Mercredi 24 Mai 2017
(Le Monde 24/05/17)
Au Maroc, le Fidadoc a réuni auteurs, réalisateurs et producteurs africains pour les former à maîtriser toute la chaîne de fabrication des films. L’Afrique regorge de documentaristes de talent. Pour s’en convaincre, il suffit de se pencher sur la sélection du Festival international du film documentaire d’Agadir (Fidadoc), dont la neuvième édition s’est déroulée du 8 au 13 mai au Maroc. Parmi les réalisateurs présents, le Malien Ousmane Samassekou, lauréat du grand prix Nouzha-Drissi pour son film Les Héritiers de la colline, qui raconte les dérives de l’Association des élèves et étudiants du Mali, véritable école du pouvoir pour apprentis politiciens. Citons aussi la Nigérienne Amina Weira, auteure de La Colère dans le vent, qui...
(Huffingtonpost 23/05/17)
TÉLÉVISION - Les vidéos qui font le buzz sur le net, depuis quelques jours, le prouvent: Télé Maroc veut s'imposer dans le champ audiovisuel marocain et maghrébin. En quelques jours à peine, l'un des teasers de la chaîne a réussi à atteindre 1,3 million de vues, à coups de larmes, de coups de gueules et de provocations. Un langage franc, des sujets épineux, des invités de tous les horizons, des présentateurs qui ne mâchent pas leurs mots... Les internautes ont ainsi découvert sur la page facebook Télé Maroc, les ingrédients de la future chaîne de télévision satellitaire signée Rachid Niny. Avec une grille comprenant une cinquantaine d’émissions, la chaîne s'engage à lever les tabous sur les sujets abordant la religion,...
(Le Monde 20/05/17)
Des jeunes filles arrêtées pour un baiser, un documentaire sur les couples jugé scandaleux… Ces derniers mois, le Maroc a donné l’impression de se raidir sur les mœurs. Mais les coups de boutoir des jeunes citadins desserrent peu à peu l’étau. Laïla Marrakchi ne s’attendait pas à cela. Au départ, la réalisatrice marocaine voulait simplement faire un documentaire sur l’amour. « Comment on s’aime au Maroc, comment on s’aime dans une société conservatrice », explique-t-elle, attablée devant un café, sous...
(Jeune Afrique 19/05/17)
Pour un des premiers concerts marquant leurs retrouvailles, dimanche 14 mai, les Espagnols et les Maliens qui composent le collectif Songhai ont célébré la fusion. Au IXème siècle déjà, Fès accueillait de nombreux andalous et son élite religieuse influençait en retour les esprits de Cordoue ou Séville. De la même manière, quelques siècles plus tard, caravanes et théologiens naviguent entre la cité impériale marocaine et l’actuel Mali, particulièrement la ville de Tombouctou, avant qu’un sultan marocain ne décide d’envahir l’empire...
(La Tribune 18/05/17)
Depuis 16 ans, Mawazine, le plus grand festival de musique d’Afrique, attire plus de 2,5 millions de spectateurs pendant 9 jours. Un écho à l’ouverture et à la tolérance sur fond de développement économique. « Un pays ouvert, c'est un pays qui avance ». Abdeslam Ahizoune, le président de Maroc Cultures, l'association organisatrice de Mawazine, donne le ton. « Le Festival Mawazine, Rythmes du monde est le porte étendard du Maroc. Il représente les valeurs de notre pays inscrit dans...
(APA 16/05/17)
Le Salon international de l’artisanat de Dakar (SIAD) est le « lieu le plus propice d’échanges et de partage des valeurs culturelles entre le Sénégal et le Maroc », a déclaré lundi à Dakar, le secrétaire d’Etat de l’Artisanat et de l’Economie sociale du Maroc, Mme Jamila El Mossalli, dont le pays est l’invité d’honneur de la manifestation. Intervenant lors de la cérémonie officielle d’ouverture du SIAD, elle a loué la solidité et l’ancienneté des relations culturelles entre le royaume...
