Mardi 22 Août 2017
(Libération (ma) 22/08/17)
Avec leurs couleurs et formes innovantes et leur mosaïque transparente, les produits exposés par de talentueuses artisanes marocaines participant au Festival international d'artisanat du Caire illustrent le savoir-faire, la richesse et l’authenticité du patrimoine marocain ancestral. Sur 60 exposants venus des différents gouvernorats d’Egypte, environ 15 artisanes marocaines qui résident dans la capitale égyptienne ont su mettre en avant au pavillon du Maroc le patrimoine du Royaume, qui a connu une grande affluence des visiteurs venus découvrir les chefs-d’œuvre de l’artisanat marocain. Le pavillon marocain lors de ce festival, organisé par Bayt Sanary relevant de la bibliothèque d’Alexandrie en coopération avec la Ligue sociale de la communauté marocaine en Egypte, sous le thème "Man faata...
(2M 18/08/17)
Avec 10,3 millions de visiteurs entrés sur son sol en 2016, le royaume a réussi à supplanter les autres pays d’Afrique. C'est au rang de première destination africaine qu'il se place, détronnant l'Afrique du Sud ou encore l'Egypte. Publié mardi 15 août, le rapport 2016 de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) fait valoir la sécurité dont jouissent les touristes comme étant la clé de la hausse de la fréquentation et de la dynamique soutenue du secteur. Le Maroc reste ainsi le pays le plus visible sur la carte du tourisme africain. L'organisation mondiale le place à la tête des destinations prisées du continent, bien avant l’Afrique du Sud (10,04)...
(MAP 18/08/17)
L'artiste cubain Ibrahim Ferrer Jr a affirmé que le Maroc, terre d'ouverture et du vivre-ensemble, est un creuset où se mélangent différentes cultures et civilisations. "La position du Maroc, un pays enraciné en Afrique, proche de l'Europe, et qui se penche vers l'Amérique latine à travers l'Atlantique, en fait une destination incontournable pour plusieurs touristes venus du monde entier découvrir ce pays merveilleux", a confié Ferrer Jr à la MAP suite à sa participation à la dernière édition du festival...
(Libération (ma) 17/08/17)
C'est une bonne nouvelle qui devrait réjouir les acteurs et professionnels du secteur touristique au Maroc. Selon la société d'études Forwardkeys, le Royaume s’est hissé à la troisième place des pays ayant attiré le plus grand nombre de touristes internationaux en Afrique. A en croire l'agence spécialisée dans les données touristiques, le Maroc a attiré 11% de touristes internationaux arrivés sur le continent à fin juillet 2017. Il est devancé par l’Afrique du Sud et l’Egypte qui ont pris respectivement...
(TelQuel 14/08/17)
Lors d’une visite à Pékin en mai 2016, le roi Mohammed VI a exempté les ressortissants chinois de visa pour visiter le Royaume, une décision effective dès le mois de juin 2016. Plus d’un an après cette initiative, quel est l'impact sur le tourisme au Maroc ? Sait-on s'adapter à ce nouveau marché émetteur ? L’effectif des visiteurs en provenance de Chine au dernier semestre de 2016 s’élevait à plus de 40.000, soit 300% de plus qu’en 2015. Au premier...
(Jeune Afrique 10/08/17)
Ils s’appellent Zamane (« temps »), Dîn wa Dunia, « le magazine des cultures et des religions », ou encore Des histoires et des hommes… Des revues et séries documentaires qui ont investi un nouveau créneau, celui de l’Histoire, dont les Marocains se sont révélés particulièrement friands ces dernières années. Elles leur permettent de revisiter leur passé dans toutes ses dimensions et sa pluralité, sans démagogie, sans tabous. Né à la fin de 2009, le mensuel Zamane en est le...
