Jeudi 18 Janvier 2018
(AFP 18/01/18)
La contestation sociale s'est poursuivie mercredi à Jerada, ancienne ville minière du nord-est du Maroc, en dépit d'un plan d'urgence proposé pour répondre aux attentes des habitants, selon les autorités locales et des militants. Ce mouvement a été provoqué par la mort accidentelle, fin décembre, de deux frères piégés dans un puits désaffecté où ils cherchaient du charbon. Depuis, des rassemblements pacifiques dénoncent régulièrement "l'abandon" de cette ville économiquement exsangue depuis la fermeture de ses mines en 1998. Selon des images diffusées sur la page Facebook de militants, une foule de manifestants s'est rassemblée sur la place centrale de Jerada, certains avec des sparadraps collés sur la bouche.
(Jeune Afrique 18/01/18)
Le « plan d'urgence » dévoilé mardi par le gouvernement n'a pas convaincu les mineurs de Jérada. Un nouvel appel à la grève générale a été lancé pour ce vendredi pour demander des investissements et des emplois dans cette région désindustrialisée du nord-est du Maroc. La longue liste de promesses faites par le gouvernement, mardi, n’a pas suffi à les calmer. Les mineurs de Jérada ont appelé à une nouvelle grève générale ce vendredi 20 janvier pour demander des mesures concrètes capables de sortir rapidement leur région de l’abandon. Le Wali de la région de l’Oriental, Mouad El Jamai, a annoncé, mardi 16 janvier, un plan d’urgence destiné à cette ancienne ville minière, qui connaît des contestations sociales depuis fin...
(Jeune Afrique 18/01/18)
Pour la deuxième année consécutive, le déficit commercial du Maroc s'est intensifié. Cette situation s’explique, notamment, par l’envolée de la facture énergétique, que ni les exportations de phosphate, ni celles de l'industrie automobile, n’ont pu couvrir. Le déficit commercial du Maroc au titre de l’année 2017 s’est creusé de 2,6 %, selon les dernières statistiques livrées par l’Office des Changes, mardi 16 janvier. La différence entre les exportations du pays et ses importations s’élève ainsi à 189,8 milliards de dirhams...
(Jeune Afrique 18/01/18)
La purge royale n'ayant pas épargnée le ministère de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit travaille à la recomposition du personnel de son ministère. Après la suspension de 180 « agents d’autorité » sur décision royale, le 11 décembre, Abdelouafi Laftit prépare un large remaniement au sein du ministère de l’Intérieur. Au-delà du remplacement de secrétaires généraux, caïds et pachas, il compte affecter des agents vers de nouvelles provinces et faire tourner les effectifs ayant passé plus de quatre ans dans la même...
(Agence Ecofin 18/01/18)
Les énergéticiens français Engie SA et EDF Energies Nouvelles, ainsi que l’émirati Acwa Power International ont déjà soumis leurs propositions techniques pour la mise en place du projet solaire Noor Midelt, d’une capacité de 800 MW, au Maroc. C’est ce qu’a révélé Obaid Amrane, un responsable de l’Agence marocaine des énergies durables. Acwa Power et Engie ont confirmé l’information, tandis qu’EDF Energies Nouvelles a refusé tout commentaire. Le projet consiste en deux centrales solaires, d’une capacité de 400 MW chacune,...
(Jeune Afrique 18/01/18)
Cinq ans après son démarrage, la place marocaine s’est imposée comme premier hub africain. Mais elle est encore loin d’avoir atteint son plein potentiel. Bilan d’étape. Lloyd’s, Allianz, Thomson Reuters, M2M Group… autant de groupes de premier plan qui, dans le courant de 2017, ont décroché le label Casablanca Finance City (CFC). En cinq ans d’activité, la place marocaine, calquée sur des hubs financiers comme la City de Londres ou Dubai International Financial Centre (DIFC), a fait ses preuves. Elle...