(AFP 13/05/17)
La Britannique Ellie Goulding à lancé vendredi la 16e édition du festival "Mawazine rythmes du monde" de Rabat, qui jusqu'au 20 mai propose dans la capitale marocaine et ses abords un éventail d'artistes internationaux de différents univers musicaux. Débordante d'énergie, vêtue d'une sobre et élégante combinaison noire, la chanteuse aux 30 millions d'albums a entonné ses tubes "Love me like you do", "Lights", ou encore "Outside", cheveux blonds au vent. Accompagnée de son orchestre et de trois choristes, elle est...
(Jeune Afrique 12/05/17)
Ni l’âge ni l’emprisonnement n’ont altéré sa combativité. À 75 ans, l’écrivain marocain entend toujours éclairer le monde par l’écriture. Son dernier recueil, « Petites Lumières », s’attache spécifiquement aux combats contre l’asservissement. Abdellatif Laâbi, né en 1942 à Fès, au Maroc, est écrivain, poète et traducteur. Il fonde en 1966, avec d’autres intellectuels marocains, la revue Souffles. Elle apporte un renouvellement considérable de la culture au Maghreb : vingt-deux numéros sont publiés en français, et huit en arabe sous le...
(Bladi 09/05/17)
Il n’a suffi que de quelques minutes pour que la photo devienne virale. Celle publiée par le rappeur Maître Gims en compagnie du roi Mohammed VI. Dans un message publié sur Facebook, le rappeur, qui possède une superbe propriété à Marrakech, écrit : « Salam à tous. 3acha al malik (vive le roi). Ce n’est pas la première fois que le rappeur publie des photos en compagnie du roi Mohammed VI. En février dernier, il écrivait un message pour féliciter...
(Bladi 08/05/17)
L’équipe de la série britannique « The Nine » vient de poser ses valises au Maroc pour un tournage qui devrait durer plusieurs semaines. Les producteurs devraient rester au royaume jusqu’à fin juillet, indique le Centre cinématographique marocain (CCM) qui précise que les scènes de la série seront tournées dans plusieurs villes du royaume, notamment Casablanca, Mohammedia, Rabat, Salé, Témara, El Jadida, Ifrane, Kénitra, Benslimane, Fès, Meknès et El Hajeb. « The Nine », dont les faits se déroulent en...
(Huffingtonpost 04/05/17)
TEXTILE - Au Maroc, le blue jean se met au vert. La tendance éco-responsable touche désormais l'industrie du textile, et notamment du denim, où les industriels sont appelés à revoir leur manière de faire pour intégrer la dimension "verte" dans leur chaîne de production. Présent lors du salon Denim Première Vision, qui s'est tenu les 26 et 27 avril à Paris, le Maroc a ainsi fait valoir son expertise en matière de durabilité de sa filière jean. Selon la chaîne...
(Huffingtonpost 04/05/17)
SOCIÉTÉ - La loi sur l'égalité dans l'héritage changera-t-elle un jour au Maroc? Au-delà des débats passionnés et des avis tranchés sur la question, Siham Benchekroun, médecin spécialisée en psychothérapie et auteure de nombreux textes, notamment sur les femmes et la religion, a décidé de publier un ouvrage collectif avec une vingtaine d'experts (théologiens, juristes, sociologues...) pour proposer un "socle scientifique" à cette problématique. L'ouvrage, intitulé L'héritage des femmes, paraîtra cette semaine au Maroc et sera traduit en arabe, français...
(L'Opinion(Ma) 27/04/17)
31 juillet 2016, palais royal de Tétouan. Comme tous les ans, les principaux dignitaires de l’Etat marocain vont prêter allégeance au Roi, dans la cérémonie de la bay’a. Le cérémonial est immuable : le Roi sort du palais à cheval, abrité par une ombrelle et se présente devant une foule compacte, en habits traditionnels, composée des personnages les plus importants du Royaume. Mais ce jour-là, le cheval a disparu et la traditionnelle ombrelle est repliée. Le Roi avance dans une...
