| Africatime
Vendredi 06 Mars 2015
(AFP 06/03/15)
L'émissaire de l'ONU pour la Libye, Bernardino Leon, a repris vendredi ses navettes au Maroc auprès des représentants des deux Parlements rivaux libyens, avec l'espoir d'un accord en faveur d'un gouvernement d'unité nationale, a constaté un journaliste de l'AFP. Les membres du Congrès général national (CGN), le Parlement sortant que le gouvernement autoproclamé de Tripoli a réhabilité, et ceux du Parlement reconnu par la communauté internationale, qui siège à Tobrouk (est) depuis la prise de la capitale par Fajr Libya, une coalition de milices, se trouvent depuis jeudi à Skhirat, une station balnéaire proche de Rabat, dans le cadre de discussions indirectes. Dans une déclaration sur le compte twitter de la mission onusienne (Manul), M...
(AFP 06/03/15)
Plus de 12 tonnes de drogues, d'une valeur de près de six millions d'euros, ont été détruites jeudi par les autorités marocaines, dans le cadre de lutte contre les stupéfiants, a rapporté l'agence MAP. Une première quantité de six tonnes de cannabis, un kilogramme de cocaïne et 21.000 comprimés de psychotropes, dont la valeur atteint près de 5,6 millions d'euros, a été incinérée dans une décharge publique de l'agglomération de Casablanca, la capitale économique. Six autres tonnes de drogue, principalement du cannabis, estimées à un demi-million d'euros, ont été incinérées dans la périphérie de Meknès (centre)....
(AFP 06/03/15)
L'ONG Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé vendredi un "durcissement de la répression à l'égard des journalistes" au Maroc, évoquant plusieurs incidents récents dont l'expulsion de deux journalistes français accusés de réaliser un tournage sans autorisation. "Ces derniers mois, la liberté de la presse au Maroc a été marquée par un durcissement de la répression à l'égard des journalistes", écrit RSF dans un communiqué. "Dans un contexte déjà difficile, les autorités du royaume resserrent un peu plus l'étau sur la presse afin que les sujets +sensibles+ ne soient pas traités librement et en toute indépendance", poursuit l'ONG.
(AFP 06/03/15)
Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères, sera lundi et mardi au Maroc. Selon son ministère, cette visite a pour objectif de confirmer "le renouveau des relations d'amitié" entre les deux pays, engagé en février après une année de brouille. Après des mois de crise, Laurent Fabius, le chef de la diplomatie française, est attendu lundi 9 et mardi 10 mars au Maroc. "Les discussions porteront sur les ambitions renouvelées du partenariat franco-marocain : lutte contre le dérèglement climatique, lutte contre le terrorisme et prévention de la radicalisation, sécurité et développement en Méditerranée comme en Afrique", a indiqué le porte-parole du Quai d'Orsay, Romain Nadal.
(AFP 06/03/15)
Des membres des deux Parlements rivaux libyens ont repris jeudi des discussions indirectes au Maroc, avec l'espoir de former à terme un gouvernement d'unité nationale dans le pays, en proie au chaos. Cette rencontre, qui se tient à Skhirat, station balnéaire proche de Rabat, se déroule dans un état d'esprit "positif et constructif", a déclaré devant la presse l'émissaire de l'ONU en Libye, Bernardino Leon, qui tente depuis des semaines de rapprocher les deux parties. Elle doit se poursuivre vendredi...
(Le Matin 06/03/15)
«Je tiens au nom du secrétaire général de l'Onu et de la communauté internationale à remercier le Maroc pour cet effort», c'est ce qu'ajouté Bernardino Leon, responsable onusien Le représentant spécial du secrétaire général de l'Onu pour la Libye, Bernardino Leon, a salué, jeudi soir, les efforts et la bonne coopération du Maroc pour l'organisation des pourparlers politiques inter-libyens, qui se sont ouverts, jeudi à Skhirate, avec la participation de représentants des parties belligérantes en vue de trouver une solution...