(AFP 18/01/18)
Le Maroc, pays-hôte et l'un des grands favoris pour la victoire finale, s'est qualifié pour les quarts de finale du CHAN-2018, après sa deuxième victoire en deux matches, 3-1 contre la Guinée mercredi, et le Soudan a aussi décroché son ticket. Le Maroc, vainqueur autoritaire de la Mauritanie en match d'ouverture (4-0), a été tenu en échec (1-1) pendant un peu plus d'une heure avant le show d'Ayoub El-Kaabi, au final auteur d'un triplé. Après ses deux buts contre la...
(APA 18/01/18)
APA-Casablanca (Maroc) - Les Lions de l'Atlas se sont imposés 3-1 face à la Guinée, mercredi à Casablanca pour le compte de la 2e journée du CHAN 2018 (groupe A), qui se déroule sur terre marocaine. L'équipe marocaine n'a pas été aussi brillante que lors du match d'ouverture, mais les Lions de l'Atlas ont assuré l'essentiel en battant 3-1 la Guinée qui a montré pas mal de belles choses. Si les locaux n'ont pas été aussi tranchants que face à...
(AFP 17/01/18)
Les autorités marocaines ont annoncé mardi un plan d'urgence pour répondre aux revendications de la population de Jerada (nord-est), ancienne cité minière agitée par des manifestations sociales depuis fin décembre. Ce plan d'urgence, destiné à "répondre aux attentes pressantes des habitants de la province de Jerada", concerne les factures d'eau et d'électricité, la création d'emplois, le contrôle de l'exploitation des puits désaffectés de charbon et la dégradation de l'environnement, selon l'agence officielle MAP. Le mouvement de contestation sociale a été provoqué par la mort accidentelle, fin décembre, de deux frères piégés dans un puits désaffecté où ils cherchaient du charbon.
(Agence Ecofin 17/01/18)
Le gouvernement marocain prévoit d’installer une zone industrielle dédiée au secteur aéronautique dans la ville de Fès, a déclaré le premier ministre Saad Eddine El Othmani (photo), lors d’une visite dans la ville, samedi dernier. Ce projet sera le fruit d’une collaboration entre les ministères de l’industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie Numérique, de l’enseignement supérieur et le Conseil régional de Fès-Meknès. Le projet s’inscrit dans le cadre du « programme gouvernemental de communication avec les régions du...
(Jeune Afrique 17/01/18)
Désigné ambassadeur de Mauritanie au Maroc mi-décembre – poste vacant depuis 2012 –, Mohamed Lemine Ould Aboye s’apprête à rejoindre Rabat. Cet ex-ambassadeur à Dakar, originaire de Nema (Est), commençait à trouver le temps long à Niamey, où il avait été nommé en 2015. Il s’en est ouvert à Mohamed Ould Abdelaziz, dont il est proche, et le chef de l’État l’a préféré à d’autres personnalités intéressées par ce poste. Ould Aboye avait rallié Aziz avant le putsch d’août 2008,...
(Agence Ecofin 17/01/18)
Après près de quatre ans d’incertitude sur l’avenir de la seule raffinerie pétrolière du Maroc, SAMIR, les derniers développements laissent à croire que Rabah va tirer une croix sur ce dossier. En effet, le 14 janvier dernier, Aziz Rabbah (photo), le ministre marocain de l’Energie a affirmé lors d’une conférence sur les énergies renouvelables à Abou Dhabi, « soit on trouve un acheteur, soit on ferme » la raffinerie. De plus, le gouvernement marocain semble de moins en moins impliqué...
(Jeune Afrique 17/01/18)
En 2017, les ventes de véhicules Renault en Algérie et au Maroc ont progressé bien plus vite que le marché de l’automobile dans ces pays, augmentant considérablement la part de marché du constructeur français. Le constructeur français Renault a dévoilé le 15 janvier ses résultats commerciaux 2017, une année particulièrement bonne puisqu’avec 3,76 millions de véhicules vendus, le groupe a progressé de 8,5 % par rapport à l’exercice précédent. Sur la zone qui regroupe l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Inde, les...