(Bladi 26/04/17)
La comédienne marocaine Loubna Abidar a décidé de parler de sa vie privée en annonçant à ses fans sur Facebook son divorce après 11 ans de mariage. Dans un message publié samedi, celle qui joue le rôle de prostituée dans le film « Much Loved » explique qu’elle vient de mettre fin à son mariage avec son mari et père de sa fille Luna. « Nous avons décidé de finaliser les procédures de divorce à l’amiable », écrit Loubna Abidar...
(Bladi 26/04/17)
Une nouvelle catégorie de films et feuilletons vont bientôt faire leur apparition dans le paysage audiovisuel marocain : les productions chinoises. Ces séries et films seront bientôt diffusés sur la chaine 2M en vertu d’un accord qui vient d’être signé avec un représentant du Parti communiste chinois, rapporte le journal Challenge qui cite la Map. Et pour commencer, les téléspectateurs devraient bientôt regarder le feuilleton chinois « La vie heureuse du docteur Jin » qui vient d’être doublé en arabe...
(Yabiladi 26/04/17)
Alors qu’elle se rêvait en styliste à Londres, cette jeune femme a fini en Syrie, aux mains des djihadistes de l’organisation «Etat islamique». Récit.Son histoire a fait le tour des médias étrangers. Après avoir passé près de trois ans en Syrie dans le «califat» autoproclamé par l’organisation «Etat islamique», Islam Maytat, une Marocaine de 23 ans, est parvenue à s’échapper des griffes de ses bourreaux, rapporte notamment 20 minutes. Depuis mars dernier, elle s’est réfugiée dans le nord-est du pays,...
(MAP 20/04/17)
Le squelette du dinosaure marin qui avait été exposé en mars dernier à l’hôtel Drouot de Paris vient d’être restitué au Maroc, selon l'agence de presse MAP. Zarafasaura Oceanis a été remis au ministère de l’Énergie, et des Mines, annonce la MAP qui cite l'Ambassade du Maroc en France. Cette restitution s’est effectuée dans le cadre d’un accord entre le Maroc et les détenteurs de squelette, qui permet d’éviter un processus judiciaire long et fastidieux. "Ils reconnaissent sans condition la...
(Jeune Afrique 13/04/17)
La pop star marocaine poursuivie pour viol en France sera libérée ce soir, selon son avocat, Me Éric Dupond-Moretti. Elle sera munie d'un bracelet électronique. La Cour d’appel de Paris a ordonné la mise en liberté de Saâd Lamjarred, incarcéré depuis le 27 octobre pour « viol aggravé ». « Il sortira ce soir, jeudi 13 avril, de la prison de Fleury-Merogis, muni d’un bracelet électronique », confirme à Jeune Afrique son avocat, Me Éric Dupond Moretti. Saad Lamjarred ne...
(Bladi 07/04/17)
Loin de la campagne présidentielle qui se déroule actuellement en France, l’ancien président français Nicolas Sarkozy vient de faire une visite éclair au Maroc. Mercredi, il s’est rendu au musée Mohammed VI de Rabat pour voir l’exposition « l’Afrique en Capitale » inaugurée il y a une dizaine de jours par le roi Mohammed VI et Abdallah II de Jordanie. Dans une photo diffusée sur les réseaux sociaux et reprise par 2M, on voit Nicolas Sarkozy en compagnie de son...
(Jeune Afrique 07/04/17)
En visite privée au Maroc, Nicolas Sarkozy et Carla Bruni ont visité l'exposition « l'Afrique en capitale » et ont pris la pose devant les objectifs des photographes. « C’est très simple. Il était en visite privée au Maroc et il a entendu parler de notre exposition, « l’Afrique en capitale » « , explique à Jeune Afrique, Mehdi Qotbi, le directeur du Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain à Rabat, au sujet de la visite de l’ancien président...

Pages