Lundi 29 Mai 2017
(AFP 29/05/17)
Le leader de la contestation populaire qui secoue depuis plus de six mois le nord du Maroc, Nasser Zefzafi, a été arrêté lundi par la police, a-t-on appris de source gouvernementale. "Zefzafi a été arrêté ce matin", a annoncé cette source à l'AFP. Sa détention a été confirmée par un responsable au ministère de l'Intérieur. M. Zefzafi était recherché depuis vendredi soir par la justice pour avoir interrompu le prêche d'un imam dans une mosquée de la ville d'Al-Hoceïma. Ce chômeur de 39 ans...
(AFP 29/05/17)
Quelques centaines de personnes ont manifesté dimanche soir, pour la troisième nuit consécutive mais cette fois sans incident, dans la ville d'Al-Hoceïma, dans le nord du Maroc, a constaté un vidéaste de l'AFP. Aux cris de "Etat corrompu", "Dignité" ou "Nous sommes tous Zefzafi" --le leader de la contestation actuellement en fuite et recherché par la justice--, des groupes de jeunes se sont rassemblés dans au moins deux quartiers pour tenter d'aller manifester vers la grande place du centre-ville. Ils ont été bloqués par les cordons des forces de l'ordre et après environ une heure de face-à-face sur le boulevard Tarik Ibnou Ziad...
(RFI 29/05/17)
Dimanche 28 mai dans plusieurs villes du Maroc, des rassemblements de solidarité avec les événements du Rif se sont tenus. Ce week-end à Al Hoceïma, capitale de cette région enclavée du nord-est du pays, une vingtaine d'activistes ont été arrêtés et des heurts entre manifestants et forces de l'ordre ont eu lieu. Les protestataires dénonçaient le tournant sécuritaire pris pour mettre fin au mouvement citoyen Hirak, né d'une contestation populaire après la mort du poissonnier Mouhcine Fikri en décembre dernier...
(RFI 29/05/17)
La police est de nouveau intervenue dans la nuit de samedi à dimanche à Al Hoceïma, dans la région du Rif, pour empêcher une nouvelle manifestation de soutien à Nasser Zefazafi. Ce leader de la contestation pacifique qui secoue depuis quelque six mois les montagnes du Rif est en cavale. La fronde a éclaté après la mort de Mouhcine Fikri broyé par une benne à ordures. C’est après la prière du soir, samedi – premier jour de ramadan – que...
(Jeune Afrique 29/05/17)
La colère ne s'apaise pas dans cette ville du Nord du Maroc, qui proteste depuis vendredi. Vingt deux personnes ont été arrêtées ce week-end alors que l'homme présenté comme le chef de la fronde, Nasser Zefzafi, est toujours recherché. Les manifestations se sont poursuivies à El Hoceima ce dimanche soir, pour la troisième nuit consécutive depuis l’avis de recherche lancé par la justice marocaine contre Nasser Zefzafi, leader de la contestation dans cette province du nord du Maroc. Celui-ci a...
(La Nouvelle Tribune (ma) 29/05/17)
Le Maroc est à la croisée des chemins. Non pas entre le développement et le sous-développement, la prospérité ou la pauvreté mais entre la paix sociale et un avenir incertain. Les révoltes du Rif ne sont pas nouvelles, c’est même une redondance dans l’histoire du Maroc. Mais, Zefzafi n’est pas Abdelkrim et son timing n’est pas le même. Le pays, qui n’a pas d’atout stratégique à faire valoir si ce n’est son emplacement géographique, a fait reposer toute sa stratégie...
(APA 29/05/17)
Le Maroc et le Brésil sont animés d’une volonté commune de renforcer leur coopération en matière de coopération internationale, a affirmé l’Ambassadeur Directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), Mohamed Methqal, en marge d'une cérémonie organisée, jeudi dernier, au siège du ministère brésilien des Relations extérieures pour célébrer le 30ème anniversaire de l’Agence Brésilienne de Coopération (ABC), avec la participation de plusieurs pays dont le Maroc. Il a, à cet égard, rappelé les différentes visites de hauts responsables...
(APA 29/05/17)
Le Roi Mohammed VI a procédé, ce dimanche, à l’inauguration du nouveau terminal de l’aéroport Fès-Saiss, une structure à la hauteur du rayonnement international de la ville de Fès et de son statut de capitale scientifique et spirituelle du Royaume. Mobilisant des investissements de plus 49,5 millions de dollars (471 millions de dirhams), ce projet intervient en concrétisation des orientations royales visant à doter la ville de Fès d'une infrastructure aéroportuaire moderne conforme aux normes internationales, à même de renforcer...
(Agence Ecofin 29/05/17)
Selon la synthèse du rapport 2017 publié par FDI Markets, du groupe Financial Times, le Maroc reste un important récepteur d’investissements étrangers au bénéfice de nouveaux projets en Afrique, mais il devient aussi lui-même un investisseur majeur en Afrique. Il ressort de cette étude qu'au total, le royaume chérifien a accueilli des investissements sur 80 nouveaux projets. Sur ce volet, il progresse de 13% et se positionne à la deuxième place, derrière l'Afrique du Sud qui a reçu des investissements...
(Le Monde 29/05/17)
Malgré une loi de 2016 qui encadre cette activité, de nombreuses femmes de ménage restent prisonnières d’intermédiaires peu scrupuleux. Derrière les marchands ambulants de fruits et légumes, un groupe de femmes se tient debout, têtes baissées. Chacune se demande si, aujourd’hui, elle sera sélectionnée. La scène se passe dans un petit parc du quartier Aïn Chock, dans le sud de Casablanca. Tous les matins, une dizaine de femmes vêtues de djellabas colorées campent dans ce jardin, espérant trouver du travail...