(MAP 06/03/15)
Suite à une demande des autorités nigérianes pour un entretien téléphonique entre SM le Roi Mohammed VI et le président nigérian, le Souverain n’a pas jugé opportun d’accéder à cette demande, du fait que la démarche est liée à des échéances électorales importantes dans ce pays, indique vendredi un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, dont voici le texte intégral : « Les autorités nigérianes, à travers la Présidence de la République, ont introduit une demande...
(La Nouvelle Tribune (ma) 06/03/15)
La régionalisation avancée adoptée par le Maroc constitue un complément jumelé de l’offre dynamique et durable du Royaume au conflit du Sahara, a souligné, jeudi à Niamey, le président de la Chambre des Représentants, M. Rachid Talbi Alami. « La régionalisation avancée du Maroc, prévue dans la réforme constitutionnelle ainsi que sa mise en œuvre constituent le complément jumelé de l’offre marocaine dynamique et durable au conflit du Sahara », a dit M. Talbi Alami dans une allocution à l’ouverture...
(Medias 24 06/03/15)
Il s'en est fallu de peu pour que le 8 mars 2015 soit seulement une journée de la femme parmi d'autres. Les débats soulevés (ou dépoussiérés) quelques jours avant l'événement -avortement, héritage-, la mobilisation politique et syndicale pour et envers la femme -qui a quelque chose à voir avec l'approche des élections- font reposer sur les épaules de ce 8 mars d'énormes enjeux. Avec une opposition déterminée à attaquer le gouvernement sur la situation de la femme, son talon d'Achille,...
(Afrik.com 06/03/15)
La question de l’avortement au Maroc suscite un vif débat particulièrement au sein de la classe politique. Ce mercredi, un membre du Parti de la justice et du développement s’est déclaré favorable à l’avortement sous certaines conditions, ce qui a suscité un débat au sein de la classe politique. L’avortement est un sujet sensible au Maroc. Actuellement, les articles 449 à 504 prévoient entre cinq et vingt ans de prison pour des médecins qui pratiquent l’avortement et entre six mois...
(Jeune Afrique 06/03/15)
Plus d'un mois après les tragiques événements de Paris, trente intellectuels réagissent, dans un ouvrage collectif. Pour que la haine n'ait pas le dernier mot. D'emblée, une couverture noire qui rappelle les affiches "Je suis Charlie" avec, au centre, un titre qui fait mouche, Ce qui nous somme. Non, les auteurs n'ont pas oublié le "s" au verbe être, mais veulent dire ce qui les met en demeure d'agir après les tragiques événements de janvier, à Paris : "cet islam...
(La Nouvelle Tribune (ma) 06/03/15)
Transporteur officiel du Fespaco (Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou), Royal Air Maroc crée, à l’occasion de la 24ème édition de cette manifestation, un prix spécial baptisé Ibn Battuta. Ce prix récompensera le meilleur film traitant du thème du voyage. La 24ème édition du Fespaco se déroule du 28 février au 7 mars dans la capitale burkinabè autour du thème « Cinéma africain : la production et la diffusion à l’ère du numérique ». A travers...
(Le Mag 06/03/15)
L’islamise radicale s’est introduit au Maroc dés les années 70, à cause de la politique d’arabisation de l’enseignement que le royaume a mis en place, sous l'impulsion du parti de l'Istiqlal. Ainsi a estimé, Mireille Duteil dans une tribune consacrée au Maroc, qu’elle a signé aujourd’hui, vendredi 6 mars, sur le portail web du magasine français Le Point. Dans son article intitulé ‘Le Maroc se remet au français’, l’écrivain française a indiqué que l’arabisation forcée, menée à la va-vite, sans...
(Medias 24 06/03/15)
A Genève, le secrétaire général du CNDH déplore que les tribunaux continuent de prononcer des peines capitales et plaide pour l’abolition de la peine de mort. Lors de son intervention lors de la réunion-débat biennale de haut niveau sur la question de la peine de mort, tenue le mercredi 4 mars à Genève, dans le cadre de la 28e session du Conseil des droits de l'Homme, le secrétaire général du CNDH, Mohamed Sebbar a indiqué : "Le Maroc a consacré...
