti islamiste Justice et...
(Aujourd'hui le Maroc 27/04/17)
Aussitôt nommé, le ministre de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah, est déjà sur le terrain pas seulement au Maroc mais aussi en Afrique. Le ministre a fait le déplacement, mardi 25 avril, dans la capitale guinéenne, Conakry, pour la mise en œuvre et le suivi du projet de mise à niveau urbaine de la ville. Le projet avait fait l’objet, lors de la visite de SM Mohammed VI en Guinée en février dernier, d’une convention signée entre les ministères de l’habitat et de l’urbanisme des deux pays. L’accompagnement du Royaume du Maroc consistera, évidemment, à apporter son expertise en la matière mais également des fonds pour le financement...
(Agence Ecofin 27/04/17)
La compagnie émiratie Al Dahra, active dans l’agroalimentaire, a investi 156 millions de dirhams marocains (15,6 millions $) dans la production de pommes et de fleurs dans la ville d’Azrou, au sud de Fès dans la région de Fès-Meknès. C’est ce qu’a annoncé l’entreprise dans un communiqué publié en marge de la 12e édition du Salon International de l'Agriculture au Maroc (SIAM 2017). D’après le document repris par le journal Le Matin, l’initiative portera dans une première phase sur 210 hectares (ha) dont 200 ha seront dédiés à la production de pommier et 10 ha à la culture des fleurs. A terme, le projet sera déployé sur une superficie globale de 1 060 ha. Il devrait parvenir à la production...
(Huffingtonpost 27/04/17)
ZÉRO MIKA - La chasse aux sacs en plastique se poursuit au Maroc. Depuis l'entrée en vigueur en juillet dernier de la loi n° 77-15 interdisant leur fabrication, importation, exportation, commercialisation et utilisation, la gendarmerie royale a saisi plus de 421 tonnes de sacs en plastiques, a fait savoir une source du ministère de l’Intérieur ce mardi à la MAP. Durant cette période, 70 machines de fabrication et 16 véhicules impliqués ont également été saisis. 55 personnes ont été interpellées, puis présentées aux juridictions compétentes, a-t-on indiqué. Par ailleurs, la gendarmerie a démantelé, au cours du premier trimestre 2017, plusieurs unités clandestines de fabrication de sacs en matières plastiques et saisi d'importantes quantités de cette matière destinées à l’écoulement dans...
(Aujourd'hui le Maroc 27/04/17)
Le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, et les syndicats de l’enseignement les plus représentatifs se sont mis d’accord, mercredi à Rabat, sur l’institutionnalisation du dialogue social et le traitement, avec responsabilité et engagement, des questions soulevées. Selon un communiqué du ministère, publié à l’issue d’une rencontre de communication entre le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Hassad et les représentants des centrales syndicales, l’institutionnalisation du dialogue social contribuera à la mise en place de règles de dialogue et de communication basées sur la confiance mutuelle et le respect. S’exprimant à cette occasion, M. Hassad a souligné le rôle...
(Agence Ecofin 27/04/17)
L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) lancera deux chantiers hydroélectriques d’une capacité globale de 600 MW. Les centrales seront établies sous forme de stations de transfert d'énergie par pompage (STEP). Il s’agit de la STEP de Menzel II d’une capacité de 300 MW et de la STEP Ifahsa d’une capacité de 300 MW également. Plusieurs appels d’offres relatifs aux « études détaillées et spécifications » et aux « études géologiques et géotechniques » seront lancés cette année par l’ONEE. Le Maroc a actuellement une capacité hydroélectrique de 1 770 MW, dont 460 MW sont fournis par la STEP d’Afourar. Une STEP est un type particulier de centrale hydroélectrique qui rend possible le stockage de l’énergie générée. Elle...
(Huffingtonpost 27/04/17)
DÉFENSE - Le Maroc est la 57e puissance militaire dans le monde. C'est ce qu'indique le dernier classement des plus grandes puissances militaires dans le monde, publié récemment par le site américain spécialisé Global Fire Power (GFP). Pour établir ce "Power Index", ses auteurs se sont basés sur 50 différents critères dont l'équipement militaire de l’armée de l’air et de terre, la force navale, le nombre de militaires en exercice, d’avions de chasse ou encore le budget consacré à la défense. Au total, les armées de 127 pays ont été évaluées. Le Maroc, qui a selon GFP un budget de 3,4 milliards de dollars, obtient une note de 0.8999, 0.0000 étant le "score parfait" selon le rapport. Il devance l'Autriche...