(Autre média 29/05/17)
Avec 80.000 personnes incarcérées, le nombre de détenus pulvérise un nouveau record au Maroc. Une surpopulation qui ne va pas en phase avec la capacité stagnante des établissements pénitentiaires. En 2015, un précédent record de nombre de détenus frôlait les 76. 000. Le nouveau chiffre communiqué par le délégué général à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion, Mohamed Salem Tamek, est encore plus alarmant. Cette explosion carcérale n'est toutefois pas accompagnée de moyens matériels et humains alloués au secteur pénitentiaire,...
(APA 29/05/17)
La deuxième édition du « Club Afrique développement » organisé sous l’égide de la Société commerciale de banque (SCB), filiale du groupe bancaire marocain Attijariwafa bank, s’ouvre jeudi à Douala, a-t-on appris lundi auprès de cette institution bancaire. Axés autour du « Agro-industrie : potentiel et contribution à la croissance économique », les travaux tenteront de faire l’état des lieux sur ce secteur au Cameroun mais aussi d’ouvrir une fenêtre sur les mesures incitatives pour le développement de ce secteur...
(APA 29/05/17)
Le Maroc entretient des liens « étroits » et « très solides » avec les pays africains à la faveur « d’une vision royale de coopération Sud-Sud agissante et solidaire mettant le bien-être et l’épanouissement de l'élément humain au centre des actions », a affirmé Mohamed Methqal, Ambassadeur Directeur général de l'Agence Marocaine de coopération internationale (AMCI). Lors d’une table ronde organisée, jeudi dernier à Brasilia, dans le cadre de la célébration du trentième anniversaire de l’Agence brésilienne de coopération...
(Autre média 29/05/17)
Près de 400 personnalités du monde du football sont attendues au Maroc en juillet prochain à l'occasion des journées d'étude sur le football africain. Un évènement organisé par la FRMF et auquel vont participer Infantino, Zidane et d'autres stars du football mondial. Les 18 et 19 juillet prochain., le Maroc orgnisera des journées d'étude consacrées au football africain. Plus de 400 personnalités du monde du football seront présentes, tels que le président de la FIFA, Gianni Infantino, le patron de...
(AFP 28/05/17)
Des affrontements ont éclaté entre manifestants et policiers dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville d'Al-Hoceïma (nord du Maroc), a constaté une équipe de l'AFP. Aux cris de "Vive le Rif" ou de "Nous sommes tous Zefzafi" (nom du leader de la contestation), des groupes de dizaines de jeunes ont tenté de se rassembler dans des ruelles du centre-ville vers 23H00 locales (et GMT). Les forces de l'ordre, présentes en très grand nombre en différents points du...
(RFI 28/05/17)
La police est intervenue en force samedi soir 27 mai dans la ville d'Al Hoceïma pour empêcher toute manifestation d'ampleur en soutien à Nasser Zefzafi. Le leader de la contestation qui secoue depuis plus de six mois le nord du Maroc fait l’objet d’un mandat d'arrêt pour avoir interrompu la prière du vendredi dans une mosquée de la ville. Il est en fuite. Mais au moins 20 personnes, dont plusieurs militants connus de la contestation, ont été arrêtées depuis vendredi pour de « présumés crimes et délits portant atteinte à la sécurité intérieure de l'Etat » et pour « d'autres crimes de droit commun ».
(AFP 27/05/17)
Le leader de la contestation populaire qui secoue depuis six mois le nord du Maroc était officiellement recherché samedi, après avoir interrompu le prêche d'un imam dans une mosquée. Dans un communiqué, le procureur du roi a ordonné vendredi soir "l'ouverture d'une enquête et l'arrestation de Nasser Zefzafi" après que celui-ci ait fait "entrave, en compagnie d'un groupe d'individus, à la liberté du culte dans la mosquée Mohammed V à Al-Hoceima". Cette annonce est intervenue au terme d'une journée qui...
(La Tribune 27/05/17)
Quelques mois après l'organisation, à Marrakech, de la COP22, les efforts se poursuivent pour mettre en oeuvre une stratégie nationale de développement durable qui va dans le sens de l'accord de Paris pour la lutte contre le réchauffement climatique. Selon la secrétaire d'Etat chargée du développement durable au Maroc, le texte sera adopté dans quelques semaines. Un retard qui n'a pas empêché les entreprises faisant partie du patronat marocain de proposer des projets avec des financements bouclés d'une valeur de...
(Jeune Afrique 27/05/17)
Les autorités marocaines ont annoncé son arrestation ce vendredi après qu'il a insulté un imam dans une mosquée. Mais ses proches affirment qu'il a réussi à s'échapper. Les autorités marocaines ont annoncé ce vendredi 26 mai l’arrestation du leader de la contestation populaire dans la région du Rif, Nasser Zefzafi, mais ses proches ont affirmé qu’il avait réussi à échapper aux policiers. Selon l’AFP, qui a interrogé le ministre des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, Zefzafi aurait été interpellé dans une...
(Jeune Afrique 27/05/17)
Kenza Sefrioui et Anouk Cohen sont des spécialistes bien connues de la production éditoriale marocaine. La première publie Le Livre à l’épreuve dans la jeune maison d’édition qu’elle a cofondée en 2012. Elle y analyse la place de la censure, le « rapport scolaire et utilitaire au livre » et le rôle des pouvoirs publics dans sa diffusion. Si le constat peut pousser au pessimisme, elle clôt son ouvrage en relatant des expériences fraîches et novatrices d’acteurs originaux qu’elle appelle...

Pages