(RFI 17/01/18)
Depuis lundi, le Maroc a assoupli son régime de changes. Le dirham évolue désormais dans une bande de plus ou moins 2,5% (contre 0,3% précédemment). Une mesure souhaitée par le FMI et qui devrait envoyer un signal positif aux investisseurs. Les consommateurs sont inquiets des risques potentiels d'inflation mais les entreprises saluent cette décision qui va renforcer leur compétitivité. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180117-maroc-dirham-flotte-marocains-espere...
(Jeune Afrique 17/01/18)
Le Maroc est candidat à l'organisation du Mondial 2026 de football. L'idée est largement plébiscitée, mais le pays est-il prêt ? Doctorant en sciences de gestion, Mehdi Alaoui Mhammedi livre son analyse. Avant la candidature officielle à l’organisation de la Coupe du monde 2026, l’idée est déjà soutenue à l’unanimité au Maroc : politiciens et médias supportent inconditionnellement le projet. Une chose est sûre, l’événement pourra apporter au Maroc une notoriété internationale. Quelles retombées ? Néanmoins, avons-nous posé les bonnes...
(AFP 16/01/18)
Le mouvement de contestation sociale qui a agité le nord du Maroc a fait 902 blessés chez les forces de l'ordre et environ deux millions d'euros de dégâts, selon un bilan présenté mardi lors du procès de militants du "Hirak" à Casablanca. Un total de 54 accusés sont jugés depuis mi-septembre par la cour d'appel de Casablanca pour différents motifs, parfois très mineurs, parfois très graves, comme celui "d'atteinte à la sécurité de l'Etat" qui vise le meneur Nasser Zefzafi,...
(AFP 16/01/18)
Un élu local marocain a été condamné à mort lundi soir pour "homicide volontaire avec préméditation", après la mort du député Abdellatif Merdas, abattu devant chez lui en mars 2017 dans une affaire mêlant sexe et argent. La veuve du député a été condamnée à la prison à perpétuité, le neveu du meurtrier à 30 ans d'emprisonnement, et une proche de la veuve, présentée comme une "voyante", à 20 ans de réclusion criminelle, au terme d'un procès tenu devant la...
(La Tribune 16/01/18)
C’est officiel ! Rabat adopte un nouveau régime de change dès ce lundi 15 janvier. Une mesure qui vise selon les autorités financières à renforcer la résilience de l’économie et à prémunir cette dernière des dévaluations violentes comme celles qu’ont connu l’Egypte et le Soudan. Le Maroc aura un nouveau régime de change dès ce lundi 15 janvier. Une annonce qui vient après un report et mini-crise entre le gouvernement et la banque centrale sur l'application de cette mesure. Selon le ministère de l'Economie et des finances, «la parité du dirham sera dorénavant déterminée à l'intérieur d'une bande de fluctuation de +2,5% contre 0,3% actuellement...
(Jeune Afrique 16/01/18)
Après Béni-Mellal et Errachidia, le chef du gouvernement s'est rendu le week-end dernier à Fès. Une visite qui intervient sur fond de contestations sociales dans certaines villes où les populations s'estiment exclues du train de développement. Accompagné d’une importante délégation ministérielle, le Chef de gouvernement a posé ses valises à Fès. Le temps d’un week-end, Saadeddine El Othmani est allé à la rencontre des élus locaux, des représentants des chambres professionnelles et des ONG de cette région. « Cette visite...
(APA 16/01/18)
APA-Rabat (Maroc) - La flexibilité du régime de change au Maroc entrera en vigueur ce lundi 15 janvier 2018, six mois après le report sin die de l'application de cette nouvelle mesure prévue initialement pour juillet 2017, a annoncé le ministère marocain des Finances. « Le ministre de l’Economie et des Finances, après avis de Bank Al-Maghrib, décide d’adopter, à partir de lundi, un nouveau régime de change ou la parité du Dirham est déterminée à l’intérieur d’une bande de fluctuation de (-/+ 2,5%), contre (-/+ 0,3%) », a indiqué la même source. Selon le communiqué, la Banque Centrale continuera d'intervenir...

Pages