(Atlas Info.fr 09/08/17)
Le Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain (MMVI) est une merveille qui révèle bien le talent des artistes africains, a souligné, mardi à Rabat, le président de la République du Bénin, Patrice Talon. "C'est un plaisir et un bonheur de découvrir sur notre continent et dans un pays frère une merveille de ce genre, où l’art révèle bien la qualité et le talent de l’artiste africain", a affirmé M. Talon, dans une déclaration à la MAP, à l'occasion de sa visite au MMVI qui abrite des expositions mettant à l’honneur la culture africaine, dans le cadre de l’évènement "L’Afrique en Capitale".
(Agence Ecofin 05/08/17)
Au Maroc, la chaine musicale Chada TV sera lancée en début du mois de septembre. L’information a été communiquée par Rachid Hayeg, PDG du groupe détenant la radio Chada FM et principal promoteur de la nouvelle chaîne de télévision. Chada TV aura son siège à Casablanca, mais émettra depuis la Jordanie. En fait, la chaine n’a pas réussi à obtenir une licence de la Haute Autorité de Communication Audiovisuelle (HACA), ce qui a obligé ses promoteurs à choisir d’émettre par...
(Jeune Afrique 03/08/17)
Le royaume chérifien parie sur un soft power moderne, en partie dévolu à la société civile, pour consolider sa diplomatie vis-à-vis de l’Afrique subsaharienne. La culture y joue un rôle important. Fès a été la capitale du Maroc jusqu’au XIe siècle. Fondée au VIIIe siècle par Idris I, communément considéré comme le premier sultan du Maroc, elle est le symbole de la profondeur historique de la monarchie et reste, aujourd’hui, la ville dont est issue une grande partie de l’élite...
(Jeune Afrique 02/08/17)
Le royaume chérifien parie sur un soft power moderne, en partie dévolu à la société civile, pour consolider sa diplomatie vis-à-vis de l’Afrique subsaharienne. La culture y joue un rôle important. Fès a été la capitale du Maroc jusqu’au XIe siècle. Fondée au VIIIe siècle par Idris I, communément considéré comme le premier sultan du Maroc, elle est le symbole de la profondeur historique de la monarchie et reste, aujourd’hui, la ville dont est issue une grande partie de l’élite...
(Jeune Afrique 01/08/17)
Pour tourner le clip de "Ce soir ne sors pas", Maître Gims et Lacrim ont choisi la ville de Marrakech. Il s'agit de la seconde collaboration entre les deux rappeurs. Décidément, Maître Gims a l’air d’être sous le charme de Marrakech. Après s’être offert un villa de rêve dans la ville ocre, le chanteur y tourne pour la seconde fois le clip d’une de ses chansons. En 2015, c’était dans Laissez passer que le chanteur avait décidé de faire découvrir...
(AFP 28/07/17)
Le gouvernement marocain a annoncé avoir adopté un projet de décret instituant une subvention pour les productions cinématographiques étrangères tournées au Maroc, avec comme objectif de tripler leur nombre. Cette mesure fiscale adoptée jeudi permettra aux sociétés de production de récupérer 20% de leurs dépenses faites lors du tournage d'un film ou d'une série au Maroc, a expliqué le directeur du Centre cinématographique marocain (CCM), Sarim Fassi-Fihri, interrogé vendredi par l'AFP. Ces dépenses devront être justifiées.
(Huffingtonpost 27/07/17)
EXPULSION - Le Maroc a expulsé mardi soir deux journalistes espagnols de son territoire. Il s'agit du directeur de la publication espagnole Correo diplomatico, José Luis Navazo et du collaborateur du journal basé à Madrid, Fernando Sanz. Selon le journal spécialisé dans la couverture d'Afrique du Nord, trois policiers marocains en civil se sont présentés mardi, aux alentours de 20H00 (heure locale), aux domicile familial de José Luis Navazo, à Tétouan. Les deux journalistes espagnols ont ensuite été escortés à...