(Aujourd'hui le Maroc 27/04/17)
Le congrès de la Société marocaine des spécialités endovasculaires, organisé récemment à Agadir, a réuni une panoplie de médecins généralistes, cardiologues, cardiologues interventionnels, chirurgiens endovasculaires, neurologues et autres spécialistes du domaine de différentes pays (USA, Belgique, Tunisie, France…) pour s’enquérir des nouveautés dans le domaine, faire l’état des lieux et permettre un échange d’expériences. Mais qu’est-ce qu’une intervention endovasculaire ? «La chirurgie endovasculaire est une chirurgie qui se fait sans incision. Elle s’adresse aussi bien aux artères qu’aux veines. Les principales maladies qui touchent les artères et qui peuvent être traitées par voie endovasculaire sont essentiellement des maladies dites athéromateuses secondaires dont les facteurs de risque sont l’obésité, le tabac, le diabète, et l’hypertension artérielle. Ces maladies réduisent le calibre...
(Autre média 27/04/17)
Il est en pôle position. Au carrefour de l’Afrique, de la Méditerranée et de l’Europe, le Maroc attire toujours plus d’investissements directs étrangers. Stable, le pays a su entamer une réforme de son économie et assurer un climat des affaires relativement sain. L’intégration locale s’intensifie, notamment dans l’industrie automobile, aéronautique et ferroviaire, souligne L’Economiste dans son édition du 27 avril. En parallèle, l’implantation de grandes sociétés marocaines en Afrique de l’Ouest et centrale fait du royaume une porte d’entrée privilégiée sur le sud du Continent. Positionné au centre d’une triangulaire Afrique-Méditerranée-Europe, le Maroc exploite ce positionnement stratégique pour capter les investissements et technologies des marchés du Nord et les orienter vers les pays du Sud, dans la logique d'un partenariat...
(AFP 26/04/17)
Plus de 421 tonnes de sacs en plastique ont été saisies par les autorités marocaines depuis l'entrée en vigueur il y a un an d'une loi interdisant ces sacs dans le pays, a-t-on appris mercredi de source officielle. Avec cette législation, baptisée "zéro mika" ("zéro plastique" en arabe), le royaume était devenu l'un des premiers pays africains, au côté du Rwanda, à bannir totalement les sacs plastique. En un an, "plus de 421 tonnes de sacs en plastique, 70 machines de fabrication, 16 véhicules" ont été saisies, et 55 personnes interpellées, indique un communiqué du ministère de l'Intérieur. Au cours du 1er trimestre 2017, ce sont 36 tonnes de sacs en plastique et 51 machines qui ont été saisies dans...
(AFP 26/04/17)
Une cinquantaine de migrants syriens, expulsés il y a une semaine par l'Algérie selon des accusations de Rabat, sont toujours coincés dans la zone frontalière maroco-algérienne, a appris l'AFP de source associative. "Séparés en deux groupes, ils vivent dans des conditions très difficiles, grâce à l'aide de quelques activistes et des populations locales", a déclaré mercredi à l'AFP Moulay M’hamed Ammari, un militant de la région, en contact avec ces migrants. "Des militants sur place leur donnent de la nourriture et des couvertures, mais cela reste insuffisant", a-t-il poursuivi. Présente dans un des deux groupes, une femme...
(AFP 26/04/17)
Le Conseil de sécurité des Nations unies devrait se prononcer jeudi sur une résolution visant à appuyer une initiative onusienne pour relancer les pourparlers dans le conflit qui secoue le Sahara occidental depuis plusieurs décennies, selon des diplomates. Le projet de résolution, consulté par l'AFP, ferait ainsi pression sur le Front Polisario --mouvement indépendantiste sahraoui-- pour qu'il retire immédiatement ses combattants d'une région tampon après le retrait des troupes marocaines en février. Les Etats-Unis ont fait circuler ce texte lundi auprès des quinze membres du Conseil, après des consultations...
(Jeune Afrique 26/04/17)
Après une semaine de débats, le Parlement marocain doit voter ce mercredi le programme du gouvernement de Saadeddine El Othmani. Tirant les leçons des concessions qu'il a dû faire dans les négociations gouvernementales, le PJD s'oriente vers un soutien mitigé. La Chambre des représentants se réunit, ce mercredi 26 avril, pour voter l’investiture du gouvernement. La séance aura lieu à 17h30, heure locale. « Après une semaine de discussion du programme présenté par Saadeddine El Othmani le mercredi 19 avril, le vote de confiance est acquis », estime Abdellah Bouanou, député du Parti...

Pages