(AFP 05/03/15)
Une réunion entre les deux Parlements rivaux libyens a débuté jeudi près de la capitale marocaine avec l'espoir de trouver une "personnalité nationale" pouvant diriger un gouvernement d'unité nationale. Des membres du Congrès général national (CGN, Parlement sortant que le gouvernement autoproclamé de Tripoli a réhabilité) sont arrivés mercredi à Rabat avant de se rendre à Skhirat, une ville proche, a constaté un journaliste de l'AFP. L'émissaire de l'ONU en Libye Bernardino Leon est lui arrivé jeudi à la mi-journée, ainsi que des membres du Parlement reconnu par la communauté internationale, qui siège à Tobrouk...
(AFP 05/03/15)
Les pays du Maghreb semblent surpris par l'expansion du groupe Etat islamique (EI) en Libye mais commencent à se mobiliser pour éviter un naufrage complet de ce pays, craignant qu'il ne serve de tremplin régional aux jihadistes. Le Maroc doit accueillir jeudi une réunion entre les deux Parlements rivaux libyens, tandis que des responsables politiques des différentes parties du conflit ont été invités la semaine prochaine en Algérie, selon la Mission d'appui des Nations unies en Libye (Manul). Cette activité diplomatique illustre la prise de conscience de la récente aggravation de la crise libyenne, qui s'est...
(AFP 05/03/15)
Le Conseil national des droits humains (CNDH, officiel) a formulé mercredi une série de recommandations concernant les élections, parmi lesquelles permettre aux étrangers de voter pour la première fois lors des scrutins locaux. Le CNDH a appelé à "élargir le corps électoral" à "tous les étrangers résidant régulièrement au Maroc pendant une période qui ne peut être inférieure à cinq ans", selon un mémo rendu publique et qui liste une série de 45 recommandations. Le Maroc compte selon les estimations officielles près de 80.000 Français, 2.000 Espagnols et 18.000 ressortissants essentiellement d'Afrique subsaharienne régularisés lors d'une campagne exceptionnelle lancée en 2014 par les autorités.
(RFI 05/03/15)
Au Maroc, certains esprits semblent changer en faveur de l'adoption d'une législation plus favorable à l'avortement. Les articles 449 à 504 prévoient entre cinq et vingt ans de prison pour des médecins qui pratiquent l'avortement, et entre six mois et deux ans de prison pour les femmes qui se sont fait avorter. Mais cette semaine, le numéro deux du Parti de la justice et du développement (PJD, islamiste) s'est ouvertement déclaré favorable, sous certaines conditions, à la légalisation de l'avortement...
(Yabiladi 05/03/15)
Depuis la fin de la brouille diplomatique entre le Maroc et la France, les visites s’enchaînent pour repartir sur de nouvelles bases. Après les visites du roi Mohammed à l’Elysée et de Bernard Cazeneuve au Maroc, c’est autour du Premier ministre français, Manuel Valls et du ministre des Affaires Etrangères, Laurent Fabius de se rendre au Maroc. Fabius se rendra au royaume les 9 et 10 mars prochains, selon des sources françaises citées par Atlasinfo. Il aura des entretiens avec...
(Le Monde 05/03/15)
Faouzi Skali est un chercheur qui conjugue ses travaux universitaires avec sa quête spirituelle. Docteur en anthropologie et sciences des religions, il est l’un des plus grands spécialistes du soufisme, tradition ésotérique de l’islam. Auteur entre autres de Jésus dans la tradition soufie (Albin Michel, 2013), il est lui-même adepte d’une confrérie, la Butchichya. Il a fondé et dirigé pendant vingt ans le célèbre festival des musiques sacrées dans sa ville natale de Fès. Depuis 2007, il préside un autre...

Pages