(Jeune Afrique 27/07/17)
En vacances dans la ville de Tanger, le président gabonais a visité lundi le musée des cultures méditerranéennes. Virée artistique d'un habitué du royaume. Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, a effectuée un visite surprise, lundi 24 juillet, au musée des Cultures méditerranéennes de Tanger. « C’est la première fois qu’il visite ce musée qui vient d’être rénové. Il était heureux de la qualité de scénographie », témoigne Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées (FNM). Une histoires...
(Kapitalis 27/07/17)
Le roi d’Arabie saoudite est arrivé lundi 24 juillet 2017, à Tanger, au Maroc, où il possède un palais. Son impressionnante flotte de voitures de luxe l’y a précédé. Les photos de la flotte de voitures du roi Salmane, plus luxueuses les unes que les autres, font jaser dans les réseaux sociaux et les médias marocains. Des centaines de responsables et d’agents saoudiens ont débarqué à Tanger plusieurs jours avant l’arrivée du souverain, pour préparer le séjour royal afin qu’il...
(RFI 24/07/17)
La ville d'Essaouira au Maroc a organisé début juillet la 20e édition de son festival consacré à la musique gnaoua, une musique ancestrale née chez les esclaves du Sahel et du Sahara et très répondue aujourd'hui au Maroc. Plusieurs associations s'activent dans ce pays pour préserver cette musique parfois mal perçue dans la société. Khalil Monji, fondateur de l'association Gnaouaculture, est l'un de ces acteurs. Il est l'invité de RFI. RFI : Khalil Monji, vous êtes à la tête d’une...
(BBC 21/07/17)
L'actrice Loubna Abidar a révélé sur son compte Facebook être atteinte d'un cancer de la gorge. Elle a parlé d'une "sale maladie", expression qui désigne le cancer dans le jargon marocain. "Je devrai m'absenter pour un moment que, j'espère, ne sera pas long. Je dois suivre des traitements d'une sale maladie", écrit-elle sur les réseaux sociaux. L'héroïne de "Zine Li Fik" (Bien aiméé), le long-métrage de Nabil Ayouch, a demandé pardon à tout le monde. Lire la suite sur: http://www.bbc.com/afrique/region-40669747
(Le Point 20/07/17)
Tel le Roi-Soleil, le sultan Moulay Ismaïl ne fit rien dans la demi-mesure. Mais qui était-il vraiment ? Plongée dans l'âge d'or du Maroc avec son épopée. Conquérant, visionnaire, autoritaire, bâtisseur insatiable et farouche défenseur d'une civilisation prestigieuse : non, il ne s'agit pas d'un portrait du Roi-Soleil, Louis XIV, mais bien celui d'un de ses contemporains : le sultan Moulay Ismaïl du Maroc. Méconnu, son « règne fut étincelant » au point d'être souvent comparé à celui de Louis...
(Le Monde 20/07/17)
Rythmes métissés, dimension spirituelle et fusion culturelle : la tradition gnaoua veut faire valoir sa spécificité auprès de l’Unesco. Verdict en décembre. C’est le nouveau rêve des fondateurs du Festival gnaoua et musiques du monde fondé en 1998 à Essaouira, petite ville portuaire du Maroc : faire entrer la musique gnaoua, ses rythmes métissés symboles d’ouverture et de tolérance, sa dimension spirituelle, au patrimoine culturel immatériel mondial de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco)...
(La Croix 14/07/17)
La région de l’Oriental dans le nord-est marocain subit de plein fouet la détérioration des relations entre l’Algérie et le Maroc. Les récents murs et tranchées condamnent au marasme économique une région entière et brisent les familles mixtes algéro-marocaines. Une dizaine de kilomètres avant d’arriver à la station balnéaire de Saïdia en venant d’Oujda dans l’Oriental, l’extrême nord-est marocain, la route provinciale P6000 se fraye un chemin au milieu des falaises. Pour tous les Marocains qui passent par là, le...

Pages