Dimanche 25 Juin 2017

Maroc: hommage émouvant à un soldat français tué par Merah en 2012

Maroc: hommage émouvant à un soldat français tué par Merah en 2012
(AFP 13/03/17)

Une émouvante cérémonie du souvenir a été organisée samedi à M'diq, dans le nord du Maroc, en hommage à Imad Ibn Ziaten, sous-officier français tué il y a cinq ans en France par le djihadiste Mohamed Merah, a constaté un journaliste de l'AFP.

Imad, militaire français d'origine marocaine, est l'une des sept personnes tuées par le "tueur au scooter" entre les 11 et 19 mars 2012 dans le sud de la France. Il est inhumé dans le cimetière de M'diq, non loin de la ville de Tétouan, d'où est originaire sa famille.

Près d'une centaine de personnes, dont de nombreux officiels marocains et français, lui ont rendu hommage, en présence de membres de sa famille, et notamment de sa mère, Latifa Ibn Ziaten, franco-marocaine, très connue en France pour son engagement en faveur du vivre-ensemble et dans la lutte contre la radicalisation des jeunes musulmans.

Du côté marocain, étaient présents es ministres de l'Intérieur, Mohamed Hassad, de la migration, Anis Birou. La France était notamment représentée par son ambassadeur, Jean-François Girault.

Dans un discours lu par un conseiller royal, le roi Mohammed VI a "tenu à s'associer à la peine" de Mme Ibn Ziaten, lui rendant un hommage appuyé pour son "message de paix" et pour avoir "montré aux apologistes du terrorisme qu'ils n'auront pas raison de nous".

Chantre de l'islam modéré, Mohammed VI a une nouvelle fois fustigé "les terroristes" et la "lecture erronée" de l'islam "dont ils se prévalent pour justifier leurs insanités". Tout en refusant la "surenchère sur l'islam", il a appelé à "la tempérance" et à "endiguer la propagation des idées extrémistes".

-'Rester debout'-

"Il y a cinq ans, votre fils, votre frère, adjudant Imad Ibn Ziaten, était froidement abattu, victime de l'équipée meurtrière d'un terroriste inspiré par la haine. Pas un instant nous ne l'avons oublié", a rappelé le président François Hollande, dans un message lu par l'ambassadeur de France.

"Si l'image d'Imad est encore aussi vivante, c'est sans doute par l'énergie et la force d'âme qu'ont su déployer ceux qui l'aiment (...)", a souligné M. Hollande, qui s'est entretenu au téléphone en début d'après-midi avec la mère du soldat.

"Vous avez rendu à Imad le plus bel hommage qui soit", a-t-il dit, ajoutant que "contre le fanatisme", la France et le Maroc font "front commun".

Un grand chapiteau blanc avait été pour l'occasion élevé en bordure du cimetière, où des gerbes de fleurs ont été déposées devant un grand portrait souriant du jeune homme, en uniforme et béret rouge des parachutistes sur la tête.

Des sourates du coran ont été lues, tandis que des enfants vêtus de T-shirts blancs frappés du logo de l'Association Imad pour la jeunesse et la paix ont lâché des colombes sous un fort soleil.

Les participants de sont ensuite recueillis dans le silence et dans une grande émotion, la mère d'Imad, calme et très digne, ne pouvant retenir quelques larmes.

"Mes enfants me demandent parfois de me reposer, de cesser, ne serait-ce qu'un jour, mes visites dans les écoles et les prisons", a-t-elle déclaré dans un discours prononcé en arabe.

"Mais un jour de repos, c'est peut-être une vie perdue. Alors je dois rester debout, c'est mon combat", a ajouté Latifa, les cheveux couverts de son habituel foulard gris.

Celle qui avait juré "Plus jamais Merah!" en fondant son association en avril 2012, a chaleureusement remercié le roi du Maroc pour son soutien dans l'organisation de la cérémonie, avant d'être longuement applaudie par l'assemblée.

"Là-haut, où il est aujourd'hui, Imad doit être content", a-t-elle dit à l'AFP, confiant "garder toujours avec elle le béret rouge de son fils".

"Je dois tendre ma main aux autres, à cette jeunesse perdue, livrée à elle-même, qui manque d'amour", a poursuivi cette pasionaria du combat contre la radicalisation. Son travail en faveur du dialogue interreligieux lui a valu d'obtenir la Légion d'honneur et d'être décorée aussi par la diplomatie américaine.

Situé sur les hauteurs de M'diq, le cimetière est situé dans un très beau paysage qui donne sur les montagnes du Rif et surplombe une plage de la Méditerranée bleu azur.

Commentaires facebook